Problème Torqeedo 1003

Bonjour,
J'ai acheté d'occasion un torqeedo 1003 et j'ai fait un essai hier. Les 3 premières minutes, super! Puissant et coupleux....pour mon annexe:-) Mais ensuite, l'impression que le moteur n'entraine plus l'hélice et quasiment plus de puissance. L'hélice tourne mais plus vraiment de puissance... Quelqu'un a-t-il déjà rencontré un tel problème ? Puis-je démonter quelque chose pour vérifier si entrainement correct?

L'équipage
28 juil. 2019
28 juil. 201916 juin 2020
0

Je rajoute une photo car je trouve que l'Hélice n'est pas très ajustée par rapport au bloc noir (espace entre noir et orange assez important je trouve).

28 juil. 2019
2

Bjr, l'ajustement de l'helice semble normal; pour la perte de puissance, c'est certainement la goupille de sécurité de l'helice qui a cassé

28 juil. 2019
0

Merci, je vais démonter et voir cela.

29 juil. 2019
0

et rouille très facilement ... à se demander si c'est de l'inox ... ou alors courant de fuite au niveau du moteur qui électrolyse la goupille ?

29 juil. 2019
0

le petit axe fourni par Torqeedo casse assez facilement...j'avais fini par le remplacer par une "chute" de rivet pop en inox... :pecheur:

28 juil. 2019
0

Tu dis que pendant 3 minutes, le pied, puissance, couple, puis après, moteur mollasson.
Est-ce qu'il y a un indicateur de niveau de charge batterie?
Est-ce que la batterie était chargée à bloc?
En bloquant l'hélice par un moyen quelconque (attention aux doigts, mains...) est-ce qu'après ces trois-quatre minutes la force semble molle même dans l'air (pas dans l'eau ? J'ai du mal à décrire ce qu'il faut faire pour tester l'accouplement moteur-hélice, désolé.
Si l'indicateur est faible > recharger et refaire un essai
Si batterie chargée à bloc avant l'essai > batterie HS si l’entraînement moteur/hélice est OK.
Sinon, problème électronique (gestion... commande) ou accouplement si ça glisse au niveau moteur/hélice.

28 juil. 2019
0

Coté batterie à priori pas de problème, j'étais à 96% de batterie.
JE pense que ça glisse entre moteur et hélice

28 juil. 2019
0

sur mon 1003 la distance entre la partie noire et le bord orange de l'hélice est de 5 mm. il me semble que ton hélice est "sortie" de quelques millimètres, donc vérifier le serrage de l'hélice. cordialement.

29 juil. 2019
0

j'dit p'être une connerie mais sur la photo de l'hélice on dirait comme une trace de fil à pêche, tu te serai pas pris une ligne dans l'hélice par hasard ce qui aurai fait casser la goupille et reculer l'hélice ???

29 juil. 2019
0

Je vais regarder cela demain

11 août 2020
0

Bonjour, je déterre le sujet. La goupille vient encore de casser après un an d’utilisation....c’est à dire une 20 d’heures...j’en prends pourtant soin !
C’est donc de la m....
je vais réparer l’hélice avec de l’époxy à l’intérieur car ça détruit l’intérieur en cassant et du coup nouvelle hélice à 100€ et en parallèle je vais contacter le support car le matériel n’a pas 2 ans!
Quelqu’un aurait-il déjà trouver où adapté d’autres hélices ?

11 août 2020
0

je change la goupille de sécu tous les 4 mois ... au cas où ... la première fois que ça a pété, j'avais des traces de fil de pêche aussi sur l'hélice ... j'ai fait comme toi, j'ai réparé l'entrainement de l'hélice à l'époxy

11 août 2020
0

Je vais mettre autre chose car vraiment pas costaux. De mon côté pas de fil de pêche rien du tout !
Défaut de conception mais je vais appeler Torqeedo car ce n’est pas normal.

11 août 2020
0

dans mon cas, c'est l'oxydation qui fragilise la goupille

11 août 2020
0

La clavette est une sécurité : elle est là pour casser avant d'entrainer des dégats sur le moteur et la transmission.
Sur certain moteur essence (Evinrude), une forte accélération trop sèche au démarrage suffisait à la casser. J'en avais toujours une demi douzaine d'avance. Avoir une hélice en rab est aussi un bon principe, du moins quand on s'éloigne un peu des ships.

Torqueedo livre ses moteurs avec une clavette de rechange, sans doute faut-il y voir un message ? en tout cas, j'en ai racheté quelques-unes, et une hélice.

12 août 2020
0

Je comprends le principe mais:
1/ je fais très doucement avec le moteur donc elle n’a aucune raison de casser
2/ dans le cas où elle casse, elle ne devrait pas casser aussi l’intérieur de l’hélice

J’ai une clavette de rechange mais pas d’hélice.
Sur cette nouvelle mésaventure je vais en effet: résiner l’intérieur de l’hélice actuelle, faire la même chose avec celle de l’année dernière pour l’avoir en secours. Avoir des clavettes de rechange. Et une clé de 17 à dispo dans la voiture si pb (j’ai déjà dans le bateau)...et ma paire de rames au cas où !
Merci pour vos conseils

02 oct. 2021
0

Bonjour, meme problème ! Je pense effectivement changer la goupille mais je n’arrive pas à retirer l’helice apres avoir enlever l’ecrou de 17…

02 oct. 2021
0

C’est bon il suffisait de forcer dans l’axe! La goupille était bien cassée et bloquait l’extraction.

02 oct. 2021
0

J’y ai eu également le même problème, je me suis retrouvé en dérive aux Glenan dans mon annexe à ramer contre vent et courant.
Du coup l intérieur de l hélice c est abîmé, mon moteur étant presque neuf et comme il n y avait aucune trace de coup sur l hélice, j ai essayé, via mon ship mpréféré de contacter le sav pour remplacement de l’hélice.
Aucune réponse du SAV.

C est un truc qui est super au point pour la pêche sur un étang en Sologne.

04 oct. 2021
0

il faut contacter Naviwatt à Arzon

02 oct. 2021
1

La goupille de l'hélice du Torqeedo est un fusible pour éviter la casse. C'est une sécurité. Il ne faut surtout pas la remplacer par autre chose. Elle est facile à remplacer et j'en ai toujours plusieurs de réserve. Un jour j'ai heurté un quai avec l'hélice et celle-ci s'est mise à pousser l'annexe de travers (problème d'axe de transmission). Le SAV a réparé le moteur gratuitement (j'ai payé les frais de livraison). Une recommandation est de toujours avoir un aérosol contact électrique pour chasser l'humidité avant le branchement du câble d'alimentation.

03 oct. 2021
2

il faut noyer la goupille dans la graisse et elle ne s'oxyde plus. je les change maintenant tous les 6 mois, par sécurité, mais elles sont encore en très bon état

03 oct. 2021
-2

J’ai eu une succession de problèmes avec ce moteur (racontés sur ce forum il y a longtemps). J’avais en particulier signalé qu’il n’est pas possible de voir l’état de la goupille sans démonter l’hélice.
Ce moteur n’est pas assez fiable pour être utilisé en mer.
Je l’ai revendu à un pêcheur amateur sur un petit lac.

03 oct. 2021
2

????? ça fait 4 ans que je l'utilise en mer

03 oct. 2021
1

Mon expérience est à l'opposé. Je l'utilise en Manche sans problème depuis des années, sans souci. Ce moteur est tout aussi fiable qu'un bon HB thermique. Il est normal de ne pas avoir accès à la goupille fusible sans démonter l'hélice (clef de 17). Je crois que beaucoup ne savent tout simplement pas l'utiliser.

04 oct. 2021
1

« … beaucoup ne savent pas l’utiliser ». Ce moteur n’est donc pas fait pour ceux qui comme moi n’ont qu’une intelligence ordinaire, une intelligence qui ne leur permet pas de considérer comme normal d’avoir à démonter l’hélice au moment de s’en servir, de gérer des contacts capricieux chaque fois que l’on change la batterie.

04 oct. 202104 oct. 2021
1

@ Hasta luego : Effectivement, il faut un minimum de soins. J'en ai rencontrés qui avaient beaucoup de mal à le démarrer, car ils oubliaient qu'un contact électrique en milieu humide (surtout en milieu salin) requiert de bien vérifier que les contacts soient secs (c'est pourquoi je recommande l'aérosol contact électrique). Il est normal de démonter l'hélice pour accéder à la goupille fusible (et dévisser avec une clef de 17 ne relève pas de la difficulté majeure). Démonter un HB thermique est pour moi beaucoup plus compliqué. J'en ai rencontrés qui n'utilisaient même pas la baguette pour sécuriser la batterie. C'est un bon petit moteur.

04 oct. 2021
3

Personnellement j’ai cassé ma goupille en me prenant un caillou dans l’archipel merveilleux de Chausey. L’hélice a ainsi été protégée comme l’axe du moteur. Avec mon petit honda 2.3 ( que je vends d’ailleurs) jl m’est déjà arrivé la même chose. Pour moi une goupille qui casse quand on en tape c’est normal et c’est bien. L’erreur je pense c’est de vouloir continuer à avancer avec la goupille cassée. C’est dans ce cas que l’encoche dans l’helice qui n’est pas renforcée hélas - que du plastique) s’abime, le piège et c’est pourquoi cette discussion est intéressante, c’est que l’hélice continue de tourner mais sans puissance et comme on ne comprend pas vraiment ce qui passe, on continue en mettant le moteur à fond ce qui achève l’helice ….

04 oct. 2021
1

Je passe sur l'expression "un minimum de soins". Après être considéré comme un simplet, ...

Restons en aux faits : j'ai toujours remisé mon moteur après chaque sortie dans ma maison (pas dans mon garage). Il n'a jamais été mouillé ni pris l'eau de mer. Mais s'il est si sensible aux embruns, c'est qu'il manque de qualités marines. CQFD.

Je n'ai pas parlé du logiciel qui ne se "reset" pas quand on change la batterie. Cela m'est arrivé alors que je passais dans un écueil. J'ai été obligé de débrancher plusieurs fois la batterie neuve pour que le moteur consente à repartir. C'était peut-être un problème de contacts trop sensible à l'air marin ? Donc, même conclusion que dans le paragraphe précédent.

Changer une goupille n'est pas difficile, bien sûr. Le problème est que la goupille peut casser sans prévenir comme en témoignent aussi d'autres intervenants sur ce fil. Or quand on démarre le moteur c'est qu'on en a besoin immédiatement, ce n'est pas le moment le plus opportun pour sortir le moteur et démonter l'hélice. Ce moteur n'est donc pas fiable.

J'ai utilisé les deux types de moteur : Torqueedo, Suzuki 2,5 cv et maintenant : Yamaha 4,5 cv.

Le Suzuki 2,5 cv pose quelques problèmes qui sont résolus par l'usage de carburant spécial (Alkyl de pétrole) - voir les discussions à ce sujet et auxquelles j'ai participé.

Mon Yamaha marche comme une horloge.

Croyez que par conviction, j'étais un inconditionnel de l'électrique et je ne voulais pas entendre parler d'hydrocarbures à mon bord. Mais j'ai du composer parce que je ne voulais pas courir le risque d'être un jour drossé sur les rochers. J'espère que la fiabilité de ces moteurs va progresser.

04 oct. 2021
0

Ouo, même raisonnement pour moi à l'époque , malgré le confort d'utilisation, je suis repassé au thermique 2T.
Dommage...

04 oct. 2021
0

Pendant les 2 à 3 mois de saison estivale, la batterie, hors utilisation, est toujours remisée dans la cabine et le moteur demeure dans son sac dehors (au mouillage, à quai ou en navigation où il se fait copieusement arroser). Depuis maintenant 4 ans, je n'ai jamais changé la batterie. Je répète que les Torqeedo sont absolument fiables. Chaque fois que la connexion des câbles (ils sont 2) posait problème, un coup d'aérosol et le problème était résolu. Ma goupille fusible a cassé une fois lorsque j'ai heurté un rocher (j'ai même cassé une pale de l'hélice). Je crois qu'un thermique aurait connu des dégâts dans les mêmes conditions. Le problème est que je fais moins attention avec le Torqeedo qu'avec le thermique (fonctionnement dans les hauts fonds, ou au départ d'une plage notamment).

04 oct. 2021
0

Finalement après lecture de ce fil, je ne sais plus quoi penser.
J’avais l’intention d’acheter ce type de moteur électrique mais certains me font douter.

04 oct. 2021
0

J’ai perdu beaucoup d’argent en revendant ce moteur car même d’occasion, peu de gens achètent ce type de moteur. Tout le monde ne se laisse pas séduire par la publicité Torqeedo pourtant très bien faite.
Et logiquement, si on avait voulu me l’acheter pour aller en mer (sauf pour une annexe), j’aurais dissuadé l’acheteur. Je l’ai finalement vendu à un pêcheur sur un lac. Ouf.

04 oct. 2021
1

Le concept est bon, mais pas de SAV digne de ce nom, matériel fragile, impossible de faire réparer les cartes électroniques..gros investissement du coup pour un matos qui ne tiendra pas dans le temps, en tout cas pas dans le cadre d'une utilisation quotidienne.

07 oct. 2021
0

J’ai un moteur epropulsion, ça fait 2 été que je l’utilise, aucun problème de contact et d’hélice.

04 oct. 2021
1

vous avez peut être eu des problèmes avec vos 1003 mais il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. j'utilise mon 1003 depuis 4 ans, en mer, et pour pousser un voilier de 900 kg, pas une annexe. j'en suis très content. en ce qui concerne le SAV, j'ai toujours été très bien servi par Alizé électronique (Gréoux les bains - 04) et Naviwatt (Arzon - 56)

04 oct. 2021
0

Effectivement sûrement plus sûr en utilisation "locale", en mouillant un distributeur.
Quand le moteur du mien avait cramé au Brésil, je m'étais retrouvé fort dépourvu, malgré la présence d'un revendeur à Bahia, qui me proposait de le changer pour 4000E...
Je ne parlerai pas de l'attitude des"loulous electroniciens" rencontrés ensuite aux Antilles...
Mais bon, tout ça remonte à 2016-17, les choses ont peut être changé depuis?

04 oct. 2021
0

@ Pat45 : j'étais en direct avec alizé et naviwatt, sans passer par un distributeur ou torqeedo. ces 2 boites sont estampillés "SAV Torqeedo" et assurent et, en plus, font tout pour t'aider à t'organiser. c'est sûr que le brésil, ça fait un peu loin

04 oct. 202104 oct. 2021
1

Je suis en complet désaccord avec cette analyse. Je concède que la matériel soit moins robuste qu'un bon vieux 2T, il faut en prendre soin. Je n'ai jamais entendu parler de carte électronique à réparer. "matos qui ne tiendra pas dans le temps", sur quels faits est basée cette assertion ? J'ai expliqué dans ce fil mon expérience de SAV et je ne vois pas comment on peut faire mieux.

Ce que j'apprécie particulièrement avec ce moteur :
- pas de manipulation d'hydrocarbures malodorants (rien de pire qu'un cockpit ou une cabine qui empeste l'essence),
- pas de bruit, pas de pollution,
- poids réduit donc manutention facile (de plus je navigue en multicoque),
- coût d'entretien très réduit, presque nul (la dernière réparation de mon HB thermique m'a coûté plus de 400 €),
- carburant presque gratuit.

Donc, je crois que ces moteurs sont parfaitement adaptés à des besoins bien définis. Autrement, il faut opter pour du thermique.

04 oct. 2021
0

Bah, je fais juste une comparaison sur 3 ans d'utilisation intensive...
Le Torqeedo m'est revenu à + de 1800e(acheté d'occase pour 500), le Mercury, hors frais d'essence, à 40e(occasion également ), sans être jamais tombé en panne, contrairement au Torqeedo.
Mais j'ai bien sûr perdu en confort d'utilisation...

05 oct. 2021
0

Olala merci pour ce fil. J’hésitais à changer mais vu les tarifs élevés des torquedo et les endroits où je navigue, je ne prendrais pas le risque.

05 oct. 2021
3

Torqeedo 1103c, une hélice cassé (roché) une hélice en secours maintenant, pas de problème électrique et quand on lit la notice, un coup de WD40 sur les connexions (2) de temps en temps et c'est tout bon. Je revis après toutes les pannes avec mon 4 temps 5cv...
Pas de bruit, pas d'essence, pas d'odeur etc.. et pour l'autonomie ben j'ai une deuxième batterie au cas ou... Pour les personnes qui connaissent, port de Porquerolles - baie du langoustier allé-retour annexe 3.20m 4 adultes, à allure moyenne (35-40min allé) il reste 40% de batterie (ça en fait de l'autonomie pour une utilisation annexe).

05 oct. 2021
-5

4 milles nautiques à 4 adultes et il reste 40% de la batterie à l’arrivée, une batterie qui doit peser. Mazette! Bien sûr il s’agit d’une annexe immatriculée…

05 oct. 202105 oct. 2021
3

Administrativement une annexe est un bateau de servitude rattaché au bateau mère (ou bateau porteur) et n’a pas l’obligation d’avoir une immatriculation en propre quelles que soient sa longueur ou sa puissance, mais elle doit porter celle du bateau auquel elle est rattachée, précédée des lettres AXE. Si le bateau mère est mouillé à plus de 300 m de la côte (ce qui n'était pas le cas), l’annexe devra emporter un signal lumineux et un équipement de flottabilité individuel par nombre de passagers (a demeure dans l'annexe) et ne pas s’éloigner à plus de 300 m d'un abri (ça tombe bien on longe la cote sur 4mn).

Voilà la règlementation et pas une phrase poser juste pour brailler...

PS:

Mi-régime 3,0 (5,5) 18 milles nautiques (33,3) 06:00 heures autonomie
Équivalent à un hors-bord thermique de (poussée) 4 CV
Batterie intégrée 915 Wh Li-Ion poids 6kg

Amitié

06 oct. 2021
-2

Je connais bien le coin, il y a des restrictions de navigation, notamment l'interdiction de débarquer sur la cote à l'est dans la baie du Langoustier qui se prolonge sur la côte nord, ce qui fait qu'on se trouve en infraction avec l'annexe (plus de 300 m du bateau mère et plus de 300 m d'un abri.)
Sans compter les contraintes de débarquement par les chenaux obligatoires qui peuvent provoquer aussi le dépassement des 300 m d'un abri.
Amitiés

06 oct. 2021
2

Nop, il faut utiliser le chenal du Taxi boat et c'est bien évidement autorisé ! (il rappel souvent à l'ordre les annexes qui coupent et n'utilises pas ce chenal justement)

07 oct. 2021
1

Mon bateau fait 420 kg de poids lège (pas 900 comme le bateau de Laurent le Hareng...) et le Torqeedo était vraiment limite pour aller contre les vagues.
Avec mon Torqeedo, pour une autonomie raisonnable (pouvoir rejoindre un abri au moteur en cas de besoin), j'avais fini par acheter 2 batteries de rechange (donc j'avais au total 3 batteries) - et un chargeur rapide. C'était cependant une contrainte pour les recharges.
Quant à la "poussée équivalente à celle d'un HB thermique de 4 cv", c'est la recopie de la publicité. Quand je suis passé à un Suzuki de 2,5 cv, j'ai conclu que ces publicistes ont une curieuse façon de faire leurs calculs. Ils sont capables de tout vendre, y compris leur mère.
Encore une fois, pour une annexe, si vous avez de l'argent, oui, c'est bien. Mais pour un bateau, même petit, l'expérience me contraint de dire que ce moteur n'est ni suffisant ni sûr.

07 oct. 2021
0

Je suis d'accord, le Torqeedo est fait pour une annexe, pas pour un bateau dans le clapot. Pour ce qui est de la fiabilité, j'ai souvent utilisé le Torqeedo dans des conditions très venteuses et humides sans problème.

07 oct. 202107 oct. 2021
0

c'est le 1103 qui est équivalent à 4CV. le 1003, c'est 3CV. le problème principal d'un moteur électrique n'est pas la puissance mais l'autonomie (que ce soit un bateau, un vélo, un avion etc ...). si tu n'intègres pas ce problème au moment de l'achat et de la définition de ton projet, tu te plantes. c'est ce qu'il s'est passé pour toi Hasta luego, tu n'es pas content de ton moteur car il n'est pas adapté à ton projet en fait. mon bateau est équipé de 2 batteries torqeedo, rechargées par 2 batteries de service (2*150 Ah), elles mêmes rechargées par 200 W de panneaux solaires (ou le 220 V du quai). la facture est énorme par rapport à l'achat d'un thermique mais il faut se donner les moyens de ses ambitions. un kg d'essence est beaucoup beaucoup beaucoup plus énergétique qu'un kg de batterie. les Tesla ont 500 km d'autonomie mais on les paye 80 000 € ... un hors bord dans le clapot, ça n'a jamais vraiment été efficace, qu'il soit thermique ou électrique, si à chaque vague l'hélice sort de l'eau ... j'utilise mon moteur, habituellement, à 200 W et je vais à 2nds, environ, par mer plate bien sûr et je dois pouvoir avoir 4h d'autonomie (donc 8M mais jamais testé). si je mets le moteur à fond, j'ai 1100 W de puissance donc j'ai une sacré réserve de puissance mais seulement 1/4 d'h d'autonomie par batterie ... pour être complet, je ne dépense pas un seul € pour l'essence ... dans 10 ans, on fera le bilan financier et on verra

07 oct. 2021
-1

Laurent, tu utilises un 1103 ? Tu changes les batteries manuellement ou tu as un câblage avec des batteries qui restent à poste (la photo de l'article voilier.com le laisse supposer) ?

07 oct. 2021
1

@ romphaire : j'ai un 1003 acheté en 2016. mon montage est très pratique car mes 2 batteries torqeedo sont "planquées" sous une bannette dans le carré. j'ai rajouté des câbles que vend torqeedo donc j'alimente le moteur à distance et, quand je change de batterie, j'ai juste des connections de câble à changer. je me suis chronométré et je fais ça en moins de 5 min ... 😎 Mais je pense essayer de trouver un commutateur commun pour avoir juste un bouton à enfoncer, ce serait encore plus pratique

07 oct. 2021
0

La solution me semble géniale! Malheureusement, je ne peux pas l'adopter. Il me faudrait un CRUISE 10.0 T et il fait 20 kg de plus qu'un thermique de 18 CV.

07 oct. 2021
0

Larant (pas Laurent, excuse moi), je trouve ton analyse très bonne.
Juste je ne partage pas ton analyse sur le clapot : dans les deux situations que j'ai comparées, il s'agissait de moteurs bras long et l'hélice ne sortait pas.
Dans 10 ans, oui, nous verrons. On peut en particulier espérer que les prix d'achat de ce type de matériel baisse. Mais au doigt mouillé, il me parait qu'acheter aujourd'hui ne sera pas rentable encore dans 10 ans, acheter dans 3 ans, 5 ans ... peut-être ?
Mais je suis aussi d'accord avec toi : la "rentabilité" n'est pas tout : le silence, l'absence d'hydrocarbure à son bord ... et dans la mer !!! Tout ceci a un sur-coût.

07 oct. 2021
0

c'est Larent ... lol ... je suis d'accord avec toi, l'amortissement financier de mon installation sera très dur à atteindre voire jamais ... mais torqeedo commence a avoir des concurrents sérieux, les technologies évoluent très vite, le moteur électrique est dans le sens de l'histoire, etc ...

07 oct. 2021
0

Larant (pas Laurent, excuse moi), je trouve ton analyse très bonne.
Juste je ne partage pas ton analyse sur le clapot : dans les deux situations que j'ai comparées, il s'agissait de moteurs bras long et l'hélice ne sortait pas.
Dans 10 ans, oui, nous verrons. On peut en particulier espérer que les prix d'achat de ce type de matériel baisse. Mais au doigt mouillé, il me parait qu'acheter aujourd'hui ne sera pas rentable encore dans 10 ans, acheter dans 3 ans, 5 ans ... peut-être ?
Mais je suis aussi d'accord avec toi : la "rentabilité" n'est pas tout : le silence, l'absence d'hydrocarbure à son bord ... et dans la mer !!! Tout ceci a un sur-coût.

07 oct. 2021
0

Dans sa fiche produit, Torqeedo indique pour le 1103 : "Mêmes performances qu'un hors-bord à essence de 3 CV".

05 oct. 2021
1

Merci à tous pour ces commentaires ; c’est une aide très précieuse pour les apprentis «navigateurs» comme moi.
En résumé :
- une goupille qui casse régulièrement mais cette goupille semble être en vérité une sécurité pour éviter une casse plus importante peut-être. C’est pas idiot, il faut avoir plusieurs goupilles.
- des contacts électriques qui déconnent parfait; il faut donc avoir le remède miracle sous forme de spray je pense.
- un SAV un peu faiblard et il faut donc impliquer le revendeur.
En gros ce sont résumé les problèmes rencontrés.
Merci encore pour vos analyses; pas si mal ce moteur finalement .

05 oct. 2021
0

Très exactement, sauf pour le SAV : le SAV n'est pas faiblard, il est même excellent, mais c'est le rôle de l'intermédiaire (revendeur) de l'assurer. Probablement une conception différente en France et en Allemagne du circuit SAV.

05 oct. 2021
2

Après avoir fait un refit électrique total de mon tableau électrique et mon moteur l'année dernière et très gentiment guidé par Seatronic à st malo (tiptop). Je ne me lasse pas de ce produit qu'ils m'ont conseillé; c'est bien simple j'en mets partout (y compris sur les contacts du torqeedo) et tout fonctionne! (pour le moment...- l'état normal sur un bateau étant la panne ...)

29 oct. 2021
1

Bien pour les contacts, et si tu veux protéger des CM ou composants électroniques, tu mets dans la même marque du Vernis anticorrosion KF Électrofuge (dit vernis de tropicalisation)

06 oct. 2021
0

Hello,
Une autre remarque, j'ai vu il y a quelques années un Torqeedo prendre feu, suite à un ragage prolongé sous un ponton, à Charlotteville, Tobago,donc méfiance avec les court circuits éventuels.
L'annexe en bois avait presque entièrement brûlé.
Et effectivement, une batterie supplémentaire est quasi obligatoire, en utilisation quotidienne, ou bi quotidienne...avec le budget qui va avec!

06 oct. 2021
0

En effet il faut éviter les coup sur la batterie, prendre la vague ou la pluie ça ne lui fait rien :-) , bien quel soit solide ça reste du Lithium donc gaffe au choc ! pour la deuxième batterie c'est pas obligatoire faut rajouter 800 roro mais c'est vrai que c'est moins de stress et on regarde pas la conso... (pas bien) une journée pour recharger en moyenne. Le prix n'est pas donné mais quel confort au final, je ne reviendrais pas au moteur à combustion :-)
Pour ceux qui n'aiment pas la marque il y a d'autres produits qui ressemble fortement :-)

06 oct. 202106 oct. 2021
0

ce n'est pas un problème de court circuit, c'est le lithium qui ne fait pas bon ménage avec l'eau. si la coque et/ou l'enveloppe des batteries sont abîmées par accident, c'est sûr que cela pose des problèmes. d'ailleurs, torqeedo a fait un rappel de certaines batteries pour vérifier les enveloppes étanches. sur mes 2 batteries, une avait un défaut et l'enveloppe a été changée, sous garantie bien sûr

06 oct. 202106 oct. 2021
1

Je me demande quelles sont les pourcentages de Torqeedo et de thermiques qui ont pris feu (et de bateaux qui ont pris feu). Je n'ai jamais eu besoin d'acheter une batterie supplémentaire (dès que je vais à terre, je recharge dans un pub ou autre établissement public). Il faut choisir en fonction de ses besoins : Torqeedo ou 4T (2T d'occasion) et rester objectif.

08 oct. 2021
0

j'ai un torquedo de 2013 et cette année il n'avait plus d'autonomie au bout de 1 mn à vitesse normale ou 10 mn a 1 noeud sur mer plate.
conclusion:la batterie tient 7 ans et après! il faut une nouvelle batterie a 800 euros.
L'électricité a un cout...

08 oct. 202108 oct. 2021
0

Combien de charges chaque année ? Une évaluation.
La batterie du 1003 et du 1103 coûte 899 €.

08 oct. 2021
0

quel type de batterie ?

29 oct. 2021
0

je ne sais pas si ma batterie du torquedo 1003 2013 était au lithium à l'époque.Quant aux charges ca n'est pas plus de dix par an en moyenne.Je compte acheter une nouvelle batterie cette année car mon honda 2.3 me pose des problèmes chaque année meme avec un carbu vidé...

29 oct. 2021
0

J'avoue ne pas comprendre.

29 oct. 2021
0

Hello,
J'avais acheté le mien en 2013, il avait 5 ans, et n'avait servi qu'en eau douce, de manière occasionnelle.
Au bout de 3 ans d'utilisation intensive,( une recharge de 50% par jour au moins), la batterie (lithium bien sûr )était fatiguée, n'acceptant plus de descendre en dessous des 50% de décharge.

29 oct. 202129 oct. 2021
0

Ma batterie a fait 5 années en mer à raison d'environ 6 recharges par an (sans compter celles d'hivernage). Pas de problème jusqu'à présent, mais j'anticipe avec vos expériences.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (45)

Coque de bateau

novembre 2021