PROBLEME POTENTIEL ENTRE NOUVEAUX RESEAUX DE MOBILES ET GPS

Je ne prends pas cela trop au sérieux mais c'est dans une revue sérieuse quand meme.

www.sailingmagazine.net[...]le/1214
It’s not science fiction—high-powered radio waves could attack GPS
February 2012 By Bill Schanen Columnists

We knew it was too good to be true, right?

I’m referring to GPS, a phenomenon so utterly amazing that decades after its invention it still seems more fantasy than reality. After wandering the seas for millennia never quite sure of where in the watery world they were, sailors were given the gift of precise knowledge of their boat’s position on command.

When this gift first arrived, some of the skeptics among us really did say it was too good to be true. Don’t depend on it, they warned. The satellites could go haywire or fall out of the sky.

Well, the satellites are doing just fine and GPS remains reliable and accurate, not to mention cheap and available in all kinds of mundane electronic gizmos, but the prophecy that the gift could be taken away is starting to seem credible.

Thanks to an odd pairing of ruthless capitalism and weak-kneed government regulation, GPS navigation could be rendered untrustworthy and, as an auxiliary disaster, the millions of GPS receivers now in use could be made obsolete.

I wouldn’t blame readers who don’t know about this for thinking I’m writing science fiction. Why would anyone do anything to undermine one of the greatest inventions of the space age and why would the government approve it? Read on.

A company funded by a hedge-fund billionaire proposes to build a broadband cell-phone communications network it calls LightSquared. To do that, the firm needs a waiver from the Federal Communications Commission because its license is limited to low-power satellite communication and its plan calls for high-power land-based signals.

The FCC granted the waiver. That news was received with shock and horror by the makers and users of GPS devices and organizations that represent them, and for good reason. The LightSquared network has the potential to destroy GPS as we know it.

That could happen because the frequencies LightSquared would operate on are next to those used by GPS. Satellites in the GPS system send signals with minuscule amounts of power. LightSquared signals would be much stronger. To use a wind analogy, if GPS signals are a zephyr, LightSquared’s would be a Category 5 hurricane.

The LightSquared signals could in effect blow GPS signals out of the sky.

The FCC acknowledged that possibility in January 2011 when it issued the waiver with a condition—it would only take effect if the LightSquared network did not interfere with GPS.

In a tacit admission that its network would indeed be a threat to disable GPS, LightSquared announced the problem could be solved simply by installing filters on receivers and criticized GPS makers for not figuring this out. In October LightSquared introduced a filter made by a vendor that it said would protect receivers at a cost of $50 to $300 each.

GPS experts doubt the filters will work. And even if they did, how could the millions of GPS devices in use in the United States be retrofitted with the filters? And why should their owners have to pay to make the GPS service they depend on immune to mischief resulting from a company’s plan to profit from irresponsible use of the public’s airwaves?
Here’s a more perplexing question: How did a threat to GPS get this far?

By year’s end, voices opposing LightSquared had grown to a full-throated roar from a disparate army of GPS defenders.

Yet as this is written LightSquared remains undaunted. It confirmed that with a bold move in late December, sending the FCC a petition asking for a declaratory ruling endorsing its right as a radio spectrum licensee to put its system in place. It is making no claim it won’t interfere with GPS; in fact, it’s saying the GPS industry has no right to ask the FCC for protection from LightSquared.

I guess this shouldn’t be surprising. LightSquared is backed by Philip Falcone and his hedge fund Harbinger Capital Partners. Falcone is a bold kind of guy.

The Wall Street Journal reported that the Securities and Exchange Commission is trying to ban him from the securities industry because of misconduct involving subprime mortgages. (It also reported that the chairman of the FCC said the agency would consider such misconduct in deciding on the LightSquared license petition, an encouraging development.)

Naturally, I’m mad as hell about the threat to GPS. But also bewildered. I get it about LightSquared. There’s money to be made in 4G broadband communication. But what is the FCC thinking? How could this protector of the public’s airwaves even consider approving a system that interferes with GPS?

That question is so baffling some are suggesting the answer is political skulduggery. Some of Falcone’s political contributions have gone to Democratic Party causes, leading some Republicans in Congress to say this paved the way for kind treatment from the FCC under the Obama administration.

Falcone told Politico.com he’s a registered Republican and has given more to Republicans than Democrats and did not ask for or receive political favors.

You almost wish crony capitalism were at work here. At least that would make some sense out of the FCC’s eggshell-walking around LightSquared. Otherwise, how can the regulators not understand a conflict so simple it can be expressed in two short sentences:

We don’t need another cell-phone network. We do need GPS.

L'équipage
06 fév. 2012
06 fév. 2012
0

de plsu c'est aux etats unis mais en général ça nous tombe dessus après eux

06 fév. 2012
0

Pourquoi crier comme ça de bon matin pour une élucubration pareille ?

D'autre part, sur un forum francophone, la moindre des politesses serait de traduire, ou au moins de faire un résumé en français.

06 fév. 2012
0

Je ne crie pas, j'écris : ça a été diszcuté sur le froum américain des bénéteau, ce n'est pas un HOAX pur sucre. sachant qu'il y a quelques ingénieurs / experts sur HEO ça serait intéressant de savoir ce qu'ils en pensent meme si je pense que ça va se régler.

Je ne prends pas cela trop au sérieux mais c'est dans une revue sérieuse quand même.

06 fév. 2012
0

En effet tout à fait inadmissible et mal élevé de laisser publier un texte en langue étrangére ! Est-ce par snobisme ou par bétise ? Je vais écrire en latin, c'est plus élitiste, ou en Gascon c'est ma langue préfère ! ou en breton c'est la langue des marins , ou en corse ou en basque ..
Milediu
Adischatz à totis !

06 fév. 2012
0

TU es mal luné le matin, une petite traduction te fera travailler les méninges

06 fév. 2012
0

ça prend 10 secondes sur google traduction, ça peut pas faire de mal de lire un peu d'anglais, sorry

06 fév. 2012
0

Traduction google

Nous savions que c'était trop beau pour être vrai, non?

Je fais allusion au GPS, un phénomène tellement extraordinaire que des décennies après son invention, il semble encore plus fantastique que de la réalité. Après avoir erré des mers depuis des millénaires n'a jamais tout à fait sûr de l'endroit où dans le monde aquatique, ils étaient, les marins ont reçu le don de la connaissance précise de la position de leur bateau sur commande.

Lorsque ce premier don est arrivé, quelques-uns des sceptiques parmi nous n'avait vraiment dire que c'était trop beau pour être vrai. Ne comptez pas sur elle, ils ont averti. Les satellites pourraient se détraquer ou tomber du ciel.

Eh bien, les satellites se débrouillent très bien et le GPS reste fiable et précise, pour ne pas mentionner pas cher et disponible dans toutes sortes de gadgets électroniques banales, mais la prophétie que le don peut être enlevé commence à être crédible.

Merci à un appariement impair de capitalisme sauvage et la réglementation gouvernementale lâche, de navigation GPS pourrait être rendu indigne de confiance et, comme un désastre auxiliaire, des millions de récepteurs GPS actuellement en usage pourrait être rendue obsolète.

Je ne blâmerais pas les lecteurs qui ne connaissent pas à ce sujet pour penser que je vous écris la science-fiction. Pourquoi serait-on faire quelque chose pour saper l'un des plus grandes inventions de l'ère spatiale et pourquoi le gouvernement de l'approuver? Lisez ce qui suit.

Une société financée par un milliardaire de hedge funds se propose de construire une large bande téléphone cellulaire réseau de communications qu'il appelle LightSquared. Pour ce faire, l'entreprise a besoin d'une dérogation de la Commission fédérale des communications parce que sa licence est limitée à faible puissance de communication par satellite et de son plan appelle à haute puissance terrestre des signaux basés sur.

La FCC a accordé la dérogation. Que les nouvelles a été reçu avec choc et l'horreur par les décideurs et les utilisateurs d'appareils GPS et les organisations qui les représentent, et pour une bonne raison. Le réseau LightSquared a le potentiel de détruire GPS que nous connaissons.

Cela pourrait se produire parce que les fréquences LightSquared serait exploitée à la sont à côté de celles utilisées par GPS. Satellites dans le système GPS envoient des signaux avec des quantités minuscules de puissance. Signaux LightSquared serait beaucoup plus forte. Pour utiliser une analogie du vent, si les signaux GPS sont un zéphyr, LightSquared serait un ouragan de catégorie 5.

Les signaux LightSquared pourrait en effet coup signaux GPS sur le ciel.

La FCC a reconnu cette possibilité en Janvier 2011 quand il a publié la renonciation à une condition-il ne prendrait effet que si le réseau LightSquared n'interfère pas avec le GPS.

Dans un aveu tacite que son réseau serait en effet une menace pour désactiver le GPS, a annoncé la LightSquared problème pourrait être résolu tout simplement en installant des filtres sur les récepteurs et critiqué les responsables GPS pour ne figurant pas cela. En Octobre LightSquared introduit un filtre faite par un vendeur qu'il a dit serait la protection des récepteurs à un coût de 50 $ à 300 $ chacun.

Experts GPS doute les filtres fonctionnent. Et même s'ils le faisaient, comment les millions d'appareils GPS en usage dans les États-Unis être équipés avec les filtres? Et pourquoi leurs propriétaires ont à payer pour faire le service GPS, ils dépendent à l'abri de méfait résultant du plan d'une entreprise à but lucratif de l'utilisation irresponsable des ondes publiques?
Voici une question plus embarrassante: Comment avez-une menace pour GPS en arriver là?

En fin d'année, des voix opposées LightSquared était passé à un rugissement à pleine gorge d'une armée disparate de défenseurs des GPS.

Mais, comme il est écrit LightSquared reste inébranlable. Il a confirmé que, avec un geste audacieux à la fin de Décembre, l'envoi de la FCC une pétition demandant un jugement déclaratoire en avalisant son droit en tant que titulaire d'une licence de spectre radioélectrique pour mettre son système en place. Il est sans prétendre qu'il n'interfère pas avec le GPS, en fait, c'est dire l'industrie du GPS n'a pas le droit de demander à la FCC pour la protection de LightSquared.

Je suppose que cela ne devrait pas être surprenant. LightSquared est soutenue par Philip Falcone et ses partenaires de couverture de fonds Harbinger Capital. Falcone est un type de gars gras.

Le Wall Street Journal a rapporté que la Securities and Exchange Commission tente de lui interdire de l'industrie des valeurs mobilières en raison d'une faute impliquant prêts hypothécaires à risque. (Il a également indiqué que le président de la FCC a déclaré l'agence envisagerait une telle inconduite pour décider de la pétition de licence LightSquared, une évolution encourageante.)

Naturellement, je suis fou comme l'enfer sur la menace pour GPS. Mais aussi perplexe. Je me le procurer sur les LightSquared. Il ya de l'argent à faire dans la communication à large bande 4G. Mais quelle est la pensée de la FCC? Comment cela pourrait-il protecteur des ondes le public, même envisager d'approuver un système qui interfère avec le GPS?

Cette question est si déroutant certains proposent la réponse est magouille politique. Certains des contributions politiques de Falcone sont allés à des causes du Parti démocrate, ce qui conduit certains républicains au Congrès-à-dire ce pavé la voie pour le traitement type de la FCC sous l'administration Obama.

Falcone dit Politico.com il est une marque déposée républicain et a donné plus aux Républicains que Démocrates et n'a pas demandé ni reçu de faveurs politiques.

Vous presque à souhaiter que le capitalisme de copinage étaient à l'œuvre ici. Au moins cela aurait du sens à la FCC coquille d'oeuf se promener LightSquared. Sinon, comment les régulateurs peuvent pas comprendre un conflit si simple qu'il peut être exprimé en deux courtes phrases:

Nous n'avons pas besoin d'un autre réseau de téléphone cellulaire. Nous avons besoin de GPS

06 fév. 2012
0

:lavache: :lavache:

Un petit résumé ?!! :-D

06 fév. 2012
0

ça c'est en français et ça confirme que le 4G pose de sérieux problèmes aux gps de tres haute qualité pas aux notres

www.gpspassion.com[...]pic.asp

06 fév. 2012
0

On nage dans la confusion : la 4G n'utilise pas la bande 1,5 à 1,6 GHz, comme c'est le cas de Lightsquared qui fait l'objet de ces articles. Donc aucun problème 4G / GPS.

06 fév. 2012
0

Je suis fou comme l'enfer et je vais rugir a pleine gorge ! :acheval:

06 fév. 2012
0

Bof, tout ça va se résoudre facilement.
Avec une poignée de billets.
Parce que, hein, il faudra du nouveau matos pour que ça fonctionne bien.
D'ailleurs c'est normal, le dernier est totalement obsolète : il date d'hier.

Et ça, c'est très vieux. :jelaferme:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (158)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021