probléme de bacteries dans le reservoir à gasoil

que faire

je viens de m 'apercevoir que mon gasoil est contaminé , on peut voir une espece de masse gelatineuse ( comme une mere dans du vinaigre )dans la partie transparente d' un des filtres .
de plus le moteur ,un volvo 2002 de 1985 ne tourne plus rond et va jusqu' a caler franchement .
au debut j'ai cru qu 'il avait de l 'eau dans le circuit ,j 'ai donc purjé au filtre decanteur mais tout doit etre bouché parce que je n 'arrive plus a faire venir le gasoil avec la pompe de reamorçage

on m 'a conseillé de demonter mes deux filtres , de changer les parties filtrantes , de bien nettoyer le reste , de deboucher les canalisations entre eux 2 et avec le reservoir à l 'air comprimé et si possible de deposer le reservoir pour le reccurer totalement , ce qui est loin d'etre simple

tout les conseils ou avis eclairés sont les bienvenus d 'avance merci

Hervé

L'équipage
08 fév. 2006
08 fév. 2006
0

il n'y a guere ..

D'autre solution , tout parfaitement bien nettoyer il compris le reservoir ,mais nettoyer impeccable comme neuf.

Ensuite un petit conseil pour eviter de recommençer mettre de l'antibacterien dans le go.

bon courage

josé

08 fév. 2006
0

le probleme
c 'est que c 'est deja arrivé au precedent proprietaire qui en a pris pour 8000fr en 2002 a tout faire remettre en etat par un mecano (j 'ai la facture),moi j ' ai toujours mis un additif anti bacteries depuis que j'ai ce voilier et neanmoins rebelotte.

quelque part je ne sais plus ce qu'il faut faire ou mettre pour etre vraiment traquille

Hervé

09 fév. 2006
0

Il existe des produits qui tuent
les bactéries existantes.
Tu mets dans le réservoir, tu laisses agir. Les bactéries mortes se déposent (poudre noire) au fond du réservoir.
Tu changes filtres et nettoies les canalisations.
Tu nettoies le réservoirs si vraiment beaucoup de dépôts, sinon ça sera filtré (si tu as un mono) ou ça restera au fond (si tu as un cata).

Il se peut que tu doives changer les filtres plus souvent tout de suite après le traitement (diffusion des bactéries mortes).

Pour que les bactéries se développent il faut de l'air (l'eau de condensation contient assez d'air pour permettre aux bactéries de se développer) et pour certaines de la lumière. Celles-ci ne sont visibles que dans les filtres décanteurs à bac en plastique translucides (généralement elles puent beaucoup plus que les autres)et sont beaucoup plus faciles à traiter.

09 fév. 2006
0

lire oxygène en place de air
:-)

09 fév. 2006
0

raccord 500
la marque Raccord vend des préfiltres trés efficaces, j'en ai équipé plusieurs bateaux, ça centrifuge les dépots et on les voit s'accumuler au fond du bol transparent. C'est du gros débit, 300l/h je crois, donc ça supporte un peu d'encrassement, et le filtre existe en plusieurs grades de filtration. Hélas si tu as de la gélatine, il faudra nettoyer les reservoirs. MattChem (j'ai pas d'actions) vend des produits de traitement trés efficaces, utile quand on ne peut pas nettoyer les reservoirs à fond.
Alex

09 fév. 2006
0

nettoyage

En faite le nettoyage ne suffit pas il faut aussi desinfecter .

J'ai eu le pb il y a 3 ans , le reservoir je l'ai nettoyé m^me essuyé au chiffon et j'ai passé de l'alcool à 90° .j'ai bien passé 1 semaine pour mettre tout ça d'equerre.

josé

09 fév. 2006
0

Préventif et curatif
Devant le même problème, voici comment j'ai fait :
Avec 2 réservoirs dont un non accessible pour ce qui est de l'intérieur.

curatif:
- vidange complète jusqu'au préfiltre (décanteur)
- nettoyage à l'eau de javel avec brossage pour le réservoir accessible et trempage 5 jours pour les deux.
- nouvelle vidange et séchage
- vidange en aval du décanteur avec du gasoil+antibactérien
au moment de la remise en route

préventif :
-antibactérien à double dose pour l'hivernage avec plein à ras bord (jusqu'au bouchon)
-usage de filtres GO papier dans le décanteur avec changement dès qu'il y a un dépôt suspect
préventif

Pour le moment, çà va...

;-)

09 fév. 2006
0

trichloréthylène
Bonjour,
Une autre méthode qui a fait ses preuves est de tout nettoyer (cuves et tuyauteries) avec du trichloréthylène.

Par contre je ne suis pas sûr que nous puissions en trouver à ce jour, car je crois qu'il a été interdit à la vente et remplacé par 2 produits (1 pour les métaux, 1 autre pour les tissus)
Sans oublier l'huile de coude.

Bon courage
Michel de Nostria

09 fév. 2006
0

disponibilité du trichloréthylène
Le trichlo n'est plus dispo près des écoles et dans les grandes surfaces (crafou, casto, ...) et même les drogueries.

Par contre on en trouve encore dans les magasins tout à fait spécialisé. Ainsi j'en ai trouvé chez le ship de Port Pin Rolland qui m'a expliqué que lui, très spécialisé, avait le droit d'en vendre (j'en ai acheté plusieurs bouteilles)

Ce qui est bizare d'ailleur car j'ai un souvenir que les professionels n'ont pas le droit de se servir de trichlo, solvant du foie m'a-t-on dit

bon, je dois mélanger des trucs,

yves.

11 fév. 2006
0

Trichloréthylène : aspects légaux et toxicologique
L'évolution de la législation concernant ce produit est d'origine européenne (directive 2001/59/CE) et liée au degré de cancérogenèse réévalué à la hausse du trichloréthylène.

Cette nouvelle législation prévoit que la vente aux particuliers est interdite (sans dérogation, je connais le commerçant que tu cites, Yves, et je n'aime pas dire du mal, mais c'est vrai qu'il est très gentil...)
;-)
et que l'usage encadré du produit reste autorisé aux professionnels

Les effets toxiques :
-aigus : coma par inhalation massive voire décès
irritation de la peau et des muqueuses donc oculaires et respiratoires
soumis à une flamme donne des résidus extrèmement vulnérants comme le phosgène, l'HCL, et le chlore

-chroniques :

effet cancérigène
diminution de la fertilité masculine
lésions neurologiques centrales irréversibles

Au total, pour les pros et les particuliers qui en ont en stock, usage de plein air, avec masque et vêtements de protection, lunettes, très vivement recommandés...

09 fév. 2006
0

méthanol (ou alccol à brûler)
J'ai lu quelque part - mais je n'ai pas testé - qu'aux Antilles les locaux utilisent l'alcool à brûler comme additif anti-bactérien.

Donc ça conviendrait bien au nettoyage du réservoir.

Attention quand même aux risques d'inhalation, c'est neurotoxique. Quand même moins craignos que le trichlo.

09 fév. 2006
0

dans tous les cas
il faut immédiatement mettre de l'antibactéries dans le Go une fois le boulot de nettoyage terminé : sinon, il y aura toujours une petite bactérie vicieuse planquée dans un coin qui attend que tu aies tourné le dos pour recommencer ! Bon courage ! :-)

09 fév. 2006
0

trichlo
gaffe à travailer dans un endroit TRES aéré : ça bouffe les globules.
Dans mon premier job à l'usine, un mec est mort en nettoyant une cuve à wax enterrée (de la cire en solution dans du trichlo) . Personne n'a vu à temps qu'il s'était évanoui dedans :-( .
Etant à moitié tombé dans les pommes moi aussi en nettoyant un moteur, j'essaye maintenant d'utiliser autre chose, même si c'est fois plus long et fois plus difficile.
En fait, si ce n'est pas à l'air libre et avec une pause de 3 à 5 minutes tous les quart d'heure, je ferais pas.

09 fév. 2006
0

Je me demande si la bonne solution ...
... n'est pas :
- de vidanger presque entièrement le réservoir avant l'hiver (utiliser le GO dans la voiture ou le donner à un agriculteur ou à un pécheur),
- de mettre les additifs dans le peu qui reste dans le réservoir(anti-bactéries, anti-figeant),
- de boucher la mise à l'air,
- à la remise en service, finir de vidanger le résidu dans le réservoir,
- mettre du GO neuf,
- attendre quelques heures avant de démarrer le moteur.

C'est ce que j'ai fait cet hiver. Je vais bien voir ce que ça donne au printemps ...

09 fév. 2006
0

pourquoi tu vidanges pas complètement du premier coup ?
Ca serait bien plus simple, parce que là, c'est pas en bouchant l'air que tu empêches quoi que ce soit :
- les bactéries sont présentes dans le GO, elles n'arrivent pas comme la grippe aviaire.
- l'air qui reste dans le réservoir contient largement assez d'oxygène pour faire vivre une colonnies de bactéries pendant 200 ans.

Là j'ai même l'impression que tu favorises plus qu'autre chose l'expansion des bactéries si elles existent.

Ce qui fait que les bactéries se développent, c'est qu'on ne consomme pas le GO assez vite. Le pb n'existe pas avec les voitures diesel.

09 fév. 2006
0

je te conseil
dans ton cas qui me semble etre une pollution importante ,de verifier et nettoyer cuve et circuit comme il a deja ete suggeré.
Mais aussi de deposer les injecteurs et tuyaux d'injecteurs ( j'ai pu contaster des tuyaux injecteurs fuyards apres ce probleme , et nez d'injecteurs cassés oui mossieur )
Attention a la pompe a injection, voir avec le tres bon mecano ou dieseliste sur les produits a utiliser , dans le cas d'une pollution tres importante , il faut s'attendre a des mauvaises surprises.
Si ce n'est pas ^la premiere , verifier si de l'eau n'est pas a l'origine du probleme ,des fournissueurs tres connus vous proposent gasoil et eau douce en prime( a verifier avec les copains du ponton ) , voir aussi les bidons qui de permettent de transvaser le gazoil sur ton bateau .

09 fév. 2006
0

Vidange partielle
Je garde un peu de GO pour faire tourner le moteur de temps en temps et pouvoir déplacer le bateau en cas de besoin. De toute façon, je traite le GO peu de GO qui reste dans le réservoir.
Si je bouche la mise à l'air, c'est surtout pour éviter l'arrivée d'humidité liée aux cycles chaud/froid.

De toute façon, avant, je balançais chaque printemps un plein réservoir de GO devenu douteux. Alors, je n'ai pas grand chose à perdre.
La théorie "réservoir plein = GO préservé", c'est bien. Ma petite expérience ne coïncide pas tout à fait avec ça. De toute façon, je vais bien voir au printemps l'état de ce qui restera. S'il faut le vidanger, je ne crois pas que ce soit vraiment un pb.

Sinon, bien d'accord avec toi, Evenkeel : le mieux est probablement de consommer le GO le plus vite possible et de ne pas en garder d'une année à l'autre.

09 fév. 2006
0

Quelle merdouille
il m est arrivé la meme chose .impossible a enlever.Comme le reservoir etait dans la quille,j ai fini par mettre un autre reservoir (celui d une GS qui est tres plat) sous les planchers,et me servir de ma quille comme puisard.:alavotre:

10 fév. 2006
0

Décontamination du réservoir
Dans la mesure ou un produit métabolisable stagne il se trouve des bactéries pour en profiter.
Rien ne dit que les bactéries on besoin d'air ou non. Lorsque la bactérie ne peut plus vivre elle sporule en attente de conditions favorables.

L'alcool n'est pas sporicide. La concentration la plus efficace est 70%. (90% est moins efficace.)
L'alcool éthylique est plus performant que l'isopropylique. L'alcool à bruler : je ne connais pas l'efficacité.

Le truc qui consiste à ajouter de l'alcool dans le gazoil rends le mélange bactéricide et sporistatique (suivant dosage.) C'est donc une solution si des développements ont lieu (pays chauds). Le mélange doit etre consommé régulièrement en raison de l'évaporation et de l'apauvrissement de la solution.

Remède à un réservoir encrassé:
Je conseille un lavage avec détergent pour enlever le plus gros puis un traitement à l'eau de javel commerciale (12°Ch) dilluée au 1/10 ou 1/20 temps de contact 1/2 heure. (produit bactéricide et sporicide)

A défaut on peut utiliser de l'eau oxygénée 30% (130 volumes) en dillution 1/10 pendant 1/2 heure.
Produit sporicide et bactéricide mais à spectre moins large.

On peut utiliser d'autres produits comme la soude.

Je conseille de limiter au strict nécessaire le temps d'action pour ne par risquer une altération des tuyaux ou conduites du réservoir.

J'éviterai ce traitement dans la partie moteur pour ne pas risquer une attaque chimique des surfaces rodées. Un lavage au gazoil me semble suffisant.

Attention le chlore attaque l'inox.
Le polyéthylène, le polypropylene, sont inertes vis avis de ces produits, le PVC peut être légèrement sensible à l'eau oxygénée. Le nylon n'est pas compatible.

Nota: il existe d'autres mélanges décontaminant toutefois ces derniers ne sont pas facile à trouver dans le commerce.

11 fév. 2006
0

dis donc t'es fort toi !
deja tu nous avais épaté sur l'alu et les silicones ...
chapeau !
Une petite question alors : et l'iode ? la bétadine ca coute pas très cher et c'est très bactéricide et sporicide. Quid de la compatibilité ?

10 fév. 2006
0

salut RV 14
un bon conseil , ne jamais laisser un reservoir a moitie vide ou plein . pour une bonne raison , c'est que la condensation va s'installer d'ou proliferation de bacteries . mes reservoirs sont toujours plein de gas-oil et j'ajoute un aditif anti-bacterien . dans ta situation , il te reste a vider ton reservoir , nettoyer tout ton circuit ect... remplacer tes filtres . purger tout le circuit avec du bon gasoil et remettre en route . il y a longtemps de cela , au chantier naval ou mon bateau etait , le gugus du chantier avait inverse la nomenclature des nabes ( eau et gas-oil ) tu peux immaginer les problemes !!! , j'ai tout vidange , nettoye et remplace les filtres , le moteur a demarer comme une orloge et jamais eu de problemes . le seul probleme ça ete l'odeur de l'eau dans mon reservoir de flotte ( gas-oil ) qui a persistee longtemps . mais le pire , c'est l'attitude du chantier !!! incroyable mais vrais , ils ne se sentaient pas du tout concernes ! malgre les preuves flagrantes , je me suis retenu pour ne pas leur foutre mon poing dans la g... remarque en y pensent avec du recul , j'aurais du . a+ yann

11 fév. 2006
0

oui
mais quand un mec de 120kg parle ceux de 60 ecoutent :-D :-p

11 fév. 2006
0

merci à tous
pour les conseils ,je vais me rapprocher de mon ship preféré car je pense qu 'il stocke les produits matt chem

et puis en route pour la corvée de demontage de toute l 'alimentation par contre pour le reservoir je suis tres embeté car il est situe sous le siege de la table à cartes ,pas tres facile d 'acces compliqué à demonter, en inox et sans trappe de visite .le trou le plus gros est celui par lequel on fait le plein et pour tout faciliter il est contre la coque donc là je ne sais pas encore ce que je vais faire

merci encore pour les bonnes idées

Hervé

ps : pour ceux qui ont connu Gerard dit Gégé, je viens de trouver le site du gars qui lui a acheter ce Siroccco qu 'il a tellement regreté et je pense que d'ou il est maintenant (Gerard ) cela doit lui faire plaisir de voir que son bateau est parti naviguer .le plus surprenant dans cette affaire c 'est qu 'avant que Gerard ne l 'achete c 'etait un bateau ventouse qui est bien resté 10ans sans bouger à Ouistreham,comme quoi .....

voyagealize.free.fr[...]e01.htm

11 fév. 2006
0

ou prenez vous votre GO?
Ca fait 30 ans que nous avons le bateau. Depuis le debut, nous avons toujours fait attention a ne jamais acheter le go dans les ports, mais toujours dans les stations services auto a fort debit.
Pour l'hiver, nous prenons soin de remplir le reservoir a ras bord.

en 30 ans ( certains vont dire que c'est un peu leger...) nous n'avons jamais change le filtre a go sur le md2b (900h cette annee). Comme j'ai du ouvrir le moteur, la, j'ai pu constater que le filtre etait un peu sale, mais il aurait pu encore servir. Le filtre n'etait pas creve, comme certaines personnes me l'avaient predit, d'ou ma question :

Ce probleme de contamination peut-il etre du aux cuves de stations "marines" , plus propices a la reproduction des bacteries? ;-)

11 fév. 2006
0

Il semble que certaines marques
traitent le gas-oil au raffinage mais avant de citer des noms, il faudrait que je vérifie les sources...

11 fév. 2006
0

Déjà fait
Les Sioux du pétrole l'avaient déjà fait :
2 anaérobies dont j'ai oublié le nom (de la famille du pyocyanique je crois ) et un joli champignon étaient les principaux acteurs...
Après avoir causé à ma relation (depuis il est devenu célèbre en découvrant le plus gros virus du monde, je sais c'est enfantin, mais bon c'est un copain et y a même un photographe qu'est venu exprès de Zurich à Marseille pour faire son portrait pour illustrer son article qui sort aux states mais sois pas jaloux je suis sûr qu'un jour toi aussi tu connaîtras des gens très connus)
il s'avérait que l'eau de javel était plus sûr et meilleur marché que n'importe quelle quinolone de 8ème génération...

Hue dia !!! Yeah !!!

:acheval:

11 fév. 2006
0

au fait et ton étude bactério ?
tu avais pas apporté un échantillon à un labo ? Je ne me rappelle plus les résultats ou tu ne les as pas donné ? Ou tu as fait croire misérable, que tu avais des relations et en fait c'est faux, cow boy tu es, cow boy tu resteras, le pantalon sale et déchiré par les ronces et les crocs des coyottes, seul et aviné aux crépuscules laiteux. :acheval:
*Lache tes colts et dis-nous la vérité.

11 fév. 2006
0

autre façon

L'on peut aussi lutter contre les bacteries d'une autre façon.

Les bacteries apparaissent à travers la condensation de l'eau dans les reservoirs donc effet du chaud et froid.

Alors la solution consiste à isoler le reservoir avec une mousse , ou tout autre produit.

Egalement pour eviter ce probleme on evite de mettre les reservoirs en contact avec le bordé ce qui de toute façon est à proscrire car en cas de breche dans la coque l'on risque de se retrouver sans moteur si le reservoir est percé mais c'est une autre histoire.

josé

12 fév. 2006
0

tout
est demonté ,les 2 filtres la tuyauterie plus le reservoir qui n 'est pas equipé d' une trappe de visite , donc pour le nettoyer de façon correcte je pense que je vais mettre un bon coup de haute pression dedans et ensuite un bain à l 'eau de javel diluée comme indiqué par Gilus Bleu .
apres tout ça changement des masses filtrantes et remontage ensuite le plein de gasoil + anri bacterien matt chem et puis on verra si cela demarre et si la pompe et les injecteurs sont touchés on va proceder par elimination .

mais sincerement c 'est une belle MERDE cette vacherie

à bientot

Hervé

12 fév. 2006
0

et si prévoit de laisser le boat 1 an au sec ????
le mieux : remplir à fonds en ajoutant de l'additif anti-bestioles ou le vider complètement ???
merci

12 fév. 2006
0

Personnellement, ...
... je vidangerais complètement et je nettoyerais le fond du réservoir s'il est accessible.

Mais d'autres diront probablement le contraire ...

12 fév. 2006
0

non

je dirais la même chose , pour quelques mois l'hiver vaut mieux remplir mais pour un an ,je viderais et nettoirais correctement.Par contre je remplirais d'antigele le circuit de refroidissement pour qu'il ne rouille pas.

Mais vaut mieux attendre l'avis de jp.

josé

12 fév. 2006
0

ah j'ai oublié de vous dire

lorsque j'ai eu des bacteries dans mon circuit sur le bateau j'ai vidé tout le GO des reservoirs dans des bidons.

Comme je suis radin ça m'emmerdais de tout balancer et bien j'ai mi ce GO dans mon tracteur agricole des années 60 , il n'a même pas tousser :-D

josé

13 fév. 2006
0

Au sujet de l'iode
Exact pour l'iode, bactéricide et fongicide. Il y a d'autre produits comme l'acide peracétique ou les aldhéides.

Mais pour un traitement d'un réservoir il faut beaucoup de produit en solution.

De plus il faut pouvoir en trouver facilement et être sur de la compatibilité chimique.

De plus il s'agit de détruire des bactéries dont on ne connait pas la résistance.

D'ou le choix que j'ai proposé facile à trouver en droguerie eau oxygénée ou partout eau de javel.

Les dilutions proposés devraient permettre la destruction de bactéries et spores que l'on utilise ordainairement dans les tests pour autoclaves. A mon sens on est au vent de la bouée.

Pour la bétadine étant donné que c'est peu agressif pour la peau l'aspect bactéricide et fongicide est certainement limité je ne connais pas l'efficacité.

14 fév. 2006
0

juste pour le fun
La bétadine c'est un dérivé de l'iode, (la polyvinylpyrrolidone iodé) est le probablement l'antiseptique le plus puissant qui existe (je ne parle pas de désinfectants ...). Il est sporicide, virucide, bactéricide et fongicide. Son spectre d'action est grosso modo le même que celui des dérivés halogénés chloriques (eau de javel).
Pour mémoire l'alcool à 70° n'est pas sporicide, et à peine fongicide.
L'eau oxygénée est lentement fongicide et très lentement sporicide, rapide sur le gram - et un peu moins sur les gram -. Donc pas un très bon désinfectant au sens strict du terme surtout dans le cas qui nous interesse où, gràce aux amis bin placés de Gatsby et à "Pooble", on sait qu'il y a dans le lot une levure.

Au nivau des désinfectants, les solutions à base d'aldéhydes sont certainement très puissantes. Le chef de file est le formol, mais oh hélas, trois fois hélas, chaque héotien ou héolien sait que l'on se sert du formol pour "ramollir" les plexis et les plastiques en général, notament les résines (conservation sous verre obligatoire). Je pense que cela ne convient pas à nos chers pompes et durites !
Les autres aldhéydes : l'aldéhyde succinique est faiblement sporicide et sa manipulation exige moultes précautions car très irritant.
Le gluataraldéhyde conviendrait mieux, mais on n'a pas encore la connaissance exacte de ses interactions avec tous les plastiques. Il est plus puissant, et notamment sur les spores que son petit frère sus nommé. Mais encore plus toxique.

L'acide peracétique, intéressant. Bactéricide à faible concentration, et très rapidement fongicide et sporicide, surtout quand il est mélangé à du peroxyde d'hydrogène. Surement le plus puissant de tout ce que nous avons évoqué. Sert effectivment pour les "bulles" (non on ne revient pas sur un certain projet !). Son souci c'est qu'il est un peu explosif, alors mélangé au gasoil d'une cuve ... on ne sait pas personne n'a essayé.

Evidemment on ne parle pas des ammoniums quaternaires ni des dérivés phénoliques très peu sporicide.

Maintenant reste à savoir ce que l'on peut trouver facilement et concentrer suffisamment. A part l'iode et la javel je vois pas. L'alcool non car on va traiter la masse mais pas les spores donc récidive rapide (tili, la gasoil, ils le stockent pas les pecheurs en martinique ! en général ils font le plein assez souvent !). En plus difficile d'avoir une titration a 70° dans un réservoir à moitié plein... A part à inventer un alcool a 140 % !!

La javel c'est plus faisable, car les berlingots (ça s'appelle extrait de javel et non eau de javel, l'eau de javel est à 12°, et le dakin solution antiseptique médicale à 1,5)sont titrés à 48° de javel et l'action se ressent à partir de 1 à 1,5 degré soit grosso modo 30 fois moins. Donc s'il reste un réservoir de 75 litres, on pourrait couler dedans 6 litres (même un peu moins mais on veut s'en débarrasser de ce "slim" dégoutant).
Va savoir pour la combustion ... et puis qu'est ce qui sort ?

Pour la bétadine c'est plus délicat, c'est que 5% de pvpi soit 0,5% d'iode dans la bétadine rouge (pas la plus active). En plus c'est instable en milieu alcalin. Quel est le pH du gasoil ??? Il faudrait quelques flacons ! Comme le plus concentré c'est la jaune à 10% de pvpi, ca en fait un paquet. Dans 75 litres da gasoil, rajouter 75 litres de bétadine et on obtient une concentration de bétadine "scrub" (ou rouge c'est pareil). Pas sûr que les rejets d'iode dans l'atmosphère soient très légaux en plus ! Je ne sais pas ce que devient l'iode aux températures de fonctionnement des moteurs mais elle doit bien ressortir quelque part. Et puis la compression rique de ne pas être à son top ! Sans compter qu'il y a de l'eau alors il va falloir changer les têtes !

L'avantage, c'est que c'est remboursé par la sécu. Bonjour pharmacien je voudrais 75 litres de béta, c'est pour mon furoncle là au pied ...

On est donc bien embété !

Faudrait essayer la javel, ou courir chez matt chem ou "je sais pas qui" qui ont du trouver autre chose. Mais ca serait interessant de savoir ce qu'ils balancent comme désinfectant. Si on pouvait avoir un espion industriel !

Lecteur si tu es arrivé au bout de ce monolgue sans fin, je te salue bien bas.
Manant si tu lis seulement la dernière ligne, tu as eu bien raison mais tu restes quand même un manant !

14 fév. 2006
0

yes sir !
t'avais lu ça :
www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

peut être est ce un début !

14 fév. 2006
0

excellent
j'ai tout lu mais la fin est sxcellente

14 fév. 2006
0

juste pour le fun ... mais pas à sa place !
Euh, t'as des projets d'en faire une fiche santé de ton topo ?

Parceque tout de même, les moteurs diesel, y en a que pour eux avec leur MST choppées par le réservoir avec des pompes malpropres, z'avait qu'à sortir couvert.
alors que mon panaris à moi ou la vilaine plaie au genoux du gamin, faudra bien antiseptiser/desinfecter avant qu'on puisse plus jamais démarrer un moteur diesel (ou lire HeO, ce qui est encore plus grave)

donc, une fiche santé? ou une version humaine de la fiche santé du réservoir ?

Ras le bol, y en a que pour les moteurs ici ;-)

Allez, zou, une étoile, aux archives et ...
Yves.

14 fév. 2006
0

pan sur le bec
A la lecture de cette url j'ai eu un gout de déjà lu. J'en ai causé à mon neurone, qui confirme (le con, l'aurait pu me prévenir avant)

T'a pas une fiche sur les troubles de la ... Peste, j'ai oublié le nom de l'organe affecté ;-)

yves.

14 fév. 2006
0

javel et inox
Concernant l'eau de javel : il faut se souvenir que l'inox supporte très mal l'eau de javel, surtout concentrée. Elle provoque des micro fissures, on peut donc se retrouver avec un réservoir inox qui suinte. :-(

14 fév. 2006
0

probleme vecu
cela m est arrive sur un bateau de location il y a 4 ans .. entre st vaast la hougue et les iles marcouf en debut de nuit avec un fort courant et une mer qui se formait .. appel sur le 16 .. resultat 400 € de remorquage ... plus le depannage .. celon mon humble avis : brancher en direct un jerrycan avec du go additionne du produit que mette les pecheurs ( vendu au litre tres cher .. pas celui vendu aux plaisanciers ) faire tourner le moteur pour nettoyer les filtres canalisations et injecteurs .. s il commence a de nouveau fonctionner .. rebrancher sur le reservoir auquel vous aurez mis la dose en fonction de la capacite du reservoir .. faire le plein aux jerrycans .. attendre 4/5 heures .. redemarrer .. normalement cela doit fonctionner .. changer le prefiltre apres quelques heures de fonctionnement .. cela evite de tout demonter .. ce produit est en fut de 200 l et le ship peut le commercialiser au litre .. amenez une bouteille plastique ( vittel ou evian ou n importe quelle marque ) ... ce sera moins cher que de tout demonter .. apres traiter tous les deux pleins surtout des le printemps .. cqfd .. mais ce n est que mon avis ..

14 fév. 2006
0

problème vécu : des noms, des noms
Penny Lane, c'est quoi le nom de ton produit à péqueux vendu en baril de 200 l
C'est détaillé dans les boutiques "tout pour le chalutier" ?

Yves.

14 fév. 2006
0

Oui pour le péracétique!
D'abord il faut considérer deux problèmes.
Le nettoyage d'un réservoir pollué pour se débarrasser du phénomène.
L'addition d'un produit anti-bactérien pour préserver un réservoir plein pour lequel on a des doutes.

En ce qui concerne la première solution cela nécessite un démontage partiel, lavage rinçage et traitement. Surtout lorsque ce dernier présente des parties solides comme une mère de vinaigre.

Je me suis mis dans la situation du plaiancier au bout du quai avec les moyens du bord et j'ai proposé 2 solutions de décontamination après lavage: l'eau de javel ou l'eau oxygénée de la droguerie du coin.

J'ai proposé des temps de contact et des dilutions de deux produits en essayant de guider le choix vers des concentrations connues et sans aborder non plus la durée de péremption de l'eau de javel par exemple? On ne cherche pas à tuer le prion!

Alors ce que j'ai proposé Capucine ?
Produit valable ou pas valable?
Concentration correct ou pas correct? admissible?
Temps de contact vraisemblable ou fantaisiste?

Pour ma part comme je dispose d'autres possibilités, j'irais, vers l'acide peracétique en solution.

A propos il faudrait etre fou pour faire des mélanges de peroxydes et d'acide organique : dès 28% mole h2O2 la courbe de réaction thermique différentielle s'emballe!

Quand a mettre ce type de produit dans le gazoil ???......................

Carburant..... Comburant..... réaction exothermique...... ça peut être mémorable!

Sauf si je suis en panne au coin d'un port, auquel cas, je ferais ce que j'ai dit, autrement j'irais vers :

-Une formulation à base d'acide peracétique stabilisée (100 € le litre) 3,5%PAA , 9%H2O2 et 20% AA ( pas facile à trouver dans le commerce.) Avec hélas l'inconvénient des 5ml par litres de stabilisant du genre acide phosphorique. (Avec moins de stabilisants le produit existe le prix est double).

-Pas le concentré à 45% de peracétique, (point éclair 54°)- Ou alors une dillution à l'eau distillée de ce dernier pour un dosage compris entre 3 et 5% avec un bémol d'efficacité à cause de la perte de stabilité et la décomposition accélérée du fait de l'hydrolyse.

-Pas non plus les mélanges constituée par exces de peroxydes 20 à 25% H2O2 que je juge à risque. (point de vue personnel et qui n'engage que moi).

Je pourrais ainsi bénéficier de la pression de vapeur de l'azéotrope d'acide peracétique et détruire les restes de micro-organismes sporulés en phase vapeur sèche sous une concentration 12 à 15 ml/m3 vapeur. : Traitement des interstices du réservoir.

Temps de contact 3 heures ce qui équivaut à la destruction du stéarothermophilus souche 9372 en 10^6 sur support papier en me disant que si la pollution inconnue résiste je suis mal.

Compatibilité :
-viton pas bon
-l'EPDM tient mieux environ 3 mois aux vapeurs avant noircissement et délaminage
-le PVC souple ça va à peu près attaqué par H2O2 et peut être l'acide phosphorique.
-les durites ???
-Le polyethylène et polystyrène OK (suivant nuance: H2O2 gazeux attaque certain plastiques rigides.)
- l'inox 304 à 316L pas de problèmes le produit est passivant
-et la feraille ça rouille.
-Question santé : gants et lunettes et éviter de respirer les vapeurs en cas d'hydrolyse.

Nota tous les composés sont liste A : donc non dangereux pour l'environnement (faut le dire vite) on peut rejetter à l'égout en diluant abondamment dans la mesure ou on utilise de petites quantités.
(en allemagne cela est interdit)

Il est hors de question de faire circuler un tel produit vers un moteur en raison des risques pour la mécanique : Flou et inconnu total!

En ce qui concerne H2O2, le produit est moins efficace et on le sait : Surtout coté fogicidie. Néanmoins c'est une solution qui coûte pas cher et que l'on trouve assez faiclement.
En phase vapeur sèche, le même stéarothermophilus (gram +) est détruit en 1H et demi pour 1000 ppm de concentration 1,4g/m3. Par contre la pression de vapeur est très faible et à moins d'ètre spécialiste ou d'avoir le matériel spécialisé on ne peut pas compter dessus.

De plus en présence d'humidité, l'efficacité devient disparate du fait des condensations sur points froids. Enfin toute condensation est une concentration H2O2 au alentours de 70%. Ca fait mal aux doigts!

L'utilisation en phase liquide en solution semble plus appropriée même si cette derniere est moins performante que la phase vapeur sèche.
Par ailleur ce produit est compatible avec l'inox et la décomposition très lente due au traces de fer est largement compensée par la quantité de stabilisant des solutions commerciales.
Seul inconvénient aucune odeur : éviter de respirer les vapeurs Dose VME 1ppm. Une bouteille renversée dégage de 1 à 10 ppm. (Dose accidentelle 100ppm 10minutes)
Gants et lunettes bien sur.

Un détail utile si on n'a pas de gants se mouiller les mains et travailler les mains humides. En cas d'accident ca ne rentre pas et on a déja une dillution de surface protectrice.

Pour 8,50 € on a de la soude 1Kg! (Qui peut par ailleurs neutraliser les produits précédents). C'est pas in-intérressant on pourrais développer...
Cela m'a semblé plus délicat à utiliser que de l'eau de javel. Je peut me tromper.

En ce qui concerne le traitement régulier faute d'un produit adapté l'alcool dans le gazoil peut être une bonne solution de fortune. Le développement bactérien semblerait stoppé ce qui est le but recherché.
Les quelques spores éventuellement survivant serait entrainés et détruits par le moteur.

Je dis semblerait car si ces bactéries ou levures aiment le gazoil il se peut que l'alcool leur plaise aussi
El si l'alcool s'evapore. Quid du traitement?

Question inteérressante pourquoi les bactéries se developpent elles?
Quel est, hors mis le temps, le facteur qui enclenche cette prolifération?

Autre question le réservoir est en métal ou en plastique.
Sait on jamais, ca peut avoir son importance. Grand mêre n'utilisait jamais de cuillère autre qu'en bois dans son vinaigre : Le métal cela tue la mère!

Peut-etre faut-il prélever quelques bactéries pour les reproduire les comptabiliser et voir leur résistance?
Avantage : le gazoil détaxé est meilleur marché que le trypcase soja!

14 fév. 2006
0

bravo !
Maintenant je suis convaincu, je mettrai une cuillere en bois dans le réservoir à javel de mon zodiac !

Evidemment tu t'en doutes, en ce qui concerne le peracétique ill y a un moment (rapidement atteint) où je ne suis plus compétent et tu es trop fort !

Pour reprendre un peu ce qui est dit au début, je suis d'accord pour la javel, pas pour l'alcool ni pour pour l'eau oxygénée, bien entendu si on veut laisser le gasoil dans le réservoir à demi plein.
Si on vide le réservoir, l'alcool ne tuera que peu les spores et l'eau oxygénée pareil, donc eau de javel juste pour le nettoyage du réservoir.

Mais bon dieu, qu'est ce donc qu'ils mettent dans leur produit chez matt chem ??

14 fév. 2006
0

bon je me réponds (gilles tu suis ?)
après un tout petit tour chez pubmed, on trouve des trucs interessants.

En premier un essai sur l'acide mycolique qui préviendrait l'apparition d'une bactérie.

Le deuxième, un essay sur un aaliage métallique d'un labo quelconque, autorisé, sous forme de granulés, qui contient :
de l'antimoine, de l'étain, du plomb, du mercure.

Visiblement cela dimunuerai de façon sensible le niveau de bactéries dans le gasoil.

On dirait en fait que les labos vont dans le sens d'une "intoxication", d'un empoisonnement des bactéries, plutôt que d'une "destruction" rapide. Je me comprends.

Vas y gilles bleu, à toi de chercher tu dois être un truc comme chimiste et tu as l'habitude d'interroger ces bases de données et d'y comprendre quelque chose, pas moi, je suis qu'un petit généraliste de campagne, j'utilise juste un gros livre et un petit, parfois un stylo.

14 fév. 2006
0

ben !!Gilusbleu!!
Certain parle peut sur le forum !!mais quelle efficacité , cela décoiffe !!merci heu, si tu avais un petit résumé sur les dilutions et les intervalles de traitement!!merci d avance!! ;-)bon vent!!

14 fév. 2006
0

pour l'instant IDF
c'est pas jouable, parce que le peracétique, ca se trouve pas en vente libre et que c'est toxique. En plus, ce ne sont que supputations passionnantes, mais supputations (toi même ! moi ? oui. ah bon).

Ne mets ni javel, ni iode, ni je ne sais quoi dans ton réservoir.
Le seul truc à tester serait l'alcool, le risque me semble moins grand, mais quelle dilution ?

Mais t'inquietes on va savoir ce qu'ils mettent dans leurs flacons les chimistes (sûrement d'ailleurs qu'après on n'aura pas trop envie de respirer les fumées du voisin de ponton qui fait cracher son bourrin au port : C'EST POUR FINIR LE TRAITEMENT ANTIBACTERIEN ... mois fort ducon mais on t'entend pas avec ton masque coin coin).

14 fév. 2006
0

sans vouloir faire de pub...
mais partant du principe que rien ne vaut le préventif, j'utilise systématiquement depuis des années un additif qui s'appelle " PROTEA P2", aussi bien pour le bateau que pour l'auto.

C'est anti bactéries, anti mousse, anti fumée et surtout un lubrifiant pour les pompes et injecteurs, qui souffrent depuis qu'on a quasiment supprimé le souffre, qui est un polluant, mais également un lubrifiant...

En tout cas merci pour toutes ces explications très scientifiques pour le curatif ! ;-)

_/)

15 fév. 2006
0

il semblerait aussi
j'ai lu il y a quelques années dans un cruising world ou assimilé que les réservoirs inox seraient plus facilement atteints que les black iron (désolé faro je sais pas l'équivalent exact en français que je traduirais sgdg en fer doux ??? ).

Ce genre d'article étant souvent "subventionné" par une marque (ici peut être matt chem ou vasavoir), je suis loin d'être garant de l'authenticité des résultats trouvés, mais peut être quelqu'un a t-il confirmé la chose ?

Quid des plastiques : ils n'en parlaient pas et je me demande même si à part les jerricans, on utilise le plastique pour stocker le GO ??

15 fév. 2006
0

ben évidemment que yen a en plastique
pisque j'en ai un ! mais pas d'origine.

19 fév. 2006
0

Par chez nous!! evenkeel
Les tuyauteurs et chaudronniers appellent cela tout simplement du( noir ) ;-)

15 fév. 2006
0

Ces bactéries sympa...
...Quand elle s'occupent des marées noires.

Une question : je suis surpris de voir un champignon avec des bactéries ou levures. Est-ce un champignon qui vit dans le gasoil, un champignon qui profite des bactéries, pollution secondaire ou un faux positif: élément étranger introduit lors des manipulations?

Toxicité des produits: tous le sont plus ou moins. On ne détruit pas du vivant avec des produits anodins : mais quand on les connais on s'adapte.

-Dilutions je me suis exprimé,
-Intervalle de traitement : j'ai proposé une solution curative à un gros problème. De la à proposer un traitement préventif il y a un pas que je ne franchirais pas d'autant qu'il existe des produits dans le commerce.

En ce qui concerne les métaux, ma remarque sur la grand mère et le vinaigre remonte à une époque ou la cuillère était en étain plomb; c'est le descriptif mère de vinaigre qui m a fait penser à ce détail. On peut aussi regarder autour de soi : Les toitures en tuiles sont propres juste en dessous des cheminées ou des fenêtres de toit.

-Les oxydes de zinc détruisent les mousses.
-Les métaux lourds semblent être une piste intéressante.
-On utilisait le cuivre en protection des coques de navire, donc le vivant m'aime pas cela non plus.

Mais sans rire, j'essaierais de récupérer des bactéries, de leur donner un peu de gasoil avec qui une rognure de plomb, qui du cuivre, qui du zinc, qui de la ferraille. Pour voir!

Et puis franchement si la solution était un zinc de gasoil!

15 fév. 2006
0

oxydes métalliques ?
je ne sais pas s'il y a un rapport, mais je n'ai jamais rien trouvé qui ressemble à une vie microscopique dans mes réservoirs en alu, eau et fuel .... est-ce grave, docteur ? ;-)

15 fév. 2006
0

sérieuement ...
je me suis souvent demandé à quoi tenait ce fait que les réservoris alu restent exempt de microorganismes, même après avoir laissé l'eau pendant 6 mois au repos !

15 fév. 2006
0

ça, c'est moins grave, robert
mais si ça te manque à ce point, c'est facile à rajouter ... :-D :-D :-D

16 fév. 2006
0

réservoir avec une trappe en alu
Mes réservoirs font partie intégrante de la structure en GRP, seul la trappe de visite est en alu, et elle est bouffée comme un syphilitique de Larousse médical (par endroit il manque 2mm de matière). Et il est exact que j'ai jamais eu de problème avec cette eau en 6 ans.
Après refermeture de la trappe (le joint avait laché) j'ai mis du chlore alimentaire (du truc pour biberons de bébé acheté en pharmacie en sicile) nue seule fois et depuis ... toujours pas de problème. J'ai bien sur des réserves de micropur et autre truc à l'iodure de caramel mais jamais utilisé.

Sont-ce les sels d'alu qui aurraient un effet bénéfique sur cette eau ?

Yves.

15 fév. 2006
0

histoire de cuillère
dans LN (sur les aménagements je crois) , ils parlaient de suspendre un bout de cuillère inox dans les réservoirs d'eau alu pour éviter les développements indésirés.
Les réservoirs d'eau ne devraient pas avoir autre chose que quelques gains de sable au fond, sinon c'est que tu fais le plein comme un cochon ;-) (genre tuyau qui traine dans l'eau de mer, pas rincé, pas laisser couler l'eau avant de remplir...).
Les réservoirs d'eau alu ont intérêt à être peint à l'intérieur avec une peinture alimentaire. Le pb c'est que rien n'accroche sur l'alu... A vérifier de temps en temps.

16 fév. 2006
0

alu et bactéries
Désolé Robert de te contredire, mais les bactéries se sont très bien accomodées de mon réservoir Alu. Le pré-filtre s'en est même trouvé colmaté, d'où panne.

Je l'avais pourtant nettoyé quelques mois avant en le rinçant abondamment au n-butanol, donc j'en déduit que le n-butanol n'est pas un bon sporicide.

16 fév. 2006
0

Koala ...
pas lieu d'être désolé, ce que tu dis ne me contredit pas : nous avons donc deux cas de figure différents et ce serait intéressant de savoir pourquoi dans un cas il n'y a pas eu de bactéries. Je ne sais pas pourquoi !

16 fév. 2006
0

Il y a aussi la chance
ou la malchance lors des ravitaillements en gasoil, je suppose ! ;-)

Tout le monde ne choppe pas la grippe en hiver...

Sur Tilikum, le réservoir est dans la quille, il doit y avoir 2 ou 3 centimètres de boue accumulée depuis près de 40 ans, et c'est impossible à nettoyer.

Je n'ai pourtant jamais eu de bactéries, mais il est vrai que j'utilise des produits en préventif. :-)

_/)

18 fév. 2006
0

c 'est bon
tout est remonté et mon moteur a redemaré tout de suite .

merci à tout ceux qui m 'ont donné de bons conseils

Hervé

19 fév. 2006
0

Une solution préventive
Dommage que personne ne s'exprime sur la soude.

C'est un produit de nettoyage biocide que je n'ai pas l'habitude d'utiliser mais qui est employé dans beaucoup de domaines : Nettoyage d'instrumentation, lavage en animalerie de laboratoire, lavages en agroalimentaire.

L'eau de javel et la soude sont les deux produits chimiques qui permettent entre autre la destruction des prions : Soude 1N (40g/litre d'eau) à 20°C 1 heure de contact. (Ne pas utiliser sur l'aluminium.)

Une solution préventive :

le filtrage statistique comme cela est effectué sur certaines centrales hydrauliques ou quand on ne peut pas mettre les filtres dans le circuit principal.

Une pompe est montée en direct sur le réservoir. Un filtre est placé en sortie de pompe. La sortie du filtre retourne au réservoir. Supposons une contamination de 1024 particules en suspension.
On pompe ½ réservoir à travers le dispositif, et on le reverse dans le réservoir.
En pompant ½ réservoir on mélange alors un liquide contenant encore 512 particules avec un liquide propre.

En 10 demi renouvellement il reste une particule.

Avec une pompe auto-amorçante et 2 fois deux mètres de tuyauterie le dispositif passe par le nable
Cela peut éviter un démontage qui salit les fonds et nécessite une intervention pas toujours aisée.

Ceci est réalisable à quai ou sur ber et constitue une opération de nettoyage.
A condition de sur-dimensionner la pompe (jet puissant), il est peut-être possible de remettre en suspension la boue accumulée au fond d'un réservoir peu accessible et de nettoyer ce dernier. On peut aussi concevoir le filtre avec une zone de décantation pour enlever l'eau. On peut aussi avoir deux circuits un circuit de pompage à fort débit et un filtrage partiel,

La filtration des bactéries n'est peut être pas facile à faire dans la mesure ou ces dernières mesurent de l'ordre de 3 microns.

Nota : certaines pompes à eau tiennent au gasoil.

A méditer.

21 fév. 2006
0

filtrage en série
GilusBleu, c'est déjà un peu le cas sur la totalité des diesel (bon, pour les HDI, je sais pas) où une partie du carburant qui vient d'être filtré est rejetée par les injecteur et renvoyé (chaud, ça c'est pas top) par la tubulure bandjo vers la caisse à gasoil d'où il sera à nouveau filtré. Je crois me souvenir que le volume retourné est sensiblement plus élevé que le volume consommé effectivement.

Reste qu'à chaque passe tu n'élimine que la moituié des cochoneries, et ces bêtes là ça a des populations qui s'exprime en million ou en milliard (plus ?)

Il ne reste plus qu'a espérer que ça ne se reproduise pas plus vite que ça n'est filtré :-)

Yves.

19 fév. 2006
0

Quelques réflexions en plus
Dommage que personne ne s'exprime sur la soude.

C'est un produit de nettoyage biocide que je n'ai pas l'habitude d'utiliser mais qui est employé dans beaucoup de domaines : Nettoyage d'instrumentation, lavage en animalerie de laboratoire, lavages en agroalimentaire.

L'eau de javel et la soude sont les deux produits chimiques qui permettent entre autre la destruction des prions : Soude 1N (40g/litre d'eau) à 20°C 1 heure de contact. (Ne pas utiliser sur l'aluminium.)

Une solution préventive :

le filtrage statistique comme cela est effectué sur certaines centrales hydrauliques ou quand on ne peut pas mettre les filtres dans le circuit principal.

Une pompe est montée en direct sur le réservoir. Un filtre est placé en sortie de pompe. La sortie du filtre retourne au réservoir. Supposons une contamination de 1024 particules en suspension.
On pompe ½ réservoir à travers le dispositif, et on le reverse dans le réservoir.
En pompant ½ réservoir on mélange alors un liquide contenant encore 512 particules avec un liquide propre.

En 10 demi renouvellement il reste une particule.

Avec une pompe auto-amorçante et 2 fois deux mètres de tuyauterie le dispositif passe par le nable
Cela peut éviter un démontage qui salit les fonds et nécessite une intervention pas toujours aisée.

Ceci est réalisable à quai ou sur ber et constitue une opération de nettoyage.
A condition de sur-dimensionner la pompe (jet puissant), il est peut-être possible de remettre en suspension la boue accumulée au fond d'un réservoir peu accessible et de nettoyer ce dernier. On peut aussi concevoir le filtre avec une zone de décantation pour enlever l'eau. On peut aussi avoir deux circuits un circuit de pompage à fort débit et un filtrage partiel,

La filtration des bactéries n'est peut être pas facile à faire dans la mesure ou ces dernières mesurent de l'ordre de 3 microns.

Nota : certaines pompes à eau tiennent au gasoil.

A méditer.

20 fév. 2006
0

Acool, soude et eau de javel
Les proportions de ces aditifs dans le gazole m'intéressent, ainsi que leur compatibilité avec nos mécaniques: Connaissez vous la juste proportion qui permet une bonne protection bactério sans risque pour le moteur pour l'alcool, la soude , et l'eau de javel?
Tom B

21 fév. 2006
0

ce n'étaient que supputations
d'esprit faussement éclairés ! (heu je parle pour moi hein gilusblues ou gillelebleu)
Ne mets rien d'autres que des additifs faits pour, pas nos blague de javel et autres ! C'était histoire de faire avancer le schimilimilimili ... mais on n'a pas encore redécouvert le fil à découper l'eau chaude ! Ca viendra peut être mais pour l'instant on ne conseille rien, on réflechit à haute voix.

PAS DE BETISES ! NE METTEZ QUE DES PRODUITS VENDUS POUR DANS VOTRE GASOIL !

20 fév. 2006
0

j'y connais rien
dans les bactéries et je ne souhaites pas ramener ma science , mais si quelqu'un me dit que le clamoxyl ou la penicilline sont efficace , j'ai plu qu'à demander une ordonnace à mon toubib. :-D :-D :-D

C'est encore la sécu qui sera plombée :-D :-D

22 fév. 2006
0

solution
:-)J'ai passé par là! Oh la la! D'abord vider, tout nettoyer les réservoirs. Y passer un produit anti bactérien (me rappelle plus le nom...)Puis: installer un électro-aimant sur l'entrée du gazoil (entre réservoir et pré filtres). N'étant pas connectée sur le net ( mais cyberclub), je ne peux pas vous donner plus d'infos maintenant. Mais si néc. recevoir vos questions avec skipper@merica.ch, de temps à autre...

22 fév. 2006
0

En effet,
je n'y pensais plus : on fait passer le gasoil dans un boîter installé entre le réservoir et les filtres, il contient un aimant puissant qui zigouille les bactéries.

C'est monté d'origine chantier dans beaucoup de bateaux américains.

Voici le lien du plus connu : www.fuelmag.biz[...]ome.htm

Il y a même une vidéo qui explique bien le fonctionnement, et une FAQ bien faite. ;-)

_/)

23 fév. 2006
0

Euh...
Je n'ai donné qu'une info suite au post d'Erica...

Ca m'est revenu à l'esprit car j'avais vu ce truc là lors d'un boat show à Miami il y a quelques années, et que j'en ai vu installés d'origine chantier sur des bateaux US.

Perso, sur mon bateau je n'utilise que du "chimique" en préventif. ;-)

_/)

23 fév. 2006
0

il est où l'article ?
Sur le site www.fuelmag.biz[...]ome.htm que tu évoques et parmis les arguments évoqués en faveur du sérieux du procédé il est dit "We retained the School of Ocean Sciences in the University of Wales at Anglesey, UK to conduct an experiment to prove the effectiveness of Fuel Mag. The methodology of the test was devised by The School of Ocean Sciences in conjunction with Lloyds Register of Shipping Type Approval Department of Engineering Services, Reference TA/40397/67488/94REL." et aussi " The results were so impressive that the University submitted them to the leading journal in the field of biological contamination for publication. The article was accepted and was published in Volume 14(3) 1999 of BIOFOULING."

Si cet article est si fabuleux, pourquoi n'est-il pas sur le site de ce fabriquant qui l'a "commissionné", comme ça se fait presque toujours ?

Qui sait où est cet article ?

23 fév. 2006
0

volvo aussi vend ça
Ce n'est pas une preuve en soit, volvo vendant aussi des anodes qui s'usent beaucoup trop vite (ou alors des hélices tri-pale qui use trop vite les anodes en 3 parties)
yves.

23 fév. 2006
0

Mon point de vue sur les aimants
Site très intéressant. Il faut aussi lire entre les lignes

1 - on y apprend comment polluer son réservoir
prendre un réservoir de 114 litres (30 gallons) contenant du gasoil (Quantité inconnue)
ajouter 20 litre d'eau de mer propre et éventuellement un élément nutritif
Maintenir à feu doux 25° 30°c (Méditerranée), brasser, secouer (Bretagne)
en 21 jour on a gagné, on est assuré de colmater les filtres, sauf si on a installé le système protecteur.

2 – il est dit que les bactéries sont responsables d'une dégradation du pouvoir lubrifiant du gasoil, (destruction des chaînes longues, logique) et que leurs produits rejetés peuvent corroder des pièces sensibles comme les injecteurs? (pourtant en acier chromé dur, sauf erreur de ma part)

De ce que j'ai pu comprendre:
L'effet serait non une destruction des bactéries, mais une atteinte suffisante pour que ces dernières sporulent (d'où la dimension de 1 micron), on aboutit alors à une bactériostase, milieu contaminé mais qui pour un temps donné n'évolue plus. (cela nous rapproche de l'alcool dans le réservoir)
Le filtre (optimisé) arrêterait les bactéries 3 microns et pas les spores 1 micron d'où la démonstration.

Sachant que le temps de reproduction moyen d'une bactérie est le l'ordre de la ½ heure voire moins à 30°c (1..2...4...8 bactéries etc) une bactériostase s'avère souveraine. En contre partie on ne peut rien faire pour la dégradation acide du gasoil.
Attention: une bactérie repousse facilement d'une sporulation. En conditions favorables, une bactériostase de 3 jours est déjà très longue.

Le procédé est peu explicité : effet magnétique.
Je ne partage pas ce point de vue. Si le magnétisme était bactéricide ou bactériostatique on aurait un traitement médical très spécifique à l'issue d'un scanner. 1,4 Tesla en RMN si mes souvenirs sont bons. (Or on envisage d'aller beaucoup plus loin en intensité magnétique)
Dans les moteurs à courant continu à aimants Samarium-Cobalt les champs sont est de l'ordre de 1 à 1,2T pour un entrefer de l'ordre du mm peut être plus (s'il y à un spécialiste il me rectifiera) et les aimants mis en oeuvre sont à mon sens de cet ordre de champ voire moins.

En revanche champs magnétique et mouvement dans un milieu conducteur, puisque dégradé acide et contenant des sels, beaucoup d'eau de mer, on aurait peut être un champ électrique qui provoquerait la sporulation par effet électrique local sur les bactéries???

La démonstration à été faite en fonctionnement continu 20 jours de filtration sans consommation de gasoil et en circulation continue. Donc statistiquement tout le volume était traité. Et pourtant on retrouve des bactéries sur la deuxième voie non traitée par champ magnétique. Donc ça se développe de nouveau et vite! Seul avantage : si la profilération est faible il n'y a pas de formation de bio-film.

Alors ce procédé sur un réservoir traité en continu et en fort débit, peut être. Sur un mobile avec période d'arrêt: certainement pas d'efficacité. On ne peut rien faire pour les bio-films (la mère de vinaigre de RV14) parce que le gasoil était contaminé (introduction d'eau ou éventuellement un fond de cuve) ou lorsque le bateau est resté longtemps au mouillage et que l'on avais ni le temps ni l'opportunité de vidanger ou de remplir.

Rien n'est dit sur la technologie des filtres, qui agissent en général par 3 méthodes :
-Effet de tamis (formation du gâteau en surface)

-effet d'impact, (vitesse des particules et adhésion sur les fibres internes : filtre en profondeur) -captage par effets turbulent et adsorption de surface (pour l'air mouvement brownien , et je n'ai pas le temps de regarder ce qu'il se passe pour un liquide mais peut être quelque chose du genre).

Suivant le choix des filtres, le résultat peut être très différent.

Vous allez me trouver critique mais je suis plus que prudent quand une société parle de dollars, marketing, & business et donne une justification scientifique pas toujours centrée et ajoute quelques points marteau pilon dans les FAQ:

  • Si le réservoir est contaminé ça le nettoie s'il ne l'est pas ça évitera qu'il le soit!
  • Il est même dit que la combustion est meilleure!
  • Et il y a des photos de filtres sans légendes et sur le film des injecteurs pas beau du tout : ce que vous risquez!

Jusqu'où va on ?

Je n'ai pas l'habitude de remplir un réservoir en mer mais introduire 20 litres d'eau de mer dans 94 litres de gasoil : faut le faire! Mais peut être faut-il cette quantité pour que la démonstration du système à aimants soit sans appel?

Je suis dubitatif et circonspect, ce n'est que mon point de vue.

Détail intéressant: il est question de bullage pour tout remettre en suspension. C'est un des moyens les plus efficace pour décoller les saletés accumulés au cours du temps et pour re-homogénéiser un volume. Comme par exemple essayer de nettoyer un réservoir inaccessible...

Ceci étant vous me fichez la trouille.
Je viens de m'acheter un bateau d'occasion, il y a un MD2B à bord, première inquiétude.
Je n'ai pas encore vu le réservoir, s'il y en a un... j'appréhende!!!

23 fév. 2006
0

Au pire
il existe des sociétés spécialisées (avec garantie de résultat) qui viennent avec leur petite camionette, une pompe, des produits et nettoient toutes sortent de réservoirs.
Eux savent comment faire et quel produit employer pour accélerer le néttoyage (le temps c'est de l'argent).
Bien sur c'est surtout pour les megayachts, mais ceux qui n'arrivent pas à s'en sortir doivent aussi faire face à un mégaproblème.
Alors éléctro-aimants, chimique ou prestation ?
de toute façon préparez la monnaie :-D :-D

18 sept. 2006
0

merci
à tous, je vais enfin pouvoir nettoyer mon circuit gazole du nable au moteur...

19 sept. 2006
0

j'ai eu ce probleme
il ya environ 15 ans (jene connaissais pas l'existance de ces bactéries)la mère grosse comme une tranche de foie colmatait la sortie G.O après emlèvement sans rien faire d'autre plus aucun problème depuis.???

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (145)

novembre 2021