Probabilité de déferlantes, super sur ZYgrib, absente sur Xygrib ?

Bonjour

Un des intérets de Zygrib est l' affichage de la probabilité de déferlantes.

En passant à Xygrib, je ne retrouve plus cette valeur, quoique le champ existe.

Ca me semble venir des modèles de vagues disponibles...

Qui a essayé ?

L'équipage
14 fév. 2020
15 fév. 2020
1

Bonjour,
Il me semble bien que Xygrib et Zygrib téléchargent le WaweWacht3, pour une raison étonnante, vu que c'est un fork de Zygrib, Xygrib ne propose, au téléchargement, ni le% de déferlante ni les vagues primaires, secondaires et maximale. Probablement pour limiter le poids sur les serveurs.
Sinon Xygrib peut afficher ces données, par exemple en ouvrant dans Xygrib un fichier WW3 télécharger dans Zygrib.
C'est un peu dommage, peut être faudrait il faire une demande aux développeurs.

15 fév. 2020
0

Je vais essayer d' ouvrir un fichier Zygrib dans XY grib, bonne idée.

J' ai aussi posé la question sur le forum Xygrib

@roberto
Intéressant, merci ! Effectivement sur la version anglaise "probabilité de déferlantes" devient "whitecap".

Jusqu'ici, j' utilisai la probabilité de déferlantes pour me faire une idée de la nature de la houle : molle(0%) ou potentiellement brutale avec un pourcentage de probabilité de déferlantes ne serait ce que de quelques %.

C'est ainsi qu'on est partis pour doubler le cap St Vincent avec une prévision de vagues à 4,50 m / 0%. Avec un pourcentage à 5%, je ne serai pas probablement parti (c'était juste après la tempête Leslie, octobre 2018). Est ce que mon raisonnement était bon ?

Ah oui, ripidité, quésako ?

15 fév. 2020
0

pardon pour ripidité: "pente" d'une vague, (steepness), souvent indiqué comme rapport entre hauteur et longueur.

15 fév. 2020
2

Cela fait un moment que je n'ai suivi l'evolution des données des modèles océan, mais bon il faudrait regarder le texte original en anglais pour savoir exactement de quel genre de données il s'agit.
Si "déferlantes" = breakers comme terme anglais, c'est une chose
Si "déferlantes" = whitecap comme terme anglais, c'est toute autre chose.
Breakers ce sont des déferlantes essentiellement liées à une ripidité excessive ponctuelle d'un état de la mer.
Whitecaps ce sont des "petits moutons" dont la formation -on va prendre des raccourcis- depend de la différence entre dynamique de la vague et influence du vent.
Un vent ponctuel très fort sur une houle peut former beaucoup de whitecaps mais très peu de breakers, une houle qui s'approche d'un côte peut présenter beaucoup de breakers mais très peu de whitecaps.
Il faudrait aller regarder de quoi il s'agît.

15 fév. 2020
0

J' ai eu la réponse sur Open gribs, encore bravo et merci à ceux qui développent ces outils pour nous et qui en plus trouvent le temps de répondre à nos questions..

Les données "whitecap" sont issues du "vieux" modèle FNMOC WW3, lequel modèle est dispo sur ZYgrib

Sur les serveurs d' Open Gribs qui sont sollcités par Xygrib, c'est le nouveau modèle WW3 qui est dispo, modèle qui ne propose pas ces données.

IL est parfaitement possible d' ouvrir dans Xygrib un fichier téléchargé par Zygrib avec le modèle de vagues FNMOC WW3.Je viens d' essayer, ça marche. Par contre pour les données atmosphériques c'est GFS et rien d' autre.

En bref : libre choix de modéles atmosphériques sur Xygrib mais plus de données vagues sur Zygrib...

15 fév. 2020
0

Merci pour le retour, j'arrêterai de confondre les deux modèles dorénavant...

15 fév. 202016 juin 2020
0

Ci dessous, un fichier téléchargé dans Zygrib et ouvert dans Xygrib.

Les diverses données vagues sont disponibles.

A noter que le modèle ne couvre pas les zones côtières, par exemple les abords du Cap Finistere.

Pas de variation notable à la remontée des fonds dans le Golfe non plus.

On trouve par exemple des probabilités de déferlantes importantes , 20%, loin au large avec vent et houle dans la même direction...

16 fév. 202016 juin 2020
0

Concernant l'état de la mer, si on est à portée d'internet aucun problème à avoir tout types d'informations, si on est au large avec des connexions data relativement lentes (et souvent coûteuses), les données "mer" sont rélativement lourdes: on a 1.direction 2.période 3.hauteur significative, et cela pour mer globale, composante mer du vent, composante houle.
Si on veut par exemple se faire une idée de la possibilité d'avoir de la mer croisée dangereuse, cela nécessite 6 données par point de grille: le volume de données à télécharger explose très vite.
Un des cas où une carte fax par exemple donne beaucoup plus simplement (et gratuitement) cette sorte d'information. La "sensibilité" de la carte au danger est très haute: les prévisions de houle sont relativement "faciles", les flechettes de la direction du vent même si elles sont sur/sousévaluées avec des directions avec une erreur de 10-20-30°, on voit bien que dans les zones rouges cela ne doit pas être rigolo.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer