Prix sur le marché de l'occasion en temps de crise ?

Bonjour,
le sujet n'est pas encore vraiment sur la table, car ce n'est pas la priorité en ce moment, mais une crise financière va suivre la crise du Covid19. Disons que ce n'est pas le sujet et faisons cette hypothèse.
On se doute de l'impact sur le marché du neuf, qui va chuter.

Mais quel impact sur le marché de l'occasion?
En posant cette question ouverte, j'ouvre ce fil à de vastes échanges parfois insipides qui ne manquent pas sur ce forum, alors de préférence, si vous avez des chiffres (sourcés), des études sur le sujet (cf crises précédentes) ce sera intéressant.

Je commence avec cette courbe du broker Antipode 2008-2018

Ventes Occasion >8m 2008-2018 Source Antipode

Les chiffres du ministere ( › default › files › statistiques 2018) montrent une très grande stabilité du nombre de mutations (occasion), entre 64 et 65000 unités/an, depuis 2007 (donc crise de 2008 inclus).

Mais ces chiffres sur les volumes ne disent rien sur les prix...

L'équipage
31 mar. 2020
31 mar. 2020
-2

Même si j'ai acheté mon bateau, je reçois toujours des alertes sur tout les bateaux que j'avais remarqué, visité, contacté etc.... Et rien de notable. Pas d'appel de proprio décidant de baisser son prix.

Mais bon, je pense que comme il n'y a pas de visites possible etc... Tout le monde oubli son annonce. Les baisses ce sera pour la fin du confinement peut-être?

31 mar. 2020
15

comparé au coup d'entretien général + frais fixes .le prix d'achat n'est pas très important sur la durée ,il vaut mieux payer un peu plus cher un voilier en très bon état ,équipé de matériel récent, que de se dire je ne le paie pas cher mais je l'équiperais au fur et à mesure ,très mauvais calcul ..
la suite me donnera raison ,on sous estime toujours ce que le refit va coûter .
alain

01 avr. 2020
0

bien d'accord avec toi...mais...mais
j'ai refité trés sérieusement mon hanse 341(pour 16000e)et celà n'a pas attiré le moindre contact aprés de milliers de vues!!
depuis que j 'ai "tombé" le prix(31000...)2/3 contacts suspendus par suite du confinement
rappel dans un ancien fil("occasion:suis je trop cher")je m étais fait pourrir par la majorité des intervenants....
pourtant à cette période je proposais un prix comparable aux quelques autres hanse 341 à la vente...
amha =le problème des places a flot est certainement un (gros) obstacle?

31 mar. 2020
1

Ah les vautours pointent le bec

31 mar. 2020
-1

Pas d'inquiétude , les prix de l'occasion vont s'effondrer , liés qu'ils sont à l'activité , donc conséquence inévitable .

31 mar. 2020
-1

Il faut penser que les voiliers neufs des grands constructeurs vont aussi être vendus avec de bonnes remises,comme à la crise précédente ou un acheteur de voilier récent d'occasion...pouvait trouver un neuf au même prix .

31 mar. 2020
2

les prix vont peut etre un peu se tasser, mais en occasion combien de bateaux sont en très bon état et bien équipés. A mon avis les occases très bien entretenus et équipés se tiendront parce que rares.

31 mar. 2020
0

Dans le neuf, combien de chantiers vont disparaître ? La plupart des chantiers de petite taille ne survivront pas. Ils n’ont pas les fonds propres nécessaires.

Dans l’occasion, si crise économique importante, il n’y aura plus de prix tout simplement. Car plus d’acheteur.

01 avr. 2020
0

bien d'accord avec toi...mais...mais
j'ai refité trés sérieusement mon hanse 341(pour 16000e)et celà n'a pas attiré le moindre contact aprés de milliers de vues!!
depuis que j 'ai "tombé" le prix(31000...)2/3 contacts suspendus par suite du confinement
rappel dans un ancien fil("occasion:suis je trop cher")je m étais fait pourrir par la majorité des intervenants....
pourtant à cette période je proposais un prix comparable aux quelques autres hanse 341 à la vente...
amha =le problème des places a flot est certainement un (gros) obstacle?

01 avr. 202001 avr. 2020
0

Je me souviens de ce fil ou tu avais refusé l evidence que le Marché fixait le prix pas toi, raisonnons par l absurde, j ai acheté mon First 30 20000 dollars , dans les 5 dernières années j ai investi 20 000 euros, il vaut combien ?

En tout cas les prix vont encore s effondrer ou tout simplement il n y aura plus d acheteurs, j ai le sentiment que la plaisance aura quai disparu d ici 10 ans, on louera à la journée la semaine ou le mois

01 avr. 2020
-1

A regret je partage totalement les termes du second paragraphe. Notre plaisance est en train de mourir...

03 avr. 2021
-1

@ CLK

Elle est morte depuis déjà longtemps

06 avr. 2021
0

Ce qui est loin d'être une mauvaise nouvelle, ça veut dire de moins de bateaux dans les mouillages logiquement et plus de places dans les ports avec des prix qui devraient baisser et surtout des listes d'attente de moins en moins longues, voir de la dispo direct!
C'est plutôt une bonne nouvelle, non?
à moins que vous préfériez voir toujours plus de monde sur les petits mouillages que vous aimez. ;-)

01 avr. 2020
-1

exact Jean...pour une part je "refusais" une certaine évidence à savoir que j'étais(" un peu"?)trop cher..
mais compte tenu de tout le refit et du neuf.....
bon on ne va pas recommencer le débat..
là j 'ai tombé significativement le prix!!A suivre
OK avec toi la plaisance "normale"(les acheteurs de 9/11m)va sinon disparaitre du moins s'effondrer en raison selon moi du manque de places à flot et des couts ....(places de port si on arrive a l obtenir!)

01 avr. 2020
0

ma réponse s'adresse a fritz the cat...!!

01 avr. 2020
8

La statistique est intéressante, elle montre que lors de la crise de 2008-2009 les ventes n'ont pas baissé. Les années suivantes ont été stables. donc pour un achat qui n'a rien à voir avec la raison mais relève du plaisir, on pourrait presque anticiper une hausse des transactions car nous percevons davantage la fragilité de la vie et d'en profiter tant que nous le pouvons. Après, pour les prix : on voit bien que ceux de l'occasion ont beaucoup baissé ces dernières années. De là à prédire une nouvelle baisse, une stabilisation ou une hausse : je ne sais pas et j'ai jeté les feuilles de mon bol de thé.

01 avr. 2020
0

Et si le TDM objectif majeur se retrouve bloqué qques années des suites de la pandémie...
De combien va baisser la vente du neuf...
Quels impacts sur l okaz?

03 avr. 2021
0

TDM objectif majeur ?
Pour une très petite minorité peut-être...

01 avr. 2020
0

J'ai du mal à imaginer que pour les bateaux, qui sont plutôt des projets à long terme, l'impact soit aussi immédiat.
Pour les bateaux d'origine financière (genres investissement de location, bateau luxe de patron/trader trop riche, etc), acheté par des gens qui ne vont pas changer de rythme de vie pour un bateau, oui, clairement, il va y avoir une chute des achats, et ca va clairement impacter le marché du neuf, du luxe, et de la régate.

Mais pour ceux qui ont prévu de partir, c'est au contraire l'occasion de recevoir une prime de licenciement ou de départ volontaire, de prendre conscience qu'il faut en profiter pour voyager, etc.

06 avr. 2021
2

si l'on regarde un peu les effets de la bourse depuis le début du covid, je dirais plutôt l'inverse, une "crise" ayant toujours été l'opportunité pour les plus riches de se gaver encore plus.
Assurés en prime que si ça tourne mal, l'état viendra les sauver...

01 avr. 2020
0

Le virus frappe les popilations âgées que l'on trouve sur les pontons. Risque donc de voir une hausse des bateaux mis à la vente.

01 avr. 2020
0

Entre ceux qui ont perdu en bourse, ceux qui ont fermé boutique et ceux qui ont perdu leur job, je m'attends à une sérieuse baisse des prix de l'occasion et des commandes en neuf.

06 avr. 2021
0

chez moi (côte sud-ouest), c'est bien l'inverse, sorti du premier confinement, beaucoup se sont jetés sur la consommation les poches bien pleines.

01 avr. 2020
2

Je ne suis pas inquiet, sans aller jusqu'à dire qu'un bateau est une valeur refuge, il y aura toujours un marché pour les bateaux de qualité que le production actuelle ne propose plus.
En revanche, c'est vrai, les AWB vont être de plus en plus difficiles à vendre à prix correct.
En 2019,
j'en ai profité et je l'ai subi :
J'ai vendu mon bateau de 1976 en 15 jours au prix (fort) que je souhaitais, mais, j'ai raté celui que je voulais, car, en suivant les conseils lus sur H et O, j'ai voulu négocier car le gréement et le moteur avaient 40 ans, les voiles 10 et l'electronique plus de 6 mois...mal m'en a pris, le bateau, pourtant aux Antilles, s'est vendu au prix demandé en 10 jours...
Dans les deux cas, il s'agissait de bateaux de marques renommées fabriqués en petite série.
Pour faire une analogie avec le monde automobile, il sera paradoxalement plus facile de vendre une Aston Martin qu'une Laguna blanche diesel.
Voire une Mini Cooper ou une Mehari de 1970 qu'une Clio de 2005.
Pour simplifier, pas d'inquiétude pour les HR, Nauticat, Fairways, Wauquiez et autres Najad...plus compliqué pour les Beneteau, Jeaneau, Dufour, Bavaria et autres Hanse...

09 avr. 2021
0

C'était en 2019 ...

01 avr. 2020
2

En cas de crise on se rabat sur l'essentiel.
A chacun de décider ce qui est essentiel.
C'est certain que le marché du neuf et de l'occasion va sentir un gros coup de frein. Ça sera le moment d'acheter mais pas de vendre.
Mon bateau fait partie de l'essentiel, donc ça ne changera rien pour moi.
Mais pour les actifs et tout ceux qui vont être touchés financièrement, c'est une autre histoire 😕

01 avr. 2020
0

Bonjour,

Peut-être ai-je eu de la chance. Et un cas isolé ne vaut pas vérité statistique.
Mais sur la période de la crise de 2008, j'ai vendu un voilier, et j'en ai racheté un autre 18 mois plus tard.
C'est une période au cours de laquelle j'étais très attentif au marché de l'occasion, sur des unités de 10 à 12m et de 30 à 40 ans.

J'ai vendu mon voilier juste, pile avant l'effondrement des prix (rien de volontaire, circonstances de la vie). Au moment où je l'ai vendu, je me rappelle m'être dit : "tu n'as que 2 ou 3 mois pour le vendre un bon prix, après c'est foutu". Je voyais les signes annonciateurs de la grosse baisse du marché, il faut croire. Mais je ne me rappelle plus exactement ce qui me faisait me dire ça. Peut-être l'apparition de bateaux bradés sur le marché.
Toujours est-il que j'ai bien vendu, au tarif "normal", sans excès. C'était en avril 2013. Donc 5 ans après le début "officiel" de la crise.

Quelques mois après, désespoir, manque de bateau, touça...
Je vois que les prix ont réellement chuté. Enfin... Il y a deux catégories : ceux qui ont besoin de vendre et qui baissent les prix, vu qu'en ces temps troublés il y a peu de candidats à l'achat. Et ceux qui maintiennent des prix "pré-crise" et trouvent inconcevable l'idée de baisser leur prix. Ceux-ci ne doivent pas être dans le "besoin" de vendre. Ils ne sont pas pressés. Tant mieux pour eux.

Bref. Je passe une bonne année à regarder les prix, à réfléchir à ce que je veux. Les prix sont au plus bas.
Je finis par acheter en octobre 2014 un voilier que j'estime de valeur et de qualité identiques à celui que j'ai vendu 18 mois plus tôt.
Le prix demandé correspond à 65% du prix auquel j'ai vendu le précédent.
Facilement négocié, je l'ai acheté à 45% du prix de vente de mon précédent voilier.

Mon expérience personnelle est donc qu'en 18 mois, des bateaux de même qualité ont perdu la moitié de leur valeur marchande.

Ça n'est qu'un cas isolé, et peut-être de la chance. Pas une vérité statistique.
Mais voici mon expérience à ce sujet.

01 avr. 202001 avr. 2020
3

Ne pas s'attendre à un effondrement des prix de l'occase...comme en 2008 ça n'a pas bougé de façon visible.. ce qui ont baissé leurs prix de façon drastique avait des merdes invendables même en temps d'opulence...

01 avr. 2020
0

Hello,
Mon pote a acheté son boat(Tayana 37, de 1985) ici en Espagne 1 bon mois avant le confinement.
Prix correct affiché en premier lieu, négo autour de 20% à la baisse, affaire conclue 15j après parution de l'annonce, à la 1ère visite.
Le broker(dont ça risque d'être la seule et unique vente de la saison), apparemment encouragé par cette vente rapide(bateau typé classique)vient de mettre en vente à peu près l'équivalent, sur le ponton d'en face, mais en beaucoup moins bon état, et avec presque 10 ans de plus.
Et ben ça n'empêche que, covid ou pas, le rafiot est annoncé 40% de plus!
Cherchez l'erreur...

01 avr. 2020
0

Entre le prix affiché et le prix vendu...
Comme à quelques mois près, le chantier RM aurait pu être repris au tarif le plus bas,ou pas du tout !

02 avr. 2020
0

Entre 2009 et 2015, la plupart des petits chantiers se retrouvés au tapis. Le marché du neuf est très dépendant de la tenue de l’occasion. Si l’occasion se vautre de 50%, le neuf est mort.

De plus la démographie, ne va pas aider. Les classes d’âge nombreuses qui ont découvert la plaisance et qui ont fait ce qu’elle est aujourd’hui (un marché de masse), vont bientôt passer l’arme à gauche. A partir de 2023, la population dans la tranche des 50-65 ans va baisser. C’est elle qui pratique la voile et qui achète un bateau.

Enfin, si une crise du crédit se met en place, tous les actifs financés à crédit vont souffrir.

Plusieurs conséquences :
- le marché tel que nous le connaissons est en train de se transformer radicalement. Nous pourrions passer d’un marché de masse à un marché de niche : en gros celui de la location et celui du sport.
- le nombre de bateaux mis sur le marché de l’occasion va augmenter. Le nombre d’acheteurs va baisser... les prix vont chuter. La question de la destruction des bateaux les plus anciens va se poser de plus en plus. Pour aider, le gouvernement pourrait prendre la décision de mettre en place un contrôle technique.
- les infrastructures vont devoir se réinventer. Les ports de plaisance vont se perdre au moins 30% de leurs bateaux. Le prix des locations va augmenter (oui car un port ne peut pas perdre de l’argent). Moins de gens pour amortir les coûts = il sera très difficile de maintenir tel quel le système des amodiations.

02 avr. 2020
0

Si les ports se vident ils se feront concurrence et les prix pourront baisser, dans 5 à 10 ans ? Je n aurai plus de bateau anyway

06 avr. 2021
0

Je vois les choses un peu de la même façon.
Ce n'est pas "la" crise mais la crise du nautisme, il n'y a qu'a voir dans l'immobilier...

17 oct. 2020
1

Le marché du neuf tient encore car les stocks des distributeurs sont financés par des mécanismes spécifiques, mais ce financement a un terme, a ma connaissance le printemps prochain. On peut donc s'attendre à ce que des remises significatives soient faites (20% soit la marge du distributeur)

Sur l'occasion, je ne vois à ce jour pas d'impact majeur sur les prix mais attention, les DYC et autres loueurs de voiliers ont obtenu un report des échéances de crédit pour leurs propriétaires de bateaux. Combien de temps va durer ce report ? Les banques vont elles être aussi accommodantes la saison prochaine sans perspective de retour à la normale proche surtout pour les destinations lointaines.

Enfin, j'ai vu une statistique qui disait que au moins 50% des acheteurs avaient décidé de repousser leur projet d'acquisition de au minimum 18 mois. Et ca, c'était avant la deuxième vague du covid.

Mon avis c'est que la baisse du neuf va impacter le marché de l'occase en France et en Europe, si le neuf baisse des acheteurs préfèreront cette solution.

En revanche pour les bateaux situés dans des bases lointaines, il va y avoir un sérieux problème pour les propriétaires qui vont devoir vendre rapidement si les banques qui avaient accordé un report d'une année des échéances ne renouvellent pas cette faveur. Le CA de la location pour la saison passée est nul dans bon nombre de bases exotiques, ces dernières ont été fermées et il n'y a aucune perspective d'activité significative proche.

je ne sais pas combien de bateaux cela fait mais cela va inévitablement impacter le marché, des investisseurs pris au piège avec un actif a des dizaines de milliers de kilomètres, qu'il faut entretenir et dont il faut payer le crédit sans perspective de chiffre d'affaire avant 2023 au mieux et certainement pas au niveau d'avant !!!

Des propriétaires comme ca il y en a dans bon nombre de pays développés donc il va y avoir beaucoup de bateaux a vendre !

17 oct. 2020
0

Je pense que le marché de l'occasion est aussi divisé en catégories de prix et les profils d'acheteurs sont différents. Un reflet de l'échelle sociale, en somme, mais pas un reflet de l'envie de naviguer.
Les bateaux délaissés, anciens, peu diffusés sont vendus à vil prix. Ce n'est pas sans influencer le marché correspondant. Et un bateau dans son jus ne vaut que pour qui effectue le refit lui-même (ou elle) entièrement de ses mains. S'il faut payer un pro pour faire le refit, évidemment qu'il vaut mieux se tourner vers de l'occasion d'un niveau supérieur, d'où ma compréhension des catégories d'acheteurs.

17 oct. 2020
0

Ok mais quel impact sur les prix ?

17 oct. 2020
0

et autre chose pour compléter mon post précédent, Béneteau à procédé à la mise en place d'un plan de réduction de la production appelé "go beyond" je crois.

La crainte affichée par Béneteau concerne l'arrivée sur le marché de l'occasion des flottes de charter, la pression sur les prix de l'occasion et donc la baisse des prix et volumes du neuf.

17 oct. 2020
0

Paradoxe, il a eu une forte augmentation du marché de la location dans l’hexagone cet été +25%! www.google.fr[...]1233677

17 oct. 2020
0

Pas un paradoxe du tout, la location en raison des contraintes sur les voyages lointains s'est reportée sur le marché domestique qui lui au contraire a pas mal fonctionné mais sur une période assez courte. Les loueurs ont même rapatrié pas mal de bateaux vers les marchés domestiques.

La question est +25% sur le marché domestique compense t il la perte des marchés exotiques souvent en totalité !

09 avr. 2021
0

Oui mais la location de quoi ? De voiliers ou plutôt de scooters, jet skis et gonflables à moteur ?... C'est le marché des voiliers qui souffre et va souffrir de plus en plus.

17 oct. 2020
0

Ce "paradoxe" n'en est pas un, puisque les français ne sont pas partis à l'étranger et ont navigué en France...
C'est à mettre en parrallèle avec les records de fréquentation des ports de Bretagne cet été !
Sur notre base de voile cet été nous avons eu nous aussi notre record de fréquentation !

17 oct. 2020
0

Avec le changement climatique dont les médias nous rabattent les oreilles et les tempêtes plus fortes et fréquentes, un bon ouragan qui détruit les flottes diminue le nombre de voiliers en vente.
Cela maintiendra les prix!
N'oubliez pas de payer votre prime d'assurance tous risques!

03 avr. 2021
3

Bonjour
Je remonte ce fil

Est ce une erreur de ma part ?

J'ai l'impression qu il n y
Presque plus de voilier a vendre d occasion ?

dans les 10/11 m
Année 1990/2010

Et encore plus en deux cabines !

Pour les prix devant le peu d offre difficile de les analyser ??

Bonne journée

03 avr. 2021
1

Non, c'est une réalité que j'ai pu constater également. Les voiliers disponibles se sont vendus comme des petits pains vers la fin de l'année, sans qu'en parallèle, les propriétaires ne se séparent particulièrement de leurs biens comme il est de coutume à cette époque.
Du coup, le marché est très restreint et les prix pas vraiment légers...

03 avr. 2021
0

Pour ceux qui voudrait vendre
Donc c'est le moment
Opportint
Peut être ??

03 avr. 2021
0

C’est le moment de vendre les gars !
www.antipode-yachts.com[...]45.html

Le bateau est vu comme une résidence secondaire.

03 avr. 2021
0

50% de hausse du nombre des ventes de voiliers 10-12 m entre 2019 et 2020.

03 avr. 2021
0

Ai super bien vendu...
Et je ne trouve plus rien à mon gout à acheter à un tarif réaliste.
C'est clair le marché de l'occasion a le vent en poupe !

03 avr. 2021
0

Je n’ai pas vendu le mien car quand je regarde ce qu’il y a sur le marché cela me laisse pantois. Des bateaux de plus de 30 ans à 60 k€, entretenus correctement, mais avec des voiles de 20 ans, le moteur et gréement d’origine, l’électronique de 20 ans etc... il faut rajouter 20 k pour remettre à niveau. Alors, mieux vaut ce contenter de ce que l’on a, et attendre.

03 avr. 2021
0

Oui, c'est tout a fait ça, des bateaux des 70's dont la valeur réele est de 30/35 000 sont proposés de 70 à 50 000.
En bon état et entretenus certes, avec du matériel electronique de 15/10 ans d'age qui convient au propriétaire (et à moi) mais qui ne devrait pas rentrer dans la valeur du bateau...

09 avr. 2021
0

A 60 K€, on trouve des bateaux de 40 ans de plus de 14 m, coque et pont refaits en Epoxy il y a 10 ans, moteur 75 cv refitté en 2018, voiles et gréément dormant régulièrement renouvelés et dont le prix a sérieusement baissé en 18 mois ...

03 avr. 2021
3

Quand je vois les frais que j'ai fait sur mes deux derniers voiliers pour les mettre au gout du jour, il est évident que l'avantage est aux acheteurs

Jamais je ne récupérerai ne fut ce que 50% de ce que j'ai fait comme frais

Sur mon voilier précédent, acheté 6000€, j'ai fait 15000e de frais. Il a été en vente pendant en 18 mois pour être vendu pour 6000€

Le nouveau proprio est très content

03 avr. 2021
0

Idem. J’ai acheté le mien 16k, mis 18k en équipements et rénovation sur les 5 dernières années, il ne vaut guère plus que 18 aujourd’hui.
Je lorgne maintenant sur les bateaux déjà rénovés et éprouvés. Mais là où ils valaient 30-35 k il y a 5 ans, ils sont maintenant affichés à 50-60 k !

03 avr. 2021
0

Bonjour
@ Coupe routine même phénomène sur le marché des Pays-bas, visiblement le moyen de s'évader un peu en sécurité pendant le confinement. Il risque d'y avoir de la revente après covid.

Le Moko

03 avr. 2021
0

Il y a eu plusieurs articles dans la revue allemande Yacht sur le phénomène, au moins pour les Pays-Bas etvl’Allemagne. Principal argument, le besoin d'avoir un bateau près de chez soi sans dépendre des aléas d'accès à une location

03 avr. 2021
3

Le cout annuel d un voilier a beaucoup augmente: ponton et taxe fonciere + DAFN + aire de carenage. J ai quitte les pontons a cause de cette augmentation, pour moi ce n est pas le prix du bateau qui pose PB mais bien le cout annuel que je ne peux pas justifier dans le budget famillial
Yves

03 avr. 2021
1

Sans parler des chantiers navals qui confondent les francs et les euros...
L’entretien est devenu hors de prix.

03 avr. 2021
0

mais tout augmente mon pov' monsieur, vous avez vu les prix de l'immobilier?

04 avr. 2021
1

Oui, et ce n’est pas pour me réjouir (je ne parle pas à titre personnel puisque je suis déjà propriétaire). Le patrimoine immobilier est complètement déconnecté des revenus et une famille peut se trouver dans l’impossibilité d’acheter, même si les deux travaillent.

05 avr. 2021
2

Idem pour la capitalisation boursière qui n'a plus de rapport avec l'économie réelle.

05 avr. 2021
0

C'est vrai que la période actuelle est assez incroyable.Il n'y a plus rien sur le marché de l'occase c'est vraiment surprenant.

06 avr. 2021
4

Le problème de la détention d’un voilier c’est les coûts d’entretien. Il n’est pas rare de voir afficher un taux horaire de mo à près de 90€ ttc dans les chantiers de la côte méditerranéenne. Si on ne fait pas soi même la facture annuelle devient vite astronomique surtout avec les mises à niveau du matériel voiles moteur accastillage. Conséquence un nombre important d’épaves potentielles dans les ports qui ne sont plus entretenues et sont invendables.

06 avr. 2021
2

Tout à fait d’accord, et le parc est globalement en mauvais état.

06 avr. 2021
2

la crise???
c'est une blague??
regardez les chiffres des ventes dans le temps, une crise au pire repousse l'achat de quelques mois.
A chaque crise, on aide puis quelques mois voir jours après, les fortunes se refont.
Voir également les évolutions de la bourse depuis début 2008.
Et à une échelle plus modeste, moi qui vit sur une station balnéaire du Sud-Ouest, j'ai vu bien du monde changer de voiture et acheter des VTT elec à 3500boules pour aller faire un tour sur la plage après le premier confinement...
Je vois également les prix de l'immobilier flamber et des gens toujours acheter plus chère alors il faudra m'expliquer un truc car Manu semblait dire qu'il n'y avait pas d'argent magique!
Non, les crises ont bon dos, elle ne touchent pas tout le monde, loin de là, 2020, moins de faillites que 2019...
Les chiffres des grosses boites avec lesquelles je bosse sont plutôt bon etc...
Le plus dure étant souvent pour les plus modestes, simples employés qui ne peuvent télétravailler et là, ils achètent rarement des bateaux neufs.
Dans le nautisme, c'est surtout qu'il y a des changements de visions, plus ça va et plus les gens louent un bateau, ce n'est plus la même chose que dans les 70's et 80's ou beaucoup donnaient tout leur temps et argent à leurs bateaux.
Regardez l'immobilier et l'impact de 2008... on a rien vu s'effondrer, bien au contraire!

06 avr. 2021
0

" Manu semblait dire qu'il n'y avait pas d'argent magique! " mais c'est un traitre pour le pays!

06 avr. 2021
0

Ayez confiance, puisqu'on vous dit que l'argent ruisselle...

06 avr. 2021
0

Sur le littoral breton, les artisans du bâtiment se gavent goulument!! Je ne leur donne pas tord , Et malgrès une augmentation des tarifs de 30 à 50%: du boulot pardessus la tête!! Problème les matériaux et les matériels se font rares!! Paris ruisselle sur la province.

09 avr. 2021
-2

Arno, la contrie, ventdebout
Vous faites un meeting politique ?

12 avr. 2021
0

Non, on rappelle des réalités économiques malheureusement pas suffisamment entendus dans les propos des économistes justement par endoctrinement néolibérale qui polluent l'économie.

06 avr. 2021
0

Pourtant il existe un argus sur Voiles magazine. J'ai mis le mien en vente au dessus de l'argus à négocié car équipement ressent, très bien équipé et en excellent état. Pas un seul appel en 15j....

07 avr. 2021
0

Quand j'ai acheté mon bateau, c'était en dessous de la cote de VM et tous ceux qui se sont vendus étaient en dessous, ceux au prix ne se sont toujours pas vendus 2ans après.

07 avr. 2021
0

Il y a aussi des bateaux plus recherchés que d'autres. Dire j'ai mis au dessus ou en dessous de la côte ne préjuge pas vraiment de la vente. Tout dépend du bateau, s'il est recherché ou pas. Si un bateau a mauvaise réputation, ou que c'est une grande série que l'on trouve à foison sur le marché, même en dessous de la côte il sera plus difficile de vendre.

07 avr. 2021
0

D'accord avec Morbleu. Je suis en cours d'acquisition de mon prochain voilier plus grand, qui a été reporté à cause du nouveau confinement, et je me suis mis d'accord avec le vendeur sur un prix en dessous du prix de vente mais en dessus de la côte VM.
Nous nous sommes mis d'accord sur un prix réel. Ce n'est pas un bateau de série.

07 avr. 2021
0

Ben oui, OK, mais normalement c'est à ça que sert une côte. Donner le prix moyen des transactions pour un modèle et une année donnée...

07 avr. 2021
1

Il y a le prix moyen de vente, mais aussi le délai moyen de vente, et ça c'est pas dans la cote et pourtant c'est très variable d'un bateau à un autre.

08 avr. 202108 avr. 2021
0

Concernant un modèle que je suis, le Dufour 44 perf, les prix de présentation vont de 90.000 à 130.000 €, la majorité est à 120.000.

Sur la vingtaine d'exemplaires à vendre, dont beaucoup en Italie, 3 seulement on trouvé preneur depuis 1 an et demi, aux alentours de 70.000 €.

08 avr. 2021
1

Ce genre de propos me laisse rêveur : comment faites vous pour savoir que "3 seulement on trouvé preneur depuis 1 an et demi, aux alentours de 70.000 €"?
J'ai également d'autres questions :
- Certaines annonces de Héo datent de presque 10 ans : ce sont des bateaux qui n'ont pas trouvé preneur?
- Les annonces de LBC disparaissent au bout de 2 mois, certains remettent une annonce, mais beaucoup n'en remettent pas : ils ont vendu leur bateau, en 2 mois!?

08 avr. 2021
2

C'est chouette de rêver, la méthode est plutôt simple :

1) on obtient l'info sur le prix de vente auprès du propriétaire ou du broker avec lequel on est en contact

2) on connaît le marché grâce à la veille opérée sur les sites de PA représentatifs, pour info, la disparition d'une PA sur le bon coin est très souvent le signe d'une vente effective.

A votre disposition...

08 avr. 2021
0

C'est aussi de cette façon que je m'y suis pris pour connaître un peu mieux le marché.
Et pour en revenir au sujet initial, certains bateaux que je voyais en vente depuis plus d'un an ont disparu des annonces ces deux derniers mois, ce qui semble bien indiquer bien que les ventes sont nettement à la hausse.
Quant aux bateaux que je trouvais intéressants sur LBC, j'ai vu généralement leurs annonces disparaître en 24h, ce qui n'était pas le cas en novembre et décembre.
Dans cette période-là, j'ai quand même vu un First 1045 partir à 10 000 euros, et c'était loin d'être une épave.
Pour autant, je vois aussi des bateaux en vente depuis plusieurs mois dont le prix a été largement majoré dernièrement. Se vendront-ils au prix demandé? Pas sûr...

08 avr. 2021
0

Un First combien ?

08 avr. 2021
0

Un First 10.45 (PTE), au sec depuis 6 ans et avec des voiles hivernées qui plus est.
Le Safran était à revoir, le bateau était très sale, mais vraiment pas mal par ailleurs.
A titre de comparaison, j'avais failli en acheter un (mais GTE) quelques mois plus tôt, qui m'est passé sous le nez à 21 000. Et il n'était pas plus joli; je dirais même qu'il y avait de quoi faire.

09 avr. 2021
0

C quoi un First 10,45 je connais pas

Un 345 un 375 un 325 un 32.5 un 35.5 ?

09 avr. 2021
0

Au temps pour moi, tu as raison. Il s’agit bien du 345 (j’ai fait un mélange avec les appellations des feeling sur lesquels je lorgnais aussi).

10 avr. 2021
0

Jusqu'à ce soir je connaissais pas non plus, mais www.leboncoin.fr[...]787.htm 😝

10 avr. 2021
0

Ça, c’est le class 10, nettement moins type croisière.
Je parlais bien du 345, qui existe en versions 2 ou 3 cabines, entre le 325 (qui me plaisait bien aussi) et le 375; parler du 10.45 était une confusion de ma part.
En même temps, c’est à peu près la taille du 345 en mètres; la faute est pardonnable.

08 avr. 2021
0

N’oubliez pas que c’est la saison qui compte aussi, que les ventes soient en augmentation en ce moment est parfaitement normal. La question à se poser est quel prix pour les bateaux qui ne seront pas vendu d’ici juin !

09 avr. 202109 avr. 2021
-1

"Que les ventes sont à la hausse" ou plutôt que les vendeurs décident de retirer leur bateau du marché faute d'acheteurs ? Je constate la seconde hypothèse, pas la première. Jusqu'au moment ou le coût de stockage et d'entretien du bateau devient ingérable et bien souvent c'est le cycle infernal de l'abandon du bateau qui s'enclenche ...

09 avr. 2021
0

Je ne me suis pas amusé à vérifier toutes les annonces bien sûr, mais les bateaux que j'ai suivis de près se sont bel et bien vendus; ils n'ont pas été retirés de la vente.

08 avr. 2021
0

Ce que je constate pour le modèle que je recherche est que les prix sur le bon coin son des prix pour vendre, sur tous les autres sites, les prix sont plus élevés !

08 avr. 2021
0

La question est aussi comment sont établies les cotes de valeurs.
Il peut y avoir un calcul en se basant sur la valeur du produit neuf, auquel on défalque un % selon les années d'utilisations et l'état. Cette valeur resultante cote devrait concorder avec les prix d'echanges pratiqués sur le marché de l'occasion, mais on constate facilement que ce principe est très "bancal", car il peut y avoir peu d'échanges, peu de modèles fabriqués et ou disponibles, des situations et conditions des bateaux très variées par des refits, réparations, transformations...

Et il faut aussi avoir connaissances des prix de vente réels....
Bref quand il y a un prix affiché, les acheteurs partent avec l'idée que 20 % du montant sont négociables éventellement confirmés par des sources (bien informées ?). Mais on a pas beaucoup de visibilité je trouve. Je suis intéréssé par un Pogo 8.50, les prix demandés que je constate sont de 55 à 60 k€, est-ce que le prix réel final est de 45-50 k€ et comment le savoir ?

08 avr. 2021
1

Il faut faire le bilan de l'équipement et de la date de leur acquisition. Ensuite vient l'état général de la coque, mât et autre matériel composant le bateau. A cette partie de l'équipement on peut appliquer une dépréciation en fonction de l'âge si rien n'a été fait. Puis vient le prix moyen de vente d'autres unités équivalentes et leur rareté. C'est ce que j'ai fait pour évaluer le prix et faire une proposition au vendeur. Qui a été un peu choqué au départ mais qui au final et suite à mes explications a bien voulu aller dans mon sens. Mais le bateau était en vente depuis 1 an et demi. C'est vraiment ce paramètre qu'il faut retenir. Un bateau qui reste plus d'un an à la vente a un problème de prix. Croire aussi que des équipements de plus de 15ans on encore de la valeur parce qu'ils fonctionnent est une erreur.

08 avr. 2021
3

La plaisance sur le même chemin que l'aérien : en déclin durable ?

Je recherche - pour ma retraite - un bateau depuis 6 mois et je viens de mettre un terme à mes recherches.
La moitié des bateaux présents sur les chantiers que j'ai visités étaient, soit à vendre, soit à l'abandon et je ne vois pas comment la situation va s'améliorer dans les semaines et mois qui viennent. La reprise en main des ports par les collectivités locales, à l'échéance des concessions octroyées au privé dans les années 70, n'a pas non plus à ma connaissance pour objectif de baisser les redevances portuaires, il ne faut de ce fait pas attendre non plus du mieux de ce côté là.

Cette situation est préoccupante de mon point de vue pour les propriétaires et les activités nautiques dans leur ensemble : de plus en plus nombreux à affronter des coûts de stockage et d'entretien trop élevés pour des bateaux qui ne sont utilisés que quelques semaines dans l'année, de plus en plus de propriétaires renoncent à entretenir leur navire, tentent de les céder gratuitement ou pour une bouchée de pain, ou, les abandonnent dans un coin discret : les collectivités locales de bord de mer s'en alarment : www.red-on-line.fr[...]-006825

L'inflation des factures d'entretien n'y est pas non plus étrangère : la nécessité de refaire ou changer un moteur (de 10000 € à plusieurs dizaines de milliers d'euros pour des inboard de 40 cv et +), de refaire sa coque et son pont en epoxy (plus de 12000 € pour un bateau de 12 m), de changer ses voiles (6000 € pour un gennaker de 50 m2), l'antifouling annuel (souvent entre 500 et 1000 €), ajoutés aux frais de mouillage (1900 € /mois à PORNIC en haute saison pour un bateau de 14 m et +) ou de stockage à sec (entre 200 et 400 €/mois, hors grutages, pour des unités de 11 à 15 m), rend souvent l'équation utilisation/propriété d'un bateau insolvable, surtout dans un contexte où les perspectives d'accroissement des revenus s'évanouissent.

Le confinement a jeté un sort durable à l'industrie aérienne, en pesant sur les habitudes de déplacement des français. Je vois difficilement que l'épisode "Covid19" n'impose pas également un coup de frein au développement continu de la plaisance depuis 50 ans dans notre pays. Au regard des difficultés qui s'amoncellent, ce loisir est en train de perdre son universalité pour redevenir durablement une activité réservée aux plus fortunés, comme c'était le cas pour la construction bois antérieur aux années 70.

Les hauturiers et les mordus, ceux qui peuvent avoir un usage plus intensif de leur bateau, ou qui l'habitent toute l'année, ont par contre leur carte à jouer : de plus en plus de propriétaires, dépassés, vont dans les semaines et mois qui viennent rivaliser d'imagination pour brader ou céder leurs "bébés". Au bastingage ! PHC37

08 avr. 2021
7

Analyse erronée. Dans les faits, c’est l’inverse qui se passe : le marché de la vente des voiliers d’occasion est en plein essor, +50% de hausse l’année dernière.
Les chiffres annoncés sur la maintenance sont exagérés : pour un 37 pieds en port à sec je paie moins de 200€ / mois, inclus 10 aller-retours. Faire le carénage soit-meme se fait sur 1 week-end et ne coûte guère plus de 300€.
Des « dizaines de milliers d’euros » pour un moteur ? Refaire le pont en epoxy ? Diantre...

08 avr. 2021
0

Tout dépend si on est sur place et maître de son emploi du temps ou non.
Je partage évidemment le diagnostic sur les coût d'entretien prohibitifs en regard du travail effectué.
Effectivement, un carénage pour un 35 pieds coûte entre 500 et 600 euros tout compris (y compris grutage) si on le fait soi-même, mais on est alors tributaire du chantier qui effectue les manutentions, de la météo, voire des marées etc... Si on le fait faire, on peut prévoir presque le double.
Et ce n'est même pas encore de l'entretien.
Pour certains travaux (refaire un antidérapant de pont par exemple), les chantiers vont parfois jusqu'à décliner la demande de devis au motif que "ce serait trop cher"...

08 avr. 2021
-1

Tout a fait d'accord !

08 avr. 2021
-1

Avec Blacknav

09 avr. 2021
0

Quel prix sur le marché pour un moteur 40 - 50 cv inboard neuf ?...

09 avr. 2021
1

Un excellent moteur comme ce 42 cv coute moins de 8000€ (et encore, avant nego et reprise de l'ancien)

www.moteur-diesel-marin-midif.fr[...]5875704

08 avr. 2021
1

Une remotorisation 40cv c’est 10k€ pas plus. Gennaker 76 m2 c’est 3k€. Par contre un anneau à St Raphael c’est 6700€ Par an pour 12m

09 avr. 2021
1

Mouais... Tu le fais fabriquer où ton gennaker à 3 K€ ? Dis un peu quel usage tu fais de ton bateau et combien de temps tu gardes tes voiles ?...

10 avr. 2021
1

Sailsconcept à Vannes, Découpe à l’étranger pour le tout venant après calcul logiciel en local puis coutures et finition sur place comme la plupart des voileries. J’ai visité récemment, plancher de 700m2 et plusieurs belles machines. Mon gennaker fait 76m2 faut que je retrouve la facture environ 3400€ il y a 6 ans. Je sors deux à trois mois par an en Méditerranée occidentale et le gennaker sur emmagasineur et bout dehors est hissé dès que c’est possible et c’est souvent le cas l’été. Je le laisse pas à poste sinon les UV auront vite sa peau.

10 avr. 2021
1

3300 € ttc exactement tissu moyenne gamme il y a 6 ans y compris l’emmagasineur profurl 2.5 ! qui était en promotion. J’ai de bon prix car je lui ai parfois amené des clients.
Bonne soirée

10 avr. 2021
0

Découpe Loire Atlantique: j'ai vu mon rouleau de découpe avec l'adresse.... C'est le père qui à monté un atelier en Tunisie sailnet.

11 avr. 2021
0

Oui mais le fils a monté sa propre voilerie et fait des belles voiles pour des régatiers et courre aussi en saison. C’est un passionné de son métier et de la compétition. Le rapport qualité prix est très bon.

08 avr. 2021
0

L'exemple du Dufour 44 donné par Line sea me parait intéressant. La seule cote d'occase dont je dispose ( voile mag mai 2019) le donne à 85100. J'en ai trouvé ce jour 15 à vendre, sans compter les 10 vendu à Southampton, Croatie a 135 000 par une boite de loc. Les prix se répartissent de 90.000 à 130.OOO euros, avec une moyenne à 100.000, age très resserré (2003-2005). Ces bateaux partiraient à 70.000, donc argus moins 10% et les annonceurs rêvent tout haut.
Le déclin durable de la plaisance ne date pas du covid, c'est une tendance lourde que tous les professionnels constatent. Je ne vois pas pourquoi le covid y changerait grand chose.

08 avr. 2021
-1

Tout le monde dit que la plaisance est sur le déclin, mais quelles sont vos sources ?

08 avr. 2021
0

Les immatriculations baissent, mais l’occasion se développe :
www.boatindustry.fr[...]-france

08 avr. 2021
0

Comme pour l'automobile : le marché de l'occasion est en croissance contrairement à celui du neuf.

08 avr. 2021
0

oui mais le pb pour les vendeurs est que cela n'est nécessairement le signe d'un marché solide, le développpement de l'occasion s'accompagne d'une baisse des budgets globalement !

09 avr. 2021
0

Oui : baisse de budget généralisée, chez les acheteurs comme chez les propriétaires ...

09 avr. 2021
1

"Une flotte dominée par les petits bateaux à moteur"... On y est. C'est la même chose pour le permis bateau : les salles sont envahies par les pratiquants de scooters et autres jet-skis. Les voileux sont de plus en plus rares ...

08 avr. 2021
1

Les places libres dans les ports par exemple. En Normandie, il n'y a quasiment plus de listes d'attente, ce qui était impensable il y a 10 ans.

09 avr. 2021
0

C'est sûr ! Compte-tenu des prix pratiqués, les propriétaires se réfugient de plus en plus dans les ports à sec, nettement moins coûteux et peu visités. Raison pour laquelle l'abandon des bateaux est peu visible sauf à aller régulièrement visiter les ports à sec les meilleurs marché.

09 avr. 202109 avr. 2021
0

Suffit de visiter un certain nombre de chantiers. Aller sur le terrain y a que ça de vrai. C'est évident que les brokers vont pas te raconter qu'ils n'ont plus de clients pour les bateaux qu'ils vendent ...

09 avr. 2021
0

Ce sont nos modes de consommation que le Covid est en train de changer en profondeur : finie l'inflation des voyages à l'autre bout de la planète, prudence accrue sur la gestion de nos budgets, abandon des loisirs coûteux, en particulier la plaisance à voile. Le phénomène de développement des ports à sec bon marché et de l'abandon des voiliers prend manifestement de l'ampleur. Je le constate dans mes recherches depuis 6 mois.

08 avr. 202108 avr. 2021
-1

@blacknav : ce n'est pas nouveau, entre 2007 et 2017 le nombre de bateaux neufs vendus a été divisé par 2. La période actuelle s'apparente au chant du signe, dans 20 ans l'activité aura pratiquement disparu également du fait qu'une partie des côtes sera submergée.

08 avr. 2021
0

C’est vrai que le nombre de bateaux neufs a été divisé par 2 en 10 ans.
Est-ce lié à la crise de 2008 ?

09 avr. 2021
1

Perso, les voiliers neufs proposés aujourd'hui ne me font pas rêver : carênes larges creusées pour augmenter le volume des cabines et intérieurs uniformes et asseptisés. Je garde la nostalgie de nos bateaux des années 70. Faut-il qu'ils soient encore en état et qu'on puisse les entretenir ...

08 avr. 2021
1

Bonjour,

Ici à Port Camargue les brokers sont à la recherche de bateaux d’occasion et pour le neuf délai 2022.

08 avr. 2021
2

Il ne faut pas sombrer dans le catastrophisme. Actuellement Sur le marché de l’occase jusqu’à 40´ Il n’y a rien à vendre.
ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les pros du chantier où je carène actuellement.
Dans les grandes tailles les frais d’entretien font fuir les acheteurs et je le comprends.

08 avr. 2021
0

Exact, je cherche un 34/38 pieds interessant (à mon goût en tous cas...)
J'en voyais pleins il y a 3/4 ans, aujourd'hui plus rien !

08 avr. 2021
0

J’ai vu récemment (je ne sais plus sur quel site) un joli contessa 38

09 avr. 2021
0

Moi c'est un magnifique Contessa 43 que j'ai vu, en Espagne. Toujours en vente ...

08 avr. 2021
2

Idem que Rigil. Et ceux que je visitent sont toujours (beaucoup) trop cher au vu de leur état/inventaire.

09 avr. 2021
1

Le propriétaire d'un bateau en vente depuis quelques semaines est peu enclin à en discuter le prix. C'est une autre affaire lorsque les mois et les années passent ... J'ai vu plusieurs bateaux dont le prix a été divisé par 2 depuis leur mise en vente et ils ne sont toujours pas vendus. Pour peu que l'entretien ne soit plus assuré pour raisons financières et c'est l'abandon du bateau qui guette. Les chantiers en sont parcemés ...

09 avr. 2021
0

Ah, si tu me trouves un Antigua 34 ou 37, un Fisher 34, un Nauticat 35...qui se trouveraient dans cette situation, ça m'intéresse ...

09 avr. 2021
0

Nauticat 35 j'en ai vu un intéressant dans les 50k€ je ne retrouve plus l'annonce 😒
Sinon j'ai raté et Sailortoun aussi (je pense) un Voyageur 35 chez moi (56) à 18k€.

09 avr. 2021
0

Il y a un Nauticat 35, un peu déchu, 48 000€, à vendre en Croatie chez un brooker qui n'a pas bonne presse...cela fait bien plus d'un an que l'annonce se balade...(avant Covid) louche donc...

09 avr. 2021
0

Non c'est pas celui la, celui dont je me souviens est en Grèce de mémoire.

09 avr. 2021
0

Ok, je crois voir, un anglais (donc tva à payer en plus) avec un vieux Volvo 2003Turbo douteux.

09 avr. 2021
0

www.rightboat.com[...]b252301
Si c'est celui-là, ça le met à 67200 €

09 avr. 2021
1

Yes c'est bien celui la je l'ai repéré directement depuis le site du Brokers, je viens de leur envoyer un message sur le prix vat pay or not en gros avec mon anglais niveau 6ème 😉

09 avr. 2021
0

Ben, ils vont dire tva payée mais en réalité quand on va vouloir le passer sous pavillon français ça risque de coincer depuis le Brexit.
J'ai hâte de savoir comment vont se passer les achats GB, j'ai bien envie de contacter la Douane.

10 avr. 2021
0

Il a baisser de prix depuis hier (55 800 €); A moins que la livre ait dévissé!
www.rightboat.com[...]b252301

11 avr. 2021
0
  • 20% de TVA UE à repayer, c'est bien 67 000 €
11 avr. 2021
0

Il est toujours à 48.500 livres 56.000 €
TVA ou pas ? pas de nouvelle du message envoyé au Broker.
De tout façon je pense que la descente pour moi n'est pas adaptée trop de marche, un peu trop raide et vraisemblablement trop motor que sailer et dans la limite haute de mon budget.

10 avr. 2021
0

Je n'ai même pas essayé :)
Pour le moment ça devient compliqué d'aller visiter de toutes façons, surtout depuis la Suisse... J'ai fais 2 visites (Espace 1000 et Biloup 10) sur le lac de Neuchâtel, mais pas concluant.

12 avr. 2021
0

Je vends mon 28" ! si cela intéresse quelqu'un je suis à son écoute. Et tout ça pour acquérir un 42" qui est dans les prix du marcher. J'ai constaté moi aussi un baisse importante des bateaux de série. Par contre certains chantier restent à leur niveau et trouve preneur. Quel la plaisance éloigne les moins fortunés, le prix des places à quai en est une des raisons. J'ai attendu 17 an à Toulon pour avoir une place que j'ai obtenue en 2014. Je pense que maintenant c'est beaucoup plus rapide.

08 avr. 2021
-2

Je parie que les voiliers prendront le pas sur les voiliers moteurs dans quelques années, quand le baril de pétrole sera à 200$ ! :-)

09 avr. 2021
0

Le transport à la voile est en passe d'être révolutionné par l'utilisation des voiles rigides et des foils. On peut penser que les bateaux qui bénéficieront d'un baril à 200 $ ressembleront assez peu à nos voiliers de plaisance d'aujourd'hui (Cf les AC75 de l'America's cup). Que deviendront dans ces conditions les voiliers construits depuis les années 70 qui s'amoncellent aujourd'hui dans les ports et les chantiers ?

08 avr. 2021
2

Depuis le temps que le baril nous est promis à 200 $!

09 avr. 2021
-2

Il y aura toujours un marché de plaisance pour les hauturiers, les mordus et ceux qui habitent leurs bateaux : ceux qui peuvent se permettre d'en financer les coûts. C'est pour les marins de haute saison que la situation va continuer à se dégrader et le prix du baril n'y fera rien. Nous entrons dans une période de récession qui va transformer durablement nos modes de vie : limitation des voyages (chute durable de l'aérien) et impasse sur les loisirs coûteux, la plaisance en particulier.
Les semaines et mois qui passent vont faciliter de plus en plus la capacité d'achat des plaisanciers persévérants sur le marché de l'occasion. Bonnes emplètes ! PHC37

09 avr. 2021
1

Rigil, t'as regardé celui là? www.leboncoin.fr[...]652.htm . Salon de pont, pas bien cher.

09 avr. 2021
0

Oui, je l'ai vu. Une belle bête avec beaucoup de boulot !
Il est juste la taille au dessus de ce que je cherche. Ah s'il avait existé en 35 ou 36 !
Je viens de vendre un 43 nickel, ce n'est pas pour me lancer dans un gros chantier sur un 40 🤣
Il faut vraiment que je passe a la taille au dessous, garantie d'un usage plus intensif en solo (les corvées sont divisées au carré !🤣)

09 avr. 2021
0

J'avais trouvé un ketch classique à salon de pont dans ce genre vers St Cyprien qui semblait correspondre tout à fait à ce que je cherchais (type et modèle inconnu, non spécifié dans l'annonce, sans doute nordique).
Je n'ai pas eu le temps de réagir : vendu en une semaine !
Au bon prix pour l'etat convenable, ça se vend tout de suite !

09 avr. 2021
0

A quoi ça sert un salon de pont ?, avec une capote de descente et un bimini on est bon...ou alors c'est pour naviguer essentiellement dans le mauvais temps ? dans le froid ?

09 avr. 2021
0

Comme je ne veux pas polluer le sujet du fil tu peux lire ci-dessous ça donne une bonne idée et réponse à ta question.

www.hisse-et-oh.com[...]e-utile
www.hisse-et-oh.com[...]protege

09 avr. 2021
0

Finistère Nord à l'Écosse ..tout le monde ne navigue pas en Med...Ca me fait penser aux réflexions de ceux qui plongent pour vérifier leur mouillage ou brosser leur antifouling...😉🤣

09 avr. 2021
2

Même sous les tropiques, j'apprécie de ne pas avoir à sauter sur mon ciré dans un grain.

09 avr. 2021
0

Un mois d'août pluvieux avec des températures de 8 à 15 °, on apprécie la partie de carte a l'Irish coffee dans le salon de pont...quant à la plongée dans l'eau noire à 10 ° d'un aber pour tenter de trouver une ancre dans la vase...
Franchement il y a plusieurs sorte de plaisance, et il y a de longues années que je n'ai de maillot de bains a bord (ni de femme d'ailleurs...)

09 avr. 2021
1

Pareil, je me passe très bien de maillot de bain😀. J'ai horreur de m'habiller quand je nage.

09 avr. 2021
0

Je précise avant que ça soit mal interprété :"ni de femme d'ailleurs..." veut dire qu'elle préfère les vacances à Djerba aux "Bad plans" Ouessant/Irlande/Sorlingues au mois d'août...

09 avr. 2021
0

"il y a de longues années que je n'ai de maillot de bains a bord (ni de femme d'ailleurs...)"

ceci expliquant cela. Je ne tiens pas à en dire autant un jour, et je fais tout pour !

09 avr. 2021
1

Cela est une analyse intéressante pour le forum.

09 avr. 2021
0

Intérieur à refaire, sûrement à ré-équiper entièrement, pas d’info sur le moteur, ni sur les voiles. Vu le prix, y’a sûrement 30 k à remettre dedans, soit 50-60 au final, pour un bateau qui n’en vaudra jamais plus de 40.
MAIS, il est chouette.

10 avr. 2021
0

Comment peut-on mettre des photos d'intérieur aussi peu reluisant?

Avec un jeu de taquin, il est possible de planquer le bazar à l'emplacement de la photo précédente.
Un intérieur bien rangé est nettement plus vendeur, pour moi!

Une place pour chaque chose, chaque chose à sa place ! :-)

09 avr. 2021
6

Pour ma part (3 voiliers)

j’ai toujours eu l’impression d’acheter trop cher et à chaque fois, revendre à pertes...!!!

  • La remise en état d’un voilier est souvent une épopée ! Voir un sacerdoce !
09 avr. 2021
6

Et surtout un trou dans l’eau dans lequel on jette tout son argent

09 avr. 2021
1

BlackNav un petit coup de blues, la rénovation du Sélection ne se passe pas comme prévu ? Haut les coeurs

09 avr. 2021
0

Ça ne se passe JAMAIS comme prévu ! :-)
La famille s’est agrandit récemment et je me rends compte que mon fier coursier est un peu rustre pour ma petite famille. Mais c’est trop tôt pour changer. Bref.

10 avr. 2021
1

Je pense qu'en observant l âge des propriétaire de voilier , on comprend mieux le problème des ventes , en neuf comme en occasion.
J observe le marché de l occasion depuis 40 ans , pour les voiliers de moins de 10m et le constat est une baisse des prix de vente régulière .
Il y a moins de voiliers à vendre sous covid , le marché est trop déstabilisé par les difficultés de déplacement , mais je ne pense pas que les ventes repartent à la hausse ni les prix.

10 avr. 2021
0

J'ai été très étonné du prix d'achat d'un Gibsea 28 par un propriétaire. Mise à prix 18000€ et vendu pour 16800€. Etonnant pour un bateau dont la côte max est à 11400€. Bon il y avait la place....

10 avr. 2021
0

J'ais fait le tour a Port Camargue des voilier d'environs 9M il y a une semaine.
Resultat 1 seule bateau neuf dispo. inadapté au port
Un autre Jeanneau 32 avec barre a roue vendu âge 20 ans.
Apres le reste se sont des 40 pied et plus...ou des bateau bon pour la casse
et 3 ou 4 monstre neuf en préparation autour de 50 pied
La petite plaisance monte en gamme d'année en année....
La crise financière...pas pour tous le monde.
C'est plus l'automobile qui est touche car c' est la variable d'ajustement la plus facile pour boucher un trous de trésorerie.
Dans mon village des alpes c'est très loins d'être l'explosion de vente d'appartement...les vitrine imobiliere se vide.

12 avr. 2021
0

et oui, il y a de plus en plus d'argent même si les gens pleurent de plus en plus sur leurs situations...
Avant, un First 28, c'était un bateau de notaire... aujourd'hui, on est plutôt sur des 40 pieds pour ces mêmes catégories socioculturelles.
Comme tu le dis, les vitrines d'agents immo sont bien vides, les biens se vendent comme des petits pains quand ils arrivent et de plus en plus cher.
Qui a parlé de crise??? une "crise" n'est ni plus ni moins qu'un petit jeu de dupe pour faire des de la thune, il n'y a qu'a voir avant et après crise en 2008 et les salaires des plus grosses fortunes, les gains des plus grosses entreprises etc...

12 avr. 2021
0

J'ai vu des coques de noix vendus à 30 000€ ... juste pour le prix de la place.
Quelqu'un avait même rapporté dans un autre fil, l'histoire de l'achat d'un bateau pour la place et en sortant le bateau avec la grue (pour l'envoyer à déconstruire), il s'est coupé en 2 et a sombré au fond du port.
Tout ça pour dire qu'avec la place, ce n'est pas cher du tout ... après tout dépend où est la place (en Med Est = très cher) ! ;-)

10 avr. 2021
0

Le coté psychologique d une crise financière à plus d impact que la crise en elle même, avec la peur du manque et d un avenir incertain.
Pour le moment, les médias ne parlent que de la crise sanitaire. Mais quant celle ci sera fini, ou quelle se calmera, ils vont s'en donner à cœur joie, ainsi que l opposition espérant récupérer quelques voix.
Le secteur automobile et très impacté, avec en plus la transition écologique qui suit. L aéronautique de même. Le tourisme, la restauration, les bar et le monde de la nuit encore plus.
Dire que la crise économique n aura pas d impact sur le prix du marché de l occasion est une hérésie.
Dire que la crise n impactera pas tout le monde, ce qui est vrai, ne répond pas à la question initial.
Mais de là à savoir si les prix vont baisser de 5% ou de 20%, c est une autre paire de manche.
Maintenant si en plus de la question initial, on rajoute l évolution de l âge et des moyens financier du plaisancier moyen en France, ca se complique encore plus.
Je suis personnellement fortement acheteur (et après vendeur). Le problème actuel n est pas du a la crise financière, mais à la crise sanitaire, empêchant de réaliser une transaction en toute quiétude et annulant d une manière général l offre et la demande.
Et bien que je pense que l on va vers une grosse crise financière, celle ci ne changera pas fondamentalement nos vies, ni nos voilier (comme celle de 2008). Il faudra juste ne pas regarder la télé...

11 avr. 2021
-2

Difficile d'envisager que cette crise, certes sanitaire pour le moment, ne changera pas "fondamentalement nos vies ni nos voiliers"... Nos vies sont déjà impactées par ces restrictions sans équivalent depuis 1940 et nos modes de consommation sont déjà profondément modifiés : baisse brutale des voyages, chute de 75% des vols d'avion depuis France métropolitaine, accroissement de l'épargne au détriment des dépenses, dans un contexte où nos salaires et revenus sont quasiment garantis par l'Etat. Qu'adviendra t'il lorsque ces aides seront supprimées et que le chômage repartira en forte hausse ?... Nos voiliers faisant partie très majoritairement de nos dépenses de loisirs, seront, inévitablement, de plus en plus impactés. En conclusion : vendeurs, n'hésitez pas à baisser vos prix si vous souhaitez vendre ; acheteurs, la baisse des prix n'est qu'au début ...

12 avr. 2021
1

tu le dis toi même, les épargnes gonflent et les gens se privent de mouvements avec la crise sanitaire, il n'est pas difficile de comprendre se qu'il va se passer quand ça va s'ouvrir a nouveau, les gens vont se lâcher et dépenser donc créer de l'emploie, comme la saison passée quoi! les restaurateurs du coin ont fait leurs plus gros chiffres jamais réalisés, comme le reste de l'industrie du tourisme!
Plus un bateau de loc dispo, plus une loc immo dispo, des prix de locs qui ont gonflées etc...
Je ne comprends pas bien ton besoin de noircir le tableau ainsi. à moins qu'en recherche d'un bateau tu ne penses que ces propos vont pousser les gens a vendre vite et a baisser les prix.
Pourtant, tout le monde semble constater à l'inverse que les voiliers se vendent bien, certains argumentent de leurs recherches, des bateaux qu'ils ont ratés, d'autres des récits de professionnels etc... et encore une fois, on retrouve ça dans des milieux comme l'immobilier. Le relier à l'automobile est une grossière erreur, l'automobile subit un changement de fond, le passage d'une source d'énergie à une autre avec une transition douloureuse et si nous sommes tous concernés par la voiture, pour le nautisme, il s'agit en majorité d'une activité qui concerne les plus à l'aise dans la vie.

12 avr. 2021
1

" acheteurs, la baisse des prix n'est qu'au début ..."

ça fait 20 ans que je lis cela sur les forums. En pratique, on lit des tas de témoignages de gens qui au contraire se mettent à acheter un voilier pour résidence secondaire en prévoyant des confinements réguliers à venir. On lit aussi qu'il est plus difficile aujourd'hui de trouver des vendeurs.

On lit en permanence la même chose pour l'immobilier : éclatement de la "bulle", avec des références totalement biaisées. Il y a 10 ans j'achetais un studio pour les études de mes fils, au grand dam des "spécialistes" des forums internet qui tous prédisaient une crise imminente. Résultat, j'ai économisé 10 années de location (soit à Paris, la moitié de l'investissement), et je revends avec une plus value de 75%, en payant en passant une belle obole à l'Etat.
Alors les oiseaux dépressifs qui annoncent sans cesse la crise à venir : même en panne, une horloge donne l'heure exacte 1 (ou 2) fois par jour.

Qu'adviendra-t-il à la sortie ? les restaurants en faillite fermeront, d'autres prendront leur place. Il en ira de même pour le reste : ne manquent pas les gens qui ont envie de relever les manches et gagner de l'argent sans attendre que ça tombe tout seul.

11 avr. 2021
1

Pour info,il y a 15 jours j'ai vendu mon First 32s5 à la cote en une matinée et j'ai fait pleurer au moins 5 acheteurs potentiels......(bateau de 30 ans bon état, petit tirant d'eau, pas de régates), j'ai quand même été surpris!!!!!

11 avr. 2021
2

Pascualou j'ai mis mon studio en vente, signé mandat de vente le vendredi matin 1 visite l'après midi vendu le soir ça fait drôle.Reste plus à trouver un voilier pour remplacer le studio en gros 3 mois avant signature chez le notaire.

11 avr. 2021
1

Pareil, ancien bateau et appart vendu, ce serait bien que je trouve quelque chose avant fin mai...

11 avr. 2021
1

Il y aurait toujours une petite place sur mon Suspens en Bretagne sud en attendant.

11 avr. 2021
0

Tu cherches quoi comme bateau ?

11 avr. 202111 avr. 2021
0

Espace 1000/1100, Jouet 10.40 MS, Séréna 100/120 avantage de ces voiliers clarté vision externe descente "facile" avec peu de marche. J'ai un peu le même" projet que frank www.hisse-et-oh.com[...]a-voile budget achat plus "confortable" mais même petite retraite et ou pension d'invalidité. Ca c'est le choix de base mais quand je vois certain voilier comme celui la: www.leboncoin.fr[...]947.htm l'occasion peut faire le larron. Petite question Pilote automatique Raymarine ST 6002 avec Smart Pilot X series + télécommande c'est un pilote in board ? J'ai mon Suspens pour faire la "soudure".

12 avr. 2021
0

pour que tout ça se vende dans la journée, la crise ne doit pas être impactante pour tous... ;-)

12 avr. 202112 avr. 2021
3

Une crise à venir est tout à fait possible mais pour le moment les indicateurs au niveau mondial sont grosso modo à l'opposé en fait et donc ils indiquent une sortie de crise robuste et des mesures sont prises pour éviter la surchauffe potentielle de l'économie.
Quels sont ces mesures ? L'augmentation des taux d'intérêts (aux USA, ils (encore) donnent le "la" pour le reste de l'économie mondiale) .
On diminue les taux d'intérêts pour sortir d'une crise.
On augmente les taux d'intérêts pour mieux contrôler la croissance, la tenir sur la durée, éviter l'inflation.
Or pour le moment on augmente les taux d'intérêts.
Il est cependant vrais que les économies de la "vieille europe" sont plus fragiles que celles qui pour le moment tirent le monde mais le côté positif est que le poids de nos pays est de plus en plus faible en valeur relative par rapport aux autres. Donc même si on se plante, la croissance importée d'autres parties du monde corrige en partie nos faibles performances (par l'exportation de ce qu'on produit, les chinois qui veulent voir la tour eiffel etc.).
Donc en résumé, les USA essayent de garder sous contrôle un boum économique actuel de sortie de crise sanitaire.
La Chine n'a jamais vraiment connu de réelle crise économique liée à la crise sanitaire.
Une partie de l'Europe pédale un peu dans la choucroute mais elle ne fait depuis si longtemps que le reste du monde a appris à regarder ailleurs et donc s'en fout un peu.
Mais effectivement des circonstances macro trés localisées pourraient diminuer la valeur des petites unités (celles hors marché international).
L'effet inverse est cependant possible, la difficulté de partir en vacances à l'étranger a donné un boost au marché d'occasion des bateaux aux Pays-Bas par exemple.

12 avr. 2021
3

Depuis le début d'année je cherchai un bateau de 9 a 11m
De préférence sur le 30 et 34 mais en regardant tous les sites et dans toute la france pour avoir un choix plus large
Budget 40 a 50 000
Année 1995 a 2005
et avec place de port ce qui limte beaucoup
Résultat pas grand chose a vendre et ce qui semblait correct sur annonce et appel telephonique se vendait très vite
J'ai finalement trouvé a un particulier le bateau désiré,il correspondait a tous mes critères
déplacement dans la semaine fin février
800km aller retour
Je n'ai pas fait d'expertise après visite appronfondie
J'ai proposé au vendeur plutôt que de négocier le prix de
faire carénage et révision complète du moteur Volvo MD2020 760h 15 jours après la visite
Resultat:pour le moteur démontage et nettoyage échangeur et coude d'échappement changé car état très moyen
Vidange inverseur,tout les filtres,rouet de pompe, moteur nickel
Voila,le bateau a changé de main et vendeur et acheteur satisfait au final
Je pense qu'actuellement le bon rapport qualité prix se vend très vite sauf depuis le confinement de fin mars, mais des retour a la normal les bateaux vont se vendre

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (65)

mars 2021