Prise de ris automatique et doute sur point d'écoute.

Bonjour,
J'ai un first 211 sans lazy-jack et lors de ma prise de ris je ne suis pas satisfait de mon point d'écoute et j'ai l'impression que ma voile n'est pas bien étarquée et bien grée. Avez vous une photo par hasard et quelques conseils sur ce qu'est une prise de ris en bonne et due forme.
Merci.
Angélus.

L'équipage
03 fév. 2021
03 fév. 2021
0

1ère chose à voir:
Au point d'écoute, les renvois vers l'avant de la bosse de ris sont-ils suffisamment sur l'arrière? Sinon impossible d'étarquer la bordure.


03 fév. 2021
0

Bonsoir et merci,
il est bien sur l'arrière mais j'ai l'impression que mon point d'écoute ne se colle pas assez contre la bôme.
Angélus.


Polmar:Alors passer une cravate résoud le problème; et offre aussi une sécurité en cas de rupture de la bosse de ris.·le 03 fév. 2021 20:47
leptonstau:J'ai les ris comme le deuxième dessin de l'avant-dernier message.Quand tu parles de cravate, c'est simplement un bout ou une sangle ?Merci.·le 04 fév. 2021 07:01
juliusse:En fait c'est certainement que comme tu es en "automatique", ton point d'amure bute sur le vit de mulet et empêche de reprendre le point d'écoute. C'est classique. La solution est soit de repasser en "semi-automatique", ou mettre 2 bosses par ris, ou acheter une nouvelle bome avec un système type Selden. ·le 04 fév. 2021 08:35
leptonstau:J'ai une bôme type Z-spar, je pense que c'est le même principe que la Selden. Je vais voir ça de plus prêt.·le 04 fév. 2021 11:27
03 fév. 2021
04 fév. 2021
0

J'ai effectivement parfois constaté que la traction se faisant au point d'amure en premier, le bout se trouvait bloquer entre le tissu et les poulies. La solution est de faire en sorte que cela n'arrive pas; mais comment ?
Une autre source de difficultés est les nombreux de changements de direction que doit supporter le cordage. S'il y a trop de frottements, les muscles et le winch deviennent trop faible;

Nota: leçon tirée d'un grand voilier de course.
Si cela coince, arrêter de forcer et trouver pourquoi cela coince.
Sinon casse assurée.


voilic:Leçon primaire FONDAMENTALEQui établit différence entre éléphant et... ·le 11 fév. 2021 21:43
04 fév. 2021
1

Reprendre de la balancine pour soulager la bôme en plus de choquer l'écoute de GV ça aide bien pour avoir une prise de ris correcte. Mais tu le fais déjà sans doute ?


leptonstau:Oui, mais c'est surtout après avoir relâché la balancine que j'ai l'impression que ma voile n'est pas bien grée.·le 04 fév. 2021 11:29
Kobaia:Ça fait quoi au juste ? Normalement le violon de ris doit être positionné pour que la bosse une fois étarquée vienne contre la bôme en la tirant à la fois vers le bas et vers l'arrière.Peut-être vérifier leur emplacement ? ·le 04 fév. 2021 12:46
leptonstau:Je vais voir du côté de mon violon de ris car comme tu le précises mon point d'écoute ne se déplace principalement que vers l'arrière alors qu'il devrait aussi se déplacer vers le bas.·le 04 fév. 2021 14:01
Kobaia:Ce n'est pas normal. Il faut que la bosse de ris tire la GV en même temps dans les deux sens. ·le 04 fév. 2021 16:06
04 fév. 2021
0

Perso c'est pour cela que je suis repassé en semi automatique. Moins de longueur de bosse, moins de frottement, je peux bien régler la tension au point d'écoute. Pour l'amure, un mousqueton à la place du croc de ris et ça prend 10s.


philou2:Tout a fait d'accord avec toi, le plus simple est bien souvent le mieux.·le 04 fév. 2021 11:59
moutick:Oui je suis pour aussi pour le mousqueton, j'ai viré le crochet, c'est dangereux...!·le 04 fév. 2021 13:02
04 fév. 2021
1

Pour leptonstau: si le problème est que le point d'amure est serré sur le vit de mulet en premier, une technique est de larguer incomplètement la drisse de façon à ce que l'œillet d'amure soit bloqué à une petite dizaine de centimètres de la position ris étarqué. Puis continuer d'étarquer la bosse et la tension va passer sur l'œillet d'écoute. Une fois l'œillet d'écoute bien plaqué, relâcher la drisse pour laisser descendre l'œillet d'amure. La bosse devrait être moins dure à finir d'étarquer. c'est un poil plus long.
J'ai remarqué qu'il ne sert à rien de s'acharner (en croisière, en course, je ne sais pas) à étarquer les ris comme un bourrin. La forme de la voile est de toute façon aérodynamiquement catastrophique avec des ris. Effacer les plis est suffisant. C'est sans doute pour cela que les winches de bosses de ris sont petits.


leptonstau:C'est ce qui se passe, je vais essayer ta technique.·le 11 fév. 2021 22:15
04 fév. 2021
1

Chtit Luma, je te mettrais bien +1 pour ton premier paragraphe et -1 pour le second. ;-)
En effet pourquoi une voile arisée serait difforme?


Kobaia:
  • 1. Une GV à risée si bien coupée et accastillage bien positionné peut avoir une forme très correcte.
·le 04 fév. 2021 13:08
Kobaia:Arisée, bien sûr 😖😄·le 04 fév. 2021 13:10
moutick:surtout que; si on prend un ris, c'est parce qu'il y a du vent, et plus il y a du vent plus la voile doit être plate...!!·le 04 fév. 2021 17:51
04 fév. 2021
0

salut
@juliusse ton mosqueton tu l'as soudé? ou fixer comment sinon? brèlage?


philou2:Sur mon bateau j'ai supprimé les crocs et j'ai fixé avec une estrope en dyneema 2 mousquetons.Mes prises de ris sur la voile sont équipées d'oreilles de chien et je croche les mousquetons dedans.Tu n'a plus le risque que la voile se décroche du croc.·le 04 fév. 2021 16:03
juliusse:En fait tu peux poper des sangles avec mousqueton sur le mât, des estropes aussi c'est bien. Perso, comme sur mon mât existent 2 taquets bien positionnés, c'est juste un bout avec un mousqueton dessus que je tourne au taquet.·le 04 fév. 2021 16:43
04 fév. 2021
0

Je ne dis pas qu'une voile arisée est difforme. Je dis que c'est un désastre aérodynamique à cause de la présence des plis sous la voile qui rendent le bas de la voile très peu efficace, même si la voile a une belle allure. Près de la bôme, il n'y a que des remous, et plus on gîte, pire c'est.

Un exemple qui vient de mon expérience professionnelle: avez vous remarqué que sur un avion de ligne, la surface du fuselage est très soignée. On évite au mieux d'y faire dépasser des trucs et des machins, sauf ce qui est nécessaire. On pose de façon très soignée des rivets à têtes fraisées. Mais si vous portez votre regard vers la partie arrière du fuselage, grosso modo après les portes passagers arrières, le fuselage ne reçoit plus que d'horribles fixations à tête rondes qui dépassent. C'est parce que l'écoulement est tellement perturbé qu'il ne sert à rien de soigner la surface. On met donc des rivets qui reviennent moins cher. Et songez qu'il n'y a rien qui ressemble à des plis de voile. Alors, sur nos voiles arisées même bien rangées ...

D'où mon point de vue sur un étarquage modéré des bosses de ris.

Alors, je le récupère, ce point ?


04 fév. 2021
0

Leptonstau, Confirme-moi que le point fixe de ta bosse de ris est sur la bôme et pas sur l’œillet de ris de la voile.


juliusse:Non, je pense que sur son système la bosse passe dans une poulie sur l'oeillet de ris et descend directement au pied de mât, le plus mauvais montage selon moi·le 04 fév. 2021 16:54
leptonstau:Je te confirmerai cela quand j'irai au bateau, j'espère ce week-end si les conditions le permettent.·le 04 fév. 2021 16:55
juliusse:Si ça bloque, c'est sûrement ça·le 04 fév. 2021 16:58
Polmar:Ma question concerne l’œillet de ris du point d'écoute et pas celui d'amure (qui va au vit de mulet).Il y a alors création d'un palan à deux brins.·le 04 fév. 2021 17:17
leptonstau:Je crois que je n'ai pas de filoir sur le mat non plus et que le départ de ma bosse de ris n'est pas sur la bôme côté écoute.·le 04 fév. 2021 18:30
Polmar:Si tu n'as pas de filoir ou d'anneau pour fixer l'extrémité de la bosse côté point d'écoute, avec une bordure libre, tu peux ceinturer la bôme avec la bosse. cette ceinture doit être sous l'extrémité de la bordure lorsque le ris est pris.Le trajet de la bosse est alors: sortie à l'extrémité de la bôme, passage dans l'oeillet du ris (point d'écoute) puis point fixe sur la bôme.·le 04 fév. 2021 18:43
leptonstau:Ma bosse de ris n'était fixée qu'a mon oeillet de ris de grand voile donc cela avait du mal à se rapprocher de la bôme. J'ai fais passer mon ris dans l'oeillet et attachais l'extrémité sur la bôme mais cela n'est pas encore concluant. Certain sur le web préconisent de tirer sur la bosse de ris avant de relâcher la drisse de grand voile pour faire monter la bôme et bien tirer au point d'écoute et ensuite d'étarquer la bosse en relâchant la drisse pour ramener le point d'amure. Faites vous cette manoeuvre ?·le 10 fév. 2021 13:06
Polmar:Accrocher l'extrémité de la bosse à l'extrémité de la bôme ne peut faire descendre l'oeillet jusqu'à la bôme.Le problème sera régler en d'accrochant l'extrémité de la bosse sur la bôme sous l'endroit où tu veux voir arriver l'oeillet de la voile.Les conseils (!) donnés sur internet peuvent être remplacés par la mise en tension de la balancine de telle sorte que la bôme soit à la hauteur atteinte avec le ris pris. Un repère sur la balancine permet de retrouver rapidement le bon réglage. Ne pas oublier de choquer avant le hale-bas, et l'écoute si tu es au près, sinon tu te fatigueras pour arriver à rien.Pour moi, sans ris automatique, l'ordre logique est: étarquer la balancine comme indiqué ci-dessus, choquer la drisse pour amener l'oeillet du point d'amure au vit de mulet, re-étarquer la drisse, étarquer la bosse de ris du point d'écoute, choquer la balancine, reprendre hale-bas et écoute en temps que de besoin, reprendre sa route.·le 10 fév. 2021 13:44
leptonstau:Merci pour les renseignements, avec tout ça je vais bien arriver à quelque chose. Je vais commencer par déplacer le point d'accroche de ma bosse sur la bôme qui ne doit pas l'être assez reculé. Merci encore d'avoir était à l'écoute de mon soucis.·le 10 fév. 2021 14:23
Polmar:Ne serait-ce pas plutôt "pas assez avancé", direction le vit de mulet?·le 10 fév. 2021 14:53
leptonstau:Non je parle pour le point d'écoute, comme il est trop devant l'oeillet d'écoute ne peut pas reculer assez.·le 10 fév. 2021 14:56
Polmar:Là, je ne comprends pas. Les photos mises par Moutick ci-dessous me semblent parfaitement explicite de ce qu'l faut faire qu'on soit en ris automatique, ou pas.·le 10 fév. 2021 15:20
leptonstau:Oui, mais si on regarde les deux premières, le point de départ de la bosse côté écoute sur la bombe n'est pas au même endroit (par rapport à la verticale de l'oeillet d'écoute. Il faut à mon avis tâtonner pour trouver le point qui correspond le mieux à sa GV.·le 11 fév. 2021 22:08
leptonstau:La bôme pas la bombe..·le 11 fév. 2021 22:08
FredericL:Je préfère le premier système, il est autoréglable. On peut laisser le pontet coulisser sur la bôme. Le brin fixé au pontet assure que le point d'écoute est plaqué contre la bôme, et le brin qui part vers le réa à l'arrière de la bôme assure la tension de bordure. ·le 11 fév. 2021 22:53
04 fév. 202104 fév. 2021
0

Par exemple ...!! en automatique, ou semi automatique...


04 fév. 2021
0

On a un ris favorit, le numero deux. On a sacrifié un coiceur au piano pour faire un ris manuel depuis le piano. Une bosse sert pour la bordure, l autre sur le guindant. Les autres ris sont au pied de mat. (on avait le systeme auto zspar avant)


10 fév. 2021
0

Bonjour,
Quelqu'un peut-il m'indiquer le passage des bosse de ris à l'intérieur de la bôme d'un first 211 ?
Merci.


10 fév. 202110 fév. 2021
1

Bonjour,
"La forme de la voile est de toute façon aérodynamiquement catastrophique avec des ris."
Ben non. Si avec une prise de ris automatique ( au cockpit ) c'est souvent le cas à cause d'un positionnement approximatif des poulies et des pontets, en revanche avec la méthode manuelle à partir de l'équipement d'origine du bateau, on arrive très facilement à avoir un bon profil.
Ce qui ne veut pas dire que l'on ne peut pas avoir la même chose avec des bosses qui reviennent au cockpit, mais il y faut un peu de méthode, voire faire quelques essais avec des montages à blanc pour trouver où fixer les pontets et les renvois.


Smart Sails:Du moment que amure et écoute ne sont pas sur la même bosse, on peut régler la voile.·le 10 fév. 2021 15:23
10 fév. 2021
0

Tangalo, tu n'as pas lu tout ce que j'ai écrit. La voile arisée aura beau avoir une forme impeccable, si elle est servie en air par un écoulement turbulent, son efficacité aérodynamique est dégradée. Et c'est bien le cas d'une voile arisée car contrairement à sa position haute, on trouve le long de la bôme un amas de tissus et de cordages en plus qui perturbent l'écoulement local, surtout dans le bas de la voile. Alors, je vous raconte pas quand on arrive au troisième ris. Si le mât est bien vertical, on peut dire que l'écoulement d'air sur la voile n'est perturbé que dans sa partie proche de la bôme. En revanche, la zone perturbée "remonte" au fur et à mesure que le bateau gîte.
Reste à voir ce que la présence d'un lazy bag fait à la chose, mais au pif, je dirais que ce n'est pas mieux qu'une voile arisée ET proprement ferlée. Car les prises de ris auto ou semi-auto ne font pas encore le ferlage de la bande de tissus désormais pendante et battante après une prise de ris.


Tangalo:Bien sûr que j'ai tout lu, et tu m'as même appris quelque chose sur les avions... Là, on est quand même pas sur les mêmes exigences, et c'est sûr qu'au niveau de la bôme, il va y avoir un peu de désordre.Mais quand même, l'important sur une voile arisée, c'est de pouvoir l'aplatir au maximum de manière à obtenir un profil qui défléchisse du mieux possible le flux d’air et permette d’ ouvrir le plan de voilure pour soulager le bateau sans que la voile ne souffre du faseillement, et on y arrive assez bien si tout est juste à la bonne place. Sur les Sélections, pour retarder la prise de ris, on naviguait de manière à déventer légèrement le guindant de la GV, ce qui sur le plan aérodynamique n’est certes pas orthodoxe, mais qui fonctionnait parfaitement bien et permettait de garder la puissance sans trop de gîte.·le 10 fév. 2021 19:29
Polmar:Mais pour les planeurs, on installe des turbulateurs sur l'avant des ailes.Cela ressemble à de la toile à voile avec une couture zig-zag.·le 10 fév. 2021 20:12

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (77)

novembre 2021