Prise de ris au portant; suite de ...

Je relance les discussions.
Trouvé il y a peu, vidéo d'une prise de ris au portant sous spi.
Je ne comprends ni ne lis les commentaire en glaouche :-(

Il me semble que le fond du sujet () auquel il n'est répondu que de façon fragmentaire) est pour les faux débutants, qui redoutent de se retrouver dans une situation non maitrisée. Il conviendrait (amha) de répondre par une poignée de trucs et astuces pour prendre un ris au portant, avec des neurones en moins (stress) ...
Précédemment :
www.hisse-et-oh.com[...]portant
www.hisse-et-oh.com[...]s-temps
www.hisse-et-oh.com[...]portant

L'équipage
17 juil. 2019
17 juil. 201917 juil. 2019
1

Le jour ou par 30 kts je porterais le spi et me mettrais debout sur la bome de mon camping car, les places en méd seront gratuites !!

Blagues a part, la voile frotte quand meme pas mal sur les haubans, j'aurais peur de la déchirer....

18 juil. 2019
1

ils peuvent faire cela pour un ris dans une régate, fais la même chose sur l'un des 47384858 ris qu'on prend ou on enlève dans une transat avec les grains, la gv va durer quelques jours et puis à jeter.

17 juil. 2019
0

Spi lourd de capelage (S4 ) jusqu’à 35 kts ;-)

17 juil. 2019
0

Pour ma part ...
Au grand largue, lorsque le vent RÉEL monte commence à vouloir dépasser 15 kts : j'enlève le spi médium, je mets le génois, je loffe et borde le génois et choque la bôme, et je prends un ris.... et je ré-abats et je choque l'écoute de génois. Si j'avais un spi lourd, je le mettrai à ce moment là.

Et si le vent REEL continue d'augmenter en menaçant de dépasser 20 kts, je refais à peu près la même manip, mais en affalant totalement la GV (ou bien si j'arrive à prendre direct le 3e ris ça peut être une bonne idée). Mais pas de passage par l'étape "GV 2e ris" à cette allure. Et encore moins garder GV pleine par ce vent qu'on voit en vidéo : le jeu n'en vaut pas les risques.

17 juil. 2019
0

Tout est dans cette vidéo qui prouve que c'est pas plus compliqué de prendre un ris au portant qu'au près, et c'est aussi moins humide.
Après selon la philosophie de chacun on réduit plus ou moins tôt, mais en tout état de cause je ne vois aucune raison de modifier son allure pour réduire.

17 juil. 2019
0

Testé sur 31.7 en régate avant d'attaquer un bord de près. Dans ma tête, un ris ça se prend face au vent... Eh ben non, mon n°1 m'a dit que c'était facile au portant, j'ai validé et je n'ai pas regretté. Au final, c'est beaucoup plus cool qu'avec une GV qui bats dans tous les sens ! A tester peut-être sous génois plutôt que sous spi pour les hésitants, sachant que la vitesse du bateau favorise la descente de la voile (idem pour l'empannage, à effectuer pleine balle).

17 juil. 2019
0

Denis_35 : Une méthodologie pour les solos ?

17 juil. 2019
0

Il me semble que ce n'est pas fait ni montré dans la vidéo mais il est souhaitable de larguer le halebas au maximum pour pouvoir reprendre la bosse de ris sur la chute, c'est beaucoup plus facile et rapide car ainsi on ne tire pas sur la bôme pendant l'etarquage de la bosse, juste le surplus de toile à reprendre. L'essayer c'est l'adopter, et particulièrement efficient avec un halebas rigide poussant de type Selden ou similaire !

17 juil. 201917 juil. 2019
0

BMayer, je ne comprends pas bien ton questionnement. En solo c'est la même chose que sur la vidéo, sauf que tu remplaces le barreur par le pilote, et bien sûr si le pilote n'est pas capable de tenir le bateau sous spi à cette allure on anticipe d'avantage, mais la manip est exactement la même. Cette vidéo est très explicite, on voit bien toutes les étapes de la manœuvre. J'ajoute que si tu es sous génois tangonné plutôt que sous spi c'est pareil.

18 juil. 201918 juil. 2019
0

Jamais fait en solo, mais même réponse que ci-dessus, avec un bon pilote pourquoi pas ? Si tu as la possibilité d'installer des prises de ris automatiques renvoyée au cockpit, c'est encore plus sécurisant ...

17 juil. 201917 juil. 2019
2

sur la première video tu vois qu'ils sont à 3 en serrant les fesses, surtout le barreur, et qu'ils sont à 15knts sous spi ce qui facilite le truc, ils sont certainement en course d'ou la raison de la manip, mais bon en conditions normales sans tuer la GV, lattée je n'y pense même pas ... et en solo avec pilote !!!

donc on a dit que c'est plus facile au portant et que ça ne mouille pas :-p c'est juste un truc à faire pour les videos avec un petit empannage sauvage pour rigoler ! :-p
bon après ... prendre un ris GV sous spi ils n'ont pas vraiment le choix mais ce n'est pas non plus une situation très courante ...

18 juil. 2019
1

si on a des problèmes on se met à la cape .
quand le voilier est arrêté .
il suffit de choquer la GV et de descendre un ris sans trop trainer
car il va abattre ,si ça piaule on descend tout ,même la bôme sur le pont ,ça évitera d'aller faire le singe sur le pont avec le risque d'aller faire trempette.
alain

18 juil. 201918 juil. 2019
0

Pour la vidéo, on fait ça quand on a un riche sponsor...

Et il est écrit de profiter d'un surf pour affaler la GV...
Mais choquer le hâle bas et l'écoute risque de compliquer la situation avec la bôme qui va remonter et la GV se gonfler encore plus en se bloquant dans la barre de flèche et les haubans...

Après, pour se mettre à la cape sous spi, ???

Mais pour revenir à la question, dans le cas de : "se retrouver dans une situation non maitrisée"
hé bien si on n'est plus maître, on subit...

18 juil. 2019
0

voilesetvoiliers.ouest-france.fr[...]08035df
les voiliers modernes ont une bonne stabilité de route au portant : largeur, bouchain, bisafran et un bon pilote.
A mon avis, cela doit faciliter les choses.
Et 2 bosses de ris au lieu d'une automatique cela doit aussi aider.

18 juil. 201918 juil. 2019
1

Oui, j'ai fait ça une fois, avec plus 30 Nds de vent réel au cul (25 apparent), mais j'avais avec moi un très bon barreur qui savait garder le bateau bien vent arrière et il n'y avait pas de houle.
GV au centre, double écoute (une de chaque côté) bien bloquées, et on synchronise le mieux possible le lâcher de drisse avec la reprise des ris (renvoyés au cockpit).

J'ai pris les 3 ris comme ça, mais au début c'est un peu costaud.

19 juil. 201919 juil. 2019
1

oui Phil o zof c'était la deuxième manière prise de ris au portant des autres fils, (cul au vent GV étarquée dans l'axe) c'est possible bien que perso je n'adhère pas trop à plus de 10/15 apparent , si le barreur fait un écart, une grosse vague de travers, et pas mal de toile devant ... voir un spi :whaou:, si départ au lof il faut choquer l'écoute (et la retenue) GV dans la seconde sinon on va au tas et l'équipier de pont se retrouve accroché à la girouette, prise de risque plutôt que prise de ris.

il faut juste penser qu'on ne récupère pas à la barre le moindre (5 à 10°) départ au lof GV étarquée dans l'axe si on ne choque pas tout dans la seconde.
ces méthodes ne sont sans doute valables qu'en course ou les prises de risques sont en rapport avec la fiabilité des skippers, du matos et des sponsors, sur des bateaux très rapides

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

réfection de mon requin

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (17)

réfection de mon requin

février 2020