Prise de ris, amélioration ?

Bonjour,

Comment fonctionne vos prises de ris sur votre Samouraï. Sur le mien ce n'est vraiment pas pratique et j'envisage de le modifier.

Idem pour les manœuvres en solitaires vous avez fait des modifs particulières (gestion de la voile d'avant si elle n'est pas sur enrouleur ?).

A+
Philippe

L'équipage
15 oct. 2012
15 oct. 201215 oct. 2012
0

Qu"est ce qui n'est pas pratique ?
Je pense que mon Samouraï est très conventionnel pour les prises de ris. La bosse est frappée en bout de baume, passe par l'oeil de la GV, revient sur une poulie en bout de baume et repart au taquet sur la baume, près du mat.

pour prendre un ris en solo, je passe au largue ou bon plein (ou à la cape si forte brise), GV choquée, je libère les hales bas et je lache de la drisse (tous renvoyés au cockpit) et pose la baume dans les filières en l'aidant à la main si necessire(je n'ais pas de balancine). Je passe au pied du mat, descend la gv et passe l'anneau de ris au crochet au vit de mulet. je reprend un peu de drisse à la main pour éviter que l'anneau ressorte.
je prends la bosse de ris, ce qui fait remonter la baume et retourne au cockpit. Je remonte ma GV avec le winch de spi, étarque avec le hale bas de baume et je borde.
2 minutes d'efforts une fois rodé.

pour la voile d'avant, pas de miracle. Il faut y aller, s'attacher, s'en prendre plein la G et revenir au cockpit content de soi. en route solo, j'utilise un foc medium extremement polyvalent qui passe de 0 à 25/30 noeuds pour limiter cette maneuvre. Au delà, je passe très vite au tourmentin devant et fait fonctionner le bateau avec la GV.
J'ai aussi acheté un solent avec bande de ris. Je pense qu'il y a une idée a creuser avec cette voile d'avant, mais je n'ai pas encore optimisé.

En fait, en naviguant beaucoup seul, j'ai appris a prendre et renvoyer des ris très souvent, par contre j'essaye de ne pas aller sur le balcon avant me prendre des douches.

Cap Horn, Chili

Phare du monde

  • 4.5 (14)

Cap Horn, Chili

décembre 2022