Primaire epoxy, oui ou non ?

Salut,

Après avoir épluché pas mal de post sur le forum et autres documentations sur internet, je suis encore un peu paumé.

Voici la situation :

J'ai sortie mon Dufour 2800 (1978) de l'eau mi-Mai, j'ai gratté l'antifouling puis poncé au 120 pour avoir quelque chose de propre. Le retour à l'eau est prévu pour mi voir fin juillet.
Mais la grande question, quoi mettre avant l'antifouling ?

Un voisin de chantier et un pro qui passait à côté m'ont vivement conseillé de mettre 2 ou 3 couche de primaire epoxy pour bien étancheifier la coque. En effet, il n'y a plus de gelcoat à certains endroits.

Cependant, un vendeur m'a lui fortement déconseillé de mettre un primaire epoxy car la coque n'aura pas eu le temps de bien sécher en deux mois et sa enfermerait l'humidité dedans.

Je suis donc complètement perdu... Je serais ravis d'avoir vos avis sur la question.

L'équipage
03 juin 2020
03 juin 2020
0

Je confirme , si ton gelcoat est a nu , et que tu veux isoler la stratification , elle n'aura pas le temps de secher .
Un ptit coup de tramex pour connaitre le degré d'humidite et voir si tu n'en profites pas pour mettre un traitement anti osmose avec 2 ou 3 couche de VC Tar puis l'antifouling .
La premiere solution s'il n'y a aucune trace d'osmose , et pour un traitement leger , passe par soit un primaire epoxy ou primocon en mono.


03 juin 2020
0

C'est noté.
Je n'est observé aucune trace d'osmose sur la coque.
Vous savez comment se procurer un appareil de type Tramex (prêt ou location) ? Je suis sur le port d'Arzal (Bretagne).


04 juin 202004 juin 2020
0

salut voisin,

si tu as aucune trace d'osmose, réapplique du gel coat ...

décape encore mieux les restes d'AF et
fait simple, appliques 3 couches de gel coat au rouleau et re-ponce léger au 180=>400. puis polish pour faire nickel, mais déja le 400 c'est très bien

=> va voir JC au magasin e-composite à arzal, il est de très bon conseil.


04 juin 2020
0

Non , surtout pas de gelcoat , le polyester de ce gelcoat va se degrader dans l'eau de mer ( phenomene d'hydrolyse ) . Il faut profiter de ce que la coque est a nu partiellement pour isoler le stratifié avec un film barriere resistant a l'hydrolyse . Si la coque presente une humidite faible (mesuree au Tramex ), 2 ou 3 couches de Vc Tar ( epoxy modifié bitume vynyl mais sans pigmentation ) donnera une protection barrière à l'humidité . La coque sera ainsi protégée pour 10 à 15 années supplémentaires .


04 juin 2020
0

Je trouve dans ta situation intéressant de mesurer réellement le taux d'humidité .

Il est certain que s'il te faut 2 ans pour sécher et qu'il n'y a aucune trace d'osmose: gel coat + AF

Par contre si tu parviens à obtenir une humidité très faible (je ne connais pas la limite, un pro te la donnera) en peu de temps, reprendre à l'epoxy peut avoir du sens.

En effet, si ta coque avait pris fortement l'humidité, tu aurais au minimum des points d'osmose, rien de bien anormal pour un bateau de cet age.

Il semble que cela ne soit pas le cas. Donc repartir sur une coque étanche sans emprisonner d'eau à l’intérieur est sans doute un plus pour la suite (selon le coût et le temps d'attente évidement.)
Sur ces sujets même les pro ne sont pas unanimes....

Mais tu as un chouette bateau qui a parfaitement tenu et ça rend les choses beaucoup plus simples...dans le doute gel coat et AF et bonne nav!


04 juin 2020
3

Steph , pas de gelcoat , la resine polyester qui sert à formuler des gelcoat ( j'en ai formulé chez Cray Valley mon dernier emplyeur ) , n'est pas résistant à l'hydrolyse ( même des gelcoat orthophtallique ) .
Si la coque est sèche ( moins de 5 à 10% d'humidité ) , autant appliquer un époxy étanche , c'est à dire sans pigments ni charge , pour réduire au maximum l'echange ionique entre l'eau de mer et la stratification , cause principale de l'osmose et de l'affaiblissement des stratifications .
Vous noterez qu'a aucun moment je n'ai mentionné les primaire époxy 2 k , qui sont trop chargé en pigments et charges et donc se comportent comme des éponges même si la résine époxy est résistante à l'hydrolyse .
Si notre ami veut faire au plus simple , l'application d'un Primocon comme primaire peut suffir et sera la solution la plus économique .


04 juin 202004 juin 2020
0

Dans la même situation, j'ai fait simple : une sous-couche barrière étanche avant antifouling, puis 2 couches d'AF (système Seajet, pour ma part)


04 juin 2020
0

Je pense qu'il faut mesurer avant le taux d'humidité avant de l'"emprisonner".

Pour le reste, je note avec grand intérêt les différences que tu indiques, précieuses à connaitre.

D'autant plus qu'il existe maintenant tant de produits différents, qu'il est difficile pour un non initié à l'art de s'y retrouver.

Merci!!


04 juin 2020
0

C'est ce que j'ai preconisé , soit un système simple et peu onéreux , soit un système un peu plus complexe mais plus achevé .
On notera que la "sous couche barrière étanche " est un leurre , car pour avoir effectuer des mesures d'étanchéité sur des films de peintures , seul des films de vernis épais sont en mesure de s'opposer à une pression osmotique . Il n'y a aucune peinture " étanche " , mis à part quelque rares formules trés spéciales qui n'ont pas court ici .


04 juin 2020
0

@ safioran :
D'accord avec toi, je ne me fais pas de grosse illusion sur l'étanchéité de la sous-couche, mais c'est mieux que rien, d'autant que j'avais quelques résidus d'AF inconnu (après grattage et ponçage à l'abrasif à l'eau) et que cette couche élimine les risques d'incompatibilité.


04 juin 2020
1

Merci beaucoup pour toutes vos réponses, sa m'aide beaucoup !

Je vais donc laisser la coque tranquille au mois de Juin et j'effectuerais une mesure du taux d'humidité début juillet avec l'aide d'un chantier. Je vous tiendrais informé du résultat.

@Estran, Quand tu parle de ponçage à l'abrasif à l'eau, il s'agit d'humidifier la coque avant de poncer avec la ponceuse ? C'est mieux quand c'est mouillé pour poncer ?


04 juin 2020
0

Non, j'ai poncé à la main. Tu mouilles la coque et/ou l'abrasif à l'eau, cela évite les particules d'antifouling ultra-nocives. À la ponceuse, à sec, mieux vaut porter un masque sérieux !


04 juin 2020
0

dans d'osmose le rinçage à l'eau douce permet d'éliminer l'acide acétique résidu de la décomposition de la résine par l'eau pure qui traverse le gelcoat par pression osmotique .
certains sur des coques pelées utilisent une pâte à base de maïzena et de bicarbonate de soude
qu'ils enlèvent ensuite à la machine HP.
ça devient de vraies recettes de cuisine 'safioran' connait bien le problème ...
alain


11 juin 2020
0

A safioran: J'ai voulu enlever les anciennes couches de d'A F pour apercevoir un traitement anti osmose "vert?" Avec le racloir, je n'ai pas pu enlever ce revêtement ultra dur...La carène a été testée entre 10 et 15 % d'humidité. Dois-je appliquer un primaire (primocon) avant de peindre avec un AF auto-polissant ?
Merci
Cdlt


11 juin 2020
1

le vert très dur c'est du gelschield epoxy ,donc cette coque à déjà été traitée .
alain


11 juin 2020
0

je trouve que le % d'humidité est élevé , et l'absence de traces d'osmose m'interroge , cependant , si la sous couche verte est du Gelshield ou un primaire époxy , on peut passer un érodable sans problème d'adhérence .


11 juin 2020
0

Existe t'il des écarts de diagnostique suivant la marque qui mesure l'humidité d'une carène? Le chantier a déclaré que la carène est sèche ! Quel est le % indiquant une carène sèche ?
Merci


11 juin 2020
0

C'est vrai que la mesure au tramex peut avoir des variations suivant la méthode et la profondeur et comment on mesure . L'étalonnage est aussi important , donc beaucoup de facteurs influençant le résultat .
Dans les rapports d'expertise , les mesures sont faites selon un protocole assez défini , par exemple on mesure mieux sur une zone dégelcoaté .
Les bons résultats sont entre 5 à 8 % d'humidité , mais ces % dépendent aussi de la nature du gelcoat iso ou ortho , du temps passé hors d'eau etc ...
Ce qu'il faut savoir , c'est que les gelcoat se comportent comme des éponges , piègent l'humidité et provoquent le phénomène d'osmose . Donc mesurer le gelcoat est une erreur , il vaut mieux attendre qqjours et mesurer sur une zone neutre et aussi à l'intèrieur .
On notera que l'absence de cloque n'est pas un signe absolu d'absence d'osmose , elles ne révèlent qu'une production localisée d'acide acétique , dans ton cas , l'absence de cloque est plutôt une bonne chose et il vaut mieux conserver cet état .


11 juin 2020
0

Corrigez moi si je me trompe mais il me semble le Tramex on mesure aussi sur l'échelle de l'humidité du bois pour une bonne lecture en considérant une acceptable jusqu'à 18%, équivalent à un taux réel inférieur (autour de 7%), d'ou les valeurs hautes de Volleauvent.

Mon rafiot à 42 ans, passe 6 mois/an au sec et a des lectures entre 12 et 16% considérée comme très correctes par l'expert. Aucun désordre sur la coque.


Volleauvent:Mon Gin 'Fizz âgé de 45 ans, fut construit avec des techniques de fabrication "sommaires". On ne mégotait pas sur la quantité de matière (épaisseur consistante). L'osmose retient trop d'avis pour se une idée objective avec nos vieux canots.Difficile de choisir entre arguments techniques et commerciaux..·le 13 juin 2020 08:10
11 juin 2020
-1

En posant des nouvelles vannes et passes coque, on a trouvé une couche noire fine. Je suppose que c’est du VC tar, le bateau m’ayant été vendu comme ayant été traité epoxy dans son passé.
Je prévois un aéro gommage l’année prochaine.
Est-ce que j’ai intérêt à conserver cette sous couche ou à repartir sur du propre, sachant qu’une sous couche VCTAR est prévue avant un AF VC 17 ?


freychou:Si il s'agit réellement de VC Tar je te souhaite bon courage pour retirer la couche en question !Si tu prévois d'en remettre, c'est inutile de la retirer … par contre, il est souhaitable de retirer les couches d'antifouling qui la recouvrent .·le 13 juin 2020 10:45
11 juin 2020
0

As tu intérêt à faire cet hydrogommage ? En mecanique on dit que quand ça marche on ne touche pas . Si les couches ne sont pas trop accumulées , cela vaut peut être le coup d'attendre ? Sinon , aller jusqu'au VC Tar et recharger cette couche qui tient bien .


13 juin 2020
0

Je prévois cet aérogommage pour passer en VC 17. Actuellement j’ai de l’érodable donc il faut enlever toutes les couches.
Si la couche de VCTAR est propre je la garderai et j’en repasserai une couche.


13 juin 2020
0

… ou plutôt 3 ou 4 !

Dans ces histoires-là, le plus pénible est la préparation . L'application du VC Tar est très facile … autant réaliser un truc utile et durable !


Solent:Voilà ce que je disais dans un autre fil :En principe le VC 17 exige une sous souche VC Tar. L’idéal étant de la passer au pistolet, puis la 1° couche de VC17 au pistolet également quand le VC Tar est encore « amoureux » et enfin la deuxième couche au rouleau sur la 1° couche bien sèche. C’est la procédure idéale que m’a expliqué un pro. Ça suppose une mise à nu de la carène par aéro gommage ou grattage et polissage. L’ intérêt de la 1° couche de VC 17 quand le VCtar n’est pas encore dur étant qu’on obtient une liaison chimique entre les deux couches. Ça crée une base solide pour les couches ultérieures de VC 17.Après tout dépend de ce qu’on trouve une fois les couches d’antifouling enlevées. Une bonne surprise n’est pas exclue...Par ailleurs, la fiche technique du VC 17 recommande Une application au rouleau.·le 13 juin 2020 19:23
freychou:Après avoir fait quelques âneries sur les conseils de "pro de ponton", je m'en tiens aux fiches techniques et tout va bien !·le 14 juin 2020 09:15
Solent:C’est prudent en effet, mais là je parle d’un pro de chantier spécialisé et pointu dans son domaine, résine, strate, qui intervient sur plusieurs dizaines de bateaux par an et son planning est plein sur un an. Donc il doit savoir de quoi il parle.J’aimerais avoir l’avis de Saforian là dessus, mais il doit être enfin en route pour la Grèce 😉Il n’y a pas que des rigolos chez les pros.·le 14 juin 2020 11:00
13 juin 2020
0

Peinture brai de houille ,@safioran pourra nous dire si c est bien , car peu cher et étanche ...


14 juin 2020
0

bonne idée ce brai de houille ? , peu cher


14 juin 2020
1

J'ai comparé les fiches technique du Blacktune et du VC Tar , voila mes conclusions .
VC Tar que j'ai utilisé par 2 fois sur mes bateaux ; c'est un demi vernis teinté noir , epoxy 2 composants . La teinte était noire par la présence de brai de houille , renforçant la résistance à l'hydrolyse . Il est clair que c'est la meilleure solution technique pour lutter contre l'osmose , et que sous réserve d'avoir un minimum de 300 microns l'étanchéité est garantie . Je confirme que si on applique du VC 17 sur un VC Tar pas tt à fait sec , il y a combinaison du durcisseur polyaminoamide avec les groupements acrylique du VC 17 . C'est un phénomène souvent utilisé pour mieux combiner les couches compatibles . C'est ce que nous avions fait sur mes 2 bateaux ( First 32 S 5 et Sun Fast 37 ) .
Black Tune est un vernis monocomposant à base de brai de houille probablement vynylé ( il faudrait procéder à une analyse pour le vérifier ) . Principal défaut , il est monocomposant donc sujet à détrempe par les solvants ou diluants des antifouling qui seront appliqués ultérieurement et cela qq soit le temps de séchage car il s'agit de molécules de faible poids moléculaire donc sensible . Ce sera aussi sensible à la température ( imaginez un carénage avec 40 ° C , le BlackTune sera mou .......
Perso , si ma carène est à nue , décapée et exempte d'osmose , je mettrais du VC Tar ou son petit copain de Boéro .
Dans le cas d'une coque en bois , la souplesse du Blacktune serait un point intéressant .


14 juin 2020
0

@sofioran , merci de tes infos , mais c est cher le VC TAR , trouver un autre produit ?


Solent:Il faut surveiller les promos hors saison. J’ai eu du VC 17 à 90€ le pot de 2litres chez rue de la mer cet hiver. Il y a aussi des promos sur le VCtar et contrairement à l’AF on ne le repasse pas tous les ans.Merci Saforian pour la confirmation du procédé. 👍·le 14 juin 2020 13:25
14 juin 2020
0

Les époxy sont toujours un peu chers , c'est lié à la forte demande asiatique et a la localisation des productions , le plus gros producteur mondial est Coréen alors que Ciba Geigi en a été l'inventeur en Suisse , d'autre part l'Europe fait aujourd'hui la chasse au DGEBA ( di-glycydile de bis phénol À ) réputé être perturbateur endocrinien , d'où les désengagements industriels européens .
Cela reste néanmoins des techniques de production chères , ce qui explique le prix final .


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (161)

un soleil gros comme ça

mars 2021