Preparation pour le froid

Bonjour,
Selon vous quels sont les amelioration, les modification a effectuer sur un bateau pour une destination polaire. Quels sont les accessoires indispensables et ceux qui facilittent le quotidien?

L'équipage
06 mai 2003
06 mai 2003
0

Pumparhum..
Je crois qu'il n'est pas possible de partir vers les pôles sans ça.. pour l'installation, voir
Bon voyage..

06 mai 2003
0

Alain paye son coup !

Ah ben dit pas ça alors que c'est bientôt ton anniversaire, sinon on va tous rappliquer pour l'essayer, ta pompe à rhum !!

bonnes nav à tous

06 mai 2003
0

Hardi matelot
A bientot donc Nico.

Alors pour cette partie j'ai révisé:
- les moteurs, démontage complets,
- le groupe froid, pour y arriver, faut passer par les tropiques!
- la pompe sous pression

Il faut si possible un gros moteur; les risées s'expriment en rafales, et tirer des bords dans la glace, la neige, avec une visi faible pour trouver un mouillage que tu as juste sur un croquis, c'est pas mal stresssant. De plus on peut pas vraiment mouiller, il n'y a pas de vase et peu de sable, on est souvent sur des caillous polis par les glaciers, et il faut s'ammarrer aux quatre coins (ammares, piquets et anneaux cables déjà préparés voir le site de Banik, son idée est meilleure que ce que j'avais fait en 90).

*changes
- Presse etoupes, bague hydrolube,
- Enrouleur de génois
- l'isolation du roof en partie( les lisses n'étaient pas isolées)
- changés quelques cables (à faire)

*Installe
- palier sur ligne d'arbre,
- groupe electrogène qui fait aussi le chauffage par circuit d'eau douce et échangeur
- Douche chaude Avant et arrière
- Dessal livol (je sais je sais mais c'est pas c ommode de prendre des seaux de glace et les faire fondre, et puis les pinguoins il te pôllue tout, en suite on se colle aux icebers juste pour faire des photos, car ça se retourene parfois).
- GV sur chariot
Casquette en dur (Alu) pour les bords de prés
- blocage sérieux des bouteilles de plongées (voir photos sur site)
- les hublots (collés à la colle sacrilège)
- pilote électrique sur le circuit hydraulique
- un sonar Interphase (ça voit devant sous l'eau, même quand l'eau est trouble),
- un radar (ça voit devant, sur l'eau m^me quand l'air est trouble)
- une radio BLU (tous les voiliers de charters communiquent entre eux et certains recoivent la météo, que u peux caper sur les fréquences chiliennes)
en plus on a des croquis par les autres voileux des bons mouillages et les bateaux de charters sont sympa de les indiquer, il y a plein d'endroits non sondés et de temps à autres quelqu'un reste perchés sur un caillou, on est souvent au moteur en Antarctique.

Je crois que ce sont les deux indispensables pour la tranquilité d'esprit (bien qu'au premier voyage notre radar était tombé en panne à l'arrivée, et nous avions un sondeur mongol - celui qui dit que tu n'as plus d'eau quand il n'y en a plus! trop tard quoi; on n'avait pas de GPS, mais je crois que c'est l'item le moins essentiel de la liste enfin du moins aprés les deux précedents. Les cartes dispos datent parfois de longtemps..

Prévoir une bonne capacité gasoil; à l'époque on trouvait encore des futs abandonnés de pétrole lampant (en y rajoutant un peu d'huile, cela faisait tourner trés bien le moteur), mais depuis, comme tous les bateaux de charters s'y approvisionnaient aussi, y doit plus en rester beaucoup. LA navigation, c'est beaucoup de moteur; quand il y du vent , on essaie de rester caché, dans un bon mouillage, parce les glaçons ils se baladent dans tous les sens, parfois même en remontant le vent, et avec la neige, tu n'y vois pas beaucoup.
Ensuite au mouillage, le chauffage est indispensable si on veut profiter des sorties, faire sécher les vêtements, etc.

Des bons vétements et pas mal de nourriture. Ceux qui restent en hivernage le souhaitent, mais on sait jamais....

En plus si tu vas dans le Nord, un bon fusil n'est pas seulement conseillé mais obligatoire, (contre les ours) pour reprendre un ancien thread sur les appareils multifonctions.

Reste à faire

installé un régulateur,
poser des vannes sur les prises d'air de reservoirs (en cas de retournement)

Maintenant cela dépend beaucoup de ton bateau; ( notre premier était en acier et on n'avait pas installe de protection d'hélice par exemple, cela à marché,Donc sur celui ci non plus (Alu): on s'est rendu compte que lorsque tu navigues dans le brash, tu y vas assez lentement et le bateau écarte la glace, les gros glaçons tu les pousses lentement!!
Evidemmnent quand il faut faire marche Arrière t'es emm..bété, mais ç'est pas grave, le safran protège....ooooops
On n'est pas souvent monté dans les barres de flèches (l'eau est trouble de toute façon et on ne voit rien), en plus il fait froid!

Ma foi ; pour les indispensables:je dirais dans l'ordre:
le gas oil, les vêtements, le sondeur, le tire-bouchons, 4 amarres de 100m en 20mm pour un 12m c'est bien .
Bien sur quand on a un voilier.
Voila voila, le reste et la suite bientôt sur:

perso.wanadoo.fr[...]dition/

Cornebleu, j'ai pas d'épontille inox pour la pompàrum!! Mais un petit tonnelet en bois.

07 mai 2003
0

bienvenue à bord..
passe qd tu veux Nicolas.. Ponton 13 las Palmas.. :0)

Et merci pour tous tes voeux.. :0)..

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Une photo prise à Majorque dans les Baléares. Le mouillage se trouve juste sous le cap Formentor au nord de Majorque

Souvenir d'été

  • 4.5 (177)

Une photo prise à Majorque dans les Baléares. Le mouillage se trouve juste sous le cap Formentor au nord de Majorque

novembre 2021