Préparation d'un Centurion 40S pour une transat

Bonsoir,

J'ai un Wauquiez Centurion 40S et je voudrais le préparer pour une première transat en solo ou en équipage très réduit. Je suis preneur de tous vos conseils en particulier:
- est-il possible d'y installer un régulateur d'allure sachant que le panneau arrière s'ouvre ?
- une trinquette sur enrouleur est-ce possible sans bastaques ?

J'aurai également besoin d'un bon chantier quelque part en Méditerranée. Pour info le bateau est actuellement à Corfou mais peu importe.

Merci
Cordialement

Michel

L'équipage
26 déc. 2016
27 déc. 2016
0

Pose un pilote hydrolique , bien moins chiant qu un régulateur

27 déc. 2016
0

Bonjour Michel je suis un ancien du chantier 50 ans de nautisme avec WAUQUIEZ
contact sur mon mail davidmerlot@orange.fr

27 déc. 2016
0

Bjr,
Sur C 40 S , nous avons fait TDA de 8 ans ( 2006-2013 ) .
Contacts en MP pour infos + afin de ne pas polluer le site , si cela vous convient . Zeffi peut s 'y associer , ses avis seront pertinents.
Cdlt .

27 déc. 201627 déc. 2016
5

des infos comme les votres c'est vraiment pas polluer le site .
Je suis preneur aussi ...

27 déc. 2016
0

Je suis propriétaire d'un centurion et je me fis à M. Merlot également. Très bons conseils et travaux de menuiserie extra!

28 déc. 2016
0

Bonsoir Primipile,

Merci beaucoup pour le référence. Pourriez-vous me préciser où se trouve le chantier de Mr. Merlot ?

Merci beaucoup
Cordialement

Michel

0

pour la trianquette sur enrouleur c'est possible sans bastaques à condition de fixer l'était l plus près possible du capelage, une trentaine de cm sous l'étai principal ou le plus près sans interférence entre les deux enrouleurs.

27 déc. 201616 juin 2020
0

Perso j'ai choisi l'option trinquette endraillée avec un ris je n'ai pris qu'une fois le ris c'est assez sportif . j'ai installé un bout pour pouvoir affaler du cockpit . la coupe de la trinquette resemble très fort a un yankee pas de pb jusqu'à 35kn au près . elle est très platte . Pour le ris j'utilise une estaque pour remonter le point d'armure . pas de bastaque et capelage à 25 cm du sommet

28 déc. 2016
0

Bonsoir Pietje,

Je vois que votre bateau est à Nieuwpoort. Je connais pas mal d'artisans sur la côte belge et c'est ce qui est le plus près de chez moi. Je me demande si je ne vais pas me contenter en 2017 d'y ramener le bateau pour le préparer plus facilement.

Vous avez installé un bout pour affaler la trinquette, fort bien mais vous devez de toute manière aller à l'avant pour la ferler. Quoique si vous l'affalez c'est que le vent est tombé.

Par rapport à votre bateau: j'ai un gréement 9/10, déjà plus fragile dans le haut et sur le pont, le point d'attache de l'étai largable est plus en avant fort près de l'enrouleur.

Je vais aussi voir avec la voilerie, mais dans mon cas et pour une navigation hauturière, une paire de bastaques serait rassurante et pourrait aussi servir de sécurité pour le vérin hydraulique. Ultérieurement, pour les navigations côtières où il y a plus de virements, je pourrais toujours les ramener en pied de mât.

Trinquette, yankee & co: je m'y perd un peu.

Cordialement
Michel

29 déc. 2016
0

oui j'ai fait la rénovation du bateau sur le chantier de Tom Florizoone. Plein de bons conseils !
la trinquette c'est la voile sur le bas étais ( du coup ton bateau devient un cotre ! j'ai utilisé le terme Yankee por te donne une idée de la coupe : très plate et le point d'écoute relativement haut . je te met le pdf de la voile

27 déc. 2016
0

Le bateau est déjà pas mal équipé. Il y a notamment un pilote hydraulique mais cela reste fragile. Il me semblerait raisonnable, tant au niveau de la consommation électrique que de la fiabilité d'installer un régulateur. J'avais vu les régulateurs Cap Horn qui peuvent être installé sur le côté de la jupe (l'arrière du Centurion s'ouvre) mais bien sûr je suis seulement au début de ma recherche.
Le bateau a également un étai largable mais la mise à poste d'une voile sur cet étai ou la prise de ris sont des manœuvres un peu sportives et j'ai 63 ans. Un enrouleur serait donc pas mal ... à voir.

27 déc. 201616 juin 2020
0

Bonjour,
Bien que ne naviguant par sur un Centurion, je pense pouvoir apporter des éléments de réponse.
Trinquette. Le Hanse étant équipé d'un foc autovireur, j'ai préféré installer un étai largable équipé d'une trinquette sur mousqueton, car j'estimais que la présence d'un étai fixe me priverait des avantages de l'autovireur et cela pour une facilité assez rare. Après un tour du monde et plus de 45000nm avec ce système, je le conserve, le nombre de fois où j'ai été obligé d'aller à l'avant pour installer la trinquette s'étant révélé faible: environ une dizaine de fois, guère plus. Je précise que nous avons passé deux saisons en Patagonie et fait un aller-retour Ushuaïa-Malouine, et nous sommes rentrés directement d'Afrique du Sud en France.
C'est à mon avis un système simple, qui limite les poids dans les hauts.
Bastaques: Nous avons équipé le mat d'une paire basques en Vectran, capelées pour reprendre les efforts de l'étai de trinquette, et renvoyée à l'arrière du bateau ce qui permet de les laisser à poste des que le premier ris est pris, car la bôme passe à l'intérieur.
Régulateur. Nous avons à bord deux pilotes "in-bord" et nous avions équipé Uhambo d'un régulateur d'allure Windpilot Pacific Plus avec safran auxiliaire. Il manquait beaucoup de sensibilité comme me l'avait prédit Peter Forthman qui m'avait déconseillé d'installer ce régulateur sur le Hanse. Après un Pacifique sans régulateur j'ai finalement installé un Hydrovane qui s'est révélé tout à fait à la hauteur, barrant le bateau sans problème de 5-7nds à 45nds de vent réel. Nous l'avons installé au centre mais il peut être installé sans problème "off-center" comme le décrit très bien le document ci-joint entrait du site d'Hydrovane.
L'Hydrovane étant indépendant du système de barre, et ayant son propre gouvernail, constitue un système de secours en cas d'avarie.
A disposition pour d'autres informations
Alain


27 déc. 2016
0

Une voile endraillée me semble aussi la solution la plus raisonnable d'autant que j'ai déjà un étai largable. Je pourrais aussi la laisser à poste, à plat-pont dans son sac cela m'éviterais un peu de jouer à l'équilibriste mais là je risque des ennuis si le bateau enfourne. Votre avis ?

Les bastaques: la bôme du Centurion est vraiment très longue mais a priori, avec un ris, cela passerait (à vérifier). J'ai un vérin hydraulique sur le pataras, en cas de fuite sur celui-ci les bastaques pourraient reprendre les efforts.

En annexe j'ai mis une photo de la tête de mât, on y devine le point d'attache de l'étai largable. A noter: c'est un gréement 9/10.

Merci pour l'info sur l'hydrovanne.

Cordialement
Michel

27 déc. 2016
0

jusqu'à présent c'est ce que je fais je laisse la trinquette à poste si je sais que je vais en avoir besoin dans les jours qui viennent . Il faut alors installer une garcette pour affaler la trinquette et la maintenir au plus près du pont .
sur la photo que tu joins on vois bien le capelage de l'étai il doit être à 20/30cm de l étais principal

27 déc. 2016
0

La carène du Hanse a beaucoup de volume a l'avant et je ne me souviens pas avoir enfourné. Je pense que ce risque est quand même tres faible.
Je ne laisse pas la trinquette sur le pont. Nous la sortons quand c'est nécessaire.
En ce qui concerne la longueur de bôme, celle du Hanse fait 6,15m et ça passe sans problème, et nous étarquons les bastaque des la prise du premier ris.
Cordialement
Alain

27 déc. 201616 juin 2020
0

Bonjour
A toutes fins utiles, la tete de mat de mon W40S2 avec sortie en rouge trinquette, etai largable, enrouleur genois, drisse moufflée pour gennaker code 0 (egalement utile sur cette unité) pour la cadene du bas montée par le chantier selon données architecte, devant la baille a mouillage avec renfort stratification. Pour ma part j'y ai ajouté une tige inox avec reprise sur la cadene du bout dehors, dans la baille à mouillage.
Pour la trinquette très plate en triradiale à mousquetons une main, j'ai ajouté un second jeu de chariots pour les ecoutes très en avant les chariots de genois peuvent alors servir de renvoie d'écoutes aux winchs, donc très en arrière sans enlever les ecoutes de génois ( rails longs d'écoutes)
La cadene d'étai reprend une grosse manille pour amurer le mousqueton de trinquette et un ridoir winchard restant à poste.
Je recherche photos trinquette, cadene et chariots


27 déc. 2016
0

Bonsoir,
pas sur d 'avoir bien compris votre installation de " rails longs", j 'imagine que vous avez rajouté des avale-tout sur les rails d 'origine , ?
Bien volontiers preneur de photos pour mieux comprendre .
Initialement , pour gérer la trinquette , du temps ou j 'en disposais , je faisais passer le deuxième jeu d 'écoutes dans les mêmes et uniques avale-tout , par contre j 'avais posé sur le hiloire extérieur une poulie de renvoi ( à plat ) qui retournait ces écoutes de trinquette vers les winch secondaires et depuis l 'arrière du winch .
Actuellement , pour gérer idéalement un futur solent , j 'étudie la possibilité d 'utiliser toujours les mèmes rails et avale-tout de génois, mais de gréer en plus un "in-hauler" ( mais fixe : anneau de friction rejoignant le pied de mat et restant à hauteur longitudinale du point d 'écoute du solent à 4,22 de l 'enrouleur ) de façon à ce que les écoutes ne s 'appuient pas les haubans et puissent être vraiment recentrées , ou au contraire franchement choquées si besoin .
J 'en suis là de mes réflexions sur ce sujet ....Des idées / expériences ???
Vous avez l 'air de vouloir aller vite .... Je n 'ai pas trouvé votre HN sur la FFV , peut être êtes vous jaugé ORC ?
bien cordialement .

29 déc. 2016
0

Bonjour scorseau
Non je n'ai aucun rating. Je ne fais plus de régate. Pour autant, si je peux gratter quelques noeuds et ou degrés c'est pas de refus.. Dans nos regions c'est comme à velo souvent le vent de face et avec les marées si on peut gagner un peu sur la renverse de courrant.
Pour les avales tout, c'est bien cela, un deuxieme jeu qui permet d'etre a l'interieur des haubans et le second jeu celui d'origine servant de renvoie aux winchs. Les ecoutes de genois y restent.
Le rail long c'est en fait celui du 40 S si j'ai bien compris car sur le 40S2 en standart c'est un rail court. En ce cas les avales tout ne pernettent pas un renvoi correct aux winchs.
J'ai demandé des rails longs car à l'origine je pensais utiliser un genois leger 150% pour le petit temps. Mais finalement j'ai opté pour le code 0 et bien m'en a pris je pense aux vues des resultats.
Les avales tout secondaires poses par moi meme. Ils sont du meme modele Harken que d'origine, mais avec un piston et pre reglés en fixe, bien en avant. (Je les ai trouvés à moins 50%, sur le net en état neuf.) sur le S2 le chantier met tout en Harken
Sinon cette fin de saison j'ai ajouté un bloqueur au piano tribord pour le cunigham.

Pour le solent, c'est ce dont je disposais sur mon bateau precedant (X362) mais il venait à la place du genois sur l'enrouleur, je suis rentré de baltique avec du pré serré f7, impeccable, mais il faut l'installer avant. Je l'ai fait une fois en mer, en navigation à trois, pas simple !

27 déc. 2016
0

je n'arrive pas à ouvrir vos photos???

27 déc. 2016
0

Je vous fait un Mp

28 déc. 201616 juin 2020
0

Bonsoir
Je vais peut etre reussir a inserer une photo


28 déc. 201616 juin 2020
0

Suite

28 déc. 2016
0

Bonsoir,

Si je comprend bien vous avez un enmagasineur, l'enrouleur, l'étai largable et pas de bastaques. Cela a-t-il été installé/calculé par Wauquiez ?
A l'usage qu'en pensez-vous ?

Merci
Cordialement

Michel

28 déc. 2016
0

Bonsoir
J'ai installe un second jeu d'avale tout pour passer les écoutes de trinquette
J'ai un rail long de génois (wauquiez livre le 40 s2 en rail court normalement)
J'utilise l'avale. Tout du génois pour le renvoie vers le winch
Les écoutes de trinquette sont à poste sur la trinquette dans le sac
Pour la cadène de pont, malgré le renfort de stratification j'ai installé un tirant avec ridoir repris sur la cadene d'étrave servant a la sous barbe du bout dehors
Le ridoir pélican winchard reste à poste sur une grosse manille à Btr
La trinquette est taillée très plate en tri radiale
Sont point de drisse est assez bas mais lorsqu'on l'utilise c'est la Gv arisée donc ça reste. Assez Équilibré
Sinon une autre voile très utile sur ce 40 c'est un code 0

Au plaisir de vous voir sur Nieuwpoort

29 déc. 2016
0

Bonjour
Oui, installation chantier. Sauf pour la reprise de la cadene d'etai largable sur la ferrure de cadene de sous barbe par une tige inox avec ridoir dans l'avant de la baille a mouillage (travail perso).
Je navigue avec une equipiere inexpérimentée et j'ai 60 ans.
Les ris sont automatiques pour les 2 premiers, le 3eme necessite le cro au mat, constitué en fait d'une petite elingue avec mousqueton à piston. Mat avec rail. Nikel. J'ai pu prendre des ris sans revenir face au vent.
Pour la trinquette, je n'en pas eu le besoin jusqu'à present. Mais j'en ai simulé l'usage en "exercice", c'est ce qui m'a conduit à installer un second jeu d'avale tout, de prevoir les ecoutes sur la voile stokée, un sac plus large pour envoyer avec un mousqueton pour ne pas le perdre. Le ridoir à poste pour ne pas avoir à bricoler. L'etai largable (pose cadènes par chantier, fourniture par maitre voilier de la trinquette (voileries granvillaises). Je n'ai pas de bastaques, pour en avoir eu sur mon precedent voilier (1 X) je n'en vois pas la necessite ici, mais je n'ai pas connu de conditions de vent tres fort, ni de mer tres forte. Un coup de 7, en manche, étalé sous deux ris et genois roulé à environ 6 tours. L'installation de la trinquette n'etait pas encore finalisée.
J'avais discuté de la question bastaque au chantier, ils ne les jugent pas necessaires en consideration du type de grément. Je ne pense pas qu'il y ait eu un changement entre les versions 40s et s2.
Il reste que L'installation de l'etai largable et l'envoie de la voile endraillée justifie un deplacement à l'avant qui peut s'avérer delicat dans de mauvaises conditions. Mais notre usage n'est pas TDM. La trinquette jusqu'à present n'a pas servi (2 saisons). Elle reste cependant prete au cas où et fut prévue dès l'acquisition du bateau. J'ai hesité sur trinquette à ris, je ne l'ai pas fait. J'ai le TMT. J'ai hesite egalement sur l'etai largable textile avec trinquette en sac de pont, pas convaincu pour mon usage.
Ah, oui par rapport à la photo de la trinquette à poste, je l'amure finalement plus bas.
Pour le code 0, derniere acquisition (1saison) c'est vraiment ce qui nous manquait. J'en suis meme arrivait à regretter d'avoir initialement acquis un assymetrique en chaussette. Aujourd'hui, je prendrais le code 0 et un gennaker code ? pour le vent plus arrière.
Quelle facilité d'usage. Et pas de regard inquiet de l'equipière qui là ne rechigne pas à la manoeuvre, puisque simple.
Prevoir une bande anti uv.

29 déc. 2016
0

Une chos au sujet du bout dehors.
Il a eté fixé différament du fait de la présence de la cadène d'etai largable. Il est donc latéralisé et un peu plus en retrait pour conserver l'axe au point d'amure. Cela a pour consequence un angle moins ouvert en haut et donce un espace moindre entre lui et le haut de l'entouleur genois, un peu juste. Exemple pour lusage du systeme pour emmagasiner un spi assy. Je ne suis pas sûr d'avoir la place la haut.
Enfin en bas cela conduit à un cheminement peu favorable du hale bas qui passe dans le tube du bout dehors. Point de friction.

29 déc. 2016
0

Autre preparation en extra faite au chantier. Des cadènes pour installer un baber roller, 2 de chaque coté, permettant le travail d'une bosse sur polie avec retour et blocqueur au cockpit. Utiles pour spi, code 0 et genois au vent arriere ( je n'ai pas de tangon).
En vent arriere, J'y fixe egalement une retenue de bome avec une bosse à ammortisseur gerable du cockpit aussi.

29 déc. 2016
0

Bonjour ,
@ChristAiles , merci des explications je comprends mieux votre accastillage .

Pour augmenter mon piano j 'ai utilisé des " constrictors " :

www.inorope.com[...]rictor/

qui s 'insèrent parfaitement en avant et au milieu d 'une paire de 2 coinceurs d 'origine .
(J 'ai néanmoins renforcé cette partie depuis l 'intérieur au préalable ).

Mon cuningham se prends en pied de mat , de même que le premier ris .
les ris 2 et 3 sont pris directement du cockpit via leur bosse de réglage et je fais descendre les 2 amures directement aussi au piano dans les constrictors cités .
Cela me permets de prendre , même au portant , les ris 2 et 3 en toute sécurité depuis le piano .

Salutations cordiales.

29 déc. 201616 juin 2020
0

Scorseau

Je profite de ce moment pour Vous remercier personnellement.
Il me semble bien que c'est vous qui m'avez indiqué lors d'un autre sujet, l'existence du maquetiste petit bato.
Et bien sachez que pour mes 60 ans Madame m'a offert ceci qui vient de m'etre livré par l'artisant en question.
Merci donc de l'indication

09 jan. 2017
0

Bonjour
Pouvez vous me donner les références du maquétiste?
Bon vent

09 jan. 2017
0

Bonjour
Pour la maquette et la 1/2 coque c'est chez petit bato repris sur le site wauqiez for ever.
voici l'adresse net

29 déc. 2016
0

Bonsoir ,
non, ce n 'est pas moi qui ai passé l 'info , mais pour autant le résultat est très sympathique . Beau cadeau !!!!
Cdlt .

29 déc. 201616 juin 2020
05 jan. 2017
0

Bonjour à vous tous,
Je suis également propriétaire d'un centurion 40s de 2006 , qui est un excellent bateau de croisière en équipage réduit.
Ma question est la suivante : je cherche des interrupteurs complémentaires pour le tableau électrique. Ce tableau est griffé Wauquiez mais il s'agit en réalité d'une fabrication de la société Goiot qui a connu de nombreuses vicissitudes ; et il n'ont plus de matériel de cette époque disponible.
Auriez vous une piste à m'indiquer pour trouver ces interrupteurs ?
Bien cordialement
Christian

09 jan. 2017
0

Bonjour

La société Goiot , c'est peu probable car elle en fabriquait rien d électrique par contre il y a de grandes chances que ce soit la société vendéenne SCHEIBER qui fabriquait des tableaux pour les 3/4 des chantiers francais dont pour le groupe Jeanneau Beneteau dans lequel était intégré Wauquiez jusqu'en 2008
Et eux ils existent toujours

09 jan. 2017
0

Une dernière précision, tu peut aussi mettre des ampoules intelligentes qui ont plusieurs fonctions a partir d'un seul interrupteur

Du coup cela libère des interrupteurs

05 jan. 2017
0

Bjr,
pour les inters et tableaux , voir le catalogue de VFC ,
Manuela Reboul

VFC

9 Avenue du Stade

39000 Lons le Saunier

France

Tel +33 3 84 47 65 24

Fax + 33 3 84 43 14 44

Cdlt .

09 jan. 2017
0

Bonsoir,

J'envisage actuellement un régulateur d'allure Cap Horn ou Hydrovane. Je comprends les arguments de ceux qui me recommandent de rester dans l'électronique mais installer un second pilote dans la jupe me semble compliqué, cher et fort consommateur, d'autre part je ne me sens pas capable de réparer un pilote en navigation.

Si l'un de vous, propriétaire d'un Centurion 40S pouvait m'envoyer des photos de l'intérieur de la jupe (pilote, secteur, ...), je lui en serais infiniment reconnaissant: mon bateau est à 2000km et je voudrais les envoyer à Yves Gélinas (Cap Horn).

Cordialement
Michel

09 jan. 2017
0

Bjr,
Ok pour vous envoyer les photos du montage de 2 pilotes distincts , mais pas avant lundi 16 .
cdlt .

09 jan. 2017
0

Bonjour,
Le Cap Horn et l'Hydrovane sont deux régulateurs de conception différente: le Cap Horn utilise le systeme de barre et le gouvernail du bateau, tandis que l'Hdrovane à son propre safran. L'Hydrovane s'utilise avec la barre principale bloquée apres réglage du voilier, permettant de ce fait une utilisation comme un systeme de barre de secours. C'est un élément de sécurité important.
J'ai d'ailleurs écrit un post a ce sujet un peu plus haut.
Bonne journee
Alain

09 jan. 2017
0

Bonjour Alain,

J'avais lu attentivement votre intervention.

Safran de secours: c'est un avantage indubitable de l'Hydrovane mais en cas de rencontre avec un ofni et si le safran du bateau est mis hors d'usage il est possible/probable que le petit safran du régulateur, plus fragile, sera lui aussi endommagé ce qui affaiblit l'argument.

Sur le Centurion, le régulateur devra être fortement décentré, à la gite un safran auxiliaire sera donc peu efficace.

Ce safran est une pièce supplémentaire ce qui va influencer le prix.

Le prix: d'après les informations glanées sur la toile, l'Hydrovane serait sensiblement plus cher que le Cap Horn. Toutefois le fait de devoir relier les drosses du régulateur au secteur de barre - un travail à réaliser dans la jupe ! -rendra plus difficile donc plus cher l'installation si cela est fait par un professionnel. Enfin je n'aime pas l'idée de devoir percer un large trou dans le tableau arrière pour y introduire un tube avec ces drosses.

Cordialement
Michel

09 jan. 2017
0

Bonjour Michel,
Le pire n'étant jamais certain, il est possible que le safran du régulateur ne soit pas abîmé...et il n'y a pas que les OFNI comme cause d'avarie de barre. Sur l'Hydrovane il ne s'agit pas d'un petit safran mais d'un safran capable de barrer le bateau dans toutes les conditions... que j'ai pu rencontrer.
Le décentrement n'affecte pas les performances de l'Hydrovane...c'est d'ailleurs ce qui en fait une caractéristique particulière. Je vous invite à parcourir le site d'Hydrovane où de très nombreux exemples et commentaires existe à ce sujet. Pour exemple il a été installé sur un Hanse 505 dont la poupe doit avoisiner les 4m de large, et placé sur le côté bâbord à cause de l'ouverture.
le lien "www.hydrovane.com[...]center/ "
Bon, je n'ai pas d'action chez HV, mais avoir utilisé des régulateurs depuis longtemps, j'ai été stupéfait des performances de l'Hydrovane sur une carène moderne. Je l'ai même utilisé couplé avec le PA: la stabilité obtenue est réellement surprenante.
Cordialement
Alain

14 jan. 2017
0

Merci à tous pour vos conseils et vos commentaires.

Mes réflexions sur deux points:

1.En ce qui concerne le régulateur d'allure:

Régulateur d'allure Windvane (sa seule source d'énergie est l'aérien):
- ne fonctionne pas si le vent apparent est faible
- petit safran (20% du safran du Centurion ?) et l'angle maxi de la barre est très faible à cause de l'indispensable démultiplication
- l'un des très rares que l'on peut décentrer --> à la gîte, le safran peut sortir de l'eau, selon le fabricant "cela n'est pas très grave". Peut-être mais alors par beau temps !
- il fonctionne encore vers 40nds mais si, vent arrière, le bateau est poussé par la vague, ce régulateur ramène doucement le bateau sur sa route. Je ne trouve pas cela très rassurant.

J'en conclu que ce régulateur se comporte comme un pilote sous-dimensionné

Avantages:
- n'est pas bruyant et ne consomme rien
- ne dépend pas d'une alimentation électrique
- peut servir de safran de secours: sur le site de l'ARC, il y a pas mal de statistiques. Régulièrement des bateaux participant à ce rallye transatlantique ont des problèmes avec leur appareil à gouverner (0.5 à 1% mais avec aussi peu de statistiques, la marge d'erreur est importante dans un sens ou dans l'autre). Si l'on en conclu qu'un système de backup est nécessaire demander 5 ou 6k€ pour quelques tubes est totalement indécent (Windpilot). Pour info les organisateurs de l'ARC exige un système de backup ("emergency tiller or secondary steering device"). Je réfléchis à dessiner un safran de secours et à partager le schéma en "open-source". On verra.

Conclusion personnelle:
un régulateur d'allure peut être intéressant mais il doit être plus puissant et être installé au milieu du tableau arrière, pour son safran pas pour l'aérien. Il me semble d'ailleurs que l'Hydrovane soit le seul à prendre son énergie de l'aérien mais Ok être dans la minorité ne veut pas dire que l'on a tort.

  1. En ce qui concerne la foudre qui pourrait détruire toute l'électronique (et en particulier l'électonique du pilote):

Quelques infos sur une association de professionnels (www.apfoudre.fr[...]/ )

"Un autre moyen consiste à placer une plaque métallique sous le pied de mât et de la relier électriquement (câble ou tresse de forte section) à un boulon de quille. Ne pas oublier de faire l'interconnexion avec les haubans."

Maintenant que c'est dit, cela devient évident : le mât du Centurion s'appuie sur la quille et donc la foudre s'évacue par la quille. L'antifooling n'est pas étanche, le gel-coat n'est pas une isolation suffisante pour une tension aussi élevée et la surface d'échange est importante. Bien sûr cela ne constitue pas une garantie absolue.

Michel

15 jan. 2017
0

Bjr,
photo platine support deuxième pilote disponibles envoyées MP à Apiphille, disponibles en MP pour qui serait intéressé; en voici une pour compléter le fil .
Cdlt .

15 jan. 2017
0

Bonjour
Merci Scorseau de me les transmettre.
L'arriere du 40s2 n'esr le meme mais je ne pense pas qu'il y ait de difference jusqu'à hauteur du plancher de cockpit

15 jan. 2017
0

Bonsoir, mon mél est cberjaud@numericable.fr , quel est le votre pour envoi des photos ?
cdlt .

15 jan. 201716 juin 2020
0

Tole de 5 nervurée pour rigidité . Appui sur varangue et sur cloison du grand coffre .
cdlt .

0

bonjour
avez vous beaucoup d'heures d'utilisation avec ce montage ?
car je suis toujours un peu craintif quant à la résistance en efforts alternatifs sur de la tôle inox.

15 jan. 2017
0

Bonsoir, difficile de dire combien d 'heures sur les 32 000 Nm actuellement au compteur , mais je l 'enclenche au dessus de 15 N apparents au pres et dés 15 rééls vent AR ,( mon calculateur dispose de 2 jeux d 'instructions dont 1 calibré pour Vent AR ) ce qui devrait être au pif dans une zone de 1000 à 1500 heures.
Cdlt .

17 jan. 2017
0

Bonjour Hubert,

Que recommanderiez-vous ?
Des cornières soudées pour raidir la tôle ?
De mon côté, a priori et à 2000km du bateau, j'aurais un peu peur pour la cloison. J'écarterai peut-être au maximum les boulons sur la varangue pour que celle-ci reprenne au maximum les efforts.

Michel

17 jan. 2017
0

Bonjour
Auriez vous egalement un cliché de votre secteur de barre reprenant la fixation des 2 vérins de pilote
Merci

15 jan. 2017
0

Pourquoi ne pas installer un pilote "outboard", comme l'EV100, par exemple ?
www.nauticom.fr[...]47.html

15 jan. 2017
0

Pourquoi pas c'est une solution à examiner mais ce modèle n'est pas assez puissant pour le Centurion qui a un déplacement de 11 ou 12T. De toute manière cela reviendrait un peu moins cher.

Cordialement
Michel

15 jan. 2017
0

Bonsoir
S'agissant de l'idée d'un 2eme pilote, une question me vient à l'esprit.
Le systeme BG dont je dispose est interfacé et mono marque Gps integré
Finalement n'y a t il pas interet en cas de panne systeme à disposer d'un autre pilote et gps different fonctionnant hors du réseau du premier

15 jan. 2017
0

Bonsoir,

Vous avez raison.

Voilà ce que j'imagine:

Un pilote n'a pas besoin du GPS pourvu que son compas Fluxgate fonctionne et que vous lui donniez un cap à suivre toutefois:

Actuellement j'ai un AIS non Raymarine (commande groupée H&O) avec son GPS. Sa sortie NMEA est envoyée sur le Raymarine. Le Raymarine utilise les phrases GPS sur le Seatalk, s'il n'en trouve pas il utilisera celles sur le NMEA. J'ai fait cela suite à une panne du GPS Raymarine (oxydation des connecteurs).

De la même manière, je me propose de connecter le second pilote au NMEA de l'AIS.

De cette manière:
- une panne de l'AIS ne perturbera pas le pilote principal.

- une panne sur le Seatalk, si elle impacte le pilote principal n'affectera pas le pilote backup et en principe celui-ci aura toujours sa connexion NMEA. Comme celle-ci n'est pas indispensable on peut même prévoir un interrupteur sur le NMEA pour isoler complètement le pilote backup.

Evidemment cela devra être testé.

A mon avis le risque majeur est un problème d'alimentation électrique. Je n'ai pas encore trouvé de solution. Peut-être une petite batterie de voiture exclusivement utilisée par le pilote backup ? Indispensable seulement en navigation solo pour avoir un peu de temps pour tenter de remédier au problème.

Cordialement

16 jan. 2017
0

Bonjour
Pas besoin de gps pour le pilote
Oui en général
Mais lorsque vous avez un système interfacé c'est pas toujours le cas
Personnellement panne d'anémomètre et bien consécutivement pilote hors service car l'anémo fichait le b...l dans le réseau entrainant un défaut calculateur pilote
Le gps est integré au zeus touch 12 si je ne l'allume pas le pilote indique un defaut de données
Donc je pensais à un doublage systeme calculateur, reseau independant et non pas simplement un doublage du vérin, en + eventuellement, connecteur pour le gps de secours (portable) dont je dispose, ça pour faire route vers un wp par exemple

17 jan. 201716 juin 2020
0

Bjr,
voici la photo , le Ray à tribord rejoint le secteur par le dessous, c 'est le montage d 'origine sans aucune modif .
le pilote bâbord rejoint le secteur dessus , sur la forme de renfort en U . Ce U à une largeur qui laisse de la place pour insérer une clef plate pour manœuvrer la fixation du vérin du dessous .
Et , à la réflexion et à l 'usage ce U devrait être encore un peu plus large que visible pour plus de confort de manip des clefs de serrage .
Veiller à la hauteur du U pour empiler rondelles et nil-stop .
Cdlt .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

il faut y aller en raquettes

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (11)

il faut y aller en raquettes

février 2020