Préparation de carène régate

Bonjour, je viens de sortir mon bateau de l'eau puis démâtage pendant 2 mois pour le préparer à la saison prochaine de regate. Au niveau de la carène, j'envisageais d"intégrer les passes-coques pour améliorer la glisse, ils sont en laiton, est ce que quelqu'un aurait déjà procéder à ce type de préparation car je ne vois pas trop comment faire?
Ensuite au niveau du joint de quille, je mettais du mastic classique jusqu'à présent. Pas très propre et se décolle au bout d'un an. J'avais pensé à un joint de quille stratifié qu'en pensez vous? Si vous avez d'autres solutions je suis preneur.
Merci d'avance pour vos retours

L'équipage
17 déc. 2018
17 déc. 2018
0

pas normal que ton joint de quille se décolle, c'est que c'est mal posé.
pas de strat à cet endroit, on y met un joint souple, c'est pas sans raison.
les passe-coques peuvent être profilés au mastic epoxy (il faut mettre à blanc passe-coque et gelcoat et travailler sur du sec)

17 déc. 2018
0

Bonjour,
Pour ma part je cherche des idées pour le puit de quille de mon F27.7 (quille sabre)
Il y a 3 bons cm de chaque côtes et ça occasionne des remous dans le puit
Cdlt
Olivier

17 déc. 2018
2

Régate tu en Osiris ou en IRC ?

En Osiris, "intégrer les passes-coques pour améliorer la glisse, ils sont en laiton" est une modification de carène, théoriquement interdite.

Mais aucun jaugeur ne vérifie jamais les carènes et les tricheurs sont nombreux.

24 jan. 2020
3

En GB les concurrents portent vite réclamation quand il y a ce genre de triche, en France soit on a peur de se faire rejeter par la communauté bien établie de tricheurs et de se retrouver étiqueté comme le grincheux du club, soit on a pas envie de passer trois plombes à se prendre la tête avec la moitié des concurrents.
Bref c'est culturel pour les Latins, c'est dommage car du coup on perd l'esprit de la jauge HN..

26 jan. 2020
0

Muss: Tout à fait d'accord.

Quand ce ne sont pas les jaugeurs ( Osiris ) qui ferment les yeux...

24 jan. 2020
1

heu, cela veut dire que ce type de passe coque est interdit?

www.tyboat.com[...]-2.html

reboucher un passe coque est il aussi vu comme une triche?

25 jan. 2020
0

En osiris pas sur.. mais un gros doute quand même qu'il ne faille pas repasser par un contrat nouveau ORC.

je lis:
A.12.3.:Le contrat est automatiquement invalidé par :
A.12.3.1.: l’évolutiond’une caractéristique ou duratingbrutdu bateau standard.
A.12.3.2.:toute modification apportée au bateau après l’émission de son contrat de jauge.

plus loin:
C.7 APPENDICES DE COQUE
C.7.1 Ils doivent être conformesau plan de l’architecte
C.7.2.En cas de modifications, les bateaux feront l’objet une étude appuyée sur les VPP de l’ORC

En fait je sais pas trop.. ceci dis très sympa le passe coque Tyboat, je me laisserai bien tenter :-)

25 jan. 202025 jan. 2020
17 déc. 2018
0

j'ai integre les passe coques du sondeur et du loch sur le mien pour que rien ne depasse.
A l'aide d'une defonceuse, d'un gabarit et d'une fraise pour aluminium j'ai realise un epaulement circulaire qui correspond a l'epaisseur du passe coque.
Ca ne pose pas de Pb sur un fond epais en alu, mais sur une coque en fibre ca me parait un peu plus delicat a cause du risque d'humidite. Il fait voir aussi s'il y a assez d'epaisseur dans les fonds.

17 déc. 2018
0

@Penn-Kalet

Des lèvres en Mylar comme sur les dériveurs?

17 déc. 2018
0

Tiens, sujet oh combien intéressant....
Est-ce antinomique ; bonne glisse et antifouling érodable ?

17 déc. 201817 déc. 2018
0

bonjour
pour les passes-coques si tu les " rentre " pour qu'ils soient au meme niveau que la coque ; il faut etre certain de qualitee et soliditee (meme de l'etancheitee si polyester ) de la modif ; car cela peu faire un trou sous la ligne de flottaison .
les carener , j'ai lu quelque part L=10 h
la quille boulons de quille bien serrer ?
ces travaux c'est sur surface seche et a bonne temperature hygrometrie .

salut

17 déc. 2018
0

J'ai profilé les passe coques au mastic, comme il n'y a pas d'effort ca tient indéfiniment.
J'ai aussi fait un congé entre quille et coque au mastic pour avoir une surface bien lisse mais ca ne tient pas longtemps (2 à 3 ans selon les endroits) et c'est pas évident à enduire puis poncer

17 déc. 2018
0

Pas d'antifouling
Pour la glisse: ponçage à l'abrasif à l'eau jusqu'au grain 2000. Ce sera déjà un miroir
Ne pas polir, cela augmente la tension superficielle de la molécule d'eau qui colle à la coque.
Pour les passe-coque: les remplir car l'effet venturi aspire l'eau de l'ext vers l'int. (tu entends les glou-glou ?) ou plus simple les obturer avec un ruban adhésif costaud, et compléter le périmètre avec du ruban adhésif fin type emballage. Evidemment: surfaces bien sèches et dessalée avant.
Tu peux aussi affiner les volumes avec un mastic polyester chargé et éventuellement 2 ou 3 couches de peinture epoxy, puis ponçage à la main avec une cale caoutchouc et abrasif

17 déc. 201817 déc. 2018
0

Quels risques ? Pour quels gains potentiels ?.... Est ce la dernière chose à optimiser sur ton bateau ?
Quel type de régate fais tu ?... Championnat de France... du monde ?...
Le pb du joint de quille est plus préoccupant. Et au fait c'est quoi ton bateau ?

17 déc. 2018
3

la résistance de l'eau étant 800 fois supérieure à celle de l'air, se préoccuper de sa carène est toujours une bonne idée.

17 déc. 2018
0

Exact.
Quand je régatais c'était une suspension d'office avant chaque régate (les autres aussi, pas fous) et passage á l'abrasif á l'eau. Á la fin de la saison il ne reste pratiquement plus d'antifouling, ce qui est bien pratique pour prèparer la saison suivante.
(Je n'ai jamais vu obturer les passe-coque, diantre, si j'avais su á l'époque je l'aurais fait, même pour gagner 0,01nd!)

17 déc. 2018
0

un vc17 poncé au 1000 ça glisse
essayer les nanoparticules il parait que le bato ne touche même pas l'eau ..
alain

17 déc. 2018
0

Le VC 17 au teflon est vraiment super. Mais pour éviter l'accumulation de couches et avoir une carene potable toute l'année je suis passé à l'érodable beaucoup moins lisse

17 déc. 2018
2

Je ne sais pas quel est le niveau du régatier, je ne sais pas quel est le bateau, mais on ne serait pas en train d'assommer une mouche avec une enclume !!! Manque plus qu'à faire des essais de carènes dans un bassin .....

17 déc. 2018
0

A CHACUN SA VOILE, CHACUN SON DESTIN...........

0

Intéressante la règle OSIRIS qui interdit de modifier les passe coques pour les mettre "en flush".. en IRC, on n'en parle pas.. en effet..

Sur P2! j'ai "défoncé" une zone autour des sorties et ensuite mastiqué pour que rien ne dépasse.. impact sur les perfs ? aucune idée mais ce que je sais c'est que la performance en voile c'est le souci du détail (glisse, poids, réglages, fiabilité).. la coque sale étant la meilleure recette pour perdre.. Le nouveau bateau aura un antifouling type "glisse", une coque lisse comme mon crâne ;+) et sera sorti de l'eau "souvent"

Par contre pour le joint de quille, ce n'est pas normal qu'il joue à ce point là.. et stratifier la quille à la coque ne me semble pas une idée géniale.. mais d'autres plus expérimentés auront peut être une (meilleure) opinion..

17 déc. 2018
0

Merci pour vos retours, je vais étudier toutes les solutions possibles pour une belle carène;) Pour les intéressés mon bateau est un sun fast 32.

18 déc. 2018
0

Alors ? Personne pour préciser si l'on peut avoir de la glisse avec de l'antifouling érodable ?

18 déc. 2018
1

J'ai utilisé pendant des années de l'erodable International le meilleur et le plus toxique ? Pour répondre à ta question, on fait mieux pour la glisse même si le bateau avançait.
J'utilise maintenant depuis quatre ans le VC17, incomparable sur tous les plans.
Seule nécessité le coup d'éponge mensuel.
Cdlt
JM

18 déc. 2018
2

Pour éviter de défoncer la coque on peut faire une reprise des excroissances (passe-coques) pour les adoucir.

Pour aller un peu plus loin sur le sujet "carène régate", il faudrait mentionner en plus la vérification des profils (symétrie) de quille et de safran, l'état des joints de quille, son bord de fuite, la compensation du safran et le poncage super fin des appendices et du premier tiers de la coque.

Ca paraiît un peu enculage de mouche au moment de le faire, mais une fois fait on est tranquille.

Même si on ne gagne qu'un dixième de nds, ça fait 2,4 milles par jour de course. sur certaines courses, c'est la différence entre une marée passée à naviguer dans la bonne direction ou à l'ancre en attendant la renverse.

18 déc. 201818 déc. 2018
0

Nous utilisons du VC 17 passé au pistolet mais il faut mettre au sec fréquemment en été pour passer un coup d'éponge.

Sinon, nous avons profilé les vannes en réalisant des excroissances en mastic et recouvert les vannes avec une plaque de plastique fin qui autorise la sortie mais pas l'entrée d'eau. Ce qui est le plus important.

Nous avons aussi revu le profilage de la quille. Ne pas oublier non plus de revoir l'arrière de la quille avec un profil de 5 mm et T et non arrondi .

Pour le joint de quille, nous utilisons un mastic souple.

18 déc. 2018
0

@Viking
ça me plait bien les excroissances et les plaques plastique :-p
Tu déclare ça comment au contrat osiris par ORC? Modif de coque et explications en fichier joint?
J'ai pas vu de truc pré-programmé dans leurs fichiers exel pourtant ça doit faire partie des trucs les plus courants??
Merci Daniel,
@+
JM

18 déc. 2018
0

On peut aussi remplacer les vannes des passes coques, par des systèmes qui permettent de fermer complètement les passes coques. Cela permet d'avoir une coque complètement lisse une fois ces vannes fermées.
Concernant l'antifouling, je ne suis pas pour l'érodable qui a tendance à partir par plaques.

18 déc. 2018
0

Puisque tu recherche la glisse......jusqu'au planning
connais-tu la méthode empirique pour déterminer ton centre de carène ?
Cela te permettra de répartir la charge mobile, équipements et équipage, sur ce centre afin de traîner le moins d'eau possible.
Connaître également ton centre anti-dérive. Pour essayer de les faire coïncider. Suivant leur position "à vide" tu pourras déplacer ta charge mobile. But: stabiliser la trajectoire dans la vague = gain de vitesse.

19 jan. 2020
0

Alain chado,
Si possible j'aimerai bien avoir des détails sur cette méthode. J'avais pensé à connaître le centre mais je n'ai pas d'idée précise sur la manière.

Merci,

Alex

19 jan. 202019 jan. 2020
21 jan. 2020
2

Sur mon bateau j'ai des vannes FLOWTECH qui une fois fermées donne une surface complétement lisse.
Concernant l'antifouling je n'aime pas l'érodable car on ne peut pas le nettoyer sous l'eau.
Le VC17 est pas mal, bien que pas très efficace, je préfère le Nautix A4 TSPEED au téflon qui me parait plus efficace dans le temps et qui est une matrice dure donc nettoyable sous l'eau.

24 jan. 2020
0

+1 pour Flowtech, j'en ai monté la saison passée, le bateau va vraiment plus vite par petit temps. Par contre, ca coûte cher..

24 jan. 2020
0

Interessant les flowtech.Je ne connaissais pas.Ce sont des vannes plastiques d'apres ce que je vois?

21 jan. 2020
1

un érodable de qualité, pas besoin de le nettoyer sous l'eau... ce qui solutionne le problème!
micron extra 300, c'est propre pour la saison sans aucun soucis, surtout si le bateau sort souvent! mais il y a plein d'autres marques...
après c'est sur que le premier prix est moins efficace!

23 jan. 2020
0

Le VC 17 n'est pas le meilleur antifouling (donc necessité de nettoyer la coque régulièrement).
Mais il est super pour la glisse et il ne surcouche que très peu.

24 jan. 2020
3

La meilleure façon que j’ai trouvé de préparer ma coque pour régater, c’est de faire appel à l’équipage de venir chaqun avec une feuille de papier à poncer 800. Il faut les faire venir la nuit noire, quand personne d’autre est dans le chantier, et poncer la coque à la lumière des phares des voitures. Bien sûr, il faut prendre des photos. Quelques douzaines d’huitres et flutes de Muscadet aideraient aussi au “glissage”. Sur le site Facebook du bateau, (ou au club...) tu postes les photos qui montrent l’effort et l’esprit d’équipe qui motive tes gars, et tu devances tes compétiteurs déprimés par 0,5 noeuds déjà.

24 jan. 2020
0

Bon, qu'est-ce que je mets comme antifouling cet été ?
Pour l'instant c'est érodable, car peu de temps et peu de moyens.
Le bateau séjourne dans l'eau douce (sur la Vilaine), un des avantages de cette p.t..n d'écluse.

24 jan. 2020
0

on peut faire un léger retour de galbord avec de la strat ce qui va légèrement diminuer la surface mouillée et augmentée la portance
les vannes flowteck c'est bien mais c'est très cher
perso je n'utilise que le triton de castellano qui est très lisse si le fond à bien été préparé ,et appliqué dilué à au moins 10%.
le bord de fuite de la quille et du safran doit présenter un léger pan coupé et soigner les bords d'attaque .
le vc17 ça glisse mais c'est carénage tous les six mois en med .
alain

24 jan. 2020
0

Efficacité/longévité du VC17 dans l'eau douce ?
Quelle mise en oeuvre ?
Si échec, quelle procédure pour revenir à de l'érodable ?

25 jan. 2020
0

Le Vc 17 est super en eau douce

24 jan. 2020
0

une couche isolante après un ponçage au 120
et on repart à l'érodable

24 jan. 2020
0

Je pense que pour pouvoir revenir a l'érodable il faut enlever complètement le VC 17, la couche "isolante" risque de ne ne pas adhérer sur le VC 17

24 jan. 2020
1

Bernard,
Si tu veux passer en VC17,il te faut gratter tout ton érodable donc gros boulot.
Puis passer un primaire type VC TAR puis VC 17.
Pas sur que ce soit une bonne idée car dans ta vasière ton bateau se salira trop vite avec ce type d'AF.

24 jan. 2020
0

Salut Jérôme !
LauBen ne souille plus, il est à Arzal ! Ca change la vie.
Bon, faut passer l'écluse et -pire- se faire la Vilaine, avec mon petit moteur avec sa toute toute toute petite hélice.
Le vc17, je ne le sens pas trop, trop de contraintes pour un gain que je ne serais pas capable d'exploiter.

24 jan. 2020
1

Salut
Après moult essais à tous les prix et toutes les marques, je n’ai jamais trouvé qq chose de bien. Et un AF qui fonctionne ici ne fonctionnera pas là.
Donc, je prend une matrice dure la moins chère possible, et de l’huile de coude très régulièrement avec balais courbe (1/2 wishbone de planche avec un balais doux au début et de + en + dur au fur et à mesure de l’usure de l’AF) + plongée avec nargilé aux beaux jours (oui je sais c’est pas très très légal).
C’est beaucoup de boulot, mais la glisse est à ce prix.

25 jan. 2020
1

Perso VC17 + 1 passage de brosse Lulu régulièrement et ça le fait pour la carene.
Et plongée pour nettoyer la quille peut etre 2 fois par an.C'est plus compliqué de nettoyer efficacement la quille avec la brosse.

25 jan. 2020
0

C'est vrai que j'avais postuler pour payer ma cotiz à la secte Lulu la Crouesty-aise...

24 jan. 202024 jan. 2020
0

Pour les passes coques il existe des flush
www.trudesign.nz[...]ecessed

Ils se collent à l’epoxy, puis on sert l’écrou le lendemain.

Il vaut mieux monter leurs vannes plastique armé également.

Les passe coques sont sur commande chez SVB et les vannes font parties de leur stock normal.

J’ai monté l’ensemble et je suis très content, je ne régate pas 😉

24 jan. 2020
0

Bonjour,
C'est ce type de vannes Flush que j'ai commander chez Ty Boat avec vannes 1 1/4 pour les évacuations du cockpit.
Je vais fraiser ma coque polyester pour les intégrer.
Comme "ptitoine" je ne régate pas mais j'aime naviguer et gratter mes voisins ;-)
Yann

24 jan. 2020
0

Pour le montage le plus simple c’est trou de scie cloche et ensuite dremel pour faire le cone et le renfoncement.
Il y en pour 30 minutes pour faire les deux, pas trop se prendre la tete s’il y a 1 ou 2 mm de gratté en plus.
Ensuite epoxy avec charge style micro ballon.
Il faut juste prévoir pour ne pas que l’écrou soit collé, le demain un 1/2 tour de clé en plus dessus.
Les miens je les aient monté légèrement renfoncés et j’ai terminé la face extérieure au gel coat.
Le résultat est nickel, ca fait un trou dans la coque comme ci c’était moulé directement dedans.

Le passe coque coute de mémoire une dizaine d’euros, la vanne beaucoup plus par contre.

24 jan. 202016 juin 2020
1

Bien réfléchir avant de passer au VC17, car c'est beaucoup de travail de préparation et beaucoup de travail pour revenir à un produit classique.
Pour passer au VC17, j'ai poncé toutes les anciennes couches antifouling, passé un enduit sur les zones abîmées, poncé, primaire et VC17. Pour mettre le VC17 il faut une surface parfaitement lisse : donc gros travail de préparation.
Sur mon plan d'eau le VC17 se salit très vite, il faut un coup d'éponge une fois par mois, donc pour moi c'est trop de contrainte.
Je suis de nouveau passé à l'érodable. Mais avant il faut poncer totalement le VC17, remettre un primaire et ensuite un antifouling. Cela fait beaucoup de ponçage en trois saisons.
La glisse est effectivement meilleure, mais cela ne dure qu'un mois.

25 jan. 2020
0

SurpriseDesPertuis : Tu confirmes ce que je présumais, c'est bien, mais faut avoir le temps d'être derrière... Et je ne l'ai pas.

25 jan. 2020
0

bonjour
et le polissage , vous en pensez quoi ?

salut

26 jan. 2020
0

Les vannes FLOWTECH sont plus chères que des vannes classiques, mais elles ont l'avantage de ne pas rouiller, et de donner une surface extérieur bien lisse. Il faut compter 134 euros la vanne, ce qui fait environ un budget de 500 euros pour 4 vannes. Je pense que si l'on fait faire un travail d'optimisation des sorties de vannes par un professionnel, çà va couter un peu plus cher.
L'inconvénient de ces vannes c'est qu'il faut les manipuler souvent sinon au bout d'un moment, on ne peut plus les fermer.
Ci joint un site vendeur
www.navistore.fr[...]ch.html

26 jan. 2020
1

Ponçage, pas de sous marine (de toute façon elles sont pas ou peu efficaces), plongée avant chaque régate. C'est, à mon sens, la meilleure technique pour avoir une carène toujours propre sans impact négatif sur l'environnement.

26 jan. 2020
0

Bonjour,
Je ne suis pas régatier mais j’aime faire marcher mon bateau au mieux.
Je suis en pleine réflexion pour mon prochain AF car je vais repartir sur une coque à nu après un aéro gommage.
Je suis plutôt déçu du Micron 350 qui ne s’élimine pas vraiment et qui finit par faire des épaisseurs.
D’autre part au bout de 4 mois de croisière active de la verdure réapparaît e je ne vous parle pas de l’hivernage à flot.
Je pensais passer au VC 17 mais les retours n’ont pas l’air favorables pour un bateau à l’eau toute l’année, surtout que je ne suis pas un bon plongeur.
Donc j’hésite, matrice dure, mais laquelle ou bien Castellano érodable, qui s’élimine bien pour cette année et on verra plus tard pour une matrice dure.

Question : Quelle préparation une fois la coque à nu ?

27 jan. 2020
0

En 10 ans je suis passé du vc17 au micron puis au castellano. Le vc17 n’a quasi pas d’efficacité après 2/3 mois. La qté de salissures qui s’installent nuit énormément à la marche du bateau. Si on ne plonge pas au moins une fois par mois il faut oublier.

Le micron 350 était je trouve très efficace et relativement facile à faire partir au carénage.

J’essaye le castellano érodable depuis 2 ans et pour moi ce n’est pas un érodable mais un semi érodable. Il ne s’estompe pas d’une année sur l’autre et cette année je crois que je vais devoir poncer. Certains voisins avec des bateaux à moteur m’ont dit qu’ils l’utilisaient et qu’il tient avec la vitesse. Il n’est par contre pas mauvais en antifouling.

Bref pour moi le micron est le meilleurs des 3 pour mon utilisation.

26 jan. 2020
0

Il y a les antifouling seajet ; le "platinum" (en bi composants), ou le "shogun" qui ont excellente réputation.
Quelqu'un a un retour d'expérience ?

27 jan. 2020
0

J'ai mis du Shogun en 2019. Bilan : se salit un peu moins vite que le VC17, en revanche il se nettoie beaucoup plus facilement,l'accroche des salissures est beaucoup plus faible. C'est un semi érodable donc quand tu passes l'éponge tu n'as pas une coloration de la mer autour de toi par l'antifouling. J'avais mis un autopolissant de chez international il y a quelques années qui avait donné un résultat acceptable, mais on ne le trouve plus. Je pense remettre le Shogun pour 2020.

27 jan. 2020
0

Solent attention une fois que tu auras mis de l'érodable il faudra de nouveau complètement décaper la coque pour passer une matrice dure, sinon ton antifouling va partir par plaques. Personnellement, je te conseille de mettre directement une matrice dure. Le castellano existe aussi en matrice dure. Je te déconseille le VC17 qui est un AF pour régatier qui n'a pas peur de plonger.....

27 jan. 2020
0

Solent pour mon info combien t'a coûté ton aérogommage ?

27 jan. 2020
0

Concernant l’erodable, je parle du Castellano car il a la réputation de partir complètement au karcher, ce qui est loin d’être le cas avec le Micron 350.
Si je mets une matrice dure, il y a d’autres choix, mais quelle marque, Téflon ou pas etc...
Je vais déjà regarder Seajet.
Si le VC 17 tenait vraiment 6 mois ça me conviendrait, mais si il faut plonger tous les mois, je sais que je ne le ferait pas, donc exit.
Pour l’aerogommage il faut compter 1400 TTC pour un Dufour 34. Le prestataire se déplace partout dans le sud sauf Port Pin Roland.

27 jan. 2020
0

Faut pas pousser quand même, 6 mois sans y toucher puis nettoyage très facile ca part tout seuls, mais surface impeccable demandée

27 jan. 2020
0

Faut pas pousser quand même, 6 mois sans y toucher puis nettoyage très facile ca part tout seuls, mais surface impeccable demandée

27 jan. 2020
0

J'ai demandé un devis pour Chipo il y a 15 jours, j'attends encore

27 jan. 2020
1

AMHA , les érodables vont perdre de plus en plus leur efficacité compte tenu de la règlementation sur les produits destinés aux professionnels ou au grand public . Le VC 17 ou les produits à base de Cuivre métal natif ont une efficacité légèrement moindre mais resteront néanmoins efficace sur une demi saison . Les AF à base de cuivre métal sont sensible à des critères comme le degré de salissure de l'eau , la température ( 27° maxi ) , et l'usage du bateau ( pas de stationnement de plus de 15 j ) .
Les SPC de nouvelle génération ( Seajet ) sont prometteurs et donnent de bons résultats en glisse .
UN avis tout personnel , les AF pigmentés doivent donner une résistance à la glisse plus important qu'un VC17 qui est plus lisse et moins poreux .

27 jan. 2020
0

Bon, qui achetera du SeaJet "Platinum" bi-composants (le seul SPC je crois...), en Bretagne sud, pour cet été ?

27 jan. 2020
0

cet antifouling seajet platinium spc m'interesse, mais est ce qu'il est vraiment érodable?

Car comme dit plus haut, le micron 350 est loin d'être érodable au karcher et c'est le point qui me gonfle un peu ...

28 jan. 2020
0

Une question me vient à l'esprit : Le recouvrement de ces antifouling "SPC"...
Quelqu'un a une idée ?

27 jan. 2020
0

Oui le VC17 est super les 6 premiers mois, après il faut le refaire parcequ'il est de moins en moins efficace et comme c'est un AF que l'on passe en couche mince son efficacité est d'autant plus réduite.

27 jan. 2020
0

Mais pas de surcouche même après. 30 ans plus

28 jan. 2020
0

Merci Solent pour ton info sur l'aérogommage, il faudra certainement que je le fasse un de ces jours.
Concernant les AF matrices dures, je te déconseille le téflon si tu ne régates pas, car le téflon t'interdit ensuite de changer d'AF sans avoir à tout redécaper. Personnellement, j'utilise du NAUTIX A4 Tspeed au téflon (couleur blanc). J'en suis content, il tient bien jusque fin septembre en régatant 2 fois par mois, sans compter les croisière en juillet et août. Au de la il faut nettoyer la coque, mais en général c'est surtout de la verdure qui s'accroche et pas de concrétion.

29 jan. 2020
0

Si un anti fouling tient jusqu’en septembre ça me va.
Ensuite si j’hiverne à flot et quel que soit le produit le bateau va s’encrasser et je re carène en avril.
Si j’hiverne à sec, l’erodable risque de sécher et de partir en plaque.
Je pense abandonner le Micron parce que il commence à s’encrasser assez vite et qu’on ne peut pas le nettoyer en cours de croisière sans polluer et sans diminuer son action. D’autre part au bout de plusieurs saisons avec le micron, on finit pas avoir de l’épaisseur.
Je me pose ces questions car je ne veux pas mettre ma coque à nu pour repartir sur les mêmes Soucis.
Nettoyer ma coque autour de la flottaison avec un tuba ne pose pas de pb, mais si il faut nettoyer la quille de 1,95m ce n’est pas la même chose.

29 jan. 2020
0

j'utilisais le VC17 résultat de glisse impressionnant quand il reste propre et donc plongée régulière. Puis, je suis passé au micron extra et depuis son remplacement le micro 350. J'en suis très satisfait il s'applique et glisse mieux que l'Extra et tient bien à la salissure malgré les étés derniers chauds.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer