préparation avant anti-fouling

Bonsoir,
Je finis de restaurer KEA un sangria de 1977 (au moins pour la coque). La question est ma suivante,les oeuvres vives ont été ponçées et par endroit on voit la fibre. Certains m'ont conseillé de passer 5 à 6 couches d'interprotect puis matrice dure puis antifouling, d'autres me disent 1 couche d'interprotect + antifouling. Apprenant à restaurer sur "le tas", je ne sais plus à quel saint me vouer.
Je voudrais bien faire et surtout ne pas avoir à tout gratter et tout reponçer dans 1 an. Merci à tous et bonne soirée.
Florence

L'équipage
08 mai 2008
08 mai 2008
0

clorelou
tu aurra divers reponse ici pour moi un top coat la ou on voit la fibre ensuite 2 couches interproctect et antifouling .

08 mai 2008
0

pourquoi interprotect et pas VCtar 2 ?
?

08 mai 2008
0

oui aussi
mais je connais pas vcstar enfin le principale ces de recouvrir d epoxy

08 mai 2008
0

étant novice...
je me suis laissée guidée par le vendeur de produits, je ne connais pas le vctar". et je voudrais juste faire les choses correctement ! enfin aussi bien que possible.

09 mai 2008
0

D'abord mastic epoxy...
Lorsque l'on procède à un traitement anti osmose et que la fibre est à nu, on commence par une couche de mastic epoxy, soigneusement poncée, suivie de 5 couches d'époxy avant de mettre de l'antifouling.
Une couche d'Interprotect ou de VC tar sera certainement insuffisante car il faut reconstituer une barrière étanche suffisante.

09 mai 2008
0

Par expérience
J'ai fait un traitement contre l'osmose sur mon First 25 et j'avais mis 1O (DIX) couches d'Interprotect (en 3 jours) pour arriver à une protection à peu près équivalente à celle d'un gelcoat.

L'Interprotect est très liquide en début d'application et devient sirupeux quand on termine. Il faut donc alterner les couches.
1ère couche : on commence (liquide) à l'étrave et on termine (épais) à la poupe.
2ème couche : on commence à la poupe et on termine par l'étrave. Et ainsi de suite.

Il existe d'autres produits qui nécessitent moins de couches (Gelshield et autres)et chacun fait comme il veut.

09 mai 200816 juin 2020
0

primaire epoxy
Il se produit le même phénoméne que decrit par perelandra avec le VCtar (je ne connais pas l'interprotect), tres (trop) fluide au debut.
Il est alors penible à appliquer au rouleau qui glisse et ne roule pas, ou mal.
Puis il devient moins liquide (il commence à polimeriser) aprés quelques minutes et ça devient plus facile.

Son conseil d'alterner l'application de l'etrave à la poupe puis de la poupe à l'etrave entre chaque couche me semble excellent, c'est tout bête mais je n'y avais pas pensé à l'époque.

Sinon mastic epoxy (watertite)là ou le gelcoat a sauté ou tu vois la fibre (purée verte sur la photo).
Et surtout assure toi que les oeuvres vives soient séches avant d'appliquer Vctar, Interprotect ou tout autre primaire Epoxy sinon bonjour les dégats.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

Souvenir d'été

  • 4.5 (110)

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

novembre 2021