premier hivernage sur Corps-Mort

Skol va passer son premier hiver sur Corps-Mort, en rade de Lorient, avec rotations bi-quotidiennes dues aux courants. Avez-vous des recommandations sur la manière d'amarrer le bateau au corps-mort ?
Skol est un Dériveur lesté aluminium de 10m, donc lourd (5-6 tonnes) mais ponté alu et doté de solides taquets soudés et d'une bite d'amarrage sur la place avant. Nous ne craignons donc pas d'arrachage de coté-là, plutot les risques de torsion des cablots ou chaines reliant le bateau à la bouée.
Tous avis bienvenus ! merci ...

L'équipage
02 déc. 2009
02 déc. 2009
0

la chaine
les chaines de corps.les deux reunis au davier mort s'usent trés vite en eau chargées le sable fait abrasif .
mais comme toujours il y a une solution .
il faut prendre de la chaine liege dans ton cas du 12 ou 14mm pour avoir des maillons plus larges que la chaine calibrée dans ces maillons tu vas passer un cordage nylon toronné un maillon sur deux sur le corps mort un neuf de grappin pour le cordage et une grosse manille freinée pour la chaine .
les deux reunis sur le davier sur un gros emerillon azvec une pantoire fourée avec des tubes plastiques .
et ça devrait le faire
alain

02 déc. 2009
0

Heu .... pas tout compris ?.
Pour neuf de grappin, je suppose que 60nora a voulu dire "noeud de grappin". Mais pour chaine liege ... J'ai regardé sur internet. j'ai vu que cela se vend chez les chiplander mais je n'ai pas compris ce que s'est ...

Qui peut éclairer ma lanterne ?

merci.

03 déc. 2009
0

Chaîne mère
Chaîne mère: très grosse chaîne maillée sur le lest (ancre ou gueuse) du corps mort. Elle est très courte (3 ou 4 mètres). Sur celle-ci est maillée la chaîne fille qui va jusqu'au flotteur. Je n'ai jamais entendu parler de chaîne liège. Peu-être une invention de ship facécieux.

04 déc. 2009
0

Ca existe mais ça flotte : hors sujet
Du moins je pense.

03 déc. 2009
0

Chaine liège, chaine fille ...
Bonjour,

Je me réponds à moi même concernant ce qu'on appelle "chaine liège", ou encore "chaine fille".

Ce serait une chaine, de qualité inférieure à la qualité de la chaine que nous utilisons pour nos mouillage sur nos bateau. Elle ne peut servir qu'à certains types de mouillages. (info provenant de mon chip )

Puis je prolonger ma question :

Quelqu'un saurait il dire d'où viennent les expressions "chaine liège" et "chaine fille" ?

02 déc. 2009
0

Emerillon
@60nora
Merci pour l'idée de l'émerillon, ça existe dans des formats géants ?????
A quoi sert le cordage dans la chaine à maillons larges ? A éviter le frottement chaine sur chaine ?

02 déc. 2009
0

ou en rade de Lorient
....

josé

02 déc. 2009
0

CORPS MORT
J'ai eu pendant des années mon bateau sur corps mort à Brest dans un endroit relativement exposé. Le bateau doit être amarré par une chaîne et non par du textile qui risque e s'user au portage ou même de se couper si par malheur il sort du davier ce qui peut arriver dans un violent coup de clapot. Cette chaîne doit être maillée sur la chaîne du corps mort SOUS le flotteur et non au flotteur lui-même dont on ne connait habituellement pas la solidité. Il faut mettre un emerillon sur cette chaîne. Les manilles qui sont dans l'eau doivent être en galvanisé et non en Inox, sinon l'Inox bouffe la chaîne par corrosion electrolytique. Les manilles doivent être freinées (bloquées) avec un fil de fer galvanisé (ou un fil de cuivre rigide). Il faut vérifier tout cet attirail au moins tous les 3 mois. Pour la manutention il est agréable d'avoir une attrape en textile maillée au bout de la chaîne d'amarrage. Ce bout peut être tourné sur l'anneau du flotteur pour pouvoir être croché avec une gaffe quand on arrive. Un dernier truc: enlever les porte de leurs gonds pour qu'elles n'usent pas ces gonds en battant au roulis.
cordialement

02 déc. 2009
0

manilles galva
@JYC
merci pour cette série de points de vigilance ... y compris les portes !
dans un premier temps nous avons le corps-mort pour deux mois, donc on fera un point à cette échéance.

02 déc. 2009
0

manille

quel soit en galva ou non c'est pareil .

trois solutions.
-tout inox,manille puis emerillon puis manille mais c'est cher
-tout galva mais le galva ne dure pas longtemps car il s'use tres rapidement et apres un certain temps l'émerillon ne rempli plus son office car il rouille il grippe donc ne sert plus à rien .
-ou troisieme solution (celle de Calypso) manille galva ,emerillon inox , manille galva lyre. tout celà calibre 22 .les manilles en frottant sur l'inox plus dure s'useront par contre l'émerillon ne bougera pas .Et on surveille apres 5ans j'ai changé les manilles usées de moitié .
Pourquoi une manille lyre en haut ? elle permet de passer l'aiguiette pour amarrer le bateau

josé

02 déc. 2009
0

oui c'est bien à Pen Mané
@ Calypso2
oui il s'agit bien du même Skol. ;-)

05 déc. 2009
0

Comme les pros
Dans le golfe du Morbihan où l'on trouve pas mal de courant, les pêcheurs n'ont pas de chaîne dans la partie basse mais un gros émerillon inox suivi d'une grosse amarre en fibre synthétique de couleur bleue, avantage c'est pratiquement indestructible, inusable et ça permet d'avoir un mouillage plus court avec un plus petit rayon d'évitage, l'ennui est qu'il faut un corps mort plus lourd et que le rappel est plus brutal. En haut il y a un deuxième émerillon avec une chaîne qui sert à amarrer le bateau. Beaucoup mettent une grosse bouée boule après l'émerillon du haut et se crochent sur l'anneau qui dépasse au dessus mais il faut du sérieux. D'autres, préfèrent ne pas toucher à la bouée et s'amarrent par en dessous mais c'est plus compliqué à prendre, il faut alors une amarre textile suivie d'une deuxième boule mais plus petite. Cependant d'aucuns trouvent cette façon là plus sûre que de s'amarrer sur l'anneau du haut de boule. Ca dépend surtout de la qualité de celui-ci.

05 déc. 200916 juin 2020
0

Une bouée biconique..
..entièrement entièrement remplie de mousse, avec un tube de 100mm au milieu est vraiment très sure,et on peut s'amarrer sur l'anneau

07 déc. 2009
0

Non, non..
L'amarre qui est dans le davier est la seule qui travaille car la bouée est légèrement soulevée afin de faire travailler la chaîne du mouillage en amortisseur. La 2ème amarre est détendue pour être là au cas où...
De plus, l'amarre du davier est assurée pour ne pas sauter en cas de clapot important

07 déc. 2009
0

le principe de margot

deux aiguillettes : une principale en textile de diametre 22 entierement protégé avec un tuyau d'arrosage mais prise à l'émerillon sous la bouée .
une secondaire amarrée molle prise sur la bouée celle-ci forme une boucle fermée et me sert à attrapper la bouée avec une gaffe.

Avoir deux aiguillettes travaillant ensemble est impossible .

Par ailleurs le danger peut venir de la tige metallique traversant la bouée qui ne peut etre inspecté et la rouille finie par faire son oeuvre .Pour ma part cette tige est remplacée par un cordage de 30mm .

juste une remarque les bouées reglementaire maritime des mouillage doivent etre blanche spherique pas conique de diametre 40cm.

josé

07 déc. 2009
0

Juste une remarque :
Les deux amarres, protégées par un flexible sont installées de part et d'autre de l'étrave... c'est conforme au manuel. ;-)

Mais il y a un détail que m'a appris l'expérience : le bateau, au gré du vent "tire des bords" et les amarres sont sollicitées à tour de rôle, jamais ensembles... d'où usure prématurée !

La parade est simple, faire passer les deux amarres par le même écubier même si elles sont frappées sur deux taquets différents : l'usure est divisée par dix ! :-)

_/)

07 déc. 200916 juin 2020
0

OK, bien vu :
L'amarre N°1 est la principale qui est la seule à travailler, et la N°2 est là en secours ?

En effet une bonne solution ! ;-)

_/)

07 déc. 2009
0

Ceci est vrai à un détail près
Ce n'est pas une simple tige mais un tube de 100mm avec une épingle en rond de 16 soudée en dessous. Ce tube est sorti de l'eau tous les 2 ans et changé tous les 6 ans.
En ce qui concerne la bouée, elle n'est pas règlementaire car elle n'est pas sphérique mais personne ne me la faite enlevée. Contrairement à la précédente, elle n'a pas coulé sur un coup d'hélice par un bateau de pèche l'hiver

06 déc. 2009
0

le transfilage
du cordage dans les maillons limite l'usure et en cas de rupture de la chaine il assure la securité
la chaine dite liege de meme diamétre que la calibrée doit avoir la meme resistance ,ton ship n'en a pas alors il dénigre .
effectivement on doit se prendre sous la bouée sur la chaine fille si celle ci est maillée sur une chaine mere c'est comme ça qu"elle s'appelle
si ce n'est pas sur un corps-mort .
es-ce clair es-ce clave ?
alain

07 déc. 2009
0

Exemple
Mouillage parfois agitée, avec du courant. Bateau 15,50 m, poids 16 tonnes. Corps mort 5 tonnes. Chaine au bloc, ca doit être du 18 environ. Ensuite très gros emerillon,au dessus 2 très grosses manilles sur lesquelles étaient fixées 2 aussières , dans les 24 mm par des cosses à oeil.
On avait un gros problème de destruction des amarres à la liaison avec l'emerillon.
Pb résolu de la manière suivante (un peu comme Tilikum) : les 2 aussières sont regroupées dans un tuyau pompier de 50 mm de diamètre (ca passe juste avec un tire fil pour la seconde), le tuyau pompier descend jusqu'au blocage contre les 2 manilles. Ensuite il a la longueur pour aller jusqu'à 1 m du premier taquet, le bloc tuyau aussières passant ensemble dans le même écubier. Une amarre sur le premier taquet, l'autre fait le tour de ce taquet pour rester dans le même axe, puis va se frapper au deuxième taquet.
Depuis, plus d eproblème et d'autres bateaux ont adopté la même solution.

13 déc. 2009
0

Merci à tous
Si nous comprenons, bien, personne ne met de chaine entre l'émerillon et le bateau ? Sous l'émerillon s'est de la chaine, avec éventuellement un cordage de sécurité, et au dessus de l'émerillon c'est du bout très protégé du raguage.
Ok , reste à trouver l'émerillon, qui me semble la clef de la sécurité de l'ensemble, c'est la seule partie qu'on ne peut pas dédoubler... par définition.

13 déc. 2009
0

chaine

il faudrait un jour que je prenne le temps pour faire un article sur le sujet.

Pour ma part j'ai abandonné la chaine et remplacer par un cordage en polyamide 3 torons de diametre 30mm charge de rupture 15t durée de vie presque éternel cordage plus elastique que la chaine.

Avant j'avais de la chaine mais les mailles des chaines elles frottent constanant ,le galva saute et la chaine s'use et il y a des effet d'electrolyse .Dans la pratique la chaine de 12 ou 14 se transformait en chaine de 10 ou 8 apres 2 ou 3 ans et il fallait donc la changer .

Donc dans le fond une grosse chaine calibre 30 de 3 à 4m .Elle a comme fonction de faire rappel et evite le ragage au cordage .Ensuite une grosse manille , une épissure protegée par une cosse constitué par un tuyau plastique .Le cordage doit faire 1.5 la hauteur maxi de l'eau .Puis à l'autre extremité une deuxieme épissure , une manille lyre de 22mm en galva , un émerillon de 22 en inox , une manille lyre de 22 , un bout traversant la bouée avec épissure protegé à chaque extremité (la tige d'acier est supprimée)

Et deux aiguillettes en cordage de 22 protégé , une qui travaille , la deuxieme en repos.

Jusqu'à present les manilles sont changé au bout de 5 ans ,la derniere fois le 22 ne faisait plus que 14,inutile de vouloir les devisser ,la scie à metaux

josé

15 jan. 2010
0

Voilà l'installation
Voila une photo de l'installation finale, grace à vos conseils et à l'aide de José.
Un émerillon frappé sous la bouée, un gros cordage au taquet et une chaine en sécurité, le tout passant par l'avant (et pas par les chaumards latéraux).

Merci à tous, et surtout à José (Calyspo 2)

15 jan. 201016 juin 2020
0

la photo n'est pas passée...
Après réduction de la taille ça devrait aller mieux

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Recouvrance, Portsmouth, commémoration Trafalgar, 2005, durant le feu d'artifices

Souvenir d'été

  • 4.5 (174)

Recouvrance, Portsmouth, commémoration Trafalgar, 2005, durant le feu d'artifices

novembre 2021