Précautions soudure alu

Bonjour, enfin bonsoir,
question bête peut-être: si je devais faire des soudures dans une coque alu, bateau déjà construit donc avec plein de trucs inflammables dedans genre bois intérieurs, tuyaux, etc etc.
Sur quelle distance autour de la soudure faut-il tout enlever pour éviter tout risque de feu ?
Juste un ordre de grandeur: 10cm ? 1m ?
merci

L'équipage
03 déc. 2014
04 déc. 2014
0

10/20cm suffit . l'astuce consiste a mettre des chiffons bien trempé sur tout ce qui est inflammable .

josé

04 déc. 2014
0

ca ne prend pas feu facilement ex:
j'ai soudé a plat pont au dessus d'une zone avec des plaques de pu isolant ( distance plaques pont = 1 cm environ); ca a rien fait du tout...si l'on intervient sur un zone faisant partie d'un tole assez grande la chaleur diffuse tres vite et je crois que la precaution minimum est de ne pas souder plus de 1 mn d'affilé (30 sec si possible) sinon le coup des chiffon humide complete la chose.
Mais tout de meme preparé le jet d'eau ca fait pas de mal

04 déc. 2014
0

Je suppose que tu sais qu'il faut débrancher les batteries !

04 déc. 2014
0

Sur un bateau alu (et même sur nos bateaux acier) le circuit batteries est totalement isolé de la coque manquerait plus que les batteries soient reliées à la tôle...
Comme je suis un naturel "inquiet" il m'est arrivé de déconnecter mes alternateurs.
Mais par exemple un de mes copain avait un atelier dans son "estafette" il a soudé pendant des années sur son etabli en acier soudé à la caisse, jamais eu le moindre problème ni avec son alternateur ni avec sa batterie (c'est d'ailleurs lui qui me traite de parano :oups: :mdr:

04 déc. 2014
0

Lorsque l'électronique n'est pas en fonctionnement , n'est ce pas comme si elle était débranchée ? (coupe circuit bipolaire, disjoncteur bipolaire )

04 déc. 2014
0

La preuve est donc faite que débranché ne changeras pas grand chose puisque tu "grésille" et que tu n'est pas branché .
Donc d'après toi pour que l'électronique ne grésille plus ...il faudrait : débarquer les batteries , l'électronique ..et et quoi ? et les appareils auditifs :langue2:

Ah je te rassure , je n'ai pas (encore! )d'appareil auditif , mais cela grésille aussi pas mal dans mes oreilles lorsque je soude :-( :langue2:

05 déc. 201405 déc. 2014
0

Oui Motu, c'est mon cas.
En cas de fuite du + 12V (électrolyse), la fuite se décharge aux batteries. La fuite de courant dans la coque étant la plus grave, car la plus rapide, cause de désastre...

04 déc. 2014
0

oui mais personnellement je debrancherai l'electronique

04 déc. 2014
0

Longcours

je suis un homme bionique avec mes appareils auditif . impossible de soudé à l'arc ,ça gresille dans mes oreilles , je suis obligé d'enlever les appareils , pourtant je ne suis pas branché au poste .

04 déc. 2014
0

nous avons sur le site plusieurs partisant de mettre le - a la masse de la coque, je n'en fais pas partie...souvent j'oublie de debrancher les batteries et j'ai rien cassé

05 déc. 2014
0

Il n'y a que sur les bateaux de plaisance français que le moins des batteries est isolé de la coque. Tous les pros français le font (Marine Nationale, pêche, commerce...).
C'est ce qu'on appelle (ici) le système américain...
Sur mon bateau alu, une interconnexion (en un seul point) relie toutes les masses. Cela prévient des risques d'électrolyse (fuite de courant sur la coque), mais pas de la corrosion galvanique (la pile), pour laquelle ce sont les anodes qui font le travail.

04 déc. 2014
0

Merci à tous :-)

04 déc. 2014
0

Ayant déclenché un début d'incendie en faisant une modification sur l'arrière de mon acier par inflammation d'une mousse ininflammable trop à proximité de la zône de soudure, dans un moment d'égarement de ma part, alors que tout allait bien jusque là, je vous conseille la plus extrème prudence. La soudure à l'arc chauffe beaucoup, disperse des éléments très chauds et un feu se propage vraiment très vite. J'ai arrété le mien immédiatement par poudre extincteur (qui était le plus proche) et arrosage copieux au jet. Il ne restait plus qu'à tout nettoyer.
Dégagez au large, prévoyez mème l'improbable, moyen de refrodissement et d'extinction à portée immédiate et protégez vous aussi (gants, tablier et chaussures ad hoc. le masque à obscurcissement électronique est idéal).

04 déc. 2014
0

ouh là :-(
au fait comme je commence à regarder différents bateaux en alu sur lesquels je voudrais faire des modifications, c'est juste pour avoir une idée de combien il faut démonter les boiseries, gratter mousses et compagnie etc pour enlever ou rajouter des structures soudées. Si on est obligés de devoir démonter moitié bateau on regarde différemment...
La soudure finale serait en tout cas faite par un pro, perso je ne suis pas capable d'aller au delà de soudure étain en électricité/petite électronique basique. C'est sûr que lui il va savoir comment faire proprement, mais comme le bateau est encore à choisir je voudrais me faire une idée perso avant.
merci r

04 déc. 2014
0

comme moi tu sais pas ecrire precaution :coucou:

04 déc. 2014
0

un peu de bon sens suffit , quelques precausions et voilà , un pro connait son affaire . les boiseries ne s'enflamme pas facilement , mais il faut egalement veiller à ne pas abimé par brulure .

des chiffons bien mouillés ,avoir a porté de mains de l'eau ...

ce qui est traite c'est le styrodure ,l'isolation qui elle se consume sans flamme

04 déc. 2014
0

et oui ,j'ai vu ,trop tard

04 déc. 2014
0

d'ou la precausion de souder par petites tranche (30 sec a 1mn maxi) et de verifier ce qui se passe a chaque fois, lorsqu'il y a un risque

04 déc. 2014
0

bonjour tout a ete dit sur les precautions! ça ne brule quand meme pas vite à l'nterieur! l'important c'est surtout du bon materiel et un bon soudeur, ça fait vite la differençe! des fois faire un tres bon stage et investir dans un poste de qualitè avec argon(consigne chere) mais avec la crise on peut faire des affaires, ça peut etre un bon plan pou restaurer un alu!

04 déc. 2014
0

tout dépend si tu soudes avec métal d'apport ou avec le fil dans le premier cas ça chauffe plus et il y a pas mal de projections .on trouve chez les chauffagistes des cartons ignifugés qui remplacent l'amiante très utiles pour protéger des étincelles
mais en soudure de cloison il vaut mieux être à deux
une de chaque coté celui qui surveille est prêt à intervenir avec les moyens qu'il faut
du CO2 c'est l'idéal ,ça refroidi et la combustion s'arrête de suite ventilation obligatoire ne serais-ce que pour évacuer les gaz.
alain

04 déc. 2014
0

Est-ce que je peux résumer comme ça: si je pense faire souder dans les fonds où il n'y a pas de meubles, par exemple un réservoir, une membrure métallique, la tôle de la coque etc, on peut penser devoir dégager autour sur disons 20-30-40cm de distance, bien protéger tout autour.
Si par contre supposons qu'il faille souder derrière les rangements en bois de la cuisine ou à côté des couchettes, là il faut considérer qu'il faut tout démonter.
J'ai bon ? :litjournal:
.

04 déc. 2014
0

oui tu as bon

mais il y a un autre facteur a prendre en compte et qui est important voir essentiel ... c'est l'espace pour le soudeur , de sa position , de son aisance va dependre aussi la qualité de sa soudure ... s'il est tordu ,dans un recoin , ça va pas etre terrible ...

04 déc. 2014
0

le metier mon gars !!!:mdr:

04 déc. 2014
0

c'est vrai merci José, je n'y avais pas pensé :oups:

04 déc. 2014
0

si tu as un régulateur/rectifieur débranche ta batterie et alternateur, tu as de fortes chances de le cramer en soudant (experience de motoriste)
a+

04 déc. 2014
0

Si j'ai bien compris certains retours d'expérience, ce serait le semi-auto (Mig) qui serait le plus facile en terme de soudure alu.
(on peut étendre cela aux autres métaux)

04 déc. 2014
0

ça c'est certain Lorenzo avec du CO2

et on en fait toute une affaire mais c'est pas plus compliqué qu'avec l'acier , si l'on sait soudé l'acier ,l'alu vient tout seul ,.

05 déc. 2014
0

j'ai pas tout compris , qui c'est qui soude , roberto ou un soudeur pro ???

05 déc. 2014
0

Il ne faut jamais perdre de vue que la température d'un arc TIG lors de la soudure alu est aux alentours de 3500°C alors que la température de combustion du bois est elle de 750°C, alors oui il faut prendre beaucoup de précautions car rien que le rayonnement peut enflammer un élément a proximité. Alors comme l'a dit fort justement Motu, il faut limiter le temps de soudage pour limiter la quantité de chaleur a dissiper, ce qui augmente la longueur de soudage a chaque arrêt une reprise de 1 a 3 cm en amont étant obligatoire pour assurer une qualité parfaite de travail. Il faut bien entendu mouiller régulièrement les éléments a protéger et ne pas oublier d'avoir a proximité immédiate un seau d'eau avec une serpillère qui trempe voir même un extincteur CO2, car quand ça démarre il n'est plus temps de chercher un moyen d'extinction. Toujours prendre en compte aussi les vapeurs (carburant ou dégraissant), ainsi que les fumées (très toxiques) liées au soudage, un bonne ventilation ou aération est indispensable.

Thierry ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

Souvenir d'été

  • 4.5 (137)

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

novembre 2021