Pourquoi me regarde t on de haut au salon

Bonjour,
Je fais 10 ans de moins que mon age (36). Habillé en jean tennis, et pull. J'ai de quoi m'acheter un voilier un peu plus grand que celui que je possede actuellement (un Etap 28I). Je décide comme un an sur deux de faire un tour au salon por le plaisir. Vu ma famille et nos habitudes je cherche à acheter un 3 cabines correct donc autour de 40pieds.
Je fais donc la tournée des stands avec cette idée.
Et j'ai un mal fou à obtenir que l'on s'interresse à mon "probléme". Le pire accueil a été chez Jeanneau où on ne m'a meme pas regardé et où on a à peine daigné me répondre.
Le meilleur chez Jeanneau.

Et vous comment faites vous pour interresser ces gens. J'ai bien pensé à la liasse de billets dépassant malencontreusement de ma poche. laisser l'étiquette de ma montre sortir de la manche et/ou autres subterfuges.

Le salon reste un endroit sympa pour voir en un meme endroit un nombre important de bateau différents mais je crois que c'est tout.

STéphane

L'équipage
10 déc. 2006
10 déc. 2006
0

déguise toi
en russe (en émir, c'était il y à 20 ans ;-) )

10 déc. 2006
0

c'est étonnant ...
... le milieu de la voile serait-il influencé par l'argent ? Ou tout du moins par son odeur ? Je suis extrêmement surpris par ton constat ... ;-)
La prochaine fois, vient en costard, amène ta miss en tailleur + pc portable + standard téléphonique permanent, mais fais gaffe de pas te faire bousculer ! :-D

10 déc. 2006
0

je voulais dire le meilleur chez dufour
lapsus révélateur de la frustration ressenti sur le stand.

17 jan. 2007
0

salut gébé
j'ai eu un bon copain qui bossait au Gabon il avait monté sa propre boite de pousseurs de billes de bois et donc fait beaucoup d'argent mais en bossant comme un fou . un jour apres plusieurs annees d'absence , il est renté en france , il avait un look un peu marginal , cheveux long , assez mal habille ect ... il est alle chez lz concessionaire Mercedes afin de se faire plaisir a sa femme et a lui, il voulait un cabriolet mercedes , le gugus de la concession la regarde de haut avec mepris et ce n'est meme interesse a lui . il n'a rien dit , il est alle dans une autre concession a st malo et la il est tombe sur le directeur de la concession , il est resorti avec un cabriolet et un 4x4 payé cash!!!! ensuite il est alle voir l'autre concession , le vendeur .... viré ! et c'est une histoire vrais , malheureusement mon ami est mort un an apres , grave maladie ...

10 déc. 2006
0

et oui
il y a des précédents ;-) ;-)
Un monsieur (histoire connue chez nous) qui va au salon de Gand (Gent) en espadrilles vieux jeans et pull tombant par dessus tout, il s'est approché d'un stand de "standing" et là on ne l'a même pas laisser monter pour voir le bateau, il a traversé l'allée et là dans un autre stand moins pet sec mais néanmoins pas bon marché on l'a reçu sans préjugé (peut être en se disant que l'on va se marrer) toujours est il que moins d'une heure après il signait le cheque pour la commande de son nouveau bateau :-D préjugé quand tu nous tiens ;-) ;-)
un autre exemple que je connais perso ;-)
Un amis grossiste dans l'audio visuel!! il entre chez un concessionnaire d'une grosse mmarque (étoilée) et s'interesse au modèle deux place avec boite séquentiel et tout le toutim, le gars même loock pas bien rasé (jamais) jeans bof cheveux mi long bref le type italien ultra cool.
on parle d'une voiture qui se trouve dans les plus de 75.000 roros :-D
Et il joue le jeu les vendeurs n'ayant rien a fout.. il demande si il achète de suite quelle remise les autres en rigolants " autant" :-D
Si je signe je 'l'ai la semaine prochaine "mais oui évidament"
Ben il a signé et ....... ils ont tirés une sale gueu.. car tout était sur papier .
La semaine suivante il me faisait essayer son engin infernal
Voila pour te prouver qu'il n'y pas qu'a Paris.
NB j'ai ressenti le même genre d'attitude lundi passé sauf ......chez Héo avec Tom et toute la bande encore merci pour le pti ponch
Phil

10 déc. 2006
0

A ta place...
... j'écrirais à Jeanneau une belle lettre pour leur expliquer qu'ils ont perdu un client. Mais je laisserais une porte ouverte pour qu'ils croient pouvoir rattraper le coup et me démarchent personnellement.

Et alors là, le pied !

10 déc. 2006
0

c'est effectivement ce que je pense faire si
j'ai 5 minutes à perdre.

10 déc. 2006
0

Rapport de force !
Tout est dans le rapport de force.

Cela se passe dans le regard, une intonation de voix, un aspect négligé mais classe, soit rasé de près, soit une barbe de 3 jours comme les gravures de mode ... Et si le grouillot à l'entrée du stand rechigne, demander à voir le boss d'un air pénétré , aimable mais ferme qui ne se discute pas.

Une année je me suis amusé à ça au salon, en me pointant d'un air très sérieux pour acheter un bateau à moteur à 450 k€. J'ai tenu la jambe au vendeur 1/2 heure, c'était plaisant.

Entraînes toi au boulot: quand on te demande un RdV la semaine 42, il faut savoir regarder ton calepin vide cette semaine là, et "nez en moins" affirmer avec le plus grand sérieux et mansuétude que tu es très occupé, et que ça n'ira que la semaine 43,mais seulement le mardi après midi. Si tu réussi, tu es prêt pour le salon !

10 déc. 2006
0

Au fait ...
Quelle est ta taille? ;-)

10 déc. 2006
0

Apparences
L'escroc présente bien et inspire confiance
à l'escroqué a priori terne.
On voit toujours mieux en restant dans l'ombre
que dans la lumière.
J'ai eu droit un jour à un "bon vous signez.." à la fin de la visite d'une super merde flottante.
C'est toujours amusant de signer un gros chèque
cash après avoir obtenu le prix que vous vous étiez fixé.

10 déc. 2006
0

dans ce petit
jeu de poker menteur je suis assez content que le seul qui a joue le jeu soit dufour, c'est amha la seule marque et avec des models bien fait et qui semblent costauds en tous cas plus serieux que les !!!!!! et autres

10 déc. 2006
0

esseye....
... la tenue de pré-retraité!

Hé oui chez des potes vendeurs s'est un signe "d'aquisition de cible", les autres n'ont plus autant de moyens et en demandent trop sur le moment.

Désolé..

10 déc. 2006
0

j'ai connu ce style l'an passe
en fait pas tout a fait. Je voulais acheter un bateau, en vendant mon sun light. J'ai ete recu par les 3 marques qui m'intressaient, 1h chacune pour faire le "tour" (le 1 en fait) des questions. tous m'ont promis de me recontacter, avec doc detaillee, devis detaille, plan de financement...

1 mois plus tard, rien recu !
J'ai moi-meme recontacte la marque qui m'interessait. Because faire le mariole c'ets une chose, mais je n'allais pas acheter qqc d'autre parce qu'on ne m'avait pas pris au serieux.

Reflexion faite, il semble que le trip des exposants est de signer sur place, pendant le salon, sinon ce n'est pas du serieux pour eux. Peut-eter justifier quand on voit le nombre de personne qui leur font croire qu'ils vont acheter un bateau a X centaines d emilleirs d'euros, juste pour passer du bon temps ou pou un cafe (voir plus haut dans le fil).

Mais assez decourageant quand meme;
JEF

10 déc. 2006
0

celui qui assure sur des salons n'y est pas par hasard,
investit énormement, prépare pendant des semaines, puis analyse à la suite...

je ferai un simple paralèlle avec les salons de l'élevage (agriculture) qui air social-écolo-nature du temps obligeant, sont débordés d'affluence par les familles citadines, n'ayant aucune intention d'acquérir vache ou ensileuse dernier cri.
les professionnels ne peuvent plus "travailler", et demandent de plus en plus aux organisateurs de limiter l'accès aux seuls "consomateurs" potentiels sur une période plus courte.
les salons sont devenus des lieux de loisirs et de vie, de lecture et de rencontre etc.
les pro payent très cher, ont des chiffres à assurer et seulement des chiffres à assurer,

qui veut visiter le plus luxueux boat, en toute tranquilité, avec la coupe de champagne, prend rv avec un revendeur, ou le fabricant, et profitera des journées professionnelles, simple curieux s'abstenir!

10 déc. 2006
0

escapade
je suis d'accord.

Mais les corps de métier aussi fondamentaux que l'agriculture ont également besoin d'être reconnus en tant que tels. Le salon est donc ce qu'on appelle une publicité "institutionelle", c'est dire celle de l'image de la profession, et non pas celle de la vente d'objets.

Je crois que le nautisme a aussi besoin de cette pub institutionnelle. Si l'image qui est donnée est que seuls les riches sont bienvenus dans le nautisme, la source de clients va se tarir ....

10 déc. 2006
0

les riches ...
On est toujours le pauvre d'un autre et le pauvre d'un autre. Tout dépend où tu place la barre.

Le constat c'est que la plaisance se démocratise, et que beaucoup le regrette. Mais on ne peut pas à la fois dire que la voile est trop démocratisée et dire que c'est réservé aux riches: c'est contradictoire.

Il y a 50 ans, il fallait être encore bien plus riche que maintenant ! Il y avait des exceptions non riches: un tout petit nombre de gens en situation privilégiée du point de vue géographique ou familial, à proximité de la mer en un lieu favorable à la possession d'un petit canote pas cher.

Donc, oui, les vendeurs ont besoin de convaincre la même tranche de population que celle qui peut se payer une maison pas trop chère. 20 ans après, quand ils ont fini de rembourser, ils peuvent remettre ça et se prendre un prêt pour acheter un 9m à 75 k€, c'est dire entre la moitié et le quart de la valeur de leur habitation.

Ceux-là ne se sentent pas riches au sens où on l'entend habituellement. Ils ne sont pas pauvres , c'est entendu aussi. Mais ils sont de plus en plus nombreux.

11 déc. 2006
0

oui robert,
et la tendance est la même dans les ports où bientôt seuls les grosses unités (les riches) seront les bien-venues!

10 déc. 2006
0

oui, et puis
excuses-moi stephane mais pour ma part je ne dois pas endurer les mêmes souffrances et ne suis pas très inquiet pour le gars qui peut dépenser quelques centaines de K€ et dont l'anfoisse est de savoir si on le prend au sérieux............................................................................................................. :-(
ça doit faire kekchose quand même :-(

10 déc. 2006
0

il me semble...
qu'avant,un salon était surtout fait pour faire connaitre de nouveaux produits,il y avait moins d'info,de médias.
Maintenant,celui qui veut acheter,sait ce qu'il veut,à peu près,alors le salon devient un lever de doute au plus,et surtout une occasion de tirrer le prix vers le bas!
Les vendeurs qui sont à poste,ne sont pas là pour vous faire rêver,ils ont des objectifs eux aussi!
Nous sommes avant tout dans une socièté de paraître,mercantile et qui a déjà laissé le côté humain depuis quelques temps!
Pour moi,ceci explique celà,hélas....
cordialement,jacquot

14 déc. 2006
0

Peut-être ...
...qu'au salon les vendeurs pourraient se reposer et laisser la place aux techniciens et aux architectes qui présenteraient leurs produits avec d'autres compétences. Il serait plus utile ensuite de rencontrer un vendeur quand il y a de la décision d'achat dans l'air. La relation serait d'à propos, plus opportune et plus gratifiante pour tout le monde et cela redonnerait un peu de pouvoir de décision aux hommes de l'art trop dépendants des décideurs-vendeurs qui leur font souvent faire des absurdités. Il y a plusieurs temps dans une vente, mais à trop vouloir vendre de la séduction le plus vite possible la réussite n'est plus celle de la conception du bateau mais du mensonge et du barratin. Sans doute pas étranger au fait qu'il n'y a pratiquement plus de service apres vente...
Jitzo

10 déc. 2006
0

je suis allé 2 fois au salon ...
et jamais pour acheter

la 1er fois en "bleu de travail" =&gt costume 3 pièces chemise blanche, cravate bleue et chaussures en cuir noir :-). Y me tombaient dessus comme la vérole sur le fameux clergé breton

la 2eme fois en "bel habit de matelot" =&gt jeans, T-shirt et basquettes, la visite fut tranquille.

Au final je n'y vais plus, bien que je pourrais y aller à pied, car j'habite à 2 km de la porte de versailles.

mais ce n'est pas mon truc, et pour tous dire je n'y ait pas apprécier l'ambiance .......

10 déc. 2006
0

Commençons ....
par Stéphane: tu sais, il ne faut pas être timide, le monsieur ne va pas te manger. Généralement à l'entrée d'un stand type Bénéteau ou Jeanneau, il y a de gentilles dames, il suffit de leur dire: bonjour (très important, ta maman a du te le dire), je suis intéressé par tel bateau, pourrais je avoir des renseignements ? La dame va te demander de quelle région tu es, puis appeler un distributeur de ta région, qui sera soit disponible, soit occupé ce qui te laissera le temps d'aller faire pipi pendant ce temps, ou bien la gentille dame te donnera une documentation pour te faire patienter (il ne faut surtout pas commencer à le colorier, du moins pas tout de suite).
Puis tu pourras discuter avec le monsieur et lui dire que tu pourrais être interessé à l'acheter, mais ne lui fait pas voir tout de suite ton petit cochon de porcelaine .....

Désolé pour le ton condescendant, mais vu la nature de la question, c'est juste que je t'imaginais comme un gl... au milieu du stand ..... Stéphane, ne crois pas que le monde va s'arreter de tourner parce que tu te pointes TOI au salon avec l'éventuelle intention d'acheter un bateau, un peu plus d'humilité que diable !

Pour d'autres interventions: mettez vous 30 secondes dans la peau d'un "vendeur" qui voit passer une sacrée floppée de "plaisanciers" pendant 10 jours ......... Pourquoi par définition le client serait sympa et intelligent, alors que le vendeur est forcément con et antipathique ? Le monde est un petit peu plus compliqué que cela !

Et pour certaines interventions: n'oubliez pas qu'un vendeur a des objectifs dont dépendent sa croute et son boulot, et qu'il n'est pas là pour défouler les frustrations des gens (valables pour les fonctionnaires aussi, au passage) ........

Pas sympa comme post je le conviens, mais cette consensualité du style "le client est sympa, le vendeur est con" m'agaçait quelque peu .....

10 déc. 2006
0

va voir
le concessionnaire de ton secteur de nav. et la tu aura la meme remise qu'au salon ainsi que la consideration du vendeur . le salon sert a reperer son modele .ensuite tu te rapproche aupres de ton cons.

10 déc. 2006
0

hummm ...
oui Feja.

Le % de gens peu aimables est le même chez les acheteurs et les vendeurs, d'accord.

Nuance, tous les vendeurs sont soumis aux mêmes pression de vente. Or certains savent accueillir de la bonne manière, d'autres non. On peut donc un peu se distraire avec ceux qui ne savent pas ;-)

11 déc. 2006
0

Normalement je ne répond pas à ce type de message
mais le ton condescendant m'agace.
Et puis non je n'y répond pas

14 déc. 2006
0

ben avec...
...les a priori que tu as pour "entendre " tes semblables pas étonnant que tu sois agacé...
Moi j'ai compris qu'il s'agissait de constater des attitudes globales des "chantiers" et donc des personnels choisis et formatés pour traiter le visiteur (on ne doit pas dire client dans un salon, il n'est que potentiel...)qui doit donc être traité comme tel.
De surcroit je ne pense pas que Stéphane ait changé à ce point en quelques heures pour justifier de tels changements d'attitudes de la part de gens qui auraient même profession et mêmes consignes et seraient recrutés sur le même profil...On constate toutefois qu'il y a eu des attitudes très différentes par chantier et non par vendeur. Un hasard sans doute..?
Il est plus facile de faire des affaire de personnes là où on parle de politiques plus générales pour ne pas avoir à entendre. Ton intervention a tendance (...) à laisser entendre que Stéphane est un "c..."(sic) qui attaque une profession alors que ce n'est pas le problème soulevé.
Navrant !
Jitzo

10 déc. 2006
0

Vécu !
En visitant le salon nautique de Miami (boatshow) il y a quelques années :

Premier constat… les locaux sont aussi propres à l'heure d'ouverture qu'a cinq minutes de la fermeture, contrairement à certains salons en Europe qui ressemblent à une décharge publique en fin de soirée !

Deuxième constat… se pointe un quidam un peu basané qui manifestement travaille comme barman pour la moitié du smig, et qui demande à visiter un motoryacht à un million de dollars… il est accueilli comme s'il avait les moyens de se le payer !

Autres pays, autres façons de voir… ;-)

[color=blue]_/)[/color]

10 déc. 2006
0

Mais
Le salon de Miami par son emplacement et par sa taille n'a quand meme rien a voir avec le salon de Paris!

10 déc. 2006
0

Ah?
J'aurais penser le contraire, plus il y a de monde moins ca doit etre facile a gerer

10 déc. 2006
0

Ben non
Miami c'est tout petit et Paris c'est TRES GRAND!

10 déc. 2006
0

Ah!
J'ai du mal regarder la photo :-(

10 déc. 2006
0

Justement !
C'est encore moins facile à gérer... non ?

[color=blue]_/)[/color]

10 déc. 2006
0

???
c'est pourtant bien ce que je dis... :reflechi:

[color=blue]_/)[/color]

10 déc. 2006
0

???
:-| ????

10 déc. 2006
0

En ce qui me concerne,
j'y ai passé quatre jours en courant, et n'ai pas eu le temps d'en visiter la moitié !

Je parle de Miami en Floride, au sud des USA...

Il y avait des bus navette et des taxis pour relier les divers sites !

[color=blue]_/)[/color]

18 déc. 2006
0

Et
Pour repondre plus serieusement, puisque le fil est remonte, il me semble beaucoup plus facile d'entretenir plusieurs petits lieux dissemines dans une ville moins dense qu'un seul gros dans une capitale.

10 déc. 2006
0

Ayant bossé
sur le salon de Paris pour une boite americaine de bateau à moteur :-( les consignes etaient de traiter tous les clients de la même manière.

En revanche il etait important de savoir deceler le Troll, car certains sont capables de tailler le bout de gras pendant des heures sans aucune intention d'achat....
Globalement ça signait autant en semaine que le weekend, mais avec près de 10 fois plus de passage le week end ..

Le week end ça avait un petit côté demonstrateur en grande surface, il aurait fallu pouvoir se couper en 5 pour satisfaire tous le monde ..

17 déc. 2006
0

Un quidam un peu basané
(qui manifestement travaille comme barman pour la moitié du smig).Ca cest toi qui le dit, mais l'accueille qui lui a été réservé prouve à quel point les américains ont évolué et se sont débarrassé de certains préjugés qui ont toujours cours dans notre pays.

10 déc. 2006
0

L'habit fait ..(pour un vendeur...ou autre) le Moine !
Une anecdote pour rire (enfin moi c'est déjà pas mal)

Il y a ...quelques années, je sors - pour mon job - des services administratifs de la Société des Bains de Mer à Monaco...Pour un truc honnête, je jure

Costar, cravate, attaché-case en cuir et lunettes de soleil (normal à Monaco)

Après quelques mètres sur le trottoir, un flic local m'accoste. Papiers et appel sur sa radio au QG pour vérifier l'identité du terrosriste

Après 1 min (très efficace la flicaille locale), le type me rends mes papiers avec un sourire (rappel : c'est Monaco pas la france...).

je demande alors au préposé "Monsieur, puis-je me permettre de savoir pourquoi vous m'avez interpellé alors qu'alentour je remarque un troupeau de touristes en tongs, T-shirt et bermudas".
Le monégasque réponds avec un nouveau sourire "Monsieur, içi les gens avec costume et attaché-case sont plus dangeureux que les touristes en bermudas !!!"

Et toc !!

Ben au Salon, le mec BCBG (pas besoin d'un costar, mais juste un petit look décontract mais classe ) suffit à un vendeur avec un QI normal à te juger.
Je conseillerai la Rolex au poignet d'un sweat -shirt italien classieux. La petite serviette en cuir aide bien aussi. ;-)

10 déc. 2006
0

Il y en a quand même qui se gourrent :
dans les années 70, un de mes amis, horticulteur de son état, se pointe dans une concession Mercedes (dans le sud de la France) en T shirt et au volant d'une R5, pour acheter une 450 SEL... le vendeur lui demande alors dédaigneusement "et comment pensez vous la payer"?….. "cash monsieur" ! :-D

[color=blue]_/)[/color]

10 déc. 2006
0

Normal ...
Ton copain n'avait pas de Rolex au poignet : on peut donc excuser ce pauvre vendeur !!! ;-)

10 déc. 2006
0

en 87
je me suis fait jeter du stand jeanneau car je m'interessai a leur half tonner sun fast genre c'est pas pour vous calter volaille... bon or en avril suivant le sun legende régate sur lequel je courrai a gagné le spi ouest ainsi que toutes les courses de l'année auquel il a (et moi aussi ) participé il s'en s'on meme servi comme pub dans les revues mais le gag c'est que leur baille a merde inaprochable au commun des mortels apaumé sa quille au figaro avec naufrage et derive de plusieurs jours en manche et retrait des sister ship illicco presto c'est pas bon pour la pub na na ner ....

10 déc. 2006
0

BS3
le retour!!!!

11 déc. 2006
0

Pas la peine d'aller à Paris...
... Il nous est arrivé la même chose à La Rochelle avec un vendeur de grand chantier au sujet d'un canote d'occasion.
Une visite et comme je n'avais rien signé et ressemblais à rien habillé limite tout pourri, venu avec une vieille caisse moitié ruinée, je n'ai jamais rien pu obtenir d'autre du vendeur (ni renseignements supplémentaires, ni seconde visite, ni essai en mer... rien !).
Surpris le garçon lorsque nous nous sommes croisés au grand pavois et que le vendeur d'un autre grand chantier (tout le monde se connait) nous a présenté comme les nouveaux propriétaires de notre bo bateau !!! Et oui mon gars c'est pas parceque je suis jeune et con que je peux pas me payer un bateau... et comment n'est pas le problème !
A les vendeurs...
Bon vent à tous !

12 déc. 2006
0

le probleme
dans le nautisme c' est pas le vendeur qui te vend le bateau mais c'est toi qui achete le bateau toute la nuance est la.alors jeune ou pas jeune fric ou pas fric tu t'en fou c' est toi qui decide te ton modele apres maintes reflexions et lorsque que tu est pret je ne vois pas de vendeurs qui refuseraient un bon de cde.

11 déc. 2006
0

Moi, on m'a limite rit au nez
quand j'ai demandé pour un cabestan manuel: "Mais Monsieur, ça ne se fait plus !"
Effectivement, même Goïot, chez qui il reste l'unique guindeau encore manuel. Grouillez-vous, ça va pas durer longtemps.

C'est comme une bagnole sans clim aujourd'hui...
Mais non, on pousse pas à la conso.

11 déc. 2006
0

pour les bagnoles
c'est un peu different
si tu veux, je t'expliquerait

11 déc. 2006
0

parce que peu de personnes savent travailler un salon
travaillant en partie dans ce secteur d'activité, je peux vous assurer que la plupart des personnes travaillant sur les stands ne savent pas pourquoi ils sont présents et, je pourrais développer pendant des heures.

un Salon se prépare en invitant les contacts non encore finalisés, en relançant les conatcs pris durant le salon et surtout en qualfiant les contacts pris durant le salon

combien de fois a t'on pris vos coordonnées sur le salon?

je ne sais pas comment sont réparties les commissions sur les ventes réalisées pendant le salon ou après celui ci, mais la plupart des commerciaux sont des représentants des concessionaires et quel est l'intérêt du concessionnaire méditéranéen pour vendre un bateau à un gars de dunkerque si le partage de commission ne lui apporte rien?

combien de visiteurs pour combien d'acheteurs sur le salon?

11 déc. 2006
0

Pub ?
C'est pour ça que je pense que le salon est en bonne partie une "pub institutionnelle" plus qu'un salon de vente.

11 déc. 2006
0

C'est souvent vrai
et c'est aussi une instution et un lieu de rencontre pour les professionnels.

Maintenant au nautique, il y a des marques qui repartent avec un bon carnet de commande.

Les boites de loc, prennent un maximum de commande.

A l'inverse Plastitruc n'a rien a vendre, et ne fait que de presenter ses produits ...

11 déc. 2006
0

vu le nombre de visiteurs
je pense que le salon de Paris est plus un outil de présentation des gammes qu'un "site" purement de vente, même pas mal de contrats sont signés sur le salon

mais généralement les démarches préalables ont commencé longtemps avant (pour les grosses unités)

par contre l'achat coup de cœur existe aussi sur le salon et heureusement pour les petits chantiers qui exposent.

quand l'open 5,70 avait été présenté, je coirs en 2001, ils avaint fait un prix canon sur le salon et vendu toujours de mémoire une quizaine de bateaux pendant le salon mais on était sur des budgets inférieurs à 20000€.

si j'achetais un bateau neuf, j'achèterai autant le bateau que le vendeur et le SAV et ceic est dans la cour du ship qui va livrer le bateau et pas dans celle du vendeur sur le salon

13 déc. 2006
0

une autre anecdote
lorsque j'etait petit (il ya bien longtemps) je partais en vacances avec mes grands parents. comme le grand pere n'aimait pas conduire, c'est un chauffeur de taxi qui nous conduisait avec la voiture de grand papa et qui rentrait chez lui ensuite.
une année, la voiture a eu un petit pepin mecanique. nous nous sommes donc arretes chez le concessionnaire de la marque pour un controle. le chef d'atelier pris la chose de haut et traita le pauvre chauffeur de moins que rien, allant meme jusqu'a se moquer de lui et de son "pauvre papa" qu'il n'aurait jamais du "trainer dans cette epave". là ou j'ai bien rigolé c'est quand le "pauvre papa" s'est fait connaitre du directeur du garage... la voiture etait une citroen, marque appartenant à l'epoque à michelin dont il etait l'un des principaux dirigeants et en guise d'epave etait sortie des chaines quelques mois plus tot.
dans le mem genre, je me suis regalé le jour ou j'ai fait descendre le directeur de ma banque de sont bureau avec force courbettes alors que le guichetier refusait de me laisser faire une operation , je rentrait de mer et n'etait il faut bien l'avouer guere presentable mais j'ai des parts de membre fondateur de la banque....
bref des histoires de ce genre il en existe heureusement plein et nombreux sont les vendeurs qui se sont faits avoir
jpierre

11 déc. 2006
0

ça me rappel
une anecdote.
lorsque je prospectais pour un petit bateau d'occasion, avec certes un budget tres limité mais un budget quand même (l'été dernier), je me suis adressé à un revendeur de la Port la foret (Foret-Fouesnant), que je ne nommerais pas.

J'avais reperré un petit bateau qui correspondait à nos critérés, je m'adresse alors au patron, en expliquant que je cherche un premier bateau pas trop cher mais en etat de naviguer, la reponse fut sans appel lorsque mon doigt pointa le bateau que j'avais reperré. "mais vous savez un tel bateau vaut quand même dans les 5000 euros !",

Faut croire que mes 30ans, mon jean, mon teeshirt et mes baskets devait être incompatible même avec une somme aussi "faible" pour un voilier.
Un peu mouché et contrarié par se manque totale de tacte, je n'ai pas poursuivit la discussion.
Dommage 5000 eur c'etait tres justement mon budget, la bateau me plaisait bien et il est toujours à vendre (quelle surprise) à l'heure ou j'ecris ces lignes...

11 déc. 2006
0

Y aller
Si c'est pour vous plaindre de tout en permanence ?????

11 déc. 2006
0

Bonne question

parce que l'espérance de vie d'un adulte étant de disons "50 Salons", soit très courte, je ne me verrais pas louper un Salon et devoir attendre 12 mois de plus avant le prochain.

Même si chaque année je me dis que je n'irais plus car de toute façon je n'ai pas envie de changer de bateau.

11 déc. 2006
0

a vous lire, ca qui me fout les boules,
c'est que j'ai fait le salon sans etre sapé, et que j'ai été acceulli partout correctement, ça doit etre l'age que j'ai qui fait parti de l'age moyen de l'acheteur potentiel. j'ai 43a....
ha qu'il est est loin le temps ou quand je passais devant le stand mercoss où le vendeur n'a meme pas voulu me filer un prospect de la gamme,
c'est peut etre pour ça que par la suite je n'ai plus aimé ces voitures...
mais je m'égare là, on parle bateaux ici.

11 déc. 2006
0

pas aimable
je souhaite changer de bateau, je suis donc aller comme beaucoup au salon à Paris. J étais normalement vétu, du moins je crois - pantalon et pull -, et j'ai reçu un acceuil plus que moyen sur les stands que j'ai visité, manifestement samedi les vendeurs étaient blasés. La palme de l'acceuil le plus desagréable je la donne sans hésiter au stand RM ou là la directrice commerciale, ai je cru deviner, faisait comprendre aux éventuels clients que le carnet de commande était plein et qu'il fallait cesser de l' importuner. Dommage j'avais une autre image de ce chantier.

11 déc. 2006
0

pull
un pull leger

12 déc. 2006
0

ok pour les vendeurs de bateaux, quoique..
je ne vais pas les voir.

cette année , mes recherches étaient ciblées:

cordages, tout le gréement courant à refaire.

passons sur ceux qui ne comprennent pas que je ne commande pas immédiatement plusieurs kilomètres de leur super bout inusable , préetiré , doux pour les mains avec lequel on peut même faire la ligne de mouillage , si on la veut à 20€ le mètre.

je suis passé chez cousin , explications cohérentes sur leurs produits , les diamètres à utiliser etc .

acheter ? impossible , ils ne vendent qu'aux pros.
mais peut être bien qu'en voyant directement l'usine , il y aurait des chutes (une chute peut faire 50m...) a négocier.
à voir.

vernis : les papis du tonkinois sont fidèles au poste. 20€ au lieu de 24 le litre . commandé, livraison après le salon.

radeaux : la question qui tue et que j'avais déja posée ici : puis-je faire réviser mon radeau allemend , aux normes européennes, en belgique plutot qu'en france?

je suis donc allé au stand des affaires maritimes . "ah euh , ben on peut pas vous répondre , les spécialistes sont en réunion."

effectivement , un brouhaha composite dans lequel on distingait quelques bruits de verres entrechoqués sortait de derrière les paravents.

probablement en train de vérifier les nouveaux éthylotests...

donc je suis allé voir le stand de l'importateur de radeaux chinois qui à la concession de la révision de mon radeau allemand.(c'est la mondialisation).

ce monsieur, charmant , m'a confirmé que c'était parfaitement légal , probablement moins cher , mais qu'il me faudrait pas mal de diplomatie pour le faire comprendre aux zoulous qui nous controlent.

clair et honnète, il ne cherchait pas à faire du fric.

et puis , enfin , le stand du chasse marée, achat du livre de Paule Sergent, grande fierté en y découvrant la photo de libenter à son neuvage, et encore plus grande que l'on me demande un topo sur la restauration.

12 déc. 2006
0

j'en avais causé à zodiac, c'est oui
J'étais en Italie avec une survie 8 place zodiac de 99, achetée en france et soumise à la réglementation française.
Au siège de Zodiac on m'a dit qu'il n'y avait aucune difficulté à obtenir en Italie une révision "à la française".
J'ai tout de même fait faire la révision en France, je suis toujours très négatif ("y a pas de raison que ça marche, trop compliqué")

13 déc. 2006
0

un peu HS quoi que...
je vous raconte pas quand j'ai sorti l'annee derniere mon Certificat restrint de radiotel...
EN POLONAIS
Sympa comme truc, mais pour expliquer.....

12 déc. 2006
0

Je suis d'acc
avec tes commentaires , la plaisance a bien evoluee .... mais dans un certain sens du mauvais cote ... je precise qu'aujourd'hui dans les stants , tu as a faire a beaucoup de VRP qui ne connaisent quedal et ne sont la que pour faire un max de profit , le reste , ils s'en foutent comme de l'an 40 . je me suis rendu dans certains stants a fin de concretiser l'achat d'un guindeau electrique, resultat : les gugus ne maitrisent absolument pas la question !!!! et question rapport avec le client : rien a b.... conclusion ; je ne pense pas revenir au salon de si peu .

0

merlan
tout simplement bravo !!!!

13 déc. 2006
0

André
ton copain, c'est un régatier, non ? ;-)

11 déc. 2006
0

tant que j'y pense ,
vous l'avez supporté le pull au salon ?
moi, j'ai pété de chaud, j'étais en tee chirt, avec le sweat autour de la taille, pour pouvoir l'enfiler quand je changeais de hall.

12 déc. 2006
0

Plus jamais le salon
Les salons nautique encore plus celui de Paris reflètent l’état d’esprit des plaisanciers dans toute sa diversité

Alors il ne faut pas s’étonner que les vendeurs se sont mis au diapason d’une grande majorité de plaisancier qui en ont que le nom.:-(

Il en faut pour tous les goûts et je n’ai rien contre la personne qui sort au moteur sur son 49pieds flambant neuf habillé aux couleurs de son canot. J’ai seulement un sourire lorsque je vois la dame casser ses ongles manucurés sur les aussières, lançant des regards désespérés à qui veux bien l’aider. « Non madame les aussières cela se passe sous le balcon ! » surtout lorsque 2 minutes avant elle toisait son voisin de ponton qui avait un gel-coat qui ne brillait pas comme un miroir.:mdr:

Les nostalgique dont je fais partis (club des CMA)peuvent regretter que nous ne soyons plus guidés par les mêmes lectures et œuvres de références (Moitessier, Henry de Monfreid, Antoine ou encore Vincent Goudis)
:alavotre:
L’industrie de la plaisance a bien compris le problème.
Lorsqu’on arpente les allées du salon nautique on entend des réflexions du style : "t'as vu celui-ci, chéri est mieux car il a deux salles de bains". On se dirige chez certains chantiers vers des caravanes flottantes ou le four à micro onde est en série mais ou le tourmentin est en option. Le problème est que le vendeur du salon nautique au brushing bien fait affirme à la petite dame que son bateau est fait pour passer le Cap horn. On est vraiment dans un délire de faux semblant ou finalement les marchands de rêves ont trouvés la faille. :reflechi:

Il ne faut pas s’étonner que ces vendeurs ne soient pas attiré par le vrai marin qui va leurs poser des vrais questions. D’ailleurs je me demande si ces gars là ont déjà mis les pieds sur un bateau hors d’une promenade promotionnelle par force 3 autour du port ! Pour eux le client potentiel c’est le cadre pressurisé de 45ans qui a pas beaucoup de loisir à qui on va pouvoir vendre un leasing et une gestion !

Alors la Bingo on touche sur trois tableaux c’est le jack pot . On fait croire à la victime qu’il va payer son bateau à moitié prix grâce à la gestion location. C’est là ou les ennuis commence, pas pour le vendeur mais le rôle de ce dernier est de vendre du rêve. Pourquoi il s’emmerderait avec un mec qui cherches a savoir si le tourmentin est compris dans le pack de sécurité alors qu’il a vendu la plage déserte et le lagon à sa cible. (surtout autour de nos cotes surpeuplées au mois d’août cela devient dur) De toute façon la dame à déjà repéré le micro-onde, la grande chambre et la salle de bain !:famille:

Pour avoir été un jour sur le stand de Beneteau avec mon cousin qui demandait à un responsable comment cela se faisait que son bateau avait des infiltrations de partout au bout de 3 ans, on lui a répondu que Beneteau était le leader mondial . On peu déjà se rendre compte de l’éclairage de ce qu’ils appelleront leurs cœurs de cible !:reflechi:
Bien sur il leur avait pas dit en achetant son Oceanis qu’il allait traverser l’atlantique

Une autre année sur le stand de Maxsea ou un des responsables m’a fait comprendre que finalement son matériel n’était pas fait pour moi (Trop cher car si on veux acheter toutes les cartes pour un tour d’atlantique il y en a pour 10 briques)
De plus c’est un des personnages les plus antipathiques que j’avais rencontrés. A l’époque il voulait vendre leurs système qu’au motor-yacht à présent ils font des promotions comme a carrefour !!

Bref depuis maintenant plusieurs années je ne veux plus y remettre les pieds car j’en ai marre d’être pris pour un gogo. :non:

Heureusement à présent avec l’explosion d’Internet on peu trouver ce que l’on cherche sans se farcir ces vendeurs qui nous vois surtout comme des "cons" "somateurs":tesur:

Je pense que tout ceci n’est qu’un fait de société. Personnellement je n’y trouve rien à redire et c’est seulement une observation de plusieurs années. Les seules choses que je regrettent c’est peut être le dumping crée à cause de cette déferlante et l’éveil de tout les rapaces (les pouvoirs publiques) qui sont autour afin d’exploiter cette nouvelle manne.

12 déc. 2006
0

bien sûr
que tu peux faire réviser le radeau dans un autre pays de l'Union Européenne. Soutenir le contraire, c'est heurter de fronts tous les traités euro depuis celui de Maastricht.
Maintenant, tu dois demander les documents en Français si possible car je voudrais voir la tête des gendarmes quand tu leur sortiras une belle attestation de révision en néerlandais ou en allemand. Peut-être qu'en anglais...

13 déc. 2006
0

J'ai un copain
qui etait venu specialement au Grand Pavois depuis la Bretagne nord pour passer commande d'un RM ; il est reparti plus que "dépité" :-(

15 déc. 2006
0

Tout à fait Robert,
tu l'as reconnu ;-)

12 déc. 2006
0

Vous êtes quand même sévères avec vos fournisseurs d'invitations

Je connais un très gros concessionnaire d'un très gros constructeur français, qui envoie systématiquement chaque année 2 invitations à un modeste possesseur d'un 21 pieds vieux de plus de 30 ans (le bateau). Ce n'est donc pas un client très potentiel, et dans le cas contraire, s'il passe au "mètre de plus", ce ne fera pas de lui un gros client intéressant.

Mais je reconnais que mon gros concessionnaire de gros constructeur français à moi, auquel j'ai acheté un 21 pieds neuf il y a 15 ans, me lache les invitations "avec un elastique", c'est à dire qu'il m'envoie d'abord un courrier pour me demander quel bateau m'intéresse. Je préfère donc ne pas répondre et utiliser les invitations de mon pote.

12 déc. 2006
0

Significatif !
En ces temps de retour des privilèges de l'Ancien-Régime (il faut être "bien né", il n'y a pu qu'Arlette Laguiller pour croire que nous sommes dans une société capitaliste) il y 2 critères à ne pas perdre de vue :

  1. les classes "moyennes" sont de plus en plus paupérisées et tirées vers le bas. Les jeunes fussent-ils hautement diplomés ne peuvent trouver que des "stages en entreprises" et autres jobs précaires. Il est même question de faire des jeunes ingénieurs des "apprentis", c'est tout dire. Ajouté à cela que la nature et les bateaux ne les intéressent pas (hormis le côté course-compétition puisque cette idéologie les conditionne depuis la maternelle)

  2. Puisque nous sommes dans un pays qui ne produit plus rien que des fonctionnaires et des immigrés, il n'est pas étonnant qu'on s'alligne sur les pays du tiers monde où ne compte que l'apparence. Donc les cravattés prétentieux ne peuvent s'adresser qu'aux cravattés prétentieux, le tout avec des propos convenus et téléchargés.

Je rajoute un 3e critère : c'est fini la plaisance "démocratique". La pénurie est voulue et gérée par et pour l'élitisme friqué. Sinon comment expliquer ce manque de places chronique dans les ports français alors que dans certains endroits comme le Languedoc-Rousillon on peut faire tous les bassins qu'on veut, il n'y a qu'à sucer le sable.

12 déc. 2006
0

captain
ce que tu peux être négatif!!!
achêtes-toi un 4X4 et va rouler ta caisse en centre ville, tu n'auras plus à te plaindre de la plaisance et de ses plaisantins :-p

12 déc. 2006
0

Parce qu'il n'y a pas d'eau, ce qui fait que les bateaux paraissent
plus haut et leurs équipages de marins d'occasion (loués pour le salon, comme les jolies demoiselles hotesses des stands).
1-Ne pas s'en faire en se remémorrant cet adage chinois plein de bon sens: Le nain sur la montagne n'est pas grand, il est haut !
2-Allez voir ailleurs (vers les petits stands des vrais marins artisans constructeurs)qui vous soignerons aux pt'tits oignons, s'adapterons à vos besoins réels et vous assisterons même après l'achat....voir plus si affinités.
3-Mettre des échasses pour pouvoir s'appuyer sur leurs chandeliers et faire des grimaces dans les hublots, en collant un papier contre la vitre invitant le chaland à réfléchir avant de signer...
4-Niquer les bers histoire de voir si ce sont de véritables dériveurs intégraux(ça se dit?)
5-Faire comme moi, passer de vent sans un regard pour leurs tupperwares, allez au stand de rame guyane écouter/participer aux vacations radio avec ses valeureux galériens (message perso:va'sy Jo, t'es l'meilleur...)boire un coup avec des gueux de mer en guenilles comme moi, saluer les gars d'la SNSM et prendre du bon temps avec les copains qu'on repaire au premier coup d'oeil (vif et malicieux) qui comme toi poseront toujours des cousins du lièvre (j'l'ai pas dit!)à jannot.:)

0

au salon de dusseldorf
on m'a laissé visiter l'aprea mare de 12m a 350 briques peut etre que les vendeurs italiens sont moins cons que les francais, ou alors ils s'immaginent que maintenant les maçons ont autant de fric que les dentistes ou les chirurgiens :-D :-D :-D

20 jan. 2007
0

francais dans le domaine commercial :
Je vais acheter du matos (support de radar ) chez les anglais : la directrice commerciale de la boite a pris la peine de répondre elle meme à une demande d'info ; elle m'a donné l'adresse de ses dépositaires en France; ils n'ont pas daigné répondre à mes mails ( ils "ne travailleraient qu'avec des professionnels") . sur sa proposition , j'ai mis la DirCom anglaise au courant ... elle va voir ce qu'elle peux faire , en attendant elle m'a fait un devis avec transport + une petite gratte "de promotion" :-)

14 déc. 2006
0

Non, tout simplement les Italiens sont des
diplomates-commerçants nés. C'est culturel ! Les Français dans le domaine commercial sont trop souvent des rabat-joie et des pète-sec. Ils veulent du fric, sans renvoyer l'ascenceur (je précise que je suis Française de souche).

20 jan. 2007
0

l'astuce à André
C'est une astuce que je pratique occasionellement (à mon corp défendant bien sur) lorsque je veux m'approvisionner en fournitures étrangères :
- 1er temps : je demande à l'étranger l'adresse de son distributeur en France
- 2ème temps : air bien trop connu ...
- 3ème temps : je retourne au fournisseur à l'étranger et lui signale l'impossibilité d'acquérir via son distributeur et le colis part de l'étranger.

Je n'oserai pas dire "et le tour est joué" car ce n'est pas un tour.

17 jan. 200716 juin 2020
0

A l'an que ven, Sûr !
Vu ta contribution on t'attend l'an prochain sur le stand de Marseille Provence Métropole pour faire des noeuds.
ATM reçoit les amis d'hisse et oh comme chaque année pour l'apéro. Cette année on a même terminé dans un resto libanais avec danseuse du ventre en prime. Quelques photos pour te sensibilser.
Pour faire plus ample connaissance,tu peux visiter le site d'Avenir Traditions marines "atm-fr.org".

12 déc. 2006
0

tout ce qui précede...
j'ai eu la même sensation il y a quelques années au salon.

l'année ou il y avait le bateau en alu d'olivier Pitras à l'entrée, et son livre.

je préfère aller au mille sabords.

jacques

12 déc. 2006
0

Mais
Meme aux 1000 sabords, sur les 2 pontons pros, les vendeurs etaient incompetents et ne s'interessaient qu'aux eventuelles capacites financieres de l'interlocuteur et en plus les bateaux etaient plutot pourris, sales! :-(

Par contre sur les pontons amateurs, l'accuel etait sympas, les proprietaires souvent passionnes parlaient bateaux et posaient moins de questions qu'ils donnaient de reponses :-)

12 déc. 2006
0

Contrairement à vous,

et il faut bien l’admettre, à mes habitudes...
Je ne critiquerai pas les « pro » sur ce sujet !

La cobrette et moi avons traîné deux journées au salon pendant la petite période de détente que nous avions programmée à Paris !

Et bien, je suis navré de vous dépiter, mais je n’ai vraiment pas ressenti la moindre réticence, de la part des commerciaux ou des techniciens présent sur les différents stands visités !

Au contraire, la plupart se sont coupés en quatre pour essayer d’apporter une réponse à nos interrogations, parfois délicates pour ne pas dire plus !
Tous n’y sont pas parvenus, loin de là...
Mais, nous nous y attendions. Il n’y a donc pas eu de déception non plus !

Et puis ma foi, ce petit déplacement nous a permis de découvrir un hotel charmant, ainsi que quelques bonnes tables dont une Corse... Qu'est-ce que le peuple souhaite de plus

Et rapplez-vous, qu'en janvier, il y a Londres et Düsseldorf !
Rien n’est donc perdu... Que du bonheur ! :alavotre:

pfffzzzz

13 déc. 2006
0

C'est l'air
parisien ou tu es un pal imitateur, tu me sembles bien calme pour notre cobra :heu:

13 déc. 2006
0

Mon cher Cobra
Un pale imitateur, particulierement futé aurait put user du même operateur que vous, la probabilité etait faible j'en conviens.

Mais je ne pouvais resister au simple plaisir de vous taquiner quelque peu, ce faisant je vous trouve etonament reserve en ce moment.

:alavotre:

DUVEL !!!

13 déc. 2006
0

Vouai,
ce doit être ça, puisqu’ils ne semblaient pas trop stressés.

Comme quoi si c'est le cas, on a tort de critiquer... même les altermachin….. peuvent parfois servir à quelque chose :jelaferme:

pfffzzzz

13 déc. 2006
0

Vous devriez

être suffisamment futé pour découvrir cela tout seul mon brave :litjournal:

pfffzzzz

13 déc. 200616 juin 2020
0

Je reconnais bien là,

le fin psychologue qui sommeille en vous mon cher ami...

Mais ne vous inquiétez pas outre mesure, cette période de fin d’année a tendance à me rendre nostalgique et par la résultante à altérer mon sens critique!
Ce qui me rend plus libéral

Ce n’est que fugace, vous le remarquerez sous peu ! :alavotre:

pfffzzzz

13 déc. 2006
0

autre ton
J'approuve l'intervention de Merlan. Effectivement le monde change, qu'on le veuille ou non, et la plaisance avec lui. En bien ou en mal, c'est une autre discussion. Je vous propose simplement cette histoire :
moi qui ne suis pas encore plaisancier je fréquente chaque annéee le salon de Paris , sans but bien précis que celui de rêver devant les bateaux.
Or cette année, mon projet s'est précisé et avec lui le programme de navigation. Ce sera donc certainement un transportable à 4 couchettes pour de la petite croisière cotière et camping nautique en famille. Un peu de rusticité et d'inconfort ne nous font pas peur !

Donc cette année, direction les "petits" stands. Et là, surprise, la révélation ! J'ai eu affaire à des gens simples, directs, passionnés pour la plupart, pas bêcheurs. Je ne sais pas si c'est ma tenue vestimentaire qui était en rapport avec la demande, toujours est-il que j'ai découvert un autre aspect du nautisme. Bien sûr ces gens sont là pour vendre, mais ils sont à l'écoute, et savent parler de la mer, du vent, de la nature et de la conduite d'un bateau.

Habitué que j'étais par les "grands" à me faire croire que je pourrais tout piloter par boutons interposés y compris me jouer de la météo, pendant que ma femme bronzerait sur la plage avant comme la fille du prospectus (il fait toujours beau dans cette plaisance !), et que le soir venu je n'aurais que l'embarras du choix de la salle de bain pour ma douche, j'en étais arrivé à me dire qu'à l'heure de la clim de série il me coûterait moins cher d'acheter Virtual Skipper ! Le prestige en moins bien sûr...
Mais voilà un discours bien différent et qui fait du bien à entendre. J'ajoute que la plupart des autres visiteurs de ces stands n'ont rien de ces m'as-tu-vu de salon dont le vocabulaire commence souvent à partir de 40 pieds.

Merci donc aux gens de : Skellig, l'Unité amateur, B2 marine, Atao et Hamac, J-M Schwarz (webmestre du site nauticaltrek.com), les restaurateurs d'un Corsaire, etc...

Pas merci au vendeur de chez Jeanneau qui a cherché à me dissuader de mon projet (je vous passe les arguments) et m'a orienté vers plus gros-plus macho/place-de-port-fournie/rentabilité-garantie/prestige-assuré !

13 déc. 2006
0

un copain...
un copain m'a dit qu'il a failli se prendre une méga-pelle et s'est tordu la cheville en marchant sur un cable électrique traversant une allée...

tout bien réfléchi, cela devait être cobra effectuant sa visite !

jacques, ouarf ! :-D :-D

13 déc. 2006
0

Et si l'on osait dire
qu'il y a vraiment deux mondes au salon de Paris...

  • Des constructeurs industriels, avec pour certains des vendeurs ne sachant eventuellement pas ce qu'est un bateau, et se prenant pour Jensaisqui du haut de leurs grand stand ..

  • Des exposants plus de taille ou renomé plus modeste qui sont de vrai professionels, ouverts, agreables, normaux en fait

Un peu reducteur et simpliste comme vision, mais certainement plus juste que de dire le salon c'est nul, les exposants sont tous des c...

13 déc. 2006
0

viex proverbe chinois...
...des marins du Huang He (5 464 km):
"l'homme malin reconnait tout de suite l'imbécile ou l'homme de peu dans celui qui lui fait face,.. sauf dans son propre miroir!!!"

C'est surement la conviction des vendeurs rencontrés... et pour ce qui me concerne.....

(j'aime bien le bateau parceque les rétroviseurs n'y sont pas obligatoires!!!)

Bon vent !!!

13 déc. 2006
0

petits bateaux
Moi aussi j' ai eu une bonne impression de ce salon . Mais faut dire que je n' ai regardé que les habitables /transportables . Et là , j' ai toujours reçu le meilleurs accueil . Je reconnais ne avoir ete chez janneau/beneteau ,ça ne nous disait vraiment rien !!!
De plus , je n' ai pas cherché à aller voir les unités que je ne pourrai jamais m' offrir . Donc , celà donne une aisance natuelle .
Je souligne que j' ai eu le grand honneur d' echanger quelques mots avec mr Wrighton (biloup) Et , ce fut très agreable .
conclusion , oui , il y a plusieurs mondes au salon ...

13 déc. 2006
0

il n'est pas non plus
nécessaire d'avoir un costume trois pièces pour paraître intelligent, aisé et pertinent.
Le nivellement par le bas évoqué s'applique ici à la tolérance du "posteur", qui assimile un peu vite "vêtements simples" et "guenilles" .
Son costume ne lui apporte donc pas ici l'intelligence prétendue ,CQFD . ;-)

13 déc. 2006
0

par contre...il n'est pas
par contre, bricoler son rafiot en costard-cravate, ça c'est tip-top !!

jacques se marre !

:-D

13 déc. 2006
0

J'y suis allé
Bonjour,

J'y suis allé au salon uniquement pour voir n'ayant rien à acheter.
Là où je voulais des renseignements de pure curiosité je me suis présenté en annonçant que je n'étais pas acheteur ayant déjà un tout petit bateau et pas envie d'en changer mais que j'aimerais bien quelques renseignements. Eh bien à chaque fois j'ai été reçu très courtoisement.

Cordialement

JJB

13 déc. 2006
0

De plus une reputation
se fait, malheureusement, au moins autant par des ondits que par des faits réels ...

et les ondits peuvent venir simplement d'un refoulé sur un stand ....

13 déc. 2006
0

...Souvenir...
Le « sublime » c’était d’avoir un vaurien…En 1965 faire Croix de Vie / Port Joinville en corsaire c’était « faire de la mer » avec le prestige, le cassoulet / vin rouge qui va avec…
Avoir un Golif, c’était un signe extérieur de richesse…

Par contre, tout le monde en jean…et le crad, avec l’eau de toilette qui va avec bien sûr, était presque un « chic »…

…..Quarante ans de navigation plus tard…….
J’arrive, avec mon petit 22 pieds aux Minimes à La Rochelle ...et je frise le label « sous-merde »…

Mais pas forcément au salon de Paris où, comme déjà écrit, les petits chantiers sont sympas…Quand aux grands, cela tient, amha, à la personnalité du « vendeur » …
Un c.. restera toujours un...
Bon...

14 déc. 2006
0

Pour ma part, j'ai trouvé l'accueil plutôt sympa...
Sauf qu'il fallait éviter de poser des questions basiques aux Hôtesses (au demeurant mignonnes et souriantes). C'est vrai que les vendeurs connaissent peu leurs produits et ça, c'est embêtant. J'ai tout de même rencontré "des vieux de la vieille", qui visiblement frayaient les salons de longue date et étaient une mine de renseignements et de courtoisie. Comme quoi, on trouve de tout ! Ceci dit, mon prochain salon nautique sera celui de Londres en janvier 2009, histoire de voir ce qui titille les Brits. Ce sera aussi l'occasion de voir de visu, les produits proposés sur les sites UK.

15 déc. 2006
0

le salon de southampton ?
Qui à des pointeurs sur le salon de Southampton ?
Ils ont un site internet ?

Yves.

18 déc. 2006
0

la premiere fois ...
cette annee que je visitais le salon. Globalement bien recu, par des gens plutot competents dans l'ensemble.

Seule vraie mauvaise impression : sur un stand qui presente pas mal de bateaux, 36 pieds et plus, et affiche un panneau Occasions de la marque. Interesse, je demande des infos sur 2 ou 3 bateaux recents listes. Le vendeur me prend par le bras, m'explique qu'il n'y a aucun interet a acheter un de ces bateaux, car un neuf ne me couterait pas plus, surtout si je commande de suite.

J'imagine la tete des clients de ce monsieur, qui lui ont fait confiance 2 fois : pour acheter d'abord, puis pour vendre ensuite. Et la sottise du quidam, qui oubliait qu'il avait aussi affaire a un futur proprietaire-vendeur de bateau d'occasion.

J'ai tourne les talons :-(

18 jan. 2007
0

bravo jeanneau !! ça continue !!!!
Stéphane, la tenue ne fait pas le moine.
Méme avec la cravatte, j'ai eu le meme probleme avec Jeanneau.
Apres avoir dégrossi, avec le concessionnaire jeanneau local, je décidai de conclure l'achat d'un " 42 pieds jeanneau " au salon de PARIS en 2005.
Ma femme et moi, apres avoir fait 600 Kms en voiture pour traiter l'affaire dans la journée, nous avons été finalement reçu debout pendant 45 minutes, après nous avoir repoussé l'heure de rendez- vous de 2 heures.
Merci jeanneau, cela nous a permis d'aller voir la concurrence étrangère avec qui finalement nous avons traité en fin de journée autour de coupes de champagne.
Il faut aussi ajouter que malgré avoir préciser à jeanneau, que nous ne quitterions pas le salon sans avoir acheter un bateau, ceux -ci n'ont jamais voulu négocier.

19 jan. 2007
0

Jeune pas forcement fauche...
L'an dernier j'ai ete au Salon de Paris, j'avais 33 ans et bien decider de changer de bateau. j'avais un etap 23 et je voulais plus grand plutot 32. je prend donc ma copinne et m'habille correctement et l'on passe d'abort chez etap j'ai plus l'impression de les deranger qu'autre chose ensuite viennent les grands chantiers francais, c'est pire! enfin je vais chez Bavaria et la un vendeur fort sympatique tout droit venu du sud de la france me prend en charge, me fait des plans financier, me consacre 45 minutes.
Au finale je n'achetrai pas au salon mais les chiffres me serviront de base de negociation entre trois vendeurs Bavaria en France en Belgique et en Hollande. La Belgique a fini avec la meilleur offre et le 19 janvier je signais pour un Bavaria 30 qui a ete livre en juin.
l'an dernier un magazine de voile francais publiait une etude sur qui sont les acheteurs de bateau et les moins de 35 an ne sont que 2 pour cent. il on donc 98 chances de ne pas se tromper en nous laissant tomber...

19 jan. 2007
0

Donc
Apres cela, il faut comprendre que le choix d'un bateau se fait selon, le sourire du vendeur puis du prix de l'engin ou dans inverse! :-(

Peut etre est ce du a l'age, mais je n'ai pas la meme approche. :-)

20 jan. 2007
0

Ben moi, j'ai jamais acheté un canot en costume
J'ai acheté le dernier neuf en short taché et en tongues... Mais je dois faire sérieux et friqué sans doute...

20 jan. 2007
0

ben moi...
ben moi...

on me regarde toujours de haut...

...parce que je suis petit

jacques:langue2:

22 jan. 2007
0

on ne dit pas petit
mais verticalement défavorisé.

nicolas 1m70

le salon , 1991 : j'accompagnais une copine, régatière d'un bon niveau , à la recherche de sa nouvelle monture .

énorme fou-rire chez janneau à cause du vendeur qui tenait absolument à lui détailler la cuisine d'un de leurs bateaux :"vous comprenez madame , ce n'est pas très confortable , mais c'est avant tout un bateau de régate que cherche votre mari"

je n'ose pas écrire la bordée de noms d'oiseaux qu'elle lui a envoyée...

elle a acheté un X

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (4)

un éléphant ça trombe

mars 2021