pourcentage maxi d'essence dans du gas oil et danger

pour le moteur , par temps tres froid ,les routiers le font mais de combien ? 5 , 10 plus pour cent

L'équipage
18 fév. 2010
18 fév. 2010

ils le faisaient
à 5% mais ils ne le font plus car les moteurs actuels ne le supportent pas et les gas-oils ont un additif antigel.

18 fév. 2010

comme pour
les voitures en Savoie il y a qq années jusqu'à 10%, mais avec les nouveaux moteurs faut pas jouer à ça les pompe et injecteurs n'aimeraient pas sur les moteur de bateau c'est encore pour nous voileux des anciennes générations 5% me semble raisonnable sous réserve de vider avant les beaux jours de printemps

18 fév. 2010

Aïe !
Voila encore des pratiques qui sont plus proches des légendes que des réalités !

Mélanger de l'essence à du gasoil, c'est du dépannage en urgence, mais certainement pas une bonne solution !

Autrement dit : c'est du bricolage !

Le problème du gasoil par basse température, c'est la paraffine qui tend à se figer, et il y a des solutions éprouvées pour y remédier :

La solution "industrielle" consiste à garder le circuit à une "bonne" température, mais cette technique simple d'un point de vue pro ne l'est pas pour un "amateur"...

La bonne solution utilisée pour des moteurs susceptibles de fonctionner par des températures plus basses que "normales" consiste à mélanger non pas de l'essence mais du kérosène au gasoil, chaque fabricant fournit d'ailleurs les abaques.

Par exemple chez Caterpillar, arrivé à -50°C, on arrive à un non-mélange : 100% kérosène pur ! L'abaque précise d'ailleurs qu'a ce point on perd 20% de la puissance nominale du moteur...

_/)

18 fév. 2010

OTAN
L'OTAN a résolu le problème : tout marchera au kérozène : véhicules, avions, chars... et même bientôt les hors-bord !: plus d'autre carburant distribué...

18 fév. 2010

méthode russe sibérienne hivernale des années passées
30 % d'essence dans le gazole et ça marchait très bien avec les mécaniques rustiques de l'époque ( panzers, char T34, camions et autres engins)

avec les "common rail" ou les "injections HP", c'est pas aussi certain ni recommandé

amicalement

18 fév. 2010

panzer ...
Ok pour le T 34 , mais pour les "panzers" , le moteur Maybach était à essence ...

:jelaferme:

18 fév. 2010

merci pour cette précision
je suis trop jeune pour avoir connu cette période et mes ancêtre étaient plus du coté de la bouche du canon qu'à l'intérieur de ces engins

amicalement

18 fév. 2010

C'est tout de même plus simple...
de mettre du gazole supportant le froid, ce qui est le cas des GO distribués actuellement.
On pouvait rencontrer le phénomène de gélification de la paraffine il y a encore quelque 30 ans, mais ce n'est plus le cas maintenant.

18 fév. 2010

Certes...
Ceci est valable pour un véhicule terrestre qui fait son plein plusieurs fois par mois, mais pour un bateau qui voyage il peut y avoir un problème : celui de se retrouver en hiver en Europe avec le plein fait par exemple au Vénézuela... ;-)

J'ai ainsi mit deux ans à consommer mon gasoil acheté à Casablanca : ayant un grand respect pour mon très vieux moteur de l'époque, je m'en servait le moins possible ! ;-p

_/)

18 fév. 2010

le moins risqué
c'est d'ajouter du pétrole (pétrole pour lampe)
j'en ai vu le faire jusqu'à 20% dans les réservoirs de camions (générations 80-90)

18 fév. 2010

Le pétrole lampant
n'est ce pas l'autre nom du kérosène ?

18 fév. 2010

Souvenir...
Apprenti, j'ai passé un hiver en altitude à l'entretien des engins de déneigement, et par -25°C une de mes tâches quotidiennes consistait à faire un feu de bois sous le réservoir et de réchauffer au chalumeau à gaz toutes les tuyauteries BP et HP ainsi que les filtres et la pompe...

Ceci fait, un peu d'éther dans le filtre à air, et vroum ! ;-)

_/)

18 fév. 2010

On peux
Aussi adapter un réchauffeur sur le pré filtre.

Ce système est utilisé notamment pour fluidifier l'huile végétale quand on s'en sert comme carburant.

18 fév. 2010

c'est aussi
pour cela que le retour du go est (en principe et recommandé) dans le réservoir. deux raisons à cela la seconde est de maintenir le plus ^possible le go à 20/25° pour un meilleur rendement

18 fév. 2010

c'est pour un brise glace ?
Depuis quelques années, le gazole (celui qu'on vend en zone UE) contient moins de paraffine .
Depuis plus de vingt ans les autos à mazout démarrent par -10°C si la batterie veut bien .
Sinon il y a des kits réchauffeurs pas très cher et efficace .
Il y a aussi la solution de réchauffer le compartiment moteur ou l'huile .
Cela facilite grandement le démarrage .

Phare de la pointe de Vénus Tahiti

Phare du monde

  • 4.5 (46)

Phare de la pointe de Vénus Tahiti

2022