pour reparler de l utilité de la vhf en mer

petite histoire vraie qui s est deroulée vendredi 4 mai

peu de temps avant d arriver au chenal de Lorient , nous entendons un MAYDAY relais du cross Etel sur la vhf qui est en veille sur le 16

ils annoncent un homme a la mer a proximité d une plage , le temps de regarder sur la carte , je me rends compte que nous ne sommes qu a 1.5mn des lieus du drame .
nous nous deroutons en prevenant le cross de notre route et en expliquant que nous callons 1.70 m de tirant d eau .

en faisant route moteur a fond , nous croisons deux zodiacs qui etaient en peche et qui n etant pas equipés de vhf , n ont pas bougés.

nous sommes arrivés sur zone en meme temps que l helico (tres impressionnant ) et nous avons assisté a l operation .

l helico a tres vite reperé l homme a la mer , et a envoyé le plongeur .
comme il n ont pas pu l helitreuiller , le plongeur et un mns ont ramené le noyé a la plage .

nous les avons vu tenter un massage cardiaque mais la victime est decedée

on ne m empechera pas de penser que si les pecheurs en zodiac avait eu une vhf callée sur le 16 , il aurait été possible de gagner un temps precieux pour la vie de la victime .
la vhf en mer pour moi doit etre pensée comme un élément de securité , pour soi , et aussi pour les autres

vos commentaires m interessent

L'équipage
08 mai 2012
08 mai 201208 mai 2012
0

of course !
il m'est arrivé déja 2 fois, récupérer un homme à la mer, et un remorquage. donc, je suis convaincu d'avance.
jj

08 mai 2012
0

Evidemment. Depuis que je suis maitre à bord de mon bateau, la VHF est sur le 16 en permanence. J'ai ainsi pû proposer mon aide pour plusieurs pan pan et un mayday.

Dernier appel en date. De retour dans l'estuaire de la Vilaine, je vois les pompiers sur la route puis ils s'arrêtent sur le port. Grosse agitation que je prends pour un secours à personne sur le quai. 10 mn plus tard, dragon 56 est sur zone ; IMPRESSIONNANT ; je propose mes services pour une assistance sur l'eau mais ils ont retrouvé les absents quelques minutes plus tard.

Mais j'ai aussi eu besoin du CROSS et par la VHF c'est super rapide.

Par contre, je déplore ceux qui appellent plusieurs fois par jour ou à chaque sortie le CROSS ou un sémaphore pour un essai vhf. Plus ceux qui demandent un bulletin météo, sans compter ceux qui ne savent pas passer un message......sûrement pas titulaire du CRR. Ça encombre les ondes et en plus on ne sait parfois pas qui cause et veut causer avec qui.

Mais bon, je la laisse allumée quand même.

J'ai aussi récupéré un MOB puis ai utilisé ma VHF pour joindre le CROSS. Efficacité sans faille.

0

bonjour

pour les jours au moteur, un haut parleur dans le cockpit est utile, plus un interrupteur pour le couper quand on écoute un bulletin le soir dans un port.

Hubert, de Cherbourg

08 mai 2012
0

Fiable, pas cher, et en assez grand nombre, même si parfois...

08 mai 2012
0

J'en ai une et j'en ai marre d'entre Roberte appeler Maurice 15 fois pour lui dire de passer sur un autre canal (quand elle ne lui demande pas en direct s'il a emmené les bières), d'entendre toutes les dix minutes un c.... vouloir faire un essai radio, sans compter tous les bip/bip de l'asn pour cause de panne d'essence.
sinon c'est un super produit s'il n'est parasité.....

08 mai 2012
0

Et oui, mais bon, le jours ou tu en auras besoin, tu seras bien content..

08 mai 2012
0

bien d'accord avec toi, je vais meme acheter une portable car j'imagine que sans mat, plus d'antenne, plus de vhf

08 mai 2012
0

et une portable c'est bien pratique pour dialoguer avec les ports quand tu es en manoeuvre d'approche et que......tu es seul.

08 mai 2012
0

j'aime bien la solution de la VHF portable dans le cockpit en supplément de la fixe à l'intérieur pour recevoir c'est un plus par contre pour émettre ça ne vaut plus grand chose dès qu'on quitte les 6nm .
Cette solution permet de diminuer le volume aisément sans avoir à faire des aller-retours et au moins elle reste à porté de main .

08 mai 2012
0

avec l'asn tu peux laisser la vhf en veille en sourdine quand il y a un mayday ou pan pan la sirène t'alerte et tu files écouter

08 mai 2012
0

bien vu pascal11 j'avais zapper ce bip strident .Tu files et tu tombes et tu cris pan pan pan ?
blague à part
Pendant qu'on en parle comment tu fais pour arrêter ce bip ?
A ma dernière sortie j'ai ré-appuyé sur le 16 pour ne plus entendre se bruit , d'habitude j’appuyais sur la pédale du micro .

Il y a-t-il une méthode préconisée ?

08 mai 2012
0

Appuyer sur le 16 pour acquitter le message.

08 mai 201208 mai 2012
0

Tu appuies su le bouton rotatif de recherche de canaux (ro 4700) après avoir pris connaissance du message!

08 mai 2012
0

triste histoire ce sauvetage relaté par RV !

depuis 40 ans et plus (pas en continu) de nav, j'ai depuis très longtemps une vhf, récemment une ASN-AIS,
j'ai assisté et participé plusieurs fois à des sauvetages en direct, relayé un mayday, effectué des remorquages, etc ...
ça me gonfle aussi en été ces appels à la con, mais ma vhf est à 99% du temps en veille, et je suis à l'écoute,
et ça me parait EVIDENT !

08 mai 2012
0

Je ne voudrais pas etre le vieux con de la soirée. Je navigue depuis pres de 40 ans en croisiete (1974), l'Irlande avec mes fils, l'Espagne en 2010, JAMAIS un PB. Puis en 2011, à la sortie de l'Herbaudiere,le matin à 7h30, l'orage grondait dans le sud vers YEU, en passant au sud du Pilier, j'ai croché un bout avec ma quille ( profondeur 15m au sondeur ) puis j'ai vu sortir de l'eau un flotteur de casier. Je navigais à pres de 6N voile en ciseau, le bateau c'est arreté net. La mer commencait à creuser, l'orage arrivait avec le vent, le cockpit commencait a se remplir les petites déferlantes remplissaient le cockpit. ATTENTION rien de dramatique.

J'ai essayé de sortir le bout qui s'est ensuite pris dans le safran. Et la je me suis rendu à l'evidence, j'était coincé, je navigue en solo, j'ai appele le 16 pour la premiere fois de ma vie. Les pompiers sont arrivés en 15mn, ils s'entrainaient sur le plateau de la Banche, j'ai refusé l'assistance de la SNSM qui ne pouvait que me tracté, mais étant "scotché au fond" je ne voulais pas créer d'autre dommage. Sans cette VHF je pense que j'aurais été un peu plus mal, sans connaitre evidemment les conséquences. L'assistance ( pour ne pas dire plus) à durée 1h30 entre l'appelle et le relevage du mouillage (mouillage obligatoire demandé par le CROSS). Si cela peut aidé qq personnes.

08 mai 2012
0

Je voudrais rendre hommage à toutes ces équipes du CROSS, SNSM, POMPIER Maritime, AFFAIRE MARITIME, DOUANE,et les SEMAPHORES pour leur soutien et cas de problème, et qui sans eux notre sécurité serait aléatoire, et leur transmettre une nouvelle fois tous mes remerciements.

09 mai 2012
0

sur le 16, tu appelles un sémaphore pour essai VHF .

09 mai 2012
0

quel est la meilleur procédure pour tester la VHF ? j'ai testé entre la fixe et la portable ça marche mais j'aimerais en savoir plus (changé l'antenne de mat pour une antenne balcon)

j'ai essayé sur le 16, pas eu de réponse et j'ai pas insisté

09 mai 2012
0

j'aurais du préciser, en évitant le 16
avec un copain peut etre ?

09 mai 2012
0

Bonjour Pytheas II,
"(mouillage obligatoire demandé par le CROSS)": connais-tu les raisons pour lesquelles le Cross vous a demandé de mouiller ? Y avait-il beaucoup de courant ? Manoeuvre pour faire pivoter le canot face au vent et à la houle ?
Sur un 38', il y a une vingtaine d'années, j'ai croché un cablot nylon horizontal de filet qui se trouvait juste sous la surface (totalement invisible). C'était presque au pied du Fastnet et nous étions au portant dans une bonne brise de 20 kns. Bateau arrêté en souplesse, génois enroulé, puis dure bataille pour affaler une GV récalcitrante et bien gonflée (impossible de nous mettre bout au vent). La houle attaquait le tableau arrière et déferlait dans le cockpit (panneaux de descente fermés). Après être passé sous la quille, le cablot s'était ensuite pris dans le safran. Avec une gaffe nous l'avons tiré vers le haut et un jeune équipier avec harnais s'est dévoué pour le couper (merci au couteau suisse!).
Il y avait à l'époque souvent ce genre de pièges en Irlande.

09 mai 2012
0

Bonjour Steredenn, je pense pour plusieurs raison, la premiere poue ne pas dériver, en effet il y a un peu de courant dans les parages du Pilier 1,5 à 2 noeuds, deuxiemement pour la sécurité des Pompiers.

J'ai eu le meme probleme qu'abord de votre 38, mais je navigue seul, en plus mon bateau qui est tres ancien n'a pas de plateforme sur le tableau arriere. Je n'ai pas osé me lancer dans une plongée avec une remonté difficile, il y avait un bon 1,50 de creux. Le bout' c'est pris dans le safran. Et j'ai eu comme vous beaucoup de difficulté à affaler la GV. Le bateau avancait tout doucement, et à un moment il a viré sur l'ancre, donc bout' au vent, et la j'ai pu avaler la GV.

Bravo à vous pour votre opération, bien pensée et bien réalisée, moi je n'était qu'a qq milles de la cote, le Fastnet, c'est une autre paire de manche, encore bravo.

Patrice

09 mai 2012
0

Une belle unanimité qui me conforte dans mes prises de position en faveur de l'utilité de la VHF, même à proximité des abris.
La mienne est en permanence allumée et sur le 16 (je n'ai pas l'ASN).
A défaut d'obligation réglementaire, je considère que c'est au moins une obligation morale.
Quant aux bulletins météo, ils sont diffusés toutes les demi heures sur 79 ou 80 dans ma zone de navigation.
Lorsque l'on a l'ASN, la sirène réveillerait un mort en cas d'alerte, mais c'est sur le 70. Il me semble qu'il faut également veiller le 16 car si un appel provient de quelque bateau n'ayant pas l'ASN, c'est par le 16 que cela passera.

09 mai 2012
0

Euh non : il n'y a que le 16 à veiller. Sur les postes qui ont l'asn, la veille 70 est automatique et te prévient d'écouter le 16 car un mayday va être diffusé incessemment.

09 mai 2012
0

Toujours allumée des les amarres larguées.
Le 16 efficacité maximum quand tous les bateaux assurent la veille et se conforment au règles de communication.
Avoir une petite portable a bord est le strict minimum. Nombre de petits bateaux a moteur ou a voile n'en ont pas et pensent que le portable suffit a moins de 6 miles des cotes. C'est faux la couverture des réseaux de certains opérateurs n'est pas parfaite partout.
Le test avec les sémaphores a longue distance est une mesure de sécurité pas inutile du tout.
Au lieu de le test sur le 16 le faire sur le 9 avec une capitainerie d'un port voisin, cela évite d'encombrer le 16.
Quand aux communications privées navire / navire l'ASN quand les deux navires en sont équipés c'est fait pour ça, cela dégage le 16 et ca évitera les messages répétés toutes les minutes en été du genre: " Allo Simone, ici Fredo t'es ou " et l'autre qui répond après cinq minutes d'insistance de la part de Fredo "j'sais pas, on buvait l'apéro c'est la pétole".
@+ et bonnes navigations.

Et si on mettait nos MMSI dans nos profils ?

09 mai 2012
0

En connaissant le nom du bateau, ça se trouve là : www.itu.int[...]arch.sh

Faut chercher un peu pour les bateaux à nom disons... courant. :heu:

09 mai 2012
0

Attention à l'emplacement de la VHF portable dans le cockpit : je l'avais une fois suspendu à un winch juste au dessus du compas tribord, et heureusement que je me suis rendu compte de l'importante déviation générée en comparant avec le compas babord.
Après je l'ai mise au fond du cockpit, mais là il y avait le pilote auto et c'est depuis qu'il s'est mis à déconner.
Il ne reste plus guère d'emplacement!

09 mai 2012
0

une pochette sur le balcon fera très bien l'affaire.
JJ

09 mai 2012
0

Ah ben oui, tout simplement. Je n'y avais pas pensé.

09 mai 2012
0

Attention au VHF portable, faire un test avec un sémaphore, la mienne, a 3 milles (entre Aix et Chassiron) était quasi inaudible et faible??? Et de toute façon faire un test, j'ai navigué avec une fixe, entre Berre et La Rochelle, et ben. elle marchait pas (essai au milieu du golfe). Je l'avais jamais essayé avant!!!!!!!!

09 mai 2012
0

J'ai un report de la VHF fixe ASN (Raymarine) dans le cockpit, ainsi qu'un portatif (au cas où...). Cela m'a été utile au moins une fois: mayday passé sur le 16 (et pas sur le 70, coomme quoi l'ASN n'est pas universel!). Comme le lieu était à moins de 1 mille, et que le bateau comportait une forte proportion de médecins urgentistes, j'ai joint le CROSS et le SCMM qui nous a dépêché un zod pour emmener l'un d'entre-nous sur place.
REMARQUE: en cas de démâtage, une antenne de secours est plus importante qu'un portatif (problème de puissance).

09 mai 2012
0

Bien d'accord -bien sûr- avec hotelgolf sur la nécessité de veiller le 16. Sur Steredenn j'ai un HP étanche dans le cockpit qui permet d'entendre les appels et les alertes ASN. Dès que l'on navigue dans la brise (bruit du vent, des voiles, du gréement...), je ne sais pas comment il peut être possible d'entendre un appel sur le HP situé dans le carré si l'on n'a pas un HP répétiteur dans le cockpit !

09 mai 2012
0

Certaines VHF, dont la mienne une NAVMAN 7100, ont une alarme tres violente qui ce déclenche lorsqu'un message de securité est envoyé sur le 16 : SECU, PAN PAN, MADAY, BMS. Je n'ai pas de HP de cockpit, mais je crois que je vais m'en faire installé un.

09 mai 2012
0

VHF en veille sur 16 dès les amarres larguées sans aucune exception, obligation morale comme dit plus haut qui devrait même être réglementaire.
VHF également en veille systématiquement au mouillage que ce soit à l'ancre ou sur bouée, y compris la nuit (Mais je navigue en Manche et toujours hors-saison, trafic radio faible).
Vérification entre la VHF fixe et portable régulièrement, en 1W, au port, en m'éloignant de quelques centaines de mètres.
Enfin vérification annuelle des caractéristiques de l'antenne, TOS, impédance et fréquence d'accord.
Une astuce pour essayer l'ASN:
Si vous avez un AIS, relever le MMSI d'un cargo ou d'un ferry et faites un "position request" en entrant le MMSI du navire. Si tout fonctionne vous aurez dans la seconde la position du navire en question ce qui vous aura permis de vérifier en quelques secondes sans déranger personne l'ASN aussi bien en émission qu'en réception.

09 mai 2012
0

Merci pour cette astuce concernant l'ASN. Je testerai. A ce propos je pense qu'il n'est pas nécessaire que la VHF soit AIS mais de récupérer le MMSI d'un cargo par l'AIS de MarineTraffic (sur PC - iPhone - Androïd).

09 mai 2012
0

C'est vrai que c'est chiant d'entendre certaines conversations qui n'ont pas lieu d'être sur le 16 (et dans lesquelles, souvent, le CROSS met bon ordre); c'est vrai que les conversations incessantes des italiens et des espagnols, leur musique presque permanente sur le 16, en particulier au large de la Sardaigne, ça gonfle! mais je m'astreins cependant à veiller le 16. Une vie, ça n'a pas de prix...

09 mai 2012
0

vous souvenez vous du temps ou les communications téléphoniques passaient par la VHF?C'étais pas triste!!
Bien sur la VHF en permanence!et en plus avec ASN/MMSI + de sécu et dispense du couteux coffret complet des fuséés et autres engins pyros...

09 mai 2012
0

IL faut avoir une approche globale de notre sécurité.
Certes la division 240 dispense du coffret de fusées si on dispose d'une VHF/ASN, mais je pense que c'est une ânerie.
En cas de gros problème, un appel Pan Pan ou Mayday à la VHF s'impose, mais une ou des fusées alerteront des bateaux plus ou moins proches sans VHF ou VHF éteinte. De plus, en cas d'intervention d'un hélico ou d'un canot de la SNSM, une fusée ou un feu à main faciliteront l'approche des secours en cas de visibilité douteuse.
Quand on a un bateau, on peut tout de même dépenser moins de 50€ par an pour disposer d'un coffret de fusées.
Sans vouloir me donner une valeur excessive, j'estime que ma vie vaut au moins cela!!!

10 mai 2012
0

Petite précision, la division 240 permet d'être dispensé des feux parachutes et flottants si on a une VHF ASN, mais les feux à main restent obligatoire dans tous les cas ! :non: :policier:

09 mai 2012
0

Tu as raison, et voilà un exemple.
Un ami, a dématé au large de terre neuve, coque percée par le mat, il doit abandonner le bateau qui tien encore sur l'eau.
EPIRB déclenchée, il a en vue un cargot dans les heures qui suivent il vient effectivement sur lui. Un appel a partir de sa VHF portable permet de prendre contact, mais à la passerelle ils ne le voient pas la mer est grosse. Un feu a main lui a permis d'être localisé avec précision.
Il s'appelle Alan et se porte bien.
JJ

09 mai 2012
0

Je suis rassurée de savoir que la plupart d'entre vous assurent la veille !

Un équipier dérangé par le bruit du haut-parleur du cockpit a pourtant jugé bon d'arrêter la Vhf lors d'une traversée à mon bord sans me demander mon avis ...c'est l'une des raisons qui ont justifié mon refus de naviguer sur son bateau (plus beau que le mien pourtant).

09 mai 2012
0

Il me semble que la sécurité de chacun est l'affaire de tous.

J'ai vu assez de "bateau" refuser l'assistance en mer dont une fois proche de Pornic, un papy de 77 ans est tombé par dedessus bord à 3 ou 4 milles de la cote. Nous étions deux bateaux tres proche, j'ai hellé ce deuxieme bateau il m'a regardé et m'a dit froidement, vous y arriverez tout seul. Je n'en croyais pas mes oreilles, comme un con je n'ai pas pris le nom du bateau. J'ai "assisté" le papy pour qu'il puisse remonter à son bord, cela c'est terminé le soir dans le carré à parler de 40ans de navigation devant une bonne bouteille de vin, tout simplement.

10 mai 2012
0

Anecdote... anecdote...
Cette été, au large de Cavalaire (83), à env 5/6 miles des cotes ; nous nous tirions la bourre avec un cata, lorsque celui-ci a dematé en direct live...
Ca fait bizarre...
En plus de nous, il y avait 3 autres bateaux sur sites (1 voileux et 2 moteurs)
Ils ont tous continué leur chemin sans se dérouter...
sans doute la houle montant, z'étaient pressés de rentrer se mettre à l'abri ?!
Après avoir rangé les voiles, et s'être approché du cata au moteur (voir les dégâts ; on avait peur de trouver des morts là-dessous !) nous avons prit contact avec les 2 occupants (sains et saufs, ouf !) un peu hébétés (z'avaient trop tiré sur la monture, grément neuf (trop) sur bateau vieux (trop)
Heureusement qu'on avait la radio à bord pour déclencher les secours... parce que eux n'avaient rien : ni radio, ni pince pour couper les cables de mat (avec la houle, il battait la coque et ça aurait fini par envoyer le boat par le fond)
Pour la petite histoire... lorsque la SNSM, sur place rapidement, à proposée de les suivre en convoyage jusqu'à la Cote au moteur... le propriétaire du boat a dit qu'il ignorait si son moteur démarrerait ou pas (pas fait tourner depuis 3 ans !!)
Ces gens, d'un âge raisonnable, venaient pourtant de l'Aude (port gruissan je crois ?)... et projetaient de longer toute l'Italie... (sans radio, sans avoir essayé le moteur... et sans coupe cable)
Bon ; z'avaient pas tout ça, mais z'avaient un grément neuf !
Ah oui, z'avaient pas de pare battage non plus ; du coup en accouplant les 2 boats (dans des creux d'env 1,5m / 2m), et malgré le fait que j'ai disposé tous mes pares bat de son côté (8), z'ont abimé mon boat... :pouce:
Tout ça pour dire que tout est affaire de choix ; pour certains dont je fais parti la radio (allumée) à bord est indispensable, pour d'autres non
Et ce n'est pas une question d'expérience, car dans mon histoire l'équipage secourue avait sûrement bien plus de milles au compteur que nous !!
frederic

10 mai 2012
0

Bonjour,
Tous ces témoignages et récits en rapport avec la VHF m'interpellent. Du temps (30 ans en arrière) où je navigais avec mes parents,il n'y avait pas de VHF à bord. Parfois on aurait pu en avoir besoin mais on s'est de toute façon toujours démerdés. Propriétaire d'un Bavaria 32 depuis octobre 2011, celui-ci est équipé d'une VHF ASN. Je l'ai bien évidemment testée pour vérier qu'elle marche bien (sur le canal 9 avec la capitainerie) mais j'avoue ne pas systématiquement la brancher en sortie. Faut dire qu'on ne fait pour l'instant que des ronds dans l'eau dans la baie d'aigues morte. Quoi qu'il en soit, et vu mon équipage (épouse novice en voile, et 2 enfants de 5ans et 15 mois dont elle s'occupe à bord) je ne me sentirais pas en mesure de venir en aide à un bateau en difficultés. Cependant désormais elle sera en veille systématique, ne serait ce que pour relayer un appel ou vérifier que qq va pouvoir porter secours.

10 mai 2012
0

Vécu le 19 avril en revenant de Porquerolles vers Bandol: déroutage par VHF canal 6 au niveau du cap Cépet suite à des essais de torpilles par la Marine nationale au niveau de Saint-Elme. Guidage de mon voilier par VHF pendant trente minutes afin d'éviter la zone. Dans le cockpit avec avec mon épouse, on assiste au spectacle assez impressionnant des gerbes surgissant de l'eau suite aux tirs, ceci à quelques centaines de mètres devant le bateau. Une fois l'exercice terminé, l'officier nous remercie de notre collaboration et nous autorise à reprendre notre cap. Une VHF une fois de plus très utile.

10 mai 2012
0

A noter que propriétaire d'une VHF, la veille est OBLIGATOIRE. Un gus est rentré en voilier, dans le bassina flot du port de commerce de LR (il y a des années), il avait une VHF, pas allumé, bilan 10 000 frs d'amende.

10 mai 2012
0

Bah non. Je suis entrain de préparer mon CRR et pour les navires non-astreints, la veille est "fortement recommandée" ... ou alors mes cours ne sont pas à jour ;-(
Bref, pour ma part, c'est veille systématique à chaque sortie.

10 mai 2012
0

Cette information concernant la veille "obligatoire" ressemble fort à un superbe bruit de ponton...! Et l'amplification par une amende de 10 KF n'arrange rien.
Comme pour les hoax, je préfère toujours valider une information avant de la rediffuser.

10 mai 2012
0

Me suis fait remonter les bretelles par le sémaphore à 10 nm)car je suis passé dans le champs interdit marqué par des bouées.
Juste pour une cinquantaine de mètres.

Entre manoeuvrer et finir ma part de tarte j'ai évidement choisi le plus difficile.
A la sortie j'ai eu droit à un merci qui m'a beaucoup surpris.

Une quinzaine de jour plus tard j'ai pu mettre un visage sur le remerciement en visitant le sémaphore à l'occasion de la journée du patrimoine.
D'ailleurs depuis du coup j'évite les galipettes à bord en vue d'un sémaphore étant donné que j'ai pu savoir ce que l'on peut observer grâce à leurs moyens optiques... :non:

10 mai 2012
0

Hola !!

Il y a "quelques temps", avec un copain on remontait un Oceanis 390 de d'Ampurria Brava à Port Vendres. Le bateau était vendu et un camion nous attendait à PV.
La météo n'était pas terrible, beaucoup de vent de N. Aprés deux jours d'attente nous avons décidé de partir d'Ampurria avant l'aube, car le plus fort du coup de vent était prévu pour la mi-journée et l'apm.
Au moteur et un peu de toile, plus nous approchions du Creus, plus ça forcissait, mer forte et croisée, et un courant qui poussait vers la côte. Le loch indiquait 2/2,5 maxi !!!
Avant de doubler le Creus, alarme niveau de gazole ... on n'avait pas prévu de faire tant d'heures moteur (erreur !!!)
Il nous restait quelques litres de coco, on a mis au ralenti pour économiser et on essayait d'avancer face au vent et à la mer, les conditions interdisant le virement de bord. Une tentative de dépannage avec un jerrycan s'est soldée par quelques litres dans le réservoir mais la plus grande partie sur le pont !!

C'est à ce moment là, voyant que le courant nous poussait de plus en plus vers les cailloux, que nous avons contacté le sémaphore de Béar sur le 16.
Non pas pour solliciter de l'aide, mais simplement leur dire que nous étions "là" et un peu dans la m...
C'était un matin de Février ou Mars, et il n'y avait strictement personne sur l'eau.

Dés ce contact, les gars de Béar ont été présents tout le temps, nous contactant souvent, pour s'enquérir de notre situation, nous dire que de l'autre côté du cap tout irait mieux, qu'ils nous avaient en visu et nous disant de ne pas hésiter si nous avions besoin d'une aide par le canote de PV... en clair ils étaient avec nous à bord.
Finalement (ce fut long) aprés avoir pratiquemment ramassé les moules du cap sans avoir à tendre la main, nous sommes passés, et nous sommes arrivés à PV. Dans le quart d'heure suivant, un véhicule s'est garé au c.. du bateau. C'était la relève du sémaphore qui venait s'assurer que tout allait bien.

Outre la disponibilité, la présence et le calme de ces MESSIEURS, je suis presque sûr que sans la VHF et le contact établi nous ne serions peut être pas arrivés à bon port.

Depuis, dés que je suis à bord j'allume ma VHF et tant que je suis en mer ou simplement à bord je reste en veille !
Un jour peut être, je ne le souhaite pas, quelqu'un d'autre aura besoin de cette seule présence radio.

Bon vent à tous !!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

Après la pluie...

  • 4.5 (140)

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

mars 2021