Pour les passionnés de vieux plans…

Au même titre que le «Spray» de Josuah Slocum, le «Sea Bird» constitue l’un des plans les plus célèbres de l’histoire de la plaisance.

Ce modeste yawl aurique d’une longueur hors tout de 7,80 mètres a été imaginé en 1901 par Thomas Fleming Day, co-fondateur et directeur de la revue américaine «The Rudder» www.mysticseaport.org[...]ype.cfm .
Cette revue était l’équivalent à cette époque de notre «Le Yacht», dont les numéros sont encore recherchés aujourd’hui par les connaisseurs.
Le plan fut réalisé par un nommé C.D.MOWER et le bateau construit en 1901 par L.D.Huntington à New Rochelle (N.Y.).
Les lignes sont largement inspirées, comme celles du «Spray», des fameux skipjacks, voiliers à bouchains vifs et à dérives, dragueurs d’huîtres dans la baie de la Chesapeake.
Thomas Fleming Day était un fervent partisan des carènes rectilignes. Pour en démontrer les capacités, il entreprit avec deux amis la traversée de l’atlantique sur son petit «Sea Bird». Elle se passa remarquablement bien entre le 10 juin et le 17 juillet 1911. Il réalisait ainsi , pour l’époque et avec un petit bateau, une jolie performance avec 32 jours de mer. «Sea Bird»se révéla parfaitement à l’aise dans la grosse mer où la souplesse de ses mouvements et le confort induit furent appréciés.
La renommée du bateau se répandit alors dans le petit monde de la plaisance. Dans cette époque, qui s’étend jusqu’à la seconde guerre mondiale, les adeptes du système D étaient nombreux (voir dans le domaine de l’aviation l’histoire du «Pou du Ciel») et l’on ne craignait pas d’entreprendre et d’essayer («Tamata»…).
Ce fût ainsi le cas d’Harry Pidgeon, dont la vie mériterait bien des développements www.geocities.com[...]on.html . Harry Pidgeon construisit seul en 1917 en plein air sur une grève du port de Los Angeles une version allongée du Sea Bird www.geocities.com[...]er.html . Son «Islander» était du type «Seagoer» que C.D.MOWER obtint en multipliant par 1,33 les cotes du Sea Bird. Harry fut le deuxième homme de l’histoire après Josuah Slocum à réussir un tour du monde en solitaire à la voile. Cela se passait entre Novembre 1921 et Octobre 1925. Le voyage se passa si bien qu’il remit ça entre 1932 et 1937. Puis, s’étant marié, il entreprit un troisième tour en couple en 1947. «Islander» a alors 30 ans et Harry plus de 77 ans. Hélas un cyclone provoque son naufrage aux Nouvelles Hébrides le 10 juillet 1948.
De retour à Los Angeles, Harry Pidgeon, octogénaire, se construisit un Sea Bird pour ses vieux jours et il comptait bien faire encore un tour avec…

Le Sea Bird avait été conçu pour être construit simplement et il séduisit de nombreux constructeurs amateurs. En France, un chantier tenta de diffuser les modèles «Sea Bird» et «Seagoer» avant la seconde guerre mondiale : Chassaigne à La Rochelle.
C.D.MOWER avait par ailleurs poursuivi l’exercice d’agrandissement de son plan avec «Naiad», un Sea Bird de 38 pieds.
Dans le tome I de son livre «Les bateaux de l’aventure » Maurice AMIET décrit ces plans et voyages et exprime le plus grand bien à propos de ces voiliers.

Au fil des années, le «Sea Bird» m’a périodiquement intéressé jusqu’à une période récente où, grâce à Internet, je découvris son plan en vente sur le site de «Wooden Boats», célèbre revue américaine qui relança l’intérêt pour les bateaux classiques aux Etats-Unis alors que nous détruisions encore à la légère les nôtres. www.woodenboat-digital.com[...]200506/

Je manquais donc l’acquérir lorsque je découvris, toujours sur Internet, la vraie perle que je veux ici signaler aux passionnés : Une petite brochure de 50 pages comportant les plans et instructions pour construire les trois modèles «Sea Bird», «Seagoer» et «Naiad».
Elle est intitulée «How to build a cruising yawl», c’est une réédition des articles parus à l’époque dans «The Rudder» qui pourraient nous inspirer quelques commentaires sur nos revues actuelles.
Voici le lien précieux : www.dngoodchild.com[...]912.htm

La brochure coûte une quinzaine de dollars, je l’ai reçu en parfait état, sous un bon conditionnement et dans des délais brefs.

Au risque de passer encore une fois aux yeux de certains pour « passéiste », de retour d’un salon nautique qui nous propose des objets manufacturés toujours plus chers et plus luxueux pour vivre dans des ports débordants, je me prends à rêver à la construction si simple d’un voilier aussi peu coûteux que «Sea Bird», qui a largement fait ses preuves.

L'équipage
13 déc. 2005
14 déc. 2005
0

oui,
deux versions chez Woodenboat,plus complets mais plus cher.
Assez de détails dans 15 pages pour trois bateaux?
Et Naiad,un coefficient multiplicateur aussi?
Alain

14 déc. 2005
0

50
pages,pardon.

14 déc. 2005
0

Oui
Le coefficient multiplicateur employé par Charles D. Moyer pour "Naiad" est 1,5. Mais bien sur les échantillonages ont aussi été repensés. La technique d'assemblage au bouchain a aussi été améliorée.

14 déc. 2005
0

version
quillard ou deriveur?

14 déc. 2005
0

Génial
je suis un fana du Spray, de tous les beaux et simples vieux bateaux !!! J'avais entendu parler du seabird, mais je pense m'offrir le document en question. Woodenboat est une super revue et j'adore le site web associé. Le formum est absolument gigantesque et les américains partagent volontier leurs expériences.

Merci CLK

14 déc. 2005
-1

Jacques Perret
Il faut absolument avoir lu "Paquets de mer" de Jacques Perret (plus connu comme l'auteur du "Caporal épinglé") , récit d'une croisière calamiteuse en Manche.

14 déc. 2005
-1

je confirme
"Paquetsde mer" sous-titre "Géographie sentimentale d'un biffin de la mer" (j'ai le livre sous les yeux), préface Antoine Blondin, édité par Denoël en 1966. Nous parlons sans doute de deux ouvrages différents. Ne nous disputons pas: sur Jacques Perret, ce serait dommage!
Cordialement

14 déc. 2005
1

Non...
Ce récit maritime s'intitule "Rôle de plaisance". C'est un régal à lire et la croisière n'est pas vraiment calamiteuse. Je l'avais signalé il y a quelques mois sur un autre fil :

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

14 déc. 2005
0

Bonne adresse.
Merci gébé, je ne connaissais pas ce site sur Jacques Perret. Je vais l'explorer en détail car j'ai adoré "Rôle de plaisance", savoureux récit de croisière sur le Sea Bird "Matam".

14 déc. 2005
0

jacques perret
un peu un "vendéen" en somme ... :-(

14 déc. 2005
0

private joke
désolé c'est entre guy et moi.
une allusion au "bocage".

14 déc. 2005
0

Pourquoi "vendéen"
Je ne suis pas sur de saisir l'allusion.

14 déc. 2005
0

Claude...
Il s'agit de Claude Philippe

Je crois qu'il est actuellement installé à Quimperle

14 déc. 2005
0

Ma doué !
Quel intéressante contribe, nous sommes gâtés aujourd'hui.
Le Seabird méritait cet hommage, il fut un grand ancêtre de la plaisance populaire, un tournant décisif.
Le dernier Chasse-Marée n°183 retrace l'avènement du cétépé dans la plaisance et dresse le panorama des techniques actuelles.
De notre côté de la mare, il y eut le Zeewalk de Van de Stadt, et tous les plans "développables" d'après-guerre.
Il y a une symétrie formelle entre ces coques et l'enveloppe d'un Zeppelin, et elle n'est pas fortuite, quoique ce dernier n'évolue que dans un seul fluide et soit automoteur.
Ajoutons cette référence du Seagoer:

www.woodenboat.org[...]mar.htm

(La recherche gogolienne de la Naiad fut moins fructueuse, sauf sur le plan iconographique où elle avait de quoi réveiller la momie de Nelson.
Mais je ne vous ai rien dit.)

16 mar. 2020
1

Eh bien bravo !
Tout à fait d'accord, d'autant plus qu'en 1966, j'ai navigué sur un ketch Sea Bird de 10,50 peut_ètre sorti du chantier Chassaigne de la Rochelle, une merveille de simplicité, confort, et charme indestructible de vieille marine.
Dans un petit bouquin qui va sortir cet été, j'ai raconté l'une de ces navigations, qui m'as attaché pour toujours à ce type de bateau.
Depuis des années, j'en recherche les plans sans succès, surtout l'aménagement interne. Pourriez vous me dépanner ?
Et à quand une association des vieux gréments de cette classe, pour échapper un peu aux bidets en plastique qui nous assaillent de partout?
Ils n'ont rien trouvé de mieux pour s'en débarasser que de les "enfouir" pour saloper encore plus notre pauvre terre, le trésor d'une nation.
Restons en contact, je vous en remercie et je vous salue cordialement.
Gérard Contard, Vénézuela

17 mar. 2020
0

Merci de relancer mon ancien sujet. Le lien vers la brochure américaine contenant les plans du Seabird et de ses dérivés a changé. Il est désormais ici :
web.archive.org[...]912.htm

J'avais initialement abordé ce sujet sur mon site personnel, qui contient des photos et des fichiers à télécharger :
clinkemaillie.free.fr[...]tro.htm
Merci de votre intérêt.

17 mar. 2020
0

Merci baucoup, excellente documentation que j'ais imprimé illico.
Espérons que cette sage tendance finira par ce faire une place dans nos ports surchargés de bidets en plastique qui ne sortent jamais en finissent enfouis où "déconstruits" comme l'on dit aujourd'hui; ce qui me rappele le fameux quiproquo de la dictée du cancre, qui au lieu d'écrire " les poules s'étaient échappées dès qu'on leur avait ouvert la porte", avait écrit " les poules s'étaient échappées des cons leur avaient ouvert la porte" !
Et après tout , pourquoi pas ?
Cordialement.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (176)

Coque de bateau

novembre 2021