Poser un deriveur sur une cale en solo

Bonjour tous le monde ,
je viens une fois de plus solliciter vos compétences : pour faire suite à mes pbs de fuite éléctrique qui aurait fait cloqué la peinture de mon boat, mon expert veux prendre des photos de la carene (au mois de fevrier le chantier qui a fait le carenage n'a rien trouvé ....) . Pour ne pas utiliser le travel-lift , je vais donc aller me poser sur la cale technique des Minimes. Mon pb est que je n'ai jamais fait cette manoeuvre et de plus je serai "solo de chez solo" ; Donc j'ai besoin de vos conseils éclairés pour ne pas me planter.. Je compte arriver tout doucement face à la cale à PM+1 , maintenir le bateau en pression quelques minutes au moteur en attendant que çà baisse un peu (0,4 de douzieme ..)
Qu'en pensez vous ?
Merci d'avance
André

L'équipage
20 juin 2005
20 juin 2005
0

A la main ?
je ne l'ai jamais fait mais je peux imaginer les pb suivants:

  • il faudra remonter dérive et safran ... le bateau sera une savonette et il vaudrait mieux qu'il n'y ai pas de vent fort

  • si la cale a un "mur" latéral accessible je m'en servirais pour descendre du bateau encore à flot et terminer à la main avec des aussières.

  • si le vent fait renter du clapot sur la cale c'est le gros problème, le bateau va tosser pendant quelque temps jusqu'à ce que le niveau baisse suffisamment

  • si la cale est en béton sans traverses en bois, je prendrais un vieux morceau de moquette épaisse de 2 x 3 m avec un bout à chaque coin pour passer sous la coque (devant la dérive) en remontant les bouts au rail de fargue

  • la cale ayant une bonne pente, l'avant va reposer longtemps avant l'arrière, le problème sera de garder le bateau dans l'axe perpendiculaire à la pente. La poussée de l'hélice va le mettre de travers. Donc attacher l'avant au bollard avec une aussière dans l'axe, et moteur en marche arrière permanente pour rester dans l'axe

  • sa la cale est étroite, en profiter pour amarrer les 2 côtés arrières pour rester dans l'axe

... c'est tout pour le moment ;-)

20 juin 2005
0

oui Robert,
J'ai bien pensé au pb du tossage. A premiere vue la cale est assez bien abritée et si l'operation se fait mercredi ou jeudi matin , il ne devrait pas y avoir de vent. Il n'y a pas de mur sur lequel s'appuyer , il y a toutefois des anneaux dans le sol sur lesquels je peux porter des aussieres . Ce matin quand je suis allé voir , il y avait un RM1050 posé , il n'avait pas passé d'aussiere .

Je vais approfondir l'idée de la moquette ;-)

20 juin 2005
0

que se soit
un deriveur ou un quillard avec des bequilles, le probleme est le meme.
donc premierement on amarre le bateau a terre de maniere a ce qu'il reste perpendiculaire a la pente ET CE A MAREE HAUTE!!!!et puis on attends tranquille que ca se passe

comme ca tu gardes un peu de derive et de safran pour eviter de te mettre en travers

Enfin, c'est comme ca que je fais mais j'oblige personne Hein ???

20 juin 2005
0

voilà comment je fait

Je part de mon mouillage en ayant mis les bequilles en place amarrées solidement avant et arriere bien verticale.Je gonfle et met mon annexe à l'eau.Je prepare une ancre sur l'arriere et une grande aussiere sur l'avant.En arrivant sur la cale doucement je mouille l'ancre et je continue d'avancer jusqu'a ce que ça touche , je tends un peut l'aussiere arriere puis je saute dans l'annexe avec l'aussiere avant et je vais à terre et je tire.Il ne reste plus qu'a attendre un peut que l'eau se retire.L'ancre arriere maintient le bateau dans l'axe de la cale.

Bien evidement le temps doit etre claiment.

josé

20 juin 2005
0

Et bien voila
tout est dit
r.d.

20 juin 2005
0

Super Calypso ...

Tu as un gros avantage de ce point de vue avec ta quille longue à semelle.

Avec une poële à frire en aluminium ayant une tôle de 5-6 mm comme bordé du fond on est un peu plus inquiet ;-)

20 juin 2005
0

Merci José ,
je retiens ta technique mais je ne sais pas si je pourrai l'appliquer aux Minimes : j'ai bien peur d'y laisser mon ancre , il semblerait qu'il y ait pas mal de chaines au fond et puis ,chut faut pas le dire , c'est une S.... et les fonds ont l'air d'etre vaseux ;-)

20 juin 2005
0

comme quoi
le DL n'est peut etre pas la panacee universelle....

Allez pleurez pas mais rien ne vaut l'acier, le vrai !!!!!!, avec une belle quille longue bien sur!!!!

20 juin 2005
0

meuuhhh non ...
pas la panacée universelle, c'est sûr ... mais pour faire des oeufs au plat, la poële à frire en alu c'est très bien, surtout quand elle n'est pas isolée en été ;-)

20 juin 2005
0

di &lt&gt dl
salut roro,
ne confondrais-tu pas di et dl?
un di (integral) se pose effectivement sur son bordé de fond mais un dl (lesté) possede un embryon de quille (environ 40 cm pour diaoulig) qui permet de visualiser la totalité des oeuvres vives. c'est l'un des gros avantages des dl sur les di.
amicalement
jpierre

20 juin 2005
0

tu as parfaitement
compris JP et toutes mes excuses pour cette fote(feaut?, faut?...sais pas bien) de frappe (une petite, la frappe.....)

20 juin 2005
0

Oeuvres vives ou mortes ?
Si ton problème est localisé au oeuvres mortes, là pas de pbs mais si c'est les oeuvres vives, ton expert il va faire comment pour inspecter ton boat une fois posé sur son fond ?? :)

20 juin 2005
0

pas con comme question.....
tu fais venir le lift ??

20 juin 2005
0

Ah mais non !!!!!!
celui qui interesse l'expert et seulement celui la, c'est le 5eme, celui que l'on ne voit pas

c'est bien connu
r.d.

20 juin 2005
0

Si, si,
à part le bordé du fond, on peut très inspecter les oeuvres vives quand le bateau est posé au sol ... il a tout de même 5 bordés qui sont +/- immergés, et si on en voit 4 sur 5 c'est déjà pas mal ;-)

20 juin 2005
0

merci les gars ;-)
pour vos suggestions ; en ce qui concerne l'expert , c'est lui qui a eu l'idée de la cale pour faire des photos pour pas trop cher ;-) . Il est certain que si l'expert du chantier veux voir les dessous , il faudra mettre les moyens qui vont bien ...
Pour en revenir à mon pb d'echouage , je vais probablement me mettre à la cale de la capitainerie, il y a un ponton qui fait toute la longueur , je n'aurai qu'à suivre la descente avec les aussieres jusqu'à ce que le ponton puisse se poser ; en passant des aussieres assez longues çà devrait le faire (enfin je crois ;-) ) .
Si je ne reviens pas pour vous rendre compte , c'est que çà a foiré et que le ponton a pris le bateau sur la tronche et que moi je suis resté dessous tout cela :-( . Operation prevue pour mercredi ou jeudi matin ....
Bonnee soirée à tous
André

20 juin 2005
0

j'men doutais un peu ;-)
Je suis allé voir ce matin la cale de la zone technique et j'y ai vu effectivement des anneaux au sol sur la pente, mais je ne me souviens pas avoir vu des bouées (mais il y en a à la cale de la capitainerie ....) L'operation est prevue pour mercredi matin , j'irai donc etudier cela de plus pres demain .

Merci Jpierre

21 juin 2005
0

Meuuhhhh ...
"seule l'idée de la moquette me semble pas idiote"

Donc toutes les autres idées sont idiotes ? :mdr:

20 juin 2005
0

echouage avec ponton ==&gt pas bon
hello,
ton idée, pour simple et seduisante n'en est pas moins mauvaise avec des risques non négligeables.
de memoire la grande cale du cote de la zone technique est bien abritée, peu de risque de clapot donc.
pour ce qui est de rester droit, je crois me souvenir de la presence d'anneau sur cete cale, il te suffit donc de frapper un aussiere à maree basse en mettant soit un orin soit suffisement de longueur pour la recuperer en haut de cale a maree haute et de te presenter avec ton bateau à maree haute (ou 1 h apres si les coef descendent), de recuperer l'aussiere en attente et d'y amarrer ton arriere, puis de porter deux aussieres en patte d'oie sur l'avant. une fois le tout raidi raisonnablement tu n'auras plus qu'a attendre la descente. prevois juste ton annexe pour aller porter tes aussieres avant a terre et stop ton bateau en lui posant delicatement le nez sur la cale. sauf par grand vent, cette manoeuvre se fait tranquillement en solo.
dernier detail, il se peu que comme par chez moi, le port dispose deja de bouee a poste evitant de poser sa propre aussiere arriere.
amicalement
jpierre

21 juin 2005
0

pas de panique
l'échouage au bout blanc est un jeu d'enfant
pas de courant
pas de clapot
peu de vent et en ce moment il est plutot d'est le matin donc dans le nez
ta première idée me semblait la bonne (PM+1) en avant lente sur la cale
seule l'idée de la moquette me semble pas idiote surtout qu'ils ont nétoyé la cale et qu'il n'y a plus ni vase ni algues vertes pour "adoucir le beton"
si tu me donne une heure précise ,je peux être à terre pour attraper ton aussière et la passer en double dans un anneau
contacte moi par ma fiche
A+

21 juin 2005
0

presque
je pose mon bateau sur cette cale au moins deux fois l'an

c'est un dériveur lesté donc je ne crain pas le ragage sur le ciment de la cale, donc pour un dériveur,l'idée de mettre de la moquette me semble bonne (sur le papier, car quelle partie du fond va toucher en premier?)
le reste, vu la cale , sa pente, son emplacement dans le port est encu.....ge de mouche AMHA :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

21 juin 2005
0

Je l'ai vu faire
Voila comment quelqu'un a fait sur la cale en question :
- passer une amarre en double dans un des anneaux (au centre de préférence) avant de préparer la sortie de ton bateau
- arriver doucement sur la cale en question pour poser ton étrave
- trouver une ame charitable pour te jeter ton amare
ou aller la chercher toi même en faisant vite
- ensuite le gars m'a expliqué qu'il mettait en marche arrière pour recentrer le bateau et attendait en laisant la marche arrière enclenchée que son bateau se pose.

Voila ce que l'on m'a dit mais je ne l'ai jamais fait.

PS : tu peux demander conseil aux gars de Grassi Bateaux, ils posent très souvent leurs ovnis de la sorte.

22 juin 2005
0

echouage sur cale
avec mon biquille de 9m, tirant d'eau 1m, je procede ainsi :
un peu après la marée haute je viens tout doucement toucher la cale inclinée en béton, je maintiens au ralenti, les 2 quilles m'assurant la perpendicularité / pente.
J'attends un peu et je descends par l'avant des que je peux le faire sans remplir mes bottes avec un escabaud 3 marches que j'emporte à chaque fois.

22 juin 2005
0

Echouage DI
Echouer sur un plan adéquat protégé
ne pose aucun problème. Il suffit
d'entrer en contact par l'avant avec le sol
de maintenir au moteur et l'immobilisation
est rapidement définitive (ne pas se tromper
sur les informations de marées sinon
on y est pour longtemps).
Par courant de travers il faut tenir
par l'avant et par l'arrière, c'est plus
sportif particulièrement au décollage.

22 juin 2005
0

C'est fait ;-)
Bonsoir tout le monde ,
eh bien voila c'est fait , grace à tous vos conseils avisés , j'ai mis une moquette(4mX 0,85) sous l'etrave hier et ce matin à 6h45 tapantes , je suis venu toucher délicatement la cale . Tout c'est donc bien passé :-) grace à vous tous. Mon expert a pu examiner la carene sans salir ses chaussures . Il n'a rien trouvé qui puisse faire penser à un reste de fuite éléctrique. Ses photos vont donc constituer un nouveau rapport. Compet tenu que l'electicien n'a rien trouvé d'anormal non plus , il va donc rester à l'expert du chantier de prouver qu'il ne s'agit pas d'un defaut de preparation du support. Belle bataille d'expert en perspective et moi je ne suis pas encore sorti de l'auberge...
Seule ombre au tableau de la journée : j'avais laissé mes pointes en place sur le ponton....Quand je suis revenu ce soir , il y avait un anglais à ma place (il n'y a pas de reservation aux pontons
visiteurs des Minimes ) et une seule de mes 3 pointes etait encore là : je m'en suis fait piquer 2 :-(
Voila , encore merci à tous pour vos conseils
André

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (162)

novembre 2021