Pose et installation d'un propulseur d'étrave

Bonjour,

Un petit message pour les ceusses que ça pourrait intéresser. J'ai écrit une petite bafouille sur ma mini expérience de la pose d'un bow thruster ;-) . Ça ne concerne pas la partie "tube" qui a déjà fait l'objet de publications reprises ici (si je me souviens bien) et dont je m'étais largement abreuvé.

oceanisvoiliers.forumactif.org[...]btq85dp

L'équipage
18 juin 2013
18 juin 2013
0

Félicitations ,c'est un travail de vrais pro que tu à réaliser. :pouce:

18 juin 2013
0

Magnifique dossier !!!

19 juin 2013
0

super boulot !!!
je pensais le faire faire l'année prochaine, vu mes déboires avec un chantier, je pense que je le ferai moi même... merci donc pour ce post

19 juin 2013
0

Bin si ça peut vous servir., au moins à éviter mes erreurs...

19 juin 2013
0

Bravo pour le tuto tres bien fait.
En complement jetez un oeil sur le dernier voile magazine article tres interressant sur une voie d'eau provoquée par un prop arraché dans un clapot tres dur.
Il faut imperativement soigner la fixation du moteur... Et pas seulement par la bride sur le tube

19 juin 201319 juin 2013
0

N'ayant pas voile machin... si quelqu'un a l'article et peut me le faire parvenir.
En ce qui me concerne j'ai suivi préconisations constructeur du prop et du bateau. Un support spécifique est impératif si l'angle est supérieur à 30° . Sinon je ne vois pas à moins d'avoir bricolé au moment du perçage du tube... Déjà vu d'après le tech de Beneteau.

25 juil. 2013
0

Personne n'a cet article ?

25 juil. 2013
0

Salut Chrysm,
Je passe sur la technique de pose... que je salue!

Par contre , je n'ai pas saisi ton mode de calcul pour le câble d'alimentation du moteur d'étraves?
Tu as combien en longueur entre ta batterie et le moteur ?

"...Première chose : vérifier la section annoncée par le constructeur grâce à www.plaisance-pratique.com[...]-cables
4300w - 12V - 5 m - 1.8% donne env 138 mm2 donc bien 2x70mm2 comme recommande (si les câbles vont jusqu'à l'arrière ça donnera approximativement la même section par contre une longueur inférieure à 5m nécessitera une section plus importante ! En théorie du moins)...."

Cette dernière phrase sur la corrélation entre longueur et section m'interpelle aussi!
Au contraire en électricité, plus c'est long, et plus il faut que le câble soit gros
Ca m'échappe...
Mamita

26 juil. 201326 juil. 2013
0

"...par contre une longueur inférieure à 5m nécessitera une section plus importante ! En théorie du moins)...."
Oui c'est évident il y a une coquille dans cette partie de l'explication, c'est l'inverse qu'il faut appliquer.
Ceci dit la notice qui est livrée avec la propulseur explique tout ça parfaitement. Mais, il est vrai que sur certains sites réalisés par des amateurs qui prennent les pros pour des imbéciles, on trouve des explication provenant de ces notices recopiées, mais comprenant des erreurs... il serait sans doute moins risqué de scanner ou de recopier fidèlement les originaux en citant les constructeurs ce qui réduirait les risques à tous points de vue!
Ne pas oublier que les droits de diffusion restent la propriété des auteurs des originaux.
Bref excusez moi pour ce un petit "hors sujet" mais parfois il est bon d'en parler...

Jean

26 juil. 2013
0

Plusieurs remarques :
- le mieux est de commenter directement l'article en question sinon les aller-retours risquent de rendre la chose peu lisible. Il y a certainement des erreurs dans ce que j'ai pu écrire/documenter, il me semble donner à la fois mes sources et toutes les explications qui permettent à chacun de vérifier, corriger.
- @Segalen : il y a des choses désagréables sur les forums ce sont surtout celles des interventions critiques sans explication et sans étayage. En l’occurrence le droit de citation vous permettra de citer la documentation du BTQ85DP Quick que vous semblez idolâtrer, sans enfreindre la loi. Lorsque vous l'aurez fait, vous expliquerez à tout le monde où se trouve l'énormité de mon propos. Et ensuite où j'ai pu me permettre de dénigrer le travail des professionnels, que je corrige de suite.
- concernant le câble, la section et la longueur... J'ai pensé la même chose que vous et j'ai refait les calculs moi-même et arrivé à la conclusion que manifestement soit en dessous d'une certaine longueur l'échauffement est très important. Soit les formules sont fausses. J'attends donc les vôtres. En attendant, essayez donc le calcul sur le site de plaisance pratique et dites moi ce que vous constatez avec ces mêmes valeurs. En ce qui me concerne la longueur totale est de 4,8m (2x2,4m si vous préférez). J'ai d'ailleurs donné les valeurs (j'ai pris 5m comme base) pour les calculs...

26 juil. 2013
0

Question ingénue, j'ai imaginé un système de propulseur d'étrave à eau pulsée (donc sans tunnel ni mécanique sous marine).
Mais ça existe peut-être déjà, je n'ai pas trouvé.
Le principe serait deux passes coque de forte section, une à babord, une à tribord, reliées entre-elle par à une pompe réversible à fort débit.
L'eau serait aspirée d'un côté et refoulée de l'autre, et vice versa.
Je profite de ce fil pour demander si ça vous paraîtrait jouable, comme bidouille ? :reflechi:

27 juil. 201327 juil. 2013
0

Ça existe chez la plupart des constructeurs de propulseurs. Ça s'appelle propulseur hydraulique , exemple chez sidepower : www.side-power.com[...]ult.php
Pour le pur (sans hélice) , voir ici :
www.ybw.com[...]ead.php
Et US Marine ici :

www.jetthrusters.com[...]/

27 juil. 2013
0

Merci l'ami, je suis allé voir.
- Chez side-power, c'est pas vraiment ça, il semble que ça reste des dispositifs à tunnel, dont l'hélice est actionnée par un moteur hydraulique au lieu d'être électrique.
- Sur le forum cité, un gus dit : "faut 10 fois la puissance absorbée pour obtenir la même poussée"
- Chez Jetthrusters, ça correspond déjà plus. Mais ce n'est pas sûr que ça soit importé en France :-(, dès fois que ça ferait de l'ombre à la véritable rente de situation des chantiers avec le système à tunnel, dont l'installation n'est pas vraiment à la portée d'un quidam équipé d'une perceuse et d'une scie cloche de supermarché (il suffit de lire l'article de notre ami initiateur du fil). :langue2:
Les marchands gardent sans doute ce système en réserve, pour le présenter, un jour ou l'autre, comme "L'innovation technologique du XXIIIème siècle" (un principe qui a au bas mot 50 ans, peut-être plus), quand le marché "tunnelier" sera bien saturé évidement, avec le vieillissement naturel des plaisanciers :mdr:
Bref je me demande quand même, si une installation propulsive qui transforme le bateau en "derviche tourneur", est vraiment utile, quand le plus souvent une "pichenette" au museau, suffirait largement à pourvoir aux besoins de manœuvrabilité.
On relèvera au passage, l’énorme force de communication et de transparence des industriels US :
on peut télécharger l’intégralité de la doc d'installation sur le site, avant toute demande de renseignements, pour pouvoir évaluer les moyens nécessaires et les difficultés d'installation.
Chez nous, pour des trucs un peu techniques, avec plein d’interrogations, on pourra télécharger une doc, représentant une fille en maillot de bain sur une plage sous un palmier, entrain de tenir le biniou dans les bras, et avec un peu plus de chance, éventuellement, un prix.
Ils sont vraiment trop forts les "Boys" ! :-p :-D

27 juil. 2013
0

Désolé @chrysm, je ne voulais pas vous froisser, mais au contraire profiter de votre travail et expérience pour m'informer sur l'idée du propulseur d'étrave à flux hydraulique.
Et vous m'avez fourni une amorce de piste de réflexion intéressante.
Pour s'informer sur le sujet, il semble qu'il faut se rendre dans le monde de la navigation anglo-saxonne, non gênant pour moi pour l'aspect linguistique.
Et encore félicitations pour votre œuvre, aussi bien didactique qu'au plan de la réalisation.
Personnellement, je ne me sentirais ni assez habile, ni assez soigneux, et encore moins assez patient, pour réaliser ce genre de chantier, par contre faire deux trous dans la coque pour poser des passes coque, semble déjà beaucoup plus à la portée du quidam que je suis.
Et faire faire par un chantier, non merci. Personne ne touche à mon bateau, sauf moi.
Donc merci pour votre compte rendu détaillé des opérations.

:pouce:

27 juil. 2013
0

Ouai je suis la cloche du coin :) pour tes questions j'essayais juste de te dire que ça à non seulement été étudie mais qu'en deux ou trois clics sur internet on trouve pas mal de littérature à ce sujet.

28 juil. 2013
0

Mes plates je ne suis pas froissé du tout. Je me suis posé la question aussi. Il faut peut être regarder aussi dans ce qui est propulsion jet cf jetski. Malgré tout j'ai tendance à penser que les trous seront plus grands que de simples passes coques. Et d'autre part il faudra une pompe assez puissante pour débiter qq m3/h mais aucune idée de l'ordre de grandeur.

27 juil. 2013
0

Bonjour très bel article mais juste une petite remarque : il aurait été bien de préciser "pose d'un propulseur en tunnel" car il existe aussi d'autres modèles.
Cela n'enlève rien au contenu de l'article.
Gilles

27 juil. 2013
0

Pas faux Gilles mais on ne peut pas changer le titre...

28 juil. 2013
0

@chrysm j'ai remis la main sur la tartine de VM si tu m'envoies ton mail en mp je t'en fais un pdf.

28 juil. 2013
0

Ha merci okilebo

28 juil. 2013
0

j'ai participé à la pose d'un propulseur EXTURN, il n'y a qu'un trou dans la coque équivalent à un passe coque. Mais il faut admettre d'avoir un appendice qui dépasse de la coque.
Gilles

28 juil. 2013
0

Pour avoir expérimenté le filet dérivant à 6 nds récemment je ne regrette pas de ne pas avoir opté pour l'exturn. Ça aurait été la voie d'eau assurée et la perte de l'appendice... Par contre au niveau de la pose c'est plus simple et moins cher !

28 juil. 2013
0

Je ne suis pas trop d'accord car le profilé est vraiment ajusté à la coque et le filet aurait glissé dessus. Le plus grand risque c'est en marche arrière et encore car on a monté une genre de patte en inox qui évite la prise de filets.
Gilles

28 juil. 2013
0

Quand je vois les marques sur l'étrave, le haut de la quille et le safran qui sont pourtant profilés , je me dis que non mais je te rejoins sur le fait qu'il faudrait tester pour en être sur. Je le répète ce dispositif à des qualités intéressantes malgré mes appréhensions personnelles.

28 juil. 2013
0

Je reviens sur l'article de VV évoque par okilebo. D'après ce que j'ai lu et compris le bateau a subi une voie d'eau sur le tube du propulseur. Celui ci s'est partiellement ouvert suite à un délaminage qui avait été repéré (mais pas forcément identifié comme tel) par le propriétaire mais non réparé. VV conclue en l'importance de la qualité de jonction du tube et de la coque et de sa surveillance. Toute fissure ou craquèlement des enduits doit poser question à cet endroit.
En ce qui me concerne bien que bricol-tout à mes heures, j'ai préfèré le faire réaliser par un pro qui a d'ailleurs vérifié lui même la jonction à la sortie de l'eau suivante.
Le fait que le moteur soit posé sur le tube implique des contraintes qui augmentent l'effort mais je suis persuadé que même sans moteur çe tube aurait lâché, peut être un peu plus tard mais sans plus.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Litiri

Souvenir d'été

  • 4.5 (173)

Litiri

novembre 2021