Ponton or not ponton, that is the question...

J'ai commencé la voile à quatre ans sur Optimist, et j'ai beaucoup navigué sur dériveur/catamaran de sport. J'ai été de rares fois équipier sur petit habitable en croisière côtière au milieu des années 80, et si je suis à l'aise sous voiles, les connaissances en navigation me font défaut. Mais j'ai été mordu par la brise. Aujourd'hui les enfants ont grandi et j'ai de plus en plus besoin de mer et de vent, et visiblement cette passion transpire peu à peu sur la famille entière, dont chez ma terrienne d'épouse je j'ai promené en mer plusieurs fois. La faune jouant près de l'étrave a commencé à la séduire. Chemin faisant, le permis bateau est planifié et je bouquine sur la navigation en lorgnant les stages. Parallèlement, l'idée de posséder un habitable est bien ancrée, je regarde le marché et traîne sur les pontons et les cales sèches.

Quand nous aurons usé ensemble plus de cordages, j'espère bien la convaincre pour un plus de 34 pieds et la croisière hauturière (sans doute à l'aide d'un machiavélique tour de Corse), mais dans l'immédiat, mon ministre des finances ne votera qu'un petit budget. Or, le week-end dernier à Quiberon j'ai constaté qu'un emplacement au port nécessitait un budget de plus ou moins 2000 euros par an. Clairement, j'ai gardé l'info pour moi, avant que ma douce ne relègue le projet voilier à la bibliothèque...

Je suis persuadé qu'une carène vaut son coût en maintenance, assurance, etc. Mais avant que ma douce en soit convaincue également, cela prendra quelques milles. Il me faut donc trouver des astuces pour que les milles se fassent et convertir définitivement la belle aux joies de la croisière.

Mais revenons-donc à pontons. Comment sont placés les prix de Port Haliguen par rapport à notre côte proche (Finistère-sud/Morbihan) ? Les solutions mouillage ou échouage sont-elles envisageables pour un voilier qui naviguerait quelques week-ends/semaines par an ? Est-ce payant ? N'est-ce pas risqué pour le bateau (avaries, tempêtes, vol) ? Cela augmente-t-il ses besoins de maintenance ? Quels sont les bons spots pour cela ? Légalement, comment ça se passe ? Faut-il demander une autorisation et si oui à qui ? A quelle fréquence doit-on déplacer le bateau ?

Merci d'être un phare dans la tempête de mes questions ;)

Jean

L'équipage
29 sept. 2016
29 sept. 201629 sept. 2016
0

Tu (te) poses les bonnes questions... ce n'est pas tout d'acheter un bateau, il faut ensuite en assumer les coût de possession et les emmerdes qui vont avec.
ça pèse lourd dans la balance, on dit en général 10 % du prix d'achat neuf.
Le prix d'une place de port, encore faut il en avoir une, après x années d'attente, dans les 2000 € selon l'encombrement du bateau (longueur x largeur au maître bau).
Un place au mouillage, encore faut il en trouver une, un peu moins cher mais une logistique plus compliquée, donc plus coûteuse.

Mets ça en regard du nombre de jours où tu pourras utiliser ton bateau... et ceux qui seront pris pour l'entretien, les inévitables réparations, la météo qui te dit "ne sort pas"...
Personnellement (et avec pas mal d'autre personnes) j'opte pour le BDA (A pour association, Amis, Autres...) = emmerdes en moins (quoique??? - il faille faire attention) plaisir en plus...
L'option location peut aussi être une solution... Sauf à vouloir naviguer tous les week-end et plus.

Bonnes navigations...

29 sept. 2016
1

le soucis pour une place de ponton ca n'est souvent pas le prix mais la liste d'attente. Port haliguen sept ans pour un 7,50m.

29 sept. 2016
1

Grosso merdo à mon avis :
- moins de 30 jours de nav par an : je me pose pas la question, je loue.
- entre 1 et 2 mois par an : je commence à envisager la soluce ponton
- plus de 2 mois par an, j'achète et je mets au ponton.
Ce qui ne résout en rien les soucis de liste d'attente.
Pour les frais de fonctionnement / maintenance je confirme environ 10% du prix du neuf par an, et ça peut vite revenir cher en cas de gros pépin (remotorisation par exemple, j'ai donné...)

29 sept. 201629 sept. 2016
0

Juste mon expérience perso : En bretagne nord
St brieuc
kelt 620 acheté trop chère : 1000€
restauration/entretien par bibi au fur et à mesure de mes moyens : 700€/an
prix du port : 600€/an

assurance : 10€/mois

j'ai choisi le port car comme toi je souhaite convaincre ma femme mais qui n'est pas emballée par la faune/flore et considère le bateau comme un moyen de transport, sans plus... Donc exit le risque Annexe, où il y a de la vase qui pue et qui est salle, de l'eau qui mouille, le risque de prendre un bain. De plus j'ai depuis un an une petite mousse....
Au mouillage c'était 100€/an,
achat et entretient d'une bonne annexe 300€ 1ère année puis 50€/an
Risque de chute du bateau sur béquille à marée basse
Risque plus élevé d'accident à l'embarquement/débarquement pour les non-initiés.
cout d'entretien du corps mort
Risque de casse et vol plus élevé (selon moi)
pas d'électricité/eau pour bricoler

Si pas adhérent port alors manutention plus chère (gruttage +50%) +80€....

Donc avec un port a pas chère j'ai pas hésité....
Première année port 600€ : mouillage 300+100+80=480€ minimum
Donc coute de la simplicité/*sécurité maxi 100€....

29 sept. 2016
0

L'intervention de bugcrusher montre bien que petit bateau = petit budget, petits soucis..
L'inverse étant également vrai, bien sûr, mais tu auras le temps de t'en rendre compte en passant du temps avec des amis qui entretiennent des + de 34 pieds :d

29 sept. 2016
0

pour un vieux 9 m, bouée de mouillage à l'année environ 290€,idem assurance tt risque,600 € pour mise à terre 6 mois (grûtages compris),130 € d'antifouling,tu fais les comptes,ça me revient à 1300€ l'année ,tu peux rajouter à ceci une moyenne de 400€ de matos par an sur 10ans(changements voiles,pièces moteur,accastillage).Grosso merdo,ça fait 10% de la valeur du canot pour le coût annuel.

29 sept. 2016
1

Proutland : Elle est où, ta bouée à 290€ / an, stp ?
La mienne me coute plus chère...

29 sept. 201629 sept. 2016
0

quasiment en rade de Lorient.autogestion et entretien associatif,les corvées pour l'entretien et le suivi sont faites par les membres de l'asso d'ou les tarifs!!

29 sept. 2016
0

Perso 150€ pour 9 mètres sur la Rance MAIS j'ai à ma charge l'entretien du bordel.

29 sept. 2016
0

Je ne m'attendais pas à avoir autant de réponses en si peu de temps ! Grand merci à vous.

Bmayer, effectivement le "où" a beaucoup d'importance, semble-t-il.

Proutland, merci pour ce décompte, ça éclaire bien ma lanterne.

Babouch, je comprends et partage ton point de vue, sur le rapport entre la taille et l'investissement, à tous les sens du terme. Le plus de 34 pieds a aussi beaucoup d'avantages, en particulier pour l'habitabilité et de la tenue en mer. Certaines navigations hauturières me sembleraient bien hasardeuses en 25 pieds, surtout en famille.

Tdr, c'est sûr qu'un bon ponton ça a de nombreux avantages. Niveau bateau, je pensais à un bi-quille (Bi-loup77 ? Fantasia ?) ce qui simplifie pas mal de choses niveau échouage et stabilité. Mais le choix du bateau s'envisagera après plus de réflexions. L'électro-portatif rend aussi des services, et un convertisseur ou un groupe n'est pas la ruine non plus. En tous cas, ça m'inquiète moins que le "Combien ça coûte" de Madame. En tous cas, merci pour toutes ces informations. Cela veut dire qu'il y a des ports bien moins chers. Il faudra chercher, sachant que je ne cherche pas un port super équipé non plus, et comme j'achèterai probablement à sec en faisant ce qu'il faut avant la mise à l'eau, je devrais être libéré de certaines contraintes au moins un moment.

Bugcrusher, actuellement oui, on loue ou on se fait embarquer comme équipiers. Est-ce que tous les ports ont une liste d'attente énorme ? Pour Port Haliguen, ou le Crouesty, probablement, mais qu'en est-il d'autres moins confortables ou prestigieux ?

Formule18, je prends bonne note de la surcharge de certains ports, merci à toi.

Duduche Braz, c'est intéressant ce que tu dis à propos de la "logistique plus compliquée donc plus chère". Je vois bien ce qui est plus compliqué, mais en revanche, le surcoût, d'où provient-il ? A part les éventuels cm3 d'essence dans l'annexe.
BDA, tu veux dire ne pas posséder de bâteau et naviguer par relations, c'est bien cela ?

Jean

29 sept. 2016
0

Logistique pour l'annexe : à force d'être gonflée, dégonflée, roulée pour être dans le coffre de la voiture (il faut peut être une voiture plus grande) l'annexe s'abîme et s'use plus vite. Il faut aussi la stocker à terre. Et parfois prendre une place au port, au tarif visiteur, pour l'eau, l’électricité, l'entretien etc. des frais cachés mais bien réels qui au bout du compte...
L'entretien du corps mort s'il reste à ta charge en plus de l'AOT...

Dans mon cas, le A de BDA c'est principalement Associatif (voir mon profil) mais aussi Amis, ou Autres (qui passent généralement dans la catégorie précédente). Parfois de la location...
J'aurai peut-être un jour mon propre bateau (en plus de ma caravelle)... quand je serai en grandes vacances...
cdlt

29 sept. 201629 sept. 2016
0

BDA = bateau des autres.
pour ma part : hivernage pendant 8 mois au port.
les 4 mois restant sur corps mort.
c'est plus facile et rapide de trouver un hivernage, ici.
le corps mort à l avantage du prix.
pour tout le reste, vive le port.

29 sept. 2016
0

BDA == Bateau Des Autres

29 sept. 2016
0

Merci, c'est plus clair ! On a aussi pensé à prendre une part sur un voilier. Mais c'est encore d'autres inconvénients.

Charpo, merci pour cet éclairage nouveau. L'hivernage en effet est une solution, quoi que je ne pense pas sortir que par petit temps et soleil. Peut-être quelques stages en Manche en novembre vont calmer mes ardeurs.

Jean

29 sept. 2016
0

la problematique est aussi en fonction du type de bateau .

pour ma part deriveur ,pendant la periode de nav (Avril debut Novembre) sur Corps mort ,cout moins de la moitié d'un ponton .Puis l'hiver à terre sur une greve gratos .

j'ai toujours fait ainsi ...

29 sept. 2016
0

si tu veux d'autres renseignement, tu peux me MP.
je parle d'hivernage à flot.
même si il existe aussi à terre.

29 sept. 2016
0

Calypso, effectivement c'était à ce genre de solutions que je pensais en postant ce sujet. Et tu n'as jamais eu de mauvaise surprise ? Quels sont les plus grands inconvénients ?

Charpo, je te MP pour en savoir plus.

29 sept. 2016
0

et bien non . Petite anecdote ,lors de l'ouragan qui dévasta la Bretagne en Oct 87 mon bateau était sur CM . il est sortie intact alors que de tres nombreux bateaux coulèrent aux pontons à St Malo .

il y a biensur l'inconvénient de l'annexe etc ...mais un ponton ça me couterai 1200€ de plus ..donc le calcul est vite fait

30 sept. 201630 sept. 2016
0

juste un mot d'un ancien "concepteur" de pontons ,ceux-ci n'ont jamais été conçu pour supporter des tempetes .Pour cela il a les assurances qui se chargent de payer les dégâts .

mais c'est une autre histoire

29 sept. 2016
1

En effet, parfois il se passe l'inverse de ce qu'on aurait cru prévisible. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je crois qu'on ne peut jamais être certain d'être au bon endroit au bon moment en mer.

29 sept. 2016
7

Pourquoi rapporter seulement le coùt d'un bateau au nombre de jours d'utilisation. Et le plaisir de posséder un bateau, de bricoler dessus, d'y penser tout au long de l'année, d'aller y passer quelques jours en hivernage, ... ?

Ça me rappelle :
lesechangesdesavoirsdesenart.over-blog.com[...]es.html

29 sept. 2016
0

Bien vu Lulu2, pourquoi tout rapporter au cout de revient du bateau.
Je n'ai qu'un Fantasia dont la place me coute 4170 € par an oui oui!!! , mais je sort toute l'année et même la météo mauvaise nous allons au bateau tout les jours ( je suis à 5 mn du port )été comme hiver. Cela permet de discuter sur les pontons . Et franchement, chacun son truc , mais depuis que je suis dans la région, depuis 86, j'en ai ras le bol de faire visiter l'arrière pays à ceux qui viennent nous voir. Je préfère être en mer même en décembre avec la neige sur les Alpes.Et savourer ( même entre le îles de Lérins ) par de belles journées ( oui nous avons la chance d'être dans une région bénie des dieux ) Un bon repas dans le cockpit .Alors, cela coute cher, c'est vrai, mais il faut faire un choix.Et avec le plaisir d'entretenir et de bricoler sur le bateau.

05 oct. 2016
0

Oui, Mandelieu la Napoule, et pour une largeur de 5 cm de trop, je paie le prix d'un 9 m ,Différence 427 €

06 oct. 2016
0

C'est le bau, et sur l'acte de francisation.

30 sept. 2016
0

Si tu sors toute l'année, le coût du ponton se justifie plus que pour quelqu'un qui sort 2 semaines par an.

0

"Je n'ai qu'un Fantasia dont la place me coute 4170 € par an"
:lavache: 3 fois plus cher que dans le mien... c'est effarant de tels tarifs... :tesur:

05 oct. 2016
0

5cm, il y a probablement quelque chose à faire, modifier le bastingage peut-être ?

29 sept. 2016
0

Pour répondre à la question, j'ai eu une bouée à Locmiquélic pour 600€/an pour un 8m. Cela inclue un service de rade du Lundi matin au Dimanche midi, donc pas besoin d'une annexe à terre sauf si on veut arriver en pleine nuit.
Inconvénient : Il faut sortir le bateau de Novembre à Avril quand on habite pas sur place pour surveiller. Le mouillage en rade de Lorient est (un peu) dur par tempête d'hiver.
Avantage : C'est bien moins cher qu'un ponton. A kernevel un ponton pour la même taille est à 2000€ / an. A locmiquélic c'est moins cher mais la liste d'attente est tellement longue ...

29 sept. 2016
0

C'est pas faux Lulu2. Il me suffit de quelques minutes sur un bateau, même à quai, pour décompresser. S'entend été comme hiver.

Merci Sapha Pani. Effectivement tout est à prendre en compte.

29 sept. 2016
0

Une question mon Aquila 8,30 me coute 3500€ par an. Sans travaux importants. 100 000 francs à l'achat en 80. Combien vaudrait-il neuf aujourd'hui, en euros ?

29 sept. 2016
1

bonsoir,
ayant fait de l'annexe dans ma jeunesse, j'apprécie beaucoup d'avoir maintenant tout le confort du ponton; la sécurité n'a pas de prix. pensez à tous les apéros que vous prendrez avec votre épouse ou avec vos amis sans avoir à prendre l annexe. certes cela a un cout..... mais on ne vit qu' une fois :pouce:

29 sept. 2016
1

Merci Loïgui II, en effet, l'apéro c'est un argument. Il faut que j'y convertisse ma femme également ! Blague à part, le risque aujourd'hui est que le voilier lui semble un luxe bien coûteux, face au plaisir modeste qu'elle imagine aujourd'hui en tirer. Or, je ne doute pas qu'après le pas franchi, nous investissions plus de notre temps et de nos moyens dans la croisière. Il sera alors bien temps de penser à plus de confort.

Ceci dit, j'ai creusé la question et j'ai trouvé plusieurs ports avec un coût annuel au ponton semblable à celui du port de Saint-Brieuc. Ce qui est rassurant, et veut aussi dire que le mouillage sur corps mort est lui aussi à la baisse. Cela ouvre des perspectives favorables. Youpi !

03 oct. 2016
0

Pour illustrer les dires de Calypso2 sur la "fragilité" des pontons ! Il suffit qu'une barcasse passe et voila :

03 oct. 2016
0

la critere achat ou loc dépend aussi de la distance qui te sépare de ton bateau. Si tu es loin tu naviguera peu.
Quand au corps mort si tu ne peux pas exercer une surveillance quotidienne à mon avis c'est à oublier.
A Porquerolles ils arrêtent la location de corps morts l'hiver, trop dangereux disent-ils. Ils doivent en avoir assez d'aller recupérer les bateaux dans les pins.

03 oct. 2016
0

Merci pour cet avis. Effectivement la protection du bateau est aussi un facteur.

03 oct. 2016
0

Bonjour Jambe de bois

Dans les dépense ne pas oublier si possible d'avoir le port le plus pret possible de ton domicile car faire 350km pour un mouillage plus le temps sur la route ect le ponton à 2000€ à 3km est vite rentable...ok je pousse le bouchon.Mais cela te permet dans profiter plus souvent.

Je rejoint aussi l'esprit Lulu2 c 'est un choix un plaisir.

Le notre est pour nous en plus notre "mobilhome" du weekend avec en plus l'avantage de faire une balade en mer.
Nous naviguons 6 semaines par an plus une présences de +/- 35 week end avec +/- 70% de balade,et oui il ne fais pas toujours beau dans le Nord.
Et oui aussi des que nous mettons un pied dessus ouah... nous décompressons.
Pour amener Madame à la voile, moi je n'ai pas choisi la Corse mais
le golf du Morbihan et Belle île c 'est bien plus jolie que Dunkerque...
:-D :-D

Le Moko

03 oct. 2016
0

Merci LeMoko. Dans mon cas, j'ai beaucoup de côtes à moins d'une heure. Dont le Morbihan, justement !

03 oct. 2016
0

BDA=une idée à creuser...

Si tu bosses à plein temps, il faut se dire que la météo le we n'est pas toujours bonne... alors entre les jours de pluie battante, les grands frais, la pétole on peut passer ses semaines sur météo consult et ne pas naviguer... surtout si tu habites pas tout près...si tu ajoutes les obligations familiales et la nécessité de trouver un équipage si tu veux pas naviguer seul et du temps pour l'entretien...

Je pratique le BDA dans mon cas A cela veut dire Amis (mais aussi ucpA)...

cette année cela représente 5 sorties journée entre mars et et juillet , un nav' de 5 jours en juillet et une semaine de voile à l'UCPA en aout, auquel il faut ajouter une semaine de travaux d'entretien (antifouling, polissage de la coque, rematage) en février.... et cela n'est possible que parce que j'ai de longues vacances et peu d'obligations familiales.

Depuis début septembre on a reporté 4 sorties pour diverses raisons... essentiellement météo...et mi novembre il fera trop froid pour sortir avec plaisir.

Bref l'associatif, les copains ou la location c'est souvent la solution de raison.

En général, pour quelqu'un qui n'habite pas au bord de l'eau et qui ne peut pas se permettre des ronds dans l'eau d'une ou deux heures après le boulot posséder son son bateau cela n'est pas rationnel et encore moins rentable.

Un jour peut-être j'aurai un bateau (le rêve=rm890), mais c'est du domaine du rêve, en attendant je navigue sur les BDA ...en attendant hier j'ai fait du cata à côté de chez moi avec 5BF c'était vivifiant...pour naviguer il faut saisir les opportunités.

03 oct. 2016
0

Merci tiktak. Actuellement nous n'avons pas de connaissances disposant d'un volier, donc on a fait quelques locations. Si on veut naviguer, c'est pas difficile, surtout pour une journée de sortie en mer. Et heureusement, ça n'est pas très cher par ici : à partir de 50€ la journée sur un voilier un peu ancien. On a pas eu l'occasion de louer un week-end encore. Vivre un peu sur le bateau ça a son charme aussi, et tu dilues le temps de transport sur plusieurs jours.

Le BDA a peut-être une dimension qui lui manque : le côté personnel. C'est un peu comme la différence entre louer son habitation et devenir propriétaire. Quand tu loues, ce n'est jamais comme tu veux et tu ne feras aucun travaux. Tandis que le propriétaire investit sur le bien pour avoir quelque chose qui lui convient à 100%.

Le truc dont on a pas parlé aussi c'est les vacances. Là si tu ne te contente pas juste de prendre un peu les embruns lors de journées isolées, alors il te faut un voilier habitable avec un minimum de confort. A plus de 1000€ la semaine, ça grimpe vite : en quelques années et bien tu as dépensé le prix d'un voilier rien qu'en location... Autant on aura du mal à s'engager sur un mois de location, autant mettre le double dans un petit voilier est plus envisageable car c'est aussi un investissement.

03 oct. 2016
0

1000 euro c'est le prix d'une (petite) survie... et tout le reste est à l'avenant...

Autant je comprends (et je partage) l'envie d'avoir son bateau, pour pouvoir y faire ce qui te plais, autant il faut accepter que ce ne sera jamais rentable face à de la location.

l'antifouling, les multiples trucs qui sont à changer en permanence, je crois que je n suis jamais monter sur un bateau sans avoir de trucs à changer dessus... cela va du feux de mouillage qui pète au safran qui se délaine en passant par les aussières qui se bouffent...un bateau c'est toujours en panne, ou alors ça va l'être...aller au bateau c'est passer au schipchandler avant ou après (ou les deux) donc financièrement ce n'est pas rentable...

après il y a le plaisir de posséder son navire, mais là c'est autre chose

03 oct. 2016
0

Ah, ça, la maintenance d'un habitable, je n'ai pas connu. Ceci-dit en loc, j'ai déjà dû grimper au mat pour changer un anémomètre. Donc je te crois sur parole ! Merci, je garde tout ça en tête.

03 oct. 2016
0

en ce qui me concerne', ayant à la charge l'entretien d'un habitable depuis peu: effectivement, ça coûte des sous, même en y passant beaucoup de temps pour tout faire moi-même... j'ai eu des moments de doute et de remise en question et j'en aurai sûrement d'autres encore à l'avenir... j'ai pensé à arrêter et revendre, forcément à un prixv tres bas car bateau ancien.
Pour autant, à ce jour, je maintiens le cap, et pourtant personne ne m'oblige !
pourquoi, je ne suis pas totalement sûr, mais je pense que ce n'edt pas principalement rationnel, et je crois que je trouve dans ces contraintes une forme de plaisir et de satisfaction, de développement personnel... c'est forcément très subjectif mais dans mon cas, et bien que je navigue trop peu à mon goût, je ne pense pas que la location conviendrait.
quant à un bateau associatif, j'y pense et je pense que j'apprécierais, j'ai d'ailleurs le projet assez concret de prendre contact avec les assos qui font ça à Marseille (il y en a plusieurs)
mais je ne le vois pas comme une alternative, plutôt comme complémentaire, une autre source de plaisir et de satisfaction.

et puis comme ça, mon bateau peut parfois servir de BDA pour d'autres qui n'ont pas les mêmes préférences ou les mêmes opportunités que moi :)

04 oct. 2016
0

Merci babouch pour ton retour d'expérience. Je ne saurai pas dire la situation qui me conviendrait le mieux. Aujourd'hui, je me projette plus en propriétaire, mais qui sait ?

03 oct. 2016
0

Il y a l'association Cabestan, dont je suis un des chef de bord. Et ce n'est pas la seule association en Ille-et Vilaine.
Nav35, est une asso de propriétaires de bateaux... et je sais qu'il y en a d'autres, à St Malo ou ailleurs
Dans le Morbihan il y a le Groupe Morbihanais de Croisière, entre autres...

Bref il y a du choix pour pratiquer la voile sur les BDA... ce peut être un bon début.

04 oct. 2016
0

Merci Duduche Braz. L'association a effectivement des atouts, notamment pour toute l'approche théorique et le partage.

04 oct. 2016
1

le post de TIKTAK reflete assez bien la réalité.
posseder un bateau rime aussi avec la magasin d'accastillage. même en faisant le maximum tout seul.
pour JAMBEDEBOIS, ca y est mon canot est au port pour 8 mois, que du bonheur. j'y vais maintenant TOUS les jours.
J'Y FILE !

04 oct. 2016
0

Heureux homme !

2

Si tu veux un bateau qui ne te coute pas cher, tu mets une maquette sur ton buffet ou un poster dans ton bureau, le prix d'un bateau et de son entretien on s'en fout, si on veux on peux, il faut faire des choix ( je ne vais ni à la chasse ni au ski, trés peu de voyages autres que sur mon bateau, je n'ai pas de maitresse, je ne fume pas, je téléphone avec un vieux smartphone qu'on m'a donné etc...j'achète plus de bermudas que de costar ) mon bateau me coute un bras mais me rend heureux, et ma femme adore avoir un mari toujours de bonne humeur, il y a du bricolage à faire : tant mieux j'adore bricoler et je trouve quand même du temps pour faire de la voile et puis quand un jour viendra ou la santé me fera défaut : au lieu de vendre mon bateau j'emmènerai des équipiers ( gratuitement ) à qui j'apprendrai la voile et à ètre heureux ( le vert c'est à tribord, le rouge c'est à babord, le rosé c'est à ras bord ) bonnes nav.......

04 oct. 201604 oct. 2016
2

peut etre une piste : le jour ou vraiment je n'y tenais plus j'ai vendu ma voiture et acheté un velo ET un voilier ...j'étais le plus heureux des hommes ....mais totalement incompris par les collègues qui changeaient de bagnole presque tous les ans ,mais ça je m'en foutais royalement .

Et partir 4 semaines en vacances en voilier au Anglo ou Bretagne nord voir Angletterre , c'était autre chose que le Lavendou

04 oct. 2016
0

A mes yeux également, il n'y a pas mieux qu'une croisière en voilier pour voyager et découvrir.

0

mon vélo a bientôt 50 ans, mes parents me l'ont acheté neuf pour aller au collège, je viens de vendre ma grosse voiture qui a 11 ans et ma femme m'a donné sa petite voiture qui a aussi 11 ans , on vient d''en acheter une neuve pour elle , comme ça elle est contente et ne me dis rien quand j'achète une planche de teck en or massif pour donner un coup de neuf à mon cockpit ( pour être heureux il faut savoir donner )

04 oct. 2016
0

ah t'es un malin ??? moi de m^me ,à ma femme la "belle voiture" moi j'ai ma camionnette vieille de 25 ans ..qui en ait à son deuxieme moteur ... mais cette année je met un pont en lattes à Calypso :mdr: non mais

04 oct. 2016
0

Jambe de Bois à poser un question à laquelle personne n'a répondu

En quoi un 34' côute-t-il plus cher qu'un petit à part le disel du moteur

Bien entendu à part aussi la place de port

Assurance
Cordages: une écoute de GV de 30m en 12mm côute 5X plus cher qu'une écoute de 15m en 8mm
Un spi de 80M2 côute 3X plus cher qu'un spi de 30M2
Les écoutes de génois de 20m en 10 sont 3X plus chères que des écoutes de GV de 15m en 8mm
Voiles: le prix est exponential et non proportionnel à la surface
Entretien moteur: on te demander le double pour entrenir un IB de 30Cv qu'un HB de 9CV
Toutes les pieces étant plus grande, le remplacement coute plus cher. Taquets, pare battages, amarres ec.

Ca aussi il faut en tenir compte

Et quand tu devras sortir 5000€ pour la garde robe de ton bateau ton banquier risque de te dire que pour ça elle habille toute la famille pendant 2 ans

04 oct. 2016
0

Oui, ces proportions coulent de source. Voila pourquoi nous commenceront probablement avec une carène en dessous de 28 pieds. Le plus de 34 pieds ne viendrait que si la famille devient aussi mordue que moi et qu'alors nous caresseront ensemble des rêves de croisière au long cours.

04 oct. 2016
0

j'ai un corps mort pour l'été , plus rapide pour les sorties , je suis au port de morlaix avec éclusage + _ 1heure a la pleine mer , et hivers je suis le long du quai , mais j'ai fait une demande pour une place ponton , beaucoup plus pratique pour travailler dessus

04 oct. 2016
0

Merci siriusain pour ton expérience, un ponton a l'année a des avantages, d'autant que Morlaix est très abordable, si j'ai bien regardé. Et en centre-ville de plus. C'est vrai que le ponton permet d'entretenir au fil de l'eau. Je ne sais pas encore comment nous ferons.

1

Si ton budjet est trés serré achète un transportable et sa remorque, hivernage dans ton jardin, bricolage chez toi , moteur hors bord, antifouling remplacé par un coup d'éponge , mise à l'eau sur une cale de préférence bien pentue et pas trop glissante, si tu as une bonne voiture ( ou mieux un 4X4 ) tu peux sillonner de nombreux plans d'eau européens ou tu n'irais pas avec un bateau plus grand ( j'ai fais cela avec un Etap 20 pendant 11 ans et j'ai eu beaucoup de plaisir , mon voisin de ponton viens de changer son Bavaria 30 pour un Etap 22 i , un petit bateau qui m'a fait réver des années )

04 oct. 2016
0

Merci Jean-Marie. En fait, j'ai déjà un dériveur de sport que je transporte depuis des années, et de mon point de vue c'est lassant et encombrant. Par ailleurs, il ne m'a pas été fréquent de le sortir ces dernières années, les enfants étant petits et les obligations familiales nombreuses. L'idée c'est vraiment de pouvoir maintenant partager la voile en famille et de voir du pays. Nous sommes 4 et parfois 6. Je ne pense pas qu'un 22 pieds soit le bon choix pour nous. Le transportable ne l'est peut-être pas non plus, bien qu'un Bi-loup 77 puisse l'être.

04 oct. 2016
0

Est-ce que l'initiateur de ce fil a dans l'idée de laisser son navire au mouillage ou sur corps mort pendant des semaines voire des mois ? J'ai vu des bateaux échoués sur la plage suite à un coup de vent qui n'avait rien d'exceptionnel, ils étaient sur corps morts de manière tout-à-fait officielle et se croyaient à l'abri de tout souci. Chaque année on a des bateaux et des beaux qui s'échouent sur la plage. Pour l'économie d'un ponton on joue à une loterie dont le gros lot consiste à perdre le bateau, perso je ne jouerais pas à ce jeu-là.

"Le vert c'est à tribord, le rouge c'est à babord, le rosé c'est à ras bord"

Excellente celle-là, je la replacerai :alavotre:

04 oct. 2016
0

Merci pour ton avis Manillon. Je ne serai qu'a quelques dizaines de minutes de notre bateau. Ici l'hiver offre régulièrement de belles journées donc j'imagine qu'on pourrait profiter du voilier dès que la météo s'y prête. Plutôt que le corps mort, je préférerais quelques ancres à visser, solution qu'on ma soufflée ici et qui est probablement plus fiable. On a vu aussi des accidents au port bien qu'ils soient sans doute plus rares. Il y a toujours un risque qu'on essaie de minimiser au maximum, forcément.

05 oct. 2016
0

Il n'y a que voir l'autre fil sur les échouages à Aguay et pourtant sur bouées a vis

05 oct. 2016
0

Hélas il n'y a rien de sur, donc...

04 oct. 2016
0

La solution idéale n’existe pas lorsque l'on désire faire de la voile .
Il me semble comprendre que tu souhaites devenir propriétaire alors j'ai bien peur que peut importe les arguments des uns ou des autres , t'es cuit tu deviendras proprio .
Avoir un bateau à soi ce n'est que des plus , plus de frais , plus de liberté , plus de travail , plus de joies ....
Parmi les questions que l'on se pose il me semble qu'il y en a une de primordiale : est ce que je vais pouvoir manœuvrer mon futur bateau en solo ?
Cela est à mon avis très important car si l'on devient tributaire d'éventuels équipiers c'est ce priver d'un des plus important avantage de proprio c'est à dire sortir en mer quand l'envie nous prend , bien sur sous réserve que la météo le permette .

04 oct. 2016
0

Tu as raison Hungry bird. Plus j'avance dans la réflexion, plus je me rends compte que les solutions sont très nombreuses, toutes différentes, avec chacune leurs avantages et leurs inconvénients. Et probablement, comme tu dis, la messe est dite pour l'option de l'achat. A vrai dire, c'est une question à laquelle j'ai longtemps réfléchi.

J'ai fréquemment barré de gros dériveurs et catas de sport seul, ce que je préfère faire plutôt que de composer avec un équipier pas en phase. Même si un jour nous évoluons vers un bateau plus grand, je ne prendrai jamais de gréements compliqués. Exit Ketchs et Goélettes : je prendrai un bon sloop avec tout qui revient au cockpit. Je tiens à pouvoir mener mon bateau seul, et je l'équiperai au besoin pour cela : enrouleurs, régulateur, pilote. Idem pour le choix de voiles, sachant que même si j'aime que mon bateau marche bien, l'envie de régater passe peu à peu.

04 oct. 2016
0

Pour en revenir à la question ponton or not ponton je dirai sans hésiter ponton , le corps mort n'a à mon avis comme avantage que le prix MAIS demande de venir fréquemment voir et contrôler le bateau donc résider à proximité .
Il me semble que l'on ne peut pas faire de généralité d'un port à un autre ou d'une région à une autre mais il peut être moins onéreux de faire un mix , une partie de l'année à sec et le reste au ponton même en payant le prix fort durant cette période .
Dans vos calculs de coût de port , il me semble judicieux de prendre en compte la longueur du bateau de l'extrémité du davier au bord de la jupe ou de l'hélice du HB pour ne pas avoir de mauvaises surprises , la différence d'une catégorie à celle supérieure est des fois énorme .

04 oct. 2016
0

Merci Hungry bird. J'ai récemment vu des places au port vraiment très abordables. Evidemment, les services au port à la hauteur du prix, c'est à dire bas. Je me renseigne toujours.

Bien entendu je ferai attention à la longueur hors tout. Je ne table pas sur un gros bâteau de toute manière.

04 oct. 2016
0

un petit tour par ici, il reste encore quelques AOT disponibles sur la zone de Port en Drô, sur les autres c'est bouclé mais les listes d'attente sont quasi vides et les anciens libèrent des places assez régulièrement.
donc à voir :
lesamisdurivage.fr[...]/
A+JM

04 oct. 2016
0

Merci quebec, je vais regarder ça de plus près ;)

0

J'ai un nouveau voisin de ponton aux Minimes, il a été sur liste d'attente pendant 4 ans et viens d'acheter un Etap 30 i, cela m'a étonné car pour à peine plus grand je n'ai attendu que 3 ans entre 2004 et 2007, je pensais que le délais se raccourcissait mais cela est différent selon la longueur,
Habitant a 250 km je ne me verrais pas sur un mouillage, quand le dimanche soir je quitte le ponton j'ai l'esprit tranquille
L'avantage de La Rochelle c'est qu'on peut aller en ville à pieds et que c'est une ville qui vit toute l'année, on peut changer souvent de resto, faire du shopping, le marché même en hiver, et même s'il reste du temps on peut faire de la voile ( en prime on a même le sourire dans la voiture )

04 oct. 2016
0

Oui, les Minimes c'est un port sympa. Ça donne une idée de la longueur de l'attente ! J'imagine que pour certains le mouillage n'est pas un choix...

04 oct. 2016
0

J'ai pu constater que d'avoir son bateau permet de devenir autonome dans plein de domaines et de devenir un marin plus polyvalent, actif et pas passif. On se sent plus concerné. Naviguer sur le bateau des autres ne permet pas la même approche. On est plus consommateur...
J'ai acheté un bateau pour naviguer toute l'année. Mais l'hiver, il y a plus de vent, voire très souvent de la houle quand il y a des dep au large, c'est physique. Il faut aimer.

Je vends mon Aquila, au fait ! Trébeurden. Pour un autre projet maritime.

06 oct. 2016
0

vraiment pas de comparaison possible entre mouillage et ponton.
je viens de passer 6 mois au mouillage. j etais obligé de repousser au maximum, l entretien, ou les petites réparations. pas toujours envie de prendre l annexe, pour aller bricoler une heure ou plus.
maintenant, je suis au port, je suis sur le bateau TOUS les jours. il n y a pas photos. et je ne parle même pas de la sécurité.maintenant je dors mieux la nuit.

06 oct. 2016
0

pas la même expérience pour moi, je suis mouillé depuis mai (mais sur un étang donc c'est un peu de la triche), je dors très bien la nuit, j'arrive à passer régulièrement mais en ce moment je travaille à 250km donc pas tous les week-end.. je surveille la météo minimum tous les 3 jours, au cas où, mais pour le moment il n'y a jamais eu plus de 30 noeuds dans les rafales donc pas de problème. Seuls incidents : un peu d'eau douce dans les fonds et mon feu sur le balcon avant cassé.
Coût : 0€ à part le feu peut-être réparable.

Je ne passerai pas l'hiver dans cette config à cet endroit, par contre.
bien sûr, c'est illégal... mais je suis loin d'être le seul la ou je suis, et j'ai pas eu de visite de gens sur un bateau gris.
par ailleurs c'est illégal mais la pénurie de places de port ne s'arrange pas, et les aff mar ne délivrent pas d'aot ici (je suis allé leur demander quand même !)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (143)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021