Pont en teck

Bonjour à tous,

Vous le savez bien, pour être heureux à bord, il faut savoir amadouer la gente féminine, que cela soit sa femme ou ses enfants. On peut le faire avec des petites attentions, aller manger au resto de temps en temps en croisière, éviter les étapes de 50 milles au près dans 30 nd de vent et 2 m de houle, ne pas être contrariant sur la consommation d'eau douce. Mais de temps en temps il faut aussi marquer le coup en envoyant du lourd.

Cette année, l'idée de ma douce, c'est d'avoir un plancher en teck dans le cockpit. Faut dire aussi que c'est un peu de ma faute. Erendil, à sa construction, était dans l'air de son époque : pas de bois, nulle part. Que du peint, du stratifié, de l'enduit. L'hiver dernier, comme on avait que ça à faire, on a fait un gros refit, et voici que l'intérieur a maintenant un superbe plancher en merbeau et tout l'ammeublement en acajou vernis. Promis, vous aurez des photos un jour.

Alors le plancher du cockpit, repeint de temps en temps avec la saloperie de peinture antidérapante international n'est plus à la hauteur. C'est vrai.

J'ai trouvé, en cherchant un peu, le plancher teck vendu par mon voisin, Charles. Les lattes teck sont collées sur un support CP et déja jontoyée. Cela a l'air simple, mais il y a déja deux problèmes. Mon cockpit fait grosso modo 3 m de large par 4 m de long. Les panneaux font 2,5 m de long. Comment faire le raccord ?

Ensuite, mon plancher de cockpit est spatulé vers l'avant. Assez nettement. Disons que sur un metre il remonte en arrondi de 20 cm. Les plaques se cintrent facilement dans le sens "travers des lattes", mais me semble plus raide dans le sens des lattes. Comment faire ?

Qui connait une autre solution (à part évidement poser latte après latte et tout saloper avec le sika du joint) ?

Merci à tous.

Jacques

L'équipage
02 sept. 2011
02 sept. 201102 sept. 2011
0

Salut Jacques,

Je n'ai pas la réponse claire à ta question, mais as tu regardé du coté des lattes de composites? La pose peux se faire latte par latte (découpe au gros cutter) et joint au sika, ou tu peux préparer des panneaux entier, (sans ajouter de support en dessous je crois), puis les coller d'un coup.

Il y a d'autres avantages non négligeable

  • C'est plus léger que le teck (c'est pas négligeable pour ton cata non?)
  • ça chauffe beaucoup moins que le teck
  • Aucun entretien
  • Les panneaux que tu prépare d'avance restent souples et peuvent donc suivre les courbes dans tous les sens de ton cockpit

J'ai un pont en teck sur Now, posé par l'ancien propriétaire, et franchement, si je devais refaire cette opération, j'opterais pour du composite.

sans faire de pub, il y a "HL nautics" à Hyères qui est de bons conseil.

www.hl-marinedeck.com[...]ex1.htm

A+,

02 sept. 2011
0

Et pourquoi pas du faux teck. Apparement ça se pose assez facilement, c'est souple, antidérapant, presque aussi joli que du vrai, demande pas d'entretien et c'est bon pour les fôrets...

www.teck-it-easy.com[...]/

02 sept. 2011
0

il y a ça mais faut aimer
www.teck-it-easy.com[...]

02 sept. 2011
0

Une lame de tzck peut se cintrer légèrement dans le sens de la longueur. Pour preuve, aucun pont de bateau n'est plat...
Essaie de tremper une lame dans la mer une nuit et tu la forces légèrement avec des serres-joints. J'ai cintré de l'acajou massif à 90 degréds de cette manière.

RV

02 sept. 2011
02 sept. 2011
0

Merci à tous,

Je vais commencer à regarder vos liens.

J'ai bien pensé à tous les trucs synthétiques, mais j'aime vraiment travailler le bois et je commence à être équipé pour ça. Je vais quand même voir.

Dans la même idée, vous entretenez comment un pont en teck pour qu'il ne devienne pas immédiatement gris, moche et plein d'échardes ? Enfin, je veux dire, entretenir, pas poser par dessus ou à la place un pont en teck synthétique...

Au final, c'est surement ça qui me fera choisir l'un ou l'autre.

Merci

Jacques

02 sept. 201102 sept. 2011
0

Hello,

Pour l'entretien, tu as plusieurs possibilités.

  • Ne rien faire ou presque = un pont qui devient terne et gris, mais pas de problème pour le bois qui est fait pour rester dehors, ça ne l'abime pas, c'est juste une question d’esthétique.

  • Si tu veux un bois bien doré = 2 fois par ans, netoyage du bois puis, huile de teck acheté ou préparation maison (Essence de térébenthine + huile de lin + siccatif)passé au pinceau.

Tu peux très bien ne rien faire pendant un temps x, puis changer d'avis et retrouver un pont neuf car le teck ne s'abime pas à rester dehors.

Pour le nettoyage du bois avant de passer l'huile, tu as plusieurs solutions :

  • Avec un produit à base d'acide oxalique (genre netrol ou préparation avec la poudre que tu dilue) puis rinçage, le bois retrouve ou garde son aspect neuf.

  • Sans aucun produit, avec juste de l'eau de mer et en brossant en rond (jamais dans le sens du bois). Il faut pas mal frotter si le bois est bien gris, mais ça reviens comme neuf

Sur Now, ça dépend du temps que j'ai.
En général, avant la saison, je me mets au mouillage et je brosse avec eau de mer, puis, le lendemain je passe la préparation térébenthine + huile de lin. Si j'ai pas de temps, je fais juste un rinçage au jet, c'est moins bien, mais ça enlève juste les saletés, alors qu'avec l'eau de mer, ça enlève les mousses ou algues qui se sont incrustées (c'est ça qui rend le bois terne)

Enfin, même sans entretien, le pont ne devient pas "plein d'échardes" ...

A+,

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (114)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021