pompe 4108

BJ
J'ai ramemé ma pompe injection en france pour une révision complète.Maintenant il va falloir la remonter. Aprés avoir remis la pompe en place, est ce que le seul réglage à faire est de faire coinçider les deux marques sur la bride et la pompe?
Un ami m'a dit de vérifier en tournant l'arbre de la pompe que le gazoil sort au premier injecteur, faut il faire cette manip? et en tâtant pour remettre l'arbre de la pompe en place je ne risque pas de dérégler le calage de l'engrenage qui entraîne la pompe?
par avance Merci pour votre aide

L'équipage
17 sept. 2011
17 sept. 2011
0

bonsoir ,
on ne peut que se tromper d'un tour .si ça ne demarre pas ,on la sort et on fait un tour moteur et on la remet et c'est bon ,il manque une dent sur l'entrainement ,on ne peut pâs la monter autrement ,le plus embetant c'est le troisieme boulon caché derriere que je remplaçais par une tete BTR plus facile a enquiller
alain

17 sept. 2011
0

ben non, on ne peut pas se tromper d'un tour....
parce qu'un tour à la pompe = 2 tours au moteur c'est à dire un cycle complet pour un moteur 4 t, donc sans incidence sur le calage
.................et comme on ne peut pas se tromper d'un demi tour non plus....en fait on ne peut pas se tromper du tout

sur un moteur un peu ancien, il est préférable d'ajouter un poil d'avance pour laisser + de temps à la combustion...donc il vaut mieux être "un poil" en avance par rapport aux traits de marquage

pour le 3 ème boulon, "ça c'est ben vrai"

cordialement

17 sept. 2011
0

bonsoir,
suivant les versions de pompes, les méthodes et valeurs de calage changent...

Jean

17 sept. 2011
0

ça c'est le boulot du diéseliste sur son banc et pas le boulot du mécano de base qui ne fait que la pose car il est, le plus souvent incapable d'ouvrir et régler une pompe

à chacun son métier et ses compétences

17 sept. 2011
0

la pose et le calage de pompe revient au mécano, et caler cette pompe ne réclame pas beaucoup de compétence, par contre sans la méthode, les valeurs et l'outillage, c'est du réglage au pif.
Un moteur mal calé va manquer de puissance, peut fumer, polluer à coup sûr, être très bruyant, etc, suivant qu'il a reçu trop ou pas assez d'avance et risque d'être détruit...

17 sept. 2011
0

sauf qu'à part mettre les deux marques l'une en face de l'autre, il n'y a rien d'autre à faire sur la pose d'une pompe préalablement déposée

à part des lunettes pour les papys presbytes, je ne vois pas quel autre outillage spécifique utiliser sur le 4108 et autres Perkins de l'époque ( les valeurs exactes de calage ont été mises en usine et il suffit de se remettre dans la position initiale marquée, les diéselistes étant, eux, très compétents, ils ne règlent pas les pompes au pif)

le reste, c'est juste pour faire mousser la sauce et la facture et enfumer le client

17 sept. 2011
0

absolument pas d'après doc perkins 4108, les valeurs de réglages sont différentes suivant les versions de pompe, de puissance, d’application etc

Le diéséliste qui travaille en station diesel fait au banc le "calage interne" et positionne alors dans le carter l'indexe de calage si la pompe en est pourvue. Son boulot s'arrête là, sauf s'il se déplace sur le bateau reposer la pompe.

le calage de la pompe par rapport au moteur revient au mécano:
Sur certaines il fallait même la mettre sous pression interne à l'aide d'une canalisation reliant deux des 4 sorties et une pompe hp et bloquer le rotor avec une vis pointeau à introduire dans le canal de retour. Sur d'autres il fallait aligner l'arrête d'un circlips avec le repère du rotor, ou utiliser un comparateur pour s'assurer qu'un palpeur soit rentré dans la fente de calage du rotor... Tout ça pour positionner la pompe dans la position déterminée par le dieséliste au banc. Ensuite il fallait positionner le moteur suivant la valeur de calage en degrés sur volant ou à l'aide d'un comparateur pour positionner le piston à la couse exacte avant le pmh fin de compression.

On ne peut affirmer sauf à être voyant quel est le num de série exact du moteur, la version de pompe et son niveau d'évolution. Entre le premier de ces moteurs qui a été produit et le dernier il a reçu beaucoup de modifications.

Le mécano exerce un métier qui s'apprend ...

17 sept. 2011
0

Le mécano exerce un métier qui s'apprend ..mais que visiblement tout le monde n'a pas vraiment appris

quand une pompe est déposée d'un moteur, elle a un réglage et un calage d'usine correspondant au moteur, et à son utilisation

Perkins marine n'a pas vendu des moteurs pour tracteur et vice versa

à l'usine Perkins, chaque moteur était identifié pour une utilisation précise et sortait de chaine avec les réglages adaptés

pour connaître le n° de série d'un moteur 4108, il vaut mieux regarder les n° frappés sur le bloc que lire le marc de café et à chaque n° correspond une spécification et une nomenclature particulière

le diéseliste qui est, lui, un vrai pro reçoit la pompe avec son pignon d'entrainement ou son détrompeur et la rend avec ce même pignon ou détrompeur correctement calé

et comme il y a le détrompeur, le plus ignorant des mécanos arrive quand même à reposer la pompe sans trop de difficulté et sans chercher à comprendre, ce qu'il sait bien faire

18 sept. 2011
0

La documentation qui se trouve facilement sur le net et qui peut être téléchargée, n'a pas été remise à jour depuis la première version....il manque une bonne partie du chapitre sur les pompes et les réglages(méthodes et valeurs de calages...).

En mettant la pompe en place en alignant seulement le "coup de pointeau" il est facile de se tromper d'une dent, comme de plusieurs, voire tout simplement de quelques degrés de calage par le jeu des vis d'assemblage, ou l'approximation du montage, d'où l'intérêt d'aller au bout de la démarche en utilisant méthodes et valeurs de contrôle après repose de la pompe.

Il y a 20 ans le mécanicien en station diesel était directement formé par les fournisseurs de matériel d'injection (bosch, roto, lucas,...), et cette formation était reconnue. Maintenant le matériel nouveau est arrivé sur les moteurs alors qu'ils n'ont pas encore reçu la formation pour les entretenir.

Les mécanos des réseaux ont des infos plus fraiches directement par les marques et peuvent disposer de tous les outils possibles, que certains stations diesel n'ont même pas. Il n'y a pas lieu d'opposer les diésélistes qui travaillent en station diesel et les mécanos qui interviennent sur les moteurs: ils ont acquis des compétences différentes et sont des professionnels tous les deux. Ce que l'un sait faire l'autre pas forcément. je suis depuis assez longtemps dans ce boulot pour le constater.

Certains bricoleurs travaillent de façon très approximative, le professionnel doit exercer son métier en respectant les préconisations, et en apportant tout le soin qu'il faut pour que le client soit satisfait.

18 sept. 2011
0

BJ
merci pour votre contribution,dans un premier temps je vais faire coinçider les deux marques.
Mettre un peu d"avance est ce que c'est tourner un peu la marque sur la pompe vers le moteur ou le contraire?
pour information c'est un vieux perkins 4108F de 31ans que j'ai bien l"intention de conserver de nombreuses années
amicalement

18 sept. 2011
0

bonjour à tous
pour le perkin s 4108 on ne peut se tromper en reposant la pompe :l'axe de celle ci possede un detrompeur et ce loge directement dans son pignon de distribution celui ci est visible apres avoir depose la pompe eau de mer
et a ete poinçonné en usine au montage une fois pour toute

18 sept. 2011
0

sauf que dans le lycée professionnel de l'automobile dans lequel j'ai exercé un temps, les meilleurs partaient en section diesel et les autres en section mécanique auto

ceci explique cela et le fait que ce qui est sans difficulté pour un vrai diéseliste peut devenir compliqué, voire hors de portée pour certains mécaniciens auto reconvertis dans le nautisme
l'histoire de la "dent trompeuse" le démontre amplement car j'aimerais bien savoir comment on peut se tromper d'une ou plusieurs dents sur un 4108

18 sept. 2011
0

bonjour a tous
suite a la remise en état de ma pompe chez un spécialiste, quand j'ai l'ais remonté ,pas moyen de redémarrer avec les deux repères en face j'ai dus décaler les repères pour démarrer et bien régler moteur .ce qui ne m'étais pas arrivé suite à d'une remise en état ultérieure.
a qui la faute ????.

MERCI cordialement jc

20 sept. 2011
0

bonjour,
voila bien une preuve qu'il est utile de faire un contrôle après pose.
Ce qui est embêtant, c'est qu'on ne sait donc pas combien il y a d'avance à l'injection sur ce moteur! huuuuuuuummmmmmmm ce qui n'est pas bon pour sa santé ni la notre!
faudrait demander à perkins(nouveau jp) ce qu'il en pense MDR

jean

20 sept. 2011
0

SEGALEN et perkins , plus je vous lis .......
plus j'aime le 4108 qui permet de la lecture jubilatoire ! manque juste notre regretté jp ( pas perdu pour tout le monde )
ça mériterait bien un débat au 20 heures , mené par claire chasal !!!!

20 sept. 2011
0

sauf erreur............Perkins et JP , sont des freres jumeaux tres ressemblant...!!

Amical bonjour a tous les deux.

Maurice.

20 sept. 201120 sept. 2011
0

La prochaîne fois que je vois JP sur le ponton, j'en parlerai avec lui, promis. Parce que là, mal à la tête :doc: :doc: :doc:

20 sept. 201116 juin 2020
0

bonjour,
Le 4108 peut tourner avec une avance à injection décalée, si par chance elle est assez proche de la valeur préconisée. Sauf à avoir l'oreille très fine, il est difficile de faire la différence sans mesure. Par contre c'est pas terrible pour le rendement du moteur, pour sa longévité et pour mes poumons!
dans un cas semblable, il faudrait repasser par la case "calage interne" qui permet de repositionner le rotor de pompe avant de remettre les repères (clips ou autre suivant ce qu'il y a dessus) en face de indexe de calage, vérifier que le pignon et son repère soient en bonne position (normalement impossible de se tromper), remettre le moteur dans la bonne position...etc...et après repose de la pompe faire le contrôle.
le doc joint donne une idée d'une étape à reprendre... juste pour le principe (sur le doc c'est du roto, mais lucas en est plus que proche!)

jean

04 oct. 2011
0

Bonjour
Je viens également de démonter la pompe de mon 4108 afin de la faire réviser (joint défectueux sur l'axe de rotation, du gasoil se mélangeait à l'huile entrainant une chute de pression).
Avant de démonter la pompe,j'ai placé, en tournant le vilebrequin, la pompe en poition "injection premier cylindre)puis j'ai dévissé la vis prévue à cet effet qui se trouve cachée par la poulie en bout de vilebrequin afin que son extrémité vienne se loger dans le trou à l'arrière de la poulie.
Cette précaution est-elle utile ?
Il me semble que pour le remontage le détrompeur sur l'axe de la pompe devrait éviter de faire es erreurs.
JYR

04 oct. 2011
0

bsr
,e viens de déposer un 4108 M qui a passé une bielle au travers du bloc ,j'ai tout le reste a vendre d'occase me contacter en mp ...
alain

04 oct. 2011
0

sur ma pompe d'injection (idem, joint qui fuyait et laisser rentrer du gazole dans l'huile), j'ai aide (plutôt regardé) le mechanicien travailler, une fois sortie la pompe, il m'a dit de ne pas tourner le moteur, normal (quel intérêt de faire tourner un moteur sans diesel).
Le jour après il revient avec la pompe revisée, irréconnaissable car toute brillante, avec des points de peinture jaune: il m'a montré l'arbre avec le secteur "coupé" (c'est ça le detrompeur non?) et comme il a vu que cela m'intéressait il m'a dit vous voulez la remonter vous même? pas de problèmes soit elle rentre bien soit elle ne rentre pas.
Moteur redemarré sans problèmes :)

PS Personne ne parle de la clé Allen 7/32" du boulon caché ? :heu:

05 oct. 2011
0

ce qui démontre qu'il faut bien choisir son mécano

il y en a un (sur internet) qui te dit que c'est compliqué avec une procédure longue et couteuse qui n'est pas à la portée de tout le monde
et l'autre ( avec la pompe en main devant le moteur) qui te dit que c'est super simple et qu'on ne peut pas se tromper et que tu peux le faire toi même, ce que tu as vérifié et validé

visiblement, un des 2 connait son métier, les moteurs diesels et les clients bien mieux que l'autre

la clef Allen avec rallonge étroite et super longue, fait partie des charmes de la mécanique anglaise

Cordialement

05 oct. 2011
0

bjr,
je fais amande honorable ,on ne peut pas se tromper quand on enquille la pompe ,mais je parle de la clef BTR rallongée pour la vis metaux cachée derriere .
alain

05 oct. 2011
0

quand je dis "il y en a un" je ne veux pas parler de 60...........bien sur

12 oct. 201116 juin 2020
0

bonjour,

La mise en place de la pompe et le contrôle:
tous les constructeurs ont mis en place des méthodes de contrôle pour voir si les valeurs après repose sont tenues. La demande de précision dans les réglages est arrivée il y a déjà pas mal d'années. Pour les très anciens moteurs, les documents d'atelier ne préconisaient pas l'utilisation de ces outils vu qu'ils en étaient à leur début.
actuellement la précision au niveau des débuts d'injection est passée en dessous du degré. à l' époque du 4108 ça pouvait être de plusieurs degrés du fait des tolérances d'usinage. Il y a aussi l'usure des pièces: Les repères étant faits en sortie d'usine pour des pièces neuves, lorsque l'usure apparait, il n'y a a pas moyen d'en tenir compte:
usure des dents des pignons de distribution du coussinet du pignon intermédiaire quand il y en avait etc. sur la pompe ça peut représenter plusieurs degrés au final. Les conséquences: un moteur qui démarre plus ou moins bien, qui fume, claque manque de puissance etc. le diesel qui pue à papa qui a disparu de nos jours tournait plus ou moins bien, ...
j'ai repris plus d'un moteur qui avait été "refait" et pompe passée en station diesel qui fumait toujours et pour cause...!!

sur perkins suivant les générations de pompe il y a eu plusieurs méthodes de calages, des outils adaptés, des valeurs qui correspondent. la très vieille doc en téléchargement libre sur laquelle s'appuie le contributeur "perkins" est obsolète car n'a évidement pas été remise à jour.

Actuellement je travaille sur des moteurs sur lesquels je sorts directement les valeurs du calculateur avec l'outil de diag. Elles s'affichent à l'écran: début de pré-injection, début d'injection principale, débit de gasole en mmcube par coup etc e t même les écarts de débits qui varient en continue avec tout simplement l'usure différente de chaque cylindrée.

le 4108 et évidement très éloigné de ces technologies.
Par contre après calade en utilisant les outils préconisés et mise en route, il y a moyen de relever des valeurs d'avance d'avance: j'ai gardé pour ça un lampe strobo avec capteur piezo (qui a déjà 20 ans mais elle va encore bien), je constate après chaque montage réalisé "au repère" sur des moteurs anciens qu'il y a des écarts plus que significatifs avec les valeurs préconisées au départ.
j'ai trouvé sur le net la même lampe strob que la mienne, je vous l'envoie en pièce jointe.

je dis ça pour ceux que ça intéresse de vouloir évoluer.

bonne journée

Jean

12 oct. 2011
0

moi pas comprendre :reflechi:

comment peut être obsolete une documentation d'atelier de 1983 pour un moteur construit en 1985 ? :tesur:

12 oct. 2011
0

bon, je ne sais pas

je comprends l'évolution industrielle d'un produit, je ne suis qu'un amateur mais je n'ai pas l'impréssion que avec un 4108 d'il y a trente ans on parle de reglage d'un moteur de formule 1 qui change toutes les deux semaines; ok bien d'accord, on ne sera pas au 1/10000000 de tolérance près qu'on pourrait avoir avec des techniques plus modernes, developpées après, mais sur un moteur rustique, dessiné quand probablement on ne s'imaginait pas de pouvoir appliquer dans les 2-3 ans suivants de techniques de contrôle complètement nouvelles... du pont de vue d'un industriel j'aurais pris mes marges techniques pour donner un produit adapté à la situation actuelle plutôt que quelque chose de visionnaire sur les techniques futures, non ?

un peu comme un bateau d'il y a trente ans, ok échantillonage pas optimal, inconnues de projet, de réalisation, etc... les chantiers prenaient leurs précautions pour donner des bateaux qui intègraient ce "doute", ces inconnues.
Ceux qui ne l'ont pas fait et se sont poussés plus en avant par rapport à ce qui était rationellement faisable, on vu leurs produit disparaître, ce qui ne l'ont pas fait ont donné des bateaux qui naviguent encore aujourd'hui comme neufs, on pourrait y changer le mât, refaire le gréement, le plan de pont, les appendices, etc pour rendre plus performants les mêmes bateaux, mais est-ce cela vraiment nécéssaire ?

Au délà de la satisfaction intellectuelle, bien sûr :)

13 oct. 2011
0

Autrement dit, il faut repeindre la Joconde avec de la peinture acrylique car le bon Léonardo, gros ignorant, n'a pas utilisé cette technique bien connue aujourd'hui

Tant qu'on y est, il faut supprimer les rivets de la tour Eiffel et les remplacer par de la soudure moderne contrôlée par ordinateur

c'est une position particulière que je ne défend pas vraiment ayant compris que si le progrès peut s'appliquer au futur et au présent, il est trop tard pour le passé et c'est très bien comme ça

12 oct. 2011
0

Roberto, je pense que tu as parfaitement compris.

peut être que: le journal écrit il y a deux ans, s'est peut-être trompé sur ce qui s'est passé aujourd'hui?

pour la maintenance d'un moteur, c'est à l'usage que les limites d'une méthode sont mises en avant: Le partage des connaissances remonte dans le réseau des agents d'une marque et quand c'est nécessaire, il se créé même de nouveaux outils.
Entre le premier et le dernier d'une série, il y a des années d'évolution.

parfois même après la construction du dernier de la série d'un moteur, ça évolue encore, mais certes peu dans le cas du tout dernier, car il bénéficie déjà de tous les acquis, et que le constructeur est le plus souvent entrain de vivre sur l'acquis et consacre son énergie à développer une nouvelle série.

12 oct. 2011
0

quand j'avais mon atelier j'avais une lampe avec un pince que l'on mettait sur un tuyau d'injecteur avec une pince generalement sur le cylindre n°1 ,effectivement on recalait pas mal de moteurs qui commençaient a avoir des heures de fonctionnement .
amlain

12 oct. 2011
0

pour mémoire, l'Ami Veurey qui pose la question initiale n'est pas un pro avec un atelier à disposition, donc sa question n'est pas sur les méthodes utilisées en atelier par un vrai diéseliste avec banc à disposition, mais comment faire dans sa cale moteur, tout seul avec le bouzin en face et la pompe en main

je sais bien que lorsqu'on a peu d'instruction, on l'étale, mais la longue procédure de Segalen est parfaitement inutile dans ce débat

12 oct. 201112 oct. 2011
0

c'est un peu ma reflexion concernant l'ampéremetre mais exprimée avec plus de retenue .
c'est quand meme bien d'avoir des cerveaux sur le forum on en manque tellement dans la polititque .sic.
quand je connais le sujet j'essaie toujours de m'exprimer simplement ,ce n'est pas facile .
par exemple quand vous parlez d'opencpn je ne suis toujours pas arrivé à l'installer ni à mettre des cartes ni à les lire et pourtant pour certains ils font ça le matin en se rasant avec la main restée libre .....
conclusion :
une question claire et précise appelle une reponse équivalente
alain

:topla:

12 oct. 2011
0

bonsoir,

en résumé une opération comme celle-là ne peut se limiter à reposer la pompe en alignant de simples repères, mais nécessite même si le moteur démarre ensuite un contrôle et très certainement un réglage plus précis. Il ne faut pas oublier que celui l'amateur qui remet sa pompe en place, peut risquer de la grosse casse par la suite en cas d'écart.
C'est aussi tout le sens de mon intervention.
Prétendre le contraire est assez surprenant sauf à vouloir laisser repartir le contributeur du départ pour un long voyage sans lui avoir dit qu'il y a moyen de faire mieux.
je préfère me rapprocher d'un réglage idéal plus que de me contenter de l' à peu près. Le contributeur sait maintenant qu'il peut améliorer tout ça, en demandant à un pro de l'injection diesel de passer à bord.

bon courage

Jean

15 oct. 2011
0

mon perkins est loin de susciter l'émotion que procure la Joconde, en plus il est très éloigné de la prouesse technologique de la tour Effel. je l'ai acheté d'occasion il y a 5 ans et j'en ai plus que marre de le voir, vu tout ce qu'il y a à faire dessus, si j'avais les sous, je le débarquerais de suite. l'année prochaine normalement comme mme est ok je change. il fume maintenant tout le temps. Jean Segalen pourrait me donner quelques tuyaux? j'envoie mes coordonnées en MP.

19 oct. 2011
0

bonjour,
les causes de fumées en continu sont nombreuses, sa couleur peut aiguiller ...
réponse davantage détaillée en mail perso.

jean

19 oct. 201116 juin 2020
0

pour "perkins"

il suffit juste de lire la doc perkins: en doc joint une copie de page de la doc sur 4108M (où il n'y est pas demandé de remplacer les rivets de la tour Effel! )

Si on ne dispose pas de lampe strobo., un contrôle du calage après positionnement en utilisant un comparateur (ou une jauge de profondeur) permet déjà d'avoir un réglage plus précis.
Attention: Les valeurs de cette doc ne correspondent pas à toutes les pompes montées dessus.......désolé de me répéter!

19 oct. 2011
0

il suffit effectivement de lire la notice....mais encore faut il savoir lire et comprendre un peu la technique

dans la notice d'atelier Perkins 4108 en français, qui comporte 124 pages, il est écrit en section K " Distribution", paragraphe K2 , en bas de page 69 et au début de la page 70:

alinéa: "Repères de calage de la pompe à injection"

"la bride de fixation de la pompe présente un trait repère sur lequel le trait repère de la plaque d'adaptation du bloc cylindre doit s'aligner.

lorsque ces deux repères coïncident et que le pignon de pompe n'a pas été décalé, le calage de la pompe est correct"

en fait, tu nous enfumes avec une procédure qui est à faire uniquement quand le pignon a été déposé ce qui n'est pas le cas présent lorsque la pompe est déposée sans action sur la pignonnerie

bravo la compétence professionnelle

19 oct. 201119 oct. 2011
0

JP, t'as pas un site à t'occuper ? :-D :-D :-D :-D

Bien content de te revoir parmis nous, mais, s'il te plait, ne recommence pas, dès ton arrivée, à traiter tous ceux qui ne pensent pas comme toi d'imbéciles.

Evite ces dérapages, respecte notre charte et, surtout, notre esprit, et tu seras vraiment le bienvenu chez nous.

Jacques

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (149)

mars 2021