Pole = acier ?

Bonjour,
Je souhaiterai avoir votre avis sur le type de construction necessaire pour aller visiter les poles en toute securite ? Est-ce que l'acier ou l'aluminium s'imposent ? Quel est le meilleur materiaux ? Quels sont les trucs et astuces a connaitre a ce sujet ? Il y a-t-il des precautions specifique ?
Merci

L'équipage
04 mar. 2003
04 mar. 2003
0

visiter les poles?
je ne savais pas qu'on construisait des luges en acier (-.0)

04 mar. 2003
0

roberto...
tu ne savais pas qu'on construit des luges en acier? Tu ne dois pas savoir non plus que les africains vivent dans des igloos!!!
Si c'est tout ce que tu trouves à donner comme comtribution à Nico qui pose pourtant une question censée...

05 mar. 2003
0

Nico
c'est évident Nico! c'est l'acier, sans aucun doute.

05 mar. 2003
0

tous matériaux
damien1=bois moulé,
Ice bird,damien2,kotick,lotus,Walhalla,Kotick2,williwaw etc=acier
fernande,boulard,pelagic...alu
curlew,baldwin=bois classique,
nuage,..!plastique,
awahnee=ferro
Tout dépend si on veut monter dessus,s'y frotter,
aller voir,hiverner,ne pas avoir froid etc...
Voir aussi les recommandations des coasts guards canadiens sur internet.Nicolas

05 mar. 2003
0

ouh là..
c'était pour vérifier si mon sens de l'humour était pitoyable, je suis servi il parait

05 mar. 2003
0

Roberto
:-)))

05 mar. 2003
0

Presque brise glace....LOL !
Je ne rechrche pas un bateau type brise glace, mais un bateau qui puisse frapper doucement la glace sans se deteriore, en etait relativement bien isole, pouvoir s'arrete le long d'in iceberg etc... en toute securite....
Il parait que l'alu est a proscrire ?
Est-ce vrai ?

05 mar. 2003
0

s'arréter le long d'un iceberg en toute sécurité,

c'est être étendu les bras en croix en toute sécurité sur le QG de SADDAM en ce moment

les icebergs sont notoirement instables et sujet à des retournements imprévisibles

pour la sécurité il vaut mieux choisir une plage avec des cocotiers

bye

05 mar. 2003
0

Iceberg ou banquise
Quand je dis "iceberg" je veux dire aussi banquise ou partie gelee ou l'on put descendre a pied.....

05 mar. 2003
0

Nico
A C I E R . . .

06 mar. 2003
0

Et l'ALU ?
Et pourquoi pas l'alu ? Ou l'alu epais de type Strongall ? Ou un alu du type GARCIA ?
Il y a des contrainte pour ces materiaux aux poles ?

06 mar. 2003
0

a C i E r
salut nico,
lassier cé plus costaud , moins cher , et yen a pleins ds les zannonces
avec l'alu (qui est tossi très bien!!) t'as l'bonjour de la BANQUE ISE
bonne nav
pat

06 mar. 2003
0

Que veux-tu dire ?
Que veux-tu dire par la PAT ? L'alu ne resisterait pas a la Banquise ? C'est trop fragile ? Ou ce sont les contraintes thermiques qui sont genantes ? Pourtant j'ai vu plusieurs bateaux alu faire des expeditions polaires ( des Garcia, des Meta, et des Petrel ).

06 mar. 2003
0

c'est chouette l'alu
salut nico
l'alu c'est très bien!!pleins de bateaux naviguent dans les glaces ou ailleurs et sont en alu mais il y en a aussi beaucoups qui sont en acier !!! y'en a meme qui sont en bois ou poly !
on ne tutoie pas la glace...on la vouvoie...on s'efface devant elle...et on peut naviguer avec tous les matériaux!!!

06 mar. 2003
0

acier
moi je vote acier pour sa facilité de réparation. Si t'as un trou avec une coque alu, bonjour pour reparer!
avec l'acier, c'est assez diffile de réparer quand meme, mais au moins c'est possible

11 avr. 2003
0

un trou,, qui a dit un trou??
La réparation d'un triu dans l'alu une plaque de ceq ue tu trouve du sikafles des rivets pops et puis ca repart. J'ai répare un gars qui a garde sa réparation 8 mois dans les fraicheurs du nord. les risques sont les mémes que pour les autres bateau, si le glacon bascule la nuance de la coque on s'en fou!!

06 mar. 2003
0

fred
et avant de faire un trou dans un bateau acier...

31 mar. 2003
0

allu_acier
dificil de definir lequel est le mieux !acier............ allu bof!!!!!!!!!un choix..........tu as froid tu as chaud ? en realité je ne comprend pas las question , curieux ? non ????

31 mar. 2003
0

j'était à port camargue la semaine dernière,
et sur un chantier il y a un grand voilier en alu genre 45 pieds

j'ai vu des bandes poncées sur l'antifooling en forme de rectangles et en m'approchant il apparait que tous les cordons de soudure sont creusés par la corrosion et pas vraiment beaux à voir donc pas vraiment solides

et je pense pas qu'un peu de mastic fasse l'affaire

alors.......cas unique ou pas? je sais pas le dire

( avec l'acier, un pôle est l'anode et l'autre la cathode, alors choisis bien ta zone de navigation
encore une pour le plaisir;
avec un bateau en acier, tu aimantes la proue et tu obtiens un super pilote automatique pour rejoindre le pôle nord
pour revenir, il suffit de naviguer en marche arrière)

bye

ensuite avec l'acie

01 avr. 2003
0

Banquise et autres traitrises
Il n'y pas de réponse définitive dans ce dilemne.
Il faut prendre en compte des données type limite élastique des deux matériaux ou limite de résistance à la rupture.
Acier :
Resistance à la rupture : 450MPA
Limite élastique : 230 MPA
Limite d'usage ( base de calcul de la résistance) :130MPA

ALU
Resistance à la rupture : 240MPA
Limite élastique : 110 MPA
Limite d'usage ( base de calcul de la résistance) :60MPA

C'est à dire qu'à épaisseur égale il vaut mieux utiliser l'acier ou faire de l'alu plus épais ce qui conduit au même poids au m² ( a peut près) Il faut également tenir compte de la structure suportant le bordé ( écartement de couples et des lisses).
Il faut également prendre en compte la forme de la coque , même si ce n'est pa un brise glace il vaut mieux concevoir une coque qui sera dificile ment prise par la glace tel un pépin entre deux doigts.
Il y a aussi un aspect abrasion du bordé sur la glace ou l'acier l'emportera sur l'alu. A priori la balance pencherais vers l'acier. Mais il faut aussi considérer la corrosion .....
Bref un bateau quelque soit sa destination est affaire de compromis et de choix...

A plus
Jean-Claude

05 nov. 2003
0

recherche infos sur entretien acier
vu que vous avez l'air d'y connaître dans le domaine de l'acier, je recherche des infos sur l'entretien pour un ketch de 14m en acier pour coque et pont intérieur et extérieur, avec peinture antidérapante, recherche méthode, produits et prix approximatifs, merci beaucoup de votre aide

01 avr. 2003
0

d'où...
il ressort encore que malgré tout ce que certains peuvent en dire, c'est l'acier le plus adéquat dans ce cas (et dans d'autres aussi!). solide, pas cher que demander de plus? il suffit de chiffrer le prix d'un bateau en acier et en alu, à resistance mécanique égale, pour comprendre... je me demande même pourquoi une telle question peut être discutée entre gens de bonne volonté, les autres c'est autre chose!

02 avr. 2003
0

salut nico
je suis de l'avis de michel
pour moi l'acier reste le matériaux le + solide face aux avaries et le plus simple à réparer.

02 avr. 2003
0

On dira ... métallique !
Jolie contribution de J.C. MICHAUD, à prendre au sérieux , à méditer, et à apprécier. Je navigue sur un D.I. en alu d'un célèbre constructeur français, et ce que je peux ajouter, c'est que l'alu ( comme d'autres matériaux, peut-être) ça doit s'apprivoiser, et même si je suis trés satisfait de mon bateau, j'ai passé de nombreux mois à me perdre en conjectures, et mes expériences de résistance sont mitigées et ambigues. J'ai fait l'expérience de 2 chocs. Sur le premier : méchante collision avec un chalutier faisant route à grande vitesse sous pilote : la résistance de mon bateau a été stupéfiante, je m'en suis tiré avec une légère bosse aprés avoir mouillé les barres de flèches. Je pense qu'avec un bateau en polyester, ça délaminais. 2° expérience malheureuse : Sur un dérapage de mouillage je me suis mis l'espace d'une minute dans les cailloux en Bretagne Sud. J'avais plein de petits enfoncements des oeuvres vives à la limite de perforation, et là je pense qu'avec un polyester, ... je n'aurais rien eu. La réaction de l'alu, sa limite d'élasticité, son point de rupture, et la "nervosité" de ce métal sont assez particuliers et déroutants au début. Et quand il s'agit de décabosser, c'est pareil, assez délicat.
J'ai vu récemment un "alu" ouvert comme une boite de conserve sur un bout de béton, le polester aurait peut-être reculé avant de reprendre sa place, peut-être aurait-il explosé littéralement, c'est assez surprenant, mais je reste convaincu que le plus costaud reste l'acier ... et de loin, même si on répare facilement l'alu avec une chignole et des rivets pops en attendant de trouver un poste TIG-MIG. Le vrai inconvénient de ces bateaux métalliques reste l'isolation thermique et phonique, sacré bordel et même pour les meilleures constructions. Une balancine étarquée par le palan de grand voile, vous fait un effet de corde de violon, et vous envoie 110 décibels au mouillage, à l'intérieur du bateau. Le clapotis nocturne dans la jupe arrière te donne ( dans ton demi-sommeil) l'impression qque tu coules, faut s'y habituer ou naviguer seul, ... la solitude rendant sourd. Le métal est trés trés rassurant, monolithique, d'un seul tenant, a-t-on vu une bouteille bouchée ou une balle de ping pong faire naufrage?

05 avr. 2003
0

les faits vécue ya que ça de vrai
bonsoir AUSONE
j'aprécie tes "expériences " sur ton DI alu car j'envisage comme d'autres de construire ...un jour en amateur et beaucoup de chantiers aujourd'hui ne voient que par l'alu comme si l'acier avais disparue .
Mais ces témoignages et bien d'autres montre que malgré ses qualités l'alu a aussi ces faiblesses et ont pourais en citer d'autres ...
Merci de ces renseignements aissi que ceux de jean claude .
@+ vincent

05 avr. 2003
0

ausone...
il ne faut pas croire que je sois catégoriquement contre l'alu. Ce que je lui reproche, c'est qu'à résistance égale avec l'acier, le coût d'un bateau de taille identique est nettement plus élevé. A part çà il y a les soucis d'électrolyse mais en principe c'est assez bien contrôlé de nos jours. Le bruit du clapot sous la voute :-) alu ou acier c'est pareil! par contre je n'ai jamais eu de problèmes avec une drisse ou une balancine.
Mon joshua a été coincé entre un quai d'un côté et plusieurs chalutiers italiens, avec un clapot d'un mètre pendant plusieurs jours... une coque plastique aurait eclaté, juste un peu de peinture à refaire sur le joshua!

05 avr. 2003
0

michel,
je pense surtout qu'un bateau polyester n'aurait jamais éclaté car il n'aurait jamais accepté d'etre dans cette situation

l'alu est maintenant très "à la mode" dans les chantiers et bien peu sont ceux qui fabriquent encote en acier

mais la raison technique n'est peut etre pas la seule est ce qu'il est vraiment idiot de penser que:

  • la mode de l'alu favorise les chantiers profs car il est bien plus difficile de construire un amateur en alu qu'en acier ce qui oblige souvent à acheter une coque nue là ou elle aurait été faite perso

  • que la construction alu dégage plus de valeur ajoutée pour le chantier qui gagne mieux sa vie, car il est couramment admis et accepté qu'une coque alu est plus chère qu'une coque acier

  • que le passage à l'alu sort du marché plein de toliers ou chaudronniers qui auraient pu vouloir s'installer avec de l'acier et qui ne peuvent le faire avec l'alu

en tout cas il est possible d'affirmer qu'un bateau en acier bien construit sera toujours plus solide qu'un alu mal foutu et vice-versa
ec qui impose comme conséquence de bien choisir le chantier avant de choisir le matériau

amicalement

amicalement

05 avr. 2003
0

JP
non JP, la situation faisait qu'il n'y avait pas de choix possible pour dire aux pêcheurs: non ne vous mettez pas à couple! le temps était tellement mauvais que personne ne pouvait manoeuvrer... et tu dois savoir qu'en italie comme en espagne, les pêcheurs font ce qu'ils veulent et ne respectent pas particulièrement les bateaux étrangers et français de préference...
L'alu profite effectivement d'un effet de mode qui ne s'explique pas à mon avis, car à caractéristiques mécaniques égales, on arrive presque à un poids identique avec l'acier, seulement quand on voit le prix du kilo d'acier et celui du kg d'alu... çà devrait ouvrir les yeux. Mais il est certain que, comme tu le dis, un chantier gagne plus de fric avec une coque alu qu'avec une coque acier, tant mieux pour eux s'ils trouvent des clients... Maintenant je ne vois pourquoi tu dis qu'un chaudronnier acier ne peut pas faire une coque en alu. Là je ne vois vraiment pas! j'irais presque jusqu'à dire que l'alu se travaille mieux que l'acier (pour un chaudronnier). Enfin, je pense que le choix du chantier ne dépend pas seulement du matériau, mais surtout de la tirelire... Tout le monde n'a pas les moyens de payer une coque en alu 5 fois, ou plus, le prix d'une coque acier identique...

05 avr. 2003
0

je dis pas qu'un chaudronier acier
peut pas faire de l'alu, mais c'est plus difficile à vendre et un chaudronier classique utilise bien plus d'acier que d'alu

autrement dit, je pense et je suis d'accord avec moi, qu'un acheteur d'une coque manufacturée sera plus exigeant sur le chantier alu que sur l'acier qui est bien mieux maitrisé par plus de monde

le travail du métal est une chose et garantir le résultat en est une autre (il y a plus de risque de corrosion avec l'alu qu'avec l'acier au niveau dse soudures par exemple)

mais je veux pas dire plus que ça

bye

05 avr. 2003
0

:-) JP...
on est bien d'accord, je t'avais déjà compris à demi mot... Si ce n'est l'effet de mode... :-(((
mais je ne veux pas dire plus que çà moi non plus
bye

07 avr. 2003
0

Avantage : Acier ... au Service : Alu: Jeu, set et ....
Non, Michel je n'ai à aucun moment que tu étais contre l'alu, j'apprécie tout à fait la contradiction constructive, ce qui est le cas. En solidité, je donnerai l'avantage à l'acier, en prix de revient : avantage à l'acier. En entretien : Avantage à l'alu.... Précaution prise de n'avoir pas de fuite électrique, une bonne isolation ( électrique) du moteur, et à condition de tenir le bateau propre ( trés trés important au niveau des fonds) l'alu est un bateau de paresseux. Petite digression sur le propreté des fonds : le principal risque de corrosion à craindre n'est pas d'origine électrique, ni non plus cette corrosion dite " par ventilation différenciée" que l'on voit dans les zones peintes non uniformement ventilées, le plus grand risque de corrsion est le risque de corrosion par piqûre (le plus souvent dans les fonds) et qui ne se produit qu'en présence de saleté, principalement d'origine organique, généralement constituée de débris alimentaires ou de cadavres d'insectes. Ces saletés ( aussi petites soient-elle) dégagent en se décomposant un acide dont j'ai oublié le nom qui corrode juste à cet endroit ( sur 5 mm de coté à peine) violemment l'alu, jusqu'à faire des chancres de 4 mm de profondeur ! Quand on sait que les fonds font entre4 et 6 mm ... Si on a un de ces fichu chancre, ce n'est pas dramatique : Nettoyer férocement (trichlo, acétone, toile émeri) et boucher avec une colle époxy chargée d'alu ( du véritable alu) le produit s'appelle Poxymatic chez Loctite et Benzona chez un autre fournisseur. C'est au poil, aprés on ne risque plus rien, mais le mieux c'est d'avoir les fonds propres... En lisant ça, il y en a qui vont s'inquiéter. C'est comme quand on entend parler d'une maladie qu'on ne connait pas, ou qu'on parle d'osmose à un propriétaire de Joshua... relativisons,... mais j'ai eu des chancres. Eh ouais.

11 avr. 2003
0

Du bois aux poles
Bonjour,
Est-il envisageable de réaliser un petit tour par les pôles avec une coque en BOIS ? Type CPE ou SP. Est-ce raisonable ? Faisable ? Cela s'est-il déja fait ?

11 avr. 2003
0

alu acier acier alu
La solution universelle n'existe pas . vous eavez raison d'etre nuance la seule chose que je vous dirai c'est qu'un chaudronnier qui fait de l'acier n'aura certainement pas les compétences pour faire de l'alu ( l'alu se déforme 2.5 fois plus que l'acier ) Quand aux qualités évoquées il y en a encore biens d'autres mais je crains de ne pas étre impartial je reste à votre disposition si une analyse plus poussée vous intéresse.
bonne nav

24 avr. 2003
0

ma petite contribution
Bonjour, je vous avais répondu dès votre annonce passée ; mais il semble qu'elle se soit perdue dans les tuyaux...
La voici donc de nouveau...
Ce que je peux vous dire, c'est que la limite élastique d'un acier de construction "courante", n'est pas encore atteinte quand (pour la même contrainte), l'alu (comprendre alliage d'aluminium) a déjà cassé...

C'est à dire que (je vais parler en "kilos" pour être plus explicite):
*Limite élastique d'un alliage léger (utilisable en atmosphère marine) 10kg/mm2 (9,5 pour les profilés extrudés (cornières, T et autres U).
*Rupture du même alliage à 24kg de contrainte (par mm2).

*Limite élastique d'un acier S275 (acier courant anciennement appelé E 28-4) 27,5kg (par mm2).
*Rupture du même acier aux environs de 48kg (par mm2).

<> dans les mêmes conditions, un bateau coulera coque déchirée quand la coque du bateau voisin (coque identique en acier) ne fera que se déformer.
Si la limite élastique du matériau est dépassée, la coque ne reprendra pas sa forme initiale.

Il existe une nuance d'acier "courant" (légèrement) plus noble parfois utilisée en construction navale de plaisance. Il s'agit d'un alliage facilement soudable dont la limite élastique est de 35,5kg/mm2.
J'ajoute que la nuance de l'acier a une grande importance car elle indique sa capacité à "travailler" (conserver ses caractéristiques physiques) en atmosphère plus ou moins froide (à 0°, -20° ou -40°); cette considération étant importante dans votre cas.
La nuance est indiquée par les caractères qui suivent la caractéristique principale.
Exemple(s): S 235 JR G2, S 275 K2 G3, S 355 NL, S 355 K2 G3 etc...
Et puis... avec un TOUT PETIT poste à souder et un groupe électrogène, on répare une coque en acier n'importe où (même si on ne sait pas souder, ou presque) ; tandis que si on ne possède pas un TRES BON poste à souder, un TRES BON soudeur, de TRES BONNES conditions de travail (pas de courant d'air etc...), le BON METAL d'apport et BEAUCOUP de gaz neutre (inutile de penser aux baguettes de soudure à l'arc en alu, cela existe mais ne convient pas à votre besoin)... ; on ne peut pas réparer sa (très) belle coque <>...
Evidemment, la coque alu sera moins lourde que celle en acier ; considérant que pour une même dimension de maille (distance entre renforts de coque) vous pouvez considérer que votre bordé de coque <> sera 1,7 fois plus épais que celui réalisé en acier "de base" (estimation "passe-partout" mais que vous pouvez retenir ; à condition que les renforts de coque soient eux aussi dimensionnés en conséquence [et non pas en rapport...]).

Au cas où vous souhaiteriez quelques détails sur les nuances et leur tenue au froid, il me serait possible de vous communiquer quelques indications simples.
Pour conclure, je dirai que l'alu est "à la mode" car il donne une image de:
1) métal => solidité ; ce qui est vrai (par rapport aux matériaux composites),
2) propreté => métal (presque) blanc...
3) matériau de HAUTE technologie =>métal + léger!
4) mise en oeuvre aisée (faux si la mise en oeuvre est respectueuse du matériau...)=> même commodité que le bois (ou presque),
5) ne "rouille" pas => il passe du blanc au gris quand il s'oxyde.

L'acier, quant à lui "n'a pas la cote" car:
1) découpe, usinage difficiles (c'est solide...) ; mais soudage facile !
2) lourd,
3) saleté des ateliers (à cause du point 1),
4) rouille... car l'oxydation de l'acier se voit (ce qui est en fait un avantage, mais ne plaît pas...). A ce propos, il faut considérer un millimètre d'oxydation tous les 10 ans (si défaut d'entretien ; autrement: coque "à vie"),
Voilà... quelques éléments basiques pour alimenter votre réflexion.
Vous penserez sans doute que j'ai des "a priori" ; ce qui est en partie vrai (mais pas sans raisonS) ; mais les bateaux en alu sont nombreux à avoir affronté des mer froides... (la forme de la coque et la disposition des renforts ont aussi leur importance !)
Cordialement.

24 avr. 2003
0

P.S.
Prix moyen du kilo "d'alu" 28 Francs (excusez moi)
Prix moyen du kilo d'acier 8 francs.
Bien sûr le volume au Kilo n'est pas le même.

05 nov. 2003
0

Alu-Acier suite
Si vous contactez, par exemple le chantier Dujardin, l'argument massu est le prix de
REVENTE actuel d'une coque alu.
Mais on parle alors d'investissement et non
de bateau pour le plaisir.
Votre bateau c'est celui que vous pouvez acheter.
Dans tous les cas il y a de l'entretien.
Possesseur d'un Acier, je regrette effectivement
la décote actuelle très forte, mais je ne veux
pas le vendre, car j'aime bien mon bateau.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (115)

Le beau temps !

mars 2021