Polaires, TWA/TWS/SOG, COG et HDG

Bonjour.

La plupart des polaires que j'ai pu voir indiquaient une vitesse du bateau selon la vitesse du vent vrai (TWS) et l'angle du vent vrai (TWA).

Or, il y a la dérive du bateau lui même qui me semble importante à prendre en compte. Je ne parle pas de la dérive due au courant. La dérive du bateau est fonction de plusieurs choses :
- le plan anti-dérive de l'architecture du bateau (nombre de safran, profondeur des safrans, superficie des safran, profondeur et largeur de la quille, forme de la coque)
- gite/assiette du voilier (qui influe sur les surfaces projetées du point précédent)
- force du vent dans les voiles (qui influe sur le point précédent) selon le réglage des voiles évidemment

C'est pour ces trois raisons-là (et encore plus lorsqu'il y a un courant) qu'on a une différence entre COG et HDG .

Sauf erreur (merci de me corriger au cas où), TWA c'est l'angle du vent vrai par rapport à l'axe du bateau (donc par rapport à Heading). A ce stade-là, on commence à comprendre que les polaires (du moins celles que j'ai vu) manquent de précision.
Exemples :
- Si le waypoint est pile droit devant selon l'axe du bateau (Heading), TWA à 120° et X kts pour TWS, le voilier avance à une vitesse de 10 kts (considérons une absence de courant), si la différence entre COG et HDG est de 5° alors la vitesse d'approche au waypoint (pourtant dans l'axe du voilier) n'est pas de 10 kts mais moins.
- Si le voilier gite excessivement (trop toilé par rapport au vent, et/ou trop bordé), la dérive augmente (différence entre COG et HDG), la vitesse d'approche au waypoint diminue. A l'inverse, si je suis toilé comme il faut (la voilure du temps), je gite moins, ma vitesse pure est peut-être identique (voire meilleure dans certains cas) mais surtout j'ai une dérive moins importante et donc je m'éloigne moins du waypoint

Ca me semble logique dans ma tête mais je ne sais pas si je l'exprime bien. Avec un schéma ça serait plus clair et plus rapide à exprimer ma pensée.

Parmi les logiciels qui permettent de calculer les polaires, il y a ADRENA (il fait bien sûr plein d'autres choses). Je ne possède pas Adrena. J'ai le préjugé que peut-être Adrena enregistre simplement SOG/TWA/TWS et fait au fil du temps les polaires du voilier. Or, si Adrena fait les polaires de cette manière-là alors les polaires sont un peu fausses car la dérive n'est pas prise en compte..... Et donc le routage est relativement moins pertinent.

Comment "Adrena Software" fait les polaires ?
Comment "Expedition Navigation Software" fait les polaires ?
Y a t il un logiciel de calcul de polaires (et un logiciel de routage) qui prends en compte également la dérive et la gite ?

Ne faudrait-il pas que TWA soit l'angle du vent réel par rapport à COG (et non par rapport à l'axe du voilier) ? Est-ce que ça résoudrait toute la problématique des polaires/gite/dérive si TWA était par rapport à COG et non par rapport à Heading ?

Ou est-ce qu'en fait je suis dans l'erreur depuis des années en croyant à tort que TWA c'est par rapport à Heading alors qu'en fait ça a toujours été par rapport à COG ?

Merci pour vos éclaircissements.

L'équipage
22 sept. 2020
22 sept. 2020
0

Salut
tu te poses toutes ces questions pour satisafire ta curiosité intelectuelle ou en tant qu'utilisateur de routages?
la réalité d'un routage simple(polaire et un fichier grib) étant très souvent tellement loin de la réalité qu'une polaire corrigée dans le détail ne changera pas grand chose à l'affaire, à mon avis.


jeanlouisdu83:@SENETOSA : Le sens de ma démarche est majoritairement la "curiosité intellectuelle" (et minoritairement de savoir si Adrena et/ou Expedition prennent en compte les paramètres/problématiques/interrogations que je soulève)·le 22 sept. 15:16
22 sept. 2020
0

Les polaires sont calculées par rapport à l'axe du bateau. Il suffit d'avoir la vitesse et l'angle du vent et la vitesse du bateau. HDG ou COG n'interviennent pas dans la calcul sauf erreur de ma part.
Pour tenir compte des conditions réelles, il y a d'autres indicateurs comme la VMG ou CMG qui permettent d'avoir une idée de la performance du voilier.
Dans les logiciels de routage, on prend en compte l'état de la mer, la charge du voilier (régate ou croisière)en indiquant un % de polaires pour faire les calculs.
Les polaires sont affinées au cours des navigation en partant d'une polaire théorique, on peut la modifier en fonction de son expérience. on peut suivre sa performance en affichant le % de polaire sur son logiciel de navigation.


22 sept. 2020
0

SOG: Speed On Ground. SOG est la vitesse sur le fond, il tient compte de tout : vitesse du bateau sur l'eau, dérive et courant éventuel.

Bonnes navs


1

J'essaie également de comprendre le sens de ta démarche mais ce que j'aimerais apporter au débat est le suivant:

  1. les polaires telles que fournies par un architecte basées sur un modèle prédictif ne sont que des estimations, dans un monde très largement non-contrôlé.. aux courants, à la dérive, s'ajoutent encore les vagues et en effet la gite du bateau, le nombre de personnes au rappel etc...

  2. les logiciels de navigation utilisent les polaires "calculées" et permettent ensuite (pour Adrena du moins) de les affiner au moyen d'enregistrements de traces.

  3. pour les routages, non seulement on modifie (détériore) les fichiers météo mais de plus on modifie également les polaires donc la précision laisse un peu aller..

Donc, c'est une indication, mais sans plus. Il ne faut pas idéaliser le concept, il y a plein d'éléments à prendre en compte comme celui d'angle de gîte optimal qui peut être également calculé et apporte parfois des résultats assez surprenants...


jeanlouisdu83:@Mestral 33 : Le sens de ma démarche est majoritairement la "curiosité intellectuelle" (et minoritairement de savoir si Adrena et/ou Expedition prennent en compte les paramètres/problématiques/interrogations que je soulève)·le 22 sept. 15:16
Herver:@Mestral : Bonsoir, je ne suis pas tout à fait d’accord 1- ok, les polaires fournies par les archis issues de calculs théoriques, on laisse tomber 2- non, les logiciels de nav utilisent les polaires qu’on leur donne. A nous de faire les plus pertinentes 3- au contraire, lorsque l’on modifie les fichiers de prévis et les polaires, c’est avec un retour d’expérience. Donc on améliore (normalement...) la précision Enfin, ce n’est que mon humble avis, bien sur·le 22 sept. 20:44
22 sept. 2020
0

Mesurer, mesurer, mesurer encore et encore.
Mesurer SOG COG STW etc etc etc, et les attitudes du bateau.
De campagnes de mesures longues, variées et -malgré tout- répétitives, tu obtiendras à partir de cet ensemble de données, au moyen d'un logiciel de calcul adéquat, auquel tu signaleras les différentes conditions de ces mesures, tu obtiendras une polaire pas trop fausse.


22 sept. 2020
1

Pour faire ses polaires, il y a le programme Polauto qui est pas mal.

patricktiercelin.wixsite.com[...]polauto


23 sept. 2020
0

Pour satisfaire la curiosité intellectuelle,il existe le plugin "tactics" sur opencpn, qui est capable de tordre la polaire afin de prendre en compte gîte et tangage suivant des valeurs à fournir après... mesure. Cela implique d'avoir un capteur adéquat


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer