Polaires Dufour 520

Bonjour à tous,
Quelqu'un aurait-il les polaires du Dufour 520?
Ou bien une expérience de navigation et de comportement du bateau à partager?
Merci
François Pierre MARTIN

L'équipage
23 nov. 2020
0

Bonjour,
J’ai connu un couple qui en a acheté un neuf en début d’année.
Le pont se soulevait.
Dufour lui a répondu de naviguer en bon père de famille jusqu’à cet hiver....
Je pense que la repose m’aurait déplue .
Bonne soirée,
Patrice


mastic:@Dufour lui a répondu de naviguer en bon père de famille jusqu’à cet hiver....Je pense que la repose m’aurait déplue .dingue le sketch ! 🙄·le 03 jan. 2021 15:16
19 déc. 2020
1

bjr classius
ci joint les polaires fournies par Dufour pour le 520
a l usage, il faut mieux considérer que, des qu il y a plus de 10nds de vent et que l on porte la bonne toile, on va entre 7 et 9 nds et en croisiere, je prends comme hypothese 7,5nd de moyenne
je suis proprio d un 520 neuf depuis mai2019, n hesitez pas a me poser questions specifiques sur ce bateau si vous en avez
cdlt
vincent


03 jan. 2021
0

Bonjour,
Merci pour les polaires.
Êtes-vous content de votre Dufour 520?
Des remarques ?
Savez-vous s’il est possible d’installer un étai supplémentaire pour une trinquette?
Cordialement
François Pierre MARTIN


06 jan. 2021
0

Bonjour,

Globallement très content dans le sens ou ce bateau correspond bien à mon programme et l’idée que je m’en faisais avant de l’acheter (neuf).

Oui, vous pouvez rajouter une trinquette fixe ou sur étai volant, la structure du bateau est prévue pour cela (reprise sur la paroi structurelle séparant cabine avant et soute à voile, Dufour a designer une pièce /cadéne prévue pour cela.

Personnellement, j ai fait installer une trinquette à poste fixe sur enrouleur flatdeck (même type que enrouleur de genois, mais modèle plus petit) , et en fait, je n’enroule jamais partiellement le génois et passe directement du genois 100% vers trinquette 100%, donc passe de 52m2 à 28m2, et en jouant sur la pression sur GV, on obtiens une transition assez naturelle quand le vent monte. Trinquette est vraiment bien qd il y a un peu de vent et qu’on remonte au vent : moins de gite, moins de dérive, moins de poids/puissance sur le gréement sans réelle perte de performance en croisière, je conseille vivement, super rapport confort/sécurité/performance sur un voilier de croisière de 15m, je dirais même indispensable ou très bon investissement à considérer.
J’ai par ailleurs un Spi enroulable (type Code D) que je stocke sans problème dans la soute à voile, je trouve cela très pratique, très sécurisant, et, malgré ses 165m2, je suis capable de l’envoyer et de le ramemner tout seul, ce qui était le but. Descente jusqu’à 150°, je ne faisais pas mieux sur mon précédent voilier avec un spi asymetrique.

Pour le reste , ce voiler est et reste un Dufour, joli design, performances honorables pour un voilier de croisière, peu gitard (bon pour le confort), très grand espace habitable dans l’ensemble carré / cuisine et franchement, je n’ai pas encore trouver d’inconvénient à avoir cette cuisine située à l’avant du carré, que des avantages pour moi. Beaucoup de rangements dans le carré, (cave à vin très pratique), cuisine et cabines, éclairage LED indirects très sympas le soir, grande luminosité dans la journée. Sur le pont, je trouve la zone plage de bain très bien concue, (accès depuis cockpit, hauteur sur l’eau, rangements, ensemble plancha-evier, etc..) le cockpit très bien protégé avec ses bancs arrières (personellement , je n’aime pas les cockpit « ouverts » sur l’arrière), très bonne circulation, table de cockpit avec rangements, position à la barre assis sur les hiloires parfaite avec coussins sur balcons qui permet « d’acceuillir » le dos et de rester à barrer pendant des heures sans géne. Au mouillage, on apprécie que tous les bouts « disparaissent » dans les bailles à bout prévues à cet effet, comme la position rabaissée du vit de mulet qui permet de travailler la zone de pied de mat à hauteur d’homme (contrôle prise de ris, ferlage lazybag etc..), (je ne comprends d’ailleurs pas vraiment pourquoi tous les bateaux d’une certaine taille ne sont pas dorénavant concus comme cela). La baille à mouillage est également très pratique pour ranger les gaffes, defenses d’étrave, amarres, etc….
Finalement je dirais que l’autonomie proposée est appréciable en croisiére (450L de gasoil, 100h/700 miles d’autonomie), 700L d’eau (3 semaines d’autonomie à 2) et permet de voir venir.

Au chapitre des défauts/inconvénient, je noterai :
. l’accès au (très grand) coffre de cockpit arrière est très (trop) petit, quelque’un de corpulent ne pourrait pas y rentrer..
. par défaut, le bateau a un seul evier de cuisine (nous en avons fait poser un double), ce qui nous semble étonnant sur un bateau pouvant acceuillir jusqu’à 10 équipiers et tout le monde ne veut pas forcément de lave vaisselle
. l’évacuation eau de mer ou de pluie sur le panneau de descente n’est pas bien gérée et, quand la capote n’est pas en palc,e l’eau rentre quand il pleut ou paquets de mer.
. l’aération des cabines arrières (pas de capot ouvrant, juste des hublots donnant sur cockpit et hiloires) doit être un problème dans les climats très chauds.
. les menuiseries sont mixte massif/ placage, ça ne durera pas 30 ans mais j’imagine que c’est certainement le lot de tous les bateaux « économiques » (Dufour, Jeanneau, Beneteau, BAvarias, Hanse ,etc..)
. les feux de nivigation montés sur balcon avant sont fixés assez haut ce que fait que suaf à être au près et voir le génois rentré à l’intérieur du balcon, le feux sous le vent n’edt pas visible, car masqué par bordure du genois qui est très basse avec l’enrouleur flat deck, pas terrible pour la sécurité et etonnant que Dufour n’ai pas fixé cela.

Finalement, quand j’ai acheté ce Dufour 520 en 2018 (livraison printemps 2019), j’hésitais avec le Océanis 51.1 et le Jeanneau 51, et une fois la liste des options cochées et à «équipement équivalent /comparable (autour de 200k€ quand même pour les 3) le Dufour était étonnement le moins cher, de l’ordre de 8%.

Cordialement

vincent


21 mai 2021
0

Bonjour Vincent
Où êtes-vous basé ?
Merci
François


21 mai 2021
0

bsr
bretagne sud, pourquoi ?
vincent


21 mai 2021
0

Bonsoir
Nous venons de louer un 520 avec Dream Yacht charter pour 9 mois à compter d’octobre prochain.
Nous ferons un tour d’Atlantique.
Nous venons de passer 1 semaine avec le bateau à Toulon.
Et bien sûr il nous serait précieux d’échanger de vive voix avec un propriétaire pour mieux connaître le bateau et échanger sur certaines questions que nous avons.
Un des ci-skipper habite à Lorient.
Cordialement
François Pierre MARTIN


CataDan:Bonjour,Je regarde pour acheter un 520 ou équivalent pour une transat (départ octobre 2021). Je ne pensais pas à la location. Peut-on échanger sur les conditions ? Merci.·le 05 juin 2021 09:02
CataDan:Bonjour,Je regarde pour acheter un 520 ou équivalent pour une transat (départ octobre 2021). Je ne pensais pas à la location. Peut-on échanger sur les conditions ? Merci.·le 05 juin 2021 09:02
26 mai 2021
0

Bonjour Francois Pierre,

Beau projet et belles nav en perspective, j'aimerais bien faire pareil...
Avec plaisir on peut discuter/échanger par écrit ou téléphone, toujours heureux de partager expérience.
Egalement, pas de problème si votre co-skipper basé à Lorient veut passer sur mon D520 basé au port du Crouesty (1h de voiture)

Cordialement
Vincent


pouloto:bonjourje vois sur la photo de votre bateau que vous avez installé une trinquette. je suis en train d'étudier le sujet pour mon 520. j'ai quelques questions svp :- est-ce que vous avez fait le choix d'une trinquette fixe ou amovilble ?- comment avez vous gréé la voile (écoutes classiques ou autovireur) ?- combine de winchs à l'arrière et quelles voiles sir quels winchs ?- à l'usage, comment se gère la génois ? faut-il l'enrouler à chaque virement ?merci·le 03 nov. 10:16
Arwen2:bonjour Pouloto,Il s'agit d'une trinquette à poste fixe, montée sur enrouleur flatdeck (le même que celui du génois, mais plus petit), dont la cadène est reprise sur la parois séparant la cabine avant de la soute à voile. Elle fait 30m², est gréée de façon classique (pas autovireur) avec les écoute qui passent par des avale tout montés devant les avale tout des écoutes du génois. Pour border/régler, j'utilise les winch arrières, idem génois. la drisse (Dyneema), revient sur le piano / winch de roof tribord, et n'ayant pas de spi (uniquement code D sur emmagasineur) j'utilise le taquet coinceur normalement dédié au réglage de l'amure des spis (passavant arrière babord) pour le réglage de la bosse d'enrouleur.Oui, pour les virements sous génois, j'enroule ce dernier : j'ai essayé différentes méthodes pour virer (ou empanner) sans l'enrouler, ca s'est toujours mal fini !. Pour être précis, je le roule à 90%, je m'autorise à laisser "battant" l'équivalent de l'espace qu'il y a entre les 2 étais. Dépendant du "style" de navigation bien sûr, mais je constate à l'usage que : . je ne vire pas tant que cela, donc enrouler le génois pour virer n'est en final pas une grosse contrainte (dans un contexte "croisière" bien sûr, cela serait différent en régate), d'autant plus que j'utilise le winch arrière - électrique - pour enrouler. . après 8000 miles au compteur, je n'ai en fait jamais utiliser le génois partiellement roulé, je passe directement du génois 100% à la trinquette 100% : il y a un trou, c'est sûr (52m² -> 30m²) mais je compense, au moins partiellement, en réglant la puissance de la GV. Notez que le pojnt de drisse est situé juste sous le point de drisse du génois ce qui en fait techniquement , si j'en crois la littérature, plus un Solent qu'une trinquette (mais c'est plus grand, et pas besoin de bastaques) . Sous trinquette, je remonte moins bien au vent, question de point de tire de l'écoute qui fait que même bordé à fond, l'angle de la voile est, du fait du point d'amure plus reculé, plus ouvert par rapport à celui obtenu avec le génois (je dirais 5° en moins), mais en fait, je sors la trinquette quand il y a de l'air, donc généralement de la mer, et c'est pas plus mal d'abattre contre le clapot de façon à garder de la puissance . La navigation sous trinquette est très agréable, le bateau devient moins puissant, on sent que les efforts sont moindres, il y a moins de gite et je pense de dérive et bien sûr, si on louvoie, pas besoin d'enrouler. . le vent montant, après différents essais, et tout du moins du près au travers, je fait la séquence suivante : . GV pleine + Génois 100% . GV pleine + Trinquette 100% à partir de 17/18 nds . GV 1 ris + Trinquette 100% à partir de 22/23 nds . GV 2 ris + Trinquette 100% à partir de 26/27 nds . GV 2 ris + Trinquette 75% à partir de 30nds . GV 3 ris + Trinquette 75% à partir de 35nds (fait une fois) . je ne suis jamais aller plus loin en réduction, n'ayant jamais navigué dans le gros temps avec ce bateau mais je pense que la voile conserve une forme correcte jusqu'à 50% enroulé, la limite étant certainement la position du point de tire, même avale tout poussé à fond. Je pense que la, on est dans du 45nds établi, et moi, je suis au port dans ce cas ! . avec mon précédent bateau qui avait une trinquette sur enrouleur, j'utilisais que très rarement cette dernière, c'était une vraie punition de la mettre en place (et c'était un 42 pieds), sortir et trainer la voile sur le pont, mettre en place l'étai, hissé, etc.. , avec comme résultat final naviguer dans la brise la plupart du temps avec le génois enroulé partiellement et tous les inconvénients qui vont avec.. En final, option pour moi indispensable (non négociable avec ma femme !) que je conseille vivement. Cette trinquette a été montée par le concessionnaire Dufour à qui j'ai acheté ce bateau neuf, coût environ 8500€ avec trinquette Incidence en Hydranet radial, comme la GV et le génois.Cordialement,·le 03 nov. 12:01
pouloto:Merci beaucoup pour les infos. Avez-vous navigué avec le génois et la trinquette en même temps ? Je me dis que avec 10 à 15 noeuds au petit largue ou travers cela doit donner beaucoup de puissance au bateau. ·le 03 nov. 23:38
Arwen2:En fait, non. J’avais posé la question au technicien de incidence si cela avait un sens, et il m’avait dit que les points d’ecoute de la trinquette et du genois étant sur le même axe, on ne pouvait pas établir les 2 voiles « parallèles », condition nécessaire pour un réel supplément de puissance dans les allures près du vent. A contrario, cela pourrait marcher avec un foc autovireur pour lequel de point d’écoute est plus rentré et ou il serait alors possible d’établir les 2 voiles dans le même plan.Notez par contre qu’il m’est arrivé d.établir les 2 voiles en ciseau plein vent arriéré (sans GV alors), et ça marche plutôt bien, même si je préfère louvoyer à 150° avec mon code DCordialementVincent·le 04 nov. 11:15
24 oct. 2021
0

Bonsoir
Je navigue sur un 520 depuis 2018. Assez satisfait dans l’ensemble. A disposition si vous avez encore des questions.


02 nov. 2021
0

Bonsoir pouloto,

Avez vous la plage arrière motorisée sur votre D520 ?
Si oui, en etes vous satisfait, fonctionne t elle correctement ? J’ai cette option et je trouve que soit la motorisation est trop faible, soit la cinématique n’est pas optimale.
Si non, je serais intéressé à comprendre comment est intégrée la manœuvre manuelle.
Heureux d’échanger avec vous sur ce sujet ou d’autre concernant le D520
Cordialement,
Vincent


03 nov. 2021
0

Bonjour
Mon bateau est équipé de la plage arrière en seul tenant. Dufour a proposé un modèle articulé en deux parties pour descendre plus bas sur l’eau mais je ne l’ai jamais vu à part sur le modèle d’exposition.
C’est vrai que le système a l’air un peu sous motorisé, je fais d’ailleurs attention à ne l’utiliser qu’avec le moteur en marche. Mais je n’ai jamais eu de problème même si je surveille le système avec une petite inquiétude.

Je ne comprends pas votre question sur la manœuvre manuelle.

A bientôt


03 nov. 2021
0

Bonjour
Plage arrière d’un seul tenant avec un palan et 2 boutes.rien à signaler si ce n’est que c’est lourd à remonter.


Arwen2:Merci pouloto et classius, En fait, je parle bine de la plage arrière "standard", en un seul morceau, et non pas celle (en option) en deux parties qui descend jusqu'au ras de l'eau. Sauf erreur de ma part, cette plage arrière était proposée en standard avec une manœuvre manuelle (j'imagine, il faut tirer sur un boute pour la remonter) et en option, avec une manœuvre électrique (winch/treuil captif CW400 Lewmar monté dans le coffre arrière), c'est cette option (que j'ai prise, 4000 € si je me rappelle bien..) dont je parlais dans mon précédent poste. J'ai eu des soucis avec cette manœuvre électrique, le winch a été changé une fois, après le concessionnaire s'est rendu compte que les câbles électriques alimentant le winch/treuil n'était pas assez gros pour passer le courant (câbles changés), et enfin, dernièrement, le capteur mécanique servant à mesurer la tension sur le bout du treuil et commander le départ / arrêt s'est déboité, avec comme effet qu'il devenait impossible de monter ou descendre la plage. A ce jour, cela fonctionne (je croie les doigts pour que cela continue) mais je trouve néanmoins que le winch/treuil a beaucoup de mal à remonter la plage, dans les 1ers 20° je dirais, et que on sent que quelques kilos de résistance/poids supplémentaire sur la plage suffirait à empecher la remontée, tellement le moteur a du mal à enrouler le bout. je ne doute pas que ce n'est pas bon pour un moteur électrique de travailler au maxi de ses possibilités, raison pour laquelle j'étais intéresser par d'autre retour d'expérience.Enfin, ma question relative à la "manœuvre manuelle" portais sur ("si je n'ai pas cette option winch/treuil électrique, comment je remonte la plage ?, étant intéressé de voir comment, dans l'hypothèse ou le winch/treuil tombe de nouveau en panne, je pourrais installer simplement (ou non) une manœuvre manuelle. CordialementVincent·le 03 nov. 12:20
03 nov. 2021
0

Et bien je ne sais non plus comment remonter la plage arrière si le moteur tombe en panne. J’imagine qu’il doit y avoir un moyen en allant dans la soute sous le pont. Mais n’ayant pas encore été conforté au problème, je n’ai pas cherché la solution. Si quelqu’un a une idée ça m’intéresse…


Arwen2:En fait, cela m’est arrivé (panne du treuil, comme expliqué si dessus) et le bout restant finalement retenu au niveau du treuil, il « suffit » de tirer sur le bout qui est attaché à la cadène située en haut et retenant l’extrémité du bout pour remonter la plage, puis faire un noeud pour le bloquer, mais cela n’est Certainement pas idéal. ·le 04 nov. 11:22

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

La relève (Jumeaux).

Souvenir d'été

  • 4.5 (73)

La relève (Jumeaux).

novembre 2021