Point de tire de génois

Bonjour,

On dit toujours : petit temps point de tire en avant pour fermer la chute, plus de vent point de tire en arrière pour ouvrir la chute.

Ne faudrait-il pas ajouter l'allure à laquelle on navigue ?

J'ai fait ce WE par petit temps (2 Bft) de superbes bords à 30° du vent réel, en bordant mon génois à plat à l'intérieur des filières, avec point de tire au max en arrière pour qu'il soit bien plat et avec un bon écoulement GV-Génois.

C'est un grand génois à grand recouvrement.

Je n'ai pas eu le temps de tester la "vitesse vers le but" avec une allure plus arrivée, mais qu'en pensez-vous...

P.S. : c'est peut-être parce que mes voiles sont vieilles et que pour que le génois soit "normal" il faut toujours le border vers l'arrière ?

La saison se termine mais bonnes navs quand même...

L'équipage
15 oct. 2007
15 oct. 2007
0

30° du réel ....
diandre ...

tout mes respects à un humble marin qui navigue sur un classe America.

:alavotre:

15 oct. 2007
0

Réglage petit temps
"petit temps point de tire en avant pour fermer la chute, plus de vent point de tire en arrière pour ouvrir la chute."

C'est vrai. Mais par tout petit temps (moins de 2 B), il est intéressant de reculer le point de tire afin de laisser respirer la voile.
Par vent très léger, la force générée par le vent sur la voile n'est pas suffisante pour faire vriller la chute, et le rendement devient alors mauvais. En reculant le point de tire, on ouvre la chute permettant une meilleure circulation de l'air sur la voile malgré le vent faible.
En procédant ainsi le bas du génois devient plat. Pour compenser, il ne faut pas trop le border afin de garder du creux en bas, quitte à le reborder une fois le bateau lancé, le vent créé par la vitesse jouant alors pleinement son rôle (c'est particulièrement vrai dans le vent très faible, où la proportion du vent vitesse dans le vent apparent peut être énorme).

Le cap obtenu est moins intéressant que par vent medium, mais au moins ça avance!!

15 oct. 2007
0

en fait ..
il ne faut jamais fermer la chute ...

dans le petit temps, surtout si il y a un peu de clapôt, on cherche a avoir de la puissance en creusant les voiles, pour cela on avance le roller.
la tension d'ecoute étant adaptée pour conserver un réglage correcte de la tension de chûte.

dans la brise il est préférable d'avoir des voiles plates et vrillées (diminution de la puissance) d'ou reculer le roller pour orienter la tension d'écoute plus horizontalement.

sur les bateaux de régate les rollers sont généralement réglable sous charge et l'on peut y toucher ... assez souvent ..

dans le petit temp, sur eau plâte, une fois le bateau lancé, il est souvent préférable d'aplatir les voiles pour gagner de la vitesse.

15 oct. 2007
0

oui bon
30°, c'est au pif sur ma trace gps que je dis ça
c'est peut être 35 ou un peu plus, je n'ai pas eu le temps de noter les caps bord après bord.

je disais simplement que j'avais constaté qu'aplatir le génois par petit temps permettait de mieux remonter.

15 oct. 2007
0

oui, c'est magique, merci Gilles
Je vois que tu me comprends.

J'ai peut-etre un peu exagéré parce que je ne m'attendais pas à faire un cap comme je l'ai fais hier, par tout petit temps bordé plat avec un vieux torchon.

15 oct. 2007
0

Un peu plus que 35° Mais bon.
L'Arpège peut faire un excellent cap sans perte de vitesse. Génois bordé serré et chute juste libérée comme il faut, c'est magique.

Au début j'essayais de me limiter au bon plein avec un creux convenable : erreur. Mauvais cap et pas de gain en vitesse.

15 oct. 2007
0

Penons de chute de genois
Ca serait utile pour objectiver le bon vrillage?Ca se fait?

17 oct. 2007
0

bof ...

1° c'est mort au bout de 2 virements

2° sur la chûte d'un genois l'écoulement est tellement canalisé que le penon .. serait un peu toujours bon ... tant que l'on serait pas trop loin du bon réglage ..

16 oct. 2007
0

ne pas dire n'importe quoi
ça décrédibilise le propos.
dire qu'on remonte à 30° du vent ne bluffe personne.
il faut prendre les caps au GPS, de bord à bord, et annoncer des angles réalistes qui permettent de dire que le près était bon.

16 oct. 2007
0

je dirais même plus ...
que prendre les caps au compas .... est moins faux qu'au GPS pour estimer son angle de remonté.

ex:
courant opposé au vent ... l'angle de virement sur le fond va se fermer
courant avec le vent ... l'angle de virement sur le fond va s'ouvrir.

en cap surface l'impact du courant sera quasi nul dans un cas comme dans l'autre..

:reflechi:

17 oct. 2007
0

et justement ...
si tu remontes mieux l'angle se ferme ...

ex : normalement 45 ° de remonté soit 90 bord sur bord
avec le jus au cul prenos par exemple 40° de remonté soit 80 bord sur bord ... l'angle se ferme.

:reflechi:

17 oct. 2007
0

non
"courant opposé au vent ... l'angle de virement sur le fond va se fermer
courant avec le vent ... l'angle de virement sur le fond va s'ouvrir. "

c'est le contraire amha puisque avec vent debout et courant au cul, tu remontes mieux...

17 oct. 2007
0

oui, d'accord
je considérais un autre angle : celui qu'on voit sur la trace, le chemin parcouru qu'on peut tracer sur la carte. 90° si on remonte à 45°, 120° si on remonte à 30°.

C'était une question de point de vue mais je suis tout à fait d'accord avec toi. C'est d'ailleurs en regardant ma trace a posteriori que j'ai estimé cet angle à 120° d'où mon erreur d'avoir cru dans mon infinie vantardise (honte sur moi) d'avoir remonté le vent à 30°.

Je prendrai note de mes caps réels la prochaine fois. Promis.

16 oct. 2007
0

heue....
c'est quoi un GPS?

16 oct. 2007
0

d'autant
que dans le sujet, il est dit que les voiles sont vieilles !
avec un jeu de voiles neuves, c'est un truc à remonter vent debout !

17 oct. 2007
0

Bon.
Je me suis excusé, me semble-t-il d'avoir exagéré avec mes 30°, alors n'en rajoutez pas, merci. C'était dû comme je l'ai dit à mon étonnement d'avoir fait un "très bon" près.

Je précise qu'il n'y a pas de courant ni de marée là où je me trouvais.

Pour les sceptiques, je ferai des mesures précises la prochaine fois avec des photos des instruments de nav si vous voulez, un huissier, un satellite, la CIA et tout et tout.

Bonnes navs au plus près serré et surtout bonne nuit.

17 oct. 2007
0

réponds leur
à 30° du vent apparent, et ça va les calmer! Sinon et très personnellement (donc je ne lance pas une nouvelle polémique):
dans les chenaux mon cap vrai m'intéresse, surtout pour faire le ch'nal sur un seul bord, en espérant que le vent ne va pas se croire obligé de se mettre parrallèle au chenal sur injonction de M. VENTURI
Hors chenaux, je suis surtout intéressé par l'écart entre les 2 bords (plutôt 100° que 70°), et je pifomètre un con promis entre ma vitesse et mon cap.
N'étant pas régateux à tout crin (race que je respecte au demeurant), cela me suffit (compromis entre ma fainiantise à calculer à mort et mon envi de marcher au tip top).

Sinon, pour le réglage des voiles, je m'accroche à un principe : créer de la dépression derrrière la GV. Quand je suis sous génois lourd seul, bof...

17 oct. 200716 juin 2020
0

il faut
peut-être aussi tenir compte dans le raisonnement, du très grand recouvrement du génois. En fait, si je ne recule pas le point de tire, la bordure fait une vilaine courbe vers l'extérieur et je pense que ça perturbe l'écoulement dans le bas du couloir entre les voiles.

17 oct. 2007
0

bon je n'ai encore rien compris

au reglage du foc.

Lorsque le vent monte avant de reduire on aplati la voile.Ou le contraire par petit temps la voile doit etre creuse.

Pour ma part par petit temps je place le point de tire de l'écoute sur l'arriere du rail et je tends le nerf de chute pour donner du creux.Par gros temps je fais le contraire.

c'est bon ou non ?

josé

17 oct. 2007
0

pas tout à fait
relis le post de kplx, je pense que c'est le meilleur du fil. Tiens ! Une étoile. En plus il n'a pas tergiversé sur mes 30°, lui ;-)

amha, ton raisonnement est juste sauf que par gros temps, il faut aussi reculer le point de tire pour ouvrir la chure et aplatir la voile.

Comme je disais juste avant, ça dépend aussi de la longueur de la bordure. Très longue comme chez moi, on ne peut pas la border si le point de tire est en avant, donc pas de près correct.

17 oct. 2007
0

ouf, merci Zephyr,
je commencais à me demander sérieusement si j'avais sû naviguer un jour

17 oct. 2007
0

m'enfin !
c'est encore une fois bien ce que je dis !

Pourquoi je te fais peur ?

J'ai une longue bordure, donc mon roller doit se trouver fort en arrière pour que l'écoute fasse la bissectrice de l'angle chute-bordure.

Je l'avance un peu aux allures plus arrivées par petit temps pour fermer la chute.

Quant au nerf de chute, peux-tu dire pourquoi il est réglable s'il ne change pas la forme ? Pourquoi il n'est pas cousu d'origine avec une tension idéale ?

17 oct. 2007
0

ah bon

desolé mais mon nerf de chute est un fil raide coulissant dans un orlet et je le tend comme je veux et un fois tendu j'ai un petit taquet qui me permet de le maintenir tendu ou non suivant que je veux donner du creux ou pas à la voile idem pour la GV.

josé

17 oct. 2007
0

tu ne crois pas

que tu exageres un peu...juste un petit peu...non

Mais ce que tu dis n'est pas tout a fait faux car l'orlet est usé sur 15 à 20 cm et il a fallu que je colle une bande de toile dessus pour finir la saison .

josé

17 oct. 2007
0

oui oui
encore d'accord. Depuis quelques posts, je ne me demande pas si je sais naviguer mais si je sais écrire.. ;-) ;-)

Ca arrive souvent ailleurs sur le forum que des matelots polémiquent alors qu'ils sont d'accord, simplement parce qu'ils le disent autrement.

Merci pour la réponse sur le nerf.

Je précise enfin que mon réglage moyen se situe presque à l'extrémité arrière du rail. C'est peut-être une erreur de conception de l'époque (1973), mais c'est comme ça.

18 oct. 2007
0

non, non
"Sur l'enrouleur, le génois ne serait-il pas monté un peu trop haut?"

Non, il est au plus bas. Une manille entre le point d'amure et le tambour.

Le réglage moyen n'est pas tout à fait en butée, je disais simplement qu'il ne restait pas grand chose derrière.

17 oct. 2007
0

Excusez moi ...
regler un creux au nerf de chute ...

si la bordure est longue il faut reculer le point de tire ...

vous me faites un peu peur là ...

UN ROLLER SE REGLE PAR RAPPORT A UNE VOILE

on modifie en déplaçant le roller l'angle de tire de l'écoute.
On défini une position moyenne (bon reglage au milieu de la plage d'utilisation de cette voile).
On avance le roller (par rapport au moyen) dans le bas de la plage d'utilisation de la voile.
On le recule dans le haut de la plage d'utilisation de la voile.

Grosso modo en position moyenne l'angle de tire tangeante la bisectrice de l'angle entre chute et bordure.

Avec un enrouleur, en théorie les réductions devraient aussi s'accompagner d'un nouveau réglage de roller.

Plus un point d'écoute est haut plus les déplacements du roller devront être important pour avoir le même effet sur la forme.

Un point d'écoute haut donne de la tolérance au réglage (cf genois enrouleur).

UN NERF DE CHUTE SERT UNIQUEMENT a empécher la chute de battre ou vibrer, il ne doit pas intervenir sur la forme de la voile.

17 oct. 2007
0

nerf de chute
il n'est pas coussu afin de pouvoir conserver sa souplesse d'une part ...
et de pouvoir s'adapter au déformation de la voile.

sur une vielle voile devenu souple ... si as un réglages de nerf correct dans la brise, la chute fronce dans la molle.

Un roller ne se règle pas par rapport au rail mais à la voile ...

donc quand tu dis en arrière, dans le langage "voileux" ça signifie reculé par rapport au réglage moyen donc chute ouverte et bas plât. ... réglage de brise. ... tension d'écoute assez horizontale.

17 oct. 2007
0

reste convaincu ...
que veux tu ..

Mais a supposer que tu règles le creux de ta voile avec ton fil raide de nerf de chute comme tu le dis...

cela signifie que si ton fil est raidi c'est lui qui encaisse la majorité de tension de chute dans ce cas ...

crois tu que les X centaines de kg exercé par l'écoute de GV serait supporté par ton oeuillet et ton petit taquet de nerf ... :reflechi:

17 oct. 2007
0

C'est comme ça
Pour pouvoir aussi fonctionner avec des voiles + petites qu'un genois. Foc 1 ou 2

17 oct. 2007
0

Réglage moyen en butée?
Sur l'enrouleur, le génois ne serait-il pas monté un peu trop haut?

17 oct. 2007
0

pas la peine de découvrir
le fil à couper le beurre. Il suffit de s'en tenir aux fondamentaux, ce que Zéphyr vient de faire, heureusement.

17 oct. 2007
0

Tolérance
Ce que j'apprécie chez l'insecte piqueur, c'est son sens de la tolérance, du mot qui réconforte... Y pas à dire, il doit gagner à ... ne pas être connu.

Pierre xième

17 oct. 2007
0

du réalisme
et pas de l'a peu près. Zéphir sait apparement de quoi il parle. Piracarre dit des choses qui n'ont pas de sens. alors ce qu'il faudrait c'est laisser les autres dans l'erreur pour etre tolerant ? c n'est pas une bonne solution pour progresser. désolé si j'ai vexé mais il faut rester précis autrement il y a des nouveaux plaisanciers qui lisent et qui ne savent plus quoi croire.

18 oct. 2007
0

bon ... débalage de linge sale en publique ...
Il est vrai que tes posts sur ce fils semblaient être "des choses qui n'ont pas de sens"

tant de part l'angle de remontée, que la notion de chariot reculé ...

alors qu'en fait il ne s'agit que de choses "mal exprimées" ce que tu as reconnus sans problème.

j'espère que tu n'as pas perçu mes posts comme de la raillerie, ce n'était aucunement ma volonté.

J'espère que tu as appris des choses sur ce fil et que Moustique comprendra que ses posts sont plein de sens mais peut être un peu trop piquant ...

17 oct. 2007
0

alors soyons precis

mais jusqu'au bout.

le sujet soulevé ne peut avoir qu'une reponse generaliste car chaque bateau est conçu differement donc chacun aura son propre reglage .

Entre un bateau large ,un bateau avec son rail d'écoute sur le pavois et un à l'interieur ,entre un genois enrouleur et un bateau avec ses focs taillé pour chaque force de vent la position du tire de l'écoute de foc varira,et je ne parle pas des cotres et autres.

Chacun ici a donné une reponse en pensant à son propre bateau

Conclusion:tout le monde à raison et tout le monde il est beau..

josé

18 oct. 2007
0

moustique
"des choses qui n'ont pas de sens"

ou mal exprimées ?
Peux-tu préciser stp ?
Dans quel post ai-je fait une grossière erreur ?

Notez bien tous que je suis toujours disposé à apprendre, à me perfectionner et à reconnaitre mes erreurs, mais pas à recevoir les railleries des gens qui me les font remarquer.

17 oct. 2007
0

Réalisme peut-être
1. Si tout le monde savait exactement de quoi il parle, ce forum n’aurait plus de raison d’être .
2. Etre tolérant, c’est peut-être laisser les autres rectifier une erreur sans se croire obligé d’en rajouter une couche. Pierre (Pircarre) a fait une erreur. Zéphyr a, avec humour, mis le doigt dessus. D’autres ont ajouté des commentaires et Pierre a reconnu son erreur. Donc, il n’était peut-être pas nécessaire d’en remettre … mais ce n’est que mon avis.
Bien amicalement

Pierre

22 nov. 200716 juin 2020
0

Peut-être une explication
Je ne tiens pas particulièrement à rouvrir le débat, mais voici une photo de mon trajet "fond".

Je me dirigeais vers l'est-sud-est.

En voyant les angles entre deux bords, je remonte en effet à 30° (même moins !) du vent réel.

Vous me direz que c'est impossible avec un Arpège et de vielles voiles et je l'admets.

J'avais certainement un courant au cul dont j'ignorais l'existence et cela m'étonne puisque l'endroit est sans marée et fermé par des écluses aux deux bouts.

C'est donc ce courant qui m'a bluffé et non moi-même qui ai été vantard à votre égard.

Perelandra, savais-tu qu'il y avait du courant à cet endroit ? A quoi est-il dû ?

24 nov. 2007
0

Courant
Honnêtement, je ne l'ai jamais remarqué.
Depuis la construction du Philipsdam, le Volkerak est devenu une mer morte. L'eau douce du Volkerak ne peut plus être rejetée dans le Zijpe à cause des parcs à moules situées juste après l'écluse et en principe, l'eau salée du Zijpe à marée haute ne repasse pas dans le Volkerak. Or c'est la seule chose qui pourrait expliquer un courant NO vers ESE.
Il est possible aussi que le petit chenal entre la Noordplaat et la rive génère un léger courant ??? A vérifier.

Pierre

23 nov. 2007
0

Un parametre oublie dans le debat semble-t-il
Personne n'a mentionne un autre reglage important pour l'alure de pres serre et concernant les voiles d'avant, a savoir la tension du guindant.

Car cela va determiner autant sinon plus votre angle de remontee au vent en donnant plus ou moins d'angle a ce bord d'attaque par rapport aux filets d'air.

Avec un guindant relache vous creusez votre guindant et avez un angle de remonte deplorable..autant dire que ce n'est pas le meilleur reglage pour le pres serre.

Avec un guindant souque a la limite maxi, votre guindant sera tres peu creux, votre angle d'attaque bien plus referme que precedemment, un bien meilleur angle de remontee en previson...mais attention a la perte de puissance, c'est bien par beau temps et mer plate pour "caper".

Entre les deux, a vous de choisir en fonction des conditions de mer et du compromis acceptable pour la situation en cours.

23 nov. 2007
0

Mais Bien sur ....
allez faire un tour sur une régate un jour ...

guindant assez lâche, voile bien power ...ça cap sans problème ... et même par moins d'un petit 15 knts probablement plus qu'avec un guindant prit à bloc une voile plâte qui n'aura que peut de puissance et permettra difficilement de lancer le bateau ..

pour vous convaincre ...allez regarder quelques photos ..les plis horizontaux que l'on voit fréquement sur les guindants sont la manifestation cela ..volume max de la voile par tension très faible du guindant .

27 nov. 2007
0

Vous ne serez jamais
d'accord puisque vous ne determinez pas de quel tissus vous parlez

un guindant d'une voile en dacron ne se regle pas comme celui d'une voile en tissus bloqué , les réactions ne sont pas les memes

dans le cas present je dirais que Zeph parle du reglage d' une voile en tissus qui ne se deforme pas et Liston d'une voile en dacron !!

vous ne pouvez pas vous mettre d'accord !

:topla:
:topla::topla::topla:

24 nov. 2007
0

Je ne parlais pas de vitesse mais de cap
Tout autant que ce que tu dis n'est pas faux, je maintiens ce que je dis, mais on ne parle pas du meme objectif.

Je parlais uniquement d'angle de remontee au vent, pas de vitesse.

Donc a condition egales, 2 bateaux identiques sur le meme plan d'eau, etc, etc, celui qui aura le meilleur angle de remonte au vent sera celui qui aura le guindant le mieux etarque, ou, si tu preferes, le moins relache.

Il n'ira pas forcemment plus vite en vitesse, c'est entendu.

24 nov. 2007
0

Infos contradictoires
Zephyr je releve d'ailleurs une contradiction entre ton dernier message et un precedent ou tu expliques:

"dans le petit temp, sur eau plâte, une fois le bateau lancé, il est souvent préférable d'aplatir les voiles pour gagner de la vitesse."

Ce que je traduirais plutot par le fait qu'une fois lance, on peut raidir le guindant et ameliorer son angle de remontee (avec une voile plus fine) tout en conservant sa vitesse.

Tout ca ne se joue pas a grand chose en terme de difference et n'est notable qu'en regate effectivement, d'autant plus si il s'agit de monotypie.

24 nov. 2007
0

bon on va pas ...
refaire un cours de voile ..mais rapidement

tu cites une de mes interventions .. ou je parlais d'aplatir en reculant le roller nullement en jouant sur la tension de guindant. ... les effets n'ont rien à voir.

les quelques personnes qui savent faire marcher un bateau ont toute compris que au prés 1° on va vite, 2° on cap.

avec un guidant prit a bloc dans des petits airs tu n'auras pas de puissance et n'ira jamais vite .. en sachant naviguer et régler on ira plus vite et plus haut ...

"tout ça ne se joue pas à grand chose ....d'autant plus si il s'agit de monotypie" ...

en effet pas grand chose ... de l'ordre de 25 à 30 % de VMG .... :mdr:

24 nov. 2007
0

Tes figaristes ne sont pas en recherche de cap
Mais de vitesse...

26 nov. 2007
0

les quoi ?
(short sheet) ?

27 nov. 2007
0

c'est comme un barber de spi........
mais pour le génois, j'espère que cela éclaire votre lanterne :mdr:

24 nov. 200716 juin 2020
0

les photos ...
nos petits figariste ...doivent être réglé comme des porcos vu les plis sur leurs guindant ... :mdr:

24 nov. 2007
0

quoi ?
attend je décripte pas

précise un peu ..

24 nov. 200716 juin 2020
0

ici
.

24 nov. 2007
0

oui bien sur
d'ailleurs ils ne sont même pas au prés...

ils ont sortis les short sheet ..

27 nov. 2007
0

les shhort sheet
laisse tomber, un truc de regatier sachant régler un bateau

rien à faire ici au risque d'être incompris

24 nov. 2007
0

J'ai oublie le deuxieme extrait contradictoire
Ca aurait ete plus claire dans le meme message, desole:

Donc tu expliques dans ton dernier message ceci :

"guindant assez lâche, voile bien power ...ça cap sans problème ... et même par moins d'un petit 15 knts probablement plus qu'avec un guindant prit à bloc une voile plâte qui n'aura que peut de puissance"

Je suis d'accord avec le principe du creux pour la puissance, mais pas pour optimiser un cap.

On n'accelere pas, une fois lance, en aplatissant la voile, en terme de vitesse pure, mais par contre en faisant un meilleur cap avec la meme vitesse, le VMG lui est ameliore.

A 2 bateaux egaux, etc, etc celui qui aura su se lancer, puis ameliore son cap arrivera le premier a la bouee.

Ca d'accord, c'est la ou je te rejoins dans ta premiere affirmation qu'on aplatit APRES avoir lance le bateau en gardant le creux et la puissance, avant de reprendre le guindant pour avoir un meilleur cap.

En tout cas c'est interessant d'avoir ses reperes sur la drisse de genois pour encadrer les 2 extremes et un point milieu.

L'ideal etant a la fois de regler son guindant en association avec des points de tire d'ecoute reglables en longitudinal et en transversal (soit avec des barber-haulers, soit sur rail), dans ce dernier cas on peut meme se passer de nerf de chute pour eliminer le fasseyement de la chute.

24 nov. 2007
0

Je ne sais pas si faut etre serieux
Mais par contre faut se calmer...c'est mieux quand on cause pour se faire entendre.

Donc, personnellement non seulement je peux reprendre le guindant si je le juge utile(heureusement encore) et on ne te parle pas d'accelerer mais de cap, d'angle si tu preferes.

D'aiutre part personne ne t'as parler de regate ou de course, mais de relation entre la tension du guindant et de l'angle d'attaque de celui-ci dans l'air.

Tu vois, si t'avais lu calememnt tu l'aurais vu, d'autant plus que ca fait 3 fois de suite que je te l'ecris...

Mais je vais te l'expliquer encore un coup, si j'ai l'intention de faire le meilleur cap possible parce que mon trajet le necessite (pour passer en un coup quelque part, pour eviter un detour, etc,etc), et vu que quand je navigues c'est pas 3 heures entre 3 bouees un apres-midi, dans ce cas mon guindant sera regle en consequence et certainement pas relache.

Maintenant si je veux de la puissance (au passage sur la photo de tes Figaros, il y a du clapot, donc il faut priviligier la puissance plutot que le cap, car sinon a trop vouloir remonter sans puissance tu plantes des pieux et tu te fais passer), alors la oui, tu ne blindes pas le guindant.

Ca y est t'es calme / rassure / apaise ?

Excuses moi de prendre ce ton, mais comme tu te permets de jouer les kekous, on va pouvoir etre 2 pour jouer une partie...

24 nov. 2007
0

Qui t'as parler de caper comme un con ?
Personne...

Tu ne sais toujours pas lire !

Mais par contre en te lisant on voit tres bien quel est ton probleme, que ce soit ici ou sur l'eau faut que tu t'affirmes et que tu te rassures...continue a courir donc.

Essayes un peu de sortir de ton univers et de comprendre ce qu'on te dit.

Ce n'est pas moi qui a sorti le principe de ce que je t'avances, ce sont des gens infiniment plus savants dans le domaine, donc mon ego n'est pas touche d'une part mais je t'amenerai les references de ce que je t'expliques pour que tu puisses verifier par toi meme.

Finalement, t'apprendras peut-etre ca avant d'apprendre a lire ?

Allez, bonne nuit.

Personnellement je n'ai plus rien a me prouver

24 nov. 2007
0

Pas oublie, mais une fois encore je ne te parles pas de VMG
Pour la difference d'angle d'attaque d'un guindant.

Y'a des mecs genre Cheret ou Curry qui ont tres bien explique le phenomeme, entre autres...

Simple aerodynamique.

Il est evident que le meilleur compromis est a respecter pour que la derive ne vienne pas foutre en l'air tout l'ensemble, je ne pensais pas qu'il fallait le preciser tellement ca me semblait evident.

Encore une fois je parle que de cap et d'angle, ce dont parlais le sujet au depart.

24 nov. 2007
0

ecoute faut être sérieux .. maintenant
reprendre un guindant sous charge sur un bateau digne de ce nom ... on pète tout ...

l'option choqué de genois, afin de reprendre la drisse pour ensuite reborder avec comme finalité d'accélerer ça me fait doucement rire ..

24 nov. 2007
0

Pfouuut
peut être qu'en relisant tu comprendras aussi ce que te dit le Brisac ..

a caper comme un c.. on dérive et fini plus bas que celui qui cap moins et va plus vite ...

mais bon si tu es persuadé d'avoir raison ...

je ne vais pas te contredire, j'en laisse plein derrière chaque week end qui sont persuadés d'avoir raison ;-)

24 nov. 2007
0

D'ailleurs sur le figaro au premier plan
Il semblerait que le guindant ne soit pas aussi relache que sur les 2 autres...mais je peux me tromper vu la taille de la photo n'est-ce pas ?

24 nov. 2007
0

Ben en tous cas merci
je n'aurais jamais imaginé que la tension du guindant pouvait avoir une telle influence sur le cap et la puissance.

Est ce que c'est aussi marqué avec un enrouleur?
Autrement dit est ce que c'est plus dû à l'écoulement du vent sur le bord d'attaque ou plus sur la forme globale de la voile?

25 nov. 2007
0

J'ai des doutes maintenant après lecture de ce fil.
Le fait de relacher de la tension de guindant, me semble-t-il, donne du creux plutôt sur l'arrière de la voile, ce qui est bon pour la puissance dans le petit temps, mais en contre partie augmente sensiblement la trainée ce qui est mauvais pour le petit temps.

Je sais, je sais tout est affaire de compromis.

Si je relache le guindant, le creux recule, et donc l'attaque s'affine? oui ou non?

Donc pour avoir une attaque plus ronde, moi, je relache mon étai( qui cintre et qui me donne du volume sur l'attaque=plus facile et plus tolérant) et je relache la tension de drisse pour avoir de la puissance et donc de la vitesse.
Comme ceci j'ai la puissance et le rayon du bord d'attaque mieux orienté?

24 nov. 2007
0

Je n'ai jamais preconiser d'etarquer quoi que ce soit a bloc
P..tain, les mecs vous etes durs d'oreille ou faut vous payer des lunettes !

La seule chose que j'explique c'est que la tension sur le guindant va influencer le rayon du bord d'attaque et donc son angle par rapport aux filets d'air et qu'en fonction de ce rayon tu auras plus ou moins un meilleur cap, TOUTES CHOSES EGALES PAR AILLEURS !

Ca y est ca rentre la ?

Quant au fait que la technique ait evoluee ou non depuis le jour ou ca a ete etabli, ca ne change rien, ni la coupe du guindant, ni le fait que tu sois un bateau rapide ou pas car il s'agit simplement de geometrie d'une part et les tissus quels qu'ils soient sont tous deformables sous tension (plus ou moins je l'accorde aux puristes).

Maintenant que l'on creuse la voile, y compris le guindant pour que le compromis reglage vitesse et cap soit le meilleur, ca non seulement on le sait, on n'a jamais ete en contradiction avec cela...mais tout simplement on ne parlait pas de ca, n'en deplaise aux psycho rigide qui s'arc-boutent sur leur idee et ne veulent rien considerer d'autre.

Mais comme je l'ai deja dit, patience car je me ferai fort d'amener de l'eau a mon moulin avec des sources qui ne sont pas de moi et venant de references reconnues.

Je n'ai personnellement rien a vendre et encore moins a me prouver quoi que ce soit.

25 nov. 2007
0

Le mieux c'est que tu visualise ca au port
Par vent faible, c'est simple tu etarques et tu regardes ce qui se passe...

Fais le d'abord avec ton guindant relache, borde et regarde

Puis etarque progressivement reborde et regarde, etc

25 nov. 2007
0

Influence du point de tire ?
Il semble que l'effort exercé sur le point de tire soit perceptible sur le guindant, sur la chute, sur la bordure et aussi sur le liston qui me semble bien tendu sur ce coup là ...

Le gonflant nécessaire à la puissance de la voile se serait-il étendu aux protections latérales ?

25 nov. 2007
0

Il semblerait que tu sois plein d'humour
C'est bien, il en faut.

25 nov. 2007
0

D'ailleurs, faut en avoir
Pour ferler sa GV comme ca...

25 nov. 2007
0

Pusillanime
Je te remercie de ta remarque, liston.

En effet, tu as raison de le remarquer, j'éprouve des difficultés à rouler le store de mon bateau sur son support horizontal et, en outre, je trouve que son mode de déploiement vertical n'est pas très efficace contre la pluie.

Aurais-tu un conseil à me donner pour qu'il puisse se déployer à l'horizontale ?

Penses-tu que ce store se rangerait mieux dans cette position ?

Si le store ne peut pas se déployer à l'horizontale, est-ce que je pourrais réduire la hauteur du poteau vertical pour installer directement un parasol dessus à la place du store ?

Merci de tes précisions.

25 nov. 2007
0

?
atilf.atilf.fr[...]che.exe ;;
LISTON n. m. XVIe siècle. Emprunté de l'espagnol liston, « galon, ruban ».
1. HÉRALD. Ornement en forme de banderole, qui porte la devise ou le cri de guerre (on dit aussi Listel). 2. MARINE. Moulure qui ceinture la coque à la hauteur du pont principal et qui la protège des chocs.

Compte tenu de la finesse d'une étrave de navire, à moins que le liston ceinture un container, il s'agit donc principalement d'une protection latérale.

What else?

Pour apporter à votre éducation, cher anomyme, je tiens à porter à votre connaissance que JE navigue sur MON navire selon MES règles et que j'utilise MON matériel comme bon ME semble.

Je ne fais pas de zizis en rond avec mes amarres, je ne repasse pas mes voiles pour en conserver le pli, je ne lance pas les couleurs et, de manière très générale, je fais sur mon navire :
ce que je veux,
comme je veux,
quand je veux.

J'ai souvent le plaisir, cependant, d'avoir un bateau qui marche bien, voire mieux que d'autres bien rangés avec zizis en rond, ch'ti drapiaux et tout et tout.

Pour conclure, mon activité professionnelle me conduit souvent à assumer un rôle de mauvais c.. que j'endosse avec naturel voire même avec un certain plaisir.

Je dispose donc de tous les repères qui me permettent de détecter en vous un don certain.

Persévérez.
:-D

25 nov. 2007
0

Ah, j'oubliais aussi
un liston n'est pas une protection laterale...

C'est fou comme ca se vexe vite, le plaisantin.

25 nov. 2007
0

Et la tension de l'etai
la forme de la voile se regle aussi et surtout par la tension de l'etai

26 nov. 2007
0

Oh!
tant qu'il n'y a pas d'insulte, cela met un peu de couleurs dans le site :-)

27 nov. 2007
0

Tu m'etonnes MDR, c'est exactement ca !!!
He PYM, mais bien sur que tu fais comme tu veux, bien sur, y'a aucun probleme.

Pour la definition de liston, je t'en amene une autre prochainement...avec le reste.

27 nov. 2007
0

eh oui !....
T'as le malheur d'en vexer 2 ou trois, et ca y les egos froisses, c'est la guerre !

Patience patience ca vient

27 nov. 2007
0

Ben c'est sur PYM que tu fais ce que tu veux sur ton sabot
Y'a peut-etre meme que la que tu fais ce que tu veux vu comment tu t'enerves pour rien !

28 nov. 2007
0

Non inscrit aussi, mais..
..Pas d'accord avec MDR...
Clampin, ronds dans l'eau,belle mère, clebs...C'est quoi ces mots insultants,abaissants??
T'es pas en séance de psy là,t'es sur un forum;et sur les forums ,y a forcement des passionnés, des pointus, des pas d'accord.

Bon, Pircarre a encore foutu la zone en levant le doigt!Juste il pose une question et la francophonie s'enflamme...Quel talent.. :-D :-D

28 nov. 2007
0

Je dirais même....
...Que le guindant ne me préoccupe pas tant que çà..

J'aime bien la nav,je veux dire tracer la route..
Donc la barre est souvent aux équipiers.
Hé ben selon le barreur,tu peux avoir des écarts de cap variant de 2 à 10 degrès! Me parait plus grave que le guindant,çà..
Toute la finesse est d'indiquer au dit barreur un cap tenant compte de son écart habituel..

28 nov. 2007
0

Je reviens à la photo de la route de Picarre, et
je vois une route bord sur bord à 100°, non à 60°.
Mais peut-être ai-je mal compris...????

RV

28 nov. 2007
0

Oubliez mon post, j'ai dit une c...
Bien belle route de près, qui ne peut s'expliquer que par un courant portant.

Désolé

RV

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

Souvenir d'été

  • 4.5 (50)

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

novembre 2021