Poids machine a coudre

J ai lu les articles ici sur les machines a coudre , qq aurait il une Pfaff 260 et pourrait m indiquer le poids de celle ci ....;

L'équipage
17 déc. 2016
17 déc. 2016
0

Bonjour
En valise, j'ai lu ici 24 kg....
www.ebay.fr[...]2621186

17 déc. 2016
0

Bonjour, je viens de peser la mienne 16 Kgs… peut-être en vente car j'ai fini mes travaux :)

17 déc. 201617 déc. 2016
0

Bonjour,
J'ai une Pfaff 260 mais uniquement la tête à savoir le bloc sans le support bois et le couvercle. Je dirais quelque chose comme 18 kilos (je l'avais pesé mais je ne le souviens plus où j'ai noté tout cela). Cela corrobore l'info de Pierre.
Très bonne machine. Avec un petit bémol : quand elles sont mobiles, le moteur est à l'intérieur. En cas de panne, cela complique la réparation et vous êtes obligé de trouver exactement le même moteur. Heureusement le volant contient une poulie, il est donc possible de passer en mode moteur extérieur (La fixation du moteur ne doit pas être évident)
Toutes les machines Années 30 à 60 sont à peu près du même poids à 2 kilos près je dirais.

www.voiles-alternatives.com[...]rum.php

Pour ceux qui entrevoient une utilisation voyage, je leur conseille d'éviter celles qui possèdent une transmission interne par courroie (la Pfaff 130 par exemple). Si celle-ci casse, la machine s'en trouve totalement déréglée. Au beau milieu d'un océan, vous avez intérêt de bien connaitre le réglage d'une machine à coudre sinon il vous faudra ressortir la paumelle en cuir…

17 déc. 2016
1

Pour info, voiles alternatives, la pfaff130, existe aussi en moteur extérieur (je vais en avoir une a vendre d'ailleurs!!).

08 fév. 2017
0

La Pfaff 260 a un moteur interne
La Pfaff 230 a un moteur externe dorsal

08 fév. 2017
0

La Pfaff 260 a été aussi vendue en modèle dirigé vers l'artisanat et les couturières exigeantes, avec moteur type Luxor sous la table.

17 déc. 201617 déc. 2016
0

Pour info: toutes les Pfaff 130 sont à moteur extérieur et comporte une courroie de transmission, interne ! ;-)

Je puis dire que je connais très bien le rayon, maintenant.

Des machines qu'on trouve à petit prix, d'excellente qualité mais surtout faites en le moins de pub possible, le jour où les vendeurs le seront via des recherches sur Google, les prix vont grimper d'une manière excessive :
www.voiles-alternatives.com[...]pic.php

17 déc. 2016
0

Merci des réponses , plus dans l idée d une transportable , devant prendre l avion ....

18 déc. 2016
0

On essai deja de dormir pendant les 30 H de vol ....

18 déc. 2016
0

Emmène plutot des aiguilles a tricoter pour t'occuper pendant le vol, ça résoud la question du poids.

18 déc. 2016
0

OK, effectivement. Mais pour qu'elle casse et au milieu de l'Atlantique, faut vraiment pas avoir de bol, surtout si en plus tu en as besoin!!!

19 déc. 2016
0

Certes, mais t'as vu comment c'est fabriqué, de plus, tu es censé y jeter un oeil, vu qu'il y'a des zones à huilé autour.

18 déc. 2016
0

Les Pfaff 130, pour prendre cet exemple, ont été fabriquées dans les années 30, Ça leur fait 80 printemps d'âge. Certes les courroies sont solides mais je sais qu'elle peuvent se casser pour l'avoir lu dans un blog US (les plaisanciers américains sont assez friands de cette machine)

20 déc. 2016
0

À trimaran : votre point de vue Gaelle, est tout à fait recevable et juste.
je dis seulement, en avis très personnel, que pour du long cours, je préfère choisir une machine à transmission intégralement métallique (à l'instar des Read's et Sailrite), assez facile à trouver, ce qui ne fait pas des autres des moribondes très loin de là.

03 fév. 2017
1

plutot que de mettre des references du bon coin - obsoletes - il serait préférable de joindre une photo de la machine . merci pour ton site .

18 déc. 2016
0

Une machine pour faire quoi ?
Pas pareil si pour spi, pour sellerie, ou pour envoyer du lourd dans les renforts en sangles et dacron...
Il y a des singer 20u transportables.
J'ai fabriqué une yourte en acrylique avec une singer familiale des années 70 (je connais pas le modèle)
Caler la tra'smission d'une machine dont la courroie a cassé ou s'est déréglée n'est pas très compliqué en prenant son temps et si l'enveloppe est bien démontable (je l'ai fait sur une en tout cas, ça a marché)

Avoir une machine à bord, j'aurais peur de la rouille ! Il doit falloir graisser souvent et abondamment ?

18 déc. 2016
0

faire aussi bien les coussins du bord que de réparer les bimini , taud , mais pas de voilerie

18 déc. 201618 déc. 2016
4

je ne voudrais pas paraitre prétentieux mais j'ai décidé de créer une rubrique machine à coudre sur le forum voiles-alternatives, voici plus de deux ans, car la documentation sur le web était quasi inexistante. Dés qu'on parlait machine à coudre, tout le monde citait la Read's ou la Sailrite. Puis plus rien.
Maintenant je commence à voir des gens parler de choses qui viennent forcément du forum puisqu'il a été le seul à défricher, sur le web français.
- La Singer 20U transportable : citez moi quelqu'un qui en ait une ?
Produit inexistant à la vente d'occasion et uniquement vendu en neuf par la société J.L Perrin (un modèle fabriqué en Asie). De plus la 20U d'origine n'a pas du tout été prévue pour être transformée en machine mobile: il faudra jouer de la perceuse pour permettre la fixation d'un moteur sur le bloc.
- la totalité des machines zig zag abordables financièrement pour le plaisancier ne sont faites que pour du léger à moyen. Ne rêvez pas vous ne ferez que très difficilement du lourd avec une Singer 20U ou une Pfaff 138, machines conçues pour les tailleurs.

Il suffit d'aller dans les voileries pour se rendre compte que les machines qui nous semblent pourvoir faire du lourd sont réservées à la réparation des spis…

Tout cela pour dire que tant qu'il s'agit de faire des travaux de sellerie et de voilerie, légère, n'importe quelle machine ménagère des années 30 à 60 fera très bien l'affaire. La liste est assez longue. j'en ai rétabli une partie sur le forum V.A et lorsque j'aurai un peu de courage, je terminerai ce travail maintenant que je pense avoir fait quasiment le tour de la question.

Caler une machine déréglée : pour certains modèles, ce n'est vraiment pas simple. J'en sais quelque chose. D'autant plus qu'une courroie interne cassée peut provoquer un déréglage très nette. Si l'on se s'est pas préparé au sujet, on risque de ramer si l'on est confronté à la question au beau milieu d'une traversée. Cela suppose bien sur qu'on ait pensé à acheter la fameuse courroie interne, pas toujours facile à trouver sur le web.

Bon nombre de voyageurs ont emporté une machine à bord; il s'agit de bien la protéger des agressions et de particulièrement bien l'huiler.

Pascal, dis moi où tu te trouves (en MP si tu préfères) je pourrais faire des recherche sur le boncoin et t'indiquer les bons plans, sachant qu'il est préférable ne pas être pressé. Autant que mes connaissances acquise grâce à V.A servent à quelque chose !

18 déc. 2016
0

J ai presque tout lu sur ton site sur les machine , je suis en N.Calédonie mais je rentre début mars dans le sud France , donc pas pressé . Laissant le cata ici , je reviendrai avec la machine en octobre d ou qq chose de plutot leger ( avion ) . Un ami ici fait ça sellerie avec une Toyota spécial jean , tu connais ?

18 déc. 2016
0

Bonjour. Ma vieille pfaff 44 continue à servir. Poids avec sa boîte 12 kg. Je répare mes voiles enfin plus rarement depuis que j'en ai des neuves mais, encore tout récemment, fait une capote sur l'etap22 d'un ami. Bon!, des voiles pour hood38 par ex, on oublie, la toile est trop lourde mais jusqu'à 27/28 pieds, çà le fait. Taud de GV , cagnards, sellerie simple, çà le fait.

18 déc. 2016
0

J'ai fait le même type de recherche il y a quelques temps, sur les copies asiatiques. Surtout pour la Sailrite. il y a tellement de 20u d'occasion en France que cela ne représente guère d'intérêt de se compliquer la vie pour une machine neuve, plus chère et de toute façon un peu moins solide.

Les copies Sallrite : elles sont plus ou moins bien réussies. J'en ai discuté avec un fournisseur français qui a commercialisé un temps une de ces copies. Certaines sont très proches de la Sailirite, en qualité, pour un prix bien inférieur, d'autres laissent à désirer.

J'ai acheté 8 machines d'occasions pour réaliser des futurs vidéos de présentations/comparaisons. Il me manque d'ailleurs une Necchi BU Mira ou Nova.
je n'ai jamais dépensé plus de 80 euros pour chaque machine.
Certes leurs moteurs sont moins puissants que celui de la Sailrite. De même elles ne possèdent pas de double entrainement, mais elles sont suffisamment solides pour réaliser à peu près les mêmes travaux que la Sailrite, à condition cependant d'être plus prudent.

18 déc. 2016
0

Bonjour,
Si tu veux voir une Sailrite, je suis sur Sainte Maxime, et serai disponible pour te la montrer.

18 déc. 201618 déc. 2016
0

Moi aussi, j'ai tout lu sur Voiles Alternatives.
Ayant étudié la question des Singer U20 je m'étais interrogé sur les copies.
Et ça m'a fait l'impression qu'une ou des usines chinoiz la fabrique, la vend a des marques dont Singer, mais aussi au moins une douzaine dans le monde dont la moitié de marque que nous ne connaissons pas. On les retrouve en prix d'attaque chez plusieurs grands fabricants. Il y a une version bras long.
J'ai fait de meme pour Sailrite. On sait que Sailrite ne la fabrique pas mais l'adapte à l'usage de voilerie etc. Et prétend y mettre des pièces plus costaud. Cqfd.
Il y a aussi une multitude de marques et une version bras long pour des soeurs des Sailrite.
Je mettrai mes recherches sur Voiles Alternatives dès que je les retrouverai.

18 déc. 2016
0

Les machines récentes dédiées Jeans ou estampillée tout terrain : j'en ai jamais testé mais j'aurais tendance à préférer les modèles bien plus anciens mais tout métal, nettement plus robustes, souvent bien moins couteuses.

18 déc. 2016
0

Faite attention sur ebay certain vendeur revende des machines made un china faiblarde copie de singer....re estampiller singer.
J en ais eu une neuve c etait pas brillant impossible de coudre un jeans et de se faire remboursser...
Ebay couvre ces vendeur '''''pro''''''
Apres une vraie singer trop cher a repare
Depuis j ais acheter une superbe pillaf neuve genial je coup un peut tout jeans, house de winche, cuir fin....elle brode en plus.
Cette machine n est pas tous metal comme les 2 precedente....mais elle marche et surtout il y a peu de reglage pour un neophite.

18 déc. 2016
0

Bonsoir,
C' est le modèle "RIZ" ???? :non:

18 déc. 2016
0

Les vielles machines tout métal : elles sont tellement robustes que le seul vrai problème un peu compliqué, qui peut advenir, c'est la synchronisation aiguille/crochet. Rien d'insurmontable. Au pire, vous la faite réparer par un pro et c'est reparti pour un bon bout de temps (s'il est sympa, il vous expliquera comment re-synchroniser)

18 déc. 2016
0

La synchronisation c'est pas sorcier
Voir youtube

18 déc. 201618 déc. 2016
0

Bien justement, ce que j'ai pu voir sur you tube montre précisément qu'il y a des process différents suivant des machines de génération, de marques, différentes.
certaines machines sont faciles à régler, d'autres plus absconses.

18 déc. 2016
0

J ais tout essayer, les pieces coute assez chers...
Franchement la modernite sa a du bon aussi... et c est moins chers

18 déc. 2016
0

Beaucoup de machine sur le bon coin , laquelle ?
Merci a Laurent de faire une étude ....

18 déc. 2016
0

Évite les singer made in france .C'est de la daube .Pour le poids ,plus elle sera pesante plus elle sera puissante .Ta 260 est une semi industrielle ,va bien pour les petits boulots ,la même en horloge suisse bernina 740.Ces bécanes sont très efficaces mais peu puissantes .Il faut oublier le meuble et tout ça .Vérifier que le moteur fonctionne,qu'elle n'ait pas de jeu et s’approvisionner en charbons. Et aussi ne pas comparer une 260 avec une 20 u car le poids double et le fonctionnement appelle d'autre obligations ,dues au moteur et a la table ; on change de monde . Pour bricoler,et même bien la 260 va bien et c'est une bonne marque .

18 déc. 2016
1

Il y a beaucoup de surenchères lexicales sur les machines à coudre.
La 260 est une machine ménagères des années 60, une époque où on faisait très costaud. Certains modèles sont en effet sur table avec moteur séparés sous la table Cela doit être pour cela que certains parlent de semi-industrielle et pourtant cela reste une ménagère. La 20U et la 138 sont des semi-industrielles. je préfère le terme d'artisanales.
De même on colle facilement du "machine pour cuir" pour des machines qui sont en limite sur du cuir très souple et peu épais. Il suffit de voir les notices d'origines pour s'en rendre compte.

18 déc. 2016
0

Oui c'est juste,le terme ménagère convient .On peut y associer la marque Elna qui équipait les foyers dans ces années la .Pour la ménagère qui avait à recoudre et repriser ourlets,vestes ou boutonnières ,et sacs de toiles épaisse ,mais aussi les nappes car ces petites machines peuvent broder .
Un peu plus tard ces mêmes fabricants de qualité on augmentés leur qualité de produits (mise à dispo du grand public des machines issues des ateliers mais vendues encore comme ménagères) ,et c'est de cette gamme dont nous parlons .De très bonnes machines solides ,transportables et viables . comme tu dis ce ne sont pas de semi indus('même si on les appelle ainsi ),elles sont leur petites sœurs .

19 déc. 201616 juin 2020
0

J'ai eu
- une machine bas prix genre La Redoute : bon a rien, poubelle
- Une vieille Elna de la famille supermatic, moteur faiblard, bon a coudre du très fin, et encore
- Maintenant c'est une Brother VX 730 ramassée sur le trottoir, qui accepte pas mal d'épaisseurs de tissus: 8 couches de tissus épais. Parfois il faut aider au démarrage. J'ai aussi passé 6 couches de Skaï pour mes coussins de cockpit.
Pas essayé sur voiles.

19 déc. 2016
0

tu as une idée du poids , bonne info pour Laurent ( voiles alternatives )

19 déc. 2016
0

en fait je me sers de la Brother VX611 qui pèse avec ses accessoires : 10.5 Kg

19 déc. 2016
0

je me sers de la Brother VX611 parce que je ne sais pas comment faire la marche arrière sur la VX730. quelqu'un sait ?

09 fév. 2017
1

ok gagné, c'est exactement ça, je viens d'essayer.
je ne voyais pas car la partie centrale ne dépasse pas, ...
merci !

09 fév. 2017
0

A tout hasard, c'est peut-être comme sur ma Brother pour la marche arrière : il faut maintenir enfoncé le centre du "bouton" de réglage de longueur de point (le gros bouton rond à droite sur la photo de ta machine) tout en appuyant sur la pédale bien sûr ;-)

19 déc. 201619 déc. 2016
1

Les Brothers j'en ai parlé dès ma deuxième intervention dans ce topic…  ;-)
Via ce lien www.voiles-alternatives.com[...]pic.php
Comme je l'ai dit j'évite de trop en parler car je me suis rendu compte de la puissance des moteurs de recherche, surtout bien sur, du plus connu.
Je retrouve maintenant des annonces avec du copié-collé issu du forum voiles alternatives. Et la mention " voile" collée à machines ne fait surtout pas baissé les prix.
On trouve souvent des Brother années 60 sur le boncoin à 50 60 euros. Ce sont d'excellentes machines dont un modèle à été repris par Sailrite à leur début. Tout métal, simple et robuste, elles n'ont à mon avis rien à envier aux Pfaff, Bernina Necchi qui elles par contre sont souvent vendues à des prix trop élevés je trouve.
En fait ces Brother correspondent à une époque où plusieurs constructeurs japonais ont décidé de produire à peu près la même machine. Janone en fait parti.

Vous pouvez les acheter en toute confiance.

Personnellement, j'évite d'acheter les machines issues à partir des productions années 70. Certains modèles font bien sur exception. On y retrouve de plus en plus de plastique et de courroie dans la transmission interne. Certes elles peuvent faire l'affaire (la Brother de Jérome le prouve) mais il est clair qu'une machine à transmission entièrement métallique permet une longévité et une fiabilité bien supérieure.
Il est rare que ces machines tout métal présentent des pièces importantes défectueuses d'autant plus qu'elles n'ont souvent que peu servi (la fameuse machine issue du mariage…)
Il suffit de lire les innombrables blogs US où leur protagonistes présentent leur machines, les américains sont nettement plus dans le partage d'infos, j'ai appris beaucoup de choses grâce à eux.
Les machines qui ont beaucoup servi se reconnaissent assez facilement : une partie de la peinture du plateau métallique a été enlevée à force de frottements de tissus, et la machine est recouverte, en plusieurs zones, d'un film marron. ce sont des traces d'huile vieillie issues d'innombrables huilages de la machine. Elles s'en vont facilement à l'alcool à bruler.

19 déc. 2016
0

Le tout metal c est bien pour le reciclage....ce n est pas un critere de qualite.

19 déc. 201619 déc. 2016
4

Il va falloir étayer votre propos d'un début d'argumentation pour être crédible.
Et ce n'est pas en citant votre cas personnel qu'on pourra établir une généralité pertinente.

19 déc. 2016
0

Je cite pas mon cas perssonel
Il faut vivre avec sont epoque
C est comme ceux qui ne jure que pour les mat de bateau en bois, on est tous passez au metal et pour les plus aise ont en es aux carbonne.
Pronnez le tous metal qui n est ni moins qu une matiere plastique comme une autte c est riicule et tres largement ringard.
Essai d utiliser une machine tous plastique semi pro comme tes machine tous metal de meme gamme de leur epoque et tu t appercevra de la diferrence.
Tu a laisser tomber le sextan pour le gps et tes carte papier pour le gps cartographique...
Alors stop.
Si tu souhaite t entere dans ton raisonement tu peu toujours resortir le debat contre l electronique....de fiabilite douteuse. Ou meme contre les bateaux plastique....
Si tu veux monter un muser c est ton problem..mais laisse nous coudre avec les moyens de notre epoque.
Toutes ces machine qui vale a peine le prix de la feraille sont vendu a des prix tres surestimer.
Avec tes raisonement des gens vont acheter tes vielle feraille , vont s essoufler a les faire marcher et vont conclure que la couture n est pas a leur porter....alors q avec une bonne machine moderne sa se fait tres bien.
Et sa ne coute pas plus cher car mis bout a bout les pieces de machines encienne plus les deux ou trois machine que tu achete pour les piece pour repare ta merveille tu te ruine...sans oublier que pendant ce temps tu fait faire ta couture habituel par une couturiere.
Apres faut pas rever toute ces belle machines ne permete pas de remplacer un plancher de voilerie classique.
Je vais bien sur me faire allumer pour mon ortographe deficente en absense d arguments valable

19 déc. 2016
2

Un cas personnel peut dire tout et son contraire :
j'ai acheté 8 machines dont les plus anciennes sont une Pfaff 130 et une Bernina 117. Certaines étaient déréglés mais aucune n'avaient de pièces à changer exceptée une Pfaff 1196 dont la pédale posait problème mais j'ai pu réparer.
Par contre et en effet, il y a quand même deux trois moteurs qui paraissent fatigués mais de toute façon cela se remplace. Ce qui peut d'ailleurs permettre de passer à un moteur bien plus puissant, du style celui qui équipe les Sailrite.
Dans le lot, il y une Bernina 540, acheté 30 euros, une très bonne machine qui a appartenu à une couturière semi pro, aujourd'hui en maison de retraite. Il est clair qu'elle avait beaucoup servi mais après un bon nettoyage et un réglage, elle est repartie de plus belle.

19 déc. 2016
0

Tramo, tu radotes, je suis d'accord avec VA, les anciennes machinees(j'ai une Pfaff 130 et 138, une Necchi mira, une Bernina 117K etc)s, sans engrenages plastique, par exemple, c'est mieux, si tu veux t'en servir, non? Sinon je suis cartes papier et mat-aile carbone, what else!!!

19 déc. 2016
0

Pour répondre a la question initiale, j'avais acheté une Alfa pour prendre l'avion, a l'embarquement AF, 26 kgs!!!

19 déc. 2016
0

Chez nous les 2 machines lourdes sont des Adler 166, une vieille sans fioritures qui fait du zig-zag simple qui sert pour les repas et les bandes UV
Une récente type jenschman pour les voiles neuves qui a le bras extralong, qui fait le 6 temps, puller, pied de biche et refroidissement de l'aiguille à air comprimé, etc
Ce sont de bonnes machines qui ont en commun d'avoir une transmission entièrement métallique
Elles sont utilisées intensivement 5j / sem et ne dérèglent jamais, ou presque.

Pour le spi, une chinoise (juki) tout en plastoc qui fait des misères à chaque fois qu'on s'en sert.

20 déc. 2016
2

babouch normalement les Juki sont des machines japonaises . En sellerie en triple j'ai ai eu deux ,ce sont les meilleures .Une est encore a poste ,la plus ancienne et fonctionne au top . Achetée en 1991 d'occas ,elle ne s'est JAMAIS ,déréglée d'un micro mm .Elle elle en a vu la bougresse .
Peut être les chinois en ont ils fait des copies avec cette marque ,je ne saurais dire.
J'ai vendue ma deuxiéme pour Une Global neuve a bain d'huile citée plus bas par VA,pour info machine Coréenne .Un peu inquiet au début ,mais a l'usage trés content ,sauf pour les aciers des vis du pied un peu tendre par rapport au vieilles Niponne .
Ayant aussi bossé sur des 166 on confirme ,c'est the machine ,mais à l'époque seulement en atelier finition sangles sur les trés grosses voiles. Et pour les grosses bras long Jenschman ,et durkopp avec puller et refroidissmet pneumatique j'en ai de trés bon souvenir , quel pied . :scie: :pouce:
Et pour finir les vielles machines a coudre en général étaient de bien meilleure qualité que les nouvelles ,pour l'avoir vecu ,donc les faut vivre avec son temps sont a tempérer quelques peu amha .(je précise que cela fait 30 ans que je les utilise tous les jours).Ou presque .

20 déc. 2016
0

Oui Bricoleur ,en copie ce sont les rois . Il se peut deux choses ;brevet vendu à la Chine et dans ce cas appellation Juki made in china ,ou sous traitance des japonnais au chinois pour une même appellation . Mais en copie pure et dure ,sans bevet on ne peut pas conserver la marque.
Autre exemple j'ai une Singer Made in japan ,car ce brevet est parti la bas à un moment je ne sais comment ,et en la comparant a la même Singer made in France que j'ai eu également la qualité varie du simple au triple à l'avantage de la Japonaise .Avec les Allemandes ce sont les meilleures ,le haut du panier et de loin .En y ajoutant Bernina Suisse .Même si elle sont plus délicates ,mais très fiables .
(bon on s'écarte un peu du sujet ,,) Pour y revenir ,pour bien travailler il faut une industrielle avec table et gros moteur . Les autres sont pour bricoler mais elle le font très bien si on prend une bonne marque .

20 déc. 201620 déc. 2016
1

Les asiatiques font quasiment des copies de tout. je suis à près certain d'avoir vu des copies de la Juki dont vous parlez. Elles sont très proches de l'original.

Cela me surprend qu'une Juki pro soit tout en plastique.

La qualité des métaux étaient bien supérieure dans ces périodes passées.
j'ai été surpris par l'état des griffes sur ma Bernina qui a beaucoup servi. Les angles sont restés très vifs !

19 déc. 201616 juin 2020
0

ma singer 191B fait 20 Kg
c'est une version portable en fonte d'ACIER. Genre enclume.
C'est la même que le modèle sur table de travail.
La plupart des singer 191 versions portable sont en fonte d'ALUMINIUM, plus légères ou plutôt ... un peu moins lourdes

19 déc. 2016
0

Je fais juste un petit hors sujet pour vous demander où vous vous fournissez en fil et tissu, toile, pour les différents travaux d'entretien... voiles, taud, sac, sangle etc etc.
Merci

19 déc. 2016
0

Sur le net....

20 déc. 201620 déc. 2016
0

À Babouch: ce n'est pas très gentil de venir nous mettre l'eau à la bouche avec une Adler 166 ! :-)
C'est le genre de machine industrielle que je révérais de posséder mais elle sont rares à la vente et lorsqu'on en trouve une, c'est au moins du 1000 euros la bestiole. j'en ai vu sur 2 "trois mâts" mais en copie asiatique, marque Global.

Avec l'Adler 66, voilà deux machines qui permettent de quasiment tout réparer.

À Jérome : ce que je retiens de votre intervention c'est que "le métal n'est ni plus ni moins qu'une matière plastique comme une autre."
Que ces ces machines tout métal sont ringardes.
je vais faire une comparaison qui sera plus parlante, à mon avis, que votre allusion au GPS qui fausse le débat.
Imaginez que vous vouliez un 4X4 pour vraiment faire du tout terrain. Et que sur le bon coin, vous puissiez trouvez régulièrement des petits Land Rover de l'époque où ces véhicules était rustiques mais hyper solides et réellement conçus pour l'usage tout terrain. Cerise sur le gâteau, la plupart n'auraient que très peu servis et seraient vendus une boucher de pain.
Vous pouvez visionner de nombreuses vidéos sur le web (la plupart anglo-saxonnes) où l'on voit ces machines à coudre à l'oeuvre. On ne leur demande que de faire du point droit et du zig zag. Et elles le font très bien jusqu'à des aiguilles de 120 et donc avec du fil déjà assez gros.
Il vaut mieux éviter les machines qui semblent avoir beaucoup servi. Mais la plupart sont en bon état. je peux me permettre de l'affirmer pour regarder tous les jours les annonces de machines à coudre sur toute la France depuis un an et demi.
Dès les années 60, les fabricants se sont évertués à proposer des machines toujours plus complexes afin de permettre des points de broderies toujours plus nombreux.

Certes, il y a eu des avancés au niveau des mouvements de crochet. Certaines proposent du double entraînements. mais cela ne fait en aucun des machines anciennes du matériel dépassé, au rayon sellerie/voilerie légère.

À Filoup
j'ai tenté de regrouper un maximum de fournisseur sur cette page :
www.voiles-alternatives.com[...]pic.php

20 déc. 2016
0

Merci :pouce:

20 déc. 201620 déc. 2016
0

svp V.A. c'est Tramo qui parle de plastique, pas moi Jérôme (jeromef3) on est entre gens sérieux
J'aime les intervenants qui citent sources et exemples précis et qui raisonnent clair et net. Donc les super machines pro à bras long tout en plastique ça existerait si c'était mieux que le métal. Et ma citroen aurait surement un moteur en plastique.
On est d'accord.

20 déc. 2016
0

Oups ! je vous prie d'accepter mes excuses Jérome pour cette confusion ! je ne dois pas être tout à fait réveiller… :heu:

20 déc. 2016
0

Si vous avez quelques liens ça serait sympa.... on ne trouve pas grand chose pour les particuliers...

20 déc. 201620 déc. 2016
0

je connais une pfaff 1245 révisée et garantie autour de 850€ avec sa table Je peux vous donner les coordonnées par mp

21 déc. 2016
0

La carcasse est une chose , alu acier ou plastique , c est plus les pignons qui contes ?? alu plastique acier .

21 déc. 2016
0

Dans le style casse bobon
Je frefererais largement posseder un alpine renault en plastique....
J admire particulierement les A310 2 em generation que la nouvelle avec sa carroserie en acier.

21 déc. 2016
0

il n'y a pas d'alpine renault en plastique. seulement des éléments de carrosserie. sinon il y a
- Lamborghini Aventador LP 700-4
- Mercedes Classe B Electric Drive
et autres.

21 déc. 2016
0

A bon......
Il me semble bien que sî...

21 déc. 201621 déc. 2016
1

L'entreprise Sailrite a choisi une Brandt (qui semble des années 70) tout métal comme base pour mettre au point sa dernière machine à coudre grand public dédiée sellerie/voilerie.
Le chassis est en en fonte car cela permet de fabriquer rapidement des pièces qui auront une bonne rigidité.
Et la transmission est également en métal car cela reste un matériau très fiable et durable pour cet usage.
Tramo, vous continuer de fausser le débat : pour de la sellerie, il faut une machine ménagère tout terrain qui va accepter qu'on l'amène dans ses limites. La comparaison bagnole : je ne donne pas chère de la vie d'une Alpine A310, dans la brousse…
Je viens de conseiller une machine en MP. Un nantais vient d'acheter une Bro… année 60 pour la modique somme de……20 euros. Manifestement un vendeur qui se débarrasse d'un matériel. Elle semble en très bon état. Elle n'est pas belle la vie ? :-)

22 déc. 2016
0

Le nantais confirme les propos de Laurent, 20 € pour une magnifique Brother, excellent état après nettoyage des chiures de mouche et de 25 ans de poussière incrustée.
Je l'ai ouverte, belle mécanique tout ferraille, capotage tôle émaillée du plus bel effet :-)
Elle ressemble à une Cadillac des années soixante :mdr:
Elle ne semble pas avoir beaucoup servi, pas de trace d'usure sur le plateau.
Reste plus qu'à trouver les aiguilles et le fil qui vont bien, et surtout à apprendre à s'en servir :blabla:

21 déc. 201621 déc. 2016
0

Un coque d alpine c est tres solide.....surtout en comparaison des voiture de la meme epoque
Et en plus c est leger....
Apres tu ne connais pas le pamares.....
L avantage de la fonte de ferre que tu adore et venere c est tres rigide tres lourd difficile a souder et particulietement cassant.la fonte d aluminium a l avantage d etre legere cassant et relativement facile a metre en euvre....pour la soudure l'alu c est un arre

21 déc. 201621 déc. 2016
0

Tramo, vous ne vous rendez même pas compte que votre argumentation se contredit d'elle même et pratique l'esquive.
Vous énoncez un point de vue que personne n'a mis en débat, et la transformez en fausse problématique, où nous serions dans l'erreur. Mais personne ne sera dupe.
Arrêtez, s'il vous plait, avant que cela ne devienne pathétique.

21 déc. 201621 déc. 2016
0

Tramo, le jour ou tu vois le corps d'une machine a coudre cassé, tu me fais signe :mdr:
il y a fonte et fonte. Si on fond c'est pour éviter des assemblages mécaniques, donc pour ne pas souder. Et obtenir une raideur sans pareille.
Que vient faire ici cette histoire de soudure ?
- Evidemment plus un matériau est raide, plus il est cassant, dans le sens ou il refuse de plier , il ne connait pas la torsion, donc quand il cède il casse.
Pourtant... on ne ferait pas une MAC dans une ferraille flexible ou qui se tord
La fonte d'acier, il n'y a pas mieux pour cette application.
(pas pour ta roue de secours.)

21 déc. 2016
1

La celebre SM Maserati avait en option des roues en resine pas des roues en fonte d acier....
Si on t ecoute les meilleur bateaux serait en fonte voir en plomb
A j oubliais le dernier airbus comporte beaucoup de piece en matiere plastique.
Il m est arriver de trouver une machine a coudre casser en deux...en vraie fonte d acier bien lourde chez un brocanteur....
Comme la question du fil est de connaitre le poids de la machine...je pense que notre interlocuteur recherche une bonne machine mais certainement pas a completer le lestage de sont navire.

21 déc. 2016
2

C'est bien ce que je pensais…

22 déc. 2016
0

arguments totalement irrecevables :
pour une machine à coudre industrielle sur table qui n'est pas destinée à bouger après installation à poste, le poids n'est pas du tout un facteur clef.

Pour les exemples que tu cites : voiture, bateau, avion... le poids est bien sûr critique pour aller vite, c'est pour ça qu'on fait des bateaux en carbone et pas en acier pour faire la course.
Par ailleurs, pour tout ce qui est structure (coque ou carrosserie et éléments structurants), tout ça est fixe, donc pas de frottements entre pièces et pas d'usure.
Le secret de la longévité des bonnes machines, c'est la partie mécanique faite avec de bons aciers, comparée aux modernes pas chères où des pièces mécanique plastique ont une durée de vie bien plus courte.

21 déc. 201621 déc. 2016
0

J'ai vu une Pfaff 38 sur le boncoin dont le corps était fissuré à un endroit sur quelques centimètres. je me demande bien ce qu'a vécu cette machine pour en arrivez là !

Sur les régulateurs Navik, il y a une pièce qui casse assez souvent, celle en fonte d'alu qui tient la pale. j'en ai été le témoin moi même.

L'alu et la fonte d'alu sont venu remplacer l'acier et fonte d'acier car l'alu pouvait enfin entrer dans les secteurs moins high tech de part le coût toujours en baisse, et permettait une rigidité largement suffisante tout en évitant que la machine "ne pèse un âne mort"

21 déc. 201621 déc. 2016
1

la Pfaff 38 fissurée: tombée du 2° étage dans la benne à ferraille de l'usine.

21 déc. 2016
0

J'ai une adler 266 - pas pesé - mais vu la difficulté a porter seul c'est bien plus de 50 kg

21 déc. 2016
0

j'ai eu une piqueuse Pfaff
poids : ne sais, ma balance a pété
au moins le poids d'un couple d'ânes bâtés.
Difficile à trainer.

21 déc. 201621 déc. 2016
0

L'Adler 266, c'est nettement plus de 500 euros…
Il y a quelques veinards chez Hisse et Oh ! :-)
Encore une machine que j'aimerais bien avoir mais les prix là aussi sont de ceux que seuls les pros où les grosses associations peuvent ou se doivent de s'offrir.

21 déc. 2016
0

4 fois ça ;-)

21 déc. 201621 déc. 2016
1

Les machines à coudre ménagères ont subi l'ère consumériste et……capitalistique si j'ose dire :jelaferme:

Le cout de fabrication d'une machine ménagère actuelle est bien moins importante que si on devait continuer à les fabriquer à l'ancienne, et du coup, seules les industrielles continuent de l'être, par obligation d'utilisation très intensive où longévité, résistance, doivent être au rendez-vous.

Il y a du plastic sur les machines industrielles actuelles, les boutons, certaines transmissions secondaires où peu d'effort sont en jeu, mais elles seraient d'un prix de revient bien trop élevé si l'on décidait de fabriquer les éléments majeurs dans des matières issues de la chimie.
Ça serait chouette, une Adler 266 avec un corps en stratifié de carbone.
Accessible uniquement aux plaisanciers possédant une ultra full power mastergold card ayant envie de se faire plaisir pour Noel…

21 déc. 2016
0

Sur ce genre de machine tout est lourd.
le corps bien sur, mais chaque pignon, arbre, etc .. est en acier plein. c'est vraiment agricole.
je crois que la molette de réglage tension de tension de fil est la seule pièce en plastique.
Mais 40 ans après ça tourne toujours nickel !!

21 déc. 201621 déc. 2016
1

Et enfin pour terminer: il y aurait assez peu de différence technologique si l'on devait comparer une machine à coudre ménagère des années 60 point droit et zizag et une machine ménagère actuelle, un peu robuste, qui proposerait la même simplicité de fonctionnalité. Cela se jouerait principalement au niveau de la mise en tension du fil, et du système de crochet. Pour le reste, il s'agit de transmission basique où l'on a pas fait d'avancées majeurs.
La technologie a permis des automatisations, pilotées par mode électronique, très intéressantes pour faire des points boutons par exemple.
On est en droit d'estimer ces avancées secondaires lorsqu'il s"agit avant tout de faire de la sellerie ou de la voilerie légère.

21 déc. 2016
0

Ces machines en fonte d'acier, c'est pas bien bon.
La meilleure, c'est celle que j'ai eu pour mes 50 ans,
En chocolat. Tous ceux qui étaient la ont dit:
Ta machine, elle est super bonne ! C'est la meilleure !

22 déc. 2016
0

Oui il me semble , en tout cas pas dans mon budget

22 déc. 2016
0

Bien cher il me semble ?

22 déc. 201616 juin 2020
1

2 photos de ma machine à 20 balles, avant nettoyage poussé

01 fév. 2017
1

J'ai la même mais sous une autre marque...Dont je ne dévoilerai pas publiquement sur le forum. Payé 40€
C'est une excellente machine très facile à manier pour le débutant que je suis!

02 fév. 2017
0

Et pourquoi ne "dévoiles" tu pas la marque ? Secret défense ?

02 fév. 201702 fév. 2017
0

Brother/Jones Model 345, 778 & 888 ZigZag Sewing Machine ???
Jones JA 28 ???

10 fév. 2017
0

En fait elles ont été distribuées en Allemagne sous les marques Privileg et Ideal. La Victoria 114 Voll Zick Zack y ressemble aussi mais je ne la connait pas.
Ce n'est pas "secret défense" mais ça m'énerve de voir les prix flamber parce qu'on en parle sur un forum de voile.

22 déc. 2016
0

c'est joli
si le moteur a la patate, c'est bien !

22 déc. 201622 déc. 2016
0

Jacques, montres nous une photo des dessous de la bestiole.
C'est là qu'on voit que ce genre de machine parait inusable.
Sur ces japonaises (comme sur les Necchi par exemple) la transmission entre l'arbre et la pièce qui contient le crochet est direct, en ligne.
C'est le type de transmission qu'a toujours choisi Sailrite pour ses machines depuis le début. C'est aussi le cas de la Read's.

C'est moins pratique pour l'utilisateur car la boite à canette ne vous fait pas face, mais cette simplicité atténue le risque de déréglage.

Si vous soiuhaitez placer la barre haute, choisissez une machine qui a ce type de transmission en ligne avec le crochet et évitez aussi celles qui contiennent une courroie supplémentaire dans le corps de la machine.

Avec ces critères, le choix reste cependant assez vaste.

Mais vous pouvez bien sur acheter une machine plus récente. Je ne sais plus si c'est sur le voilier Banik ou Caramel, en tout cas son propriétaire était tout à fait satisfait de sa machine assez récente.
Il ne s'agit pas de dire que les machines qui contiennent du plastic, c'est de la me… , il s'agit juste de signaler que des machines très robustes mais anciennes se trouvent à bas prix sur le web. Autant en profiter.

22 déc. 201616 juin 2020
0

Bonjour. Que dire de la mienne?. Au fait, vaut'il mieux utiliser la vitesse rapide ou la lente sur le moteur?

22 déc. 2016
0

C'est la Pfaff 44 dont tu parles en début de topic ?
La aussi les dessous sont très convaincants ! :cheri:
J'ai une Pfaff 1196, qui doit être de la génération ultérieure. Une machine assez prisé et pourtant je trouve que cela commence à faire moins robuste.

22 déc. 201616 juin 2020
0

Oui, c'est elle et depuis que je lui ai offert récemment un nouveau boîtier de canette, çà va mieux. J'ai longtemps cherché pour les réglages et j'ai enfin trouvé la grosse vis pour pouvoir passer les grosses épaisseurs(c'est relatif)

22 déc. 2016
0

Elle est proprette ,nickel les dessous '' De la bonne petite machine .
Pour les épaisseurs de bonnes aiguilles aussi ,la dessus jusqu'a 140 . Mais sans abuser pour pas lui faire de mal .Après la limite vient de l'entrainement car comme c'est lourd a tirer et que les griffes et le pied ne sont pas fait pour ça cela oblige à accompagner ++ ,mais pour passer en petites finitions sur certains renforts + sangles sur des petites longueurs du moins ça va .

22 déc. 2016
1

J'utilise des aiguilles de 100, et elle n'a eu qu'un ou deux nettoyages sérieux depuis 9 ans que je l'ai récupérée chez ma sœur(elle partait à la poubelle suite à de grosses étincelles odorantes). Depuis, j'ai fait ma capote, taud de GV ainsi que la même chose pour un ami, des ralingues de génois ainsi que des chutent. Ce qu'elle ne veut pas faire c'est le cuir type fauteuil de pdg, trop épais! les ourlets de pantalons jeans ou autre, c'est du gâteau.

22 déc. 2016
0

Huile blanche à gogo .Comme l'eau pour nous . :alavotre:

22 déc. 2016
0

J ai une amie qui fabrique des sacs a partir de vieille voiles , elle coup dessus les sangles avec une machine Toyota super jeans J15 , un ami ici fait tous ses tauds aussi avec la même machine , je vais me l offrir et vous dirait , car elle pèse que 5 kg , faisable pour la ramener a bord dans une valise

22 déc. 2016
0

Quelques peu enflammé sur les aiguilles .140 sur ces petites machines c'est trop .C'est pour les grosses bécanes .Comme tu l'as dis nossy ,100 et sur ces machines jusqu’à 110- 120 grand max . J'ai oublié les détails ,mais avec ces petites machines j'ai beaucoup bricolé ++.
Surement que VA nous donne les calibres d'aiguilles sur ces petites piqueuses(qui est aussi le nom des couturières ,des sacrées pros ) .

22 déc. 201622 déc. 2016
0

La plupart des notices indiquent des aiguilles de taille maxi 120 pour ces machines des années 30 à 60. Une seule exception à ma connaissance, les premières Nechi où il est indiqué 130. Peut être qu'on peut ajouter 10 de plus pour chaque indication maxi. Je n'ai pas encore essayé.
La limite ne vient pas que de la puissance mécanique de la machine, mais aussi des blocs de tension et des portes cannettes qui ne sont prévus pour freiner du fil aussi gros. Ceci dit la Singer 20U et la Pfaff 138 ne font pas mieux sur le papier. Normal elles ont été conçues pour les tailleurs comme je l'ai déjà dit.
Il faut vraiment passer sur des machines pro dédiée voilerie pour pouvoir dépasser largement la taille 120 (en zig zag bien sur)

22 déc. 2016
1

J'ai la notice sous les yeux. Pour toile à voile, cuir, toile à sac, aiguille de 100 et 30 pour la grosseur du fil. Système d'aiguille 130 R.

22 déc. 2016
0

. Aiguille fine 80 90 100 fil fin 30 , ,aiguille 110 120 fil gros .20 R est une nomenclature pour la forme des aiguilles .

22 déc. 201622 déc. 2016
0

Je suis donc au maximum fil et aiguille. La courroie est à bout de souffle et il me faut aider au démarrage(patinage) d'ou ma question restée sans réponse a savoir, vitesse lente ou rapide, les deux portent sur le moteur , je préfère coudre lentement pour avoir le temps de soulager la toile.

22 déc. 201622 déc. 2016
1

Il est clair qu'il faut travailler à vitesse plus lente avec l'épaisseur augmentant. On a affaire à des machines simple entrainement, la matière se déplace plus difficilement, l'aiguille peut ne pas suivre le mouvement normal. À forcer, on peut tout au mieux péter une aiguille, au pire désynchroniser la bécane.
Lorsque j'aurais acquis LA machine qui me convient, je fixerais un volant plus grand doté d'une poulie grand diamètre et je fixerais une petite manivelle sur ce volant afin de travailler à la main sur les zones où la machine est dans ses limites.
Et oui tout le monde ne peut pas s'offrir une Adler 166 ou 266… ;-)

28 déc. 2016
0

avec une machine puissante, dans les épaisseurs, tu es très vite limité par l'aiguille qui chauffe et le fil se coupe, si tu vas trop vite, donc obligé d'aller lentement dans tous les cas (sauf si aiguille refroidie, ça améliore pas mal)

26 déc. 201616 juin 2020
0

Pour faire suite à la demande de V.Alternatives, et sans vouloir faire l'apologie d'un matériel que je ne connais pas encore très bien, mes essais successifs me font progresser.

Avec du fil de "couturière", pas de problème pour coudre huit épaisseurs de torchon (un peu usé quand même le torchon, récupéré dans la caisse à chiffons), en point droit ou zig-zag.
Mais pas facile de trouver la bonne tension de fil....
Par contre, pas possible avec la seule aiguille en ma possession (environ 80 ou 100) de coudre avec le fil "à voile" qu'on peut acheter chez les ships pour 3 ou 4 euros. Ca passe mal dans le chas de l'aiguille, ça coince, il faut que je trouve d'autres aiguilles.
J'y retourne :-)

Quelques photos de la mécanique de ma bécane :

26 déc. 2016
0

Le fil que tu as acheté dan un magasin d'accastillage: ce n'est peut être que du fil pour grosse aiguille à main auquel cas il n'y a aucune chance que cela puisse fonctionner.
Passe directement aux aiguilles 120. Il va falloir les commander, on n'en trouve pas dans les magasins grand public tissu, où le maximum disponible est du 90 ou 100.
Choix du fil :
www.voiles-alternatives.com[...]pic.php

27 déc. 2016
0

Super les tableaux ...

27 déc. 2016
0

J'ai trouvé aujourd'hui des aiguilles 100 et 110 dans un magasin de tissus de Nantes (Tissus Myrtille à Orvault, proche de la Route de vannes pour ceux qui connaissent).
La jeune femme qui m'a très gentiment conseillé m'a aussi vendu du fil qui va bien, plus fin que celui que j'avais.
Très costaud, je n'ai pas pu le casser à la main, elle m'a assuré qu'il résistait aux UV. Combien de temps, that is the question ...
Avec ce fil et les aiguilles 100, plus de problème pour coudre du tissu type Sunbrella (un poil moins épais tout de même), sur 4 épaisseurs.
Faut juste allez un peu lentement au début, et parfois aider au volant au démarrage si l'aiguille n'est pas au "bon endroit".
Je fais encore quelques essais et je me lance dans la confection de mon taud de soleil, c'est de saison ! :langue2:

Encore merci Laurent pour tes conseils judicieux :heu:

28 déc. 201628 déc. 2016
1

Les bobines de fils en vente dans les magasins, entre autre Myrtille :
faites bien attention, certains de ces fils sont 100% polyamide. Certes très résistants, ces fils sont sensibles aux UV et sont donc déconseillés pour l'extérieur. J'ai moi-même une de ces bobines (que j'ai acheté chez Myrtille d'ailleurs) que je réserve pour les housses de matelas.

28 déc. 201628 déc. 2016
0

Oui c es vraie d ou l interet d utiliser du fil a voile.
Ou trouvez vous les grosse aiguille pour machine
Merci

28 déc. 201628 déc. 2016
0

Le plus gros fabricant d'aiguilles est Schmetz.
Pour les machines ménagères, préférez les aiguilles pour cuir (meilleur tranchant que pour les "Universelles") dont la taille va de 70 à 120.

Il y a d'assez nombreux revendeurs mais il va falloir chercher via moteur de recherche afin de trouver des 120 cuir, qui, si elles sont bien présentes sur catalogue, le sont sont nettement moins dans les étales, même en lignes.

Pour des coutures de capote/bimini/etc il vaut mieux préférer le fil le plus gros possible et donc les aiguilles 120 (si la machine ménagère l'accepte bien sur) C'est un peu le minimum syndicales de la couture de voilerie, en terme de résistance, alors qu'on va utiliser la machine au maximum de ses possibilités.
D'où l'intérêt d'une machine qui suive………plutôt tout métal… ;-)

28 déc. 2016
0

un des intérêts d'utiliser le fil le plus gros possible en sellerie exposition soleil quotidienne (y compris coutures de bande UV de voile d'avant), c'est qu'il a une durée de vie plus longue donc oblige à refaire les coutures moins souvent (à qualité de fil, matière et traitement UV égaux par ailleurs)
le polyester est recommandé en effet

peut-être bientôt trouvera-t-on du fil à coudre en dyneema ?? pour le moment je cherche mais je n'ai pas trouvé :(

28 déc. 201628 déc. 2016
0

Un fil plus gros pour une meilleure résistance dans le temps, c'est ce que sous entendait bien sur mon propos.

28 déc. 2016
0

Après quelques recherches :
www.tissus.net[...]tz.html

28 déc. 2016
0

je crains que les aiguilles cuir sont coupantes plutot que tubulaires et créent des amorces de rupture, coupant la tramme plutot que d'écarter les fils ???

28 déc. 201628 déc. 2016
0

Tu as parfaitement raison Jérome.
Disons que j'ai tendance à privilégier ce type d'aiguilles sur des machines qui ne sont pas faites pour du mi-lourds/lourds.
Ceux qui préfèrent ne pas prendre de risques peuvent se rabattre sur les Universelles qui vont jusqu'à 130 en taille. Les aiguilles "jeans", plus adaptées, ont une taille limitée à 110.

28 déc. 2016
0

Merci pour l adresse voile alternative

02 fév. 2017
0

J'ai acheté une sailrite avec le monster volant etc. 25kg tranquille. On hésite à la sortir... j' ai dès le début cassé une pièce métallique( le truc qui circule sur la barre qui tient le pied de biche) Soudé à la goutte le temps de recevoir la pièce de Sairite. J'avais avant acheté le modèle chinois identique, qui me paraîssait costaud et (beaucoup)moins cher, ajouté les accessoires Sailrite et elle me paraîssait même mieux fonctionner que la Sailrite. Je croyais que Sailrite avait adapté une chinoise... A une époque j' achetais au Vénézuela des machine pour les assembler style Read's et elles étaient parfaites. Je crois quand même qu'une machine en métal encaisse mieux les efforts qu'une autre matière. Je pense aussi qu'un double entraînement est un plus, surtout pour des matériaux glissants l'un sur l'autre malgré le double face. Mais bon, chacun fait comme il veut.Ma bécanne a encaissé de sacrées épaisseurs en pvc sans broncher. Mais je la règle souvent, tension inférieure et supérieure, et une fois j'ai du régler le porte cannette qui avait glissé. Un reproche, le manque de détrompeur sur les aiguilles(j'ai la vue basse) qui sont rondes. Je me demande s'il serait faisable de changer le support de l'aiguille de façon à utiliser des aiguilles avec un méplat...
Merci aux contributeurs sincères et qui partagent autre chose que des polémiques égotiques.
À+ les amis

02 fév. 2017
0

Bonjour Julesferry
je cherche à acheter une chinoise, convaincu que Sailrite ne fait que prendre ces chinoises et les transformer.
Sur Alibaba, il y en a une à bras long zigzag pour 200€ + port + douanes.
comment être sur qu'il n'y aura pas destruction en douane française vu qu'elle n'est pas CE Certificat Européen ?

02 fév. 2017
0

Salut Jerome.
Il y a 11 ans que j'ai acheté ma machine Chinoise. J'ai un peu oublé...
En faisant une recherche en Anglais sur double entrainement. (Walking foot sewing machine) tu vas facilement trouver ton bonheur. Si tu regardes bien tu peux même avoir le même modèle que la Sailrite,au cas où tu veux adapter leur pièces, moteur 220, monster whell(volant à inertie)+ manivelle.
Un détail un peu embêtant, que j'ai oublié de signaler: la manivelle se tourne à l'envers, pas très pratique...

03 fév. 2017
0

Salut Jerome,
Ah, c'est toujours le merdier avec les gabelous. Le plus simple, demande leur avant. Il s'agit d'une machine à coudre, pas d'une bagnole...Je n'ai pas eu de blem avec celle que jr'avais acheté, je ne me suis même pas interrogé à ce sujet.

02 fév. 2017
0

Bien sûr que Sailrite fait venir ses machines à coudre d'Asie. Seulement, vous le savez, l'Asie fabrique du bon et du moins bon, à la demande.
je pense que Sailrite est effectivement plus exigeant sur la qualité, ce qui ne place pas les autres au rencart.
De toute façon, s'il s'agit juste de faire des réparation occasionnelles, la machine sera peu mise à contribution.
Jérome, on attend que tu te lances pour avoir un retour d'expérience sur un achat chinois à tendance aléatoire…

02 fév. 201702 fév. 2017
0

Je passais en curieux et j'ai lu les soucis de fils trop gros.
J'ai une vieille Singer type 15K de 1933 qui hélas ne fait que le point droit et j'ai utilisé des aiguilles de marque Singer jusqu'à 130 (limite) en vitesse ultra lente et aide manuelle pour démarrer. Avec les aiguilles 110, aucun problème pour mes voiles, ayant repris complètement génois neuf pour lui coudre la bande UV et GV neuve pour changer les coulisseaux par de plus gros. J'ai aussi fait des protections de winchs.
Elle a été électrifiée et "détablée" dans les années 70.
Un bon fil que j'ai trouvé c'est du fil suiffé jaune trouvé dans une mercerie dont une vendeuse semblait passionnée et aussi chez un ship (étonnant, non?) assez gros (pas facile à passer dans le chas mais d'un travail remarquable de douceur. Il tient les UV depuis plus de 6 ans.
Si ça peut aider.
Sinon, j'ai une machine à coudre suédoise modèle SY qui suffit pour les jeans et la couture courante.

02 fév. 2017
0

À partir du moment où l'on se replie sur du point droit, une bonne Pfaff 145 (>545) ou une Adler 67 vous permettra de vous atteler à à peu près tout. Et on est dans du double ou triple entrainement.
Personnellement, je continue de penser que le zig zag a été une avancée importante dans la fabrication des voiles. Le zig zag multi-point encore plus.
- Pour le fil, je rappelle cette info tout à fait clair sur ce qu'il vaut mieux choisir :
www.voiles-alternatives.com[...]pic.php
- Une machine à coudre bras long asiatique pour 200 euros :
Si c'est ce type de machine : french.alibaba.com[...]10.html
déjà c'est tout simplement du bras normal au rayon machine industrielle.
C'est en effet vraiment pas cher. On attend un volontaire.

02 fév. 201702 fév. 2017
0

Ben oui le volontaire c'est moi, pas encore décidé.
Oui c'est bien pour ce modèle et ce vendeur que j'ai fait la demande de certificat européen. Parce que Sailrite vend la version bras court uniquement, ici,c'est bras long, ou disons "pas court", pour le reste c la même. Sans son certif, la machine peut etre bloquée en douane, retour chine a mes frais ou détruite au choix, plus amende dans les 2 cas...
Voici la réponse,du vendeur:
"
Jacky Lui Feealice jones Dongguan Myekoo Industrial Equipment Co., Ltd.
Hi FRANCOIS
Dear Francois,
Have a good time!
Thanks for your inquiry about this zigzag sewing machine,we don't have a complete machine CE certificate.only offer some parts CE certificate.
1pcs machine price:210$/pcs.
any idea,plz tell me.
My whatsapp:+86137*********
Best regards
Feealice
"

03 fév. 2017
0

C'est une longueur de bras classique ,standard . Ni long , ni réduit .
A 200 boulettes la ziz zageuse indus , c'est fou . Tu ne risques pas grand chose ,à moins que l'aspect industriel ne cache un mécanisme de ménagère . Demande une photo du dessous , du boitier de cannette et du crochet .
Juste pour lever ce doute ,au cas ou .

03 fév. 2017
0

En y regardant a deux fois, car je venais d’arriver et un peu fatigue,il ne s'agit pas d'une machine industrielle zig zag . La photo du moteur le démontre . On parle pour moi de semi indus de la même gamme évoquée en sujet de fil par Catana 40, en moins durable car plus récente, mais cela reste un prix attrayant .

04 fév. 201704 fév. 2017
0

Dofin, il faut citer les mots de Catana pour ne pas obliger chaque lecteur à rechercher dans la longue conversation, merci
Meme pas trouvé.

04 fév. 2017
0

Vrai, j'abdique.

04 fév. 2017
0

Sujet de fil ,sujet du fil c'est le sujet du fil .En haut un fil lancé par catana ,avec un sujet pfaff 260 . Les mots sont cités . Un peu comme l 'histoire dss incompréhensible ,dans le fil sur les foils...
Je m'excuse mais je ne suis pas un syndicat d'initiative .

04 fév. 2017
0

Tu es béni ,même si tu abdiques . ;-)

04 fév. 2017
0

Une machine portable peut-elle être industrielle ?
Il s'agit de machines ménagères ou "artisan."

04 fév. 2017
0

Les machines industrielles sont les machines capables de production 7/7 24/24

04 fév. 201716 juin 2020
0

Voici la difference de longueur de bras entre les 2 versions de la machine.
Sailrite : très court
L'autre : moins court
Ça joue sur 5 cm

04 fév. 201716 juin 2020
0

Il y a une Kayser sur lbc, bras 7 pouces comme Sailrite
www.leboncoin.fr[...]436.htm

04 fév. 201716 juin 2020
0

Je me demande si ce n'est pas du business non affirmé, cette annonce de Kayser qui est présente sur le boncoin depuis pas mal de temps. On dirait vraiment du neuf et le texte de l'annonce sonne exactement comme pour une vente de matériel neuf.

Il s'agit de bien cerner ses besoins,
s'il s'agit de faire des réparations occasionnelles, j'ai acheté (entre autres) une PfaFF 260, 60 euros. de la très bonne bécane des années 60, je ne vois pas pourquoi j'irais acheter une Sailrite 800 à 1000 euros…
Au mieux il ne me resterait plus qu'à la booster en achetant un moteur genre 120W et d'installer une poulie double intermédiaire. Rien d'insurmontable pour un bricoleur un tant soit peu averti.
Le double entrainement n'est pas incontournable.
Bon, si les 800 à 1000 euros de la Sailrite ne vous pose pas de problèmes, n'hésitez pas à vous faire plaisir, la Sailrte est une très bonne bécane, un peu plus optimisée que les copies (rien que par le moteur)
www.voiles-alternatives.com[...]pic.php

Personnellement mes besoins seront de deux ordres :
- Fabriquer les prochaines voiles de mon voilier de 10m.
- Embarquer une machine à bord qui permettrait tout type de réparation (enfin presque) et en faire, en mode subsidiaire, un apport financier aux escales.
Tout dernièrement, j'ai acheté une Pfaff 38-10, 400 euros. Pour moi, cela n'a plus rien à voir avec la Sairite. Il n'y a pas photo : l'acier des années 30 à 70 est tout de même de bien meilleure qualité que l'acier asiatique de machine low-cost actuelle. Toute machine industrielle peut devenir portable. Il s'agit juste de la modifier puis de pouvoir la loger à bord… :tesur:

04 fév. 2017
0
  • combien pèse la tête de ta 38-10 ? y ajouter un moteur pour en faire une "portable"... 40 Kg ? je promène parfois ma valise singer 181B version acier, c'est déjà pas facile pour moi, 20 Kg
  • pour l'annonce LBC de la Kayser, ça m'a aussi semblé être une annonce "commerciale"
  • en effet un moteur de plus de 100w équipé sur aliexpress ne vaut pas cher, pour remplacer les moteurs externes poussifs des machines ménagères.
  • où vas tu trouver la poulie réductrice, j'ai cherché depuis un moment mais pas trouvé
04 fév. 2017
0

Quand elle sera dans le voiler, elle ira du coffre du cockpit (sans doute) au cockpit lui même. Pas plus. La tête pèse 23 Kilos.
À la rigueur, elle pourrait atterrir sur le ponton à l'aide d'un espar.
Bon, c'est vraiment pour un programme voyage circum-navigation. Et il y a cette volonté d'en faire une petite source de revenu. C'est un parti-pris très très minoritaire dans le monde de la voile. Dans les courses transocéaniques type Whithbread d'avant, il y avait une machine à coudre industrielle à bord. Certes, les voiliers étaient plus grand que le mien…… mais ils étaient bien plus nombreux à bord.

Pour le moteur, je me demande si je ne vais pas l'équiper d'un de ces moteurs bien plus ramassés (que les gros moteurs anciens) qui autorisent à la fois de la puissance et de la lenteur, avec leur variateur de vitesse :
www.voiles-alternatives.com[...]pic.php

La poulie double réductrice : soit je reprends celle qui officie actuellement, soit j'en achète une par ebay (hors France). Je sais qu'il y en a sur cette plate-forme (on me l'a dit).

Une autre solution efficace, ce serait d'utiliser une manivelle (genre manivelle de winch) avec démultiplication. Cela autorise beaucoup de puissance mais cela nécessite à bord un équipier aux ordres ! :policier: :-D

04 fév. 201716 juin 2020
0

Exemple :
moteur pour portable
220v 180w avec pédale et courroie
fr.aliexpress.com[...]01.html

04 fév. 201704 fév. 2017
0

j'ai quelques doutes sur la puissance affichée de ce moteur.
180 watt c'est beaucoup. Sa taille ne semble pas lui donner cette équivalence.
La Sailrite est équipée d'un moteur de 90watt si j'ai bonne mémoire. Et la version portable de la copie Singer 20U vendue par la société Perrin est équipée d'un moteur de 120W.

04 fév. 201704 fév. 2017
0

Il me semble qu'ils peuvent difficilement tricher sur la conso d'un moteur à pleine charge. À voir.

04 fév. 2017
0

"Un moteur de 44w, 120 ou 180w consommera la même puissance, dans les mêmes conditions"
Consommer une puissance ? :tesur:
La consommation est un sujet annexe si je puis dire.
Je parle de puissance en terme de force. Entre 44 w et 180 w, le résultat n'est plus du tout le même.

04 fév. 2017
0

je possede une petite machine menagere ancienne du genre de la brother a 20 € . l'hiver dernier , j'ai fabriqué une housse de gv en dralon . c'est pas si facile avec les épaisseurs . le fil souvent ne resiste pas. c'est celui des ships vendu en 200 m et 300 m . le sumbrella avec sa couche protectrice est encore plus difficile a coudre . dernierement , j'ai refait une partie d'une ralingue en tissus a voile . la , c'est pas pareil car le tissus glisse sous le pied. 2 épaisseurs c'est ok mais à 4 le tissus abime vraiment le fil . j'ai essayé aiguille de 90 , 100 pour jeans et 110 . ceci pour dire que les limites d'une menagere sont tres vite atteintes . c'est pareil avec la toyota jeansd'une amie pour le meme travail : la toile a voile est trop raide pour le fil .
les 2 voiles se sont retrouvées a la voilerie avec la machine industrielle ad oc.
j'avais lu qu'un constructeur amateur de trismus avait fabriqué ses voiles avec une pfaff 260 .
il est a noter que 4 epaisseurs de voile en spectra passent bien mais le dacron use vraiment le fil .

04 fév. 2017
0

Bonjour,
j' avais également vu le fil auquel tu fais référence et suite à çà, j' ai également acheté une Pfaff 260 que j' ai fait réviser.
Je n' ai qu' un modeste Brise de mer 31, peu toilé et la Pfaff 260 NE PERMET PAS de piquer dans les renforts du génois ou de la GV!
Avec mon expérience de cette machine, je me demande bien quel grammage a utilisé le confectionneur de ces voiles de Trismus, mais çà devait être vraiment léger.
Gorlann

04 fév. 2017
0

C' est bien pour çà que je tenais à rectifier, car contrairement à ce qui avais été dit (confection d' un jeu de voiles de Trismus avec une Pfaff 260), je m' attendais en achetant cette machine à pouvoir, par exemple, coudre un gousset le long du guindant de mon génois.
Après plusieurs essais, j' ai été obligé de le faire faire par un voilier.
Et j' aimerais toujours voire la tronche du jeu de voiles de Trismus fait avec cette machine, car avec la mienne, je ne me verrais même pas le faire pour un 28 pieds!
Gorlann

04 fév. 2017
0

Qu'une Pfaff 260 ne puisse pas coudre des renforts d'un génois où d'une GV d'un 31 pieds ne me surprends pas du tout.
Il ne faut pas oublier que ces machines ne sont prévues que pour de la confection.
Même les industrielles zig zag majoritairement faites pour de la confection, sont utilisées, pour quelques élues, uniquement pour la réparation de spis en voilerie.

04 fév. 201704 fév. 2017
0

Avec une machine à coudre ménagère, il vaut mieux tout de suite passer aux aiguilles 110/120 (si elle le permet) et mettre du fil en équivalence. Très rare sont les ships à vendre le fil polyester Dabond, le plus largement employée, tout simplement parce qu'il n'y a quasiment pas de demande.
Si une Pfaff 260 peut coudre des voiles, Une Brother année 60/70 le fera aussi à condition que le moteur soit à la hauteur et que le fil le soit aussi.
L'avantage de la 260 étant qu'elle se caractérise par un passage sous le bras plus important que sur la plupart des machines familiales. Plus important d'ailleurs que sur la Sailrite…

04 fév. 2017
0

le fil a été acheté chez accastillage diffusion .
plus tard , on m'a dit que les fils pros sont huilé pour eviter l'echauffement .

04 fév. 2017
0

je voulais aussi ajouter que le vainqueur des machines transportables pour coudre de multiples épaisseurs est la janome hd - heavy duty -
tout ceci provient d'essais d'un site us
pas trouvé la janome hd en france .
la coque est bien en plastique mais tout l'interieur est metallique .

04 fév. 201704 fév. 2017
0

Je serais très curieux de voir ce comparatif pour savoir quelles machines sont comparées.

Tout ce que je vois sur le web présente un comparatif de machines toute récentes.

Sur le site d'Accastillage Diffusion est vendu du fil 20/3 (V138)

Très bien , mais il faut de l'aiguille 120, c'est à mon avis le minimum.

Les voileries, pour les mieux équipées, ont désormais des machines à coudre avec du refroidissement par air comprimé envoyé par un petit tube au niveau de l'aiguille.

04 fév. 2017
0

aiguilles de 120 !!!c'est déjà un miracle d'en avoir trouvé en 110 . Tapes best heavy duty sewing machines
Dans tout cela , pas facile de trouver une machine legere , pas chere , piquant lentement et assez puissante pour percer du dacron !

04 fév. 2017
0

Il aurait fallu que les testeurs ajoutent aux bancs d'essai quelques machines très anciennes genre Bernina 117 dotée d'un bon moteur, pour voir quel aurait été le meilleur rapport qualité/performance/prix.
j'imagine que ces machines leur paraissent d'un autre temps. Et pourtant elles ont encore beaucoup à donner.

04 fév. 2017
0

On en trouve sans difficulté en 110 sur internet.

Je pense qu'une des meilleures machines portables, est celle qu'il faudrait réaliser soi-même :
www.voiles-alternatives.com[...]pic.php
Et avec les aiguilles de type 134, toutes les tailles se trouvent facilement,

04 fév. 2017
0

Tu es vraiment super documenté VA , félicitations .
Je l'avais déjà dit mais les singer françaises sont moyenne en fiabilité ,délicates des qu'on leur tire sur la couenne , se dérèglent volontiers.
Je ne sais pas si ton système de démultiplication augmente beaucoup la puissance mais il me semble qu'il faille gérer ces augmentations de puissance avec parcimonie ,au risque de voir les pièces et mécanismes prévues pour moi d'effort se détériorer.

04 fév. 2017
0

C'est le prix de nombreuses heures consacrés à ce sujet sachant que le forum V.A est constitué d'autres sujets tout aussi gourmand en infos nouvelles.

La Singer 20U n'est pas l'idéal. De toute manière, l'idéal c'est une Adler 166 ou 266 (vos renforts de point d'écoute ne leur font pas peur). La quête du meilleur compromis est très difficile à trouver, car il n'y a quasiment rien au rayon machine zig zag intermédiaire entre la confection et le matériau lourd que constitue du Dacron en épaisseur multiple. Du mi-lourd à lourd, le rayon est famélique.
J'en saurais bientôt plus après réglages, mais même la Pfaff 38_10 que j'ai acheté, dédiée cuir chaussure, ne sera peut être pas à la hauteur de renforts de voiles un tant soit peu conséquents.

04 fév. 2017
0

Ah tu as trouvé la machine ; j'avais fait la demande en ce sens auprès de mon fournisseur mais sans succès.
C'est vrai que pour les renforts, que l'on fabrique toujours à part sur une machine spéciale type 166, avant de les assembler le moment venu sur la voile avec cette même machine, il est illusoire de vouloir les travailler correctement avec une machine d'assemblage. Surtout des que l'on arrive sur des voiles un peu grandes (hors les spi). Il faudrait un mouton à cinq pattes .
Ceci pour les configuration petites voileries, car les grosses bécanes pneumatiques d'assemblage font les deux mais tout le monde n'en est pas équipé . Et il est quand même préférable d'avoir une machine spéciale renfort au risque de dérégler celle qui assemble à longueur de journée et d 'interrompre la production . Une mécanicienne à l’arrêt, sujet tabou .
Avec une 166 il m'est arrivé de coudre du dacron sur du contreplaqué de 3 mm.

04 fév. 2017
0

Petite question aux spécialistes qui peuplent ce fil : quelles sont les matières les plus difficiles à coudre pour une machine, difficile à cause soit de la dureté du matériau, son "collant" comme certains cuirs ou coupants comme le dacron.
Est-ce qu'il y a une sorte d'échelle de difficulté ?
Merci d'avance.
Pour le cuir, j'utilise les aiguilles cuir, bien sûr !
P.S amusant : le correcteur d'orthographe souligne le mot "dacron" et me propose, entre autre, macron...

05 fév. 2017
0

Philippe ,
Des lors que la puissance de l'outil sera adapté au matériau aucun ne résistera .(petite lapalissade)
Les expansées , skai , 'moleskine ' sont assez mou mais peuvent devenir rude à travailler des lors que les épaisseurs apparaissent .Dans certaines confection cela peu être très épais 8 a 10 plis .
Les toiles qu'elles soient acryliques type store, ou pvc bachette voire bâche lourde de camion, subiront la même problématique, ça se coud trés bien, mais quand ça s'épaissit cela devient encore plus difficile, les tissages étant plus denses .
Pour le dacron c'est plus raide, le bruit change crac ,crac crac , et on atteint des sommets de difficulté en superposant, 15 plis renfort + voile + plus sangles ou cela devient dur comme du bois, et l'on finit à la paumelle en ayant parfois pércé a la perceuse ,sinon avec une aleine et un maillet .
A puissance de machine égale à mon avis du moins dur au plus. A grammage identique.
coton, skai, pvc, dralon,dacron. Je laisse de coté les kevlar and co .
Le cuir est en général assez tendre en petite épaisseur mais s’avère monstrueux quand il s'épaissit et suivant l''espèce de la bête dont il provient .

05 fév. 2017
0

Tu as raison babouch, les gros pataquès de pvc sont vite lourd et relou à manipuler , surtout sans bras(de machine) long. Des machins de 25 m2 ou + en une piéce en 650 gr, c'est la bataille . Des fois on peu talquer, perso je leur glisse (administre) un drap en coton en dessous pour interfacer avec le plancher . Qué misére ..
Les vinyles ,cristal eux aussi glissent trés mal ,et en plus faut pas rayer, sinon pas bon . ;-)

05 fév. 2017
0

Merci à vous deux, dofin et babouch.

05 fév. 2017
0

Ok avec tout ça
J'ajouterai qu'il n'y a pas que la difficulté à percer qui rend un matériau plus difficile à travailler
Par exemple le PVC a tendance à adhérer sur plein de surfaces et encore plus sur lui-même, en plus d'être très lourd, ça peut vite devenir très relou si tu es tout seul sur des grandes pièces
D'autres matériaux très élastiques ou au contraire glissants peuvent aussi poser problème en fonction du pied et de l'entrainement (simpl/double/triple)

04 fév. 2017
0

crunch ;-)

04 fév. 2017
0

Dans une Pfaff 260 il y a une courroie qui coute 70€
Dans ma Singer 181B il n'y a aucune transmission de ce genre, que des bielles
On compare donc un moteur a courroie de distrib et un autre a soupapes latérales...

04 fév. 2017
0

Tu te trompes Jérome : la courroie présente dans la Pfaff 260 est la courroie d'entrainement qui part du moteur comme pour ta Singer, sauf que là, le moteur est sous la bécane et donc la courroie passe à l'intérieur de la machine.

04 fév. 2017
0

La courroie de la Pfaff 230 est elle une courroie a barrettes ?
Elle a de gros efforts a transmettre. Le moteur est démultiplié avant la courroie ?
Il y a des Pfaff mobiles a moteur interne et d'autres à moteur sous le plateau de table ?

04 fév. 201716 juin 2020
0

Voici l'éclaté de la Pfaff 230
Il y a bien une courroie à barrettes qui relie l'arbre superieur à l'arbre inférieur.
Je ne vois pas de moteur là dedans.

04 fév. 201704 fév. 2017
0

Je possède une Pfaff 260 que je connais très bien.
En fait, il semble qu'il y ait une différence entre celles à moteur sous la bécane et celle à moteur extérieur. je vérifierai demain. C'est en effet une courroie à barrettes, c'est du direct. C'est évidemment plus compliqué à changer mais pas tant que cela. Pas de quoi mettre cette machine en second choix pour cette raison. Et puis le moteur de la Pfaff 260 m'apparait de très bonne qualité.
La Pfaff 130 elle contient une courroie secondaire interne, comme sur pas mal de machines industrielles, d'ailleurs. Si elle casse la machine se dérègle franchement.

04 fév. 201716 juin 2020
0

Pour la 260 c'est pareil
tinymicros.com[...]ual.pdf
En ouvrant le pdf on voit la courroie interne et la courroie moteur donc 2 courroies a barrettes
Et ici
yaya-online.com[...]pSR.php

04 fév. 201704 fév. 2017
0

Il me semble que pour coudre dur et épais il faut distinguer quelques exigeances :
- une aiguille bien raide, qui ne fléchit pas, donc un bon diamètre
- du couple, donc un moteur avec du couple ou un systeme de réducteur de vitesse qui vient augmenter le couple d'autant.
Lorsqu'on dit "cette machine me semble un peu légère" il faudrait voir si elle coud 2500, 5000 ou 10000 points/ minute et changer de braquet.
- la hauteur sous semelle
Et quoi d'autre ?

04 fév. 2017
0

Tu as raison jérome.
Méa Culpa.
J'ai tellement de machines dans la tête que je finis par faire des mélanges ! :doc:
Voilà qui va m'obliger à être plus circonspect à l'avenir et moins péremptoire ! :non:
Tout comme la Pfaff 130 c'est donc le genre de machine que j'éviterais pour une circum-navigation sachant que si ces courroies sont restées en bon état, elle sont tout de même très résistantes. Certaines font encore l'affaire sur des bécanes comme les Pfaff 130 qui sont apparues dans les années 30. Celle de la 130 que je possède parait encore très vaillante.

04 fév. 201716 juin 2020
0

Ah pour la Pfaff 130, VA tu me fais découvrir la courroie interne : "timing belt"
Ce type de transmission est présente sur des machines professionnelles.
Ce ne doit pas,être un problème.
Ci joint 2 photos Pfaff 130

04 fév. 2017
0

J'adore le look de la 130. Et c'est de l'hyper robuste.
Aux States, elles se vendent chères les cocottes !

04 fév. 2017
0

Il faut aussi que la barre à aiguille soit à la hauteur de la tache.
En fait c'est tout un ensemble. Par exemple, sur des fils qui deviennent vraiment gros, le/les ressorts de tension du fil ne sont plus les mêmes.
Ce qui m'a fait choisir cette Pfaff 28-10, c'est qu'elle autorise de grosses aiguilles (jusqu'à 180) et du gros fil. Mais la barre à aiguille est plutôt standard et c'est sur ce point que cela pourrait la limiter.
Le cuir, ce n'est pas du Dacron, on utilise des aiguilles tranchantes comme cela a été déjà dit. Pour le Dacron, on utilise des aiguilles coniques rondes, il faut donc plus de puissance pour le transpercer.
Et le Dacron neuf est raide, le perforer devient très difficile en forte épaisseur. À forcer dans ses limites la machine finit par se dérégler.
Ne parlons pas des tissus exotiques encore plus raides.
Il suffit de voir une Adler 166 ou 266 de près pour se rendre compte qu'on passe à une autre échelle de machine. Ce sont des petits monstres en taille.

04 fév. 2017
0

La Pfaff 130 peut-elle être équipée d'une motorette dans son dos ?

05 fév. 2017
0

Je suppose Jerome que tu parles des Pfaff 130 qu'on trouve parois en manuel .
À priori et après avoir regardé quelques photos de montage en manuel, toutes les Pfaff 130 semblent avoir un support en latéral pour permettre la fixation d'un moteur.
À leur sortie, beaucoup n'avait pas encore l'électricité chez eux ou continuaient de préférer le mode manuel par pédale et grande roue en fonte d'acier, que je n'ai toujours pas gouté (bien que j'en possède un exemplaire) et qui , d'après ceux qui l'ont utilisée s'avère plutôt très fonctionnel.

05 fév. 2017
0

Avec la Adler je pète souvent des aiguilles de 180 dans les grosses épaisseurs des renforts, c'est limite à plein de niveaux (puissance moteur pourtant costaud triphasé, résistance aiguilles, fil...)
Donc à mon sens pour de la voilerie itinérante il y a plus de sens a s'équiper en outils manuels et savoir-faire pour coudre ces quelques points à l'ancienne (ils ne sont pas si nombreux, surtout en réparation où on peut souvent reprendre les trous existants, il n'y a que pour une GV neuve que ce serait vraiment long)
Parce qu'à vouloir s'équiper en machine c'est la course au gigantisme

Pour une machine à coudre embarquée, personnellement j'aurais peur de la rouille, suurtout sur les mécanismes tout acier anciens, encore plus si tu veux coudre dans le cockpit... Quand je vois l'état de mes outils après 2-3 ans, alors que j'y fais bien attention et qu'ils sont soit en utilisation, soit rangés dans leur equipet.

05 fév. 2017
0

je ne cherche pas à atteindre l'idéal mais à embarquer le meilleur compromis. Je crois qu'avec la Pfaff 38-10 j'ai trouvé la machine pas énorme et qui pourtant devrait pourvoir s'atteler à du costaud. J'en saurais plus bientôt.
il va falloir que je fasse preuve d'ingéniosité pour la rendre le plus compact possible alors que je souhaite lui adjoindre un réducteur de vitesse à poulies et un moteur le plus puissant possible (à moins que je n'opte pour l'option manivelle).
j'ai récupéré une grosse valise étanche en plastique. Peut être pourra t'elle rentrer dedans.
Tu as complètement raison Babouch, on peut encore réaliser de très belles coutures hyper résistantes à la main sur des zones de renfort. la fameuse alêne "automatique" qui nous vient des USA est là pour faciliter cette tache.
Mais comme je l'ai dit, il y a cette idée pour moi de tenter de faire éventuellement un peu de business (peut être que je me leurre), donc une bonne bécane comme la Pfafaf 38-10 me parait un bon compromis.
Et puis je crois qu'il y a en arrière plan, le plaisir d'avoir une machine à coudre, à bord…
Pour l'Adler, à moins de posséder un trois mâts barque, je ne vois pas trop comment on peut l'embarquer ! :-)

05 fév. 2017
0

Je ne pense pas du tout que tu te leurres, voir par exemple Éric Leroux, voilier et skipper, qui faisait (fait ?) charter et atelier voilerie embarqué au Vanuatu. Il est vrai que son ketch acier, Musique, fait bien des 20m HT, de mémoire.
Il y a des articles sympas sur lui depuis qu'il s'est reconverti en cargo et taxi des îles dans le sillage de la dévastation de Pam.
Mes voisins de port à sec à Balaruc ont fait de la réparation itinérante et de la sellerie en Polynésie sur un 10m avec une petite machine (je leur demanderai le modèle à l'occasion). Peut-être que la famille Piques du chantier Bilbo aussi, ils voyageaient en Maracuja et Sylvie est artisan sellière, maintenant. Les exemples ne manquent pas, et c'est une idée qui me parle bien à moi aussi, quand je serai mieux installé à bord. Auquel cas j'opterai sûrement pour une machine assez petite avec une bonne possibilité de tourner le volant à la main, et une transmission résistante (sûrement pfaff)

J'imagine que certains artisans voiliers locaux peuvent voir d'un mauvais oeil cette concurrence de passage.
Et que ça doit particulierement bien marcher dans les coins vie reculés ou l'offre en voilerie est faible.

05 fév. 2017
1

A l'origine , c'était sur le poids des machines pour en embarquer une sur un avion puis sur un cata de croisiere qui doit rester léger .
Vous etes parti sur des machines industrielles qui n'ont pas vraiment leur place sur un voilier . En prenant une taille moyenne de voilier ( 12 m par ex.) on peut imaginer les limites en poids d'une machine .
Si vous bosser à bord , je me souviens d'un tri US qui prenait pas mal de travaux ayant une immense surface de pont .La profession du gars : sellier pour voitures anciennes.
Une amie avait une singer balaise intallée en fixe a bord d'un deriveur typé expédition de 15 m.
un ami a une pfaff 38 . tres vite limite ...
Il faudrait parler des machines transportables qui peuvent coudre 4 ep. de sunbrella. juste pour avoir un guide.
Il n'y a pas que la voilerie qui offre des possibilités de gagne pain. la sellerie en est un bon exemple.

08 fév. 2017
0

pour les fanas de pfaff 130 ,on peut en trouver des copies fabriquées aux indes .

08 fév. 2017
0

La Pfaff 260 utilise des aiguilles ordinaires de MAC familiales.
Est ce suffisant pour des voiles autre que spi ?

08 fév. 2017
0

Pour les fanas de Pfaff 130, j'en ai une a vendre.

08 fév. 2017
0

J ai beaucoup lu est suivit l ensemble des infos , pour la transporter en avion et sur le cata , je chercher un modéle simple a installer , surtout abord d un bateau . je ne cherche pas a en faire mon metier , si gros travaux un sellier le fera , mais plutot reprise de couture sur bimini capote , coussin intérieur etc . J ai acheté une Toyota super jean qui d après les infos passe pas mal d épaisseurs .

09 fév. 2017
0

Tu nous en reparle dans 5 ans?

09 fév. 2017
0

rappel le moi mdr , dans 5 ans .....

09 fév. 201709 fév. 2017
0

J'ai une pfaff 38 zigzag (jetéé de 7 mm) pour les grosse épaisseur (sangle) la tête fait environ 18 kg, et une bernina 217( environ 16kg) pour le tissu à spi , ses deux machine sont très fiable...

09 fév. 2017
0

petit lien qui peut servire !....

machinesacoudre.over-blog.org[...]83.html

06 juin 2017
0

Bonjour que pensez-vous de cette machine à coudre? la mienne a finit sa course ce week-end .Ci-joint le lien .Merci d'avance de me donner votre avis .
www.machine-a-coudre.fr[...]ic.html

10 juin 2017
0

Bonjour,
Ce n'est que la n ième cousine ou soeur de la chinoise d'origine, celle-là par exemple et moins cher que la Sailrite, en espérant quelle ne soit pas sorti de chaine un vendredi juste avant la sirène, comme la mienne....!!!!! (PS:je ne connais pas le code du travail chinois!)
fr.aliexpress.com[...]75.html
"Les soeurs des Sailrite , machines a coudre double entrainement"
www.hisse-et-oh.com[...]-voiles
Bonne réflexion....

10 juin 2017
0

Hello TIR,

On ne comprend pas bien.
Cette machine sur AliExpress, elle est bien ou elle est bidon ?
Tu arrives à coudre quoi avec ?
Amicalement.
FX

12 juin 201716 juin 2020
1

Bonjour
Une machine à coudre est une mécanique de précision.
J ai une Sailrite LSZ achetée chez Solent Sewing Machine. Elle est livrée avec du V92 et des aiguilles de 125.J' ai déjà passé des km de fil, principales utilisations, housses, rideaux, tauds, réparations vêtements. C'est un lourd investissement, mais qui s'oublie vite.
Le passage sous le pied n'est que de 8/9 mm.
Robuste? oui; j'ai cousu des tuyaux de pompier avec des aiguilles de 140. Précise? non; il sera difficile de coudre de la soie avec des aiguilles de 90. Mon utilisation va de 100 à 130 avec Onyx 81, 40/2 et V92 à V138 etc, la désignation des fils est un vrai foutoir.
Il faut souvent revoir la tension du fil, le système de réglage est rudimentaire.
Cette machine ne tirait pas droit, en cause un pied dont les dents ont pris un sérieux coup de meule!!
(en haut à droite de la photo)
Aujourd'hui, sachant ce que je sais, j' achèterai sans hésiter, la chinoise du lien(le bras est plus long). Cela la met à
- de 500 euros TTC .D'autant plus que toutes les pièces sont disponibles ici ou là.
Ah!! ne pas oublier, 42 points de graissage!!!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

juste après l'orage dans le petit port irlandais

Après la pluie...

  • 4.5 (58)

juste après l'orage dans le petit port irlandais

mars 2021