poids lége, poids en charge, poids sous la grue et données constructeurs

salut,
quelqu'un pourrait-il m'expliquer avec précision comment sont calculés les poids léges et en charge de nos bateaux ?

Je trouve que j'ai une sacré différence entre le poids lège donné par le constructeur de mon bateau (1,1T) et son poids sous la grue (1,8T) lors de ma dernière mise à l'eau.
Je ne connais pas le poids en charge.

Il ne serait pas inintéressant que les propriétaires donnent leurs relevés au grutage tant parfois les spécifications constructeur me semble optimistes, voir farfelues.
ça ferait une base de données pas inintéressante à consulter.

A titre d'exemple, pour le feeling 326 de mon paternel ça donne du 3,4T de déplacement (données constructeur) pour plus de 4T sous grue (données réelles), c'est mieux mais on est encore loin des spécification du chantier.

Avec quelle spécification est calculé le ratio surface de voile/poids, le poids lége, en charge ou réel ?

Moluva à 28m2 de voilure au prés, entre la donnée lège et la donnée réelle grue ça me fait au choix 25,4m2 de voile/tonne et 15,6m2 de voile/tonne selon que j'emploie tel ou tel chiffre, difficile de comparer ensuite...

Merci pour vos réponses.
A+
Sylvain.

L'équipage
07 juin 2011
07 juin 2011
0

Parfois c'est le système de pesage de la grue qui est fantaisiste.

Le même bateau pesé à 3T4 à Royan ne pesait plus que 2T8 à l'arrivée dans le Nord...

08 juin 2011
0

Il a transpiré donc perdu de l'eau.

07 juin 2011
0

Lège, tu veux dire coque vide, sans gréement ni moteur ? 700 kg d'armement et d'avitaillement, c'est pas choquant.

07 juin 2011
0

bah j'en sais rien, c'est justement ma question.
Tu crois que la donnée "lège" constructeur n'inclus ni moteur, ni gréement ?

07 juin 201107 juin 2011
0

Ca me semblerait logique, gréement et moteur étant des "pièces rapportées" susceptibles d'être modifiées facilement en fonction de facteurs divers et variés, comme les caprices de l'acheteur, l'offre du concessionnaire, les changements de fournisseur...

07 juin 2011
0

Il me semble que "lège" veut dire sans les consommables et sans l'équipage

mi-charge = avec la moitié des consommables

pleine-charge = la capacité totale en consommables et tout l'équipage

0

Voilà un truc qui m’énerve prodigieusement.

Si, si ça m’arrive.
Le poids annoncé des bateaux n’est jamais le poids réel. Il y a une malhonnêteté de la part des chantiers parce que ça fait bien d’avoir un bateau léger. Et ça me bouffe parce que je suis pointilleux sur mes poids parce que c’est important pour la sécurité, pour la fonction recherchée qui à la finale est de transporter que ce soit un sportif qui mange du lyophilisé ou d’un famille au départ du tout du monde avec vélo, chien etc….
La vitesse d’un bateau est surtout fonction de sa longueur, la vitesse moyenne est fonction de son poids et sa longueur, à moins d’avoir un bateau qui déjauge. C’est vrais qu’il y a une relation avec la largeur et c’est ce qui permet à un cata d’être plus rapide qu’il mono. C’est exacte qu’un bateau léger va redémarrer plus vite au virement de la bouée, mais est-ce nécessaire en plaisance classique. Personnelle je préfère le bordeaux dans un verre à pied et je tiens beaucoup à mon verre et je tiens aussi beaucoup à le vider moi-même.
Et quand je dis qu’un cata alu est très proche en poids d’un cata polyester du marché on me prend pour un menteur. Même dans des grandes tailles je suis plus léger en alu : j’ai un exemple concret d’un 64’ de 24Tonnes en charges contre le même en polyester de 29 Tonnes (officiels annoncé chantier !) Tout ça parce que le navigateur moyen est atteint du syndrome de la vitesse « possible » qu’il obtient de temps en temps par mer maniable dans ces condition de confort très aléatoire. Jamais je ne traverserais l’atlantique à toute vitesse c’est trop fatigant, je préfère arriver quelques jours après en forme. D’ailleurs si je suis pressé je prends l’avion.
Maintenant pour moi un poids lège c’est lège, c’est dire sortie du chantier sans carburant sans eau sans équipage, sans vivre, sans machins mis et oubliés à bord.
Un poids en charge est ce poids plus la charge utile. Et la charge utile est tout ce qu’il est nécessaire au départ dans la catégorie la plus élevé pour le nombre maximum d’équipé prévu. Entre les deux je n’ai pas de valeurs tout étant infiniment variable !
Mais à ce déplacement ou ce poids comme vous voudrez il faudra ajouter au fil des ans, les truc et machin accumulés et oubliés et qui « peuvent servir » un jour. Les tours eiffels décorant les tableaux arrière qui supportes un hétéroclite bazar de panneaux solaires, aérogénérateur, support de moteur HB etc….. Mais pourquoi ne pas l’avoir dit a l’architecte il vous aurai intégré ça à son projet. Outre le fardage on peur avoir un déplacement de centre de gravité vers l’arrière. Ne pas oublier les divers jerricans et bidons le 4eme mouillage de secours etc…. Je pense que temps en temps il faut faire un tour dans les coins reculé du bateau et virer ce qui n’a pas servi dans l’année. Ce qui n’a pas servi dans l’année a peut de chance de resservir l’année prochaine !

07 juin 2011
0

C'est tout à fait défini:

dans la norme ISO 8666.

Mlcc = Mass light craft condition.
Mldc = Mass loaded condition.
Mmtl = charge utile maximum

Eventuelement les masses dans les certificats de jauges, ou les conditions de chargement sont définies dans les règles de jauge.

Le reste genre deplacement, deplacement lège, etc etc n'est que du pipo pur marketing sans aucune signification technique précise. De toutes façon, 99,999% des constructeurs mettent à coté de ces chiffres "indications non contractuelles".

07 juin 2011
0

Un truc qui m'a toujours fait rigoler :

La doc jeanneau:
déplacement lège 3400 kg environ:
anciensbateaux.jeanneau.fr[...]ais.pdf

La jauge du selection:
Poids du bateau 4100kg -+ 100 kg (3b) , sans voiles, ni armements de sécurité, et reservoirs vides.

www.selection37.com[...]c05.pdf

Y a quand même environ 700 kg qui se promènent dans la nature ...

0

Voilà ce que je voulais souligner

07 juin 2011
0

Le gréement et le moteur ? En poids, ça pourrait coller ?

07 juin 2011
0

Bon, ok, en gros les données constructeur c'est n'importe quoi, vive le pesage sous grue.

08 juin 2011
0

C'est bien utile d'en connaitre le poids pour les transportables, 100 kilo de moteur peuvent vous faire sortir du PTRA

08 juin 2011
0

Challenger bravo :
Poids constructeur ... 2,2 tonnes

Poids travel-lift Bas Sablon : 3 tonnes

Le mécano qui était à côté a dit immédiatement : Il y a de l'eau entre la coque et le contre-moulage !!!

Ben, j'étais pô heureux vu qu'le bateau est censé être auto-flottant.

J'ai interrogé le constructeur qui m'a expliqué, de façon peu précise, que le poids annoncé sur le site constructeur était celui de la coque sans le gréement et sans ... probablement aussi sans le moteur. Ajouter la vaisselle, le carburant et l'eau dans les réservoirs, l'annexe et son moteur, le mouillage, le "bord..." partout dans les coffres ...

bof, 600 kg de plus, facilement ....

Ouf, le meccano ne savait pas compter ....

08 juin 2011
0

Bonjour,

Les kg peut-être, mais les roros c'est moins sûr !!

08 juin 201108 juin 2011
0

oui, si les 600 Kg inclus motorisation, gréement, mouillage alors effectivement les 600 Kg semblent assez acceptable.
Maintenant c'est vraiment complétement idiot que de donner un poids sans ces trois éléments, un peu comme si un fabriquant d'autos donnait le poids de ses voitures sans roues, moteur et boite de vitesse...

08 juin 2011
0

Je pense que le mât les et le gréement est inclus au moins, le moteur étant hors bord, je ne pense pas

08 juin 2011
0

d'ailleurs sur le site constructeur, ils donnent le poids max excluant l'équipage: 2,4T.....

08 juin 2011
0

Ouaip d'autant que sur le site constructeur, il y a une grande différence entre le bravo (sans jupe) et le super bravo (avec jupe).

Or lorsqu'on voit la jupe, il est raisonnable de penser qu'elle ne pèse pas un poids égal à la différence de poids annoncés pour les deux versions.

Bref, dans ce domaine, j'ai toujours été perplexe.

08 juin 2011
0

Je ne sais pas... Le mat (et le gréement) peut changer très facilement de longueur, donc de poids, sans modifier la structure de la coque. L'inclure dans des données "usine" semble alors illogique. Pareil pour le moteur.

08 juin 2011
0

Quand ils vendent le bateau, ils le vendent fini, avec leur propre mât et gréement.

08 juin 2011
0

Peut-être aussi que les chantiers annoncent le poids donné sur le papier par l'architecte au départ. La construction respecte rarement l'objectif théorique du poids lège et ils préfèrent garder pour eux les kilos en trop... Ca peut être cher et compliqué de respecter un devis de poids.
Pour moi poids lège c'est coque/appendice/gréement/moteur IB. Le reste c'est charge utile.

08 juin 201108 juin 2011
0

Comme le prix annoncé d'un bateau est sans moteur et voile, le poids n'est il pas considéré sans ces "options" ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (92)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021