Plus chère plus fiable ? [Survies]

Je dois acheter une survie .4 places > 24 h.
En container la plus légère possible . Il y à tellement de modèle . Mais laquelle ...?
La plus chère est elle la plus fiable ......?
Propriétaires de petits bateaux , qu'avez vous choisit ?

L'équipage
03 déc. 2018
03 déc. 2018
0

plastimo 18 ans

04 déc. 2018
0

Et au bout de 6ans, le premier changement de bouteille est offert

03 déc. 2018
1

Si tu vas au Nautic, non seulement tu pourras passer un moment sympathique sur le stand H&O, mais tu pourras aussi voir et toucher les bibs, poser des questions aux vendeurs et avoir un prix salon. Les conditions presque idéales pour faire son choix.

03 déc. 2018
0

Merci . Je ne doute pas de tes propos concernant le moment sympathique , mais tout ce qui est foule c'est pas trop mon truc ......d'où ma question sur ce forum . Je veux juste savoir quel a été le choix de ceux qui ont un petit bateaux .

4

En ce qui me concerne j'ai toujours préféré mettre des moyens dans l'entretien des dispositifs de sécurité afin de pouvoir éviter de gaspiller de l'argent dans des dispositifs de secours.

C'est donc la survie la moins chère pour disposer au meilleur prix du document à présenter dans le cas d'un contrôle et mettre ce qu'il faut pour entretenir mon bateau afin qu'il soit sûr.

03 déc. 2018
1

pour le coût de 2 révisions, on en a une neuve !
alors pour moi, une pas chère en promo (la dernière c'était une seasafe), 1 révision et puis on change, comme ça on a tjrs du récent et (en principe) en parfait état de fonctionner.
enfin, c'est mon avis, et je le partage ... :heu:

03 déc. 2018
0

bsr
la réflexion de Némo n'est pas dénuée de sens , sauf que
meme avec un bateau bien préparé et un équipage compétant, on n'est pas a l'abris de percuter un OFNI qui vous troue la coque, et qui vous laisse une voie d'eau impossible a colmater
donc dans ce cas, ça se fini dans le radeau
et là ( comme il faudra que je change mon BIB avant mon départ ), je me suis fait la réflexion suivante :
sur un trajet france polynesie par les alizes ,(et a plus forte raison sur des croisières au rayon d'action bien plus limité) , il est presque certain qu'avec les moyens de sécurité et de communication actuel , balise , iridium , on passera un maximum de 72 h dans le radeau .
considéront maintenant que tous les radeau vendu sur le marché français répondent a la meme norme de sécurité , il n'est alors a mon avis pas la peine de prendre le radeau le plus cher ou le plus gros ,, en revanche , ne pas regarder a l'économie sur l'achat d'une balise ou de tout autre matériel de sécurité et de signalement necessaire a un repérage rapide une fois dans le BIB .
regarder aussi le cout et la fréquence des révisions qui diffèrent d'un constructeur a l'autre

il en sera bien entendu tout autre pour un voilier naviguant hors des grandes routes maritimes .
cdlt

0

Ce que tu dis là n'est guère différent de mon propos sauf sur un point. Tu associe "sécurité" et "radeau" alors que le vrai mot est secours. Nuance.

La norme à laquelle doivent répondre les radeaux est effectivement la même pour tous les radeaux.

Ceci étant, pour avoir "essayé" de séjourner quelques minutes dans un radeau et goûté au nécessaire livré avec, je peux te garantir que, quoiqu'il arrive, je ferai TOUT pour ne pas devoir y séjourner en cas de problème et je tenterai TOUT pour pouvoir maintenir le navire sinon à flot mais, du moins, sous mes pieds.

Mes deux derniers navires ont une crashbox et j'aimerais bien voir la tête de l'OFNI qui essayerait de défoncer l'étrave de mon pépère.
Il serait "surpris" :mdr:

04 déc. 201804 déc. 2018
0

Si, si, il y a une crash box : la baille à mouillage.

Elle est étanche vis à vis du reste du navire (je l'ai remplie en nettoyant la chaine d'ancre au jet, l'écoulement vers les fonds est de très petit débit : quelques litres/minutes à peine) et son accès depuis la cabine avant est très au-dessus de la flottaison.

Le risque "feu" est plus facile à prévoir.

04 déc. 2018
0

c'est bin vrai câ..
il n'y a pas de crash box sur ton pépère mais 5cm de monolithique
bon poids ,j'ai mis une cadène ,pour mettre les écrous je n'avais pas assez de filetage ..
le seul risque ou l'on est obligé de partir à toute vitesse c'est le feu
donc il faut bien s'équiper pour l'éviter
mais rien que pour ça la survie est nécessaire
alain

03 déc. 201803 déc. 2018
1

Je suis tout a fait d accord .rester le plus longtemps possible sur le bateau est la première priorité
Ceci etant une crash box c'est bien mais un ofni ne tape pas forcément a letrave.
Cdlt

0

C'est le destin.

Tu peux aussi être attaqué par une orque lorsque tu es dans ton radeau ou, pire, t'y trouver écrasé par un satellite habité qui retombe en mer.

J'y peux rien : j'aime pas l'eau et j'ai une sainte horreur des bains de mer. :non:

04 déc. 2018
0

... ou "117 jours à la dérive" chez le même éditeur, même cause pour un couple.

03 déc. 2018
0

Bonsoir Némo,

tu devrais lire "Pour l' Aventure, Trismus dans l' Antarctique" de P. Van God aux éditions Arthaud, coulé par un cachalot, et il y en a d' autres.

Gorlann

03 déc. 2018
0

Nemo t' y va fort quant à défier les ofnis .C est bien d' avoir du solide , mais je pense qu il faut pas s'enflamer non plus .Question de respect des dangers.

0

Je ne vois pas en quoi un danger serait respectable, pas plus que je voie en quoi l'éventualité de rencontrer un OFNI serait un danger.

C'est tout au plus un risque qu'il faudrait un petit peu relativiser.

Au doigt mouillé, je dirais que la probabilité de rencontrer un OFNI en haute mer combiné à celui que cette rencontre ait des conséquences grave doit être très largement inférieur à celui de gagner le gros lot du Loto et du même ordre que celui de recevoir une météorite.

On peut toujours s'amuser à se faire peur mais si on commence à parler de prise en compte des risques, celui-ci est très loin de présenter la moindre priorité.

Puisqu'on parle de risque comment situes-tu le risque d'une appendicite en cours de navigation par rapport à celui de rencontrer un OFNI.
Quelles mesures as-tu pris?

0

Il ne te manque plus qu'un mi-poivre pour un assaisonnement parfait.

04 déc. 2018
0

ok némo . Ce sont des points de vue. En effet statistiquement, pas de très grande chance de rencontrer un objet sur sa route. Il ne s'agit pas de respecter un danger, mais plutôt sa prise en considération . Cela m'est arrivé 3 fois allant de la belle grosse branche au tronc en passant par un arbre entier, longueur indéfinie. Et rencontre avec une baleine alors que nous étions quasiment à l’arrêt en Calabre . Je crains pour ma part qu'une rencontre fortuite avec un objet type container, par exemple en étant bien lancé dans une mer bien poussante ne soit plus forte que mon bateau pourtant trés solide . En ce sens je respecte ce danger en n'imaginant pas l'inverse . Pour l'appendicite (autre sujet...) réflexion à prendre en compte, parmi 100 autres, je n'ai qu'un missel . :-)

04 déc. 2018
1

Je retiens, ça aura sur moi exactement le même effet.
Pour rejoindre la question initiale, j'ai eu embarqué toute sorte de survies, sans jamais avoir utilisé aucune d'elles, et des fois pas du tout (il y a longtemps). Une annexe faisant office. Nous sommes très mal informé sur ce matériel, qui reste en grande partie certainement très perfectible, et je ne saurais dire si une marque est vraiment meilleure qu'une autre. Une chose que je crois c'est que c'est bien d'avoir a bord le plus de carte en main pour envisager de sauver sa peau le moment venu, le plus tard embarqué étant le mieux .
A ce titre la question de gunt est fort intéressante, force est de constater qu'à part les publicités et les belles photos que l'on savoure sur papiers glacé assis dans son salon, on ne sait pas grand chose .

04 déc. 2018
0

Bonjour,

le seul ofni que j' ai malheureusement eu l' occasion de taper était un petit growler, lors de ma navigation au Groenland.

Que j' ai eu une crache-box ou pas n' aurait rien changé, car le choc a eu lieu au niveau de la cloison de cabine avant de mon Armagnac, qui a explosée dans le choc, ainsi qu' une lisse et bien-sûr le bordé, occasionnant une grosse voie d' eau!

Gorlann

04 déc. 2018
0

Ben ... le bon modèle peut-être ici:
www.banik.org[...]que.htm
A+JM

04 déc. 2018
0

Il y a qqs années une océanis de bon taille a percuté un ofni en plein milieu de l'atlantique. Ils ont perdu leur safran et les pompes a bord n'a pas pu garder le bateau a flot... débit insuffisant etc.
Sur mon bateau j'ai fais faire une cloison étanche derrière la salon arrière pour compartimenter en cas de rupture de safran et son tube étambot arrachée etc. J'ai mis une pompe de cale en cas ou...
Je me sens mieux partir loin comme ça :)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (189)

mars 2021