Plonger en Polynésie - A la recherche d'un compresseur autonome

Bonjour,
Je pars en Polynésie pour 4 mois de voile et plongée en avril prochain 2019. Dans "voile et plongée", il y a aussi "plongée"...
Je recherche donc pour mettre à bord:
- pour l'acheter sur place autour de Tahiti (pour ne pas avoir à l'envoyer là-bas!) un compresseur de plongée transportable d'occasion d'environ 6m3/h pour 200 bars à entrainement thermique pour pouvoir être totalement autonome à bord. Je l'achète dès maintenant et j'ai la place de le stocker sur Tahiti ou Mooréa,
- un guide de plongée de la Polynésie (en particulier Société et Tuamotu) à peu près à jour. Le "guide de plongée Lonely Planet" qui titre "Tahiti et la Polynésie française" ne semble plus édité!
Qui aurait une idée ou "connaîtrait un copain dont l'ami" aurait des tuyaux?
Merci d'avance!

L'équipage
03 déc. 2018
03 déc. 2018
0

encore jpga
J'ai un compresseur Boher junior a bord, à vendre car je doit me séparer de Myhalong. Par contre je vient d'arriver a Panama je continue vers la Martinique au début janvier.

03 déc. 2018
0

Eh ben décidément! Merci Jpga!
Dommage pour la vente de ton canot!
Oui, je suis bien sûr intéressé! C'est exactement ce qu'il me faut, un Junior II thermique!
Mais plusieurs questions:
- A quel prix?
- Dans quel état et combien d'heures?
- Comment l'acheminer à Papeete...A part par un voileux qui est en train de passer Panama et va vers la Polynésie...
- Sinon, par quel transporteur? As-tu une adresse à Tahiti où le faire livrer?
Pas facile de coordonner tout çà!!!

04 déc. 2018
0

C"est pas facile en effet. Je ne vois pas trop de solutions.
Je me dirige vert la Martinique pour vendre plus facilement
MY ma femme et associée est décédée récemment d’où la vente.
Profite bien de la Polynésie c'est le meilleur endroit du pacifique à tout points de vue sauf le coût de la vie mais on peut faire avec..

04 déc. 2018
0

Vraiment désolé pour ton épouse.
Je comprends très bien ton retour vers l'Atlantique pour une vente plus facile que du coté W de Panama. Ceci dit, une vente aux Antilles n'est pas évidente non plus car il y beaucoup de bateaux à vendre après une traversée Est-Ouest! Moi, j'étais carrément rentré en Métropole pour revendre le mien!
Pour ton compresseur, c'est vrai que l'acheminement sur Papeete serait un peu tango-tango à organiser...
Si d'aventure tu entendais parler de quelqu'un de tes amis qui vend le sien en Polynésie, n'hésite pas à m'en dire un mot....

Bon vent à toi et merci encore pour ton aide.

Oui, de mon coté, je compte bien profiter à fond de la Polynésie même s'il faut un peu casser sa tirelire. Ce sera la der des der pour moi!

05 déc. 2018
0

Si t'achètes ce genre de matos là-bas, tu vas en avoir pour bonbon . Compte 3 x le prix de la métropole , au minimum . Est-ce que tu plongeras uniquement dans des coins isolés ou penses-tu trouver des clubs de plongée à proximité ? Peut-être qu'ils te permettrait de recharger tes bouteilles à moindre coût .

05 déc. 2018
0

@yoan : les clubs locaux acceptent de recharger les bouteilles en acier, en alu, en carbone??
J'ai souvent été obligé de me débrouiller tout seul en TDM entre les pays qui ne veulent bien recharger que les bouteilles alu et ceux qui ne veulent que de l'acier!!!!!
Et avoir tous les modèles en stock nécessite un GROS voilier...... :oups:

06 déc. 2018
1

Complètement d'accord avec Uchafu! J'ai navigué/plongé en autonomie depuis plus de 45 ans autour du monde et j'en ai entendu, des histoires de plongeurs privés de bulles à cause d'un manque de regonflage (entre autre du fait de caprices ou du mauvais équipement des clubs qui voient d'un mauvais œil la gonflette pour autrui...!!!)
Et puis, quand on est mouillé tranquille dans un endroit idyllique sans compresseur, mais à 40 NM d'un club "regonfleur", on fait de l'apnée en pensant à ce qu'on perd. J'ai vécu cette situation quelques fois et çà m'a suffi..
Alors vive l'autonomie,quel que soit le prix pour se l'acheter!
Je suis d'ailleurs en train de regarder une solution Métropole-Métropole pour ce screu-gneu-gneu de compresseur car effectivement, un Poséidon neuf vaut 4600 € à Papeete! Et on est pas sûr de le revendre correctement...Bonjour le bilan carbone mais c'est comme çà! Je compte acheter un Nardi au Vieux Plongeur.
Avez-vous des tuyaux sur un bon transporteur?

06 déc. 201816 juin 2020
0

Est-ce que c'est ce type de compresseur que tu cherches ? Celui là est chez le vieux plongeur justement .

06 déc. 2018
0

Oui, Yoan1, c'est bien ce genre-là que je cherche ( 9a ou autre Bauer Junior II, Poséïdon, etc..)
Je suis "en prise" avec le Vieux Plongeur depuis longtemps. Il est vendu à 2500 € et j'attends de savoir ce qu'il y a dans le colis avant de me décider; ils ne parlent pas du flexible, du mano et autres babioles qui remontent très vite le prix!

06 déc. 201806 déc. 2018
0

Et en louer un, plutôt que d'acheter ?
Cela se fait à la marina Taina et sur Raitea à ma connaissance et probablement ailleurs?
www.tahitidivemanagement.com[...]pement/

Mais ça ne doit pas être bon marché.....

Ensuite si ton beau cata dispose d'un générateur il reste cette solution la plus économique:
www.ebay.fr[...]5064662

06 déc. 2018
0

Merci Uchafu pour le tuyau de Tahiti Dive Management. J'avais déjà contacté Fluid sur la Marina de Taina qui est la même boite avec une autre tête, en fait! Je les ai relancé au cas où...
Si tu as d'autres adresses de loueurs, je suis preneur. Merci d'avance!

Pour le compresseur dont tu parles vendu sur Ebay, j'avoue être dubitatif car comprimer de l'air de 1 à 300 bars avec un seul cylindre, çà tient physiquement du prodige...Ou, plus probablement, d'une arnaque sur les résultats promis...
Qu'en penses-tu? L'as-tu vu fonctionner sur un attelage moteur principal?

06 déc. 2018
0

Bonsoir,
J'en ai vu fonctionner plutôt bien ( mais pas celui que j'ai mentionné) sur des voiliers US mais ,après enquête, le prix d'achat de l'engin était sensiblement équivalent à un compresseur comme celui que j'avais .(type Bauer.)
Bon, faut reconnaître que les leurs faisaient moins de bruit!

06 déc. 201806 déc. 2018
0

Pour te faire rêver avant de partir:

tahititourisme.fr[...]yageur/
:litjournal:

06 déc. 2018
0

Encore une fois merci, Uchafu pour ton aide!
Tu penses bien que ça fait déjà un moment que j'avais aspiré tous ces guides, yc celui concernant la plongée!
Mais si tu as d'autres tuyaux sur des guides nautiques et/ou plongée, n'hésite pas!!!

20 déc. 2018
0

Un excellent article sur les compresseurs de plongée par le skipper du voilier SAS3:

"Si je n’ai qu’une expérience limitée en la matière, après plus de 8 ans d’utilisation, je m’autorise à vous faire part de ma propre expérience et de quelques conseils qui m’ont été prodigués par un ami versé en la matière.

Notre voilier est équipé d’un Bauer Junior II de 6 m³ , électrique, qui gonfle à 300 bars.

Bauer … la marque est considérée comme la Rolls en la matière et le prix est un peu en conséquence mais pour moi, je vous la conseille chaleureusement.

6m³ … le gonflage d’une bouteille de 10l à 300 bars (l’équivalent d’une 15l à 200 bars) prend 35’ ce qui n’est pas excessif.

Electrique … ses avantages : beaucoup plus silencieux, pas de réservoir à essence, pas de gaz d’échappement, facilement transportable et sans doute prend-t-il moins de place. Ses inconvénients: une alimentation électrique suffisamment importante que pour nécessiter un GE ! Donc, plus difficile à la revente …

300 bars … il est évidemment possible de le trouver en 200 bars voire de l’équiper des deux options mais cela a un coût … Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’option 300 bars ne permet pas de gonfler en 200 bars en raison d‘embouts de gonflage différents! Toutefois, on trouve sur internet, un adaptateur 200 bars (+ /- 200 €) que l’on peut placer entre la bouteille 200 bars avec robinet DIN et l’embout de gonflage.

Pourquoi des bouteilles carbone 300 bars ? Parce qu’elles sont plus petites à caser, beaucoup moins lourdes lorsqu’il faut les extraire du coffre arrière du bateau, plus facile à manier (transbordement dans l’annexe) et à transporter. De surcroît, en plongée, elles sont d’un confort incomparable. Les grincheux affirmeront qu’il faut se lester davantage mais cela n’est pas totalement exact et surtout, le lestage peut être adapté et positionné selon les envies (sur la bouteille, dans les poches de la stab, en ceinture) .

Les inconvénients de la bouteille carbone 300 bars. Prix élevé (+/- 600 €), on les dit plus fragiles, possibilités de gonflage plus restreintes au niveau des clubs de plongée (pas de problème avec les magasins de plongée), plus difficile à atteindre la pression maximale en raison de la surchauffe (idéalement, gonflage en deux ou trois étapes).

Lorsque nous nous sommes équipés de notre compresseur, nous n’avions aucune expérience en la matière et donc, notre modèle est assez basique. Ce serait à refaire, j’opterais pour la purge et l’arrêt automatiques (attention … encombrement un peu plus important et (à vérifier) ces options n’équiperaient que les modèles électriques).

Purge automatique … le problème rencontré avec notre compresseur, reste les condensats d’eau qui s’accumulent en cours de gonflage et qui finissent par être rejetés dans la bouteille. C’est ainsi que nous avons abîmé l’intérieur de nos bouteilles …

N’ayant pas de purge automatique, c’est toutes les 10’ environ qu’il faut procéder à des purges (il y a trois purges). S’il m’a été assuré que cela pouvait se réaliser en cours de gonflage, cela ne m’a pas paru évident, ni très efficace. Aussi, pour préserver au maximum l’intérieur de nos bouteilles, de toute humidité, je ne gonfle que de 10 à 12’ (= 100 bars) avant d’éteindre le compresseur, de tout bien purger (tuyau de gonflage compris) et d’attendre un temps de refroidissement égale à 2 voire 3 fois le temps de gonflage ! Cela rend évidemment le gonflage plus fastidieux d’autant que je ne gonfle qu’une bouteille par jour pour donner le temps au compresseur de se refroidir totalement mais avec cette rigueur, l’intérieur de nos bouteilles était super, super sec en fin de saison. CQFO.

Eau à l’intérieur d’une bouteille … il ne faut pas hésiter à changer de cartouche selon le nombre de gonflages (+ /- 25). Il existe des tableaux qui renseignent la fréquence sur base d’un certain nombre de paramètres dont la température extérieure. Une cartouche surchargée laissera passer les condensats dans la bouteille !!

Eau à l’intérieur d’un bouteille … il faut toujours penser à purger le robinet du 1er étage de la bouteille juste avant d’y introduire l’embout de gonflage. Cela évite d’introduire dans la bouteille, de l’eau indésirable même en quantité infime. De même, on évitera de placer l’embout de gonflage sur la bouteille sans en avoir purger au préalable, l’air vicié qui pourrait se trouver prisonnier dans le tuyau HP.

Arrêt automatique … en principe, l’appareil est équipé d’une soupape de sécurité mais l’arrêt automatique à une pression donnée, éviterait d’avoir à se préoccuper constamment de l’avancement du gonflage. Perso, je déclenche mon chronomètre dès le commencement du gonflage. Pour les 200 premiers bars, le risque d’une surpression est inexistant. Pour les 100 derniers bars, le risque est d’autant plus présent que le gonflage par suite de l’augmentation de la température, est plus rapide …

L’installation de la prise d’air du compresseur doit être étudiée en manière telle de ne pas aspirer de l’air vicié en provenance notamment, du moteur principal, du GE, du chauffage etc.

Si vous plongez de manière plus ou moins régulière et pas seulement pour inspecter votre coque, la présence d’un compresseur à bord est plus que souhaitable : faire gonfler sa bouteille auprès d’un club de plongée, peut se révéler un véritable parcours du combattant tant les horaires d’ouverture de ces centres, sont aléatoires … et vous ne serez pas nécessairement accueillis les bras ouverts (cela ne leur rapporte financièrement rien et le gonflage est davantage considéré comme un service rendu à la clientèle).

Le prix d’un gonflage varie énormément d’un endroit à l’autre et selon la capacité de la bouteille (en Belgique: 4 à 6 € pour une 15l.). A une époque bénie mais quasiment révolue, les magasins de plongée offraient le gonflage aux moniteurs … en l’espoir que ceux-ci leur enverraient leurs élèves pour s’équiper. Nous avions également droit à des entrées gratuites en carrière car nous amenions du monde avec nous !

Si vous disposez à bord, d’un GE, n’hésitez pas un seul instant à vous équiper d’un électrique car vous pourrez gonfler n’importe où sans avoir à vous préoccuper des voisins. En le cas contraire, attendez-vous à vous faire engueuler car c’est le genre de bruit dur à supporter …"

20 déc. 2018
0

Beau témoignage qui rapporte une réelle expérience de ce que représente le gonflage des bouteilles... Je ne connais pas les bouteilles carbone, mais j'avais une 15 litres alu : réservée à ceux qui ont une bonne maîtrise de l'équilibrage.
Effectivement, on pouvait avoir le gonflage cadeau des magasins...

Pour le narguilé Nardi électrique de 500 W, il est conseillé un groupe de 3 kW (2 kW insuffisant !).
alors pour le compresseur Bauer de 2,2 kW il faut un GE de quelle puissance ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (103)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021