Plongée bouteille pour les nuls

Pour ce que j'en sait la plongée peut etre dangeureuse et il faut pas mal de stages et diplomes pour etre autonome en plongée (et je ne sais meme pas si on a le droit de plonger seul?). Je n'ai pas l'intention de faire ce parcours.
Dans l'optique d'un grand voyage j'envisage d'avoir un minimum de materiel de plongee bouteille pour aller gratter la coque, decoincer l'ancre, petites plongées plaisir peu profondes (< 5m? < 10 m?), etc. J'ai fait beaucoup de plongée en apnée, maximum a 10 metres, souvent 5m. J'ai juste fait un bapteme de plongée.

Est ce que ca peut etre dangeureux sans apprentissage si on se limite en profondeur ?
Si ca vous semble raisonnable, que faut il respecter comme limites et quel materiel minimum ?

L'équipage
07 fév. 2012
07 fév. 2012
0

voir ce fil
www.hisse-et-oh.com[...]urgence
déjà pas mal de réponses et d'avis contrastés. Bon courage.

07 fév. 2012
0

La plongée c'est génial, mais...faut surtout pas la prendre à la légère.
Ce n'est pas une activité sans risque et il vaut mieux avoir un minimum de formation pour devenir un vieux plongeur.

Je dirais que dans ton cas il te faut au minimum un niveau 2 FFESSM ou PADI Advanced Open Water Diver. Certes cela te demandera un effort et du temps mais rien de comparable à la préparation d'un grand vagabondage autour du monde.

Il n'y a pas que la profondeur qui peut être un risque, la durée, les courants, la visibilité (trop faible ou trop grande), la faune ou simplement ton état physique.

Et il y a trop de merveilles sous la surface pour prétendre qu'on ne plongera que pour gratter la coque...tôt ou tard tu iras voir plus loin et plus profond. Alors je te conseille vivement de passer ces niveaux et tu pourras apprécier la mer sans risque.

Quant à plonger seul c'est toi qui voit, en France et en Europe c'est interdit dans les clubs mais ailleurs...rien ne t'y oblige; tu es sensé être assez grand pour juger de ce qui est bon pour toi. Et si tu ne veux passer aucun niveau il vaudra mieux que tu plonge seul plutôt que de mettre quelqu'un d'autre en danger soit dit en passant...

Salutations subaquatiques d'un moniteur fédéral qui malheureusement ne plonge plus autant qu'il le voudrait..

07 fév. 2012
0

les 3/4 des accidents sont dans la zone 0-5 m...
Sans être aussi catégorique que flibuste, le risque principal est TOUJOURS la surpression pulmonaire, c'est à dire la remontée trop rapide, dilatant l'air dans les alvéoles qui éclatent.
Finalement les accidents de décompression, les hyperventilations d'effort, les épuisements, les narcoses, etc...s'ils sont souvent fatals ne sont pas si fréquents.
Ce qui l'est plus, c'est de remonter glotte fermée et de se pêter les alvéoles...et pour ça 5 mètres suffisent.
C'est le coup classique du débutant qui achète un stab (un gilet stabilisateur), qui ne maitrise pas, et plus il remonte, plus l'air de son stab se dilate et plus il remonte vite..panique, pense pas à lacher l'air des poumons et poum!
Si tu penses bien à souffler en remontant et à ne pas remonter plus vite que tes bulles,, même si c'est la panique, à moins de 10 mètres il ne peut pas t'arriver grand chose...
c'est la grande différence avec l'apnée. En apnée tu prends un volume d'air à la surface, à 10 mètres il fait la moitié, et quand tu remontes même sans souffler il reprend sa place.
Tu prends une goulée d'air à 10 mètres, tu remontes sans larguer, te voilà avec le double de voulume...les poumons aiment pas.
En plus, à partir d'une certaine surpression, ta glotte se ferme (comme quand tu bois un coca cul sec..) et tu ne peux plus bien expirer. Ajoute à cela que tu regardes en l'air, tends ton cou, et appuie sur tes carotides...accident..
Voilà, on remonte la tête en position normale, en respirant et expirant, moins vite que les bulles puisqu'on les regarde..., c'est tout et c'est ce que tu apprendras dès le 1 er niveau si ton prof est bon..

01 juil. 2012
0

Bonjour ozone,
Je suis heureux de trouver enfin une réponse intelligente à ce type de question.
Je fait exactement la même démarche que doud01 et ai acheté le matériel nécessaire.
Une bouteille, une stab, deux détendeurs, un Profodimetre mécanique + mano, couteaux.
un baptême à dix mètres il y a 15 ans m'a donné quelques rudiments et me permet d'appréhender le problème avec beaucoup d'humilité. À 45ans et deux enfants, il n'est pas nécessaire de nous dire que la plongée est dangereuse. C' est idiot et dénué d'intérêt. De même que passer un niveau (padi, echelon etc..) ne permet pas de plonger en sécurité. À mes yeux ce serait plutôt de remonter trop rapidement sans respirer, de ne pas vérifier son matériel, de plonger sans avoir un minimum de conditions physique (fatigue, alcool....) bref du bon sens et un peu de savoir que l'on hinibe trop souvent. Il est évident que ces éléments là sont enseignées dans les cours, mais n'en déplaise aux moniteurs de fédération club, ( et autre sectes :). ) ce savoir est aussi disponible ailleurs. Sur internet notamment, dans les forums comme celui ci, sur radio ponton, en discutant avec des gens qui pratiquent. La somme des ces informations est à mon sens bien plus enrichissante que passer un diplôme qui ne sert qu'à montrer aux autres une éventuelle compétence. Aujourd'hui je m'entraîne dans ma piscine, à maîtriser mon matériel, à comprendre le fonctionnement, à voir les problèmes éventuels, à maîtriser mes mouvements. Je n'envisage pas de prendre des cours, trop cher, trop encadré, trop contraignant, beaucoup trop mercantile. Je suis sidéré de voir que quelques un se pose la question si l'on peut plongé seul. Moi je ne me pose pas la question, je le ferais, avec des limites certes, mais en pleine conscience des dangers comme souvent dans des activités extrêmes. Si on appliquais cette doctrine (de passer des diplômes, niveaux...) pour des familles comme nous qui préparons un tour du monde en voiler, il nous faudrait une vie de diplôme Avant de partir. Trop de gens crois qu'ils font de la plongée et passent leurs temps en piscine à courrir après des niveaux. Je préfère et de très loin prendre ma bouteille, me limiter à dix mètres et découvrir ces fonds là, meurtis par la pollution, plutôt que de lustrer le fond de ma piscine et connaître les palliers nécessaire à faire sur une plongée à 30 mètre, pendant 1h28 avec trois alcooliques qui respirent du nitrox. Je m'énerve pas madeleine, j'explique...
Ce que je veux faire toucher du doigt,c'est que ce ne sont pas les diplômes, niveaux qui autorisent mais le savoir, et ce savoir est disponibles qu'en payant systématiquement.
Donc merci à toi ozone, et si toutes les réponses de ce poste avaient été de la même qualité que la tienne, doud01 serait déjà en train de barboter dans l'eau avec sa bouteille, pas forcément réeprouve dans des eaux entre 0 et trois mètres sans prise de risque ahurissant et pas en train de faire un chèque exorbitant à un club + l'assurance + je ne sais quel autre achat primordial avant de commencer à mettre le pied dans l'eau.

Merci ozone, les autres mettez moi a mort, je retourne dans ma piscine.

moana.blogs.stw.fr[...]/

03 juil. 201203 juil. 2012
0

Bravo, bien dit, j'ai 65 ans le 18. Une philosophie que j'ai adopté il y a bien longtemps et bien m'en pris- Depuis calmos, pépére, cardiaque, plus de plongée, plus de grimpete, j'en suis pas moins heureux.

07 fév. 2012
0

Au fait, si c'est juste pour aller chercher ton ancre, un 8l junior, avec un détendeur, sans aucun autre matos suffit largement.

08 fév. 2012
0

J'ajouterai bien une combinaison et une ceinture plombée en veillant bien à ne pas la perdre pour ne pas remonter trop vite

08 fév. 201208 fév. 2012
0

Dans ton cas pas d'hésitation, file t'inscrire dans un club de plongée pour passer le 1er niveau (ffessm ou padi ou autre). Tu auras une formation avec une dizaine de plongées et tu en apprendras 10 fois plus.
Attention à l'expérience en apnée, car si c'est bénéfique pour l'aisance dans l'eau, les reflexes sont opposés en plongée bouteille : on ne doit JAMAIS retenir sa respiration.
C'est un investissement que tu ne regretteras pas.

08 fév. 2012
0

Bonjour

Tout ce qui est dit dans ce fil me semble pertinent.

Je me permet de dire que si tu plonge aisément à 5 mètres et éventuellement vers 10 mètres, si tu perfectionne un peu cette pratique et que tu l'utilise régulièrement, ( chasse photo ?) cela peut te suffire pour les besoins rencontrés en croisière, surtout si vous êtes deux...

Pour que l'utilisation des bouteilles soit valables, je pense que qu'il faut être suffisamment motivé pour, comme il est dit valider un niveau 2, et là aussi, de préférence être deux.

Après, c'est chacun qui voit !

Alain :coucou:

08 fév. 2012
0

Salut,

Plongé en "autonomie" c'est niveau 3 en club. Mais tout seul ya aucune restriction sinon le bon sens...
Mais effectivement le niveau 2 semble la meilleur chose à faire dans ton cas, tu auras toutes les bases de sécurité, de remonté avec ou sans bouteille, gérer les risques de surpression, la panne d'air, etc...
Le niveau 1 peut se faire en piscine pour la majorité des exercices, plus simple si tu habites pas près d'un club en mer ou si tu veux t'y mettre pendant l'hiver.
De mémoire c'est 10-12 plongée plur le niveau 1, et 6-9 pour le 2 avec examen théorique.

C'est pas bien compliqué, et c'est beaucoup plus rassurant que de s'y mettre en autodidacte et d'oublier un truc du genre... la réserve c'est à combien de bar déjà ?

++

08 fév. 2012
0

En apnée, pense qu'à partir d'une certaine profondeur, tu ne doits PAS plonger avec des lunettes de piscine, et à partir d'une autre, tu DOIS souffler dans ton masque. Les profondeurs sont plutôt vers les 5 mètres. N'étant pas pro, c'est à dessein que je ne suis pas précis. Mais pour mettre un bout sur ton ancre coincée à moins 10 mètres, il faut donc un minimum de TECHNIQUE ...
Le conseil d'aller dans un club me paraît bon, et moi même je le ferais si j'avais le temps, ou plutôt si je partais un peu plus souvent, avec le risque d'avoir besoin qui augmente.
Bonne croisière,

Lionel

08 fév. 2012
0

la plongée bouteille pour les nuls ,
la seule ou ils ne risquent pas grand chose ,c'est dans les cave avec les grands crus .
autrement pas touche sans formation et visite médicale prealable .....
alain

08 fév. 2012
0

Hormis que la "remontée" doit se faire en brouette, pas en véhicule à moteur

08 fév. 2012
0

La plus grande variation de pression se situe entre 0 et 10 mètres et c'est la que les accidents de plongée sont plus fréquents pour un néophyte.Surtout si tu veux plonger seul
ne bloque pas ta respiration pour économiser de l'air .Là tu auras tout faux.Respire et insuffle au maximum pour vider tes poumons surtout sur la remontée pour éviter la surpression pulmonaire.Mais si tu n'as jamais fais de la plongée bouteille.Je te conseille de passer par un club comme le disent les amis plus haut.Se serait plus sérieux et un gage de sécurité pour toi.Un baptême n'est pas suffisant!!!!.

Amitiés

08 fév. 201208 fév. 2012
0

Ninix : "Respire et insuffle au maximum pour vider tes poumons" : Oh là !!!!!! :non:

Respirer = inspirer + expirer

Insuffler = inspirer !!!

Pour vider, on expire bien sûr !!!

Si tu insuffles pour vider tes poumons, tu n'expireras plus qu'une seule fois après.

08 fév. 2012
0

J'avais appris ,dans tous les cas ,stop,et pause de 3 minutes à -3metres
Pour le reste ,un minimum de formation est impératif(surtout qu'en 2012 ils existent des clubs partout)et tu pourras avec un pote te balader sans problème et sans excès de matériel ruineux aux environ de 15 20metres ce qui est déjà bien
Un profondimètre est impératif ,il en existait un modèle fonctionnant uniquement avec la pression de l'eau ,pas de piles pas d'électronique,pas d'emmerdes.
Ceinture à larguage rapide boucle inox et pêche interdite

08 fév. 201208 fév. 2012
0

Ouais dans ma tête un peu vide ce matin je pensais expirer. :jelaferme: Ho pauvre de moi je suis mort.J'ai explosé :doc: Aloïs me guette :reflechi:

08 fév. 2012
0

bonjour,

la plongée en bouteille n'est pas à prendre à la legère,comme l'a dit "ozone",de nombreux accidents se déroulent entre 0 et 10 m souvent par manque de formation.je ne pourrai que te conseiller de passer tes niveaux,tout au moins le premier.pour ma part,j'ai fait mes formations auprès de l'organisme PADI,à mon avis plus ludiques et moins contraignantes que les formations Fédé Francaise.pour ton info,il est possible de passer un Open Water Diver en 3 jours,tu connaitras alors les rêgles de base de la plongée bouteille.

08 fév. 2012
0

Ah j'ai plongé pendant plus de quinze ans mais je ne suis pas moniteur
Un premier niveau sérieux n'existe peut être plus ,ce que l'on apprenait il y a un temps,se fait peut être en plusieurs niveaux actuellemnt???
Faut pas déconner quand même!!!

08 fév. 2012
0

bonjour a tous le plus gros risque que tu peux rencontrer dans la zone 0 a 10m c'est la surpression pulmonaire.Il existe aucun texte qui interdit de plongée seul,mais tu n'a plus d'assurance alors une bonne formation ffessm ou padi t'aidera a comprendre les bases des variations de pressions et tu risque aussi la derive dans le courant. bon vent

08 fév. 201208 fév. 2012
0

Outre tout ce qui vient d'être dit, beaucoup de pays interdisent la plongée indépendante ou non déclarée, c'est trés souvent le cas en Méditerranée sous prétexte de protéger d'éventuels sites archéologiques, mais aussi aux Caraïbes pour soutenir les clubs locaux de plongée, comme par exemple le sud de la Dominique, voire pour empêcher la chasse sous marine avec bouteille. ( Chasse paradoxalement trés bien tolérée à St Croix, îles Vierges US!) Il est nécessaire de bien se renseigner sur la liberté de plonger avec bouteilles isolément lorsque l'on aborde un pays nouveau.( Attention les services d'immigration sont trés souvent totalement ignorants des réglements de leur propre pays à ce sujet!)

08 fév. 2012
0

en tant que monitrice je rappelle que la toute première des règles en plongée c'est:
ne jamais plongée seul
en effet sous l'eau en cas de pépins le premier secours viens de sont équipier
quoi qu'il en soit je recommande de s'inscrire dans un club afin d'acquérir au moins le N1, ce sera un bon début pour gravir les niveau suivant.
en ce qui concerne l'autonomie c'est minimum N2 et autonomie ne veux pas dire seul mais veux seulement dire qu'à un certain niveau, N2 par exemple on peut suivant la profondeur ne plus être encadré par un moniteur et toujours au moins deux plongeurs.
suis je assé claire?

08 fév. 2012
0

un N2 est autonome dans la zone des 20mètres en binôme et avec une sécurité surface dans les clubs. Mais hors club tu fais ce que tu veux a tes risques et périls.!!!!Il faut savoir que hors club des plongeurs n'ayant pas le même niveau et qu'il arrive un accident.C'est le plus expérimenté qui sera responsable aux yeux d'un tribunal en cas de poursuite....

08 fév. 2012
0

Niveau2 Padi ou fédé ?

:acheval: :acheval:

08 fév. 2012
0

eh!eh!la question qui tue!!!!! :mdr:

08 fév. 2012
0

Fédé :bravo:

08 fév. 2012
0

C'est PADI que c'est la FEDE la mieux :acheval:

08 fév. 2012
0

excellent jeu de mots,juno :bravo: :-D

30 juin 2012
0

toujours garder en mémoire que :
les jeux de mollets font les jambettes

08 fév. 2012
0

Il faut le répèter: le risque principal gravissime ou vital de la plongée à l'air comprimé est LA SURPRESSION PULMONAIRE (éclatement des poumons) . Elle arrive surtout dans les 10m et dès 5m. Les apnéistes y sont particulièrement exposés car ils ont acquis un réflexe redoutable de blocage respiratoire responsable de cet accident. Un entrainement encadré minimum est absolument indispensable. Un plongeur bouteille confirmé bloquerait immédiatement un apnéiste qui viendrait respirer sur son embout et le remonterait en le forçant à respirer.
Plusieurs exemples d'apnéistes morts immédiatement et bètement victimes de l'ignorance de comment marche leur corps.
L'accident de décompression, qui est le plus souvent récupérable ne concerne que les plongeurs confirmés qui n'ont pas de chance ou surtout volontairement ne respectent pas les règles apprises.
Il est stupide de risquer sa vie par pure ignorance quand on peut apprendre facilement des choses passionantes et très utiles pour ce que vous voulez faire. Ce n'est pas du tout un problème de diplôme.
Pourquoi pas sauter en parachute sans savoir où se trouve la poignée d'ouverture!.

08 fév. 201208 fév. 2012
0

J'aime bien le terme "éclatement des poumons" : c'est plus parlant que "surpression pulmonaire" qui fait un peu médical et technique.

Pour répondre précisément à la question de départ : "Est ce que ca peut etre dangeureux sans apprentissage si on se limite en profondeur?", la réponse est OUI.

08 fév. 2012
0

Et surtout, On oublie souvent de le dire: Ne jamais respirer sous l'eau sans l'embout.

:litjournal: C'est même PADI dans les manuels

08 fév. 2012
0

Oui certains ont essayé et ils ont eu des problèmes..

29 juin 201229 juin 2012
0

... Donc, un candidat au suicide PEUT plonger en bouteille en néophyte pour soit-disant nettoyer sa coque et faire toucher la prime (éventuelle) à sa moitié qui le trompe ?
OK, je ->> !

29 juin 2012
0

Bonjour Doud01,

Je plonge depuis des années, padi et niveau 2

J'ai à bord de mon petit voilier le matériel de plongée à l'exception du bloc ...

Quand j'arrive dans un endroit intéressant je me rapproche du club local et je vais plonger avec eux
gros avantage : le plongeur local sait où plonger et ce qu'il faut voir plus sécurité !
la convivialité en supplément

J'avais envisagé de conserver à bord un petit bloc gonflé de 6 litres pour décoincer une ancre ou défaire un filin dans l'hélice

Mais ... le bloc doit être éprouvé et inspecté tous les ans
Pour rentabiliser l'affaire il faudrait perdre une ancre dans la zone des 10-20 mètres (10m j'y vais en apnée, 20m je ne dépasserais certainement pas seul avec mes bouteilles)
tous les deux ans

Pour Outremer,

Etant médecin et ayant une certaine pratique de la médecine hyper bare je ne pense pas que l'on puisse laisser croire que "l'accident de décompression est le plus souvent récupérable". Il existe malheureusement bien et n'est pas totalement prévisible malgré nos beaux ordinateurs de plongée. Mais je partage ton point de vue sur le risque principal de l’hyper-pression. Pour les apnéiste le rendez vous syncopal des 5 mètres avec perte de connaissance et noyade doit inciter à la prudence, éviter absolument toute hyperventilation avant de plonger et ne pas le faire seul.

29 juin 2012
0

Pour AUPILAU: plongeur autonome et médecin hyperbariste (et aéronautique), par caractère optimiste alors qu'on me trouve pessimiste, en pratique trop sécuritaire et donc gèneur, la tournure de ma réponse cherchait à faire ressortir le danger réel immédiat souvent gravissime de la surpression pulmonaire, accident presque spécifique du néophyte, surtout s'il a un entrainement d'apnéiste, et pratiquement totalement ignoré du public et des médias, face à l'accident de décompression, toujours cité et qui concerne surtout des plongeurs confirmés, donc déjà informés (comme ceux qui brulent des feux rouges).
Souvent récupérable, si les procédures sont respectées ne veut pas dire toujours. Comme vous le savez la nature et la physique nous donnent un court délai de grace, et une organisation préparée rajoute de la chance; autant en profiter (j'ai le souvenir du comportement ahurissant de pros indépendants ayant payé cher leur laxisme, alors qu'ils pouvaient en sortir indemne).
Les ordinateurs de plongée comme les tables de plongées sont établies pour une moyenne de population définie. Il est donc normal qu'ils ne soient pas une garantie absolue, mème s'ils sont bien utilisés. Les dernières tables pro validées offrent tout de mème une bonne marge de sécurité.

Sur mon bateau une bouteille de plongée gonflée m'a vraiment rendu service (j'ai aussi en compresseur et le matériel médical avec O2 (mais tout de mème pas de caisson, hélas!).
La plongée locale en club est un autre propos (le problème étant qu'on ne sait pas avec qui on plonge vraiment et dans ce domaine, par expérience, j'ai tendance me faire plus confiance qu'à mon partenaire

29 juin 2012
0

Tout est dit, et ceci dit, j'utilise un bloc de 6L depuis plusieurs années, sans avoir passé de niveaux.
J'avais fais plusieurs baptêmes PADI, suivi les conseils de potes expérimentés et plongé à faible profondeur avec eux, mais rien de plus.
Mais je ne conseillerais ça à personne ! :non:
Si je suis encore là, c'est pas parce-que je suis plus malin mais parce-que je n'ai jamais et ne dépasserais jamais les limites que je me suis imposé, à savoir 3 M GRAND MAXIMUM .
Le bloc ne me sert QUE pour mon corps-mort (à 2,4 M) et le nettoyage de ma coque, voir pour remplacer mes anodes à l'aise .
Mais récupérer une ancre à 10M, non, même pas en rêve .
:non: :non:
Le bloc doit être inspecté tous les ans, et re-éprouvé tous les 2 ans (contre 5 ans pour le matos d'un club) . De toute façon personne ne remplira un bloc qui n'est pas "en règle" .

29 juin 2012
0

le titre du post ne colle pas
=> la plongée n'est pas une discipline pour les nuls.
Il paraît que c'est même un métier.

30 juin 2012
0

Un métier ? Je dirai plutôt que c'est une activité technique et sportive à sanction immédiate et où les acquis réflexes de terrien sont mortels.

30 juin 2012
0

Bonjour
Surtout ne descendez pas même de quelques metres, avec une bouteille sans apprentissage SERIEUX
L' accident n' est pas forcément mortel, mais invalidant c' est sur, surtout que rares sont les caissons hyperbares ......à proximité
pour intervenir sur la coque ou l'hélice le narguilé est préfèrable, la production d'air soit par compresseur soit par bouteille sur le pont

01 juil. 2012
0

bonjour, je prépare mon année sabbatique et avec mon épouse nous avons commencé la formation de niveau 1. ESSENTIELLE. La nouvelle règlementation permet à un N1 la plongée autonome jusqu'à 12m. Jusqu'à 20 m accompagné au moins avec un N4. J'aurai donc le minimum requis pour aller chercher mon ancre à 10 m. Mais sans cette formation je ne me sentirai pas dans la capacité de le faire en TOUTE SECURITE, (et encore...)

04 juil. 2012
0

Attention au terme "autonome".
Sauf erreur de ma part, pouvoir plonger en autonomie ne signifie pas être autorisé à plonger seul.
Vous devrez donc plonger avec votre femme pour rester dans le cadre du N1 de la FFESSM. Et dans ce cas un 3ème équipier à bord me semble bien utile :)

04 juil. 2012
0

Salut,

Je ne connais pas le nouvelle règlementation mais avant le minimum pour plonger seul était le niv3.
On avait le droit de plonger à 2 niv2.

Mais un niv1 ne pouvait plonger ni seul ni en double... C'est assez effrayant de voir cette augmentation de liberté pour des personnes qui ont au mieux 10 plongées et pour un niveau dont la majorité de l'apprentissage peut se faire en piscine ! :reflechi:

Enfin, j'espère que tu feras gaffe à toi, bonne continuation et bon voyage !

Poulpy./

04 juil. 2012
0

Jusqu'à 10m le seul problème majeur est la surpression pulmonaire par blocage de la respiration à la remontée
(pour l'accident de décompression il faudrait rester en plongée plus de 3h à l'air). Donc pour éviter cet accident majeur il suffit d'avoir une bonne maitrise de soi, surtout quand arrive une manifestation imprévue surtout liée aux phénomènes barotraumatiques ou au matériel (vidage de masque et contrôle de l'embout doivent ètre totalement réflexes) . La panique peut venir vite et peut entrainer le fatal blocage respiratoire. Cela est aussi un problème de caractère mais cette maitrise s'acquiert par entrainement et si on plonge à deux, ce qui devrait-ètre, l'autre doit ètre capable de gérer immédiatement le problème. Le niveau 1 est très limite dans ce cas. Un type de mon club, de 35ans jeune niveau 1 est allé mourir (mort en surface) à l'autre bout du monde sur remontée avec respiration bloquée sur panique pour une simple otalgie barotraumatique et la moniteur n'a pas réussi à le bloquer.
Il faut avoir au moins le niveau 2 pour commencer à ètre vraiment en sécurité, le niveau 3 étant à viser dans tous les cas.
Un point important en autonomie sur un bateau est l'organisation de la plongée avec une personne sur le bateau.

04 juil. 2012
0

Faire attention, surement. C'est bien pour avoir les rudiments élémentaires et acquérir un minimum de réflexe que je me suis engagé dans cet apprentissage. Connaître l'environnement, le matériel, les situations à risque, les mauvais réflexes je suis bien content d'avoir vu ce niveau de formation.

04 juil. 2012
0

Les vrais niveaux de la FFESSM sont le N2 et le N4.
Le N1 c'est l'école des fans et le N3 c'est avoir l'autorisation de tester le suicide a 60m.

06 juil. 2012
0

Le N3 termine une formation complète. Le N4 vise l'encadrement.
Une fois les connaissances acquises, On ne peut empècher personne de faire n'importe quoi, mais cela est fait alors volontairement. Sous l'eau il n'y a pas de feu rouge matérialisé.
En réalité le problème de base est que la formation sur la pathologie ne peut rester hélas que théorique. Mème un N4 ou au dessus ne sera pas emmené dans un service de réa spécialisé (ou à la morgue) pour voir le résultat d'une inconséquence.
Chez les Pros les accidents sont très rares. Ils sont très bien formés. Le caisson est sur le bateau, et toute la plongée est contrôlée par le chef de plongée en surface.

06 juil. 2012
0

Il n'y a aucune notion de droit à faire n'importe quoi n'importe comment dans les diplômes consacrant une formation.
Avec le N3 vous ètes prévenu que la plongée profonde à l'air est risquée. Il serait absurde et condamnable de monter des tests dans des conditions très limites alors que pour plus profond, où les réactions individuelles deviennent imprévisibles, une sécurité relative peut ètre obtenue avec des mélanges, qui nécessitent une formation (passionnante) et un environnement très particulier.
En pilotage vous apprenez les décrochages, les mise et sortie de vrille (sur avion de voltige) pour apprendre entre autre justement à ne pas provoquer ces situations et non pas pour avoir le droit de vous tuer y compris avec vos passagers.

06 juil. 2012
0

Pour mémoire; Le N3 valide le fait que tu as le droit d'aller a 60m, alors que la formation se fait a 40m MAXI... c'est complet ça??? Tous les clubs n'ont pas la chance d'avoir un MF2 ou BEES2, pour faire un teste... même ici.

04 juil. 2012
0

Plonger avec un bloc sans formation peut être très dangereux, évidement il existe des sites ou des livres ou acquérir toute la théorie et les informations sur les dangers.
Toutefois une formation ffessm ou fsgt ou padi me semble indispensable la pratique encadrée permettant de mieux aborder les risques et d'avoir les réflexes de sécurité.
Quant à se limiter sur la profondeur, une fois que l'on voit ce qu'il y a sous l'eau il est trop tentant de voir plus loin...

06 juil. 2012
0

ça devient du délire de surenchère, passer le niveau 3 pour aller gratter sa coque.
il serait plus prudent de lui expliquer de ne pas s'énerver si son ancre est coincée et avant de plonger. Ensuite de ne pas bloquer sa respiration quand il va forcer pour la dégager.
Pour l'anecdote j'ai vu un niveau 4 faire un malaise sur le bato au retour et tout ça parce qu'il avait stressé au boulot la veille et du fait pas bien dormi, il a fini à l'hosto pour contrôle ce n'était pas grave mais ça a refroidi tous ceux qui se croient supérieur aux autres.

Cdlt

06 juil. 2012
0

Personne ne dit qu'il faut N3 pour gratter sa coque.
Insister sur l'obligation impérieuse de ne pas bloquer la respiration est fondamental.
Un N4 n'est past à l'abris d'un malaise en général, et en particulier s'il ne respecte pas ce qu'il a appris.
De toute façon un bien portant est un malade qui s'ignore!

06 juil. 2012
0

J'ai des centaines de plongées à mon actif (Padi) et n'ai jamais pu passer le niveau 2 français à cause de la complexité des examens théoriques. Savoir calculer le nombre de litres d'air à mettre dans un parachute pour qu'une ancre reste entre deux eaux est primordial pour éviter les accidents d'après eux.

Ces examens français, comme dans d'autres domaines d'ailleurs, sont de la foutaise !

06 juil. 2012
0

La guerre des formations Padi/ FFSSM devrait ètre close depuis longtemps. Il n'y a vraiment aucune difficulté à passer les théoriques FFSSM, le N2 étant vraiment facile. et personne ne vous y oblige.
Depuis longtemps, beaucoup de moniteurs français ont la double casquette et assurent les deux formations (pour des raisons internationales) .
Seule compte une formation bien comprise pour la sécurité de tous, PADI ou autre, le but à atteindre étant la capacité à bien organiser sa plongée et à la gérer correctement en toute autonomie lorsque des problèmes arrivent sous l'eau.

06 juil. 2012
0

PADI = you PAy you DIve :mdr:

06 juil. 2012
0

regarde sur voile et voilier de juin, il y a une pub pour un kit plongée pour de petites plongées occasionnelles

06 juil. 2012
0

@ Okilebo:
Certes le N3-4 est surfait pour cet usage (gratter la coque et décoincer son ancre), pour sa de la jugeote suffit amplement (et un pro pour contrôler le matos de temps et temps et le gonfler).
Le N2-3-4 c'est si la tentation d'aller plus loin, plus longtemps avec son matos devient insoutenable.

Le pas est vite fait je pense entre "utiliser la bouteille pour nettoyer à flot" et "aller faire un petit tour".... "pkoi pas un peu plus loin ?", etc...

Du coup, c'est à chacun d'évaluer ses capacités et ses besoins. Les différents niveaux sont là pour ça.

@Droopy:
Le calcul est pas là pour faire que joli, c'est aussi un moyen de calculer sa capacité d'air à une profondeur donnée avant de plonger, et savoir quelle quantité d'air on doit mettre dans un parachute, ça peut être utilise si tu dois lever quelque chose tout en conservant suffisamment d'air pour terminer ta plongée.
Après, c'est vrai que c'est plus utile quand on "travaille" sous l'eau que dans une plongée loisir pure...

++

Poulpy./

08 juil. 2012
0

le risque de la plongée est grave, parfois mortel ne déconne pas savoir n' a jamais empéché de plonger

06 juil. 2012
0

Masse, volume, pression..... Compliqué????? Vous me faites peur!!!
Vrai aussi que le niveau des formations / licences est en chute (libre ?) par rapport à ce qui se faisait, il y a quelques décennies…
La mer (l’eau) peut être dangereuse, voile, natation ou plongée sous-marine ; On est pas des poissons, ne pas l’oublier et se donner les moyens, connaissances et entraînement physique et psychologique, pour augmenter ses chances de survie…
Cela devrait pourtant être un réflexe, d’agir de la sorte !!!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

quand le goéland a pied**  il parait qu'il est temps de rentrer...

Après la pluie...

  • 4.5 (185)

quand le goéland a pied** il parait qu'il est temps de rentrer...

mars 2021