plier / courber de l'alu...

Bonjour,

J'ai un plat d'aluminium, 50 mm de large et 4 mm d'épaisseur, sur +/- 3 mètres.

J'aimerai en utiliser une partie pour y faire coulisser le bout-dehors.
Plier 4 mm d'alu ne me semble pas évident du tout et là, en ville, je ne connais pas d'artisans pouvant me dépanner.

Hormis l'achat d'une plieuse ([i]trop chère, autant acheter le support qui va bien[/i]), existe-t-il un ou des trucs pour plier proprement ce plat ?

Le courber proprement, à moins de conseils avisés, j'y renonce.

Pour le plier sur mon étau, j'ai pensé scier à chaque niveau de pliure une petite tranchée en V, mais ensuite, quelle sera la solidité de l'ensemble ?

Quelqu'un a-t-il une autre idée ?
Merci d'avance...

L'équipage
19 déc. 2010
19 déc. 2010
0

prendre du L
Bonjour Odyssey

Pouquoi ne pas prendre de la corniere ou L et
le recouper à la bonne dimension dans le sens de la longueur.
Sur table de scie circulaire avec la bonne lame .

Le Moko

19 déc. 2010
0

Plusieurs pliures...
Bonjour Richard,

L'idée est de faire coulisser le bout-dehors.

Donc, soit une forme arrondie (je n'y crois pas), soit une forme carrée (possible, si c'est fait aux bonnes dimensions).

Donc avec mon plat d'alu plutôt épais, je souhaite effectuer au moins trois pliures, pour y faire coulisser ce fameux bout de 80 de diamètre.

19 déc. 2010
0

oui, c'est une piste...
Je vais chercher de ce côté.

19 déc. 2010
0

Renseigne toi
au près d'un lycée professionnel qui à la filière TCI, technicien en chaudronnerie industrielle : la chaudronnerie, la tôlerie, la construction métallique, la tuyauterie industrielle.

19 déc. 2010
-1

pliures
si tu veux faire les choses correctement pour que ça tienne bien dans le temps et pour ne pas courir le risque que ça pete il faut que le rayon interieur du pli soit égal ou superieur à deux fois l'épaisseur du plat , sinon tu auras des microcraquelures et ça finira par peté

19 déc. 2010
0

allons allons
cintrer un plat alu de 4mm avec un diametre de 80mm c'est rien du tout ,tout le monde peut le faire .

surtout pas de coupure ...

tu fait un mordache : cp de 10 de la longueur des machoirs de ton étau , suffisant ht pour le faire reposer sur la coulisse de l'etau ainsi il se tiendra debout tout seul .

tu place ton plat verticalement sur le mordache ainsi l'etau ne va pas l'abimer .

horizontalement tu places ton bout dehors diametre 80 contre le plat et tu sert ton étau .

tu prends un morceau de bois et un marteau ou un maillet .

tu cintre un poil ton plat ,et tu martel pour qu'il épouse bien la forme ,puis tu recintre un poil ,remartel (deux ou trois coup)

ainsi de suite

4mm c'est que dale ..

josé

19 déc. 2010
0

voir bossu cuvlier ou autre
re bonjour

regarde dans les profils Alu il y a vraiment du choix

Autre piste un bout de tube rond (Mat ect) en alu et le couper
en deux pour recuperer 1/2 coquile idem avec un
profil tube carre

Le Moko

19 déc. 2010
0

encore une piste
2 equerres alu rivetées sur un plat.

Le Moko

19 déc. 2010
0

chauffer ?
Bonjour José,

Merci pour cette description, je vais essayer (en plus, j'ai appris un nouveau mot ;-) )

Ceci étant, j'ai lu sur le ouaibe que l'on pouvait chauffer pour aider à la pliure/courbure et que - pour éviter de trop chauffer - il "suffisait" d'enduire l'alu avec du savon de Marseille.

En fait j'ai fait un c/c de ce conseil :

"[i]Pour plier un plat d'alu sans qu'il 'blanchisse', se fende, ou casse, il faut frotter une des surfaces avec du savon de Marseille dans la zone de pliage, chauffer ensuite au chalumeau le trait prévu.
Lorsque la température nécessaire est atteinte, le savon devient brun-marron assez foncé, un peu comme du caramel...
Il faut alors immédiatement plonger la pièce d'alu dans de l'eau froide.[/i]"

José, peux-tu confirmer ce conseil, ou cela est inutile de procéder ainsi ?

19 déc. 2010
-1

à Soudosphe

compris ton truc de serre joint mais perso je ne fait comme çà

il faut prendre un plat bien plus long que necessaire dans ce cas au moins 50cm ensuite on coupe à chaque extremité ainsi la courbe est parfaite et ça fait bras de levier

19 déc. 2010
0

tout simple
... recuire.

(faire une recherche avec "aluminium recuit")

19 déc. 2010
0

exact calypso
j'allais rappeler que la trempe du dural le ramollit temporairement.

[i]- Le Dural, ou AU4G, a des caractéristiques mécaniques très différentes selon le traitement thermique qu'il vient de subir; ainsi, pour plier par exemple à 90° une tôle de 2 ou 3 mm d'épaisseur, (avec un rayon mini à la fibre neutre, conseillé de 2,5 fois l'épaisseur), il faut le TREMPER : la TREMPE brutale à l'eau "ramollit", provisoirement, l'AU4G, qui cassera ou criquera très sérieusement à défaut d'avoir été ainsi trempé juste avant de le travailler. Avant de le plonger dans l'eau à température ambiante courante, il faut évidemment le chauffer. Un habitué voit la température de chauffe idéale au reflet de la tôle qui chauffe, par exemple sous la flamme du chalumeau tenu à petite distance du métal. Pour les non-habitués, mettre des traces de savon de Marseille sur la tôle, à proximité du futur pliage, traces de savon à placer hors flamme directe; quand les traces de savon noircissent, plonger immédiatement la pièce en AU4G dans l'eau...puis plier dans les quelques minutes qui suivent! Alors rendu mou, lors du pliage, le métal ne doit absolument pas craquer à l'oreille ! (si c'est le cas... jeter la pièce...hélas !) Progressivement, l'AU4G reprendra sa raideur, mettons en quelques heures pour une pièce mince.[/i]

Un site parmi d'autres ; lynx01.over-blog.com[...]15.html

19 déc. 201016 juin 2020
0

bonjour, oui la louche!
lointain souvenir mais, ici, on passait par la soude caustique avant le rinçage à l'eau et çà ressortait tout propre. :-) prêt à continuer de marteler.

sinon, coudées à la main et l'étau, mes marches toutefois moins large et 30/10 seulement

19 déc. 2010
0

Attention:
Bon José a tout dit, 4mm c'est rien et il n'y a vraiment pas besoin de chauffer!
;-)

J'ajouterai qu'une fois bien mis dans l'étau, prendre le plat en sandwich entre deux plat en fer avec des serres-joint les plus long possible et utiliser les bouts de serres-joints comme levier.
ça vient tout seul en étant bien droit le long du plat en métal!

Par contre attention:
Au delà du rayon de courbure, auquel il ne faut pas trop demander non plus...
Il y a la question de ce que c'est comme alu!

Car même dans deux alliages de composition identique il peut y avoir des différence de traitement (laminage ou je ne sais quoi?) qui fait que certains ne sont pas prévu pour être plié et feront des craquelures dès 75° d'angle!!!
Il faut bien se renseigner auprès du fournisseur avant!
:-(

19 déc. 2010
0

oui c'est possible
je l'ai eu fait de nombreuses fois pour des leviers de frein (ou d'embrayage) de motos

Le seul inconvénient à cette méthode, mais pour l'utilisation que tu veux faire c'est pas grave, c'est une perte de rigidité du métal (c'est pas du chewing gum non plus !)

l'enduisage au savon de marseille permet de faire le trempage à la bonne température (quand le savon devient caramel)

19 déc. 2010
0

mais non
inutile de chauffer on chauffe pour du 15mm en acier (j'exagere) mais de l'alu de 4mm

par contre oui la methode est connu mais ça c'est pas pour ce cas .

pour ta culture , lorsque l'on travaille de l'alu par martelage ,par exemple faire une louche (ça fait rire ,mais je l'ai fait) l'alu fini par s'écrouire (le terme n'est pas exacte pour l'alu mais mes neurone...) il faut donc le recuire alors on le chauffe (truc du savon) et on le plonge dans de l'eau .

le procedé est le contraire de celui pour de l'acier (je dis bien acier pas ferraille donc taux carbone +0.1) pour l'alu ça le "ramoli" pour l'acier ça le trempe .

Par contre il y a un terme pour ce "trempage " que je ne m'en souviens plus :

Qui sait?

19 déc. 2010
0

inutile
non non lorsque l'on plie de l'alu si on respecte les rayons de cintrage il est inutile de chauffer .

19 déc. 2010
0

josé il a retenu le terme de l'ecole
mordache, et qui est le bon ;-) plus beaucoup emploient tiens ça pour proteger sa piece.

19 déc. 2010
0

ah moi ossi
:pouce: ;-)

19 déc. 2010
0

et moi et moi

je me suis fait deux petit mordache en cp collé juste aux dimensions des machoires de l'étau et ainsi pas de blessure sur ce que je sers, c'est le "metier" ça mon ga'rs .. :-)

19 déc. 2010
0

alors là Geo

superbe ,un vrai pro et oui les vrais mordache sont en plomb

19 déc. 2010
0

si, moi
cornière alu de 40 en 40/10 sur 260 de long
mais, je dois faire partie des vi...x anciens :-)

19 déc. 2010
0

les miennes
sont en plomb ;-)

19 déc. 2010
0

et pourquoi pas
ce genre de collier vue sur un proto.

existe aux diamètres de 20 a +100mm.(en inox et composite)

bonne fêtes à tous cordialement jc

19 déc. 201016 juin 2020
0

ups
re

19 déc. 201016 juin 2020
0

En fait, plutôt facile...
Merci à tous, et à José notamment...

J'ai rapidement fait un essai avec un plat d'1 m., après avoir coupé deux bouts de CP pour l'étau (mordache, si j'ai bien compris).

Et c'est vrai que cela se fait bien.
J'ai réussi à courber ce plat aux 3/4, le long du tube de 80.

Il me faut maintenant prendre les mesures exactes sur le davier pour finaliser ce travail, mais bon, j'ai une méthode et c'est l'essentiel.

(en photo, le début de la courbure)

:pouce:

19 déc. 2010
0

et bien tu voie
il suffit de vouloir et de demander :-) l'alu c'est rien a plié ou cintrer.

19 déc. 2010
0

Si tu es dans la région de Toulouse ...
tu me le donnes et je te ferai ça.

Attention le rayon de cintrage est fonction de l'épaisseur de la pièce de même que la largeur du vé. Avec une presse de 200T il te faudra un vé de 15 à 20mm de large pour un rayon intérieur de pliage de 2 à 3mm.

Sans respecter ces contraintes tu va avoir une amorce de rupture dans ta pièce et le jour où ça va forcer tu vas la prendre en pleine poire et comme en général ce jour là il ne fait pas vraiment très beau ça peut tourner à la cata ...

Dans tous les cas assure toi bien que c'est de l'alu car si c'est du dural tu ne peux pas le plier sans le casser. Avant il faut le chauffer à environ 495° à +/- 5° puis le tremper à l'eau fraiche au minimum 2h et le conserver au froid. Dans ces conditions tu pourras le travailler pendant deux à trois mois.

Bon vent à tous.

19 déc. 2010
0

Un conseil de métallurgiste (ex-)
1/ vous semblez appeler ALU n'importe quoi : or les alliages d'aluminium vont en rupture de 15 à 60 kg/mm2 selon leur nature et leur traitement thermique.

2/ il faut d'abord vous assurer que votre alliage est du type AG, ordinairement sans traitement thermique , à la rigueur du type AZ, avec TT, mais en aucun cas du type AU (ordinairement appelé Dural), car celui-ci tiendra, certes, mais il est particulièrement sujet à la corrosion saline !

3/ si c'est un AG, il faut un AG3 ou AG5, alliage de laminage, et en aucun cas un alliage de fonderie, exemple AG4MC, qui est cassant au pliage

4/ ensuite, il vaudra mieux le chauffer et le tremper : pour les alu, cela s'appelle une MISE EN SOLUTION , ou le travail sur trempe fraîche ; ensuite le durcissement intervient par vieillissement (maturation ; ageing en Anglais) ; pour éviter toute crique à la déformation, je conseille la trempe telle que décrite dans les articles précédents ; ceci étant, plier du 4 sur un diamètre de 80 ne nécessite pas absolument la trempe. Il faut faire un essai

19 déc. 2010
0

AG4MC

tous les bateaux jusqu'en 90/92 sont en ag4mc ,ça ce plie tres bien (rayon 2xépaisseur) ensuite serie 5000 et notament du 5083 le meilleur 5853 (sauf erreur)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (184)

Bien fini ?

mars 2021