Plastification d'une coque en bois

Bonjour,
Je souhaiterais savoir si parmi vous quelque aurait des explication quant a la plastification d'une coque en bois de vieux grement. Tout le monde connais le fameux Pen Duick d'Eric Tabarly, et un tel procede a ete realise sur la coque ce qui a donne une nouvelle jeunesse a ce prestigieux bateau. Je souhaiterai connaitre le technique ainsi que le temps et le cout d'un tel procede. Garde-ton la coque initiale, doit-elle etre seche, .... ? Merci de m'eclairer de vos lumiere. Dans mes projets de bateau reste toujours le projet d'un vieux grement tellement plus vivant que les bateaux modernes.
Merci.
Nicolas

L'équipage
15 jan. 2003
15 jan. 2003
0

Plastification Pen Duick
Tabarly n'avait pas plastifié Pen Duick au sens de de coller sur la coque existante une épaisseur de mat et de gel coat.

il avait utilisé la coque existante, considérée comme irrécupérable, comme moule mâle pour faire une nouvelle coque "plastique". Cette nouvelle coque était donc un peu plus grande que la précédente (de son épaisseur).

il n'a donc pas donné une nouvelle jeunesse au bateau mais réalisé un nouveau bateau de même lignes d'eau.

Michel Laurens

15 jan. 2003
0

Est-ce une mise en oeuvre aisee et habituelle
Est-ce que le procede de remplacement de coque de Pen Duick est transposable facilement en amateur sur un vieux greement ? Le cout est-il eleve si le bateau n'a pas de valeur sentimentale? Car en fait j'aurais peut-etre le possibilite d'acquerir un vieux greement, mais en piteux etat, la coque est totalement en ruine etde toute maniere je ne suis pas attire par l'entretien d'un coque en bois a l'ancienne. Si un tel procede est faisable a un cout peu eleve cela peut m'interesser d'en conaitre d'avantage.

Nicolas.

15 jan. 2003
0

Je ne suis pas qualifié
Je ne suis pas qualifié pour me prononcer. Il faudrait à mon avis consulter un architecte naval pour connaître les échantillonages à respecter et les structures internes à mettre en place.

Et puis maintenant il y aurait certainement un problème d'homologation qui ne se posait pas à l'époque.

En tout cas il faut partir d'un coque en bon état c'est à dire non déformée par l'âge et ayant un état de surface impeccable. il faut donc à priori prévoir enduction et ponçage généreux, plus un local adapté à la stratification (température, hygrométrie)

A mon avis il est vraissemblablement moins cher et certainement beaucoup plus simple de trouver une coque neuve à aménager comme en proposent de nombreux chantiers.

Il a souvent été dit que dans ce genre de projet la coque est loin de représenter la majeure partie du travail et du coût.

Cordialement

Michel Laurens

16 jan. 2003
0

oui c'est possible!!!
c'est possible!!!mon voisin de péniche à fait plastifier son vieux grément en 97 au "chantier naval croisicais"tél: 0240232699 je peux dire que le bateau a été sauvé grace à ce procédé de plastification!!la réparation traditionnelle par charpentiers de marine aurait été d'un cout exorbitant...ce bateau fait 8m au pont et le cout était à l'époque de 70000frspour un séchage ss hangar avec chauffage de plusieurs mois,mise à nu et enduit de la coque+stratification...et ça tient!!ils stratifient des chalutiers qui en bavent bien plus qu'un voilier....c'est très faisable en amateur ,il suffit d'employer les bons produits...je peux organiser une rencontre avec le proprio du voilier,t'auras plus de détails ainsi
bye
pat

16 jan. 2003
0

La peau et la structure
A mon humble avis, la plastification de la coque permet de prolonger la vie de "peau" de la coque (bordés et pont) de quelques années, mais pas la structure (quille, membrures, varangues, etc... )qui est l'essentiel.

D'autre part, il faut être conscient que la plastification empêche les interventions ultérieures pour changer les bordés et le pont. C'est un choix ...

Une restauration commence généralement par l'analyse de l'état de la stucture et par son renforcement. Après, les lattes de bordé ou de pont, c'est de la gnognotte ...

Enfin, si la coque est déjà déformée, c'est probablement trop tard ... Attention aussi au transport (il faut renforcer avant, sous peine de déformation)!

Je te conseille vivement de consulter un ou plusieurs charpentiers avant de te lancer.

Ceci dit, je soutiens à 100 % ton projet de vieux gréement.
On en trouve aussi en relativement bon état (là aussi l'avis d'un charpentier est nécessaire, pas d'un "expert") et, comme il n'y a pas vraiment de cote d'occasion, tous les prix sont possibles, les plus hauts comme les plus bas ...

26 mar. 2003
0

plastification
Bonjour,

juste un petit mot pour te parler de ce que j'ai vu commes réponses à tes questions.
la plastification sur du bois se fait uniquement
sur du bois neuf,hormis quelques exeptions.
la plastification du bateau de tabarly n'a pas été faite par n'importe qui,et pas vraiement dans un souçi d'économies .j'ai vu vraiment trop de fiasco à ce sujet.Des plastifications qui rendait le bateau d'une part dangereux,et d'autres part irrécupérable.Si cela se faisait aussi facilement,cela se saurait !
Par contre,il est tout à fait possible de faire un moule à partir d'une coque de vieux grément.
C'est le cas de beaucoup de bateaux imitation "vieux gréments",qui ont été réalisés de cette manière.Le chantier billy marine a déjà utilisé cette méthode à partir d'un cotre de Carantec dont la coque à été refaite entièrement afin de pouvoir en faire un moule.Mais ceci est surtout intéressant dans le fait de construire plusieurs unités.
amicalement,
michel kermarrec.

26 mar. 2003
0

mentor straté
je possede pour ma part un Mentor en CP de 74 qui a été recouvert de fibre et de résine polyester car il avait tand de trous qu'on ne savais pas comment faire.
Le bateau a pris 200 Kg de plastique sur l'extérieur les enduits ont été long et laborieux,le résultat est satisfesant mais le bateau n'est plus un bateau bois.
en cas de choc et d'entrée d'eau entre le CP et le plastique je ne sais pas combien de temps il faudrait pour que ça pourrisse.
Je crois qu'avec d l'époxy le résultat serait plus sur mais plus cher.

26 mar. 2003
0

...
si stratifier une coque ancienne en CP est une façon de la prolonger un peu, stratifier une coque à bordé classique est le meilleur moyen de la tuer...

27 mar. 2003
0

entièrement d'accord avec les " michel"
j'ai vu beaucoup de bateaux plastifiés qui n'ont pas tenu ( en fait tous)

donc j'en ai jamais vu un qui a réussi

j'ajouterai que plastifier par l'extérieur conduit à un état de surface très moyens ( pour etre extrèmement indulgent) sauf à faire un travail de romain

c'est vrai que dse chalutiers sont en bois stratifié

c'est aussi vrai que c'est pas les meilleurs ni les plus beaux, ni les plus robustes au viellissement

amicalement

27 mar. 2003
0

JP, je peux t'en montrer
JP,

j'ai vu des bateaux de construction classique à clins refais à la résine époxy, magnifiques et qui 'tiennent' très bien. Mais il faut avoir les moyens. Es-tu loin de Marseille ? Si non, je te les montre...

A +

27 mar. 2003
0

osmose
mais c'est pas possible!!! tu es en train de dire que l'epoxy est formidable et dans une autre rubrique tu dis le contraire! D'après ta question, tu dois être de marseille, çà explique la galégeade... :-)))
Je te ferais remarquer que la question initiale concerne: la plastification d'un vieux gréement en bois.
Il n'est pas question d'époxy, d'une part, et d'autre part, une coque en bois ancienne ne peut pas être stratifée avec un résultat correct.
Ce n'est pas une question d'argent, c'est simplement dû au fait que le bois joue, et pas la stratification, et que l'eau stagne dans le bois enfermée par la croûte de polyester, et fait poiurrir le bois plus vite que s'il était en contact avec l'eau de mer.
Oui, je sais, ON va encore me contredire... Mais à part sur du contreplaqué neuf, ou presque, une stratifacation sur du bordé classique n'est pas valable. Sans rancune...

27 mar. 2003
0

re strat
Vous êtes bien catégoriques, tous!
pour un petit bateau pourri, la strat reste une solution enviseagable, valable une dizaine d'années, le temps de trouver le budjet pour le reconstruire, éventuellement. J'en ai stratifié plusieurs, des cannots de 4.5 à 6m, et moyennant un peu de soin, ils naviguent toujours.
La préparation de la coque implique le décapage intégral, suppression des joints de calfat humides, élimination de toutes traces de goudron souvent utilisé dans le passé pour protéger les oeuvres vives.
Le séchage de la coque superficiel, genre "sec au toucher" suffit, sauf si le bois est rendu à l'état d'éponge.
Utiliser impérativement un primaire polyuréthane "G4" avant application de choucroute et de strat.
Pour un bateau de 5 à 6 m; un mat roving 500/500 convient parfaitement pour le bordage. tous les angles seront doublés par un mat 300 en 2à4 épaisseurs décroisées. cela pour renforcer le stratifié contre le poinçonnage, qui s'applique plmus souvent aux angles et décolle la strat du bordé.
Le traitement est à réserver à des bateaux dont la remise en état de manière traditionnelle serait impossible. Pour un voilier, les parties structurelles du gréement doivnet êtres saines et bien relièes à la coque (banc d'étambrai, sabot d'emplanture, cadènes, varangues d'épontille...)
Utiliser de l'époxy est une solution, beaucoup plus onéreuse, sans garantie de résultat à long terme, mais beaucoup plus durable que le polyester. Surtout pas de G4 si strat époxy.
Bon courage
alex

10 mai 2021
0
  • 1 sur l'utilisation du G4 sur le CP à protéger/stratifier, du moins avec du polyester (pour l'époxy, sais pas), c'est un produit génial (retex vaurien, corsaire...)
27 mar. 2003
0

Faut demander aux experts
Je pense que pour éviter de dire des bêtises comme je peux souvent en voir sur le net, il vaut mieux demander aux expert des constructions bois. Par exemple, téléphoner aux chantiers navals bois style chantiers du Guip, Chantier Rameau à Etel, chantier Pichavant à Pont l'Abbé, chantier H2O à Marseilles. Ils ont refaits des bateaux vieux de plus de 100 ans qui étaient pourris au niveau des bordé et ils ont plastifiés les coques. Maintenant il faut des sous (une fois de plus !), mais tout dépend de la surface à faire.
Bon courrage !!!!!

28 mar. 2003
0

A Michel
Bonjour Michel,

"dans une autre rubrique", tu affirmes qu'un traitement époxy bien fait est une solution sure à 100 % pour éviter définitivement l'osmose que un bateau plastique (traitement préventif). Dans cette "autre rubrique", mort de rire, je m'inscrits en faux contre cette affirmation optimiste et j'explique pourquoi.

Dans ce sujet, où la question concerne la plastification d'un bateau en bois, je dis qu'il existe une technique : traiter la coque à la résine époxydique. Ca revient très cher, ça demande du travail, mais le résultat est là, et je propose à JP de venir voir des bateaux ainsi traités.

Je ne vois pas où est la contradiction et entre nous, tu commences à me les briser avec ton agressivité malvenue.

A +

28 mar. 2003
0

bien sur que la résine epoxy marche sur le bois,
mais en fait plutot dans le bois, ce qui est très différent

je sais bien que l'imprégnation époxidique rend le bois pratiquement imputrescible et que ça marche très bien

mais , ici, j'ai toujours pensé qu'on parlait de stratification du bois avec tissus d'armature et là on sait bien que ça marche pas du fait des coefficients de dilatation différents

en clair, je pense, mais ça n'engage que moi que

il est tout à fait bon de traiter le bois neuf ou en parfait état à la résine époxy sans armature de tissus si on est capable de faire une imprégnation ( ce qui se fait le plus souvent sous vide et en t°)

que les conditions d'applications sont impossibles à mettre en oeuvre sur une coque assemblée dans une zone technique de port par le plaisancier moyen

que la stratification réussie sur du bois ancien est impossible à réaliser sauf conditions très particulières de chantiers spécialisés qui changent en général le vieux bois pour du neuf

que personne est allé voir sous les stratifications dites "réussies"

ceci dit je comprend pas très bien ce que dit LOLO de CORSE

ets ce que tu veux dire que époxy + tissus sur bois pourri = bois neuf?

c'est assez nouveau et promet des landemains qui chantent à de nombreuses applications

ou alors qu'il faut d'abord enlever le bois pourri pour mettre du neuf et ensuite stratifier?

parce que dans ce cas, on est tous d'accord depuis le début: la stratification marche sur des bois neufs lorsqu'elle est faite en chantier équipé pour ( voir les interventions de mICHEL et des autres depuis le début...)

ceci étant dit, comme d'hab, j'impose rien à personne et je donne un avis qui vaut pas plus mais pas moins que celui des autres intervenants
amicalement

28 mar. 2003
0

JP
on est bien d'accord JP. Imprégnation bois neuf,oui, statification bois neuf, oui, stratification bateau ancien en bordé classique, non. Et j'arrête là.

10 mai 2021
0

Stratifier une coque bois est possible, mais un travail réussi, sur le plan esthétique, comme sur la tenue dans le temps n'est à la portée que d'un amateur avertit et expérimenté. Le résultat est très lié à qualité de la préparation. Le bois doit être très sec, en bon état, et fini poncé au gros grain (40) pour assurer une bonne accroche. Le taux d'humidité de l'air doit être le plus faible possible.
Le travail doit se faire à la résine époxy (pas de polyester)
la première couche d'accroche se fait avec un epoxy très liquide. La coque bois doit être chaude (ou chauffée) à une température supérieure d'environ 10° par rapport à l'air ambiant.
Quand la coque commence à refroidir on passe l'époxy qui sera absorbé par le bois. (le bois est poreux et contient de l'air. Chauffé cet air se dilate, durant le refroidissement de la coque l'air se contracte et aspire l'époxy dans les pores du bois. On dit que l'on imprègne a température descendante).Ensuite il va falloir stratifier avec du roving selon la méthode de la 'carte de crédit'. On verse l'époxy sur la fibre et on l'étale avec une spatule type carte de crédit. Il est impératif de traiter intérieur et extérieur de la coque selon le même procédé. Il est aussi obligatoire, entre chaque couche de gérer l'accroche. Elle sera 'mécanique' en ponçant l'ancienne couche au grain 80 pour qu'elle soit rugueuse ou 'chimique' (avant que la réaction chimique ne soit terminée et que la couche précédente est encore dite 'amoureuse'(légèrement collante au doigt mais ne laissant aucune trace sur le doigt). Les fournisseurs d'epoxy fournissent généralement des durées de recouvrement selon la température.
Ne pas oublier que les UV attaquent l'époxy donc il faudra impérativement terminer le travail avec une peinture polyuréthane.
Durant toute la vie du bateau, il faudra toujours garder à l'esprit que la moindre entrée d'eau sous l'époxy est un gros problème car le bois pourrira enfermé dans la résine. C'est pourquoi la pose de taquets, vis, dame de nage, supports moteurs etc devra se faire avec une parfaite étanchéité.
Bonnes navigations

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (67)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021