Plan cornu 19m - Mat en bois fissuré + photos

Bonjour à tous, voici mon premier message sur ce forum suite à l'acquisition d'un plan Cornu de 19m.

Le grand mat traversant construit au Brésil dans un bois local, le freijao, est fissuré sur la base.
Le bateau a l'air surtoilé et je pense que c'est arrivé en nav avec l'ancien propriétaire.
Je n'ai pas l'impression qu'il s'agisse simplement d'un décollement ou craquement du bois dû au soleil ni à la tension des haubans.
Ceux d'entre vous habitués aux mats en bois pourraient-ils jeter un coup d'oeil aux photos ci-jointes et me donner leur avis éclairé ?

Selon l'ancien propriétaire, il s'agit de lattes en surface de 20mm d'épaisseur, qui auraient craqué au soleil et non en nav. Ce ne serait pas selon lui un problème structurel.
Il me recommande tout de même de naviguer avec un ri, mais plutôt par ce qu'il est surtoilé.
C'était anciennement un ketch aurique, le bateau a été regréé en ketch marconi il y a 4 ans.

D'avance, merci pour vos conseils.

L'équipage
18 mar. 2017
18 mar. 201716 juin 2020
0

Allez, une photo du bateau en entier.

19 mar. 2017
0

Bout dehors, houari, arrière tronqué, roof inhabituel. Si c'est une photo d'origine, c'est un Cornu tout à fait atypique...

18 mar. 2017
0

Vous êtes certain qu'il s'agit d'un Cornu? Parce que 19 m... Même Striana ne les faisait pas.
Construit par quel chantier en quelle année? Quel est son nom d'origine?

19 mar. 2017
2

Désolé Viking, mais Cornu a dessiné et fait construire plus de grands bateaux que tu le penses.
Voir par exemple ici,
www.bateau-vintage.com[...]al.html

19 mar. 2017
0

Excellent blog.
Je pensais effectivement que Striana et ses 18 m était le plus long. Talora (20,50 m, Costantini 1960), le yawl Gianella II (20 m, Sangermani 1967),

Il serait intéressant de retrouver la trace "Arvor II".

18 mar. 2017
1

Chantier Sibiril en 1952, le Arvor II.

18 mar. 2017
0

pour moi le bois est pourri ..déjà le bois est noir sur la premiere photo c'est un signe de pourriture à l'interieur du bois ,c'est peut etre dur en surface mais derriere c'est surement mou ..

j'éspere me tromper mais il y a du boulot ....c'est un mat creux fait avec des "planches"

18 mar. 2017
0

Sans être spécialiste des mâts en bois, il me semble qu'il y a 2 pbs :
- un decollement des lattes,
- un éclat sur l'avant du mât, qui semble avoir dèjà fait l'objet d'une tentative de limiter les dégâts.
Bref, pas trés rassurant tout ça ...
Perso, quand j'ai changé mon mât, j'ai fait faire une poutre carrée en lamellé-collé industriel, puis tracé et travaillé au rabot électrique pour obtenir une section ronde et un rétreint. C'est une solution pas trop onéreuse pour qui veut un mât plein.

18 mar. 2017
0

Sur les fissures le bois est légèrement marqué (noirci) par l'eau comme sur toutes les fissures, mais au pied du mat c'est juste le bout de chambre à air pour protéger qui a chauffé au soleil et marqué le bois.
Il n'y a pas de pourriture visible en tout cas.

18 mar. 2017
0

Merci Lulu2, celui-ci est creux, mais juste de quoi laisser passer le fil du feu tricolore. Les drisses sont à l'extérieur.
La section du mat est quand même impressionnante, et la fissure proportionnellement impressionnante.
Pensez-vous qu'il soit possible de naviguer à voilure réduite ?
Cette latte extérieure ne ferait que 20mm d'épaisseur.

18 mar. 2017
3

Au risque de te paraître désagréable, et veuille bien m'en excuser par avance, tu n'auras pas de réponse fiable ici car il est difficile de se rendre compte sur photos et je ne crois pas que nous puissions lever tes doutes et t'encourager à naviguer ainsi.
Prudence étant mère de sûreté, l'idéal serait que tu puisses t'adresser à un véritable professionnel qui te donnera un avis valable.
Bon courage dans ta démarche.
Amitié nautique.
PS : en tous les cas, tu as un beau bateau.

18 mar. 201718 mar. 2017
0

question a se poser :qu'il y a-t-il sous le mastic ou produit jaunatre .. ce n'est pas net tout cela .. cache misére surement ...

et chacun sait avec le bois a premiere vue on a quelques centimetres qui paressent malade et lorsque l'on attaque ça se termine par des decimetres ..

j'ai reparé mon mat en spruce ,dans un premier temps j'ai mi du mastic ,la seconde année un peut plus sur quelque centimetre et lorsque j'ai sortie ,scie,ciseau à bois ..cela c'est terminé par une piece 1.2m ...

18 mar. 201718 mar. 2017
0

Merci à tous pour vos contributions
Bon j'ai refait un tour sur le net et le décollement d'une latte sur un mat en bois semble être un problème assez courant.

Le plus inquiétant c'est cette fracture de la latte au pied du mat et qui marque aussi la fin du décollement vers le bas. Vers le haut ça file sur bien 2 ou 3 mètres à la façon d'une latte qui se décolle.

La fracture devrait nous permettre de définir si le décollage est dû à un problème d'atelier ou à une flexion trop importante du mat. Gréement mal réglé, coup de vent...
Cela semble nous indiquer que le mat a forcé au cours d'une sortie non ?

Le mastic a été posé temporairement pour prévenir infiltration d'eau et pourriture, tout comme la chambre à air en guise de jupe par dessus.
Je suis assez confiant au niveau de la pourriture, car tout est bien sec et résonne bien. Bien sûr ça sonne creux là où la latte est le plus décollée, sur une 40aine de cm au dessus de la fracture.

18 mar. 2017
0

Il est évident que l'eau est entrée dans le mât et fait au moins partir le vernis. Ce serait le moment de poncer tout cela et explorer les tous les jointures entre les bouts de bois qui forment le mât. Celles-ci devraient être pleines de colle bien solide en train de tenir le mat ensemble. Si la colle n'y est pas, ou part quand tu pousse une lame sur la jointure, il faudrait le réparer. Il faut aussi chercher s'il y a de ls pourriture dans le bois. La colle qui tient bien deux bouts de bois pourri ne sert pas à grand'chose non plus. La réparation peut aller d'un démontage et recollage du mât entier, à une application d'époxy sur place pour boucher (et re-coller) les jointures. D'une photo, nous ne pouvons pas savoir quelle serait la bonne réponse. C'est pour cela qu'il faudrait demander à un pro sur place.

18 mar. 2017
0

Même s'il fallait changer le mat un jour ou démâter pour réparer plus tard, dans l'immédiat je ne vais pas rester à le regarder.
Si j'ai bien compris sur d'autres fils la meilleure solution serait d'injecter de la PPU100 à la seringue. Et quelques presses au niveau de la fracture. J'imagine que l'effet expansif de la PPU100 ira colmater plus profondément que l'epoxy.
Quelqu'un a une idée sur la question ?

19 mar. 2017
0

non ,Thibaud ..

pour la fracture ok pour la PPU 100 et mettre sur le perimetre de la fracture un large adhesif pour que la colle ne coule pas 00

par contre sur la fente :aucune colle n'adhera sur l'ancienne resorcine ,la ppu va bouché la fente certe mais sans adhesion au bois . Il faut avec une fraise ouvrir la fente jusqu'au bois sain ( 8/10mm) et mettre un "flipot" qui lui biensur sera collé de chaque coté ...ainsi ça tiendra ,sinon niet ..

18 mar. 2017
0

Ce sera de toute façon une réparation de fortune car pas de pro là où je suis, ni démâtage pour l'instant.
Peut être aussi stratifier temporairement fibre de verre ou carbone sur 1m ?

18 mar. 2017
0

Non pas bon , le pied ne doit pas être une poche à eau ,c'est le début de la fin .

18 mar. 2017
0

Fortune pour fortune est-ce que dans ce cas il ne faudrait pas ceinturer le mât par exemple tous les mètres avec une bande de fibre de verre stratifiée epoxy pour eviter que le mat "explose" même localement ?

18 mar. 2017
1

Bonsoir

le plus important me semble de tester le pied de mat pour savoir si le bois est pourri ou pas, le plus facile est de forcer avec un tournevis si celui-ci s'enfonce s'est très mauvais signe (en particulier sur la zone très noire sur la première photo) Il est probable que l'eau se soit infiltrée jusqu'en bas et n'ait pu s'évacuer (est-ce que l'eau peut s'échapper ?). Selon les cas il faudra peut être reconstruire une pièce de remplacement sur un bon mètre (s'enboitant dans la partie haute). A regarder également comment a vieilli la colle je vois des traces qui ne sont pas bon signe (les anciens mats étaient collé avec des colles fabriquées avec de la peau de poisson (morue). ces colles étaient très efficaces mais trouvent leurs limites après 50 ou 60 ans...Dans ce cas il faut tout démonter et recoller seul moyen de sauver le mât !

Mon humble avis...

slts

18 mar. 2017
0

c'est certainement un mat "creux" , mais il faut savoir qu'au niveau des barres de fleches et de la partie inférieure ,un metre environ au dessus du pont jusqu'à la quille, c'est du bois "plein". ce sont des parties soumises a des contraintes plus importantes.
Or s'il y a des décollements , l'infiltration des eaux de pluie peuvent rapidement engendrer de la pourriture.
Comme calypso, j'ai eu ce probleme sur un mat en spruce ,au niveau des barres de fleche inférieures ,, des romaillets de plus de1 m ont résolu le probleme.
C'est à mon avis ce qui se passe sur votre bateau, mais apparemment cela ne doit pas empecher de naviguer avec une voilure réduite, par contre pas trop de mer.... mais dématter pour réparer....

18 mar. 201718 mar. 2017
0

et il y a de forte chance pour que le pieds soit plein d'eau .

je ne veux pas etre alarmiste mais lorsque je viens de lire que le mat est decollé sur 3m là ça deviens grave . Car le mat tiens au flambage SI toutes les faces sont unies ,collé, s'il y a une fente ,un ecart entre deux "planches" sur 3m ça c'est une autre histoire ...le mat ne tiens plus au flambage ..il va s'ouvrir ...

18 mar. 2017
0

Souviens toi de Laennec , découvreur de l'auscultation , et cherche une technique voisine, la percussion...
Avec un petit marteau , frapper TOUTES les zones suspectes ou paraissant saines , elles rendent un son très différent , ce qui permet une (relative ) étude en profondeur, en tous cas beaucoup plus pertinente qu'un simple aspect extérieur.
Si c'est un mat creux , comme souvent , dans les règles de l'art, le son variera progressivement , si c'est plein , ça devrait être continu...
Nota bene , le prix et la sécurité d'un nouveau mat , versus , conserver ...on ne sait quoi...nous navigons sur un milieu ondulant , pour ne pas dire plus , parfois très hostile, tolérer le moindre risque/ doute sur notre moyen de propulsion...
C'est sûr que c'est un budget.
Salut , Bernard

18 mar. 2017
0

très difficile sur photo, d'autant qu'on ne sait pas vraiment selon quelle technique est construit le mât,
pas rassurant ... :-(

19 mar. 2017
0

bonjour
je ne connais pas les mats en bois , mais je m'inquieterai beaucoup d'avouir un mat de cet etat .

salut

19 mar. 2017
0

-Dofin, c'est évident, la poche à eau n'est pas pourrie. C'est assez récent. 1 an probablement.
-Norman, on vient de forcer avec un tournevis et il ne s'enfonce pas du tout. Bien entendu on pourrait faire levier et arracher la latte, mais on n'en est pas encore là, bien qu'on y verrait encore plus clair sur la méthode de construction. Je répète que le noir vient d'une chambre à air qui a servi de jupe pour garder la cassure à l'abri de la pluie et a chauffé sur le bois et marqué au soleil. Pas de pourriture.
Le mat est traversant et continu 2m plus bas jusqu'à la quille. La fissure s'arrête au niveau du pont. Légèrement plus bas que le niveau de la fracture.
Le mat n'a que 4ans. Je doute qu'il ait été collé à la colle de poisson et de nouveau, qu'il ait pourrie à cet endroit.
Mais effectivement le moment venu on pourrait démâter et recoller. Aujourd'hui c'est impossible.
Ton histoire de stratifié fibre de verre se prête assez à la situation actuelle. D'autant plus que j'ai le matériel à bord pour cela si d'autres confirment qu'il s'agit d'une solution acceptable dans ces conditions : impossible de démâter ni de changer le mat, au bas mot 1000 milles à parcourir.
-firuz, on m'a parlé des sections alternantes pleines / creuses sur ce type de mats. Je ne peux pas confirmer avoir à faire à une section pleine ni creuse. Lis la suite. Par contre je suis intéressé par ton histoire de rommaillets si tu veux bien développer.
-Calypso2, selon l'ancien propriétaire cette latte extérieure fait 20mm d'épaisseur, la suivante ferait 50mm. Mais lis la suite également.
-berdem94 et bil56, le son varie au marteau sur la latte creuse en bas qui est sortie, éclatée, par rapport aux autres. Mais pas plus que ça au-dessus de 50cm.
Concernant la construction du mat, que beaucoup pensent creux, ils ont raison et tort. Selon mes informations le "creux" du mat ne permet que le passage du fil d'alimentation du feu tricolore. Soit 1 ou 2cm de diamètre au centre.
Je pense qu'on peut considérer que c'est un mat plein non ? Je dois dire que les photos me font peur aussi au point de retourner voir le mat en face, je dois dire que c'est moins alarmant qu'il n'y parait en photo quand on a une vue d'ensemble et surtout de la section totale.

19 mar. 2017
0

Thibaud ,mon expression poche a eau signifie qu'en stratifiant sur 1 m ,si c'est du pied dont on parle toute l'eau absorbée par le bas ou accumulation resultante des écoulement par le haut stagnera là sans moyen d'aeration et l'ensemble pourrira en deux deux .
Les mat pourissent par le pied ,la tête et les endroits pleins ,travérsés par les boulons ,axes et vis .
Pour tes collages quelques observations .
Selon la méthode de scarf employée pour les assemblage des lames on peut avoir des différences en résistance très importante ,selon leur forme et la surface de collage qui en résulte . Chaque bois travaille différemment et réagit aux efforts selon sa densité ,son élasticité et sa faculté d'imprégnation et c'est en connaissant tout ça de son espar qu'on peut enquêter sur les problèmes .
Une chose me ''déplaît'' ce n'est pas une critique ,mais une observation .
Tout les points trés dur des ferrures de winch ,vit de mulet par cerclage inox trés localisé,et la ferrure boulonnée que l'on voit ,qui sont autant de point extrêmement rigide et violent pour la souplesse de l'espar ,et peuvent être une explication au craquage des assemblages en périphérie ,et même plus haut .
Egalement le pied posé a plat pont a l’équerre sans jumelle ou ferrure de maintient + écoulement de l'eau possible se reçoit toute la compression sans aucune échappatoire possible des efforts .
la solution ? tout décaper ,et tout recoller en agissant sur les cause des problèmes sinon cela recommencera idem .

19 mar. 2017
1

perso se ferais 3 colliers en acier en far plat en deux partie chacun et boulonnér serré ..1 collier a chaque extremité du mal et un au milieu

19 mar. 2017
0

Ah c"est un mat traversant ok . il y a des contraintes aussi a cet endroit la selon les ajustages mais bon pour bien savoir il faudrait être prés du probléme et ça prend du temps ,j'ai un mat en spruce depuis 30 ans et j'en apprend encore sur lui chaque année ,d'ailleurs en ce moment je suis en mode off nav car en prévision de chantier sur lui . Bref . Moi strater j'y crois pas trop ,ça ne renforcera pas à moins de matosser a mort et bof .
sans voir c'est difficile . Mon idée néanmoins a prendre selon la faisabilité et ce n'est que mon point de vue .
Gratter les collages déficient ,les nettoyer et collage avec epoxy + charge en garrottant ensuite a l'aide de cale en bois posée sur le mat ,un bout + un toc de bois pour tordre le bout ,écraser l'ensemble du collage . Pour les parties un peu echardées ,creusée ,recharges idem . Certes un chantier ,du provisoire ,mais un moyen a mon idée de redonner de homogénéité a l'espar pour traverser .

19 mar. 2017
0

Si ton soucis majeur est l'étanchéité ,un peu de silicone ou sika feront l'affaire en apprêtant quand même les fissures . Gratter ,Pas de poussières ,de gras ,ect .
Le mat est construit avec des collages ,et pour réparation même temporaire à mon avis c'est là dessus qu'il faut rester . La colle ppu 100 international aura aussi un trés bon effet si le bois peut l’accueillir ,et en étant en mesure de serrer un peu ,sangles(moderne et efficace) ou garrots( largement aussi efficace mais en mode je m'adapte sans magasin ) .
Avec la colle le pb vient des interstices importantes qu'il faut charger en sciure pour pas y revenir 10 fois ,on limite alors les repasse a 2,3 fois .
Les mats en bois sont parfaits mais un peu capricieux .
Sur un gros et beau bateau comme le tiens(vu l'état des lames du pont ) c'est un défi . Mais gros ou petit ,ça reste du bois et la technique ne change pas .
Les efforts oui .

20 mar. 2017
0

Calypso: Thibaud a indiqué que le mât n'avait que 4 ans. Est il possible qu'il ait été collé à la resorcine ? J'imagine qu'au Brésil ils utilisent également des colles plus modernes pour leurs assemblages.

21 mar. 2017
0

Oui Calypso ,pour cela je précise ,gratter les collages ,les nettoyer ,et si le bois peut l'accueillir . Nous sommes d'accord .

19 mar. 2017
0

Oui je vois. Sauf que dans notre cas le mat est traversant et va jusqu'à la quille. La stratification irait du niveau du pont à la baume et l'eau s'écoulerait sur le pont avec la jupe en place par-dessus la strat.
Cette solution est-elle valable pour toi comme réparation de fortune ?
Je dois de toute façon faire 1000 milles dans ces conditions. Bon il y a aussi la possibilité de faire du moteur, mais je ne pense pas en être arrivé là. Je verrais comment ça réagit avec un peu de toile. Même si la stratification ne va pas réparer ni beaucoup renforcer mon mat elle aura au moins l'effet d'étanchéifier et protéger en attendant de réparer. Si oui quelle serait la meilleur façon de procéder ? Fibre de verre, carbone ? Je ne connais pas l'époxy...

19 mar. 2017
0

C'est le mieux effectivement

19 mar. 2017
0

oh là que de fautes ,excusez moi!!

20 mar. 2017
0

desolé dofin mais la ppu 100 ne collera pas sur de la resorcine ni aucune autre colle ...

20 mar. 2017
0

c'est vrai ,mais le collage sur les photos me semble etre noir couleur de la resorcine

19 mar. 2017
0

Je pense à une autre solution qui peut s'avérer plus facile à mettre en oeuvre en utilisant des sangles à cliquet (on en trouve même dans les magasins de bricolage) et cela permettrait d'avoir une bonne tension de ceinturage.

PS: si le fil du feu traverse le mât cela signifie qu'il est au moins en 2 parties a priori

19 mar. 2017
0

Vu le pied du mat je dirais 8 parties et au moins deux épaisseurs puisque la latte éclatée ne ferait que 20mm d'ép.

19 mar. 2017
0

en principe sur ce genre de mat il y a deux epaisseurs de planche differente .

  • des planches avec un épaulement épaisse qui permettent aux planches moins épaisse des s'appuyer sur l'épaulement et ainsi aussi augmenté la surface de collage
19 mar. 2017
0

l'image 6 montre clairement un défaut de collage...un joint filant tout noir et de chaque coté du parement.ce mat n'est plus homogène,et personne ne sait ce qui se passe en dessous: chantier!

19 mar. 2017
0

Il semble que le bois soit recouvert d'un tissu de verre époxy et qu'une cheville y a été insérer pour "empêcher" la cassure du bas de se propager (sans succès). A mon avis, seule une réparation sérieuse effectuée par un chantier sérieux pourra sauver le mat ( un long scarf à intégrer dans l'assemblage du mat, pas simple à réaliser). Des colliers métalliques créeraient des points durs néfastes je pense.

19 mar. 2017
0

je precise les colliers ne sont qu'une solution toute provisoire

19 mar. 2017
0

Bonjour à tous,
Je ne suis pas spécialiste des mâts, néanmoins je pratique quotidiennement la mécanique des structures et plus particulièrement les problèmes d'instabilité. Donc dans ce que je vois j'ai l'impression que le mât a fléchi au niveau de l’étambrai. Faire traverser le pont au mât ça sert à diminuer la longueur de flambement (dans le plan longitudinal) en augmentant la rigidité (rapport inertie / longueur) au niveau du pied. Ceci n'empêche pas un léger cintre dans le plan longitudinal, le mât faisant un S, la fléche étant très faible sous le pont. La rotation de la section, au niveau du pont, est quasi nulle, on peut la considérer comme un encastrement transmettant un moment de flexion. Et une poutre en bois en flexion ça se délamine on peu comme ce que l'on voit sur la photo AMHA.
D'un point de vue purement mécanique, le fait d'avoir un pied encastrée et une tête articulée (grace au pataras et à l'étai la tête ne bouge pas) on peut doubler l'effort de compression par rapport au même mât simplement posé sur le pont.
Bon vent à tous.
Bernard.

19 mar. 2017
0

un peu d'accord avec toi ..

mais il y a un point extrêmement important qui me parait essentielle : sur 3m on n'a plus à faire à un "tube " fermé" mais à un profil ouvert .puisqu'il est decollé sur cette longueur ...et 3m ce n'est pas rien ..

et en flambage un profil ouvert n'a plus strictement rien à voir avec un tube ... et c'est a mon avis la cause d'ailleurs de la fracture de la planche la moins épaisse ...

d'où la solution proposer il faut FERME ce tube,ce mat par des colliers solide ..

on a affaire à un bateau de 19m les efforts sont autres que sur nos petite unité .. et tous les mastic ,strat et autre n'apporte rien ...

enfin perso ,ça me parait sérieux cette affaire et il faut mettre de vrais remede à place ...pas du petit bricolage

19 mar. 2017
0

toutafait Thierry!!(paix à son âme) :pouce:

19 mar. 2017
0

Une fermeture du profil avec des colliers n'aura rien à voir avec celle procurée par un collage.
En attendant une réparation dans les règles de l'art, l'option stratification peut être envisagée, mais il faut y mettre suffisamment de matière, stratifié doit être assez épais pour donner une résistance équivalente à celle du collage défectueux.

19 mar. 2017
0

Une poutre ce n'est pas la superposition de plusieurs petites. Il faut que tous les éléments soient solidaires afin de reprendre le glissement / cisaillement entre les éléments constitutifs de la poutre.
Dans le cas qui nous occupe ça a l'air mal parti...
Il me semble qu'il faut démâter pour refaire cette partie qui a souffert. Ensuite voir pourquoi il y a eu des déformations excessives: réglage du gréement, rigidité de la structure, etc.
Bon vent à tous.

20 mar. 2017
1

La solution pour faire les 1000 nautiques dans des conditions sécurisées c'est de mettre trois colliers en acier et surtout pas de stratifier, qui ne sera qu'un emplatre ... puis rejoindre un port ou pouvoir dematter ....et faire une réparation digne de ce joli mat...
Firuz

20 mar. 2017
0

Des colliers ne vont en rien renforcer la rigidité du mât, juste empêcher la fissure de s'étendre. Une stratification bien faite si, le pb c'est qu'il faut mettre de la matière si on veut que ça serve à quelque chose, et que ce sera difficile à enlever pour réparer le mât.

20 mar. 2017
0

mais si a l'endroit de la fente ,du decollage ,nous n'avons plus affaire à un tube mais a un profil ouvert ... fait donc un calcul au flambage d'un tube et ensuite d'un profil ouvert ... tu diminue la resistance au moins par 10...

21 mar. 201721 mar. 2017
2

inox !! comment tu y vas , non non , 3 /4 colliers en plat acier courant ,juste pour faire ses 1000 milles ensuite reparation serieuse

si le mat n'est pas maintenu fermé il risque de s'ouvrir encore et encore ..et alors!!!

21 mar. 2017
0

Je suis d'accord qu'un profil ouvert est 10 fois moins résistant qu'un profil fermé dans certains cas de charge, je dis juste que ce n'est pas avec 3 colliers inox qu'on va transformer un profil ouvert en profil fermé.

20 mar. 2017
0

hello,
je pense au contraire que la solution des collier peut faire l'affaire, a condition de rajouter des "élonguis" (des lattes de bois sufisement epaisses pour reprendre en partie les efforts et un peu plus longues que les fissures).
un genre de chemisage en bois du mat avant de mettre les colliers qui devront donc etre plus larges que si ils etaint simplement placés sur le mat.
enfin c'est juste mon avis et cela n'est qu'une reparaztion de fortune le temps de regagner un lieu ou faire une reparation serieuse avec dematage.
cordialement
jpierre

20 mar. 2017
0
  • rien n'est envisageable sans une visite préalable de ce qu'il y a dessous le parement -retirer une partie de la zone éclatée, qui ne sert plus à rien de toute façon = trappe de visite -vérifier que l'âme du mat est homogène si oui un cerclage feras l'affaire si non, le mat est flambé = plan B

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (41)

mars 2021