Plaidoyer pour des données européennes libres

L'équipage
27 juin 2014
28 juin 201428 juin 2014
0

Merci Olivier,

remarquable article de Francis, qui, même sans le bac, nous délivre un document de grande valeur tant sur le fond que sur la forme.
(Sa remarque sur son absence de bac m'a fait sourire, sachant que s'il avait 20 ou 30 ans de moins, il l'aurait puisqu'on le donne à quasiment tout le monde aujourd'hui).

Néanmoins, la vraie question est de savoir ce que chacun individuellemnt ou en groupe pourrait faire, par exemple lettre à son dêputé ou pétition, voire un panneau sur chaque bateau, que sais-je ?

Nous sommes tous des individualistes, et il est fort difficile de fédérer des plaisanciers.

Et, pendant ce temps-là, on nous pond tous les jours des textes et des règlements sur notre domaine d'activité. Voir d'autres fils. Qui sont ces gens qui passent leur temps à règlemeter notre actvité ?

Je lance la balle en l'air et suis prêt à m'associer à toute initiative.

CaptainRV

28 juin 201428 juin 2014
10

Ce plaidoyer demande en substance que les données financées par les deniers publics soient mises gratuitement à la disposition d'entreprises qui fourniront au public ces mêmes données sous une forme payante. En d'autres termes, un transfert de ressources du domaine public au domaine privé. L'expérience de ces transferts (autoroutes, téléphone, transports, énergie et des dizaines d'autres secteurs) ne laisse pas présager une baisse des coûts ou une meilleure accessibilité pour l'usager.
Quant à l'exemple américain, il est faussé par l'occultation du fait que le rôle de l'état américain n'a rien à voir avec le rôle des états européens; pour simplifier, faible redistribution des impôts en direction de la santé, de l'éducation, de la culture, des services sociaux, de l'environnement,... part très importante du budget militaire et déficit budgétaire illimité. La mise à disposition des données cartographiques et météorologique a pour but de rendre plus acceptable aux contribuables les ponctions financières faites au profit de l'énorme complexe militaro-financier. Secondairement, il permet, c'est vrai, l'émergence de quelques petites sociétés de service, vite rachetées par de grosses entreprises dès qu'elles sont rentables.
En tant que plaisancier, je serais enchanté de pouvoir en disposer, (même si je crois pas que les coûts seraient aussi faibles que certains l'imaginent), mais en tant que citoyen, je me demande quelles coupes viendraient compenser ce manque à gagner pour l'état: santé, éducation, culture, aides sociales (logement, RSA ...) ?

29 juin 2014
0

J'ai oublié un aspect important. La mise à disposition des données concerne les données BRUTES, pas les données élaborées, comme les cartes ou les gribs.
Pour donner un exemple, le fichier des sondes brutes du SHOM (10 fois plus que celles sur les cartes) pour qu'une entreprise puisse créer des cartes de détails pour les mouillages. Un gros travail, qui méritera rémunération. Pour la météo, créer ses propres gribs, à partir des données brutes (pression, température,etc...), avec l'énorme logiciel informatique que cela suppose... Difficile à imaginer...

28 juin 2014
2

Le rôle de l'état est de mener des actions d’intérêt public, l'état n'est pas un épicier.
Je trouve en effet ridicule de voir des agences de l'état commercialiser le fruit d'un travail financé par l’impôt.

Si l'établissement des cartes est dans son rôle, leur diffusion devrait être gratuite (au prix du support près, et à l’exception de services premium).
Si on estime que la diffusion doit être payante, elle devrait être faite au travers de sociétés privées dans le cadre de la concurrence, chacun son rôle.

28 juin 2014
0

La vraie question est : "le budget de l'état peut il tout financer afin de mettre tout gratuitement à la disposition des citoyens usagers?
La réponse est évidemment non.
En fait, l'état devrait uniquement accomplir ses missions régaliennes et je ne suis aucunement choqué de devoir payer mes cartes sous quelque forme quelles soient. Je ne vois pas pourquoi le contribuable du Cantal devrait payer pour mes cartes marines.
Il faudrait tout de même sortir de cette démarche : "je paye des impôts, donc j'ai doit gratuitement à tout ce que produisent l'état et ses "agences".

Autre solution : on double le montant des impôts et tout devient gratuit!

28 juin 2014
2

"Je ne vois pas pourquoi le contribuable du Cantal devrait payer pour mes cartes marines." : Parce que nous appartenons volontairement (?) à la même Nation et que l'Etat dont s'est doté au fil des siècles cette nation est aussi là pour MUTUALISER des biens, équipements et services nécessaires ou utiles.

"Ainsi j’accepte de payer dans mes impôts pour l’entretien de routes dans les Vosges où je ne suis jamais allé et n’irai jamais, sachant que l’habitant des Vosges, conscient d’appartenir à la même nation que moi, acceptera de payer pour le port que j’utilise." Ecrit pour moi en 2012

28 juin 2014
2

Bonjour à tous,
Les décisions du gouvernement en matière d’accès aux données immatérielles ne poussent pas à l'optimisme. Notre ministre de la culture a rendu l'accès aux ressources du Louvre payant. Pas la visite physique mais le téléchargement de photos d’œuvres ... Un plaisancier et prof d'histoire à l'université me disait, il y a seulement quelques semaines, que maintenant il fallait prévoir un budget spécifique pour les thésards désirant accéder à la documentation numérique de nos musées ... !!!
Ensuite je me demande si un accès raisonnablement restreint n'est pas une bonne solution. Par exemple pour le GPS Galiléo il est prévu que ce soit gratuit pour une précision jusqu'à 10 m et payant pour une meilleure précision. Quelqu'un a des informations là dessus ?
Enfin on voit que dans le monde du logiciel, le libre génère pas mal d'activité : du service, des développements spécifiques, etc. Je tire une partie de mes revenus en faisant des prestations autour de logiciels libres de messagerie et depuis le temps je n'ai jamais dit à un client : "désolé, l'éditeur a arrêté le développement de votre logiciel, il faut tout changer ...". "C'est ça qui est révolutionnaire" disait la marionnette de Steeve Jods (Apple) aux Guignols.
A l'opposé, pour prendre un exemple qui nous concerne plus directement, on peut imaginer, mais je n'en ai pas la preuve chiffrée, que le "secret" entourant la norme NMEA 2000 et son coût exorbitant quant à la certification sont un frein à l'émergence de nouveau produits et probablement une limitation à l'inter-opérabilité.
Bon vent à tous.

28 juin 201428 juin 2014
0

[quote]Par exemple pour le GPS Galiléo il est prévu que ce soit gratuit pour une précision jusqu'à 10 m et payant pour une meilleure précision. Quelqu'un a des informations là dessus ? [/quote]Non, c'est faux. La précision publique sera la même que GPS et GLONASS. Galileo sera intégré dans les prochains chipset GNSS de Qualcomm (ceux des smartphones et tablettes Apple, Samsung, et quelques autres).

28 juin 2014
0

A part les sondes, le reste est déjà disponible en libre ou gratuit pour faire des cartes sur toute la planète. Les données nécessaires ne sont pas énormes.
Pour les sondes on pourrait imaginer de collecter les valeurs données par nos sondeurs, ensuite les corriger et compiler.

28 juin 2014
2

pour avoir les documents de l'inspection du travail il faut créée un compte et payer pour une durée de service déterminée ,et pas mal de service gouv.fr sont accessibles par des n° de téléphone surtaxés
.

c'est la réduction des dépenses publiques ,c'est une nouvelle méthode ou un nouvel impôt déguisé.
d'ailleurs ça fonctionne le nombre de chômeurs diminue
.

donc il n'y a rien d'étonnant que le shom commercialise
sa production .et surtout avec la dérive des continents
ils ont énormément de travail ,heureusement qu'elle va moins vite que celle des finances publiques .
.
alain

30 juin 2014
0

Ne vous inquiétez , bientôt avec TAFTA les cartes seront gratuites , comme en Amérique . On aura les conditions de vie et de nourriture que les américains . ....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (77)

Les caprices du ciel

mars 2021