Places de port: une dépêche AFP

Relevée ce matin dans les news.

Pas grand chose de nouveau, mais si on en parle de + en +, les choses bougeront peut être.

A noter, cette situation nuie surtout aux petits chantiers (et c'est logique) et c'est la présidente de Beneteau qui appuie avec la Fédération de l'industrie nautique pour la construction de nouvelle.

Tout n'est donc pas forcément pourri dans notre monde ! :-)

Dernières minutes

Acheter un bateau serait si simple... si seulement on savait où le mettre !

17/09 08:37 : La question du manque de places dans les ports français, un problème qui risque à terme d'avoir des conséquences au niveau de l'industrie nautique, resurgit alors que s'est ouvert le Grand Pavois de La Rochelle, le plus grand salon nautique à flot d'Europe.

"Le salon s'ouvre dans un contexte de marché dynamique", assure Alain Pochon, le président du Grand Pavois, qui attend plus de 100.000 visiteurs. "Mais ce qu'il nous faut, ce sont des places dans les ports", dit-il.

Selon les professionnels du nautisme, le déficit d'anneaux se chiffre à plus de 50.000 sur l'ensemble du littoral, dont 16.000 sur la côte atlantique.

A Arcachon, premier port aquitain avec ses 2.600 places, 7.000 clients rêvent d'une place, soit 25 ans d'attente! souligne son directeur général, Alain Gautier. Plus au nord, à La Rochelle, plusieurs centaines de plaisanciers désespèrent d'apponter au Vieux port ou aux Minimesanneaux à eux deux).

Les installations françaises étant saturées, le manque d'anneaux "va devenir le handicap majeur, pour les plaisanciers qui veulent acheter un bateau, et donc pour les industriels", analyse Alain Gautier.

Tous les chantiers navals ne sont pas logés à la même enseigne. Principaux touchés, selon la Fédération des industries nautiques (FIN) : les "petits" constructeurs, dont le marché est limité à l'Hexagone, ainsi que les concessionnaires en France des grands constructeurs nationaux.

Ces derniers, comme Bénéteau, leader mondial de la voile, ou Zodiac, n° 1 du motonautisme, sont moins pénalisés, indique Philippe Fourrier, délégué général adjoint de la FIN. Car leur marché est mondial, et ce marché a connu un incroyable boom.

"ports à sec"

Le chiffre d'affaires des constructeurs français - voile et moteur - a quasiment doublé en 5 ans, passant de 465 millions d'euros en 1998 à 902 M EUR en 2002, selon la FIN.

Mais la croissance au niveau national est restée bien en-deçà de celle enregistrée à l'international. Ainsi, entre 1998 et 2002, le marché export est passé de 243 M EUR à 563 M EUR (+131,7%). Le marché français, lui, a progressé de 52,70% sur la même période.

Si, au niveau européen, de nouveaux ports sont en train de voir le jour - en Italie ou sur les côtes de l'ex-Yougoslavie, précise M. Gautier - en France, "nous sommes condamnés à rester avec le même nombre de places", assure le directeur du port d'Arcachon. En particulier en raison de contraintes environnementales, qui freinent la création de nouveaux ports.

Conséquence : les directeurs de port doivent s'ingénier à optimiser la gestion de leurs anneaux, pour faire face à la demande.

Et des pistes existent, comme le développement ou l'organisation des mouillages, l'aménagement et l'extension des ports existants, la reconversion à la plaisance de zones portuaires ou des infrastructures saisonnières...

Une autre solution vient des Etats-Unis, de Floride plus particulièrement, où se sont développés les "ports à secs", un système de parcage de bateaux à terre. Un tel projet existe à Arcachon, fort de 240 places, indique Alain Gautier. Sur toute la France, quelque 7.000 places seraient réalisées ou en cours de réalisation, selon la Fédération des industries nautiques.

Des chiffres à rapporter au déficit de 54.000 anneaux. Le problème est donc crucial pour la plaisance qui représente en France quelque 40.000 emplois.

L'équipage
17 sept. 2004
17 sept. 2004
0

place de port
de plus il s'est intauré une mauvaise habitude qui consiste à vendre le bateau avec la place ce qui veut dire que si tu veux acheter une unité plus moderne ou legerement plus grande tu ne peux vendre ton bateau et garder la place car l'acheteur ira vers celui qui donneras la place avec .
dejà dans les ports Toulon en l'occurence ou j'ai voulu m'arreter pour passer la nuit il ni avait plus de place passagers les gens qui hivernes !!!!!! etant tous rentré dixit capitainerie du port de Toulon Vieille darse dejà que les ports gardent de moins en moins de places passagers ou allons nous accoster
@ + Maltese 26

17 sept. 2004
0

Et les friches portuaires...
L'europe tuant à petit feu la pêche (ce qui serait un autre débat...) on voit de plus en plus de grands bassins presque vides, comme à Concarneau. Qu'attend-on pour les convertir à la plaisance ? Sans doute craint-on de soulever des questions qui fâchent...

17 sept. 2004
0

Et les récipients à bidochons...
Petites vedettes de 400 Kg qui servent 5 fois par an à promener Robert et Raymonde en faisant des vagues qui me vident les voiles par petit temps. Ils ont une place depuis l'après guerre et s'y accrochent férocement, au besoin en y mettant un pneumatique (authentique, vu à Arcachon port ou la crise est au paroxysme...). Ce serait sorti de l'eau en 10 minutes et stocké à terre, ça soulagerait...mais qui les obligera ?

17 sept. 2004
0

Et les capteurs de moules...
Je connais des semi-épaves qui n'ont pas quitté leur ponton depuis 10 ans. Il y a une vie intense dessous et de la mousse dessus, mais ils ont une place, sont en état de "navigabilité" et payent. Que faire ?

17 sept. 2004
0

pour clk
je ne vois pas en quoi ils n'auraient le droit de naviguer, même s'ils m'énervent à passer à côté. il faut croire que les voiliers les attirent. pour le coup du pneumatique, celle là, je ne l'avais encore jamais vu.
j'occupe une place de port, cette année mon bateau sera sorti 5 fois dont une fois 10 jours pour une mini croisière. ben oui, je n'ai pas le choix, pour naviguer il faut que je bosse et je suis à 500 bornes de mon bateau...
donc cette année j'ai un peu fait ventouse (mais l'année n'est pas finie!
je crains que l'on soit assez nombreux comme ca dans les ports.
pour la gestion des ports, il y aurait là beaucoup à dire. je me permettrai juste d'évoquer ce qui se passe aux sables d'olonne qui à mes yeux est un port bine géré:
lorsque l'on quitte sa place pour plusieurs jours, on le signale à la capitainerie et cette place devient une place visiteur, le titulaire qu'il soit propriétaire ou locataire touchant en fin de saison 80% des loyers perçus pendant son absence.
mine de rien, certaines années, j'ai touché plus de 4000 balles, ce qui paye allégrement en outre une bonne partie des nuitées passées ailleurs.

ce principe pourrait être adopté partout et pourrait libérer également pas mal de place fixes puisqu'il y aurait moins besoin de places visiteurs

qu'en pensez vous?

17 sept. 2004
0

Vas-y
Délation
Délation
Des noms
Des adresses...

Attention CLK, j'en connais qui voudraient faire aussi disparaitre les coque de plus de 20 ans...
Si tu vois ce que je veux dire.

17 sept. 2004
0

c'est tellement logique.......
mais cela demande une organisation et là ça merdre souvent à donf......ce serait le reve,la prime à l'usage......

pour clk.là tu me scie,et me fait penser au sketch de Coluche......".mais ou y vont tout ces con là,merde alors ,nous on sait ou on va ,on va chez sa mere"......

et bah oui mon pauvre egocentrique,il y a de la vie autour de toi......

et pour certain,qui ont des bateaux plus gros et le meme caractere que toi,tu imagine ce qu'ils pensent en te voyant sur ton joli petit ship ????

gg.:-D :-D :-D :-D :-D......................

17 sept. 2004
0

places de port dispos...
Nous avons une solution ! :
Places de ports à terre avec mises à l'eau à la demande. Notre système de manutention permet
des manutentions tres rapides et en toute securite.
Pour voiliers et moteurs jusqu'à 13 mètres.
Nous sommes situés en bordure de la Vilaine dans le Morbihan juste avant le barrage d' Arzal (pas d'écluse a passer...)
Voyez notre site : camoel-nautic.com
IL RESTE ENVIRON 50 PLACES A PRENDRE !
TEL : 02 99 90 52 19
De plus, les prix sont pas chers et vous faites des economies (peut d'entretien, plus d'osmose)

17 sept. 2004
0

le principe de spot
"les revenus de location de ma place payent mes nuitées de mes croisières"
me semble (AMHA) proche de l'idéal ...... pour ceux qui ont une place et naviguent .... quand ils peuvent.

PS remarque (très) provocatrice sur ceux qui n'utilisent leur place de port ==&gt je connait aussi des mecs qui ont des femmes superbes ... fines , intélligentes .... et qui ne les ..... " " pas ! ! !

17 sept. 2004
0

CLK
Tu as raison de trouver trop lent le mouvement de conversion des ports, mais il est en fait commencé depuis disons vingt ans et il est général.
Les ports de plaisance en pierre sont pour la plupart d'anciens ports de pêche.

(Autre bonne nouvelle: après la chaise Beauf, le gobelet plastique et le cornet de glace, bientôt le berlingot Bénénuts empilable par ouverture du tableau!

Le conformisme publicitaire et la grande série ayant uniformisé les modèles au point de les rendre indiscernables si ce n'est par le format, le plaisancier de sortie n'aura qu'à se présenter au port au pied de la haute et sinueuse pile blanche signalée par le numéro donnant sa longueur pour percevoir la coque du bas dont l'employé refermera d'un coup sec le large tableau orné de ses quatre safrans sur son joint écrasable avant de la larguer dans le toboggan menant à l'élément marin. Plouf! Quelle économie d'espace!

Zlap! Brong! Clops! Au Capitaine alors -ou plutôt à Médème- de déplier d'un tournemain les couchettes, table à cartes et autres pot de chambre en polypropylène étincelant qui cinq jours ouvrables durant s'étaient commodément effacés devant l'intrusion de la carène suivante.

Déjà le mât est déplié sur l'avant-rouf!
Déjà, guidé entre les orques par cent mille écus d'électronique, le barreur moderne tourne ses yeux injectés comme sa coque vers le nouveau monde de Bénénuts, où chacun pense Bénénuts, mange Bénénuts, est Bénénuts!)

17 sept. 2004
0

On s'y croirait...
...dans le "meilleur des mondes". Bravo pour ton imagination et ta plume.

17 sept. 2004
0

Remboursement de places...
Bonjour le fait de rembourser l'amodiataire annuel du temps ou il libère sa place se pratiquait il y a quelques années sur Palavas par un maître de port intelligent et humain, maintenant tout ceci est abandonné.
Les places sont toujours utilisées en cas d'abscence mais on ne touche plus rien.
C'est toujours plus d'argent qui entre dans les caisses des gestionnaires du port (municipal.
Des possibilités il n'y en a pas partout mais sur la ville de Sète on a construit une grande digue afin de protéger la route. Ceci forme un beau bassin bien protégé. Il ne serait pas dur de mettre des pontons ou des corps morts. Il faut vouloir, le port de Sète est pêcheur et commercial et les plaisanciers ne sont pas les bien venu.

17 sept. 2004
0

places gratuite
hello,
le diaoulig an erc'h est bien posé sur ses deux bequille au milieu de la riviere de pont l'abbé. il reste encore plein de places le long des quais et sur le platin de vase et tout ça c'est pour l'instant gratuit.
seul inconvenient, le bateau echoue à chaque marée mais avec mes 80cm je sort des la mi marée, voir plus tot selon les coefs.
pour ceux que cela interesse....
bon vent
jpierre

17 sept. 2004
0

nouveaux ports ??
.La statistique nationale des sorties des bateaux de plaisance des ports est de 3 jours par an .
Quelques solutions ont êtaient évoquées dans des contributions précedantes .
. Certains pays ont des clubs nautiques qui possédent des flottes club de voiliers (régate et croisieres ) , dans la Baie de St Fransisco j'ai vue un club il y a quelques années , les membres s'inscrivaient sur un tableau , un peu comme dans un club de tennis pour réserver les cours ( Mais au state les vacances sont courtes et trés segmentées !!)
En France avec les départs massifs en Aout , la solution est difficile !
Et evidement cette formule ne répond peut être pas à la grande croisiere qui est une approche trés personnelle .

17 sept. 2004
0

la reconversion
des grands ports tels en med marseille ou la ciotat pourraient largement contribuer à l'augmentation du nombre de places libres, mais peut-etre que marseille préfère amménager les anciens docks en garage à yachts hyper luxueux (bien rangés on doit pouvoir en mettre une dizaine!) au lieu de les amménager en véritable port de plaisance avec la vie commerciale qui va se créer autour, c'est surement la nouvelle politique de la ville voulue par nos (!!!)dirigeants

17 sept. 2004
0

mon voison de ponton depuis 5 ans, je l'ai jamais vu......
parti en ballade qq jours il y a 5 ans, j'ai le plaisir de découvrir à mon retour un nouveau voilier dont je n'ai jamais vu le propriétaire et je suis presque tous les week end sur mon bateau !
de plus le propriétaire habiterai à moins d'un km de son bateau ? il ne se déplace même pas pour vérifier ses amarres et c'est les gars du ponton qui s'en occupent. je pense aujourd'hui qu'il y bien 500kgs de moules sur la coque.
je pense que ce type de bateau n'a rien à faire dans un port mais probablement qu'il paie sa place et qu'on ne peut rien faire.
je suis sûr que dans tous les ports français il y a ce genre de bateau.
que faire ?

18 sept. 200416 juin 2020
0

Solution pour le voisin de papybatô
enfin, discrètement bien sûr. :-p

18 sept. 2004
0

je sais si
c'est la solution......il est capable de se coucher en touchant le fond et de prendre ma place :-( :-(

18 sept. 200416 juin 2020
0

faire revivre un ship......
rien de plus satisfaisant......

quand j'ai trouver mon ancien ship ,mon siroco,(quelle merveille) il dormait à un ponton du port....et depuis longtemps....
de l'herbe poussait le long des plat bords sur le pont.....(c'est vrai)....

l'ancien proprio s'en servait plutôt de caravane ,car il ne naviguait pas ,si ce n'est une remonté de canal une ou deux fois par an ,et un carénage de temps en temps........

et bien quand je l'ai essayé ,il y avait force 6 et je suis sorti seul avec lui pour voir si on serait copains ,tout les deux....

il piaffait d'impatience dans les écluses et les passes du port une fois en mer ,je lui ai mis ces vielles fringues et il a décoller comme une vielle dame à qui on déclarait sa flamme......

vachte ,quel outil........

le pied......on a joué avec la mer et le vent ,comme des gamins dans la bouillasse, on s'est aimé tout de suite .je lui ai mis tout dessus et il revivait le bestiaux.....c' était pas sérieux ,je sais ,ça aurait pu peter quelque part, mais c'était trop bon......je vais même vois faire une confidence.......tant pis je le dis puisque c'est vrai......
à cette époque je me relevais d'un très grave blême cardiaque qui me laissait invalide, et bien si le hasard avait, ou le destin, voulu que tout s'arrête ce jour là,......c'était ok. pour moi. .mais ce n'était ni le but ni prémédité ,c'était comme ça............
on est renté bien sure, et je lui ai fait faire un joli costume neuf......il m'a emmené dans pas mal d'endroit et toujours en me ménageant et en étant une merveille de performance et de fiabilité...

cette intervention de ma part ,c'est juste pour lui dire par l'intermédiaire de HEO.combien il m'a donner de plaisir et de bonheur.....
si le nouveau proprio me lis, il me reconnaîtra ,et si il a suivi mes recommandations je sais qu'il est lui aussi devenu amoureux de ce copain de mer.....

moi ,il me manque, et c'est dur.......

vivement que le prochain petit copain de mer soit operationnel..........

gg.nostalgique................................

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (168)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021