Place au port pour bateau de passage

Chez moi, il est très fréquent que les bateaux de passage doivent s'amarrer à l'épaule d'un autre bateau. Il arrive qu'il y ait même 3 bateaux à l'épaule.

Je me demandais si cette pratique était également courante chez vous??? :alavotre:

L'équipage
20 mai 2013
20 mai 201320 mai 2013
0

Je suppose que : Bateau à l'épaule = Bateau à couple. L'expression m'a fait rire... Désolé... :oups: Remarque bien : notre expression n'est pas mieux!!! :topla:

ça arrive : dans mon port d'attache notamment en Bretagne sud. J'ai vu cela aussi à Guernesey (St Peter). C'est courant ici aussi. :-)

20 mai 201320 mai 2013
0

J'ai souvent lu dans des livres ou périodiques l'expression "s'amarrer à couple". Cependant, je n'ai jamais entendu quelqu'un utiliser cette expression. Ici, tout le monde parle de s'amarrer à l'épaule.

20 mai 201320 mai 2013
0

Hum!!! Ce n'est pas tout-à-fait pareil. Tout le monde sait qu'un char c'est une voiture ou une auto. L'expression char est très utilisée mais on utilise surtout "auto".
Quant à l'expression "à couple"... jamais entendu ici. :alavotre:

20 mai 2013
3

Permettez moi de vous contredire, une "épicerie" et un "dépanneur" ce n'est pas la même chose. Un "dépanneur" c'est une mini épicerie de dépannage, c'est ce que vous appelez un... "arabe". :tesur: :alavotre:

20 mai 201320 mai 2013
0

Mais pour rester dans les expressions "bateau"...
Ce que vous appelez "ferry-boat" est un "traversier" chez moi. Ici, personne ne parle d'un ferry sauf... les anglos. fr.wikipedia.org[...]bateau)
:heu: :alavotre:

20 mai 2013
0

Et le "gazole" en France... ici c'est du "diesel". fr.wikipedia.org[...]/Gazole :alavotre:

20 mai 2013
0

Mais les dépanneurs sont souvent chinois, non?

05 fév. 2015
0

Et dans certains cas ils font des petits!!!!!!!!!!!!!!!

20 mai 2013
0

Il est certain, mon cher Tryphon, que lorsque la place est limitée, entre deux bateaux, pour y rentrer un bon coup d'épaule est très efficace !!!!
:acheval: :acheval: :acheval:

20 mai 2013
0

en France, on n'appelle pas non plus une voiture un "char" ! :-D

20 mai 2013
0

et nous on dit une "épicerie". Un "dépanneur", c'est pour les voitures !! :mdr:

20 mai 2013
0

Désolé... je n'ai jamais entendu parler d'"arabe" au sujet d'une épicerie ! :-(

D'ailleurs il n'existe plus où j'habite d'épiceries, les plus petites remplaçantes sont des "supérettes" ! :mdr:

:alavotre:

20 mai 2013
0

ah mais non!
le ferry boat c'est pas en france ni chez les goddons, c'est a marseille et pas ailleur môssieur, relisez pagnol.
et ne le confondez pas avec le pitalûgue hein !
:reflechi: :non: :litjournal: :langue2: :lavache: :oups: :-D :whaou:
jpierre

20 mai 201320 mai 2013
0

L'expression exacte c'est "faire l'arabe" c'est à dire être épicier de quartier. Cette expression est employée notamment dans la région parisienne. Il est donc normalement que, dans certaines régions, on ne la connaisse pas. :-)

20 mai 2013
1

ah Tryphon !... En France, même les bateaux on les met "à couple" !

l"amure, toujours l'amure, comme dirait Johnny ! :mdr:

05 fév. 2015
0

Cher Tournesol
Si 2 bateaux "a couple" sont tête bêchè, on dit " amarré à l'anglaise " ;-)
Bon hiver

20 mai 2013
0

dans certains ports de plaisance de la côte atlantique, on peut voir jusqu'à 8 bateaux à couple.. :heu:

20 mai 2013
0

Est-ce que la rareté des places au port est seulement pour les places permanentes? Est-ce qu'il y a toujours de la place pour les bateaux de passage puisqu'ils s'amarrent à... couple?

20 mai 2013
0

En Manche et en Atlantique, on trouve de places partout même en plein été pour les bateaux de passage.

20 mai 2013
0

un ponton-visiteurs n'est pas extensible.

quand la première rangée est complète, il faut bien mettre les nouveaux arrivants quelque part, et donc à couple, sur plusieurs rangées au besoin. :-)

20 mai 201316 juin 2020
1

A l'Herbaudière, il y a une vingtaine d'années, je me suis trouvé en 12ème position au ponton visiteurs. Maintenant, on donne les places libres aux pontons

A l’île d'Yeu, avant l'agrandissement de la marina, on aurait presque pu traverser le bassin à flot de la glacière à pied sec. :tesur:

Pour Tounesol, L semaine de l’Ascension, à Hoëdic.

Fait beau, des fois, en Bretagne :tesur:

05 fév. 2015
0

Exact a couple juste à l'entrée avec départ des pêcheurs de très bonne heure en prime.
C'est un port que j'évite.

05 fév. 2015
0

et comme personne ne met de pointes a terre, ces files de bateaux à couple se baladent et lors de la sortie des pêcheurs et a la bascule NE de la brise nocturne, tous les bateaux se frottent et se choquent!

21 mai 2013
0

à l'Herbaudière (citée) les places vacantes à l'intérieur du port ont de tout temps été distribuées aux premiers bateaux de passage arrivés. Quant il n'y en a plus de disponibles, les nouveaux arrivants sont mis évidemment au ponton visiteurs, à couple..

05 fév. 2015
0

et a St Martin de Ré, au mois d'aout on peut traverser le port a pieds secs, l'horreur pour partir le lendemain !

20 mai 2013
0

et c'est ou chez toi Tournesol?

20 mai 2013
0

cliquer sur tournesol, consulter son profil et localisation....
et j'ai controlé avant de dire une bétise...
(ne le dis a personne mais c'est un quebequois, le "char aurait du te mettre sur charlevoie heu non sur la voie)
jpierre

20 mai 201316 juin 2020
0

Pas eu le problème la semaine dernière en Grèce :jelaferme:

20 mai 2013
1

Il y a aussi des ports qui mettent des bateaux ayant des contrats sur les places visiteurs, bateaux qui bien sur ne sont pas habités. Cela réduit d'autant le nombre de places pour les visiteurs.

20 mai 2013
3

Oui, c'est le cas de la Turballe, où il n'y a pas de places visiteurs hors haute saison, toutes occupées par des permanents. Et avec un ponton flottant m...ique au milieu qui empêche les manoeuvres dès qu'il y a plusieurs bateaux à couple.

20 mai 201316 juin 2020
0

Amarrage à couple (épaule) à Propriano dans la nuit du 5 au 6 août 1998.

Nous étions en mer en remontant de Figari. Vers minuit le Cross avait commencé à diffuser avec insistance un avis d'orages extrêmement violents dans tout le secteur en demandant à tous les plaisanciers de s'abriter au plus vite dans un port.

Nous n'avions eu que les queues d'orages et étions arrivés vers 5 heures du matin à Propriano.
C'était hallucinant, sur toute la jetée, non prévue alors pour ça, les bateaux étaient accostés et amarrés vaille que vaille, à grand renfort de cordages de chaînes et ancres, sur trois ou quatre rangs.

Nous avions réussi à trouver une place pour nous amarrer en 3ème position.

20 mai 201320 mai 2013
0

Lors d'une escale à Mingan - un petit port (un quai) situé dans la réserve indienne de Mingan, dans l'Estuaire du Saint-Laurent - je me suis mis à l'épaule (couple) avec un petit bateau de travail de la Garde-Côtière Canadienne. www.ouellette001.com[...]n_2.htm

Pendant que je soupais, les gars sont revenus à bord. Ils m'ont souhaité la bienvenue et ils m'ont informé qu'ils devaient larguer les amarres à 5:00 heures le lendemain matin pour aller effectuer des relevés près des îles de Mingan.

Je les ai remerciés de m'en envoir informé et après le souper je suis aller mouiller l'ancre un peu plus loin pour ne pas me faire réveiller très tôt le matin. :alavotre:

20 mai 2013
8

ça cela depend des gens auxquels tu t'ammare.
l'autre jours un bateau est venu se mettre à couple vers les 1 h du matin en faisant du bruit. quand ils ont eu fini leur amarrage je les ai gentilment prevenus que je partais à 6 h30 du matin, ils ont fait la tete mais m'ont dit de les reveiller.
c'est ce que j' ai fait mais juste pour leur dire que je partait et que j'avais réamarré leur bateau à la place du mien en silence.
la tete qu'ils ont fait quand ils on compris que mon bateau etait de l'autre coté du leur par rapport à leu coucher m'a bien payé du raffut qu'ils avaient fait quelques heures plus tot.
l'education se perd que voulez vous et il parait que je suis vielle france :heu: :langue2: :mdr:
jpierre

21 mai 2013
0

Pour répondre à la question initiale : Oui, c'est assez courant en Manche tout du moins.
A St Hélier (Jersey) dans l'avant port, qui est accessible à toute heure de marée, il y a un ponton "d'attente" où on voit fréquemment des bateaux à couple, j'ai été coincé par une petite dizaine de bateaux...
Parfois on met un papier sur les filières en indiquant son heure de départ...
Dans le Sound de Chausey c'est un amarrage sur bouées, à l'embossage (par devant et par derrière), on est souvent 3 bateaux sur les mêmes bouées - parfois plus bien qu'il soit indiqué maximum 3 bateaux...
A Paimpo,l les pontons longitudinaux du quai Loti et du quai neuf voient parfois 4 couches de bateaux à couple.
La règle de bienséance est d'enjamber le plus discrètement possible en passant devant le mât du bateau voisin.

21 mai 2013
1

le passage systématique devant le mât peut se discuter : certains panneaux de poste avant peuvent rester ouverts pendant quelques ébats de fiancés en goguette..

bonjour alors la "promise cuitée" :-p

21 mai 2013
1

en passant dans le cockpit tu as une vue directe sur l'interieur du bateau, devant le mat tu dois baisser les yeux et l'ouverture est moins grande....
en plus je ne passe pas devant le mat mais le plus vers l'avant possible et surtout j'evite de faire du bruit....
parfois j'arrive meme à ne pas reveiller les caniches qui ont pourtant le sommeil leger.
education et discretion manquent de plus en plus au port comme en mer et a terre. mais c'est un autre debat.
vielle france je vous dis.
jpierre

21 mai 2013
0

Une petite photo du port de St Martin de Ré pour le pont du 8 mai
beaucoup de bateau à couple ;-)

21 mai 2013
1

L'amarrage "à couple" est fréquent pendant la belle saison, quand la capitainerie ne gère pas les places laissées libres par les plaisanciers partis pour plus d'une semaine.
Le bon sens vaut que les premiers arrivés soient les premiers partis mais les goujats sont fréquents qui font des amarrages "à l'arrache" et partent boire un coup en ville sans se soucier du moins du monde de l'étiquette...
Et ils râlent quand tu veux partir tôt pour profiter de la marée...

21 mai 2013
2

Il y a aussi ceux qui s'amarrent sur ton bateau et pas au quai ou au ponton.

21 mai 201321 mai 2013
1

Actuellement peu de proprio de bateau savent s'amarrer à couple et connaissent les bonnes pratiques de cette amarrage.

Entre les amarrage sans amarres à quai, les parbattages inexistants ou si petits, des amarres faites avec des écoutes ou des drisses qui grincent toute la nuit ou font des rappels bruteaux, garder les chaussures pour passer sur les autres bateaux, passer les fils electriques sur les voiles des autres bateaux, sans parler du barbecue, et les toutous qui passent sur les capots de ponts en les griffants.......... Voila ce qu'il se passe maintenant dans les ports qui pratiquent encore le couple. Il est vrai que beaucoup de skipper ne vont que dans les marinas ( sud ouest et Bretagne sud ) dont ont peu de pratique de ces amarrages à couple.

Lorsque j'ai commencé à naviger, c'etait l'inverse, peu de marinas, donc on apprenait rapidemement ce type d'amarrage avec ses us et coutumes avec les "anciens".

21 mai 201321 mai 2013
0

Toutes les nuisances que tu cites sont une des raisons (il y en a d'autres) pour lesquelles je ne vais jamais au port et préfère de loin les mouillages... ;-)

21 mai 201321 mai 2013
0

Pour donner une tournure ludique à ce fil :heu: , un "spécialiste" pourrait-il nous expliquer les us et coutumes d'un ammarrage à couple réalisé dans les règles de l'art ?
Ceci afin d'encore améliorer les relations que nous entretenons avec nos voisins de...heu...sans ponton... :topla:

05 fév. 2015
0

Pointes avant et arrières sur les taquets du voisin plus deux gardes, en décalant les mâts afin d'éviter qu'ils se heurtent en cas de roulis (il n'y a pas que le mauvais temps, mais aussi les cageots qui passent vite et font des vagues!). Une fois cet amarrage réalisé, si on est dans un port bien abrité et sans houle, on en reste là en général. Sinon, on passe deux aussières au ponton (il faut toujours avoir au moins deux aussières de 15/20m). Lorsqu'il y a un assez grand nombre de bateaux à couple (je pense aux bouts de ponton à Boulogne!), cela stabilise l'ensemble, c'est important lorsqu'il y a du vent et/ou du courant (encore Boulogne avec le courant de la rivière, plus la marée).
Lorsqu'on s'amarre à couple d'un anglais, la première chose qu'il demande, c'est de passer des gardes.

21 mai 2013
2

Oui, cette liste est presque sans limite. Donc qq fois je donne un coup de gueule, quand vraiment l'équipage fait n'importe quoi, comme arriver sans par battages et sans amarres préparées et que meme équipage freine leur bateau en empoignant les chandeliers par le haut, cela fait marrer pas mal de personne, et elles m'approuvent, par devant ..... mais doivent penser que je suis un vieux ronchon.

21 mai 2013
0

Oui, cette liste est presque sans limite. Donc qq fois je donne un coup de gueule, quand vraiment l'équipage fait n'importe quoi, comme arriver sans par battages et sans amarres préparées et que meme équipage freine leur bateau en empoignant les chandeliers par le haut, cela fait marrer pas mal de personne, et elles m'approuvent, par devant ..... mais doivent penser que je suis un vieux ronchon.

21 mai 2013
8

En premier, lorsqu'on arrive vers un bateau pour prendre le couple,

1) On arrive avec un bateau "pret" cad avec amarres (des vrais amarres pas des drisses ou écoutes reconverties) préparées et par battages à poste, l'équipage est au courant de la manoeuvre, et sans gueuler.

2) on demande l'autorisation au proprio, si il est là. En génaral il accepte et la il se sent obligé de mettre la main à "l'amarre".

3) On s'amarre sur son bateau puis à terre.

4) On profite de cet instant pour parler du départ du lendemain ( à qu'elle heure ).

5) Pour aller à terre, on demande aussi l'autorisation ( la premiere fois ) en passant par l'avant du mat, entre le mat et le capot de pont.

6) Pour qu'un autre bateau puisse prendre le couple a votre bateau, laisser un pont dégagé.

7) Pas de barbecue, les toutous sous le bras, les chaussures à la mains.

8) Evitez les aller venue surtout la nuit.

9) Au p'tit matin si vous restez dans le port, levez vous pour aider les autres bateaux en partance éventuellement, qui sont sur votre rangée evidemment, .mais peut etre devant et derriere, pour éviter des eclats dans le gel coat sur votre bateau. En général, les bateaux partent en meme temps.

Voila qq regles principales, que j'applique lorsque j'arrive dans un port, je navigue seul, donc je connais la manoeuvre, et le bateau est toujour "pret".

21 mai 2013
3

J'ajouterais un autre point à ta liste.
Généralement il y a plus d'un bateau amarré à la même "bite d'amarrage" (J'espère que ce n'est pas encore une expression régionale), par courtoisie on frappe notre amarre en-dessous de l'amarre du bateau qui est déjà amarré.

21 mai 2013
0

C'est le B,A:Ba, du savoir vivre en mer,Tryphon, mais hélas, comme pour le reste, presque personne ne le fait.
J'ai même eu le cas d'un gus qui avait emprisonné mon amarre avec la sienne qui était cadenassée.

21 mai 2013
1

Ah si, "Bite" d'amarrage, ça doit être une coutume locale qui doit supplanter de manière assez affriolante la "Bitte" courante.

21 mai 2013
0

Tout à fait, Tournesol, mais la 'bite' tout au moins d'amarrage, se fait rare, et est remplacée par des anneaux.

05 fév. 2015
0

Bravo je crois que tu as tout dis.
Beaucoup devrais le relire avant d'arriver au port.
j'ai mis une étoile , car deux ce n'est pas possible.

05 fév. 201505 fév. 2015
0

10) ne pas se mettre à couple d'un bateau plus petit et visiblement plus léger.
11)Sur un site à marée, faire son calcul de hauteur d'eau et le comparer avec ses voisins pour éviter d'écraser le dit-voisin dériveur sous votre quillard.(vu souvent à Chausey, généralement au milieu de la nuit)
12) mettre poliment un parebat du côté libre pour signifier qu'on acceptera un nouveau voisin. Ne pas en mettre signifie un refus impoli.

21 mai 2013
0

Merci beaucoup PYTHEAS II, le rappel de ces petites règles de savoir vivre fera le plus grand bien à tout le monde je pense... :bravo:

Même si "s’amarrer également à terre" est facile pour le deuxième à couple, je doute que ce soit réalisable proprement pour les troisième, quatrième ou plus lorsque le port est surchargé...heureusement, ça doit rester assez rare...

05 fév. 2015
0

Il est indispensable d'en passer une du côté au vent, sinon les premiers se font écraser et leurs amarres et taquets doivent supporter tous les bateaux à couple!
Des fois ça fait des dégats!
En plus le groupe en pivotant va venir s'encastrer dans le groupe sous le vent.
Je parle par exemple du ponton d'attente de Jersey, jusqu'à 3 groupes de 12 bateaux dont des 45 pieds!
Il doit forcément y avoir UNE aussière à bord!

21 mai 2013
1

Il faut de grandes amarres 10m, 20m, 30m, 40m, et qq p'tits bouts de -de 10 metres. Perso j'ai environ 150 metres d'amarres en différentes longueurs sitées ci dessus.

21 mai 201321 mai 2013
0

J'entends bien mais, moi qui possède un petit voilier de 6m, tu te doutes bien que je ne possède pas d'amarres de 20, 30 et 40m (soit juste 8 fois la longueur du bateau, sans parler de la place que ça peut prendre (sur les petits bateaux, tout est compté!)... :-( ).
Et, quand je suis à couple d'un voilier de longueur "raisonnable", je ressemble juste à une annexe et je ne dérange pas... :langue2:

21 mai 2013
0

@ arnosol: Bof! si tes amarres sont courtes tu n'as qu'à amarrer ton bateau directement sur le quai. Les gros s'amarrerons à couple et tu leur servira de pare-battage. :heu: :alavotre:

21 mai 2013
0

Bien vu... :mdr:

Je ne crois pas que mes amarres soient trop courtes, elles sont à la taille du bateau. Mais, la bonne taille pour les amarres, je suis sûr que ça pourrait lancer un vaste débat sur HEO...

Alors, le "pare-battage" vous salue bien bas... :alavotre: :topla: :langue2:

21 mai 2013
1

t'inquiete pas arnorol, c'est pas toujours le petit qui sert de par battage.
une fois enb arrivant à lisbonne je devais me mettre à couple d'une goelette francaise en acier de 25 m et mon bateau n'en faisait "que" 17. c'est pourtant lui qui a largué ses amarre et a manoeuvre pour me laisser la place au quai et venir à couple il est vrai que je pesait deux fois son poids et qu'il a eu peur que je l'ecrase un peu....
courage
jpierre qui avec les sept metrees de diaoulig te comprends tres fort

21 mai 2013
0

Merci de ton soutien...à chacun son pare-bat... :pouce:

23 mai 2013
1

Arnorol, la longueur des amarres n'est pas fonction de la longueur du bateau mais des ports que l'on touche.

Amarres courtes = Marinas.

Amarres en grandes longueurs = ports à marée, à couple ......

Les amarres de grandes longueurs peuvent aussi servir pour le mouillage, un remorquage, de trainard.

21 mai 201321 mai 2013
0

Quand il y a plusieurs bateaux, la solution, c'est de se mettre d'accord et on mets une amarre par bateau en alternant. Un bateau frappe son amarre à l'avant, le suivant à l'arrière sauf pour les premiers qui s'amarrent normalement.

Il y a le problème de la longueur mais aussi la taille des taquets sur le ponton ou de la bitte.

Une autre solution, c'est de fuir ces endroits ou de naviguer quand il y a moins de monde. :heu: :scie:

21 mai 2013
0

Ou de ne pas naviguer du tout... :topla:

21 mai 2013
0

sinon il y a la technique de la margueritte mais elle n'est plus assez confortable aujourd'hui. c'est bien dommage, c'etais convivial et permettait de caser un max de bateaux dans un minimum d'espace.
par contre comme il fallait une annexe cela fut abandonné au profit des pontons bouffeurs de surface portuaire.
jpierre

21 mai 2013
0

Oui, en général, l'amarrage à terre est surtout réservé au bateau assez lourd, dans une rangée.

Ex: un bateau de 5 tonnes amarré avec des bateau de 2 à 3 tonnes, doit s'amarrer à terre, quelque soit sa place dans la rangée.

Mais il ne faut pas non plus que ces amarres à terre raguent sur les coques des voisins, donc bien penser le passage des amarres, et qq fois il est impossible de passer à terre. Das ce cas on cherche à s'amarrer sur un bateau plus gros et plus long que le sien situé en notre bateau et le quai, mais là aussi il faut demander l'autorisation au proprio.

Attention dans certain port comme le PAlais (bassin à flot) par exemple le passage à terre n'est pas une nécéssité absolue sauf si du mauvais temps est annoncé.

21 mai 2013
1

Il ne faut pas oublier aussi, que cet amarrage à terre permet aux bateaux placés entre notre bateau et le quai de partir sans notre aide, grace à ces amarres.

21 mai 2013
0

En méditerranée, on s'amarre également beaucoup "par couple" surtout au cap d'agde . À la française ou a l'anglaise cela dépend des goûts....

21 mai 2013
0

Oui Porquerolles ?? Francaise Anglaise?? tete beche ?

21 mai 2013
1

Une autre règle que je m'efforce d'appliquer en passant la consigne aux équipiers : ramener à bord de notre bateau la longueur "en trop" de nos amarres pour ne pas encombrer le ponton ou le quai ou le bateau du voisin. Et ne pas surcharger les bites, bittes, taquets, anneaux et bollards !
Idem pour le câble électrique...

22 mai 2013
0

Exactement....
A la francaise, dans le même sens, à l'anglaise, tête bêche.

Et pour les erudits.....
'Couple' vient du latin 'copula' qui voulait dire 'lien' ou 'chaîne', 'couple' ayant aussi simplement désigné un "groupe de deux choses".

Quand les bateaux s'amarrent à couple, c'est-à-dire leur flanc contre le quai ou contre le flanc d'un autre bateau.

Ce 'couple'-là vient de la marine, au milieu du XVIe siècle. Un couple est une pièce de la charpente d'un bateau, composée de deux membres courbes symétriques et perpendiculaires à la quille, éléments qui, avec les autres couples, vont donner sa forme à la coque. Ainsi, s'amarrer à couple, c'est mettre les couples d'un bateau (donc son flanc) contre les couples d'un autre.

23 mai 2013
0

Merci Porquerolles pour ces explications, encoe un exemple qui confirme que la Culture Maritime est encore bien vivante chez certain Plaisancier.

05 fév. 2015
0

Avec les formes actuelles (maître bau sur l'arrière), il devient quasi indispensable de se mettre à couple tête bêche sinon le quatrième bateau aura l'avant contre le quai et l'arrière perpendiculaire au quai ;-)
Et si le port présente un clapot fréquent, ça donne l'avantage de ne pas avoir les mâts au même niveau. Pitié pour les barres de flèches qui viennent se heurter au moindre coup de roulis!

05 fév. 2015
0

oui et en plus sa aide pour debarqué par l,avant de notre voisin ( et en silence merci ) :famille:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (119)

Les caprices du ciel

mars 2021