pistolet basse pression

Quelqu'un a t'il déjà repeint avec un de ces pistolets basse pression vendus en grande surface de bricolage? Quel résultat peut-on espérer?
merci

L'équipage
14 fév. 2008
14 fév. 2008
0

il y a déjà un fil sur ce sujet...
au mois de janvier je crois...va voir là:

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

amitiés...

14 fév. 2008
0

c'était pas au mois de janvier
mais au mois de décembre

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

14 fév. 2008
0

oui, sur une remorque orange...
la peinture à été faite au pistolet basse pression en 2005. Et va être entièrement refaite au mois d'avril car il a eu des travaux depuis(et d'autre en cours) et çà ferait trop de retouches donc peinture complète...

regarde la photo en bas de cette page

brickherbulot.free.fr[...]07.html

la peinture avait pratiquement 1 an...

amitiés

14 fév. 2008
0

Salut peintre en herbe
Dis voir, tu n'es pas gendarme?

J'ai été feinté deux fois à Locoal Mendon pour un léger excès de vitesse (117 pour 110).

Ce serait d'un drôle de se retrouver sur le même site.

Pardon pour le hors sujet

VO

14 fév. 2008
0

ton bateau
est-il toujours sur le parking à Port Louis? j habite à Locoal Mendon, je passerai voir dimanche

14 fév. 2008
0

La question de départ du fil m'interesse
surtout qu'il en a a 36 €uros!
Quelqu'un a t'il déjà repeint avec un de ces pistolets basse pression vendus en grande surface de bricolage? Quel résultat peut-on espérer?
merci
Quelle puissance mini, quelle pression mini et quel débit d'air mini, pour un antifouling lambda ?
Qui c'est qui sait??

A+

14 fév. 200816 juin 2020
0

J'éprouve la plus grande méfiance
envers ces pistolets basse-pression, bas de gamme, bas prix.

Et pour avoir vu des résultats plus que décevants; pour ce qui me concerne je reste sur la méthode rouleau plus pinceau.

Ci-joint, une laque âgée de deux ans, prise en photo voici 4 jours à l'approche d'Hœdic. Et appliquée au rouleau...

15 fév. 2008
0

joli resultat ...
Bonjour qd meme

Quelle type de laque, de rouleau, de pinceau ?

Merci d'avance.

14 fév. 2008
0

Bof
Pour des travaux importants, ça fontionne très mal, parce que le débit est insuffisant.

La peinture sèche plus vite que l'on ne l'applique et il est très difficile de ne pas faire de trace de reprise.

14 fév. 2008
0

Laurent
ta peinture de coque semble magnifique. Et tu dis simplement au rouleau...Quelle marque et type de peinture tu as utilisé ? Le sangria était sous abri ? en été ?
Merci pour tes réponses.

14 fév. 2008
0

polyuréthane bicomposante.
De la marque la plus connues. Mais une autre ferait l'affaire.
La préparation de la surface est tout aussi importante que la manière dont on utilise le rouleau et le pinceau-lisseur.

Le défaut le plus rencontré, c'est la coulure. On à tendance à appliquer trop de peinture. Il faut donc "tirer" la peinture au maximum.

L'application de ma peinture s'est faite en fin d'automne, avec une météo particulièrement propice, puisque proche des conditions estivales.

Et sous hangar.

A mon avis, le pistolet basse pression ne devient intéressant qu'à partir de modèle dont le prix laisse réfléchir...

Et tout comme son copain à haute pression, il nécessite un coup de patte, qu'on acquiert rapidement ou pas.

15 fév. 2008
0

ROULEAU/ ET BASSE PRESSION
pour ma part j'aie repeint mon, aloa 29 au rouleau (bleue fonce)apres ue belle prepa des fonds! superbe resultats et dans le temps aussi..

la je refait un arcoa10.60
cabine de pilotage complete et peinture plus pont!
je me suis offert un basse pression ht de gamme!fait des essaie !le resultas superbes et economiques sur des panneaux de 2000x1300mm.....
a preparation de la peinture tres importante mais rapide !de mes essaie il en resultes de ne pas utiliser de whiit sp.........)mais diluant de carossier !pour evite coulure et sechage tros rapide...
chui pas pro loin sans faux !!mais tres statifait!!..bon courage vag35.........

14 fév. 2008
0

je vais commencer
par le tableau arrière. Il y a moins de risque. Tu termine quand même au pinceau lisseur, pour tirer la peinture et éviter les coulures.

14 fév. 2008
0

Le grand avantage du rouleau,
c'est qu'il permet d'étaler une grande surface de peinture, d'une manière très uniforme, et avec un contrôle de la quantité (de peinture) assez facile.

Trois conseils à suivre (ou pas):

  • étaler le minimum de peinture. En tout cas tendre vers un minimum.

  • travailler vite, le plus vite possible: afin d'éviter les zones de surcouchages, surtout pour les polyuréthane bicomp qui "prennent" vite.

  • ne pas revenir sur une zone déjà faite. je dis cela car j'ai souvent vu faire ainsi: on prend un peu son temps, on revient un peu en arrière, on se dit qu'en repassant par là, ce ne sera que mieux: erreur fatale. Surcouchage assuré, et coulure en vue.

14 fév. 2008
0

faut utiliser
un rouleau "patte de lapin" comme pour l'antifouling, ou un rouleau mousse?

15 fév. 2008
0

Gros doute
Je n'ai pas d'experience avec ce genre de pistolet mais je n'ai pas de bon retour d'info de la part de personnes qui l'utilisent.
Pour ma part, en matière d'outillage "revolutionnaire" "miraculeux" et autre pub je m'applique un principe : Est ce que les professionnels l'utilisent ? Si la réponse est non j'emets de fortes reserves quand à l'efficacité. Pour ce qui est du prix, je n'ai jamais trouver un outil pas cher et efficace.

15 fév. 200816 juin 2020
0

j'ai peint ma coque avec un pistolet basse pression
pistolet acheté en grande surface et le resultat n'est pas si mauvais que cela ...
j'ai utilisé de la peinture PU bicomposant pour camion

15 fév. 2008
0

ou peut on
acheter de la peinture PU pour camion ?:tesur:

15 fév. 200816 juin 2020
0

de plus près
... !!!

15 fév. 2008
0

chez
les grossistes en peinture automobile.

15 fév. 2008
0

Auto distribution
pres de chez moi vend la PU mono-composant 15€ le kg
www.groupe-autodistribution.com[...]/

15 fév. 2008
0

merci,
recidive . :topla:

15 fév. 2008
0

Sans vouloir lancer de comparaisons,
la laque appliquée avec un pistolet basse pression (bas à moyen de gamme) a tendance a créer des surfaces grumeleuse, car il est plus difficile de gérer le débit de peinture par cette méthode.

ne devient pas pistoleur qui veut, sans expérience...

Ceci dit le résultat sur Lallig est pas mal du tout.

une grande majorité de personnes ont cru que ma laque avait été posée au pistolet: c'est bien là le plus beau compliment qu'on pouvait me faire.

je dirais donc que le rouleau demande moins d'expérience que le pistolet (quelque soit son type).

18 fév. 2008
0

Aquanaute, quel chiffre ton Wagner ?
Je viens d'acheter un 550 et me demande si ce matos fera du bon travail...

15 fév. 2008
0

L'esprit de régate
a peu de chose à voir avec cela.

Ce serait plutôt une question d'exigence pour laquelle chacun fait son choix, suivant ses connaissances et ses envies.

Pour ce qui me concerne,j'ai assez peu d'accointance avec le milieu de la régate malgré quelques apparences, mais je trouve qu'une laque réussie est du plus bel effet.

L'important étant de naviguer bien sûr...

15 fév. 2008
0

wagner
je fais les finitions avec un BP Wagner et le résultat est excellent (avec un peu d'entraînement car on ne s'improvise pas peintre "carrosserie"), mais ce matos n'est pas du bas de gamme à 6 sous...
avant je faisais au pinceau large...

15 fév. 2008
0

tout dépend de ce que l'on veut au final...
et du dégré de perfection recherché et du temps que l'on a à consacrer à la recherche de cette perfection...juste une peinture propre pour protéger le CP (ce qui est mon cas)et là le pistolet basse pression peut être suffisant...

ou une superbe laque dans laquelle on se voit dedans comme les bateaux de régate de façon a obtenir un maximum de glisse même à la gîte, et là Lorenzo à entièrement raison.

Pour moi tout est permis du moment que chacun est content de son propre résultat...

c'est peut être là la frontière entre le plasancier et le régateux ? ou trop ou pas assez selon que l'on est l'un ou autre... Et chacun peut ainsi se critiquer mutuellement pendant longtemps...

Une autre solution est le film que l'on colle au sèche cheveux... J'ai vu des résultats superbes et d'après le propriétaire çà ne coûte pas plus cher qu'une laque en bi-composant... Mais ceci est encore un autre débat...

amitiés

16 fév. 2008
0

Bonjour Lorenzo,
comment procédez-vous concrêtement? vous dîtes qu'il faut aller le plus vite possible sans revenir en arrière. Je me demande donc comment faire les raccords entre les chaque bande que l'on peint?je suis un peu perdu: certains utilisent le pinceau puis lissent avec un rouleau,laqueur, d'autres utilisent le rouleau et lissent au pinceau,......Pour les raccords j'ai lu qu'il fallait superposer légérement les surfaces peintes et les lisser, mais selon vous il ne faut pas superposer...Pourriez-vous m'expliquer exactement votre manière de procéder ( comme à un gosse de 10 ans qui n'y connait rien!!!je suis un peu dur du citron!!!)
Merci bien

16 fév. 2008
0

Laurent,
ça m'intéresse aussi ta façon d'appliquer la laque. Merci à toi.

16 fév. 2008
0

Bon, j'enfile ma blouse de professeur.
Je n'y m'y sens pas très à l'aise...

Le pinceau puis le rouleau: c'est la méthode de ceux qui n'ont rien compris, et je m'excuse pour ceux qui aurait procédé ainsi. Le rouleau a cette faculté d'étaler très rapidement la peinture d'une manière très uniforme. Le pinceau , sur de grandes surface, créé de grandes inégalités en épaisseur, et c'est fastidieux en plus. Par contre, les pinceaux larges et plat (je n'arrive plus à retrouver leur nom, trou de mémoire...) ont l'avantage de lisser un peu mieux la peinture.

Les recouvrements: je n'ai jamais dit qu'il n'en fallait pas. Ils sont indispensable pour éviter les zones de manques.

Je vais être plus précis, mais ma méthode n'est pas La méthode:
je fixe une zone d'étalement d'une largeur de 0,5 à 1 mêtre avec un recouverment d'environ 10 cm sur la zone précédente.
le rouleau: d'abord recouvrir toute la zone de peinture, toujours dans l'idée de ne jamais trop en mettre puis repasser le rouleau afin de finaliser l'égalisation, l'étalement, sans s'y attarder. Une fois étalée , la peinture, franchement exposée à l'air, commence déjà à "sècher". C'est sans doute cette phase la plus importante, car la partie pinceau n'est qu'un petit plus.
Etaler plutôt peu de peinture, le mieux possible et le plus rapidement.

La parti pinceau est plus simple: certains préfèrent un étirement horizontal de la parti non peinte vers la peinte.
Moi, je préfète l'étirement verticale (de haut en bas bien sûr) qui diminue le risque d'apparition des zones de recouvrements.
ne pas appuyer trop fort le pinceau: il ne s'agit pas de racler la peinture.

Type de rouleau: je préfère les rouleaux laqueurs (aspect moquette rase), même s'il arrive que des poils risque de s'attarder sur la peinture.

Les rouleaux mousses, je n'aime pas trop le coté éponge, mais pas de poils en vue sur la coque.
Ceci dit , s'il reste quelques poils deci dela, ils passent inaperçus tellement ca brille !

j'espère avoir été à peu près clair.

j'aurais pu parler de la préparation de la surface. Pour faire vite, en ce qui concerne les oeuvres mortes, j'arrête au 180 à l'orbitale. C'est parfait pour ce qu'on va pouvoir en faire.

16 fév. 2008
0

splater ?
?

16 fév. 2008
0

pinceau large
Spalter

16 fév. 2008
0

Oui, Fred,
à feu mon époque pro, j'ai travaillé dans un chantier (Saint Mandrier sur mer) où les laques se faisaient à deux: parce qu'il faut agir vite.

Par contre le deuxième pinceau dans le diluant, je ne connaissais pas. L'idée est intéressante, mais attention danger: entre diluer la peinture et retirer par endroits, on risque le manque de peinture.

J'éviterai de travailler sur le bateau alors que la laque s'applique.
Avantage par rapport au pistolet: peu de masquage donc gain de temps.

16 fév. 200816 juin 2020
0

un pinceau à lisser,
-----&gt

16 fév. 2008
0

Spalter, plutôt.
Mais il existe un autre nom plus frinchy...

16 fév. 2008
0

C'est pas mal expliqué,
même s'il y a sûrement des variantes.

Cette technique n'est pas réservée aux "amateurs" mais utilisée par des pros dont il existe de vrais spécialistes : c'est un vrai métier !

Comme j'admirais la laque "miroir" absolument parfaite d'un Jongert de 25 mètres, le skipper m'a expliqué la méthode : ce travail se fait toujours à deux, l'un applique la peinture au rouleau et le second qui a deux pinceaux dont un dans le diluant qui lisse juste derrière.

Il y a deux avantages avec cette méthode : on gaspille beaucoup moins de peinture qu'au pistolet, et les autres corps de métier peuvent continuer à travailler sur le bateau... alors qu'il faut évacuer tout le monde avec le pistolet.

Mais il y a des pros qui sont sur ce site qui pourront préciser la méthode et le nom du pinceau qui m'échappe aussi... ;-)

[color=blue]_/)[/color]

16 fév. 2008
0

merci
beaucoup pour cette méthode claire et nette. Reste plus qu'à reproduire!!
Quand ce sera fait ( juin), je mettrai quelques photos.

16 fév. 2008
0

Merci Laurent, Merci Fred
pour ces réponses claires, nettes et précises. Plus qu'à mettre en oeuvre.
Francis

18 fév. 2008
0

Bonjour,
Pour le primaire, pinceau ou rouleau??
mercipar avance Lorenzo!!

18 fév. 2008
0

C'est simple,
je fais tout au rouleau laqueur large ou semi-large, même l'antifouling. Le résultat est bien meilleur qu'avec le fameux patte de lapin à poils long, qui produit un résultat médiocre.

Pour le primaire, je procède de la même manière qu'avec la laque, pour les oeuvres mortes. Pour les vives , on peut aussi aller jusque là.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (24)

novembre 2021