Pilote ST2000+ / Délocaliser l'électronique et le fluxgate en cabine

Bonjour à vous,

J'ai envie de reloger la plaque électronique et le compas fluxgate de mon ST2000+ dans un boitier étanche à l'abri à l'intérieur de ma cabine. Raz le bol des problèmes de fuite qui abîment mon Raymond (son petit nom) (corrosion connecteur compas, circuit imprimé), malgré toutes les précautions prises.

Des expériences de montages en ce sens?

Pour le contrôle du pilote (les six boutons), l'idée serait par exemple d'utiliser une télécommande radio.

Raphael

L'équipage
02 avr. 2014
02 avr. 2014
0

Bonjour Raphaël,
J'équipe Amédée et Biglotron (mes 2 ST1000) de cirés quand le besoin se fait sentir: 2sacs plastique transparents maintenus par des élastiques sur le corps du pilote. Cela ne me satisfait que modérément car un peu de condensation. Je n'avais pas pensé à ce que tu envisages et vais rester attentif aux propositions que l'on te fera. Sur l'un des miens le bloc moteur a quand même souffert de la corrosion, déporter le fluxgate et la carte électronique serait-il suffisant?
Pour ce qui concerne la télécommande, j'en ai une avec fil qui reproduit les 6 boutons. Elle se branche à la table à carte, a 10 bons mètres de fil.
Je n'oublie pas les photos contreplaque/rondelle pied de chandelier, ce sera vendredi ou samedi
Cordialement

02 avr. 2014
0

Yves, les boutons ont-il un collecteur commun? Avec sept fils est-ce qu'on s'en sortirait?

02 avr. 2014
0

Raphaël,
Je regarde celà une fois arrivé au bateau car tout ou presque est chargé dans la voiture. Je prends la route demain matin pour Gruissan.
A+
Yves

02 avr. 2014
0

Salut Yves,

J'ai accumulé les déboires avec les sacs en plastique, cellophanes etc. Ils ont commencé en zone équatoriale. Tout d'abord, il suffit d'un petit trou dans le plastique (pas toujours facile à voir) pour que l'eau s'infiltre et stagne, ce qui peut être encore pire qu'un simple écoulement, et en effet, la condensation, surtout par climat chaud et humide, s'installe et ça ne respire pas...

Les joints du ST2000+ ne sont pas fiables, et s'il y a rupture de l'un des taraud des vis du boitier, ce qui m'est arrivé (et c'est arrivé à d'autres) par contrainte mécanique sur le ST2000+ (grosse houle), le boitier perd son étanchéité et la pluie et la mer s'infiltrent à l'intérieur.

Autre raison de délocaliser: Le compas fluxgate est extrêmement fragile. S'il faut intervenir sur le pilote pour une réparation de fortune sur la mécanique, cela oblige à démonter / remonter le fluxgate à chaque fois. Avec la houle, pas facile qu'il en sorte indemne! En traversant le Pacifique j'ai du démonter le pilote 3 ou 4 fois, par 30 noeuds, 4 à 5 mètres de houles croisées, à la cape... (pour interventions sur la mécanique).

Bref, si tout cela était à l'abri dans la cabine, moins d'éléments vulnérables seraient exposés aux éléments et aussi ça simplifierait les interventions sur la mécanique.

Bien entendu le moteur du pilote est exposé lui aussi. En dix ans, jamais de problème de moteur (j'en ai un en secours). Par contre, d'autres problèmes mécaniques (traité sur un autre fil sur H&O).

Merci pour les chandeliers!

A+

Raphael

02 avr. 2014
0

Bonjour yacare,
Ce genre de pilote ne devrait pas être utilisé en grande croisière sauf en dépannage ou par beau temps.
Il te faudrait au moins passer au modèle ou seul le vérin est extérieur comme le Raymarine SPX 5 ( +-1000€) ou quelque chose d'équivalent.

02 avr. 2014
0

Salut,

Faire le montage que j'envisage revient à avoir l'équivalent d'un SPX 5, seul le vérin serait laissé à l'extérieur, et comme j'ai déjà deux ST2000+ autant les convertir... Pour la grande croisière ils viennent en renfort de mon Navik.

Raphael

02 avr. 2014
0

PS: Pas de budget pour acheter un autre pilote

03 avr. 2014
0

C'est facile de répondre d'acheter plus gros, plus cher...lorsque l'on peut, pas de pb! mais moi comme toi, on essaie de faire au mieux et de réserver les € pour la sécurité et l'indispensable .... Le pilote fait partie ( pour moi ) plus du confort que de la sécurité .....SALUT LECELTE

03 avr. 2014
0

Ben justement, c'est là qu'on apprécie le régulateur d'allures...La panne de pilote, j'ai donné en 2010 : 7 jours et nuits à barrer à deux pour atteindre Horta...
Mon ST2000 je ne m'en sers que lorsque je marche au moteur (le moins possible donc).

03 avr. 2014
0

yacare possède un Navik, mais autrement le pilote auto EST le matos primordial en grande navigation. C'est même à mon avis le premier des outils de sécurité. i
Il suffit d'avoir barré nuit et jour pendant quelques jours lors d'une traversée avec un pilote en panne pour se jurer que cela n'arrivera plus!!!

02 avr. 2014
0

le problème risque d'être la chute de tension sur les conducteurs du petit moteur, qui du coup seront de grande longueur.

02 avr. 2014
0

Et en augmentant la section des fils???
La chute de tension? ou d'intensité???
L'electricité...ma PASSION!!!
L'idée reste malgré tout intéressante!!!
Bon courage.

02 avr. 201416 juin 2020
0

Dans l'absolu ça doit être faisable pour la carte et l'afficheur LCD. ça va être difficile pour le compas (avec la demi-coquille et les pattes gyroscopiques)
Si ça peut aider :

02 avr. 2014
0

Merci. Les deux petits bitoniaux amovibles doivent bien pouvoir être remplacés par deux petits axes, l'un qui se tiendrait dans un trou percé dans le corps du boitier logeant le montage, l'autre ce serait une petite vis qui traverserait une pièce en plastique collée de l'autre côté du compas.

02 avr. 2014
1

C'est quand même incroyable de vendre un pilote extérieur non étanche ???!!!!

02 avr. 2014
0

Il est vendu étanche! (en théorie, puisque sur mon deuxième pilote acheté neuf, le joint torique était mal monté, j'avais du démonter l'appareil pour bien le mettre)

02 avr. 2014
0

Mon premier ST 2000 (Autohelm à l'époque) a tenu 13-14 ans. Il est mort suite à une défaillance du compas rongé par l'humidité (sans qu'il n'y aie de traces d'infiltrations)
Son remplaçant est toujours en fonction depuis 7-8 ans.
Bref une durée de vie honnête pour un engin aussi exposé et relativement peu cher surtout qu'il barrait au moins 85 % du temps.

02 avr. 2014
0

Tout dépend aussi de l'usage qu'on en fait. J'ai commencé à avoir des problèmes en contexte limites... Moi il va me servir en backup en cas de casse du régulateur d'allure, donc potentiellement dans des situations extrêmes pour lesquelles il n'a pas été conçu. Déjà je vais renforcer la mécanique, en vissant une contreplaque inox sur le support du roulement à billes qui est en plastique (un autre fil H&O parle de ce problème). Adjoindre un mécanisme d'arrêt du moteur en cas de butée (Sinon cela tire 10A sur la batterie et use certaines pièces). Reloger l'électronique...

03 avr. 201416 juin 2020
0

Détails des connections et du compas. Attention à la nappe...

03 avr. 2014
0

J'ai également un pilote ST2000 ancienne génération, j'ai monté la carte électronique et le compas dans un boitier étanche (par précaution ) pres de la TC , et un boitier étanche également contient 2 relais de puissance montés en parallèle avec le vérin électrique d'origine (sinon cela ne marche pas, l'électronique ayant besoin d'info du moteur elec du vérin) les contacts de ces relais alimentent le moteur de la pompe hydraulique du verin L§C branché sur mon gouvernail
( le bateau mesure 14mHT pour 8T en charge et le vérin électrique du ST2000 était nettement insuffisant ( capa et thyristors de sortie grillés a 2 reprises)...
ps: moi aussi je voudrai bien avoir un super pilote a + 10.000€ comme les skippers de compet...mais j'ai pas les moyens, alors je fais avec les moyens du bord et mes compétences ( je suis électronicien de formation) ...Salut LECELTE

03 avr. 2014
0

Lecelte, merci pour les info. Pense-tu que si je rajoute 2 à 3 mètres de câble entre le moteur et la carte électronique (montée près de la table à carte donc), j'aurai des pertes importantes de puissance? Pertes électriques trop importantes?

03 avr. 2014
0

Merci. En fait on passerait de quelques cm à 2 ou 3m. Je n'ai pas vu ce genre de capteur dans le ST2000+. Le bloc mécanique n'est relié à la carte que par deux fils branchés sur le moteur.

03 avr. 2014
0

Ca ne changera rien, c'est la longueur totale des fils entre ton tableau et le moteur qui compte, si tu mets la carte près du tableau ça ne devrait pas beaucoup augmenter ce total.

Si c'est la même chose que sur les Simrad (que je connais mieux), il y a aussi un capteur à effet Hall qui compte les tours de vis et qui joue le rôle de capteur d'angle de barre. Il faudrait donc que tu renvoies ces fils à la carte, sans certitude qu'ils supportent une telle longueur.

03 avr. 2014
0

Sur le pilote ST 2000 ( que je connais bien) j'en ai 3 modèles différents, les infos RETOUR du moteur, sont liés a sa conso et sont sur les fils d'alim, si l'on doit éloigner le vérin électrique de la carte électronique :
on doit augmenter la section des 2 fils allant sur le vérin
pour 6m A/R (soit distance de 3metres) je mettrais du 4mm2 par précaution, pour 12m A/R (soit distance de 6m) je mettrais du 8mm2 par précaution, étant donné la forte intensité en bout de course et lorsque le gouvernail envoie des contraintes importantes au vérin en fonction....Il est important de soigner les connexions bien dimensionnées et serrées (souvent sièges des pannes) ainsi que les conducteurs et connexions d'alim du pilote (carte ) .Salut LECELTE

03 avr. 2014
0

Super, merci pour ces précisions. Je mettrai donc du 4mm2.

03 avr. 201416 juin 2020
0

Peut-être une solution peu onéreuse :jelaferme:

03 avr. 2014
0

Le problème c'est qu'il n'y a pas de bout libre , d'un côté la barre, de l'autre la fixation au bateau!

03 avr. 2014
0

Plutôt du sandow (avec du bout), mais ça ne marche que du travers au près seulement. Les XL power c'est pour l'escale!

28 mai 2014
0

je croyais que c'était pour les cheveux ..
si maintenant on s'en sert pour le pilote ou vas t'on ?
perso quand j'en vendais avant de les livrer aux clients je les ouvrais pour passer le joint rouge à la graisse silicone ainsi que l'axe du verin et je leur conseillais de les peindre en blanc ..
ça m'évitais pas mal de retours en garantie .
ALAIN

23 mar. 2019
0

J'ai fait le coup du (des) préservatifs les plus épais, sans latex et fixés par des colliers . Auparavent (chinois) graissage de l'axe du vérin à la graisse silicone.

23 mar. 2019
0

Ouh la la ! serais-tu nécrophile pour exhumer des sujets enterrés depuis 5 ans ! Même avec la protection et la lubrification adéquate, je trouve ça limite !
Bon, je sors !
:acheval:

03 avr. 2014
0

Un PA est chargé de maintenir un cap. Partant d'une information d'écart de cap il provoque un écart de barre qui s'il était maintenu ferait faire un 360°, et donc la barre doit ètre progressivement ramenée à une position neutre par rapport au cap imposé. Les infos utiles pour assurer la boucle de contre réaction et sont amortissement correct (car un système bouclé est potentiellement oscillatoire) sont donc fondamentalement le compas et/ou le gyro et secondairement la position du gouvernail. Le report de position du gouvernail doit ètre fiable (cf glissement en hydraulique) et pour des raisons mécaniques et électriques le moteur du gouvernail doit ètre protégé des efforts en butée. On doit donc utiliser logiquement un système de report, le plus logique étant un report électrique direct et fins de courses et le plus mesquin, pour des raisons économiques, par simple intégration de l'évolution du courant d'alimentation du moteur avec surveillance par la calculateur (cas du Raymarine (et de certains portails électriques)) sans aucune autre sécurité, l'apparition du Gyro peu couteux donnant un argument supplémentaire pour justifier l'abscence d'un report de barre digne de ce nom.

03 avr. 2014
0

En général si on ne " surcharge" pas comme moi, et avec gros temps les PA RAYMARINE supportent les blocages brefs , sur ces pilotes 'économiques" il aurait été commercialement difficile de prévoir des fin de courses et un retour de l'angle de barre .....Tout à fait d'accord avec toi sur tes arguments. LECELTE

03 avr. 2014
0

Donc pour résumer:

3m de câble 4mm2 pour le moteur. A priori pour la télécommande, six boutons étanches IP67 montés sur une boite étanche, installée près de la barre, le tout raccordé au circuit par un câble de 3m d'au moins 7 conducteurs (à confirmer que les boutons ont un collecteur commun)...

Pour le boitier avec l'électronique et le fluxgate, je prévois une petite fenêtre en plexi pour l'affichage LCD (utile pour le réglage des paramètres!), et d'autres boutons poussoir montés en parallèle (à confirmer que les contacts du ST2000+ sont ouverts au repos)

Je viens de trouver cette référence de boutons IP67: fr.farnell.com[...]uct.jsp

03 avr. 2014
0

Cela me semble correct ..les BP sont bien IP67 et économiques
bon courage, donnes nous des nouvelles et photos de tes boitiers en situation.. LECELTE

03 avr. 2014
0

PS: montes tous les composants (boutons, voyants, presse étoupes) qui traversent le boitier étanche avec du silicone sur les 2 faces (intérieur et extérieur) cela sera vraiment étanche, et toujours démontable .LECELTE

03 avr. 2014
0

Oui, merci à toi.

03 avr. 201403 avr. 2014
0

Pour le boitier de commande extérieur, je pense à une boite de dérivation comme ça (avec un presse étoupe pour le câble) www.elecproshop.com[...]35.html

Ou alors peut être plutôt un boitier comme ça:
www.lextronic.fr[...]11.html

Pour le boitier intérieur: www.velleman.eu[...]search/

Pour les presse étoupe: fr.rs-online.com[...]104004/

04 avr. 2014
0

Pour le boitier de commande extérieur, ne prends pas cette boite plexo, prends un coffret avec un joint néoprene et 4 vis sur le dessus du coffret en montant le tout au silicone par sécurité, ces coffrets possèdent des trous de fixation a l'extérieur du joint néoprene, sous le couvercle, ce qui fait qu'ils sont réellement étanches ( pas l'immersion sup a 1m...) ceux le lextronic conviennent tout a fait
pas la peine de prendre en fonte d'alu, prends en platic renforcé fibres de verre.... ou polycarbonate ....ne pas serrer trop fort car cassent ( se fêlent...) LECELTE

04 avr. 2014
0

Impec, merci pour ces précisions! Je complèterai ce fil après réalisation. La seule info qu'il me manque c'est de savoir s'il y a un collecteur commun entre les 6 boutons (pour choisir le câble) et s'ils sont bien "off" par défaut (sinon ça remet tout en question). Raphael

04 avr. 2014
0

le problème de ces pilotes c'est la variation de volume à l'interieur ,quand le verin sort l'intérieur est en dépression et si le joint à l'entrée n'est pas parfaitement étanche et que la tige est humide il rendre de l'eau à l'intérieur ,il faut donc regulierement passer de la graisse silicone sur la tige
attention à la menopause du pîlote
alain

04 avr. 2014
0

Merci pour l'info. J'ajoute à ma liste!

04 avr. 2014
0

Il y a des prises d'air à l'AR dessous au niveau du support inox. Donc pas de depression possible.

05 avr. 2014
0

Bon, à ce qu'il paraît (je n'ai pas le pilote avec moi pour voir), il y aurait 4 conducteurs par switch... Du coup cela remettrait peut-être le montage en question, sauf si seulement 2 sont utilisés et qu'on est en off par défaut. Si à l'occasion quelqu'un pouvait m'informer sur la logique de ces switch et voir s'il y aurait la place pour souder deux petits fils par contact, cela m'éviterait d'acheter les boutons pour rien.

07 avr. 2014
0

Je vais regarder et photographier mon pilote démonté ce soir et t'envoie cela
LECELTE

07 avr. 2014
0

Super, merci!

27 mai 2014
1

Pour le compas fluxgate, problème résolu. Je vais utiliser un compas externe M81190, à l'origine prévu pour le ST4000, mais dont le fluxgate est strictement compatible avec l'interne du ST2000+. Je ferai un raccord du câble du M81190 sur le connecteur du fluxgate du ST2000+ (mon fluxgate interne était mort de toutes façons).

Pour la télécommande, je pense à une alternative qui serait de fabriquer ma propre télécommande filaire seatalk, plusieurs plans dispo sur le web, cela n'a pas l'air très compliqué.

La raison est que l'on vient de m'offrir le boitier central d'un ST4000+. L'électronique du ST2000+ monté dans un boitier étanche aura les mêmes fonctionnalités que le central ST4000+, elle servira donc de backup, et la télécommande seatalk sera utilisable avec les deux électroniques.

Au passage j'utilise le central ST4000+ pour driver le moteur d'un vieux pilote de barre franche Navico 5500 dont j'ai viré toute l'électronique qui était morte. Ca marche à merveille!

28 mai 2014
0

bonjour,
je suis entrain de faire la même chose, avec mon ST2000, j’attends le fluxgate acheté hier sur le BC , et n'ayant pas de télécommande , je vais déporter en cockpit les touches a impulsion de réglage + - 1 et +-10 ET STAND BY , de plus comme j'attaque une pompe qui alimente le vérin L.C
je met une interface a relais statique de puissance (mais je dois laisser le moteur du verin électrique d'origine en // sur la sortie du ST2000 qui me renvoie des info de couple (conso) a l'électronique , sinon ça ne fonctionne pas ....) Si je pouvais mettre un capteur inertiel 3D j'aurais pour moins de 200€ de modif un pilot performant ! ( sur un vieux ST2000 comment l'interfacer ?) salut LECELTE

29 mai 201416 juin 2020
0

Voici le boitier interface entre mon ST2000 et la pompe du vérin Let S que j'ai fabriqué ( 2 relais statiques et quelques diodes ) les sorties des transistors de puissance du ST2000 étant trop faibles pour alimenter la pompe , de plus j'ai prévu un 3em relais statique pour commande "homme a la mer".

29 mai 201416 juin 2020
0

Yacare, voici les photos promises, excuses moi pour le retard
en effet il faut 1 fil par info (contact a implusion) + 1 commun
tu vois le nb de fils sur le connecteur ( diode led + rotacteur + touches impulsion) ST2000 ancienne génération , salut LECELTE

29 mai 2014
0

Yacare est maintenant entre parenthèse , il est parti ?

0

Non je suis là, j'ai changé de pseudo!

30 mai 2014
0

Ah tant mieux !
Je cherchais le fil où on avait ete mechant avec toi et qui t'aurait fait partir !!!
Ca arrive telement souvent...

29 mai 2014
0

Ok, c'est mieux et bonjour à jonquette.

0

Lecelte, merci pour les photo! Du coup, je me rends compte que l'électronique de ton ST2000 est complètement différente de la mienne, il ne s'agit pas de la même génération de ST2000...

30 mai 2014
0

Un 2000 pour un bato de 14T ? C'est gonflé non !
Mefiance pour allongement des fils, je sais pas comment ils alimentent le moteur, mais si c'est de l'impulsionnel, va falloir gérer les surtensions. Torsader les fils sera un minimum, les blinder un +
Je suppose qu'il y a un autre avantage a faire ça, parce qu'un sac plastique devrait rendre l'étanchéité suffisante.
Pour le mien, je n'ai pas de pb malgré plusieurs démontages et installation de commandes par relais des poussoirs.
Si l'électronique est a l'abri, la mécanique restera des l'eau, ça reste inquiétant non !
JL.C

30 mai 201430 mai 2014
0

Pour des navigations de plusieurs semaines en solitaire, et par climat intertropical, un sac plastique ça ne le fait tout simplement pas! Idem pour le cellophane que certains préconisent... NON! Ce n'est pas sérieux. Certains diront que ça a marché pour eux, et en effet pour moi ça avait marché pendant la transat, mais après j'ai vite compris les limites de ces petits appareils. Ou bien on utilise un pilote inboard quand on a les moyens, ou alors on fait un bricolage comme ça. Grande traversée en solitaire + pilote de barre franche autonome = plus jamais!!! Il faut sortir l'électronique de l'endroit où s'exercent les contraintes mécaniques qui représentent un risque pour l'étanchéité (vis du boitier cassé par exemple), et idéalement la placer à l'intérieur (gros grain équatorial + toute petite fuite = gros dégâts). Le mieux c'est un régulateur d'allure mais ça tombe en panne aussi!

0

Bien sur que la mécanique reste exposée, là il n'y a pas le choix, mais elle est beaucoup moins vulnérable aux fuites que l'électronique, son principal ennemi étant la houle et les contraintes mécaniques qu'elle apporte. L'électronique il y a le choix de la mettre à l’abri et de lui ajouter vingt ans d'espérance de vie. Vu le prix d'une plaque électronique pour ST2000, d'ailleurs un prix incalculable hors des sentiers battus pour du matériel très spécifique, cela vaut vraiment le coup de l'isoler. Si la mécanique tombe en rade totale loin des infrastructures pour la plaisance, il y a toujours moyen, par exemple, de se faire une mécanique de fortune avec un moteur d'essuie glace de voiture et quelques bricolages pour la transmission. Ou alors de réparer, avec quelques astuces et outils.

31 mai 2014
0

Tu as le droit de rêver, un moteur d'essuie glace ne rentre pas des le boitier et les caractéristiques électriques donneront du fil a retordre, en avoir 2 pour de longues traversées me semble nécessaire en solitaire, ce matos ns simplifie tellement la vie mais une bidouille avec des dominos !!!! non merci, pour des essais OK, sinon souder qd ça marche, c'est mieux. A la limite un en panne pour les pièces.
Qt au climat tropical, je pense qu'il digére plus facilement la meca que l'electronique pour laquelle il existe d'ailleurs des vernis protecteurs anti oxydation et anti moisissure, disons protecteur plutôt que anti; il est vrai que ds ces climats, il faut ce qu'il faut et je ne vois pas trop de différence entre cockpit et tac a ce niveau mise a part les rincées d'eau salée...
Je ne critique pas la démarche, je me doute que pour ceux qui avalent des miles se garantir de ces pb est nécessaire, mais avant d'exploser ce qui marche, peut être atenter des solutions moins sévère, nettoyage/graissage périodique et protection additionnelle par des produits adaptés.
Bon courage et bonne mer
JL.C

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (93)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021