pilote simrad TP 22

Hello tout le monde,
J'ai mis mon , vieil autohelm à la retraite. Que pensez vous du Simrad TP 22? Voilier 8 m, 3,5 tonnes, programme côtier.
M'a l'air pas mal comme ça...
Merci d'avance pour vos contributions :topla:

L'équipage
15 juin 2012
15 juin 2012
0

Pour cette taille de voilier : TP22 ou ST 2000+ de Raymarine.

15 juin 2012
0

Pour moi le TP10 est aussi performant et moins cher

15 juin 2012
0

J'ai un KARATE et un TP22, ce n'est pas le meilleur couple. Le pilote est donné pour des bateaux de 5.100 tonnes environ, le KARATE pese 4.500 tonnes sortie chantier, donc 4.900 tonnes maxi en charge ( je navigue en solo ), et porte 60m2 de toile 40 m2 pour le génois, 20m2 pour la GV.

Jusqu'a F5 le pilote étale bien. Arrivé à F6 le pilote peine beaucoup, il est vrai que mon KARATE est trés ardent, donc je cherche toujours l'équilibre entre les voiles pour que le pilote puisse barrer dans les meilleurs conditions. Il ne faut pas non plus que la mer soit trop forte (3 à 4 mètres maxi).

Je pense, pour mon cas, que le pilote est un peu faible en puissance, mais surtout, pas assez rapide dans la poussée(près de 7secondes de butée à butée). Le coté pratique ce pilote est que l'on peut le connecter avec un GPS pour lui donner une route à suivre.

15 juin 2012
0

Avant d'acheter mon ST2000+, j'ai fait comme vous, cherché, écouté, fouiné. Pour mon bateau, 3,5 tonnes, le TP22 paraissait bien, mais le ST2000 étant moins cher et avec un poil de couple en plus, j'ai choisi le deuxième, et en cas de fort vent, il ne bouge pas et suis la demande.

15 juin 2012
0

TP 22 sur un aquila....pas de souci, ça barre bien. Comme je suis quasiment tout le temps en solo, il faut.

La connexion aux données par NMEA0183 permet les modes vent et route GPS. GÉNIAL.

15 juin 2012
0

PiloteDeBord tu es Francois ?

15 juin 2012
16 juin 2012
0

On compare normalement le TP22 au ST1000 et le TP 32 au ST2000 pour des caractéristiques presque identiques mais en faveur du TP32.

Quant à connecter son pilote au GPS, faut vraiment une sacrée dose d'innocence. Ce ne sont pas des instruments aéronautiques auxquels on peut se fier aveuglément.
Le pilote est là comme "équipier" et à ce que je sache on n'en est pas rendu à enfoncer un GPS dans le c.l des équipiers.
C'est le skipper qui règle le cap et modifie les différents réglages en fonction de l'état de la mer.

16 juin 2012
1

"Quant à connecter son pilote au GPS, faut vraiment une sacrée dose d'innocence."

eh, chacun fait ce qu'il veut avec son équipier. et si je veux lui pluguer un GPS, c'est tout à fait mon droit.

Je suis le skipper à bord et effectivement, je règle le cap et modifie les réglages tout en transmettant les infos à mon équipier.

pas mal, non ?

Et quand j'ai des équipiers qui mangent et qui boivent, je fais pareil sans leur pluguer le GPS.

Et ça marche tout pareil.

Elle est pas belle la vie ?

16 juin 2012
0

C'est sympa Héo, on pose une question le soir, on fait dodo et le lendemain, les contrib sont là, dans les chaussures! Merci à vous! :bravo:
Je rejoins un peu melody sur la connection GPS. J'ai plus regardé les prix que cette fonctionnalité! De toute façon, sauf banc de brouillard, je ne navigue pas au WP. J'adore les cartes papier! Je vais m'intéresser au ST2000
Merci encore et bon vent, bonne mer

16 juin 2012
0

je viens d'acheter un simrad TP 32 mon bateau fait 6.5t jeudi je suis revenu de Groix au portant 30nd avec rafale de 40 ,mer peu agité le pilote n'a pas bronché ,impeccable .

la premiere chose que j'ai fait ,coupé tous les fils qui ne sert qu'à nous mettre sur les rochers .

josé

16 juin 2012
0

"c'est à dire"
que si tu ne controle pas ta route regulierement (pour ma part une croie sur la carte toutes les heures) le pilote peut tres bien se deconnecté (par exemple moins de 12v à la prise) se mettre en butée par un changement de direction du vent (inevitable sur plusieurs heures de nav) etc

et en plus si le pilote est reglé (vent) alors là tu peux fort bien changé grandement ton cap

et alors tu peux lorsque tu t'en aperçois etre tres loin de ta route supposée

donc comme le controle de la route suivie me semble (mais là c'est personnel) un minimum a quoi bon toutes ses connexions et ses complications ,si l'on se trouve un peu écarté on appuis un petit coup sur le bouton du pilote et voilà .

josé

16 juin 2012
0

avec le pilote il est livré une prise ,sur cette prise il ya 3 fils distinct
1/ alimentation (30cm)
2/ vent( 20cm)
3/ MNS pour le gps plus 1m

donc j'ai simplement laissé l'alimentation

16 juin 2012
0

oui, c'est bien cela. Comme quoi il suffit d'appeler les choses par leur vrai nom pour que tout le monde s'y retrouve.

16 juin 2012
0

"la premiere chose que j'ai fait ,coupé tous les fils qui ne sert qu'à nous mettre sur les rochers ."

c'est-à-dire ?

16 juin 2012
0

Ce que je voulais savoir, en fait, c'est quels fils tu as coupé....

Tout ce que tu écris ci-dessus est tellement évident que même avec le mode cap GPS, Vent ou cap pilote, cela doit se faire. Cela fait partie du job du skipper.

Ceci dit, les connexions ne sont pas compliquées (2 fils à relier au bornier) et cela peut servir. Par exemple lors d'une nav au moteur. J'ai fait Arzal les Glénan quasiment tout au moteur et bien sur la carte ça fait un trait tout droit et je me suis occupé de rien sauf regarder la mer, profiter du spectacle des fous de bassan et des dauphins.....

16 juin 2012
0

1/ alimentation (30cm) : oui
2/ vent( 20cm) : c'est quoi vent ?
3/ MNS pour le gps plus 1m : c'est quoi MNS ?

De mémoire parceque je ne suis pas au bateau et n'ai pas la doc sous les yeux, je dirais :

un double fil pour l'alimentation le + et le -)
un double fil fin pour le IN et le OUT NMEA (parfois on dit aussi le + et le - NMEA)

16 juin 201216 juin 2012
0

Sur la prise du TP 32
1) il y a deux fils d'alim (rouge/noir classique)
2) la sortie simnet (celle que Calypso appelle vent ?). Cela permet de se brancher au réseau SIMNET qui relie les instruments SIMRAD du bord comme la girouette.
3) la sortie nmea comme pour le simnet cela permet de relier les instruments du bord.

16 juin 2012
0

Possesseur d'un ST 2000 qui reste en panne une fois par an, (cette fois, c'est la carte qui a rendu l'âme) je songe à le remplacer par un Simrad . le pb c'est l'encombrement.
JJ

16 juin 2012
0

J'ai l'impression que l'on peut renvoyer tout le monde dos à dos.
J'ai commencé avec un ST2000 acheté d'occasion. Il a tenu deux ou trois ans avant d'être réformé, après une première intervention chez RayMarine.
Je l'ai remplacé par un TP20 : problèmes dès la première année. Il faisait partie d'une série équipée d'une carte défectueuse. Mais cela a recommencé les années suivantes, toujours pris en garantie en raison de son historique chargé (il fautdire que je le déposais moi même chez Simrad près de Nantes à l'époque et rencontrais le responsable du SAV. Ce pilote mettait d'ailleurs un malin plaisir à tomber en panne à 300 milles de mes bases!
Je l'ai remplacé par un ST 2000+ qui a fait une bonne année 2011, mais j'ai peu navigué.
Si je me souviens bien, un Héossien qui avait bossé chez Discount Marine avait donné l'information que le taux de retour pour SAV était le même pour les deux.

16 juin 2012
0

Les cotes sont exactement les mêmes. La seule différence est la prise d'alimentation livrée avec le pilote.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Nos belles soirées !

Souvenir d'été

  • 4.5 (130)

Nos belles soirées !

novembre 2021