Pilote In Board- OU Pilote de cokpit

Encore un doute sur le choix du matériel pour mon prochain Boat:

Déplacement 4700 kg
Lht 32 pieds
Barre franche

J'hésite entre le Pilote de cokpit et le Pilote In Board.

Merci de vos conseils

L'équipage
17 mai 2007
17 mai 2007
0

Pour quel usage ?
les deux ne font pas le même usage et pas le même prix non plus.

Si tu veux pouvoir tenir par tout temps et toutes conditions de vent et de mer, seul un pilote inbord sur secteur de barre le permettra de façon fiable.

Il y a un pilote sur barre externe qui le permet aussi par "L&S + NKE" mais c'est pratiquement aussi cher qu'un inboard de la même marque.

17 mai 2007
0

si c'est pour
une utilisation vraiment intensive -&gt in board

Si c'est pour le WE et les Vacances -&gt cockpit
et ce, sans aucun doute possible: Mais il est a noter que qui peut le plus, peut le moins.

17 mai 2007
0

Ca dépend
Comme les autres, je répondrai que ça dépend surtout :

  • de ton budget: on trouve des pilotes de 500€ à 5000€ pour un bateau de cette taille!
  • de tes exigences en performance: contrôle ultra précis avec un bateau sur-toilé (gyro indispensable, et actionneur sur-dimensionné)
  • de ton utilisation: régate en solo (pilote rapide et précis, gyro), large (fiabilité extrême, donc in-board recommandé), côtier, durée d'utilisation par an (endurance, fiabilité).
  • de la puissance électrique disponible: un pilote hydraulique est gourmand, un vérin électrique l'est beaucoup moins.
  • du comportement du bateau: léger et volage (pilote réactif), ou bien lourd et pardonnant les erreurs de barre (réactivité moins importante, mais grande puissance potentiellement nécessaire), etc...

Un pilote de cokpit sur-dimensionné, monté comme un in-board est à mon avis une bonne solution. C'est ce que je vais faire très bientôt, pour une utilisation intensive en navigation côtière. C'est un ST4000+ pour un bateau de 2,5t.

Leon.

17 mai 2007
0

Consommation
J'ai mesuré en réel la consommation d'un inboard hydraulique de 450 kg de poussée (il a une fonction d'enregistrement de la puissance consommée). Bateau 12m, 8-10 tonnes, 85 m2 voilure. Pilote avec gyro.

En mer calme, bon plein paisible, 10-15 noeuds de vent, 10 watts moyen (0.8A).

Mer peu agité, petite houle de 3/4 travers arrière, au portant, 25 noeuds de vent, 6 à 8 noeuds au speedo: 15-20 watts moyen (1.5A).

Mais c'est cher à l'achat ...

17 mai 2007
0

@ Leon_m
Bonjour à tous,

Qu'entends tu par "Un pilote de cokpit ... monté comme un in-board " ?

Il me semble qu'un pilote de cokpit doit être désacouplé lorsqu'on ne l'utilise pas. Et ça me semble incompatible avec un montage direct sur le secteur de barre pour raison d'inaccessibilité non ?

Ce genre de montage pourrais m'intérésser en cas de changement de pilote.

Now

17 mai 2007
0

Montage
Merci pour les explications.

Ca à l'air tout de même un peu compliqué à installer, mais il est vrai que comme cela, le pilote est bien mieux protégé.

A+,
Now

24 juil. 2013
0

Bonjour Léon,

Cela me semble tres interressant...
Aurais tu d'autres photos et nottamment pour comprendre la liaison amovible exterieure

Merci d'avance

Pierre BOYUR

17 mai 200716 juin 2020
0

Montage pilote de cokpit en in-board.
Je n'ai pas encore réalisé le montage de mon pilote de cokpit en in-board, mais je devrai le faire à l'hiver prochain.

Le principe: le vérin sera monté dans le coffre de situé sous le plancher du cokpit.
Un axe vertical tournant (sur roulements) traversera le plancher, un peu en avant de la meche de safran. C'est lui qui réalisera la liaison entre pilote et barre.

Sur cet axe, il y aura 2 leviers de part et d'autre (dirigés vers l'avant du bateau). Dans la partie cachée, on relie l'embout du vérin électrique au levier par une rotule.

C'est de l'autre côté, dans le cokpit, à la liaison axe - barre franche que se situera le système de désaccouplement, très simple.
Un doigt en inox en bout du levier.
Sur la barre franche, sur sa face inférieure, une gorge en inox qui peut venir s'emboiter dans le doigt. Pour emboiter la barre franche, il suffira de l'abaisser à fond. Pour la désaccoupler, on la relève un peu... Enfantin!

Il y aura un système de cran sur la barre franche (par came et ressort à lame) pour ne pas abaisser la barre de manière involontaire, sans s'en rendre compte.

Un système de désaccouplement par "embrayage électrique" peut aussi être envisagé, mais c'est plus compliqué, et ça bouffe de l'électricité.

Tout autre système peut être envisagé. Je suis preneur d'autres idées, si vous en avez. H&O, ça sert à ça! Le système que je prévois a l'inconvénient de rajouter des liaisons, donc du jeu, du frottement... mais je vois difficilement comment faire autrement.

Je mettrai aussi peut-être un capteur d'angle de barre d'occasion (le ST4000+ le permet), ce qui améliore normalement le pilotage.

Ci joint une image d'un tel montage sur un bepox, avec un pilote simrad.

Leon.

24 juil. 2013
0

euh... "Léon" a écrit sont post en mai 2007 ! :-p

17 mai 2007
0

Fiabilité
Avant le problème de la consommation électrique
un pilote doit avoir DEUX QUALITES:
ETRE FIABLE (Montage et fonctionnement)
et le plus important:
ETRE INSTANTANEMENT DESACOUPLABLE
(et pour un inboard en aucun cas susceptible
de bloquer la barre)
il est en effet très desagréable de constater
que vous n'ètes plus le maitre à bord alors
qu'un chalutier vous fonce dessus.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (34)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021