Pied de pilote..

Bonjour à Tous,

J'ai réceptionné il y a quelques jours une carte IMRAY.
Sur ces nouvelles cartes sont indiqués des Waypoints " conseillés " pour se dresser une route vraie, et idem à reporter traceur. Soit.
Il va sans dire que tout cela est basé sur propositions réalistes.

Cependant, à y regarder de plus près, d'autres alternatives existent, surtout sur des cartes au standard des plus basses mers...

Et pour Vous, quelles sont vos marges habituelles pour ce fameux pied de pilote ? Ne parlons pas de calculs de marées etc. pas plus que d'état de la zone de navigation.

Note d'humour, je chausse du 41.. Evitons les quiproquos !

L'équipage
13 sept. 2015
13 sept. 2015
0

pour les cartes shom, pas de pb c'est le niveau des plus basses mers ...

13 sept. 2015
0

sur lequel tu te bases, si j'ai bien compris.
Et de là, quelle est ta marge ?

13 sept. 2015
5

Mon pied de pilote varie en fonction de la hauteur de la houle.

13 sept. 2015
0

Pour être plus explicite, de Dunkerke à Oostende existent des bancs de sable assez mouvants.
Pas de mises à jour, et c'est normal, dans cette zone rapidement changeante.
Ce phénomène naturel existe aussi ailleurs.

J'ai précisé ne pas prendre en compte les possibilités diverses propres à une zone de nav.. ni à la météo.

Quelles réponses ? Cette dernière semaine, pour exemple simplement, deux unités sorties à Blankenberge pour cause de talonnement, et pourtant 2 mètres sous la quille en nav, et sondeur étalonnés...

13 sept. 2015
0

Oui mais il faut que ça passe bien près pour que ça touche :reflechi:

14 sept. 2015
0

moi, 20 fois en en 20 ans,
mais beaucoup moins de miles.
plus on va loin moins on est près (prêts...)
mais je ne touche que sur l'ubac...

13 sept. 2015
1

Ben quand ça touche, je relève un peu la dérive... :heu:

13 sept. 201513 sept. 2015
0

Oui, avec "L'Adret" ça a dû m'arriver 2 fois en 19 ans :heu: (et 46 000 Milles)

14 sept. 2015
0

Moi aussi je tiens compte de la hauteur de la houle mais aussi du vent et surtout de sa direction et même je tiens compte de la nature du fond .
Mais je dois piloter comme un pied car j'ai touché la vase une fois cette année .

14 sept. 2015
0

même sans houle, il ne faut pas oublier la pression atmosphérique qui peut faire varier la hauteur d'eau

13 sept. 2015
0

Il vaut mieux voir large et on ne peut pas tout prévoir. Par ex. une fois en sortie de Ribadesella (Nord Espagne) à 1/4 h de l'étale j'ai chûté très brutalement dans un creux de vague de barre peu évidente à voir à l'aube et la coque acier, dérive heureusement relevée, a tapé fortement, a priori sur du sable. Dans ce coin j'aurais vraiment dû partir juste un peu plus tard!

13 sept. 2015
0

oh pour repondre à la question :
-tout d'abord en nav je reste dans le bleu de ma carte Shom c'est a dire profondeur sous le zero ...

-sinon je prends 1 bon metre sous la derive base

-apres je prends ma sonde à main , l'annuaire des marées et je calcule

14 sept. 2015
1

"apres je prends ma sonde à main , l'annuaire des marées et je calcule"
ça, c'est faisable avec un batolan :-D

14 sept. 2015
0

lorsque je dis "apres" c'est lorsque je ne navigue plus , au mouillage pour etre au plus pres du fond ,pour etre certain de ne pas m'echouer à marée basse et si besoin est reduire le pied de pilote ou le maitriser

13 sept. 2015
0

La pointure du pied de pilote augmente avec l'âge du capitaine...

14 sept. 2015
0

pas d'accord, pour moi, elle diminue..
Une meilleur connaissance étant le fruit d'une longue expérience!

13 sept. 2015
0

Pareil pour la largeur du pouce.

13 sept. 2015
2

Le pied que je prends est inversement proportionnel à l'âge de l'équipière.....

13 sept. 2015
0

Oui, mais qui pilote ?

14 sept. 2015
0

Je l'ai dejà ecri :

La cartographie du Golfe du morbihan a été reprise voici quelques années avec nos methodes actuelle . Certains rocher ce sont deplacé de plus de 100m ......excusez du peu

Autre constat : la rade de Lorient a été bathymetré il y a 3 ans avec un bateau bourré d'electronique , avec une maille environ 1m de coté . Apres moult relevé il s'avere qu'il y a des ecarts avec la realité de 50cm par endroit ...

Alors grosse mefiance envers les sondes indiquées sur nos cartes

14 sept. 2015
0

erreur de 50 cm avec un maillage de 100 cm, c'est marginal..

14 sept. 2015
0

50cm en hauteur c'est a dire là ou la sonde relevé indique 2m le fond est en realité à 1.5m

14 sept. 201514 sept. 2015
0

Franchement, ca ne bouge pas tant que ca. Mes cartes ont bien 15 ans et mon sondeur est toujours à 50m près d'accord avec les cartes.

On passe régulièrement sur le Stroombank (en serrant parfois les fesses) et sur le nieuwpoortbank (les yeux fermés). Le seul qui soit vraiment pénible est le smallbank en revenant d'Angleterre à la hauteur de De Panne à marée basse.

Il n'est pas rare qu'on passe sur les bancs avec moins d'1m sous la quille par beau temps au moteur ou au près en suivant les indications de la vieille carte du gps. Après, c'est du bon sens je crois. Quand tu vois la sonde qui remonte très vite, tu ralenties... Et comme dis l'autre, comme mon camion est équipée d'une charrue en plomb pour labourer les fonds, je suis aidé pour ne pas trop stresser. Une saison de nav en Hollande aide aussi pas mal à s'habituer à avoir peu d'eau.

S'il s'agit des mêmes routes que sur mes cartes IMRAY, je trouve qu'elles font passer très sud. Suivant l'heure par rapport à la marée, on gagne pas mal à passer plus nord.

Sais-tu où les 2 bateaux de Blankenberge se sont plantés ?

14 sept. 2015
0

Bonjour ptilouf,

Merci pour ton intervention avant tout. Non, j'ai vu les deux voiliers sur leur ber après leur sortie d'eau ( à la grue ). Pas pu discuter.

Quant aux points GPS ( IMRAY), effectivement ils les proposent sur couleur bleue quasi partout ( sortie Nieuwpoort ). Safety first sans doute...

14 sept. 2015
0

Si c'est pour passer le seuil d'un port, comme celui des Bas Sablons à St Malo, je prends 20 cm en marée montante et 40 à marée descendante... en me basant sur l'échelle graduée
Si le clapot est important je prendrai un peu plus.

C'est un pied à coulisse...

Pour passer le banc de sable des Pourceaux, à Dinard, je prend un peu plus et je jette un œil sur les bases des perches qui balisent le chenal : ça me sert d’échelle aussi.

14 sept. 2015
0

au minimum, pied de pilote = le tirant d'eau

14 sept. 2015
0

Pas idiot pierre...

14 sept. 2015
0

ben non... le pied de pilote c'est la marge que le pilote prend EN PLUS du tirant d'eau...
mon bateau a un tirant d'eau d'1m50. La hauteur d'eau minimum pour passer sur un seuil sera de 1,50 + 0,3 (le pied de pilote) soit 1,80m.
Si c'est pour passer sur un haut fond dans un chenal je prendrais une marge plus grande...

14 sept. 2015
0

Chez nous (Bretagne nord) les crabes portent des casques !

Je comprends donc que pour toi le pied de pilote "en mer" doit être égal au TE et je suis d'accord qu'il faut une bonne marge pour passer sur un haut fond, banc de sable ou autre quand on navigue pleine balle dans une baie ou un estuaire par exemple. Mais que prends-tu comme pied de pilote pour un mouillage dans une crique par un autre exemple.
Et comment calcules-tu et mesure-tu la hauteur d'eau ?

pour mémoire un pied (foot, in english - abreviation ft) = 0,3048 mètre

14 sept. 2015
0

J'ai retrouvé l'avertissement du SHOM :
"Sondes : en mètre rapportées approximativement au niveau des plus basses mers"

14 sept. 2015
1

@ Duduche Braz (jehenne) : ça dépend de quoi t'est ce qu'on cause :-D; ce l'on appelle "pied de pilote" c'est la sécurité que l'on prend en + du tirant d'eau
dans ton cas TE = 1.50m, pied de pilote = TE = 1.50m; donc la profondeur minimale serait de 3m d'eau;
c'est sûr que sur un seuil, dont la côte est parfaitement connue et parfaitement juste, 0,30m de pied de pilote est parfaitement suffisant; mais fanybelle parlait d'un cas général et en l'absence de considérations sur la houle et tous les facteurs influents sur l'état de la mer et la profondeur d'eau

14 sept. 2015
0

Partout, les crabes portent des casques :-D,
je crois que la formule c'est "quand les mouettes ont pied, il est temps de virer" à laquelle on peut rajouter "et quand les crabes baissent la tête, il est trop tard" :-D
mais pour revenir à l'objet qui nous occupe, c'est juste une sorte de moyen mnémotechnique pour se donner, vite fait, une idée de profondeur de sécurité;
si j'ai 2m de tirant d'eau, je vais choisir de naviguer dans 4m mini (donc 2 fois le tirant d'eau);
pour être plus rigoureux, le SHOM rappelle dans ses cartouches de carte que les cartes sont approximatives (enfin, je ne me souviens pas de la formulation exacte);
exemple : pour l'archipel de glenan, les profondeurs sont justes à 1m près donc si on navigue dans 2 fois le tirant d'eau, ca doit passer puisque y a forcément la marée en plus;
comment on fait si on n'a pas de TE ? comment on fait si y a pas de marée ? qu'ils se demerdent, neptune reconnaîtra les siens :-D

14 sept. 201514 sept. 2015
0

@ Duduche,

On n'est pas cons !!! Tes deux interventions semblent sorties d'un manuel de théorie... Pour un PRO !!!

14 sept. 2015
0

Quid de la qualité de nos cartes ?
C'est le premier problème à gérer quand on parle pied de pilote......
Dans mes nav', j'ai été parfois surpris des écarts dans les entrées de port : Deauville, les Sables, La Rochelle, avec moins d'eau que prévu, et la précision des cotes dans les zones à fortes marées : Anglos par exemple.
Au final, avec un TE de 1.8, j'aime bien avoir TOUJOURS 2 mètres sous la quille :-)

14 sept. 2015
0

Ce qui reprend l'avis de pierre.

14 sept. 2015
0

je varie mon pied de pilote comme Hubert, fonction de la météo mais aussi de ce qu'il y a en dessou... pour du sable ou de la vase dans des coins abrités (entrée rivière ou ports) je minimise le pied en laissant un peu de dérive... pour le sable dans le détroit j'avoue passer sur "le varne" mais en gardant de la marge car les cartes ne peuvent être a jour à cet endroit, je garde une distance avec les bouées cardinales qui sont repositionnées..

14 sept. 2015
0

Tout à fait d'accord : le pied de pilote augmente en fonction de la houle et des pavés solides qu'on peut rencontrer sur le fond ; à basse vitesse et fond de sable ou de vase, il y a en général peu de dégâts si on toque la planète

14 sept. 2015
1

Tirant d'eau 1,50 m sondeur installé sous la coque à 0,4/0,5 m sous la surface. C'est cette hauteur mon pied de pilote parce que je ne l'ai ni mesurée ni rentrée dans le sondeur. Je me surprends à passer sans toucher quand le sondeur annonce 1,20m (à petite vitesse, sans clapot sur sable ou vase). Sinon à plein pot à la voile ou au moteur, la carte et le traceur me disent à l'avance la hauteur d'eau à venir et je me méfie des hauts fonds même avec 10 m d'eau, parce que la houle peut etre plus carrée ou déferler.

14 sept. 2015
0

pour ce qui est de la houle (et de la mer du vent), c'est un autre sujet; il faut au moins 50m de fond pour que la présence du fond n'influe pas sur les vagues (dues à la houle et/ou la mer du vent); à partir de 20m de fond, les vagues sont amplifiées et peuvent même déferler; ente 50m et 20m ? méfies toi ...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (155)

mars 2021