Pièces spécifiques saildrive

Bonjour,
quelles sont les pièces/matériels spécifiques pour réparation et entretien d'une transmission saildrive?
.
Je pense à:
huile d'embase,
joint caoutchout,
anodes spécifiques,
joints à lèvre de l'arbre secondaire
..
autre chose?
.
Est-ce qu'il faut une pompe spécifique pour faire la vidange sans sortir le bateau?
merci

L'équipage
03 oct. 2015
03 oct. 2015
0

L'huile d'embase est généralement de l' ATF ' huile rouge de boite auto. Le joint caoutchouc dois être changé tous les 7 à 10 ans selon les constructeurs.
Les anodes chaque année voir + mais elles se trouvent sur internet. Le joint à lèvre lorsque l'on a de l'eau dans l'huile c'est un joint spi classique.
Difficile de faire la vidange sans sortir le bateau. Certaines embases sont vidangeables par le haut (la seaprop de technodrive ) mais la procédure est complexe il faut mettre de l'air sous pression (2 bars dans l'embase pour faire ressortir l'huile par la haut )

03 oct. 2015
2

IL est imprudent d'écrire que l'huile d'embase "est généralement de l'ATF huile rouge de boite auto"!
Selon les spécifications du constructeur, mon embase Volvo est lubrifiée avec la même huile que le moteur.
Afin d'éviter toute erreur destructrice, mieux vaut recommander de consulter la documentation constructeur!

03 oct. 2015
0

le ZF sd 10 aussi huile moteur 15 40

03 oct. 2015
0

merci
en gros, quel intervalle de temps pour la vidange de l'embase? c'est plutôt genre 400 heures, en moyenne bien sûr ?
.
Aucun modèle où l'on puisse la faire sans osrtir le bateau?

04 oct. 2015
0

voir préconisation constructeur,
sinon, en la faisant 1 fois par an, on est tranquille (pour même pas le prix d'un paquet de clopes)

03 oct. 2015
0

2 saisons si l'huile est belle.

04 oct. 2015
0

désolé j'ai mal posé la question :oups:
Supposant une période relativement longue (1, 2, 3 ? ans) pendant laquelle on ne puisse pas sortir le bateau de l'eau, avec utilisation du moteur qui pourrait être relativement intense -plusieurs centaines d'heures-
.
.est-ce qu'il y a des SD où on peut changer l'huile à flot
.quel genre de tolérance si on rajoute 100-200-300 heures à l'intervalle constructeur
.
bref, étant donné qu'il est très probable que le préconisations constructeur ne pourront pas être respectées, est-ce qu'il y a des ensembles à préférer plutôt que d'autres? (à part une ligne d'arbre :-/ )

04 oct. 2015
1

l'embase est a vidanger a chaque fois que l'on met le bateau a sec.
sa permet de vérifier que l'eau ne pénètre pas dans l'huile.
Généralement sa permet de nettoyer le coupe fil ainsi que sont état....une amarre peut le détruire de changer l'anode, nettoyer l'hélice et enfin les trou d'aspiration de refroidissement du moteur.....
D'autre part sa coute vraiment pas bien cher a faire.
Economiser sur ce poste c'est prendre beaucoup de risque pour un bénéfice infime.
pour UNE SD20 Volvo c'est de la 15/40 et ont peu vidanger partiellement par aspiration par en haut.
Une carène salle c'est un bateau handicaper.
La tolérance sur les vidanges c'est réduire la dure de vie de la mécanique.....Le moteur sur un voilier c'est quand même vital quand la météo se dégrade.
Bien entretenue c'est fiable mais quand ca commence a merder sa coute vraiment tres cher pour chaque intervention il fau caler a sec.....dans mon cas elle est très largement surdimensionné et le moteur sera rince avant la transmission

04 oct. 2015
0

Pour la 120S Volvo, l'huile est en principe à changer toutes les 400 heures et c'est la même que pour le moteur. Sur d'autres embases Volvo, c'est de l'huile spéciale, je veux dire autre que moteur.
Pour le risque d'eau dans l'huile lorsque le joint spi d'arbre d'hélice est fatigué, on le constate tout simplement en tirant la jauge de l'embase après avoir fait tourner le moteur embrayé pendant quelques dizaines de minutes. Cela donne le temps à l'eau de s'émulsionner et on voit une soupe brunâtre sur la jauge.
La vidange se pratique lors du carénage lorsque le bateau est sur ber.
C'est évidemment le moment où on nettoie l'hélice, plus antifouling comme le reste (AF compatible avec l'aluminium comme le Trilux), vérification de l'anode et remplacement s'il y a lieu.
Toujours pour le SD, je mets le bateau à sec le long d'un quai à peu près en milieu de saison pour dégager les orifices d'entrée d'eau de refroidissement (y compris celui du dessous!).
Il ne faut pas oublier non plus l'anode du bloc moteur, à vérifier tous les ans.
Dans les pièces, il faut ajouter au moins une turbine de pompe à eau et une courroie d'alternateur.

04 oct. 2015
0

Désolé j'ai écrit 'Généralement' mais le terme n'était pas assez précis. Il est évident qu'il faut respecter les consignes constructeurs et la qualité d'huile à utiliser est notée sur la plaque signalétique constructeur fixée sur l'embase.
Pour toutes les embases Twindisk c'est de L'ATF les embases distribuées par les constructeurs moteurs (volvo, yanmar) cela peut être de l'huile moteur.
Bonnes nav

04 oct. 2015
0

Merci a tous
R.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (7)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021