Photo de grutage qui m'étonne

Hello,

Une photo vue sur leboncoin m'étonne ..
grutage

Il n'y a pas de sangles sous la carène .. un seul point de levage !
C'est classique ? Moi ça m'épate.

L'équipage
18 août 2020
18 août 2020
2

Certains bateaux ont un point de levage centrale souvent sur la tête de quille.

Ça ne s'improvise pas et c'est définir par l'architecte.


18 août 202018 août 2020
0

C'est une option sur certaines marques type RM, structure.. pour ne citer qu'elles.

Vraiment très pratique pour plusieurs raisons:

-Pas de risque lors de la sortie
-Facile à peindre sans les bandes
-un point (très) costaud sur le bateau qui peut servir à autre chose en cas de besoin
....

Donc je pense que c'est une option à prendre si on peut se le permettre.


iclo420:Peindre sous un bateau dans une grue avec un seul et unique point de levage... C'est pas le plus sécurisant.·le 18 août 11:05
juliusse:C'est plus sécurisant un vrai point de levage solide qu'une sangle mal passée et qui glisse (voir l'aventure de bmayer et de son etambot)www.hisse-et-oh.com[...]etambot ·le 18 août 11:10
iclo420:On ne peint tout simplement pas sour un bateau dans une grue. Au final point de levage unique ou sangle, si un seule pièce mécanique lache, ça va faire très mal·le 18 août 11:16
riga:On ne travaille jamais sous charge !·le 18 août 12:03
juliusse:Et pourtant tout le monde passe le dernier coup de pinceau à l'emplacement des patins ou sous la/les quille(s) quand le bateau est dans les sangles... C'est mal je sais, mais c'est plus que courant.·le 18 août 12:41
Peuwi:Comment on fait du coup pour peindre sous le bateau ?On le pose successivement dans 2 bers différents ?Ou alors, on oublie un endroit à chaque fois, en s'arrangeant pour que l'endroit masqué ne soit pas toujours le même ?M'est avis qu'une grande majorité des bateaux profitent de finir la peinture dans le travelift·le 18 août 12:42
outremer:Comme au levage il faut impérativement vérifier si tout est OK on peut demander à faire reposer le bateau un peu décalé pour faire les retouches mais cela rallonge. Aussi on le fait quand le bateau est un peu soulevé encore à la verticale du ber.·le 18 août 15:28
18 août 2020
0

Un point de levage au centre de gravité du bateau est prévu sur certain bateau et les aménagements sont prévus pour y accéder. Cela l'énorme avantage de ne pas risquer un serrage intempestif des chandeliers ou de la coque. Rappelons que dans un grutage le proprio a la responsabilité du positionnement des sangles,
le grutier acceptant ensuite ou non de poursuivre le levage.


Meilmor:Le grutier a la responsabilite ……pas le proprio !·le 18 août 11:23
riga:Elingueur, c'est un métier.·le 18 août 12:04
iclo420:C'est une question complexe : un grutier n'ayant pas la connaissance de chaque bateau qui passe entre ses sangles, il va devoir dans certains cas se baser sur les informations du propriétaire : si celles-ci sont inexactes et qu'il y a dégat, ça risque de finir en pugilat en assurances et experts.Sur certains bateaux où l'emplacement des sangles est délicats, on trouve des marquages (Etap notamment)J'ai connu des situations où le propriétaire devenait muet comme une carpe le moment venu de placer les sangles : le grutier ne lui demandant rien, il ne voulait pas qu'on puisse lui reprocher d'avoir impacter / fait changer quoi que ce soit.·le 18 août 12:14
Meilmor:C 'est bien un pb d 'assurances et de pro ·le 18 août 12:25
riga:Je fais appel régulièrement à des grutiers pour soulever des charges autre que des bateaux.Des fois il y a des plans d'élinguage, des fois non car cela consiste en la dépose de matériel existant.Le prestataire connait son boulot et est le sachant, c'est pas moi ou le client qui vont lui dire ou mettre les élingues.Je vois pas pourquoi cela serait différent pour un bateau.Au mieux, le proprio serait en droit de demander un plan d'élinguage de la part du grutier et jouer la dessus en cas de casse car il aurait mal fait son plan ou ne l'aurait pas respecté..?Peut être me trompe-je·le 18 août 12:33
juliusse:Non riga, tu ne te trompes pas, c'est bien le grutier qui est responsable.·le 18 août 12:38
Calypso2:Le plan d'elingage devrait être défini par l'architecte ou le constructeur et à mon avis par personne d'autre ·le 18 août 12:39
Meilmor:C est tout a fait ca ...·le 18 août 13:50
Scotland:À La Rochelle, "En cas de mise à terre, la prise en charge de la manutention commence après le placement des sangles par le client, à partir du moment où le bateau est saisi dans celles-ci à l’intérieur de la darse et jusqu’à sa mise en place sur le ber."Par le client... Donc le responsable ? 🤔😜·le 18 août 13:56
outremer:A Marans, pour ma dernière remise à l'eau par grue télescopique de 100T, venue de La Rochelle le grutier est arrivé à l'heure pile, a déployé son engin et du haut de sa passerelle m'a balancé les grosses sangles puis s'est assis dans cabine, en attente de la saisies des sangles. Point final. A partir de la mise en tension il a pris la responsabilité des mouvements tout en respectant immédiatement mes gestes associés à mes angles de visions. Les sangles ont été finalement récupérées enroulées par moi. le tout pour 800 euros. En moins d'une heure on a échangé très peu de mots. Chacun doit rester à sa place ! Il en avait été de même lors de la mise sur ber, mais la les frais avaient été partagés à trois. ·le 18 août 15:21
18 août 2020
0

Il me semble que ça peut être un point unique ou 4 points.

Cela dépend des marques.


18 août 2020
0

pour un voilier de voyage c'est pratique on peut lever le voilier avec un mat de charge de cargo .
alain


18 août 2020
0

Standard chez X-Yachts


juliusse:Exact·le 18 août 11:08
pangolin:le point de levage des x est solidaire du chassis. eu une trappe edt prevue sur le pont piur le paasage de la sangle..·le 18 août 11:08
18 août 2020
0

Ok, je ne connaissais pas.
Faut avoir confiance dans la sangle, et les rivets ;-)

En effet ça évite d'écrabouiller un chandelier. Et ça laisse moins de place à l'improvisation sur le placement des sangles. Pas con tout ça.


18 août 2020
0

Une autre méthode, sur les Amel le bateau peut être soulevé par les cadènes.


18 août 2020
0

Par contre, gruter sous un pont / viaduc : pas triste en cas d'erreur d'estimation de la hauteur du mat.


18 août 2020
1

A vu de nez, le tirant d'air du pont est pas loin de 2x celui du bateau !

Vu de dessous on a toujours un doute cela dit.


iclo420:C'est très difficile de se rendre compte : quand on passe sous le Zeeland Brug au Pays-Bas avec une marge de 4m soigneusement garantie par les hauteurs d'eau indiquées sur le pont, et bien on a vraiment l'impression quon va toucher. Sur une photo c'est encore pire : ils peuvent très bien être devant le pont sans qu'on s'en rende compte.·le 18 août 12:15
18 août 2020
0

Mon bateau peut être gruger ainsi mais avec 2 points de levage. Ça évite d'écraser la coque à moins de mettre un palonnier ce que l'on voit très rarement.
Les pauvres bateaux..


18 août 2020
0

C'est un système qui etait plus répandu 'avant' quand les bateaux étaient vraiment costaud.
Ici sur un Delph 32. Histoire des half.


18 août 2020
0

Comment ça se passe quand on arrive dans un chantier et qu’on dit au gars du lift qu’on ne veut pas de sangles.
Bon je suppose qu’il faut prévenir avant, mais techniquement c’est possible ?
Quand à ne pas travailler sous charge, pour finir les emplacements des patins, on n’a pas le choix.


juliusse:Si, un biquille n'a pas de patins ni de bers quand il est à sec. par contre, il faut quand même peindre le fond des quilles (en fait le dessous, mais la contrepèterie était trop facile)·le 18 août 12:47
loupeis:Avec un anneau de levage ou deux prevus en fond de coque aucun souci anà avoir, c'est intégré et prévu pour. Il n'y a aucun soucis, question d'habitude et de culture maritime. Absolument aucune raison d'y voir le moindre soucis. Ça peut eviter surtout certaine mauvaises manips de placement des sangles selon les forme de la carène, les appendices, et la répartition des masses. C'est aussi la raison d'ĕtre de ces systèmes en plus du fait que les modes de levages ont changés. Pour le calage de l'emplacement sur les patins, c'est à nous de demander le positionnement.Soit parcequ'ils est tracé par des petites marques rouges, soit parcequ'on choisit soit même l'emplacement en fonction de sa structure de coque.·le 18 août 12:58
loupeis:Ah j'ai mal compris l'histoire des patins, pas le calage, mais une question de peinture sous charge. Toujours fini sous la grue.quille et patins, ben comme tout le monde je crois.·le 18 août 13:13
18 août 2020
0

Les élingues sont assez courantes sur les bateaux de régate qui sont souvent grutés, ou parce qu'ils vivent au sec ou pour un carénage sur sangle (facturé 1 mouvement au lieu de 2)
ça dépend évidemment de l'équilibre du barlu mais l'élinge est souvent prise sur une cadène elle même fixée aux boulins de quille.


18 août 2020
0

Bonjour,

Sur mon projet de Gorfou de Patrick Balta, l'architecte a prévu 3 points, l'un en haut du puits de dérive, les deux autres à l'ancrage des bastaques.

Il fournit les cotes de l'élingue triple, qui restera en permanence dans le bateau.


18 août 2020
0

Sur mon Dufour 35 de 1974, le lest qui est intégré dans la quille dispose d'un anneau de levage à la verticale du capot goiot central.
la notice indique bien qu'il faut en plus élinguer vers la proue et vers la poupe
j'ai jamais voulu tenter !!!


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (6)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021