Pharmacie nle réglementation

J'ai entendu dire par radio shipchandler que la composition de la pharmacie nle version allait être revue car mal adaptée.
Avez-vous des infos recoupant ce que l'on m'a dit ?
Si oui je ne vais pas me précipiter pour monter ma pharmacie de bord.

L'équipage
17 fév. 2005
17 fév. 2005
0

Hôpital de campagne...
Il semblerait que la liste obligatoire devienne liste "recommandée" ce qui change tout.
Mais pas son coût ~ 15O roros non remboursables cela va de soi... pour la limite 200 nm.

17 fév. 2005
0

Radio Ministère confirme.
J'ai eu récemment un échange de mails avec le Bureau Plaisance du Ministère.
Selon l'information reçue, la composition de la liste sera modifiée "prochainement".
Certains médicaments ne doivent être utilisés que sur prescription d'une consultation médicale à distance. On peut joindre le CCMM (Centre de Consultations Médicales Maritimes) de Toulouse par relais VHF du Cross, par Tél. satellite au grand large ou par portable à proximité des côtes. On peut redouter que ce service d'urgence soit assailli d'appels pour toutes sortes de bobos.
Le piquant de cette liste est que une partie n'est délivrable que sur ordonnance...mais un médecin n'a pas le droit de prescrire un traitement à un patient qui ne présente pas la pathologie correspondante... Le personnel de l'ineffable Sécu dont l'efficacité et le rendement sont proverbiaux va se ruer sur ce nouveau créneau pour sanctionner nos médecins de famille qui se seront mis en infraction pour que nous ne le soyions pas!!!!

17 fév. 2005
0

Pharm assie
Tout en me rédigeant l’ordonnance nécessaire à l’obtention des filtres-magiques-qui-guérissent, le toubib m’a expliqué qu’il aurait certainement un courrier pas très agréable du médecin conseil de la caisse d’assurance s’il me venait à l’idée d’essayer de me faire rembourser…vu qu’il est impossible qu’un malade ait toutes ces pathologies en même temps !
En principe,même la consultation ne devrait être remboursable.

21 fév. 2005
0

je confirme...
mais pour éviter le coup de fil du "confrère", il lui suffit de mettre "non remboursable" sur l'ordonnance.

L'explication est que délivrer un médicament et le rembourser, c'est pas la même loi.

Exemple: le spray de trinitrine ne peut être délivré (vendu) par le pharmacien qu'au vu d'une ordonnance.
Il n'est remboursable par la CQ que dans le cadre de "l'autorisation de mise sur le marché" qui spécifie quelle maladie (pb cardiaques).
Si pas de maladie (=trousse de secours) pas de remboursement.

J'espère que c'est clair ?

Quant aux controles, c'est comme les radars sur le bord de la route, hein...
Tenter de se faire rembourser toute la liste sur une seule ordonnance, c'est comme passer à donf devant un radar automatique :policier:
Sur le reste du réseau routier, c'est une autre histoire. :jelaferme:

18 fév. 2005
0

voiles et voilires
sur le dernier v&v un petit encard annoce le changement de la reglementation
la pharmacie ne serai plus obligatoire mais conseillee
ils promettent un article sur le prochain numero
a voir...........

20 fév. 2005
0

reunion avec les affmar
lors d'une réunion organisée à st gilles croix de vie entre l'association des plaisanciers de la vie et les affaires maritimes sur la nouvelle réglementation applicable, les affmar ont confirmé qu'une nouvelle circulaire devait sortir au mois de mars et qu'il était urgent d'attendre avant de changer sa pharmacie. la nouvelle circulaire reprendrait également quelques points de la nouvelle tel que l'obligation d'avoir un compas à bord

20 fév. 2005
0

et pendant ce temps, avec mon pavillon belge..........
je dors bien...avec 150 € conservés dans mon petit porte monnaie

amicalement

20 fév. 2005
0

Cauchemard...
Tu dors bien ????

Pas du tout !!!

Comme tu vas mettre ton petit porte-monaie sous l'oreiller, ça va faire une grosse bosse qui va t'empêcher de dormir calmement...

Et pourquoi ce sommeil gaché ???
A cause d'un pavilon étranger...

Moi je dors bien....pour l'instant !

22 fév. 2005
0

pourquoi?
parce que j'ai eu mon enfance bercée entre autre par un certain Monsieur Fernand REYNAUD et un certain sketch sur les douaniers....

simplement amical

22 fév. 2005
0

primum non noncere
c'est le principe de tous les potards : je résume ==&gt d'abord ne pas faire de conneries !!
la liste que j'ai vu de la pharmacie conseilliée me fait dire : emmenez d'abord ce que vous savez utiliser.
Par exemple..... quand le lit qu'il faut un "kit d'injection d'épinephine" en plus à 1 mg par ml je dit STOP !!! les éléphnats y pourraient résister, les matelots pas sur .....

23 fév. 2005
0

secondum efficacere ?
On va peut-être pas rentrer dans un débat paharmacologique, mais bon, quand il y a besoin d'adrénaline (autre nom du produit en question), c'est la bonne dose !
Du temps où je sévissais en pyjama vert dans une voiture blanche qui faisait pin-pon, il m'est même arrivé d'en faire 1mg en intraveineuse toutes les 5mn jusqu'à ce que ça marche... Même que des fois ça a marché !

Ce qui amène à la véritable question: qui "posera l'indication", càd qui dira qu'il faut injecter le produit?
sans doute un doc dans le coin, ou le samu de Toulouse.
La notice dit sans doute qu'il ne faut pas faire n'importe quoi.
D'autre part, injecter de l'adrénaline par erreur a qq'un par ailleurs en bonne santé, ça file une belle tachycardie pour 5-10 mn, c'est tout !
:doc: AMHA....

23 fév. 2005
0

précisions
Pour le type en bonne santé, c'est tout de même très désagréable, et faudrait être très c... pour essayer !

Pour celui qui va pas très bien, j'ai dit que ça devait se faire "sur ordre" d'un toubib, du samu de toulouse, etc...
Et quand l'indication est bien choisie, les contre-indications sont très limitées (infarctus récent par ex.) et très relatives (c'est ça ou mourir...)
Quand on a besoin de ce produit, on n'a pas trop le choix ! Certaines personnes (grands allergiques) en ont en permanence sur eux, à terre.

C'est donc pas bête d'en avoir à bord, en espérant que ça ne servira jamais.

23 fév. 2005
0

errare
&gt D'autre part, injecter de l'adrénaline par erreur a qq'un par ailleurs en bonne santé, ça file une belle tachycardie pour 5-10 mn, c'est tout !

Ptêt, mais a priori, on va pas choisir un matelot valide pour lui faire la piquouze infernale. Si je prends la seringue pour injecter le truc à quelqu'un, c'est que ce quelqu'un est à première vue pas en très bonne santé. Va-t-il résister à cette tachycardie provoquée, en plus des autres problèmes qu'il a ?

23 fév. 2005
0

précisions bis
Lu sur un site officiel:

ANAHELP doit etre imperativement prescrit par un praticien qui doit revoir en
detail avec son patient la notice d'emploi pour s'assurer que ce dernier
comprend correctement les indications et conditions d'utilisation du dispositif.
(ndlr: cette présentation est justement celle destinée à être confiée à un patient "au cas où")

La dose usuelle est de 0,01mg/kg, soit par exemple : 0,25ml pour un enfant de
6 a 12 ans, 0,25 a 0,50ml pour un enfant au dela de 12 ans et un adulte.
Les effets benefiques apparaissent dans les 3 a 5 minutes suivant l'injection
qui peut etre repetee, chez l'adulte, apres un delai de 15 a 20 minutes.

Mode d'administration :
L'injection se fait par voie SC ou IM, de preference dans la face anterolaterale
de la cuisse.
L'enlevement d'une ailette permet le degagement d'une petite portion du piston
et l'injection de 0,25ml d'adrenaline.

Autrement dit, à moins de le faire exprès, on ne peut injecter que 1.25 mg à la fois.

Prix : 9,05€ remboursé 65% (voir plus haut...)

23 fév. 2005
0

Latin et Affmar
En tout cas il y a un proverbe latin ignoré par les Affmar : Errare humanum est, Perseverare diabolicum.

Ben

23 fév. 2005
0

pharmacie...
Bonjour à tous ,
Avant de compléter ma pharmacie et en attendant les éventuelles nouvelles " recommandations " , pouvez me confirmer que l'on a bien jusqu'au 1 Juillet pour se mettre en règle...J'ai envie de faire un petit tour sur l'eau la semaine prochaine ( si le temps le permet , bien sûr ! ) et je n'ai que ma pharmacie " ancien modèle ".
Merci à tous .
Jean.

02 mar. 2005
0

dernières nouvelles...

dans V.V de mars (suis un peu à la bourre) qui sont tout contents d'avoir dénoncer les premiers l'ineptie de cette nouvelle mesure.

Comme quoi les revues nautiques ne sont pas que des catalogues de pub et peuvent aussi servir (un peu...) aux plaisanciers !

Bref, je recopie :
"le plaisancier pourra établir lui-même la liste des médicaments et des produits qu'il juge utile d'avoir à son bord, en toute liberté, en côtier comme en hauturier."

ça va faire un paquet de moules frites à déguster avec les économies réalisées... :-D

02 mar. 2005
0

je sais pas si c'est vraiment des economies...
ça coute combien une vie ? ;-)

02 mar. 2005
0

voilà une bonne nouvelle !
pour les survies on peut aussi faire comme on veut ? ;-)

02 mar. 2005
0

PAS DE MEDOC POUR LES MOULES FRITES !!!
là je dis non un ptit blanc sec (vive la capote)

02 mar. 2005
0

pour les survies, doit y avoir un autre fil...

Et pour les moules frites, c'était un ;-) pour les pavillons belges...

Mais des moules pas très fraiches peuvent causer de graves dégats, c'est là qu'il faudra le médoc à des couattes, et pas celui qui pourrait te filer des effets secondaires pires que le mal.

Perso je vais voir mon toubib qui me prescrit les médoc qui me vont bien et pas ceux d'un technocrate qui n'a surement pas les mêmes maladies que moi.

02 mar. 2005
0

le bordeaux...
...blanc, c'est pas mal non plus...

:alavotre:

02 mar. 2005
0

Pharmacie: nouvel arrêté
Bonsoir,

Quelqu'un saurait-il me dire sur quel site et sous quelle adresse se cache le nouvel arrêté en question.

Nul n'est censé ignorer la loi, mais il n'est pas facile de se la procurer.

Merci par avance

02 mar. 2005
0

question pertinente
en effet ou ??? se procurer ce texte qui semble aller dans une logique de simplification (ils devraient donner des listes "type" suivant les zones de nav)

03 mar. 2005
0

très pertinente !

Car des destinations comme le Sénégal ou l'Amazone vont nécessiter des anti-palu à défaut de répulsifs pour moustiques.

Et même sous les chaudes latitudes on peut s'enrhumer avec une insolation.

V.V devrait sortir un article sur le sujet dans le N° d'avril... à suivre.

03 mar. 2005
0

pharmaciede bord
Totalement libre suite à arrêté modificatif et sur encar dans V et V DE 03

03 mar. 2005
0

z'auraient-ils
eut peur que l'hémoragie outre Quiévrain persiste ?

03 mar. 2005
0

Revirement ...
Si ce reviremant au sujet de la pharmacie est exact, cela laisse rêveur sur le niveau d'impréparation de ce décret de la division 224 ...

On peut comprendre un décret avec des choix réfléchis qu'on n' aime pas, mais on peut pas bien comprendre un décret fait sans réflexion ...

Pfffff .....

03 mar. 2005
0

Salut Robert
Dis donc, la photo que tu montres, ce serait-il pas un star avec son immense GV et un foc digne d'un slip de vahiné ?

Blague à part c'est vrai que le niveau de réflexion au sujet de la pharmacie de bord laisse pantois

03 mar. 200516 juin 2020
0

Oui ...
C'est un Star ... photo du début des années '60.

Je fouille mes archives pour remonter aux sources ...

03 mar. 2005
0

Sévère
Robert tu es sévère, j'aurais plutôt tendance à saluer dans un tel revirement, si il est exact, une preuve d'intelligence face à la constatation d'une erreur.

Errare humanum est sed persevare diabolicum est.
disait dans le latin de cuisine que j'ai retenu (il est humain de se tromper, mais diabolique de s'obstiner )

MichelR

03 mar. 2005
0

Alain a bien vu
page 44 du n° de mars VV écrit :

....."Désormais, le plaisancier pourra établir lui même la liste des médicaments et des produits qu'il juge utile d'avoir à bord en toute liberté, en côtier (moins de 6 milles) comme en hauturier (plus de 6 milles).".......

VV développera le sujet plus avant le mois prochain.

Merci Alain, devant naviguer dans les 15 jours, je me suis précipité chez mon marchand de journaux pour avoir confirmation.

Michel, tout dépend si l'intelligence est motivée par la reconnaissance d'une erreur ou par la trouille de se voir déjugé par les faits.

04 mar. 2005
0

Ca promet...
De belles empoignades sur ce qu'il "faut absolument" et ce qui est inutile...

Allez, je commence: Paracétamol 500...

:doc:

04 mar. 2005
0

c'est ton choix
à priori, le paracetamol te sauvra pas la vie, par contre il pourra te la rendre nettement plus agreable à certain moment. A toi de choisir entre aller mieux et le sado masochisme ? ;-) :-D

05 mar. 2005
0

le bon sens !
uniquement!
on ne va pas embarquer la meme pharmacie pour aller à porquerolles que pour aller en sicile ni encore pour une transat ! à chaque navigation son type de pharmacie.
il y a quand meme une nuance entre etre constamment à 3ou 4 heures d'un port que d'en etre à 3 ou 4 jours !

05 mar. 2005
0

evidemment
il y a le bon sens, non seulement la destination mais l'équipage et ses antécédents.

Heureusement que l'on n'a plus à emporter de quoi "soigner" ce qui est arrivé une fois à chacun parce que d'un point de vue statistique, c'est complètement faux.

Je ne vois pas pourquoi s'empoigner la-dessus, attendu que ce qui est indispensable à l'un ne le sera pas nécessairement à l'autre.

Il appartient à chacun de déterminer sa liste avec l'aide de son médecin s'il y a lieu et de ne pas emporter tout un fourbi qui n'aurait jamais servi.
Avant d'embarquer des tiers, le Chef de bord sera bien avisé de s'enquérir des risques qu'il prend de ce point de vue........et peut-être de passer un contrat écrit avec eux....c'est le côté pervers de la liberté.

05 mar. 2005
0

il faut distinguer...
ce qui est destiné à soigner "ce qui pourrait arriver" -&gt la boite de secours.
de ce qui est destiner à soigner un individu: traitement habituel, traitement en cas de crise (ex: ventoline pour un asthmatique, épinéphrine injectable pour un grand allergique....)
L'individu se prend en charge tout seul, OK.

Mais que mettre dans la "boite à bobos", c'était le sens du fil "ça promet".

Pour fdm (cékiçuila ?), il sagissait de lancer le débat, pas de se limiter au paracétamol (doliprane pour les intimes)

05 mar. 2005
0

Sur trois personnes embarquées
il y a quelques années, j'ai constaté les réactions suivantes au paracétamol.

La première y était allergique, pour la seconde l'effet était le même que l'eau du robinet et pour la troisième la douleur s'était estompée quelques heures.

Quant aux bobos, il y a des gens qui font avec (j'en fais partie) et d'autres pour qui la fin du monde est proche, j'en ai embarqué. La plupart des "bobos" guérissent spontanément avec le temps. Seul petit problème, les plaies ouvertes et l'eau de mer ne font généralement pas bon ménage.

Le seul vrai problème AMHA, c'est avec les enfants. Autrement, une boîte de secours très classique avec aspirine (et) "paracétamol", de l'alcool (ou du wisky), quelques compresses stériles et des urgos, en 30 ans de nav, je n'ai jamais utilisé rien d'autre.

Ah j'oubliais, :-D :-D :-D j'ai réparé la sortie intérieure de mon tube étambot avec 2 bandes velpeau et de la résine époxy :-D :-D :-D

05 mar. 2005
0

médicaments
pour le paracétamol, les allergies c'est très très rare...
Je ne vois pas en quoi c'est ennuyant d'avoir à bord quelques médocs. Pour le poids ?
Ca ne pèse pas bien lourd.
Certes c'est compliqué et ca fait peur mais :
- l'adrénaline, ca ne sert que pour les arrêts cardiques et les oedemes de quinck (pas très compliqué à diagnostiquer) ca ne coute pas cher et ca peut rapporter gros.
- si on n'y connait rien, il y a peut être un médecin sur la plage, un autre bateau, qui n'a pas de médocs sur lui mais est content d'avoir une pharmacie à sa disposition ...

C'est sur que le texte précédent était débile car mettre sur le meme pied (car obligatoire) des pommades anti-inflammatoires et de l'adrénaline c'est un peu mélanger canard en plastique et 60 pied open pour la nav.

enfin faite comme vous voulez mais si vous avez un peu d'aspirine, d'anxiolityques, d'adrénaline, de corticoides et d'antibio plus des bandes et immobilisateurs, vous serez tranquilles en mer comme au mouillage. Je dirai meme que de la morphine serait souhaitable pour les grosses fractures.

Et oui, il y a des mouillages qui ne sont qu'à 3 4 heures du port, mais ca dépend de beaucoup de choses et le stress consécutif à un blessé (surtout si c'est le capitaine, qu'il s'est pété le bras lors d'un empannage) peut plus que doubler le temps.

La crise de nerfs de l'équipier fragile à 3
heures du matin sous force 9, ca peut se gérer à coup de baffes, ca peut^être ligoter mais on peut aussi tenter un lexolil ou un tranxene, histoire qu'il aille dormir. Et ca non plus , ce n'est pas sorcier (surtout que vu ce que les francais bouffent comme saloperie de ce niveau, ca serait étonnant qu'il n'y ait pas un équipier qui sache la dose par coeur !).
La rage de dents impromptu qui rend fou, l'otite après avoir plongé, ca peut attendre mais des fois, c'est à vous détruire un couple ...

Alors faites vous une vraie pharmacie et vous serez toujours content si vous avez à vous en servir ou à vous faire aider par quelqu'un le jour ou ...

bonne nav.

Et un petit ps :
le whisky ca ne désinfecte pas bien du tout. les alcools forts sont bourrés de sucres et l'alcool et volatile donc premier effet je zigouille quelques microbes , deuxième effet ceux qui ne sont pas morts je les nourris... bref, de l'eau et du savon voila ce qui se fait de mieux si on n'a pas de bétadine ou autre.

05 mar. 2005
0

Pharmacie voileux expérimenté
Et si....
Chacun indiquait sa pharmacie type, en fonction de son expérience et de son type de nav. Plus besoin d'enarque ou de fonctionnaire, puisqu'il semble que chacun peut, maintenant, faire comme il lui semble responsable de faire. Cela devrait quand même être beaucoup plus sérieux !

Alors, la pharmacie pour sorties à la journée ou croisière côtière, c'est quoi ?
Et celle pour la grande croisière ?

François

07 mar. 2005
0

c'est bien ce que je préconise en début de fil...

Aller voir son médecin habituel (je n'en ai pas vu un depuis 4 ans), il sera à même de juger les bons médocs en fonction de nos "faiblesses" personnelles et des coins visités.

De plus si les destinations sont un peu exotiques, il y a des vaccins préconisés comme la fièvre jaune ou autres maladies elles aussi exotiques.

Au fait, la quantité de préservatifs était-elle indiquée dans l'ancienne directive, car avant de se soigner il faut aussi penser à ne pas tomber malade... ;-)

07 mar. 2005
0

Trousse...
Quand je faisais de la randonnée en montagne j'ai toujours emporté une petite trousse contenant quelques pansements, un désinfectant et quelques aspirines.

Et je vois pas pourquoi je ferai différement pour aller et venir à la journée.

07 mar. 2005
0

Aspirine...
Pour en revenir au traitement de la douleur...

Le paracetamol et l'aspirine ont un pouvoir antalgique tres comparable. L'allergie au paracetamol est vraiment tres rare et n'est jamais grave (urticaire). L'allergie à l'aspirine par contre est plutot frequnte et peut etre mortelle. En plus il y a pas mal d'effets secondaires (ulcère et risque hemorragique. Ne jamais donné d'aspirine après un traumatisme +++)
Tout celà fait que l'aspirine est de moins en moins utilisé dans le traiement de la douleur. Pour, info, elle n'est jamais precrite comme antalgique aux urgences dans mon CHU.

Si le paracetamol seul ne suffit pas il faut passer à quelque chose de plus fort (dianalvic...)

Pour la morphine sur les bateaux, ça me semble vraiment trop compliqué à manipuler, même si c'est vrai, ça pourrait etre utile dans certains cas. Sans parler du fait que c'est un stupefiant dont l'utilisation est hyper reglementée...

30 mar. 2005
0

Pharmacie: arrêté modificatif
Dans le numéro d'avril de V&V, un article complet et fort encourageant sur le sujet. Mais toujours pas de référence sur ce mystérieux texte.

J'ai donc contacté les Aff.Mar. pour leur demander cette précision.
Réponse aujourd'hui à 18H11: l'arrêté n'est pas encore publié au J.O. mais cela ne saurait tarder.

Pour ne pas être en retard sur la concurrence, V&V aurait donc un peu volé le départ...

30 mar. 2005
0

serieusement ...
son SON bateau, il faut avoir TOUS les médicaments que l'on CONNAIT, dont on sait se servir, que l'on nous a déja prescrit ..etc..

Le reste n'est qhe "bla bla" d'enarque & co.

Par exemple la douleur sujet super +++ important :
1-si vous savez utiliser la morphine comme antalgique ==&gt prenez la à bord !!
2-si vous connaissez les effets du Di-Antalvic sur vous ==&gt super, choisissez le pour votre trousse à Phcie !
3- si vous preferez le paracetamol à l'aspirine ==&gt il faut en emmnener !

suis-je clair ?

30 mar. 2005
0

farfa II, d'accord avec toi,
je ne suis pas un habitué des médecins, ni pharmaciens.

j'ai sous les yeux les V&V d'avril, qui propose 3 listes types de dotation médicale,

  • jusqu'à 6 milles d'un abri
  • jusqu'à 200 milles
  • et à plus de 200 milles

et il y a dans ces listes quelques colonnes , dans l'ordre :
Effet thérapeutique, dénomination commune ou molécule active, nom du produit, etc...

quelques unes me disent vaguement quelque chose :

  • antidouleur, antifièvre = ça je comprend = donc je prends

  • antiseptique local = ça je comprend = donc je prends

  • coronarodilatateur, antigagrégant, antinaupathique, ocytocique, synergistines, quinolones, nitro-imidazoles, etc..., etc... = je comprend pas ( et je savais même pas que ça existait) = je ne prend pas

les spécialistes vont peut être sourire car celà leur paraitra simple, mais rien qu'à la lecture de ces noms opaques, je suis troublé .

:-p

Mais c'est peut être possible avec un guide médical de s'en sortir sans formation pour des problèmes plus graves ?

30 mar. 2005
0

Simple recommandation...
La liste pléthorique publiée dans le cadre de la nouvelle Division 224 n'est plus que "conseillée". Le texte devrait sortir sous peu si ce n'est déja fait.
Je crois que la liste antérieure était déja une bonne base.
Outre ses médicaments personnels, on peut ajouter des médicaments "de précaution", après en avoir éventuellement discuté avec son médecin.
Le Centre de Consultations Médicales maritimes (ccmm.secretariat@chu-toulouse.fr) diffuse une liste conseillée, en fonction des navigations.
En cas de problème sérieux, on peut entrer en relation avec le CCMM pour une consultation d'urgence gratuite, soit par relais du CROSS par VHF16, soit par tél. portable à proximité des côtes, soit par téléphone Inmarsat ou Iridium au large.
Pour ceux qui évoquent la morphine, outre des précautions d'utilisation (je ne m'y risquerais pas vu mon ignorance!), on peut craindre que nos bateaux deviennent la cible des toxicos s'ils ont une chance d'y trouver ce qu'ils cherchent!

31 mar. 2005
0

..et une bouteille de rhum !
Dans la lignée de Bruno L , je suggère
1 caisse de rhum vieux... le même que le capitaine Haddok....
...Ca soigne du petit bobo jusqu'a l'emputation a coups de manivelle de winch.... très utile aussi en cas de nauffrage sur une ile déserte.
..bon vent a tous.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (33)

Coque de bateau

novembre 2021