peux t on acheter un PTE sans hypothéquer son près ?

Je rêve d'un First 345 ou autre du genre PTE qui ferait un près honorable.
On n'est sûr de gagner 40 cm de TE, mais pratiquement qu'est qu'on perd en cap, sur ce type de bateau ?

L'équipage
05 jan. 2008
05 jan. 2008
0

ton projet
c'est quoi?? régate ou familiale? de là dépend la réponse

05 jan. 2008
0

familial
mais on n'aime bien que ça avance et c'est souvent contre le vent.

05 jan. 2008
0

autre question
dans quelles eaux?? mar du nord manche atlantique med il faut savoir qu'un grand tirant d'eau te limite pour les mouillages en med et à l'échouage ailleurs

05 jan. 2008
0

Un bateau ça bouge
2/3 ans stationné en Vendée avec problème tirant d'eau, Irlande ensuite (retraite)

05 jan. 2008
0

tant que tu ne gite
pas il n' y a pas de gros ecarts , mais dès que le vent monte le bateau gite et là au secours avec un petit tirant d'eau tu derapes , c'est tout simple tu derapes joyeusement

non ,sans rire le pte dans la brise au pres , c'est vraiment une savonnette si tu le laisses giter , et si tu ne le laisses pas giter il n a pas de puissance pour passer dans la mer !

donc pour moi le pte est un non sens , il accumule les defauts :

derive au pres
besoin de bequilles pour se poser donc echouage compliqué

tout cela pour gagner 40 cm , je trouve que c'est cher payé

a tout prendre je prefere le deriveur integral qui peut se poser facilement ou le deriveur lesté qui avec sa derive limite les degats au pre serré

je connais un rush pte et un autre gte sachant que le Rush est un bon bateau de pres
avec le gte , j ai quelque fois du mal a m'en debarrasser alors que le pte , c 'est comique , on lui tourne autour il va tres bien au portant mais au pres , c'est pathetique !

;-) ;-) ;-) ;-)

06 jan. 2008
0

j'ai eu un Rush PTE
et effectivement c'était comique de voir les GTE se planter dans le canal du midi ou dans l'Orb le soir ou dans la passe de Marseillan

chacun rit de ce qu'il peut......et comparaison n'est pas raison

il existe tout un tas de raisons pour qu'un bateau ne marche moins bien et les principales tiennent souvent à la qualité de l'équipage et à l'équipement

il y a aussi des gens qui n'ont pas la fibre régatière et qui regardent en souriant les kékous qui font les matamores d'opérette en leur tournant autour

en outre je vois pas pourquoi un PTE aurait besoin de béquilles et pas un GTE

et pour le près, la différence est insignifiante pour la majorité des utilisateurs

enfin le rush a toujours été un bateau qui n'aime pas la gite

a+

vite mon Maalox :-D

06 jan. 2008
0

juste pour que tu ne restes pas faché
la comparaison que j 'ai pu faire entre le gte et le pte s'est faite en regate , le meme jour avec un poids d'equipage et une qualite de voile comparable et il est vrai que au pres serré il n 'y a pas photo , le gte depose le pte

en ce qui concerne le canal du midi il faut une bonne dose d'inconcience pour y aller avec 1.70 m de tirant d'eau mais tu avoueras que c'est un cas particulier , on achete pas un voilier pour naviguer sur le canal du midi !

quand au bequilles mon propos etait de dire que le deriveur integral peut se poser sans bequilles et que donc cela peut compenser son manque de performance au pres serré, pas le pte !

quand a dire que ""pour le près, la différence est insignifiante pour la majorité des utilisateurs "" c'est certainement parce que maintenant tu navigues au moteur (ce qui n 'est pas pour moi une tare puisque j y arriverai surement un jour) et que tu as surement oublié quel ennui c'est de tirer des bords carrés toute la journée contre un vent fort et d 'arriver fatigué , rincé quand les autres sont a l 'apero depuis une heure

c 'est une histoire de choix personnel , et je ne t'etonnerai pas en te disant que bien que navigant en Manche (marées ) j' ai un grand tirant d'eau et cela ne m a pas souvent empecher de faire ce que je voulais

;-) ;-) ;-) ;-)

05 jan. 2008
0

pte / gte
pour moi , c' est simple :
PTE , c' est quasi inutile , tout juste commercial.

en effet , quelle est le vrai ecart entre un PTE et un GTE ? 20 cm au plus !!!
Allez vous me faire croire que vous naviguez à 20 cm près ? (sauf canal du midi )
Donc , vu le gain de perf au près , mieux vaut un GTE qu' un PTE .
Si le tirant d' eau est un problème (atlantique par exemple), dans ce cas , il faut passer au DI , DL voir biquille .
J' estime que la question ne peut être posée que dans le cas d'un passage par canal du midi ou un ecart de plus de 50 cm !!!
Par contre , la forme de quille est bien plus importante dans le cas des bequillages ....

05 jan. 2008
0

pour mettre aussi ....
vraiment poser la question ....car naviguant dans un des coins ayant un grand marnage....

je suis 100% Ok avec le post ci-dessus.

GTE ou DL

:pouce:

05 jan. 2008
0

Cela dépend de ton programme
Pour répondre à la question, oui un PTE hypothèque le cap au près c’est indiscutable.
Pendant 20 ans j’ai régaté et je n’avais que des GTE. Je suis passé à la croisière au bateau lourd et au PTE et j’ai trouvé d’autres sensations, un autre confort. Au près : moins de cap il dérape, mais pas de coup de gîte, pas de rappel sec. C’est différent.
Cela dépend de ton programme. Régate, sortie du dimanche à essayer de gratter les copains ou promenade tranquille avec madame.
Bon choix

06 jan. 2008
0

oui
tout a fait d'accord egalement mais jusqu'a un certain point. Lorsqu'on depasse les 2 m ont commence a s'interdire beaucoup de choses

06 jan. 2008
0

TE
va voir sur le site de Finot l'article sur le TE avec un graphique interressant sur 3types de bateaux et la comparaison du VMG.

06 jan. 2008
0

tu vois
ce qui est sympa quand tu l' as c'est de mettre le lien

www.finot.com[...]eau.htm

comme cela , les autres ne cherchent pas et on peut tous discuter de la meme chose !

merci quand meme pour l'info

;-) ;-) ;-) ;-)

06 jan. 2008
0

Quel est ton programme?
Bonjour

Si tu dois continuer a naviguer en Irlande ou au dessus, pour poser ton bateau contre un quai, le petit tirant d'eau est préférable, pour le reste pas de difference.Perso je navigue sur 345 GTE, en croisiére en Irlande ,c'est un deriveur intégral qui me faisait réver, maitenant je suis en meditérranée aucun probléme.
Salut

06 jan. 2008
0

Et les quilles à ailettes ?
Bjr à tous,

Je vais acquérir très prochainement un First 32S5 à quille à ailettes et je me pose un certain nombre de questions à ce sujet. Je ne suis pas inquiet au chapître des performances (le bateau a un palmarès en régates suffisamment éloquent à ce propos), mais plutôt au niveau de l'échouage. Le tirant d'eau est faible (1.35 m), mais quelqu'un a-t-il une réponse sur le comportement à l'échouage dans une vase molle et épaisse, là où un bateau à quille classique (1.40 de TE) se pose droit ? Les ailettes disposées plutôt vers le talon de la quille ne risquent-elles pas de ne pas s'enfoncer, alors que le "nez" de la quille va le faire, faisant piquer du nez le bateau ?
D'autre part,quelle pourrait être la réaction du bateau à l'échouage avec des béquilles sur sol dur, où faut-il placer les béquilles ?

06 jan. 2008
0

en famille : la gite !
Salut

J'ai un sunlight 31 PTE. effectivement, il remontait correctement au pres et je ne suis pas sur que la difference en terme de performance etait tres sensible, en regard des autres elements (etat carene, etat voiles, reglages, barreur...).
Mais il etait tres gitard et, en famille, prendre un claque et se coucher faisait peur a femme et enfants. Meme si le bateau etait tres sur, y compris par fort vent, avec une voilure adaptee (foc de route).

J'ai maintenant un dufour 34 avec 1m9 de tirant d'eau. Ca change la vie dans ces conditions, le bateau est moins gitard, encaisse mieux les surventes (il est plus gros aussi...)

En nav en med, je suis rarement gene avec les 40 cm de plus pour les mouillages. Pour les ports, c'est moins evident : pas mal de ports (ds les plus petits, plus sympas) ont pas ou peu de place a partir d'1m80.

amities,
JF

0

une bonne idée
pour diminuer le tirant d'eau sans trop hypothequer les performances c'est la quille sheel on peut gagner environ 50cm de te sur un bateau de 10 a 11 m sinon il faut avoir le courage de ses choix et prendre un deriveur integral !et puis les gens qui croyent qu'il faut un grand tirant d'eau dans la brise ils se plantent car l'effet anti derive de la quille est de plus en plus fort a mesure que le vent monte et on a donc besoin de moins de surface anti derive dans le baston :exemple essayez de descendre a fond votre derive de 505 dans la brise !!!!

0

je suis bien d'accord
plus on va vite et moins on a besoin de surface de derive (je ne pale pas de stabilité puisque sur un quillard l'aileron a deux fonctions alors que sur un deriveur ces fonctions sont separés)d'ailleurs sur mon di dans la brise je remonte la derive pour avoir un meilleur equilibre, et d'ailleurs phil harlé conseille aussi de le faire aux proprios de feeling 326 di dans le carnet d'entretien du bateau

06 jan. 2008
0

oui
parce qu 'un 505 ne peut pas reduire sa voilure !

l'effet croche pieds existe mais par tres mauvais temps , là on parle de faire du pres avec 25 / 30 nds de vents , c'est serieux , mais c'est pas la guerre non plus , et là quoique tu en dises le gte aura un bien meilleurs VMG ( gain au vent) qu 'un deriveur qui lui amene d'autre qualités!!

comme dit plus haut c'est surtout une histoire de choix personnels , c 'est indiscutable puisque c'est un choix personnel , chacun est persuadé d'avoir fait le meilleurs choix et c'est bien souvent le cas , en fonction de ses priorités !!!

donc on a tous raison pour nous !

voila :topla:

:topla:

06 jan. 2008
0

Non Pierre ..
"l'effet anti derive de la quille est de plus en plus fort a mesure que le vent monte" ...

c'est fonction de la vitesse du bateau pas de celle du vent.
et dans le baston avec de la mer quand le bateau freine dans la vague tu chasses avec un lest court.

cela ne concerne que le rôle antidérive ...

il ne faut pas oublier que lest apporte aussi la stabilité sur nos bateaux (contrairement au cinquo) ...
et qui dit lest court dit moindre couple de rappel .. moins de puissance et dans la brise c'est la me... tu n'avances plus et donc ne cap plus non plus ... bref la galère.

A l'inverse en cata ou en dériveur dans la brise au près tu relèves de la dérive .... pour remonter le centre de dérive.

06 jan. 2008
0

comme tu le dis
exemple la Londe des Maures refuse l'entrée à 1,60 et il fait pas bon se planter dans la passe

06 jan. 2008
0

Groupe HN, quelle signification ?
quand on regarde les évaluations"groupe HN", sensées réprésenter le potentiel de vitesse d'un bateau, les différences PTE / GTE sont minimes, à quoi ça correspond ?

0

en general
la table hn juge surtout les bateaux sur leur capacité a faire du pres donc si la difference est minime c'est qu'elle l'est aussi au pres !

0

a voir
il y a du vrai la dedans!pourtant pendant trois ans de suite c'est un first 29 deriveur bisafran qui a eté champion en atlantique ;-)j'en ai eu un d'ailleurs et je ne voyais pas trop de difference au pres avec les autres ,il faut dire que le 29 bisaf est particulierement bien conçu ,qu'en est il pour le feeling 920 deriveur?

06 jan. 2008
0

C'est comment un first 29 dériveur ?
c'est une vrai dérive, ou c'est une quille pivotante style classe 8 et cie ?

06 jan. 2008
0

en cherchant un peu ...
www.finot.com[...]t29.htm

forte stabilité de forme ... + une version dérieveur indiqué plutôt comme quille relevable ...

logique que ça marche.

mais bon j'aimerais bien savoir vraiment ce qu'il y a dessous.

06 jan. 2008
0

justement ...
la question était le rating est très proche entre un modele similaire mais lest PTE et GTE .... d'ou des performance réelles proches ...

merci de lire avant de répondre.

06 jan. 2008
0

Vi ...
désolé ... pas facile à suivre

:alavotre:

06 jan. 2008
0

et surtout
c 'est une methode statistique et comme tres tres peu de voiliers pte regatent , ces resultats ne sont pas significatifs !

si tu regardes bien tu verras que l 'eccart entre gte et pte est en general d'un groupe ,petits ou gros , tout confondus , cela montre bien qu'ils manquent de données sur les pte

;-) ;-) ;-) ;-)

06 jan. 2008
0

pour bien connaitre
egalement le First 29 deriveur , je pense qu 'il s'agit de l'exception qui confirme la regle a la condition expresse de connaitre le mode d'emploi , a savoir toucher le moins possible a la barre , surtout au pres puisque dans ce cas ce sont deux pelles qui agissent et freinent le bateau !
quand on voit comment un coup de barre peut freiner un bateau au pres serré avec deux safrans il vaut mieux faire attention a l 'equilibre !!

le Feeling 920 deriveur lesté , je n 'en ai jamais croisé donc , je ne peut pas te dire , mais je pense qu 'en cap il y a une difference

;-) ;-) ;-) ;-)

0

le 29
a un saumon en fonte de 25cm de profondeur et une derive en fonte de 200kg profilée,c'est plutot une config deriveur lesté

06 jan. 2008
0

Cela ne veut rien dire
On compare ici des perfs réelles et pas en temps compensé. Le but du temps compensé étant me semble-t-il de mettre tout les bateaux à égalité, même un bateau très lent mais bien mené peut gagner.

Cela suppose bien entendu que les handicaps sont plus ou moins corrects, et que les conditions moyennes n'aient pas favorisé certains bateaux.

06 jan. 2008
0

Re: justement ...
merci de vérifier à quel post je répondais.
;-)

06 jan. 2008
0

ne pas oublié ...
que les régates courus par plus de 20 Knts ...ça devient rare ....

que par 15 Knts en baie sur eau a peu près plate qu'un PTE s'en tire correctement ... je dirais fort heureusement ... mais par 30 Knts avec de la mer c'est déja plus forcément la même musique ...

06 jan. 2008
0

PTE vs GTE
sur cetains bateaux (par exemple feeling 1090) la version PTE est équipée d'un lest plus lourd (une centaine de kilo), d'un bulbe en bas de quille pour baisser le centre de gravité, d'un voile de quille plus long pour obtenir la même surface.

Donc pour ce type de bateau l'écart de perf entre PTE et GTE viendrait du poids du bateau et peut-etre de l'hrydrodynamisme de la quille.

Bon vent

06 jan. 2008
0

Zephir
je suis d'accord avec toi sur le comportement des pte mais le First 29 deriveur , je ne sais pas pourquoi marche tres tres bien au pres serré

on ne devine pas qu 'il s'agit d 'un deriveur

;-) ;-) ;-)

06 jan. 2008
0

PTE en régate ...
a bien y réfléchir ...

qu'un dériveur marche a peu près en régate n'est pas forcément transposable à l'usage "classique" que l'on en ferait en croisière ...

Un dériveur peur avoir un profil antidérive correct ...
reste la stabilité.

En régate avec un barreur qui a du métier on gite assez peu au prés dans ces conditions quelques costaud au rappel sont très efficaces voir plus que le lest ...

En usage "classique" sans les costauds ... les performances peuvent s'éffondrer.

Un exemple un Selection, ou un Classe Europe ...(bateau avec un lest profond mais très léger pour un bateau de cette taille et surface de voile) ça faisait un très bon près en régate mais avec 600 Kg au rappel ..

en croisière sans les 600 Kg ...les performances au prés dans la brise s'effondraient ..

Je ne serais pas surpris qu'il en soit de même pour le first 29 que vous citez en exemple.

06 jan. 2008
0

POur le First 29
il y a quand même 2 groupes d'écart entre le GTE et le dériveur dans la table HN.
soit environ 3% sur la vitesse moyenne ça commence à faire ... beaucoup en régate ...logiquement largement assez pour ne plus jouer ensemble à niveau équivalent.

0

non
car son centre de gravité est le meme que le quillard (plus de lest)

06 jan. 2008
0

Cela me paraît ...
... un raisonnement très valable.

06 jan. 2008
0

oui
plus un bon regleur de gv , cela change les perfs!!

08 jan. 200816 juin 2020
0

Ben moi je suis content ... et mes voisins surpris !
J'ai first 32 PTE et j'en suis content.
Naviguant en BZH nord, je pose partout mon bateau, soit sur béquilles (très facile, contraiment à ce qui a été dit plus haut par quelqu'un qui ne béquille sûrement jamais), soit et surtout contre le quai. J'ai ainsi passé quelques jours formidables dans le port de sauzon contre le quai, pendant que les GTE se faisaient secouer dans l'avant port, et que les DI étaient entassés les uns sur les autres dans les places à échouage (port saturé pour mauvais temps).
Ainsi, mes enfants ont accès au quai ou à la plage directement,et je vais pouvoir rejoindre la méditerranée par le canal du midi (1.35).
Maintenant, le comportement du bateau. Je ne suis ni un régatier, ni un tocard. Par vent fort (&gt25 nds), il faut réduire rapidement et préférer l'étai largable plutôt que de réduire le GSE.
Avec mon foc d'étai, je garde un cap aussi bon que les GTE que je croisent avec leur GSE enroulé, et j'ai largement autant de puissance.
Soyons clair, je ne parle pas ici de régate, mais bien de croisière dans le vent fort.
Si il y avait de l'eau partout, j'aurais un GTE, mais (heureusement) ce n'est pas le cas.

08 jan. 2008
0

Le seul truc ...
ou je ne te suis pas ..

c'est qu'un GTE (on parle de bateau pas de barque jetable qui craque quand on les pose) ça échoue aussi très bien le long d'un quai ...
avec mes 2,20 de TE je ne m'en prive pas ..

08 jan. 2008
0

Bah heuuu ...
avec un peu d'organisation ..

non je déconne ..

mais honnêtement béquiller des machins de plus de 10 m ... même en PTE c'est quand même pas tip top .. il faut plutôt du dériveur lesté ou équivalent ..

08 jan. 2008
0

Normand a normand a demi ...
1,5 m de tirant d'eau pour un gros bateau c'est un PTE ...

08 jan. 2008
0

hum !! reprenons
pierre2 qui dit [i]"normand trois quart"[/i]

le brisac qui dit [i]"vive, le tri, le tri, le tri !"[/i]

doit on en conclure qu'un tri normand

VIVE LE TRIQUARD ??? :jelaferme:

c'est où la porte ?? je sors :acheval:

08 jan. 2008
0

ok
mais tu ne peux pas béquiller.

08 jan. 2008
0

oui et non
je finirai Normand...

jusqu'à 1.5m de tirant d'eau , pas de problème pour béquiller si la quille est suffisament longue.
quelque soit la taille du bateau , je ne passerai pas une nuit tranquille perché sur des béquilles avec un bateau pouvant basculer vers l'avant ou l'arrière pour cause de quille étroite.

mais si c'est conçu pour , pas de problèmes : les anciens le pratiquait quotidiennement avec les canots de pêche ou de cabotage.

0

la question de pascal
etait precise alors on peut lui repondre :pte oui pour la croisiere et non pour la course,normand trois quart ;-)

08 jan. 2008
0

Il m'arrive de naviguer
sur un dériveur lesté de 9,5 m

l'embryon de quille doit faire à la louche entre 2,5 et 3 m de long pour un TE de l'ordre d'1 m, l'ensemble ayant un profil correct et une liaison coque nickel.
ça échoue et ça pose super bien. (heureusement)

Il y a une dérive sabre profilé. TE 2,1 m je crois.

il y a de bonnes voiles et un bon greement.

ça fait un près correct, c'est pas un avion de chasse non plus .. mais c'est nettement mieux que la moyenne.

08 jan. 2008
0

j'oubliais l'essentiel ..
c'est une construction amateur ...

sur les plans à l'origine la dérive était une tôle plane pivotante et l'embryon de quille (en exagérant à peine) avait un profil assimilable a une boite ...

lee choix de la dérive sabre profilé et de profiler également la quille en soignant son montage ont été fait dans un but de performance.

je doute fortement que dans sa configuration d'origine le bateau ait marché comme actuellement.

09 jan. 2008
0

moi l'autre fois
j'ai mis presque 1/2h dans la vue à un first class 10 avec mon vieux canote PTE de 9,20m
Bon c'est vrai que dès qu'il a pu passer à son tour le seuil du port il a pas mis trop de temps à me rattraper ;-) :-D

09 jan. 2008
0

sont plus lourds aussi les PTE
pour tenter de se rapprocher le plus possible de la stabilite du GTE, ca fait quand meme beaucoup de handicaps, faible plan anti derive, moins de stabilite et poids superieur.

:-(

09 jan. 2008
0

tout est affaire de compromis
a équipement égal (voiles etc) et compétences équivalentes des équipages, le GTE capera toujours plus que le PTE.

maintenant, en croisière, je préfère faire un peu moins de cap et ne pas me faire chier avec un "tyran" d'eau pénalisant.

perso, j'ai fixé la limite à 1,60, après quand on prend un pied de pilote conséquent, on commence à manquer d'abris...

10 jan. 2008
0

souvenirs, souvenirs...
en des temps que certains jugerons lointains, je me souviens etre rentré dans l'aven pour monter à rosbras avec le 16 m d'un copain (qui n'etait pas à bord). un anglais me suivait avec un 10-11 m. apres avoir pasé le seil de l'entrée et avoir senti le bateau frotter doucement sur le sable, je me suis retourné vers mon anglais juste à temps pour le voir effectuer un magnifique stop.
quand 2 heure et demi plus tard il a voulu se mettre à couple de moi au quai à rosbras, je lui ai conseiller de se mettre plutot au milieu de la riviere.
bon j'avoue j'avais un tantinet tout relevé et dans cette configuration le 16 m du copain cale moins d'1 m et l'anglais affichait un bon 1.90...
au fait ave ses deux derives laterale à profil naca eyt incidence, le canote collait regulierement la patée à nombre de quillards pourtant bien menés.
bref un petit tirant d'eau bien concu peut etre redoutable.
amicalement
jpierre

0

ah ah
et quesqu'ils vont dirent les partisans du grand te contre les deux derives angulées avec profil d'aile d'avion,hein !!!!souvenez vous de terrorist a la one ton cup 1974 :-)

0

oui bien sur
mais je parle de remonter au pres !et puis terrorist etait large a la flottaison 'et puis avec un mat tres leger on compense la perte de lest,surtout avec un greement 7 huitieme souple pour evacuer le trop plein ,bon j'ai encore plein d'argument car j'aime les deriveurs plus que de raison ;-)

10 jan. 200816 juin 2020
0

mon arche n'est pas le deriveur ideal c'est sur
trop lourde un deriveur integral doit etre comme ca

10 jan. 200816 juin 2020
0

le meme que mon arche
posé ,cotes de bretagne et cote varoise :egalité pour la beauté

10 jan. 2008
0

Bahh François ...
ils ont un poids mimimum a respecter ... si il mettait pas de lest il faudrait faire des amenagements pour y arriver .. ça ne fait plus course et c'est trop cher à réaliser ..

donc du plomb que diable !!!

je déconne pour ceux qu'on pas suivi ..

0

t'es pour la pensée unique ?
et comment ils font ces cr..... pour aller dans les petites criques ? et puis les jauges et les classes 40 ou autre c'est pas ma tasse de thé,j'ai pas dit qu'un deriveur etait plus rapide!mais qu'il pouvait etre assez performant!

0

rabacher est un bien grand mot
je l'ai dit qu'une fois(pour les perf )le sujet du fil est :est que que je peux avoir des perf correcte avec un pte et je reponds "oui"bien sur ,c'est toujours plus facile de dire qu"avec trois metres de te on fera un meilleur pres comme c'est facile d'enfoncer des portes ouvertes !

10 jan. 2008
0

La question précise est
"peux t on acheter un PTE sans hypothéquer son près ?"

ce qui sous entend, AMHA, pour un même bateau et dans un contexte d'utilisation comparable. Ne mélangeons pas tout.

Pour moi la réponse est clairement non. En réduisant le TE:
* on réduit la force anti-dérive, mais cet impact peut être partiellement compensé en modifiant aussi la forme de la quille (section plus large et plus épaisse)
* on remonte le centre de gravité. On perd beaucoup en stabilité et en raideur à la toile. Et là le seul moyen d'essayer de compenser est d'alourdir le bateau en mettant plus de lest. L'impact est surtout visible avec du vent et de la mer. Je dirais plus de 15 noeuds. Le près dans la mer formé notamment s'en trouve fortement affecté. Pas besoin de 4 m de creux, il suffit que le bateau tape et soit ralenti dans sa progression.

10 jan. 2008
0

He Pierre ...
les dérives ça donne toujours pas de couple de redressement ...

10 jan. 2008
0

Oui mais tu triches ..
c'est sur que sur ton arche de Noé ...tu as du monde a mettre au rappel :acheval:

10 jan. 2008
0

Bah en Med.
elle est bien ton arche ..
une qui pose c'est surtout pour des coins de bargeots comme chez nous ....

on est tellement insupportable que même la mer part pour nous fuire ....

mais comme on a les plus belles côtes DU MONDE elle revient toujours :heu:

10 jan. 2008
0

Bizarre tout de même ...
... qu'aucun class 40 (large à la flottaison, mât en carbone très léger, double safran, gréement libre) ne soit dériveur. Dans une jauge 'open', ca devrait être le cas si c'était tellement performant en temps réel.

Mais non, tous ces crétins d'architecte et de coureur optent pour des quilles bulbées de 3m de TE, le maximum permis par la jauge.
;-)

0

ci dessus
reponse pour francois(c'est vrai que les posts se mettent nimporte comment)

10 jan. 2008
0

Je ne suis pas partisan de la pensée unique ...
... mais de la pensée juste. Et si elle est "unique", et bien soit ...

C'est qui qui n'a pas arrêté de nous rabacher les oreilles des fantastiques résultats en course des dériveurs ? Sans faire d'ailleurs la moindre distinction entre résultats en temps compensés et en temps réels?

Je peux parfaitement comprendre pourquoi certains souhaitent un PTE ou un dériveur. Mais le sujet de ce fil, ce n'est pas les avantages et les inconvénients des PTE ou des dériveurs. Ce n'est non plus de savoir si il y a moyen de concevoir des dériveurs plus performants que d'autres.

Non, le sujet de ce fil, c'est l'impact sur les performances réelles d'un tirant d'eau réduit par rapport à un grand tirant d'eau, pour des bateaux plus ou moins équivalent par ailleurs et mené en croisière de manière plus ou moins équivalente. Enfin, c'est ce qu'il me semble.

Alors permets-moi de m'en tenir au sujet du fil.

10 jan. 2008
0

Je croyais aussi ...
... que c'était enfoncer des portes ouvertes, mais à lire tes interventions je n'en étais plus aussi sûr.

12 jan. 2008
0

une etoile
voilà qui est dit ! je suis bien d' accord .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (25)

novembre 2021