Peux-on naviguer en sécurité avec un seul jeu de cartes électroniques ?

Ma réponse est définitivement non.

J'ai en permanence sur ma tablette trois logiciels de nav et donc 3 jeux de cartes :

Les cartes navionics
Les cartes Imray et
les cartes ISailor.

Voici un exemple de la rade de St Pierre :
La 1ère est ISailor,
La 2ème Navionics et
La 3ème Imray.

Dans ce cas précis, la carte ISailor enfonce les deux autres.

Merci de votre patience, dur dur de charger ces 3 images...

CaptainRV

L'équipage
15 fév. 2013
15 fév. 2013
0

juste une

15 fév. 2013
0

trois logiciels de nav MAIS une seule tablette ... :jelaferme:

17 fév. 2013
0

chercher l'erreur
il est préférable d'avoir 2 outils avec la même carto.

15 fév. 2013
0

je zappe entre les CM et les raster pour ma part
je préfère malgré tout les raster puisque c'est la même qu'en version papier

15 fév. 2013
0

Je pourrais prendre un exemple similaire pour la carte détail du Robert.

Eh oui, Bill, une seule tablette, mais si les appli sont déjà ouvertes, on passe d'une appli à l'autre en moins de 2 secondes.

Et c'est qd même plus rapide que d'aller dans les IN (pour ceux qui les ont).

CaptainRV

15 fév. 2013
0

Et pour rafraichir les memoires, St Pierre était jusqu'en 1902 la capitale de la Martinique. L'éruption de la Montagne Pelée a fait 30.000 morts et coulé tous les bateaux en rade. Un paradis pour les plongeurs.
Et, pour y mouiller, une toute petite bande côtière de moins de 200 m avec 20 mètres de fond, au delà, il faut oublier....

CaptainRV

16 fév. 2013
0

le 3 mats Français , le BELEM fut sauvé faute de place en rade

3mats.net[...]ee.html

15 fév. 201316 juin 2020
0

Pour compléter la collection
1 - Carte SHOM 2012 (avec superposition Google Earth, source Geogarage)
2 - CM93 Janvier 2011

15 fév. 2013
0

Cette carte Shom est typiquement l'exemple d'une carte absolument inutilisable. Il y a un quadrilatère très bien défini dans la carte ISailor marquée par 3 grosses bouées jaunes et l'extrémité du ponton des navettes où il est non seulement interdit de mouiller, mais présentant de plus le risque que l'ancre reste crochée au fond dans une épave.

Ceci n'est d'ailleurs pas montré dans la carte papier.

Et, pour le prix d'une carte papier, j'ai toutes les zones y compris les plus petits détails du Canada au Cap Horn. Un budget phénoménal avec du papier.

Je ne suis pas contre les cartes papier bien évidemment que je possède pour mes zones de nav les plus courantes, en gros une dizaine de cartes, mais il est impossible de rivaliser en termes de coût avec les cartes électroniques.

CaptainRV

16 fév. 2013
0

on va répondre que la sécurité n'a pas de prix ou du moins celui que l'on estime être

15 fév. 2013
0

le plus sur c'est d'avoir en secours des cartes à jour à l'échelle du besoin, une règle de Cras et de ne pas hésiter sa route et de faire l'estime, bref comme avant le gps il ne faut jamais oublier les bases, ou les apprendre pour ceux qui sont de la génération gps traceur

15 fév. 2013
0

Mais si....si...

Si la Tablette tombe en rade, ça arrive. Et là c'est toi qui est en rade (de St Pierre) !!!

J'utilise mais n'ose pas le dire MaxSea TZ -et en suis très content d'aileurs- en plus des cartes papier.

16 fév. 201316 fév. 2013
2

Avoir plusieurs sources c'est bien mais c'est encore mieux quand on est pas seul à savoir comment s'en servir . ;-)
Naviguant pratiquement toujours en couple, on prépare les routes et escales à 2 sur le PC avec OpenCpn et les Cmap + cartes papiers/compas/règle Cras, en contrôle (ma femme utilise aussi bien que moi ces 2 sources). C'est moi qui lui ai appris ... je n'ai aucun mérite ; c'est mon métier ...
Ensuite, moi je fais ma nav sur le traceur Géonav (carto Navionics) à la console de barre et ma femme sur le traceur B&G (Moi, j'aime po !) (carto Cmap) et sur le pC de temps en temps, en n'oubliant pas de jeter un coup d'oeil à la carte papier .
On a en plus un Ipad en secours (pas besoin d'alim et grande autonomie) + le Radar ...

Avec ça, si on se perd, on est vraiment NULS ... :-( surtout qu'on a 2 paires de zieux qui vont encore bien, des jumelles (l'instrument le PLUS IMPORTANT, AMHA) et un sondeur pour vérifier qu'on va pas au tas en suivant une mauvaise carte ...

Le tonton du Concordia a été moins bon que nous ... non ?

16 fév. 201316 fév. 2013
0

Absolument d'accord avec toi. Rien de mieux que d'être deux. Et puis, ça peut servir en dehors de la nav, non ?

Menfin, pour conclure sur ce sujet, je trouve choquant qu'Imray et Navionics n'intègrent pas les IN dans leurs cartes, ne croyez vous pas ?

CaptainRV

16 fév. 201316 juin 2020
0

Les IN ne sont pas très détaillées pour la rade de St-Pierre
Correction la plus récente
" § 4.4.1.2. 25, remplacer l’alinéa par :
25 La rade est encombrée de multiples épaves archéologiques. Afin d’assurer la protection du site, il a été défini une zone d’interdiction de mouillage (préfecture de la région Martinique, arrêté préfectoral n°11-02163 du 24 juin 2011) délimitée par le ponton de Saint-Pierre et 3 bouées de marques spéciales. Le gradient de profondeur y est assez fort."

La carte la plus détaillée du SHOM (7089) n'a pas (encore) été mise à jour (voir GAN sur le site du SHOM)

On ne peut que féliciter i-Sailor d'avoir porter des informations non encore officielles sur ses cartes, mais on ne peut pas reprocher aux autres fournisseurs de ne pas faire ce que le SHOM ne fait pas non plus.

Carte complète

www.observatoire-eau-martinique.fr[...]012.pdf

16 fév. 2013
0

Un seul jeu de carte électronique???

Avec ou sans carte papier???

16 fév. 2013
0

Navionic dans les cockpit sur traceur gps , Cmap sur ordi , qq erreurs sur cmap , sinon super pour les deux de la France a Tahiti ? Préfére le systême gps traceur dans le cockpit , sous les yeux en permanence , faible conso , bien précis

16 fév. 2013
2

Bon, moi, je me contente de croisières cotiéres en Bretagne nord, pas vraiment des rochers méconnus, depuis le temps!
J'ai tout fait à "l'estime contrôlée" pendant des années faisant plus confiance à mon sondeur, a mon cahier de courant et la règle des 12eme qu'à mon loch allez à Thouars. Le controle se faisant avec un Gps MLR équipé d'un différentiel.
Puis vint l'envie de savoir par où j'étais passé!
Essai avec un PC, plus d'angoisse que de quiétude malgré l'achat de quelques logiciels subtils (certain furent "empruntés"). Noé fut le plus interessant car il me permit de scanner MES cartes papier et de géolocaliser les pages du bloc marine pour avoir toute les info à l'écran. Assez marrant de voir le bateau se déplacer sur les horraires de l'écluse de Paimpol et virer de bord à l'approche du Capitaine du port.....
Mais, je prefère la barre à la table, j'ai acheté pas cher et en solde, un humminbird avec la carto Navionics que j'ai installé dehors. Gros changements...
1- l'équipage comprend où on est et où on va.
2- l'affichage est petit, donc si on veux en savoir plus on va voir la carte. La, surprise, les cartes ont repris leur importance, mais désacralisées!
3- le vieux MLR est resté notre speedo fond, avec sa temporisation longue. Mais sa collection de waypoints reste notre référence, les habitudes...

Puis Navionics est arrivé sur l'Iphone, génial pour préparer sa croisière dans son salon avec les meme cartes que sur le traceur. Il devint, deux étés, durant notre back up et mon espion : "Victor, tu crois pas que tu passes un peu trop près de Roches Douvre, ça fait deux heures que je te dis d'abattre." (vu de ma couchette)

Enfin, un Ipad nous a rejoint, j'ai recommencé à tester les logiciels avec délectation, j'ai acheté un Gps Bad Elf, j'ai envisagé des solutions sophistiquées...

Mais finalement, les cartes papiers sont bien clipées sur la table à carte, le cahier de courant à jour dans son classeur, le traceur et le Mlr allumés et l'Ipad connecté à la sono... L'Iphone s'ammuse à sonner quand un client apl et vibre quand c'est un incongru...

Conclusion :
Qui ne connait pas doit apprendre ses cartes, savoir ce qu'estime veux dire et choisir le confort des outils modernes sans oublier que trop d'info tue l'info!

PS. : mon cahier de courant est constitué des cartes de courant du bloc marine, plastifiées et reliées dans un classeur. Sur chaque feuille, il y a quatre cases :
La date
L'heure du jour correspondant à la carte pour la marée du matin
L'heure idem pour la marée du soir
Le coef
Les infos sont écrites au feutre indélebile (chaque départ est embrumé de l'odeur perverse d'un petit coton imbibé d'acétone qui fait disparaitre la marée de la veille dans un nuage coloré mais peu tenace...)

16 fév. 2013
0

bravo d aimer ce genre de nav a l ancienne .moi j adore appuyer sur un bouton et voir le bateau défiler sur un écran .
pour en revenir aux cartes elec.ça sera tj plus précis que l estime

16 fév. 201316 fév. 2013
0

Bien sur que non il faut avoir des compléments papier C'est INDISPENSABLE comme il faut douter de ce que disent les GPS comme au large il faut avoir son sextant et en côtier savoir se servir d'un compas de relèvement d'une régle Cras. Nous préparons nos voyages avec Gouglegle Earth et pour chaque port possible une photo aérienne du port avec un point d'atterrissage sûr Les phares principaux et leur signature sont repérés aussi.Ces photos sont rentrées sur un Ordi dédié avec open CPN à la table à cartes.A bord tout est en double la barre est équipée d 'un traceur multi fonctions Garmin
Bonne nave à tous

16 fév. 2013
2

Un sextant pour le large ? Je serais curieux de savoir qui a un vrai sextant à bord, je veux dire un vrai Freiberger ou autre, pas le bidule en plastoc inutilisable qu'on nous oblige à transporter ... Qui sait s'en servir ? Qui a les tables et types de calcul ou la calculatrice qui va bien ?
C'est un bel objet, mais ce n'est plus qu'un symbole , pas un instrument de navigation .
J'ai fait des dizaines de transat ( au commerce) avec ce seul instrument dans les années 70' ( le " Satnav" est arrivé à la fin de ces années là sur les passerelles) , mais je ne saurais même plus m'en servir en dehors d'une méridienne ... Vive le GPS ! ;-)

16 fév. 2013
0

oui vive le gps , mais j ai eue un sextant ebco ( plastique ) table ho 249 , les éphémérides , et une belle nav entre la France et Tahiti ( entre 81 a 84 ), aujourd hui je suis tj ébahi de voir mon voilier défilé sur un écran

16 fév. 2013
0

Freiberger grand modèle et cela sert et peut servir oui vive le GPS mais la foudre etc etc le soleil ne tombe pas en panne.

16 fév. 201316 fév. 2013
1

j'en ai un !

un bel Astra en métal de chez Navastro et les éphémérides et le logiciel qui va bien pour la droite de hauteur ...

Mais je ne l'utilise qu'au mouillage quand çà ne bouge pas et que je risque pas de le cogner.

Quel plaisir de faire une droite de hauteur le midi qui confirme qu'on est à moins de 5 Nm de la rade d'Agay quand le GPS nous affirme qu'on y est et qu'en plus on y est vraiment car on est allé prendre l'apéro à l'auberge de le rade!

Blague à part quand je vais en Corse si mon GPS tombe en panne j'utiliserais l'estime que j'entretiens toutes les deux heures (grâce au GPS) sur un routier en papier à l'abri des pannes électriques.

Mais si je devais traverser un Océan je crois que je ferais quelques droites de hauteur au large ...

16 fév. 2013
0

Je suis certain que s'il vous restait comme seul moyen le positionnement astro, il vous faudrait très peu de temps pour savoir où vous ètes à peu près, mème avec un sextan rudimentaire (un très beau film retrace le sauvetage authentique d'un jeune pilote convoyeur, complètement perdu dans le Pacifique, tous moyens de radionav en panne, seul marchait encore la VHF, guidé par un vieux pilote de ligne à haute altitude se rappelant les trucs d'astro avec les doigts de la main, qu'il a fait appliquer à son jeune nouvel ami, pourqu'il puisse retrouver la bonne direction).

J'ai toujours à bord tout ce qu'il faut pour revenir à l'Astro (Freiberger compris),au cas où.

16 fév. 2013
0

moi aussi j ai a bord sextant et éphémérides pour faire un point a la méridienne ( facile )

16 fév. 2013
0

La méridienne, tout le monde ou presque sait ou peut le faire . Fastoche !
Mais un point complet avec 3 droites de hauteur sur les étoiles ??? J'ai comme un doute ... ;-)

16 fév. 2013
0

le plus dur c'est de savoir faire la visée, particulièrement pour les étoiles (trouver la bonne étoile et l'horizon)

après on trouve des petits logiciels miracles qui font le point pour vous ...

avec les HO 249 et en relisant Antoine c'est pas trop dur non plus

16 fév. 2013
0

Petite mésaventure:Un beau matin, dans la brume,mon logiciel NAVICARTE me déclare:" votre logiciel n'est pas enregistré etc etc..." retour chez moi (avec OpenCPN et Cartes papier).
Mails chez navicarte et 48 h plus tard le problème est résolu.
1 Il est bon de posseder plusieurs moyens de positionnement
2 Grafocarte n'existe plus alors à la prochaine panne: logiciel=poubelle
Pour ma part, j'utilise OpenCPN installé sur une carte usb,ce qui peut palier une panne d'ordinateur

16 fév. 2013
0

Beaucoup pratiqué le sextant (autrefois), 2-3 milles avec le Freiberger, 10 avec Ebco ce qui est largement suffisant pour trouver une île significative, donc c'est tout sauf un gadget.

Maintenant c'est toujours cartes papiers en référence et PC pour suivre le bateau ce qui est agréable mais reste un supplément facultatif à mon goût. L'essentiel se fait avant tout avec les yeux, les neurones et l'expérience.

17 fév. 2013
0

Tahiti a TOUT dit en une phrase : L'essentiel se fait avant tout avec les yeux, les neurones et l'expérience...
Les traceurs, PC, tablettes and Co c'est très bien et très confortable,,,, mais cela nous endort les neurones et nos capacités de réactions... A consommer avec intelligence, donc!

17 fév. 2013
1

j aurai tendance a dire , l inverse , attention a ce que l on voit ,la fatigue fait faire des erreurs , le gps jamais

17 fév. 2013
0

Moi j'essaie de naviguer pas trop con, pourtant dans mon cas il paraît que c'est difficile.
Navigation au GPS et à la carto électronique mais je ne m'y fie pas trop dans les coins tordus, je m'en inspire tout en me méfiant. Comme disent les copains plus haut, d'abord les yeux puis le sondeur et le raisonnement prudent. J'evite de faire du rase cailloux stupide ou du slalom dans les coins mal pavés.
mais jusqu'ici très peu d'erreurs sur les CMAp, je crois que bien naviguer c'est d'abord naviguer prudent, comme en territoire ennemi, avoir des yeux et des oreilles partout en plus de l'écran.
ca ne m'empêchera probablement pas de me coller au sec un jour par inadvertance mais qui est parfait ?

17 fév. 2013
0

A la question posée par l'auteur du fil je réponds par expérience NON! Et ce à la suite d'une expérience personnelle. En convoyant en solitaire un voilier que je venais d'acheter, entre le Canet en Roussillon et la Bretagne j'ai eu un court-circuit général sur mes batteries "servitude" et je me suis retrouvé au petit matin sans cartographie électronique, sans radar, VHF etc. Heureusement j'avais à bord des routières et un vieux GPS Garmin 12 portable, ses piles et guide IMRAY et j'ai pu regagner grâce à cela le port de Valencia. J'avais aussi une VHF portable. C'est pour ces raisons que je dit NON!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

Après la pluie...

  • 4.5 (108)

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

mars 2021