peut-on "passer outre" une révision de radeau de survie

Bonjour,
je devrais faire la révision de ma survie de 2006 en 2012. Je n'envisage pas d'aller à plus de 6 milles d'un abri donc si je ne fais pas la révision cette année, quelle est l'incidence sur la validité du radeau et la prochaine révision ?

merci.

L'équipage
14 jan. 2012
14 jan. 2012
0

Salut françois et bonne année!
Pour ta survie, elle n'est pas obligatoire à mois de 6nqs alors tu n'es pas obligé de la réviser maintenant. Par contre, si tu te fais controler à plus de 6nqs d'un abri (définition toujours très floue) c'est cher (1500 euros de pv je crois). La mienne, une seago, viens de partir à la rochelle pour la révision des 3 ans.

Pour micadaber, tu as avancé?

29 jan. 2012
0

bonjour Johann,
étant également propriétaire d'une survie SEAGO pourriez vous m'indiquer auprès de quelle station de la Rochelle vous avez fait réviser la votre et à quel prix sans être indiscret ?
Merci d'avance de votre réponse.

Bruno LANDON

20 jan. 201320 jan. 2013
0

Désoler mais en sept 2012, je me suis fait contrôler au mouillage par la GM, très aimables d'ailleurs, ils ont tout vérifié papiers du bateau ,et carnet de la survie , , extincteurs, m'ont fait un reçu pour dire que tout était ok, le fait d'être à moins de 6m des cotes ne veut pas dire que tu ne vas pas faire une traversé, je serai toi je ne sauterais pas la révision

21 jan. 2013
0

Contrairement à l'ancienne réglementation, avec laquelle on devait avoir à bord le matériel correspondant à la catégorie de navigation, ce n'est plus le cas maintenant.

Je me suis fait aussi contrôlé, au mouillage par les gendarmes, ils ont regardé les papier du bateau, mais pas ceux du Bib, car j'étais m'ont-ils dit dans la zone des 6 milles.
Ils sont factuels et ne peuvent évidemment pas te verbaliser sous prétexte, que tu pourrais envisager une traversée avec une survie périmée ou sans survie.
Où irait-on si par exemple, on te verbalisait quand tu passes devant une banque, car tu pourrais avoir l'intention de la braquer !!!

1

Certes, le fait d'être à moins de 6 milles des côtes etc... mais ce n'est pas de la compétence des pandores de l'envisager.

La division 240 est très claire : un navire (quel qu’il soit ) effectuant une navigation entre 2 et 6 milles d’un abri embarquent le matériel d’armement et de sécurité côtier prévu à l’article 240-3.08. (240-3.06 § III).

La survie ne fait pas partie de cet armement obligatoire.

22 jan. 2013
-1

-une survie non révisée à bord d'un bateau est une infraction même au port.
-Une survie qui n'a pas été révisée dans les temps doit faire l'objet d'une "grande" révision facturée beaucoup plus cher

22 jan. 2013
1

C'est une analogie avec les fusées.
Mais celle-ci sont des explosifs dont la détention est interdite sauf autorisation.

22 jan. 2013
9

" une survie non révisée à bord d'un bateau est une infraction même au port."

Pour qu'il y ait infraction, il faut qu'il y ait un texte légal qui la régisse. Je serais très intéressé de connaître le texte sur lequel tu appuies ton affirmation. Peux-tu nous en communiquer les références ?

05 mai 2013
1

un texte pour appuyer ce que tu annonce ??? une survie non revisée est une infraction ? je veut un texte stp .j'ai une torche sans pile ( elles sont dans un sac a coté), je suis verbalisable ?

26 jan. 2012
0

On devrait toujours se référer à la division 240.
Tout y est dit et c'est ce texte de référence qui fait loi.
www.developpement-durable.gouv.fr[...]010.pdf

extrait de l'article 240-3.06 :
II.Les navires effectuant une navigation au-delà de 6 milles d’un abri embarquent le matériel d’armement et de sécurité hauturier prévu à l’article 240-3.09.
III.Les navires effectuant une navigation entre 2 et 6 milles d’un abri embarquent le matériel d’armement et de sécurité côtier prévu à l’article 240-3.08.

Voilà qui me parait tout ce qu'il y a de plus clair.


Méa culpa pour mon histoire d'annexe au début du fil.
je conserve cette information fausse depuis le changement du décret.
Une époque de transition qui a véhiculé un peu n'importe quoi sur le matériel obligatoire.

14 jan. 201214 jan. 2012
0

Bonjour,

Les radeaux de survie ont une durée de vie de 15 années, durant lesquelles des révisions périodiques sont OBLIGATOIRES.
De sa première année à sa douzième années, les révisions se font tous les 3 ans.
Puis une visite annuelle est obligatoire, de sa douzième année a sa quinzième et dernière année. Ne cherches pas plus loin !
Par ailleurs, il me semble avoir lu (mais impossible de retrouver où... probablement division 240) que tout le matériel de sécurité embarqué devait être en cours de validité... AMHA je te conseillerais de ne pas laisser ton radeau à bord (en cas de contrôle tu pourrais te faire relever les bretelles...)

Maintenant j'ai une autre question (sûrement bête)...
C'est quoi ce Cachet de l'administration des Affaires Maritimes qui doit valider la mise en service d'un radeau sur son log book ? Est-il obligatoire ?
Partant du principe que si j'ai acheté une survie en 06/2011 ce n'est pas pour la mettre en "service" dans ma chambre à coucher... Bon, me resterait encore 6 mois pour régulariser !!! Mais c'est encore un truc qui AGACE très fort !!!

A+
DD

14 jan. 2012
0

"Si ma tante en avait on l’appellerait mon oncle, et si mon oncle en était on l’appellerait ma tante. En tout bien tout honneur, naturellement." Pierre Dac.


Les textes sont parfaitement clairs.

la navigation en moins de 6 miles exigent au minima un engin de type annexe.

Si vous avez à bord cette survie et une annexe, il n'y a aucune raison pour qu'on vous ennuie là dessus à partir du moment que vous êtes dans la bonne zone.

Et donc la révision de cette survie n'est pas obligatoire si vous naviguez uniquement à moins de 6 miles.

29 jan. 201229 jan. 2012
2

Grosse différence entre la division 240 et l'ancienne 224.
Dans la cadre de la 224, on devait avoir à bord le matériel de sécurité correspondant à la zone de navigation du bateau, telle qu'indiquée sur le livret de francisation. Pour être concret, si le bateau était en 2è catégorie, on devait avoir le matériel, révision comprise, même à la sortie du port.
Avec la 240, dans la mesure où on se trouve à moins de 6 milles d'un abri, on doit avoir le matériel de sécurité correspondant à cette zone. Le radeau de survie ne sera donc même pas regardé lors d'un contrôle dans cette limite de 6 milles.
Cela, c'est la règle.

21 jan. 2013
0

A aladiswing
Quid ? de cette histoire d'annexe obligatoire ???

14 jan. 2012
2

"la navigation en moins de 6 miles exigent au minima un engin de type annexe."

euh, j'ai pas lu ça, moi.

Il me semblait qu'en moins de 6 milles on n'avait besoin de rien. Me trompe-je ?

14 jan. 2012
0

Tu as plus de chances d'avoir besoin de ta survie dans la zone des 6 milles qu'au large.
TOUS LES DANGERS MAJEURS sont dans cette zone, notamment les cailloux sur lesquels tu peux défoncer ta coque.
Chercher l'erreur. :reflechi:

14 jan. 2012
2

Hello,

Pas de problème. Je l'ai fait avec ma survie, j'ai pas fait la révision l'année prévue, mais deux ans après et aucun souci, mon carnet à été tamponné et la prochaine est bien trois ans plus tard, donc on peux bien différer ou "sauter" une révision, il n'y a pas d'incidence sur la suite.

Bien sur comme dit plus haut, pendant la période ou la révision n'est pas à jour, on est pas en règle en cas de contrôle.

Pour ma part, faut pas le dire mais la première année de "retard", j'avais changé mes plans et tout de même fait une traversée vers la toscane et ... mon bateau n'a pas coulé.

Ceci n'est en aucun cas un conseil, mais juste un retour d'expérience, chacun se devant d'être en règle avec la réglementation et bien sur avec ces propres principes de sécurité à son bord.

A+,
NOW

21 jan. 2013
0

Tu as peut-être raison sur le principe, mais dans l'exemple que tu donnes, je trouverais mal venu que l'assureur cherche à vérifier la validité des extincteurs si tu heurtes le bateau du voisin et que tu lui tord son balcon...

15 jan. 2012
0

Pas vu pas , mais que se passerait il vis a vis de ton assurance si suite a un sinistre
On découvrait que ta survie n est pas a jour? Il en est de même concernant les
Révisions d extincteurs

14 jan. 2012
0

@blueyes :C'est quoi ce Cachet de l'administration des Affaires Maritimes qui doit valider la mise en service d'un radeau sur son log book ? Est-il obligatoire ? >
je ne sais pas non plus ce que c'est ?, j'ai une suivie depuis 3 ans neuve donc revision prochaine, et je n'ai que ma facture d'achat et rien d'autre

14 jan. 2012
0

C'est le vendeur qui mentionne la date de mise en service, identique à celle de la mise à disposition et règlement de la facture.

14 jan. 2012
0

@ Polac : ton vendeur ne t'a pas remis un livret ?

14 jan. 2012
0

je l'ai reçu par VPC, simplement la facture, je n'ai pas d'autres doc

14 jan. 2012
0

Bonjour,
Avec la facture, il faut passer aux Affaires Maritimes pour le cachet.Sinon risque de PV
A vous de voir
JP

15 jan. 2012
0

Dixit Affaires Maritimes de Sete et du Grau du Roy

15 jan. 2012
1

Où est écrite cette réglementation?
Jamais entendu parler de cachet des Affmar.
Le vendeur indique la date de mise en service sur le carnet de contrôle, avec son tampon et c'est tout.

21 jan. 2013
0

Pas de cachet des AffMar a priori

14 jan. 201214 jan. 2012
0

Petite mésaventure à méditer.
J'achète une survie classe V Plastimoche,en container, sous l'ancienne règlementation. Au bout de 3 ans, je fait faire la révision et on me facture un changement de bouteille.
Je m'étonne puisqu'avant on les changeait au bout de 5 ans. Réponse: Votre prochaine révision est dans 3 ans, votre bouteille aurait été périmée d'un an, alors on était obligés de la changer pour vous mettre une bouteille qui dure 6 ans. :heu: :oups:

Moi j'appelle ça de l'arnaque :heu: :tesur:

Je vais avoir intérêt à surveiller pour voir si on ne me change pas la bouteille au bout de la 6ème année de la survie comme on le fait sur les nouvelles.

En sautant une révision, on risque de se trouver dans le même cas de figure. S'il ne reste que 2 ans de validité de la bouteille, on va vous la changer car la prochaine révision est dans 3 ans CQFD :oups: :lavache:

Ou alors, il faut sauter la révision au moment du changement de bouteille :heu: :jelaferme:

21 jan. 2013
0

Il est absolument FAUX d'affirmer que les factures de révision ont été multipliées par 3!
J'ai à bord un ClV Zodiac qui a remplacé un ClV Bombard, donc de la même crèmerie et révisé par le même prestataire.
Facture de 1999 avc échange de de fusées : 1371,91F, soit 212€. En tenant compte du coefficient d'érosion monétaire, cela fait donc 257€. Facture de 2011 pour exactement la même prestation : 297€. On est tout de même loin du triplement, même si on constate une augmentation non négligeable.

30 jan. 201230 jan. 2012
0

Idem pour les piles

RV

21 jan. 2013
0

absolument avoir passé d'un an à 3 ans pour le controle n'a pas fait diminué notre facture elle est simplement multiplé par 3 par contre notre securité elle est divisé par 3 aussi car le controle de la tenu à l'air ne se fait plus que tous les 3 ans

ce truc c'est du foutage de gueule

d'ailleurs les pro et les bateaux collectif eux sont resté a l'ancienne reglementation .

22 jan. 2013
0

J'en ai discupé avec mon copain ship qui reçois donc des dizaine de survie chaque annees pour lui sur les 12 ans de vie d'une survie en ce qui concerne le cout des revision on ne gagne que la prise en charge du magasin . La part prise par Plastimo ou autre est la m^me malgré que les revisions se font tous les 3 ans au lieu de chaque année .

par exemple la bouteille teins 5 ans et bien maintenant il la change tous les 3 ans

14 jan. 2012
0

Après achat de notre merveilleux bateau d'occas', nous avons fait faire la révision de la survie, tout bien comme il faut, et comme il se doit pour être en règle en cas de contrôle. Et là du coup, je me demande, et je demande à mon chef de bord c'est quoi qu'il y a là dedans qui coûte si cher ? C'est quoi qu'y a dans une survie pour nous sauver la vie, et que c'est même pas écrit sur le sac ?

26 jan. 2012
0

Avant environ 2005, la réglementation française sur les récipients contenant des gaz comprimés prévoyait une épreuve tous les 5 ans. Les radeaux étaient donc dotés de "bouteilles 5 ans".
La réglementation européenne spécifie une épreuve tous les dix ans. Les radeaux vendus depuis 2005 sont équipés de bouteilles conformes à la norme européenne. Cela s'est fait courant 2005. Les radeaux ISO 9650 sont, à ma connaissance, tous dotés de bouteilles "10 ans". 6 ans n'a jamais été une norme en France.

14 jan. 2012
0

chers amis,
vous avez la possibilité d'assister au gonflage et à l'inventaire de votre bib pendant une révision,
ne vous en privez pas, c'est instructif ....

14 jan. 2012
0

Oui, ce contrôle de 24h gonflé est obligatoire.

16 jan. 2012
0

Ben ça fait qu'une journée de congé à prendre tous les 3 ans

14 jan. 2012
0

Est-ce que pour les radeaux la révision comprend un gonflage, repos 24H pour voir si perte d'air puis dégonflage, comme pour un gilet de sauvetage.

Si oui, faut rester sur place !!! :-(

14 jan. 2012
1

En cas d'utilisation, c'est la surprise. Pendant qu'on découvre ce qui est dedans (et que ça ne marche pas toujours) on pense moins au malheur qui est en train de nous arriver :heu: :tesur: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

15 jan. 2012
0

Cela t'est-il arrivé ou bien te satisfais-tu de colporter une rumeur?

14 jan. 2012
0

RdV en Mai, je vais percuter la mienne qui sera périmée à cette date. Classe 2 BOMBARD révisée il y a trois ans. D'ailleurs, faudra faire un fil là dessus parce que ce n'a pas été simple de l'amener jusque là. Mais ce soir, pas le temps.

15 jan. 2012
0

On peut pas faire plus concret.
Je note, RV en Mai sur mon agenda !
Si possible fait une vidéo.
Bonne journée

17 jan. 2012
0

Bonjour hoolof
Tu la percutes en "public" n'est-ce-pas!.
Et moi j'aimerais faire partie du public rien que pour voir, car jusque là, grand merci aux dieux des éléments liquides, je n'ai jamais été témoin ni acteur d'une telle nécessité.

15 jan. 2012
0

essaye de la percuter une semaine avant la date limite avec huissier au cas où tout ne se passe pas comme prévu

16 jan. 2012
0

Idée vicieuse , mais à la réflexion bonne idée

17 jan. 2012
0

Et si le radeau fonctionne bien, t'auras fait une bonne action en payant un huissier ! :heu: :oups:

26 jan. 2012
0

Salut à tous
J'ai le même souci à savoir:
Je dois réviser ma survie cette année.
Compte tenu d'évènements, je ne pense pas cette saison faire du hauturier.
Si je saute cette année, suis-je hors la loi ?
L'année prochaine est ce que je revalide 3 ans ou plus que 2 ?

26 jan. 2012
0

Sauf erreur de ma part, ce sera validé pour 3 ans, avec réepreuve de la bouteille car elle est prévue pour 6 ans. Si tu sautes une révision, ça fera 7 ans donc ils vont te changer ou éprouver la bouteille. Voir plus haut ma "petite mésavanture à méditer"

Mais bon, je peux me tromper :heu:

26 jan. 2012
0

Je crois que non.
Etant dans la même situation que BlueNote, j'avais posé la question à Plastimo pour savoir si je pouvais retarder d'un an la révision.

Ils m'avaient répondu "non", que le BIB n'était garanti que si les révisions étaient faites en temps et heures et que de toutes façons la période de validité théorique ne serait pas modifiée.

C'est la même chose pour le contrôle technique auto. Si tu dépasse la date, la validité de 2 ans n'est comptée qu'à partir de la date théorique.

29 jan. 2012
0

Certain pour le contrôle du radeau, au moins le Plastimo (d'après eux).

Non pas sûr, pour l'automobile. J'ai eu le cas, mais c'était suite à un re-contrôle (pollutiaon), la date validée a été le première et pas celle du deuxième contrôle.

29 jan. 201229 jan. 2012
1

C'est la même chose pour le contrôle technique auto. Si tu dépasse la date, la validité de 2 ans n'est comptée qu'à partir de la date théorique.

T'es sur de ça, Koala? Je dois être un cas particulier, parce-que pour moi, auto ou survie, la date du contrôle suivant est toujours la date anniversaire du dernier contrôle.
Pierre-Louis

30 jan. 2012
0

Pour les véhicules. J'ai aussi eu le cas. Lors du re-contrôle n'est regardé que le point refusé la 1ère fois. Donc date de validité à compter de ce 1er contrôle.

30 jan. 2012
0

Pour le CTA, pas du tout.

RV

26 jan. 2012
1

Avant environ 2005, la réglementation française sur les récipients contenant des gaz comprimés prévoyait une épreuve tous les 5 ans. Les radeaux étaient donc dotés de "bouteilles 5 ans".
La réglementation européenne spécifie une épreuve tous les dix ans. Les radeaux vendus depuis 2005 sont équipés de bouteilles conformes à la norme européenne. Cela s'est fait courant 2005. Les radeaux ISO 9650 sont, à ma connaissance, tous dotés de bouteilles "10 ans". 6 ans n'a jamais été une norme en France.

19 jan. 2013
0

Cette règlementation sur la révision elle valable hors France ? Espagne, baléares ? Ou est ce franco français ?

19 jan. 2013
0

Hummm!! Pavillon Belge

20 jan. 201320 jan. 2013
1

Je conseille d'assister à la révision de la survie. Je l'ai fait et le technicien m'a montré l'importance de se placer du bon coté pour retourner une survie renversée : pour prendre les sangles, il faut se mettre avec la bouteille d'air comprimé sous le ventre. Ca fait moins lourd à retourner, et en plus on ne se la prend pas sur le crane quand ca revient à l'endroit.
PS : 2 mois après, j'étais dans ladite survie dans des conditions, disons, difficiles et quand j'ai expliqué ça aux autres membres de l'équipage au cas où je ne serais pas en état de le faire, je dois dire que ca a jeté un froid du genre "quoi, en plus ca chavire ce truc ? ".

20 jan. 2013
0

Bonjour à tous,
Je viens d'acheter une survie Seasafe Hauturière - de 24h (promo Nautic) et sur la fiche tarifaire des révisions (au moins on sait à quoi s'attendre : 356€ pour une 6 places) il est bien précisé que si une révision périodique est sautée la révision suivante ne pourra pas être facturée au tarif prévue mais donnera lieu à une tarification spécifique !
Ça a le mérite de la clarté.
Bon vent à tous.
Bernard.

3

A priori, et je ne connais pas les finesses du règlement français, tout équipement mis à bord, obligatoire ou non, doit être fonctionnel et en ordre de validité.

A ceux qui arguent que ce n'est pas obligatiore car ils restent dans les 6 miles, c'est simple, la survie n'a qu'à rester au garage.

20 jan. 2013
7

A coté de la plaque Loplop.
Il vaut mieux avoir une survie périmée en cas de problème à moins de 6 milles que rien du tout.

3

Ils peuvent aussi considérer qu'il s'agit d'une simple boite sans vocation a être une survie.

C'est un peu comme une camion qui transporte des sièges, ca n'augmente pas le nombre de places assises.

20 jan. 201320 jan. 2013
0

Supprimé pour cause de doublon, comme dirait l'équipage
:alavotre:

0

Ben non, justement! si on estime devoir avoir une survie, il vaut mieux qu'elle soit à jour
Deja qu'on ne les révise que tous les trois ans au lieu d'annuellement comme il faudrait...
revoyez les statistiques de percussions ratées.
Cela dit, le souci majeur des intervenants semble plus être le montant de l'amende que la sécurité, et donc, au garage le machin inutile!

20 jan. 2013
1

Nous avons percuté aujourd'hui la vieille survie cèdé avec notre bateau....
(Le but étant de s'en servir de luge pour descendre notre rue, expérience raté hélas, trop lourd ou pas assez de pente..,)
Une Eurovynil de 1994 perimée depuis 2006...
Résultat : un boudin gonflé à fond, l'autre, le premier, gonflé a 1/3 .
Détail inquiétant: les scotch décollé sur les raccords genre bricolage.
Sinon elle est toujours gonflé pour l'instant...
Finalement, au vu de cette expérience, nous avons décidé de ne pas couler ;-)

20 jan. 2013
0

avec totes les tracasseries "franco françaises" comment être étonnés que beaucoup de français se dirigent vers un pavillon belge???? :bravo:

22 jan. 2013
0

Heuuu, les Belges peuvent très bien naviguer sur les côtes Bretonnes, et vice versa , ( et partout ailleurs ) non ? :reflechi: :lavache: :heu:

21 jan. 2013
2

Comparons la navigation sur les côtes belges et en bretagne et on en reparle.....

20 jan. 2013
0

hummm, toutes... :heu:

21 jan. 2013
0

et - 24h et + 24h obligatoire à partir de combien de miles?

22 jan. 2013
0

C'est pour cela que la gendarmerie se met souvent en attente du côté de la Camargue car à un moment quand on longe direction Fos, on est à plus de 6m d'un abri

21 jan. 2013
2

C'est au delà de 6 milles d'un abri. Donc pas de 6 milles des côtes comme le croient certains.
Un abri est un endroit où on peut débarquer en sécurité.
Je rappelle donc qu'un port accessible uniquement à certaines heures par une porte ou un port à sec à marée basse ne sont des abris qu'aux heures où ils sont accessibles.
Lors de l'élaboration de la Division 240, c'est la SNSM qui a poussé pour cette définition de 6 milles, compte tenu de leurs délais d'intervention pour maintenir un niveau de sécurité acceptable.
Il reste que, personnellement, j'estime que même à moins de 6 milles d'un abri, un radeau de survie est nécessaire car en cas de nécessité d'abandon du bateau, même à proximité d'un port accessible, les chances de récupération rapide avant hypothermie fatale sont très limitées.

21 jan. 2013
3

Si on part du principe qu'un radeau neuf que l'on percute va s'opérer correctement avec une probabilité de 100%
1/ je ne fais pas la révision à 3 ans:
La loi peut me faire comprendre cette funeste erreur, une avarie aussi, tablons que je suis à 99% de réussite ; là les ayatollahs interviennent en disant que 1% n'est pas admissible et que je mets ma famille en danger et activer mon hormone de culpabilité.
2/ je fais la révision, les ayatollahs restent cois, mais je suis a peu près certain que le taux est passé en dessous de 99%, plus on touche à un produit plus on augmente sa probabilité de panne ( compétence, pliage,bonbonne)
M'est avis qu'il ne faudrait rien toucher pendant 10 ans et mettre tout ce qui est périssable dans un grab ( fusees, rations , medoc, eau )
A l'allure ou çà va , on trouvera du radeau chinois à 500 euros et qui sera moins cher que la révision triennale et surement plus prês des 100%
Une étude, si tant est qu'on ait le moyen de s'acheter un échantillon de radeaux serait sûrement "instructive"
Réponse dans 10 ans ?

21 jan. 201321 jan. 2013
0

Il y a quelques années, il y a eu des statistiques Canadiennes qui ont circulé où il apparaissait que la fiabilité de fonctionnement diminuait fortement au fur et à mesure des opérations de contrôle des survies; ça doit pouvoir se retrouver.

21 jan. 2013
0

Bonjour

Pour le percutage de la survie j' ai une video
pour le moment photos de al survie et equipement
L' eau pas terrible a boire quand au "pain" pas bon .

Le Moko

22 jan. 2013
1

Bon, à part les inconcients de l'été, 15 sur un canote à moteur de 4m, rendu à 0.5m de franc bord, par 1 m de houle à 1.5M de l'entrée des Sables 'dOlonnes par vent de sud-ouest, ou le mec en 420 ou autre qui est partis vent arrière et qui est incapable de revenir vent devant, combien y a t'il de marins qui ont dus utiliser leur radeau en côtier ?
D'autres part en naviguant à la côte on est nombreux à avoir notre annexe gonflée, donc je pense que la survie dans se cas n'est pas necessaire. ( 30ans sur l'eau salé et pas encore utilisée)
Quand à couler au large, un voilier qui marche à 5 noeuds et qui est construit sérieusement ne coulera pas en trente secondes suite à la rencontre d'un OFNI. C'est vrai qu'aujourd'hui les coques de voiliers sont de vrais papiers à rouler les clops, voire le manque de rigidité au près, les portes qui ne ferment plus et autres inconvénients, safrans suspendus et j'en passent.
Bref naviguer ancien ou très cher
A+

05 mai 2013
0

et quid des survie percuté où l'on retrouve le bateau évacué ,mais pas l'équipage?

19 nov. 2013
0

En perdition en 2012, je n'ai pas utilisé mon canot de survie. Conditions de mer dantesques, j'ai préféré rester dans mon bateau tant qu'il ne coulait pas. L'utilisation de la survie était quasi impossible, emplacement survie inadéquat sous le siège du barreur.
Pensez-y, une survie devrait être largable facilement. Les exercices dans le port c'est gentil mais quand tu es dans la merde c'est autre chose.

22 jan. 2013
0

Utilisation d’un canot de survie à moins de 200 milles des côtes françaises
VOILIERS de 6.5m à 18 m-

Années 2000 à 2011 : 8 canots de survie percutés en navigation

Années 200 ?: Abandon - 4/5 rescapés - Sud de Guernesey - (Usage du canot de survie inappropriée)

Août 2001: Abandon suite à un talonnage - 4 rescapés - Audierne -calme plat- Sauvetage de la S.N.S.M - (Usage du canot de survie inappropriée)

2005 - Voie d’eau, voilier coulé - Nord Irlande - Sauvetage par un hélicoptère - (usage du canot de survie défectueux)

2005 - Voie d’eau, voilier coulé - 1 rescapé, 1 décès - (usage du canot de survie défectueux)

2006 : Chavirage - 4 disparus, 2 rescapés - (usage du canot de survie défectueux)

Défectueux signifie que le canot s'est soit, partiellement gonflé, se dégonflait rapidement, était déchiré de manière importante.

De 1976 à 2000, sur 15 canots utilisés, 5 étaient défectueux..

2010 : un canot de survie utilisé.
2011 : Aucun canot de survie utilisé.
2012 : En 2012, 5 canots de survie ont été percutés et se sont tous gonflés. Certains n’ont pas été utilisés et gonflé en prévention.

19 nov. 201316 juin 2020
0

C'est clair, la survie doit être largable aisément. C'est pourquoi je l'ai déplacée de sous le banc du barreur à l'extérieur du balcon. Sanglée au support et au balcon, un couteau à portée de main et hop, elle tombe à l'eau.

Rester dans le bateau tant qu'il ne coule pas est aussi primordial. Combien de récit de bateaux retrouvés vides.....

05 mai 2013
1

je plus que plussoie
pourquoi pas une survie dans la survie ,les pas que beaux on des embarcations de sauvetage de la taille de nos voiliers et ils n'ont pas de survie à l'intérieur .
alain

22 jan. 2013
0

il y a tout de même une notion de d'impôt (racket?) la dedans.
Est ce nous vérifions nos airs bag tous les trois dans nos voitures? le principe est similaire.
cela engendre des prix prohibitifs, cette manne les fabriquants l'ont compris. Comme par hasard lorsqu'un larron comme sea safe arrive avec des prix "plus compétitifs" d'autre se propose de faire la même chose, au nom de quoi ? du buiseness! Dans ce cas et au regard du tarif des révisions, une solution de consigne ou reprise de l'ancien, comme les bouteilles de gaz, serait plus appropriée et reviendrait au même avec du matos neuf,

1

Oui, tu vérifies tes airbags environ toutes les 1/10eme de seconde.
En cas de défaillance, un voyant te la signale et l'allumage de ce voyant est contrôlé à chaque révision et à chaque contrôle technique. :litjournal:

22 jan. 2013
0

Oups! je ne me suis pas expliqué suffisament, quand je parle des inconscients, eux ils n'ont pas de radeaux, mais ils devraient en avoir, gonflé au c... dès la sortie du port!!

22 jan. 2013
0

Si seulement on pouvait réviser nous même, quand je vois la tête des raccord sur la survie que je viens de percuter...
Remplacer la bouteille n'est pas sorcier quand a changer des biscuits et des pack d'eau...
Le plus compliqué est de replier mais quand on a replier une carte en entier, je ne crois pas que ce soit guère plus dure.
Pas plus que de replier notre annexe pour qu'elle rentre dans le mini coffre qu'on lui a accordé ça c'est sur, sinon les révisions seraient encore plus cher ... ;)

22 jan. 2013
0

La bouteille de gaz.
Je lis avec surprise que la bouteille "valable 5 ans" est changée en fait au bout de 3 ans.
Depuis 2005, tous les radeaux sont dotés de bouteilles aux normes européennes, soit 10 ans, ce qui entraîne remplacement au bout de 9 ans, alors que, effectivement, avant 2005, on changeait tous les 3 ans la bouteille valide 5 ans. Comment faire autrement pour rester dans la norme?
Mon radeau acheté en mai 2005 était l'un des derniers à être doté d'une bouteille "5 ans" qui fut remplacée par une bouteille "10 ans lors de la première révision.
Par ailleurs, en fait, c'est un échange standard de bouteille qui est renvoyée en usine pour vérification/recharge.

22 jan. 2013
0

il y a un truc que l'on n'a pas su encore m'expliqué

Pourquoi nous plaisancier pouvons controler nos survies tout les 3 ans alors que le m^me radeau ,l'indentique doit etre controlé tous les ans pour les pecheurs les bateaux à passagers ou collectif ??

mystere ,tu dira rien n'empeche d'envoyer nos survie au controle tous les ans mais quand m^me pour quel raison cette difference de traitement

22 jan. 2013
0

histoire de responsabilité et d'assurance en toile de fond.
au final, le plaisancier est tondu!

22 jan. 201322 jan. 2013
0

hello
concernant la legislation sur les bouteilles, il me semble qu il faut distinguer "l'inspection periodique" tous les quarante mois,( en gros une super inspection visuelle ) de la requalification tous les 10 ans (inspection+ epreuve hydraulique a la pression d'epreuve gravée sur la bouteille)

0

Allez, j'en revois qui pinaillent:
Division 240, 3/06, dispositions générales sur le matériel de sécurité:

VI. L’ensemble du matériel de sécurité est adapté aux caractéristiques du navire. Il est maintenu en bon état de
fonctionnement, à jour des visites techniques qui lui sont applicables, et prêt à servir en cas d’urgence. Aucun
matériel de sécurité n’est conservé dans les locaux de machines. Lorsqu’il n’existe pas d’autres possibilités
de rangement, le matériel peut être stocké à l’extérieur, éventuellement sous un plancher amovible, en sacs ou
boîtes imperméables fermés et assujettis à la structure. Dans tous les cas, le lieu de stockage est maintenu en
état de propreté et est exempt de coulures d’hydrocarbures dans les fonds.

Voilà. Vous naviguez dans les 6 miles, soit le bib est au garage, soit il est à jour de visites, requis ou pas.

Pas compliqué quand même
:alavotre:

0

Mais non, c'est totalement faux.
Si le bib n'est pas planqué, il sera contrôlé et devra être en ordre de visites.
Le règlement est clair, apprenez à lire bon sang!
Tout matériel installé à bord, obligatoire ou pas, doit fonctionner et être en ordre.
Le but est évidemment d'éviter un faux sentiment de sécurité qui vous explosera à la figure le jours ou vous aurez besoin de tout ce junk conservé juest au cas où, et sur lequel vous comptiez

Ou alors, les controleurs ne connaissent pas leur métier. perso, j'ai été controleur et pas de quartiers!

22 jan. 2013
2

Lorsque l'on navigue dans la limite des 6 milles, seuls les matériels de sécurité obligatoires dans cette limite seront contrôlés, énorme différence par rapport au système ancien où un bateau armé en 1è catégorie par exemple devait être en règle même lorsqu'il tirait des bords à 1 mille du port.

22 jan. 2013
0

Tout s'explique ! :policier: :jelaferme: :pecheur:

31 août 2016
3

ce n'est pas parce qu'on est contrôleur qu'on interprete bien la loi.

un contrôleur qui ne cite aucune source n'est pas vraiment crédible, c'est un manque de professionnalisme.

Par exemples : je cite Phytecan.............
"Tout matériel installé à bord, obligatoire ou pas, doit fonctionner et être en ordre"

- d'où provient cette affirmation ?

je cite encore Phytecan.............
"Le but est évidemment d'éviter un faux sentiment de sécurité qui vous explosera à la figure le jours ou vous aurez besoin de tout ce junk conservé juest au cas où, et sur lequ....."

- d'ou provient cette affirmation sur la philosophie du texte de loi ? cette philosophie est la vôtre, et ne rajoute strictement rien à la loi, si ce n'est une application détournée de la stricte loi, c'est une élucubration.

Rappelons que un capitaine navigant dans les 6 miles n'a pas obligation d'avoir une survie.
La logique d'un esprit sain fera la différence avec
"a obligation de ne pas en avoir"
ou encore "s'il en a une, elle doit être à jour de ses révisions"
le législateur n'a rien dit de tout ça.
'
ça veut dire qu'il peut ou non en avoir une.
S'il en a une et qu'elle n'est pas révisée, il serait en infraction de révision ?
NON l'obligation de révision est mentionnée dans les paragraphes de loi traitant des survies obligatoires, soit plus de 6 miles
'
Une verbalisation mettrait en évidence l'obligation d'avoir une survie REVISEE dans la bande des 6 miles alors que le législateur autorise la détention d'une survie, sans obligation d'aucune autre sorte, AUCUNE, dans la bande des 6 miles.
'
vous mélangez tous les contextes, tous les cas de figure.

La survie est obligatoire au delà des 6 miles et ensuite (quand elle est obligatoire) elle doit être vérifiée pour être en règle
'
vous avez confondu tout à votre sauce.
'
concernant la bande des 6 miles, le législateur ne dit rien d'autre que " aucune obligation de survie"

Vous avez fait du zèle. vous avez fauté et un simple tribunal de Police civil, en contestation, vous donnerait tord.
Apprenez à lire les textes de loi, mais surtout à les comprendre.
Il y a une structure dans les textes, les textes sont circonstanciés, vous n'avez pas le droit de les sortir de leur contexte.
l'obligation de révision concerne les survies obligatoires, pas les facultatives de moins de 6 miles.
je trouve ça grave.

22 jan. 2013
0

Pour naviguer en zone côtière (Plus de 2M et moins de 6 M d'un abri), le matériel de sécurité devant être embarqué est précisé par les articles 240-3.07 (matériel basique) et 240-2.08. Le canot de survie n'est pas cité dans ces articles: il n'est donc pas obligatoire d'en avoir un à bord.
Mais, et toujours dans le cadre d'une navigation à moins de 6 M, il n'est évidemment pas interdit d'en posséder un, qu'il soit règlementaire, révisé, en état de fonctionner, ou non !

Par contre dès la limite des 6 M franchie, une survie à jour de ses révisions et d'une capacité pouvant accueillir tous les équipiers/passagers, doit se trouver à bord.

Cela me semble plus clair ainsi précisé...

05 mai 2013
0

je viens de jouer avec ma survie, dont la limite était passée depuis 2012 (j'en change donc)
Cela fait plus de 48h qu'elle est gonflée, rien à dire, ca tient toujours nickel.
l'eau était encore bonne, mais je n'ai pas osé tenter l'expérience, en revanche, l'espèce de pain de graisse et de glucose oui : c'est insipide mais ca passe.
j'ai testé le feu à main (périmé aussi), ca marche très bien.
pas osé tester la fusée parachute en revanche, ni la trousse à pharmacie... le feu au dessus fonctionne toujours très bien, ainsi que le reste.

seul point négatif à noter : une très très forte corrosion du dispositif de gonflage. la survie était en sac, mais est ce mieux protégé en container ?

enfin bon, p'tit retour d'expérience sans prétention...

05 mai 2013
0

Dixit Loplop :
"Si le bib n'est pas planqué, il sera contrôlé et devra être en ordre de visites.
Le règlement est clair, apprenez à lire bon sang!"

Justement, j'aimerais bien qu'on me présente le texte censé rendre ce point de vue évident !

05 mai 2013
1

personnellement, j'ai fait réviser une survie de plus de 10 ans, par acquis de conscience avant de traversé le golfe de Gascogne. Elle n'avait pas été vérifier depuis 5 ans, a percuté au premier essaie. J ai continué a navigué a plus de 20 Mn des cotes avec pendant 5 ans sans révision... chacun fait comme il veut n'est ce pas...

les seules fois où je fus contrôlé a plus de 6Mn des cotes se compte sur la main de Django... ce fut entre l’Espagne et le Maroc, plus a la recherche de clandestin qu’intéressé par ma survie ou autre. En Bretagne, au port à la recherche de substance prohibé... en Corse le mois dernier, j'ai eu droit a l'escadron au port! 12 douaniers, et le chien!! ma survie n'avait pas été révisé depuis 1998, les extincteurs et les fusées périmé depuis quelques temps, etc... bah de fait ça les intéressait pas malgré les 2h qu'ils ont passé a bord à la recherche de la boulette...

je conseille donc a tous les porteur de BIB périmé, ou a tous ceux qui n'en possède et n'en souhaite simplement pas , de s'éloigner de la bande côtière, les douanes n'ayant pas assez de carburant a dépenser pour aller contrôler les 3 pelés qui y trainnent...

sinon si vous pouvez, quittez la France, les caisses étant vide, le quota d'amende doit être élevé cette année!

05 mai 2013
0

le seul trucs flippant, c'est l'incendie a bord...

05 mai 2013
1

@lorenzo

dans l'absolu, ce débat me passe au dessus de la tête, je ne détaillerai pas ma pensée sur le sujet.

Cela étant, ce qui me chagrine, ce sont les gens qui jouent avec les textes, en fonction de leur intérêt. Quand ca concerne les autres sur d'autres sujets, ils deviennent curieusement intransigeants.
un exemple ? Il y a deux semaines, j'étais dans le sud. Un voilier, un skipper trèèèèès expérimenté (cap 200, moniteur fédéral et BE) me prend sur son rafiot. c'est son boulot, il vit aussi de cela une partie de l'année. Du reste, c'est une formation particulière et précise que je me payais, il n'y était pas question de bénévolat.
Dans mon cas, nous étions en côtier, donc pas trop de soucis avec le B.I.B périmé d'après la règlementation. J'avais à faire à quelqu'un qui jouait sur les textes pour me répondre. De fait, il avait raison.
Sauf que le lundi suivant, il prenait des clients pour la Sardaigne, et je doute qu'il avait prévu le dimanche de faire les ship pour le changement de BIB. La météo annonçait de forts orages, je ne sais pas ce qu'il en était réellement ...

la question que je me pose, c'est de savoir l’intérêt d'avoir à son bord un truc périmé "inutile à moins de 6 miles d'un abri" puisqu'il ne sert à rien au point de vue légal (pas obligatoire et non contrôlable) et qu'il ne peut servir au delà de cette limite puisqu'il est périmé "juridiquement" .

05 mai 201305 mai 2013
0

De l'intérêt d'avoir une survie périmée à bord est un autre débat qui touche la responsabilité de chacun.
Perso, j'ai fait une traversée atlantique sans survie.
j'étais seul et ne comptait sur personne.

Mais là, si ton skipper a fait une traversée sans bib réglementaire, avec passagers à bord, c'est une toute autre dérive puisqu'elle a mis en jeu la vie d'autrui.

05 mai 2013
1

Que c'est bien d'avoir un bateau homologué insubmersible!
Pas besoin de s'emm... avec toutes ces conn...!

05 mai 2013
0

et si en plus il est ininflammable ..... :heu:

05 mai 2013
0

il me semble que l'insubmersibilité, n'est plus un truc qui rentre dans la division XXX. le BIB est légalement obligatoire

05 mai 2013
0

EUH!!! le bib de Moitessier (et consort qui naviguait dans ces années ou avant) c'était quelle marque déjà ?

05 mai 2013
1

Joseph conrad:" une loi n'a aucune signification en soi, elle a seulement le sens qu'on lui donne et, c'est parfois, bien peu de choses."

Visiblement, pour beaucoup, le danger est plus le képi que la voie d'eau!

05 mai 2013
1

J'ai vu beaucoup plus de képis dans ma vie que de voie d'eau...
Ceci explique cela !

05 mai 2013
0

@jackteur: les bateaux homologués avant la division XXX sont dispensés de bib
@spi33: Il y a combien de bateaux qui ont pris feu en mer alors qu'ils naviguaient à la voile? Je suis sûr que tu prends beaucoup plus de risques en traversant la rue devant chez toi que moi en naviguant sans bib!

15 nov. 2013
0

En se basant sur ta réponse @spi, on peut aussi déduire que la présence d'extincteurs à bord est inutile.

15 nov. 2013
0

Comme promis, je vous tiens au courant.

Le devis est de 435 € pour une révision valable jusqu'à fin juillet 2016, date de fin de vie de la bouteille ou 560 si je change la bouteille maintenant.

Je fais la révision à 435 lundi matin. Je vous posterai la vidéo du gonflage.

18 nov. 201318 nov. 2013
0

Bon ben voila la vidéo de la révision de mon Bombard 6pl Cl V de 2006, côtier car sans eau ni nourriture.

Un bon sac étanche avec le complément de matériel et me voila paré pour aller au delà des 6 milles.

(la vidéo passe pas, trop gros fichier). :-( :-(

18 nov. 2013
1

Je navigue depuis 17 ans et je revise jamais les survies, depuis peu, la réglementation a changé et à moins de 6 miles pas besoin de survie, de plus les pandores préfèrent patrouillera au bord , c'est plus lucratif.
maintenant, en cas de souci , l'assurance peut tordre le nez.
De toutes facons la revision ne garanti pas le fonctionnement de la survie et 1500 € d'amende ca n'est pas dissuasif quand on voit le prix des revisions. Quand au reste, je suis plus qu'aux normes, mais chacun fait comme il veut

19 nov. 2013
0

Quels sont les documents qui permettent de contrôler la validité de la révision,carnet?cachet sur la survie?

19 nov. 2013
0

Les 2 mon capitaine.

le carnet est en double. Un pour le proprio et un dans la survie. En plus sur le container c'est écrit.

19 nov. 2013
0

comment se comportent les marins des autres pays europeens nous Français nous avons tendance à nous croire seuls au monde ,regardons ce que font les autres,comment gérent-ils les survies ?

19 nov. 2013
0

c'est quoi une survie, Une fois ?

19 nov. 2013
0

une survie non révisée ,c'est comme s'il n'y en avait pas
donc engins flottants ou annexe gonflée dans la bande des six milles .....après il faut vite sortir des eaux territoriales pour ne pas être contrôlable .
alain

19 nov. 2013
0

oui, mais la limite "eaux territoriales" (12 milles de la côte) n'est pas celle qu'il faut prendre en compte pour "échapper" aux contrôles. Il y a aussi "la zone contigüe".
source Shom :

"La mer territoriale

La souveraineté d'un État côtier s'étend au-delà de son territoire et de ses eaux intérieures (et dans le cas d'un État archipel, de ses eaux archipélagiques), à une zone de mer adjacente désignée sous le nom de mer territoriale. La largeur de la mer territoriale est fixée par l'État côtier et "ne dépasse pas 12 milles marins, mesurés à partir des lignes de base établies conformément à la convention."

En pratique, la largeur de la mer territoriale de la France et de celles de la majorité des pays est fixée à 12 Milles (sous réserve d'accords avec les Etats voisins dont les côtes sont distantes de moins de 24 Milles).

La zone contiguë

La zone contiguë ne peut s'étendre au-delà de 24 Milles des lignes à partir desquelles est mesurée la largeur de la mer territoriale. Dans la zone contiguë, l'État côtier peut prévenir les infractions à ses lois et règlements douaniers, fiscaux, sanitaires ou d'immigration, sur son territoire ou dans sa mer territoriale, et réprimer les infractions à ces mêmes lois."

www.shom.fr[...]spaces/

19 nov. 2013
0

Avec une survie périmée de 1 à 3 mois on n'est plus en règle mais quand même en sécurité.

En partant de Port Camargue on peut aller jusqu'à Barcelone en navigation côtière et donc même avec une survie périmée.
Plus loin, si on veut aller aux Baléares...il n'y a pas de contrôles à craindre.

Pour la Corse, ce serait effectivement autre chose.

Contrairement à l'ancienne réglementation, avec laquelle on devait avoir à bord le matériel correspondant à la catégorie de navigation, ce n'est plus le cas maintenant.

Je me suis fait contrôlé, au mouillage par les gendarmes, ils ont regardé les papier du bateau, mais pas ceux du Bib, car j'étais m'ont-ils dit dans la zone des 6 milles.
Ils sont factuels et ne peuvent évidemment pas te verbaliser sous prétexte, que l'on pourrait envisager une traversée avec une survie périmée ou sans survie.

Où irait-on si par exemple, on vous verbalisait quand on passe devant une banque, car on pourrait avoir l'intention de la braquer ?

03 avr. 2016
0

Bonjour à tous.
Encore une question de survie! avez-vous des retours d'expériences concernant les révision de survie dans les environs de Théoule, Cannes, Nice, Antibes? Merci d'avance

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (195)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021